L’administration Trump serait sur le point d’annoncer le retrait de 4.000 militaires américains d’Afghanistan

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

29 contributions

  1. Plusdepognon dit :

    Regarder cette opération, c’est observer la politique américaine depuis la fin des années 70 et ses résultats.
    https://www.lepoint.fr/monde/comment-washington-a-cache-pendant-des-annees-le-desastre-afghan-10-12-2019-2352286_24.php

    La victoire des talibans sera définitive et l’exportation du djihad profite des canaux de la mondialisation.
    https://www.areion24.news/2019/11/06/afghanistan-un-retour-des-talibans-a-kaboul/

    Nous parlons beaucoup de l’Afrique, Barkhane oblige, mais ailleurs c’est impressionnant aussi :
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-enjeux-internationaux/djihad-mondial-les-pays-du-sud-moins-bien-armes

  2. jyb dit :

     » …avions une compréhension très superficielle de la situation (de l’Afghanistan]… » du yémen, de la syrie, de l’irak etc
    Une bonne chose, le narratif est prêt. Bientôt les « yemeni papers » et les « syrian papers »

    • didixtrax dit :

      concernant les « syrian paper » il en sort pas mal à propos de la douma, mais on ne peut pas en parler visiblement.

      actuellement on a aussi les « russiangate papers » aux US.

  3. Vivo dit :

    « Nous n’en savions pas assez et nous n’en savons pas encore assez. […] La plupart d’entre-nous – moi y compris – avions une compréhension très superficielle de la situation et de l’histoire [de l’Afghanistan] et nous avions une vue terriblement simpliste de l’histoire récente »
    Ah ben, c’est sur que qu’on on vient d’un pays (US) qui n’a aucune histoire authentique a part celle de la colonisation, l’esclavage, le racisme, on a du mal a comprendre les peuples ancestraux. La seule histoire millénaire dont les américains peuvent s’enorgueillir, c’est bien celle de leur pays d’origine, la GB.

    • Stoltenberg dit :

      « colonisation, l’esclavage, le racisme »
      .
      Ce sont les seuls aspects de l’histoire américaine auxquels ont droit les élèves des écoles chinoises ?

  4. Auguste dit :

    En Afghanistan c’est rapé,vaut mieux les mettre en Syrie autour des puits de pétrole, »pour pas que daesh s’en empare ».

    • carlin dit :

      Autour des puits de pétrole de Syrie ce n’est plus Daesh qui s’y trouve aujourd’hui, mais les américains .

  5. jyb dit :

    « Nous partîmes cinq cents, mais par un prompt renfort, Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port… »
    Au port de Marseille évidemment. Quid des 600 djihadistes qui se sont rendus ?
    L’armée afghane (et les talibans) ont repris à daesh leurs bastions de la province de Kounar aux confins du nangarhar et frontalière du pakistan.
    Attaoullah Kogiani, adjoint du gouverneur de nangarhar, a déclaré que daesh-k avait subi de lourdes pertes, qu’ils s’étaient enfuis dans d’autres provinces et que 32 membres de daesh-k s’étaient rendus aux forces afghanes.
    Puis le vice ministre de la défense (yasin zhia) a donné le chiffre de plusieurs dizaines qui ont atteint la centaine avec le ministre de l’interieur ( mr andarabi) …mais n’avais pas vu qu’ils étaient 600 selon le président ghani…
    Pour info : « resolute support » sollicité par reuters a refusé de commenter les déclarations.

  6. carlin dit :

    Tout ça pour ça !
    Avoir gâché tant de vie pour négocier avec les talibans. De toute façon cette guerre a été perdue quand on s’est refusé à défolier tous les champs de pavots.

    • Plusdepognon dit :

      @ Carlin
      Elle a été perdue quand ils ont décidé de faire d’une opération coup de poing une opération militaire à long terme.
      Le defoliant aurait mis les paysans afghans face à la famine et les seigneurs de guerre avec les talibans. Le Vietnam a donné et on a vu le résultat :
      https://youtu.be/vUJL53gCOiQ

      Surtout que les opiacés sont un sujet de santé publique aux USA :
      https://www.nouvelobs.com/monde/20191022.OBS20126/crise-des-opiaces-aux-etats-unis-les-laboratoires-pharmaceutiques-evitent-le-proces.html

      • John dit :

        Et avec une opération à court terme le résultat aurait été lequel? Pas sûr de comprendre ce que serait la situation actuelle dans ce scénario. Votre avis?

        • Plusdepognon dit :

          @ John
          Il fallait un assassinat moche, puiqu’au Soudan ils l’avaient laissé tranquille.
          La guerre par intermédiaire appelée « proxie » a une énorme limite : il n’a peut être pas les mêmes objectifs que vous. Ce qui a été le cas, ils l’ont laissé filer.
          Ben Laden s’échappant avec la mobylette du mollah Omar, c’était marrant aux guignols de l’info, mais à partir de là, c’était foutu.
          https://youtu.be/5v7XSbFpf0U

          Cela a été un choix politique opéré en toute opacité et un gâchis énorme de ressources humaines et financières.

          Ensuite, le financement du terrorisme n’a pas de secret pour les USA, ils savent très bien quels sont les volumes énormes d’argent qui soutiennent le bras armé de l’assassin. Et ils ont un peu joué avec selon les lattitudes.

          Pas le peuple américain, les fondés de pouvoir du capitalisme financier qui font les va et vient entre multinationales et postes importants de la haute administration US.

          Un peu à la manière de ce qui va être installé en France :
          https://www.ifrap.org/fonction-publique-et-administration/la-bonne-nouvelle-des-3-000-postes-de-direction-de-letat-ouverts

          On en constate l’efficacité du procédé, appelé jadis « népotisme « , tous les jours en regardant l’état du monde.

          • John dit :

            Merci pour votre réponse, c’est agréable de pouvoir échanger.
            Pour moi, l’échec afghan remonte plus loin, il remonte à l’intervention « américaine » face à l’URSS.
            Mais si on prend la situation des années 2000, l’intervention en Afghanistan était (et ce n’est que selon mon opinion) bcp trop ambitieuse, et irréaliste. Ce choix en Afghanistan était soit un choix de populisme pour montrer qu’une attaque contre les USA ne resterait pas sans conséquence.
            Ou alors un choix économique, en faveur de l’industrie de la défense, et en faveur des industries minières à long termes, en effet le sous-sol afghan est extrêmement riche.

            Et en effet, votre explication concernant les liens multinationales – administration sont extrêmement problématiques. L’administration Trump est l’exemple type d’une oligarchie. Cette administration est plus caricaturale, mais c’est une réalité américaine et pas seulement sous Trump.
            Jennifer Lawrence a été choisie pour présenter les problèmes de la démocratie américaine.
            https://www.youtube.com/watch?v=TfQij4aQq1k
            Il faut être critique vis-à-vis de ce genre de vidéo, mais il y a des éléments intéressants, notamment les statistiques concernant la probabilité qu’une loi passe en fonction du soutien de la population (obtenu à travers des sondages, pas des plus précis, mais donnent une tendance).
            Et il se trouve que peu importe le soutien, le congrès a 30% de chance de voter une loi. Que la loi soit rejetée par la population à plus de 99% ou soutenue à 99%, que le soutien soit de 25, 50, ou 75 %, aucune différence. Le congrès passera une loi sur 3.

            Ces statistiques démontrent la déconnexion entre le peuple et leurs représentants. Ils ne représentent pas leur électorat, mais l’intérêt de certains qui pourront leur apporter qqch par la suite. Ils appellent ça du Lobbying quand c’est aux USA, et de la corruption quand c’est en Russie ou en Ukraine.
            ….
            Quoi qu’il en soit, quand je pense à tout ça, le système suisse me plaît.
            L’exécutif élu par le législatif. Donc pas besoin de financer des campagnes avec des soutiens privés et donc moins de risque de corruption.
            Pas de campagne électorale pour l’exécutif, donc pas de starification et de communication de l’exécutif.
            La participation de tous les partis à l’exécutif, de manière relativement constante.
            Et tout ça résulte en quelques réalités:
            – les divers partis ne peuvent pas se rejeter la faute aussi facilement. En cas de problèmes, TOUS responsables. Donc ils ont tout intérêt à ce que ça fonctionne.
            – une meilleure représentativité.
            – une meilleure stabilité politique qui favorise l’investissement, les impôts, les retraites, etc ne changent pas d’une élection à l’autre
            – et cette même stabilité qui a aussi lieu dans l’exécutif avec le renouvellement presque systématique des 7 conseillers fédéraux (nos ministres) jusqu’à leur démission (à moins d’un scandale), ce qui permet d’avoir des politiques se concentrant sur le long terme ! Et ce n’est qu’en travaillant sur le long terme qu’un pays peut fonctionner selon moi.
            Et des pays comme la France ou les USA qui ont de vrais problèmes politiques sont tellement dans l’urgence que 5 ans ne suffisent pas à faire changer les choses. Et elle sont ensuite démontées par le suivant qui sera opposant au prédécesseur.
            – l’absence de starification des politiques permet aussi à ces personnes de se concentrer sur leur travail.
            – et aussi, le parlement est un parlement « de milice ». Un parlementaire n’est pas professionnel de la politique. Il a son job à côté. Alors quand il s’agit de grands directeurs d’entreprise, c’est un problème. Mais il y a de tout… Des paysans, médecins, archi, ingénieurs, ouvriers, informaticiens, infirmiers, etc… Donc ça permet aussi d’avoir un parlement qui est réellement dans la vie des Suisses, et pas dans un monde parallèle.

            Et ce système est d’une manière poussé à perdurer, car la population peut faire un référendum pour rejeter une loi qui est passée, ou encore lancer une initiative populaire qui permet de modifier la constitution afin de proposer une nouvelle régulation… Ca concerne autant l’aménagement du territoire que l’immigration, l’économie, les retraites, etc…

            J’ai totalement changé de sujet. Mais de mon point de vue, pour changer la politique de certains pays, en particulier les USA avec l’extrême starification, avec l’argent qui achète tout, etc… Un nouveau système permettrait de remettre certaines choses à plat.

    • Auguste dit :

      Défolier les champs de pavots?.Et avec quoi payer le petit personnel?.Vous voulez la ruine de l’Occident?

    • précision dit :

      le pire étant qu’avant guerre, les talibans n’encouragaient pas la production de pavot comme maintenant.
      Mais sur le principe de négocier avec l’ennemi, en soi ça me paraît toujours une bonne idée. Tout dépend de l’accord obtenu, pour le futur de l’afghanistan d’abord et l’impact sur notre propre sécurité ensuite.

    • jyb dit :

      @carlin
      elle a été perdu quand ils ont refusé de défolier les saoudiens et pakistanais en 2001.

  7. Frédéric dit :

    On critique, mais doit on rappeler les bilans humains des guerres d’Afghanistan avant 2001 ? Les pertes sont bien plus faible aujourd’hui qu’auparavant.
    On a eu des chars pakistanais sous drapeaux Talibans dans les années 90.

    • jyb dit :

      @Frédéric
      oui sauf que dans les années 90, les usa étaient très complaisants avec les Talibans.
      ce sont les européens qui ont forcé la main des usa pour condamner ouvertement le régime taliban.

  8. petitjean dit :

    « les États-Unis avaient une « compréhension terriblement simpliste »
    quel aveu !
    le tapis de bombes, le massacre de populations civiles, le tout arrosé de milliards et de milliards de dollars, tel est la manière de régler les conflits qu’ils ont eux mêmes déclenchés. Les exemples abondent : Corée, Vietnam, Afghanistan, Irak, Libye, Syrie, etc…
    Des millions de victimes, et des sommes monstrueuses dépensées……..en vain !!
    Quels bilans, quelles tragédies !
    Il semble que , quoiqu’on en dise, le président Trump lui a fait le bilan et veut se retirer, pour commencer, du bourbier Afghan. Des négociations, au pas de charge, sont en cours depuis de longs mois.
    Pour en savoir plus :
    « Comment la Grande-Bretagne et les États-Unis ont trahi le peuple afghan »
    https://lesakerfrancophone.fr/comment-la-grande-bretagne-et-les-etats-unis-ont-trahi-le-peuple-afghan
    « Comment Washington a caché pendant des années le désastre afghan
    Scandale aux États-Unis. Comme elles l’avaient fait pour la guerre au Vietnam, les autorités ont menti à l’opinion publique sur la situation en Afghanistan. »
    https://www.lepoint.fr/monde/comment-washington-a-cache-pendant-des-annees-le-desastre-afghan-10-12-2019-2352286_24.php#

  9. Casimir dit :

    Ne pas oublier qu’en 2001 les mouvements taleb avaient eux demandé aux US de négocier, les forces spéciales US et l’Alliance du Nord ayant regagné du terrain en A-stan (parfois à dos de cheval) avec l’appui de l’aviation US. Et même proposé leur aide, justifiant de leur non-implication dans les attentats du 11 septembre … Ce à quoi l’on assiste est juste un cinglant désaveu de la politique américaine des 20 dernières années, immense gâchis humain et financier (quoique pas pour tout le monde, tout doit bien aller pour les successeurs d’Halliburton et consorts).
    La version du gal Mc Chrystal interpelle qd même quand on sait les moyens et compétences que peuvent mettre les américains sur de nouveaux théâtres … nul doute que quelques membres des SF adeptes du pachtounwali ont dû voir venir le problème depuis déjà fort longtemps.

    • John dit :

      Les Européens ont suivi aveuglément ou en toute conscience.
      Quoi qu’il en soit, même si ça fait moins de bruit en Europe, il est clair que les renseignements étaient conscients de la complexité de la situation et de la problématique de l’absence de politique ne permettant pas de faire autre chose qu’acte de présence, et tenter de reconstruire le pays.

  10. Degourba dit :

    La seule guerre  » terrestre » que les Usa ont remporté, depuis la fin de la guerre de Corée est celle de…Grenade.

    • Plusdepognon dit :

      @ Degourba
      D’ailleurs le film « le maître de guerre » avec Clint Eastwood, seul film qui en parle à ma connaissance est un navet.
      Pour les fana-mili inconditionnels du cinéma américain.

    • John dit :

      Parler de remporter une guerre quand on parle de guerre contre des systèmes de guérilla est un peu un non-sens.
      Dans une guerre symétrique, l’ennemi est « clair ».
      Dans une guerre asymétrique, ou l’ennemi cherche à se cacher parmi la population, à moins d’être prêt à commettre des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité (et même avec ça) c’est impossible de tous les avoir. D’autant plus qu’ils tendent à se renouveler.
      Ce fait que vous présentez permet justement d’étayer le fait que de luter contre des locaux qui considèrent les soldats externes comme des envahisseurs, c’est presque impossible.