Un navire espion russe accusé d’avoir un comportement dangereux au large des côtes américaines

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

34 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    C’ est marrant ce truc ………

    Dès que certains font mine de se rebeller contre l’ hégémonie US dont l’ OTAN et commencent à se tourner vers son mortel ennemi de toujours , HOP ! les Russes multiplient les conneries histoire que nul ne se fasse plus la moindre illusion ……….

    On dirait du Jean-Marie LePen période déclarations fracassantes et autres « bons mots » , ce qui à chaque fois ruinait ses chances aux élections dont du reste il ne voulait guère………

    Ou alors , du Delevoye qui « oublie » des choses à l’ instar de ces navires qui oublient de se signaler ou d’ allumer les feux de navigation …………

    Franchement , tout ça a un côté rigolo …………

    • lym dit :

      Delevoye a oublié la bagatelle de 13 « choses »! Nombre qui ne lui aura pas porté bonheur, mais il a incontestablement d’autres « assurances ».

      Gageons que ses émoluments, il ne les oubliait pas. Et Philippe, en idiot inutile, qui l’assurait la veille de sa confiance: Droit dans ses bottes, jusqu’à la porte, si le fusible Alzheimer ne suffit pas. Comme son mentor!

      La politique est devenue une mafia digne de la Sicile tandis que le niveau de prélèvement vs le service rendu fait naturellement se poser cette question: Où passe le pognon?

      • Pravda dit :

        C’est quand même grave de confier autant de responsabilités à des personnes âgées à la mémoire déficiente.
        Idem pour la pauvre mme Balkany, elle pourrait demander la libération de son mari pour l’aider à remplir sa déclaration d’impôts ( elle n’arrive pas à expliquer à la juge qu’avec 150k de revenus on puisse payer 183k de salaires aux employés de maison)

      • ScopeWizard dit :

        @lym

        C’ est à dire qu’ à mon sens , en France du moins , le politique ne tient plus rien , il n’ est plus qu’ un homme de paille au service des puissances de l’ argent et tels autres lobbies à qui il « doit » quelques services …………

        • ScopeWizard dit :

          Et se rajoute à cela , qu’ à mon avis il n’ y a pas un seul politique qui sait ce que c’ est d’ en chier pour joindre les deux bouts ; tous devraient être mis à l’ épreuve avec 1200 Euros nets par mois sans rien de plus pendant 6 mois , on verrait s’ ils parviennent à se débrouiller juste avec ça surtout sur Paris ………

          Je précise bien qu’ ils ne doivent pouvoir compter sur aucune aide extérieure ni sur aucune autre source de financement , en quelque sorte c’ est comme s’ ils venaient de naître , comme s’ ils se lançaient dans la vie active …………

          Le problème c’ est que beaucoup risquent quand-même de leur faciliter l’ existence , l’ expérience sera donc nulle et non avenue dès le départ ………….

  2. petitjean dit :

    « au large des côtes américaines » certes, mais pas dans les eaux territoriales américaines . En tout cas ce n’est pas précisé dans cet article
    Résumons : je t’espionne, tu m’espionnes, nous nous espionnons !
    so what ?
    rien que de très banal. C’est bien de rappeler que les USA font la même chose en Mer Noire.
    Quant au navire russe qui joue à cache cache, qui reste « invisible » un certain temps pour réapparaitre soudainement, on se perd en rigolades conjectures !
    Et cet autre bâtiment russe qui se livrerait à des « manœuvres jugées erratiques », j’aimerais avoir des précisions pour rire encore un bon coup !………………………….

    • Galopant dit :

      Pas de la liberté de navigation

    • Aymard de Ledonner dit :

      L’article le dit : d’habitude les russes rallument leur AIS a proximité des ports pour éviter de se faire percuter. Il est évident que la navy a les moyens de détecter la présence du bâtiment russe.
      Par contre, le pétrolier lambda, c’est moins sûr. Alors les russes ont intérêt à garder les yeux ouverts, parce que l’histoire récente comporte quand même un certain nombre de collisions. Avec seulement 3500 tonnes et une structure civile, le bâtiment russe coulerait encore plus vite que la frégate norvégienne……

    • MD dit :

      Le Yantar voulait traverser le Canal de Panama, ce qui lui a été refusé car il risquait d’abîmer les caméras et autres dispositifs sensibles . Et les blogueurs russes d’y voir la main des Américains dans ce refus apparemment  »incompréhensible ». Après tout , on ne prête qu’aux riches, même s’il ne s’agit que d’intentions.

    • Thaurac dit :

      Ils savent que se genre de navire peut s’occuper des câbles sous marins, et le fait qu’il n’active pas son AIS ( comme le font aussi les avions ), peut lui faire rencontrer un iceberg d’acier lancé à 30 nœuds, en plein travers, avoue que ce serait dommage, zut, je ne l’ai pas vu chef..
      Le radar? quel radar? il coupe bien l’AIS, ben nous c’est le radar…

  3. jyb dit :

    aucun intérêt de naviguer sans feu alors qu’on se sait marqué à la culotte.

    • v_atekor dit :

      Oui, faire ça à 2 pas des eaux territoriales US est juste idiot. Ca pose un pb pour les civils et aucun pour les militaires.

    • Themistocles dit :

      Et oui, les navires d’état ne sont pas tenus d’émettre AIS. Belle hypocrisie US dont les navires n’émettent que très rarement AIS, pour reporter des informations délibérément fausses.

    • lym dit :

      Les feux perturbent le renseignement électromagnétique dans le domaine visible, je ne vois que cela!

    • Pravda dit :

      Comprends pas non plus, peur qu’un court circuit provoque un incendie ?

  4. Durandal dit :

    A l’ouest rien de nouveau, nous aussi nous avions notre chalutier russe attaché a notre task force Fr/UK de 13 navires et c’est nous qui avions eu un comportement dangereux pour lui.
    Quand 13 navires, dont 3 tankers tournent autour d’un chalutier espion et que les vagues converges vers lui…
    Bref ça a toujours été comme ça, et quand tu croisais un Krivak tu pouvais être certain qu’il pointerait ses radars de tir sur toi,
    juste pour jouer et même si c’est un act de guerre. les Russes sont joueurs mais nous aussi…

  5. werf dit :

    Dans les eaux internationales, on peut tout faire y compris espionner et écouter. Cela n’a rie d’exceptionnel. D’autant que ces réactions viennent d’un pays qui ne se prive pas et a des moyens démesurés d’écoute, de surveillance et d’analyse. C’est de la com de la Navy pour l’opinion publique, histoire d’avoir une part du gâteau de 700 milliards d’euros de budget militaire US. So what? Nothing at all…

  6. Frédéric dit :

    Côté espionnage, Bruxelles a plus de soucis a ce niveau que durant la guerre froide !

    https://www.lalibre.be/economie/conjoncture/a-bruxelles-malgre-les-mises-en-garde-a-repetition-des-services-de-renseignement-l-espionnage-chinois-ne-cesse-de-croitre-5df785509978e272f976dd36

    À Bruxelles, la menace de l’espionnage est partout. Les services de renseignement – et les partenaires internationaux – ne cessent de mettre en garde. Les enjeux géopolitiques, les décisions qui s’y prennent et la présence de nombreuses institutions ont fait de notre capitale le terrain de jeu de prédilection des agents, Russes et Chinois en tête.

    « Vous connaissez la différence entre l’espionnage russe et l’espionnage chinois ? Imaginez une plage. Les grains de sable sont vos données utiles. Pour la protéger, vous mettez des gardes, des miradors. Les russes viendraient de nuit, avec un sous-marin. Un homme-grenouille nagerait jusqu’à la rive, remplirait un petit seau de sable et se dépêcherait de repartir vers son navire pour ne pas se faire prendre. Les Chinois, eux, font ça de jour. Ils envoient 10.000 touristes et ne leur demandent rien… si ce n’est de retourner les poches de leurs shorts de bain et de secouer leurs essuies lorsqu’ils rentrent au pays. C’est ainsi que la Chine obtient le maximum d’informations sur sa cible », brosse Bruno Hellendorff, chercheur en relations internationales pour le compte de l’Institut royal Egmont, citant une métaphore bien connue de plusieurs services de renseignement, dont le FBI, pour planter le décor

    • Bonhomme dit :

      Il y a beaucoup d’agents de la cia en France, mais la France avait peur de les relever.
      On se souvient bien que les espions ricains ont écouté le téléphone de Hollande, pourtant le dernier a toujours montré son visage souriant devant Obama.

  7. Gégétto dit :

    Avec cette histoire du Yantar qui disparaît puis réapparaît, on peut constater que les Russes ont mené à termes l expérience de Philadelphie..!!!

  8. Le Breton dit :

    Un incendie arrive si vite…

  9. Marc mora dit :

    l’USS eldridge fait encore des siennes ???

  10. Lacatapulte dit :

    Le Viktor Leonov n’est pas le seul navire espion de classe Vishnya à jouer au chat et à la souris avec la marine américaine. On compte aussi le Kurily.

    https://www.navy.mil/view_image.asp?id=23010

  11. Raymond75 dit :

    Cela prouve bien que les Russes sont très méchants !!! Ce ne sont pas les US qui oseraient espionner les Russes, ni encore moins leurs alliés. Les USA c’est le bien, la Russie c’est le mal.

  12. aleksandar dit :

    Il faudrait quand même que les méchants russes arrêtent de jouer avec les nerfs de ces pauvres américains angoissés.

  13. Le Glaive dit :

    Et notre brave raffiot « Dupuy de Lôme » ? toujours aussi non-espion du côté de la Mer Noire ? ou en Baltique ? nous sommes vraiment l’Hôpital qui se fout de la charité ….

    • ScopeWizard dit :

      Ici , tu n’ es pas à ta place , ce n’ est pas le genre de la maison , amène quelque chose en plus que ton mépris et tes ordures ou c’ est toi qui finira par faire rire , aux éclats , et ça je te le garantis .

  14. Lacatapulte dit :

    Les côtes américaines sont sanctuarisées ? Première nouvelle, dans votre dimension sans doute, pas dans la nôtre.