La France redoute la constitution d’un « arc terroriste » allant de l’Afrique au Levant

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

137 contributions

  1. Leroux dit :

    Je suis de la nouvelle génération mais je me souviens mon père dire C’est pas une fois qu’on a chié dans son froc qu’il faut serrer les fesses…

  2. Ndakarou dit :

    Fallait pas destabiliser la lybie.

    • NRJ dit :

      @Ndarakou
      Ça tombe bien, on n’a pas déstabilisé la Lybie. Elle l’était déjà quand on est intervenue. Après bizarrement les lybiens ne se plaignent pas de notre intervention à l’époque. Mais bon peut-être qu’on aurait du les laisser crever et donner l’honneur à la Lybie d’être le même bordel que la Syrie pendant ces dernières années…

  3. Plusdepognon dit :

    Il va vraiment falloir des auteurs de SF pour inventer l’avenir… et sans doute l’eau chaude.
    https://www.nouvelobs.com/monde/20151028.OBS8490/africanistan-dans-20-ans-nous-serons-confrontes-a-l-implosion-securitaire-du-sahel.html

    Ce n’est pas tout d’avoir des gens qui passent leurs vies à essayer de dissiper le brouillard de guerre, il faut encore qu’ils soient écoutés et que derrière il y ait des actions adéquates.
    https://www.lepoint.fr/phebe/phebe-de-l-impossibilite-de-reconstruire-les-etats-faillis-23-11-2019-2349140_3590.php

    Le texte le plus utile à lire pour apprécier nos doutes et nos renoncements est celui-ci :
    https://www.lemonde.fr/blog/aboudjaffar/2019/12/01/13-ronin/

    • Plusdepognon dit :

      Ce texte de monsieur Michel Goya est pas mal non plus :
      https://lavoiedelepee.blogspot.com/2019/12/de-ma-terre-jusquau-sahel.html

    • ScopeWizard dit :

      @Pludepognon

      Et c’ est reparti ! 😉

      Merci ! 🙂

    • LEONARD dit :

      J’aime bien les gars qui m’expliquent qu’on a merdé et que ça ne peut qu’empirer.
      Je préfère quand même ceux qui me proposent une solution rationnelle au problème. Je ne la trouve pas dans ces extraits.
      Bien souvent, le choix n’est pas entre le bon et le mauvais, mais entre le moins mal et le moins pire, « entre le cancer et la vérole »
      Que se passe t’il concrètement si nous quittons le Mali ?
      L’Etat malien, dont on nous dit qu’il n’existe pas, n’existera vraiment pas.
      Les islamistes, qui ont un projet, mais sont minoritaires, vont devoir organiser le bazar des trafics, des tribus, des villes, des campagnes, des administrations, des administrés, les frustrations, les ambitions…tout ce que l’état et les politiques maliens ont été incapables de faire.
      La Syrie était un état organisé. Le califat a succédé à un système économiques, social, administratif existant.
      Le Mali est un système failli, de l’individu à l’Etat.
      Un nouveau califat pourrait il avoir le succès et la dangerosité du sunnite, ou sera t’il dilué dans le magma insondable de la région ?
      Le scénario mérite d’être creusé.

      • Plusdepognon dit :

        @ Leonard
        La solution est une réelle volonté locale de rendre les choses vivables. Nous ne pouvons que les empêcher de sombrer et encore s’il n’y a pas d’autres problèmes qui surgissent.

        Car il s’agit de conflits locaux qui sont montés en épingle pour un motif plus ou moins religieux selon le public auquel il s’adresse.
        Nous limitons relativement la violence, mais détruire est plus facile (quelques centaines de morts et hop des centaines de milliers de déplacés).

        Les solutions d’Africanistan sont très technocratiques (gouvernance, développement, investissements) et a pour préalable un territoire où les habitants ne se massacrent pas de bon coeur. Surtout que derrière cette industrie de la misère, il y a des moyens financiers importants.
        https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/02/25/les-confidences-d-ibrahim-10-djihadiste-au-sahel_5427750_3212.html

        Il y a des problèmes de partage des ressources en eau, en nourriture et aucun avenir pour les jeunes qui sont la grande majorité des populations de la région. Le terrorisme a un terreau fertile pour son amplification.

        Le G5 Sahel est une solution qui permet le contrôle administratif des populations sans accusations de néo-colonisation, mais il n’est pas financé.

        Nous ne pouvons pas changer les gouvernements, créer un appareil d’Etat crédible et redistribuer les frontières.

        Si j’avais la solution, je bosserai chez BlackRock. 😉
        https://youtu.be/fWu-NOMw_m8

      • NRJ dit :

        @Léonard
        Si on quitte le Mali, ce sera le bazar. Après les islamistes vont se retrouver aussi fatalement dans le piège des guerres ethniques. La solution serait donc de partir du Mali et de soutenir les ethnies opposées aux islamistes par du soutien aérien et de la livraison d’armes. C’est ce qu’on a fait avec succès en Irak face à l’EI : en 2014 l’armée irakienne corrompue et incompétente a laissé faire les islamistes. Finalement il leur a fallu 3 ans pour se remettre à niveau sous la pression de l’EI, mais ils l’ont fait et ont repris tous les territoires perdus.
        Cela aura un double avantage : les islamistes seront affaiblis par la guerre face aux ethnies pro-occidentales et cela leur monopolisera leurs moyens financiers et humain à tel point qu’ils seraient incapables de tenir les promesses qu’ils font à des locaux qui s’estiment aujourd’hui trompés (pas forcément à tort d’ailleurs) par leur gouvernement. Donc ça les discréditerait face à la population.

        Quelqu’un a une meilleure idée ? Si oui demandez vous dites votre solution n’a pas déjà été testé en Afghanistan pendant les 13 ans qu’on a fait là-bas.

        • dakia dit :

          Armer des groupuscules ethniques est une autre façon de foutre le bordel à long terme, avec effet domino futur sur les autres pays actuellement stable, car les armes iront dans le marché noir de la sous région (braquages, grands banditismes, terroristes, etc..).

          Une seule vraie solution.
          1) Retrait effectif de la France du leadership des opérations de lutte contre le terrorisme au Sahel.
          2) Retrait effectif de la France dans la gestion du conflit « Touaregs vs Etat malien »
          3) Dissolution du G5 sahel
          4) Responsabiliser davantage la CEDEAO, qui avec sa branche militaire (genre ECOMOG) a en priorité la responsabilité exclusive de la sécurité de tous ses états membres via un principe de solidarité et d’accord de défense.
          5) La communauté international devra aider (dons + ventes) à l’équipement la force militaire de combat fournis qui seront déployés par la CEDEAO. Il leur faut du lourd. Au moins exactement les mêmes moyens que ceux dont disposent Barkhane pour sa mission (avions de chasse, hélicos, drones, blindés, gilets, etc..). Pas d’équipements aux rabais.
          5) Un plan marshall financier pour ces pays du Sahel les plus touchés ou vulnérables économique.

          • Plusdepognon dit :

            @ Dakia
            La CEDEAO n’est pas intervenue en 2013 et n’est toujours pas là aujourd’hui.

            Une attaque comme celle d’Inates montre une certaine coopération avec la population, si les militaires n’ont rien vu venir…
            Et l’armée nigérienne est assez appréciée de la population par rapport à certains autres pays.
            http://www.rfi.fr/afrique/20191212-niger-on-sait-attaque-meurtriere-inates-terrorisme

            Notre position est casse-gueule et les populations n’ont pas confiance dans leurs autorités. On nous propose une opération de 30 ans, vu le Tchad qui a une armée féroce, c’est plutôt sans fin.

            On a aidé et on aide le Tchad, qui va nous filer un coup de main pour que les armées malienne et burkinabée s’en sortent mieux.

            Et bien… le Tchad est secoué malgré tout chez lui après toutes ces années (l’article « de ma terre jusqu’au Sahel » de monsieur Goya montre bien l’absence de bonne solution immédiate et c’est bien mieux écrit que ce que je pourrais faire).

            Les défis sont immenses : une population qui va doubler dans des pays aussi pauvres et au centre de tant d’attentions, je ne me souviens pas d’une issue rapide et heureuse dans l’histoire humaine.

            Constituer une force suffisante pour limiter les dégâts est un défi pour tous les pays, je me rappelle d’une vieille version de l’histoire de France, qui n’est plus trop enseignée, car pas très agréable à assumer :
            http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-36289334.html

            Dans des pays où certains saccagent et divisent, on voit bien que le sang n’a pas fini de couler.

          • Vinz dit :

            Et cent balles et un mars ? Mais quels pays de mendiants sérieusement.

          • dakia dit :

            Vinz, on attend ta proposition

      • Edgar dit :

        @ Leonard: La chariat (droit islamique) pourvoira à tout cela. « …organiser le bazar des trafics, des tribus, des villes, des campagnes, des administrations, des administrés, les frustrations, les ambitions… » dites-vous. Mais c’est précisément l’objectif du droit islamique depuis sa création, au VIIIe siècle, et il est parfaitement adapté à la gestion d’une société moyenâgeuse. C’est-à-dire l’état dans laquelle se retrouveront les populations sahéliennes après le retrait militaire occidental, l’effondrement des Etats modernisants et l’instauration d’un califat (évidemment sunnite). Les actuelles structures étatiques de la région peinent à la tâche, puisqu’elles doivent changer la société pour la faire entrer dans le XXIe siècle: organisation bureaucratique efficace, éducation et justice moderne, promotion des femmes, industrialisation, démocratie… Projets difficile à réaliser quant on est assaillit de multiples maux… Le califat ne se donnera pas autant de peine: il s’installera, gérera un monde où le patriarcat, l’autoritarisme, la culture islamique traditionnelle, l’esclavagisme, le commerce, le militarisme et l’inégalité sociale seront la règle. Les mécontents partiront en Europe.

        • Jason Bourne dit :

          @EDGARD @LEONARD @NRJ @Plus de pognon ;
          Vous faites tous mauvais et je vais vous expliquer ce qu’il faut faire :
          Euh… comment dire … Bah… disons que…
          Plus sérieusement, je vous félicite pour vos analyses pertinentes et vos hypothèses . Ca changent de certains qui font des analyses à l’emporte pièce.
          Merci pour vos éclaircissements.

      • Ndakarou dit :

        Ni le Mali, ni le Niger, ni le Burkina ne sombreront définitivement, car cela la CEDEAO encore moins L’Union Africaine ne peut pas se le permettre.
        L’organisation régionale la plus et mieux intégrée de l’Afrique est la CEDEAO, et cette organisation a des ambitions économiques telles (qui attire même un pays « arabe » comme le Maroc qui frappe à la porte) qu’ils ne peuvent laisser une poignée de djihadistes menacés cela. C’est pas anodin le fait que, devant la lenteur de la « communauté internationale », que les pays de l’UEMOA (Zone FCFA) se soient réunis récemment pour décider de financer eux mêmes sans attendre les 500 millions de dollars pour soutenir le G5 sahel. Ils ne laisseront jamais ces pays tombés car leurs sorts économiques futurs sont liés.

        • Vinz dit :

          « Ni le Mali, ni le Niger, ni le Burkina ne sombreront définitivement, car cela la CEDEAO encore moins L’Union Africaine ne peut pas se le permettre. »
          .
          Ah mais pourquoi on ne nous l’a pas dit avant ? Dire qu’on a expédié 4500 hommes quand il suffisait de qqs tracts « stoppez tout, rentrez dans vos cases en bouse de vache, rendez vos Honda, vous n’avez pas la permission de la CEDEAO. »

      • Logos dit :

        Bon, j’endosse le rôle du cynique… puisque tout le monde affirme que la surpopulation africaine est la cause première des pbs du continent, tout ce qui viendra limiter ladite population est le bienvenu. Alors … ou est le pb d’avoir des ‘fous de dieu’ aux manettes ici ou là ?
        Dans un 1er temps, les diverses épurations bien sanglantes vont ‘limiter’ drastiquement la population des pays de la zone (vu que le conflit s’étendra inévitablement).
        Dans un 2d temps, il faudra bien qu’on intervienne pour ‘canaliser’/neutraliser le danger de propagation à l Europe – sans trop faire dans la dentelle cette fois.
        Donc, ben …. on gagne sur les 2 tableaux – a condition d’accepter de ne pas faire dans la sensiblerie.
        Toujours avec cynisme, en verrouillant les frontières de l europe, on ne souffrira qu’au travers des images dans les médias a sensation. ça, je peux encore le supporter.
        Real politique et humanisme ne vont pas ensemble…

        • Celtibère dit :

          C’est marrant, sans lire votre post, j’ai rédigé le mien en allant tout a fait dans votre sens. Mais je regrette que ni vous ni aucun autre contributeur n’aient relevé que pour le CEMA, le vrai danger, c’est le « populisme »? Ça en dit pourtant long sur sa conception du peuple et de la démocratie. Quand viendra l’heure pour les élites hors sol de rendre des comptes, il ne faudra pas l’oublier.

    • Yannus dit :

      Bonjour,
      Merci pour ces liens. L’impression que j’en retire est qu’il faut créer des antennes de la Légion Etrangère dans les pays du G5S avec un armement adapté.

  4. aks dit :

    J’ai une question pour les experts:
    N’existe-t-il pas de système de radars capables d’identifier des objets terrestres (genre moto de djihadiste) en déplacement sur un rayon de quelques kilomètres ?

  5. blavan dit :

    La France s’inquiète en Syrie, en Turquie en Afrique etc Mais, met-on au pouvoir des hommes politiques pour s’occuper de tous les maux du monde quand on n’est même pas capable de mettre de l’ordre dans nos banlieues. Vivement que l’on ai enfin un président ou une présidente qui s’occupe d’abord des zones de non droits dans l’hexagone. Enfin aurait-on raison contre tous nos partenaires européens qui eux ne s’inquiètent pas sur les risques extérieures !!!

    • Castel dit :

      @ blavan
      Pour la sécurité de nos banlieues, c’est à la police et à la gendarmerie d’intervenir….
      Notre intervention au Sahel, ne devrait donc pas empêcher ces forces de s’occuper de la sécurité intérieure, pendant que nos militaires essayent d’empêcher que des organisations terroristes ne s’imposent dans le Maghreb ou ailleurs, pour préparer une nouvelle invasion de notre pays, avec des actions planifiées à prévoir, comme cela s’est déjà produit dans un passé récent !!

      • tschok dit :

        Attendez Castel, on en est à la combientième invasion depuis un « passé récent », au juste?

        Parce que, avec vos histoires d’invasion qui n’en sont pas, je m’y perds.

        Bon, on est envahi oui ou merde? C’est pénible cette incertitude. Ca me stresse.

        • Castel dit :

          @ tschok
          De mon point de vue, il n’y a pas d’invasion à l’heure actuelle, même si l’on assiste il est vrai à une augmentation du phénomène migratoire, mais qui reste quand même plus ou moins sous contrôle….
          Dans le cas ou un ou plusieurs pays du sahel tomberait sous la coupe des islamistes, il faudrait alors s’attendre à une ruée vers l’Europe et notamment la France, vu que ces gens n’auraient plus rien à perdre…..
          Et bien sûr ces mêmes islamistes en profiteraient certainement pour introduire avec le flot de réfugiés des individus ayant des ordres et des plans bien précis pour nuire à nôtre société et nos populations….
          C’est une chose qui me parait parfaitement claire, vu ce qui s’est produit récemment à l’époque ou le califat de daesch était à son apogée, et qui se reproduirait donc, mais, sans doute a une échelle beaucoup plus importante…..
          Donc, il ne faut pas vous étonner si je joue les Cassandres, mais, vous l’aurez remarqué en dénonçant au passage ceux qui confondent volontiers les faits de droit commun actuels, qui se déroulent dans nos banlieues, et qui peuvent être réglés par la police, la justice et une démarche sociale sur le terrain, avec le terrorisme qui ne manquerait pas de s’installer sur notre sol, si la véritable invasion que je prédis, en cas de l’ abandon du Sahel par nos troupes se produisait !!!

          • petitjean dit :

            @Castel
            « De mon point de vue, il n’y a pas d’invasion à l’heure actuelle »
            sans blague !!!!
            plusieurs centaines de milliers de migrants chaque année arrivent en France : à votre avis , invasion ou pas invasion ??
            Dette colossale, x millions de chômeurs, déficits abyssaux de nos régimes sociaux, matraquage fiscal, bref c’est pour qui cette invasion ??!!
            et surtout pourquoi ??
            peur de le dire ?!
            faudrait quand même faire l’effort de s’informer :
            « Jean-Paul Gourévitch : « L’INSEE manipule les chiffres de l’immigration » »
            http://www.fdesouche.com/1184205-jean-paul-gourevitch-linsee-manipule-les-chiffres-de-limmigration#
            « “France : 500.000 immigrés supplémentaires par an”  »
            https://leblogdepaysansavoyard.wordpress.com/2019/08/01/france-500-000-immigres-supplementaires-par-an/#comments
            « 84 milliards : coût budgétaire de l’immigration selon le rapport Posokhow »
            https://www.polemia.com/84-milliards-cout-budgetaire-de-limmigration-selon-le-rapport-posokhow/
            nombreuse sources à votre disposition………..

          • Celtibère dit :

            Et ça ne vous vient même pas à l’idée de penser que l’on pourrait stopper cette éventuelle ruée migratoire? Tout simplement en interdisant par la force notre territoire à ces populations? Au vu de vos commentaires, on voit que vous appartenez à cette catégorie de Français qui sont dans le déni de réalité permanent et dans l’idéologie bisounours. Le social dans les banlieues? Cela fait quarante ans que l’on y déverse des milliards, sans résultat. La police? elle ne peut plus y mettre les pieds sans se faire attaquer. Vous ne voyez pas d’invasion migratoire? Mais où vivez-vous? certainement pas dans la même France que moi.

          • Castel dit :

            @petitjean

            Moi aussi j’ai mes sources
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Immigration_en_France
            https://www.sudouest.fr/2019/10/08/que-represente-reellement-l-immigration-en-france-voici-les-principaux-chiffres-6670179-6116.php
            https://www.insee.fr/fr/statistiques/3633212
            http://www.observationsociete.fr/population/immigres-et-etrangers
            Cela dit,même si je ne met pas en doute vos sources, elles me paraissent pour le moins…..orientées !!, alors que pour les miennes, elles semblent plus techniques….
            Cela dit, de mon point de vue, la meilleure source possible est celle que l’on peut obtenir soit-même, en se rendant sur place, comme je le fais en allant fréquemment à Toulouse, pour mieux me rendre compte de la situation, et cela me permet de constater qu’à l’ exception du quartier du Mirail notamment du côté de Reynerie ( pour ceux qui connaissent Toulouse), et quelques endroits périphériques en banlieue, ou l’on dénombre une majorité de populations d’origine étrangère, ou règne une certaine forme d’insécurité, la population de cette ville dont l’agglomération compte plus de 700000 habitants, reste très largement majoritaire en terme d’habitants d’origines Européennes,(la population d’origine immigrée étant de mon point de vue nettement inférieure à 100000) et en dehors des quelques quartiers que j’ai cité, on peut se promener avec un réel sentiment de sécurité jour et nuit ( à l’exception peut être du quartier de la gare Matabiau, seule exception au centre ville)
            Cela dit, si je le répète, il ne me semble pas y avoir d’invasion à l’heure actuelle, je suis d’accord pour admettre qu’il fat rester vigilant, et veiller à ce que nos troupes sur place au Sahel , empêche qu’il se produise la-bas des événements, qui provoquerait un afflux massif incontrôlable, dont nous subirions les conséquences dans notre pays.
            Enfin, je tiens à préciser que j’ai bien conscience que la situation sur ce plan n’est pas forcément la même dans le Sud-ouest et le reste du pays, notamment pour la région Parisienne par exemple

          • Robert dit :

            Castel,
            Gourevitch n’est pas plus « orienté » que les traficoteurs de statistiques qui tirent les chiffres pour les faire aller à la baisse à l’arrivée, c’est à dire à ce que l’on va pouvoir fournir au public pour nier l’augmentation. Pour connaître les chiffres réels, il faudrait confier un audit à un organisme impartial, de préférence étranger, qui aura accès à toutes les données.
            Quand Gourevitch affirme une manipulation, il est facile de le contester en démontrant ce qui est faux dans sa méthode et ses chiffres, personne n’y est parvenu sérieusement. Et si vous insinuez qu’il est politisé, il faut le prouver, ses prestations devant des opposants à l’immigration n’en sont pas une preuve sinon que eux seuls sont disposés à entendre un autre son de cloche. Par contre, le militantisme de gauche à l’INSEE et l’INED ne sont pas une invention, écoutez Le Bras pérorer sans cesse dans les médias. Ceux qui se sont fait éjecter de ses organismes l’ont été pour ne pas « avoir joué le jeu » et on les retrouvent parmi les opposants aux chiffres officiels.
            Quand au terme invasion, il est déplacé et incorrect, disons occupation grandissante de l’espace public, l’invasion suppose une attaque massive et violente, nous avons une substitution de population que même ceux qui la nient attestent en déménageant et demandant des dérogations pour leurs enfants. Et la violence issue de cette population est indéniable.
            Les hordes musulmanes n’étaient pas nombreuses, mais déterminés, comme ceux qui veulent imposer leur communautarisme y compris à leurs amis politiques français.

          • Castel dit :

            @ Robert
            Vous avez raison de souligner que l’intervention de JP Goureviitch est intéressante, mais même là, il y aurait deux ou trois choses à dire, par exemple quand il dit « les populations qui s’expatrient, et celles qui immigrent ne sont pas les mêmes », il a parfaitement raison, sauf, que chez les immigrés , il y a aussi pas mal d’Européens de souche, et je suis bien placé pour le savoir, avec l’afflux de Britanniques, notamment dans le Gers !!
            Par contre, les deux autres ne semblent pas être très crédibles, surtout celle de polémia qui ose prétendre que l’afflux d’immigrés coûterait aussi cher que le budget de la Nation !!
            On se demande à ce compte là pourquoi la France n’est pas en faillite !!
            Plus c’est gros, plus ça marche, c’est prendre les Français pour des imbéciles qu’ils ne sont pas !!!!

        • Castel dit :

          @ tschok
          Avec un peu de recul, je me rend compte de ce qui a motivé votre intervention :
          C’est l’emploi du terme « nouvelle invasion », qui n’était peut être pas très approprié, puisque cela laissait sous-entendre qu’il y en avait déjà eu par le passé, ce qui n’est pas tout à fait juste, mais pas complètement faux non plus, lorsqu’on voit la « ruée » qu’il y a eu vers les pays Européens ( vers l’Allemagne et l’Angleterre notamment) à l’époque des événements de Syrie, et suite à l’instauration du « califat de Daesch, on pouvait parler alors d’une tentative d’invasion !!
          Mais, globalement ce début d’invasion a été contenu tant bien que mal, en créant des blocages aux frontières , comme sur les îles Grecques par exemple, ou en Turquie, ou en Lybie, mais qu’on le veuille ou non, il y avait bien de la part de ces réfugiés de venir s’installer en masse dans les pays Européens, dont la France bien entendu, et la plus-part de ceux là n’y ont sans doute toujours pas renoncé !!
          Donc, si les pays du Sahel s’effondraient sous les coups de boutoir des islamistes, il y a fort à parier qu’il ne serait plus possible de les contenir, et, poussés dans leurs derniers retranchement, il ne s’agirait peut-être plus d’une tentative invasion pacifique comme on a connu jusqu’à présent, surtout qu’il y aurait parmi eux des agents envoyés par les islamistes, qui sauraient les conseiller sur ce plan..

          • tschok dit :

            @Castel,

            Peut-être. Je veux dire: qui peut nous dire que ce que l’avenir nous réserve?

            Au delà, votre analyse s’appuie sur une vision bien particulière des Africains: des gens qui n’ont que pour seul but de se précipiter en France si les choses déconnent dans leur pays.

            Comme si toute la misère du monde se donnait rendez-vous place de la République à Paris et n’avait que pour seul objectif dans la vie de profiter d’un système sociale déficitaire dans un pays vieillissant qui vote massivement Le Pen et qui veut mettre ses jeunes et ses pauvres en prison. Un pays d’avenir, donc.

            Moi, j’veux bien, mais je vous dis: on leur colle un rôle à ces gens-là. On s’attend à ce qu’ils se comportent comme on le prédit. On a déjà écrit le scénario et on veut que la réalité du futur colle à nos prédictions, qui ne sont jamais que le reflet de nos passions du moment.

            A votre avis, ça vaut quoi?

            Ca vaut combien un roman dObertone sur Amazon?

            Plus cher sans doute que le Camp des Saints de Raspail, qu’on doit pouvoir se procurer vers un euro dans une foire à bouquins (mais 13 euros sur Amazon, quand même).

            Guère plus.

            Donc, quand vous dites « il y a fort à parier que… » quelle somme met-on sur la table? Entre un euro (Raspail, foire à bouquins) et 20 (Obertone, Amazon)?

            https://www.amazon.fr/s?k=obertone&hvadid=79920786304942&hvbmt=be&hvdev=c&hvqmt=e&tag=hydfrmsn-21&ref=pd_sl_4dabcpfkxv_e

            Notez que le site Amazon associe Obertone avec le Camp des Saints de Raspail, ce qui doit attirer notre attention sur le fait qu’un courant littéraire nous vend toujours le même genre de catastrophe de 1973 à 2019, entre un Piketty et quelques manuels de survie. Sachons raison garder, non?

      • Électeur dit :

        Ce qui nous manque surtout, c’est une politique réfléchie et cohérente.
        Nous sommes, comme à la fin de la Quatrième République, sous un régime politique incapable de régler un problème majeur.
        .
        C’est affligeant d’entendre que les solutions proposées par les oppositions, c’est par exemple qu’il faut « introduire une dose de proportionnelle » : c’est complètement à côté de la plaque.
        .
        Le régime politique français (ses partis ringards, ses personnels) n’ont pas conscience que c’est leur avenir qui se joue en ce moment.
        .
        « Envoyer l’armée » (ou la Police) sans que ce soit en soutien d’une politique cohérente, c’est la marque d’un régime en fin de vie.

        • petitjean dit :

          @Electeur
          « il faut introduire une dose de proportionnelle »
          puisque vous êtes électeurs, et….nous aussi !
          pour info, info non reprise par nos merdias (jamais de tableau comparatif entre pays de l’UE , avez vous remarqué ?), dans la plupart des pays européens les parlements sont élus avec un scrutin à un tour et à la proportionnelle !!
          C’est le cas de Boris Johnson qui vient d’être élu en Grande Bretagne. Election à un tour à la proportionnelle et celui qui arrive en tête rafle tout. Pas de magouille entre partis !
          Et en France ?……………..

          • Électeur dit :

            @ petitjean, je me suis mal expliqué : je voulais dire que ce n’est pas le problème. Je voulais dire que le personnel politique d’oppositio n n’est pas meilleur que celui qui est au pouvoir. Parce que ce personnel politique d’opposition présente des solutions qui sont très loin des problèmes à résoudre.
            Mais sans doute s’adressent-ils à des gens comme vous, à qui les modes de scrutin (un tour, deux tours, trois p’tits tours…) semblent des données politiques essentielles.
            A moi (et à d’autres), ça ne parle pas du tout.

          • revnonausujai dit :

            euh, non, le scrutin britannique à un tour par circonscription est l’exact contraire de la proportionnelle; d’une part l’élu est celui de sa circonscription et pas celui d’une liste où les élus ne sont pas liés à une circonscription particulière, d’autre part, il amplifie les tendances électorales au profit d’une majorité, ce que ne fait pas la proportionnelle.
            the winner takes it all, c’est l’antithèse de la proportionnelle !

        • tschok dit :

          Si, si ils en sont très conscients.

          Mais le problème est compliqué: on parle d’un effondrement de la confiance du public dans ses institutions représentatives. En clair, le pays est potentiellement ingouvernable. Pour autant, le sentiment de révolte n’est pas généralisé et beaucoup de gens sont très opposés à l’idée d’un bordel généralisé et permanent. Et puis le spectre de la guerre civile fout la trouille à tout le monde.

          Donc, c’est une sorte d’entre deux: ni révolte, ni participation active du citoyen à la vie des institutions de son pays, mais au contraire méfiance et retrait.

          Vous pouvez avoir conscience de plein de choses, ça ne vous donne pas la solution à tout.

          Je vous donne un exemple: on peut avoir conscience que les institutions qui permettaient le dialogue social via les partenaires sociaux ne fonctionnent plus aujourd’hui. Résultat, le projet de réforme du système de retraite part en sucette.

          Pour autant, en être conscient ne vous donne pas la solution: oui, ok, ça ne marche pas. Bon, on fait quoi, alors? Ben euh… Faut réfléchir. C’est du tâtonnement.

          • petitjean dit :

            @tschok
            « le spectre de la guerre civile »
            mais, bien que le sang ne coule, une partie du pays fait la guerre à l’autre ! Il y a ceux qui agissent et les autres qui subissent !
            Ceux qui se partagent le pouvoir depuis plus de 40 ans , imposent au pays un projet sur lequel il n’a jamais été consulté ! C’est le fameux et redoutable projet européiste-mondialiste, dont une partie de l’opinion mesure les effets désastreux sans en comprendre les causes !
            L’intense propagande que nous subissons depuis des décennies empêche la majorité des français de comprendre ce qui se passe

            « même sous la constitution la plus libre, un peuple ignorant est esclave « 

          • tschok dit :

            @petitjean,

            En ce qui concerne le projet « européiste », le peuple français a été consulté. Il a dit tantôt oui, tantôt non, je passe les péripéties. On ne déclenche pas une guerre civile pour ça.

            L’UE est une coopérative d’épiciers à laquelle on tente de donner une épaisseur philosophique en vue d’un bond « fédéraliste » dont aucun peuple européen ne veut. Les fameuses Etats-Unis d’Europe, utopiques, dont on parle depuis Victor Hugo (!).

            Les Français ne vont pas s’entretuer pour savoir s’il faut ou non en être membre.

            Non, franchement, essayez de trouver autre chose.

            Ou alors, s’ils le font, c’est qu’ils sont devenus franchement aussi cons que les Anglais. Et dans ce cas, ils méritent de mourir à la guerre.

            Non, la guerre civile porte sur un autre problème, interne: la fragmentation des sociétés. Ce problème-là est bien plus redoutable.

        • petitjean dit :

          @Electeur
          « Ce qui nous manque surtout, c’est une politique réfléchie et cohérente »
          mais la politique que nous subissons et que nous dénonçons est « réfléchie et cohérente »
          C’est l’application depuis des décennies du projet européiste-mondialiste décidé et imposé par nos zélites !
          Et c’est la majorité des français qui n’a toujours rien compris !……………..

  6. Pascal (l'autre) dit :

    Il sont pas si anti occidentaux que cela, ils ont même leur « Bol d’Or ».

  7. Pravda dit :

    Très bonne fin d’analyse du CEMA, la déstabilisation de la BSS nous entraîne vers le populisme et une guerre interne. Reste plus qu’à l’expliquer à nos « alliés » européens, ce n’est pas à la France de sauver seule l’Afrique

    • Sam dit :

      Résumé du CEMA : on est au Sahel pour faire barrage au Rassemblement National.

      Je trouve ça léger.

      • Pravda dit :

        Le populisme en UE ce n’est pas que le RN, regardez dans les pays de l’est, l’Italie, L’Espagne… pour une fois qu’un général appelle un chat un chat.

        • Celtibère dit :

          Et il se passe quoi en Italie, en Espagne et dans les pays de l’Est? On y ouvre des camps de concentration? On y fusille les opposants? On y fait travailler des enfants de huit ans? Mais c’est quoi pour vous le populisme? Pour moi c’est gouverner en prenant en considération les intérêts de la nation et pas ceux d’une oligarchie cosmopolite.

      • tschok dit :

        Faire barrage aux RN dans le Sahel?

        Même les grains de sable sont devenus cons?

        On est foutu.

      • Lucien dit :

        Je plussoie Sam, je plussoie.

      • Électeur dit :

        @ Sam, ce n’est pas léger : c’est exactement ça. Notre personnel politique est incapable de faire autre chose que de la politique intérieure. Souvent très mal : voir Gilets Jaunes, grèves, protestations des Maires, etc.
        Mais tout, pour nos petits présidents quinquennaux, est centré sur la gestion de carrière. Y compris les gesticulations à l’ONU contre la Corée du Nord pour donner le change aux électeurs qui n’y connaissent rien. Y compris l’élimination de Kadhafi, créancier gênant. Y compris « le plus beau jour de ma vie », voyez comme je suis grand, beau et généreux.

      • Castel dit :

        @ Sam
        Lecointre n’a pas parlé du RN, mais des populistes en général….
        S’il est vrai qu’en France, celui-ci semble bien représenter cette tendance, au moins, il est censé respecter les échéances électorales, alors qu’avec ce qu’il se passe en Allemagne ou dans d’autres pays Européens me parait plus inquiétants :
        On y trouve avec l’AFD notamment des gens dans leurs rangs qui sont connus comme étant des néo-nazis avérés, sans compter que le populisme n’est pas réservé à l’extrême droite , on voit aussi le retour d’ultras gauchistes qui voguent sur les mécontentements des populations pour se « refaire une santé » alors qu’on les croyaient disparus dans les poubelles de l’histoire….
        Sachant que ce sont ces deux tendances qui ont fabriqué les pires dictatures dans le passé, on est bien obligé de souhaiter que des événements extérieurs comme ceux qui se produisent dans le Sahel, ne viennent pas un jour leur faciliter la tâche pour un retour au pouvoir….

        • Celtibère dit :

          Je ne crois pas que Lecointre ait fait allusion aux mouvements gauchistes.

        • Robert dit :

          Castel,
          Soyons sérieux, quel parti ou tendance politique est l’objet d’un « cordon sanitaire », le socialiste Cambadélis parlait de « harcèlement démocratique » pour désigner les agressions quasi permanente de meetings et de militants du FN qu’il justifiait.
          L’AFD a largement fait le ménage dans ses rangs, la responsable actuelle est lesbienne et en couple avec une sri lankaise. Sortir les propos d’un militant en privé est malhonnête, on peut en faire autant avec tous les partis, rappelez vous que c’est le PS qui a eu un président décoré de la Francisque et le PCF qui a eu un secrétaire général travailleur volontaire en Allemagne, pas le FN.
          Seule la droite nationale menace le consensus droite et gauche qui se refilent le pouvoir. La gauche est dans les choux et Mélenchon ne représente plus rien. Sans Macron et LREM, on ne parlerait plus de la gauche dont une partie des électeurs est partie vers le RN.
          La vague populiste, terme contestable en soi, dans toute l’Europe est attachée aux valeurs traditionnelles et chrétiennes et patriotiques, sauf étrangement le RN successeur du FN qui minimise voire évacue ces notions de son discours. C’est cela le danger populiste car il menace le progressisme sociétal et le cosmopolitisme politique de nos élites.
          Je ne vois pas raisonnablement ce qui peut justifier ce propos
           » ce qui provoquera une pression migratoire sur l’Europe, avec tous les risques populistes que cela entraînera ».
          Pensez vous que la pression migratoire sur l’Europe puisse entrainer vers le pouvoir un populisme de gauche?
          Castel, soyons honnête un moment et arrêtons d’éluder, de faire diversion, quand un propos est on ne peut plus clair.
          Pour la classe politique actuelle dans son ensemble, la seule menace à leur pouvoir, c’est l’attachement à des valeurs morales traditionnelles et à la patrie. Or, il se trouve que c’est exactement ce que défendent nos soldats là ou on les envoient risquer leur vie, nos valeurs et notre mode de vie traditionnelle contre celui de l’islam radical ou l’islam politique. Même sans croire en Dieu ou pratiquer, sans être un fervent patriote, ces valeurs sont respectées et défendues par nos soldats.
          Notre classe politique, à travers ce général, défend en fait l’idéologie républicaine qui s’est très bien accommodée du cosmopolitisme marchand et de la substitution d’une population progressivement à une autre. Quand ils disent patrie, ils pensent république et pas France, idéologie et pas terre des pères et réalité charnelle millénaire.
          Votre propos, dans son aveuglement, me paraît plus inquiétant que la montée auprès des électeurs du réalisme et du patriotisme.

    • Xaintrailles dit :

      « Ce qui provoquera une pression migratoire… » est une expression ou une déduction qui vous a séduit ? Moi je ne vois pas du tout pourquoi la phrase est au futur, car la pression migratoire existe déjà, et forte, même si on peut toujours imaginer pire ! Un gouvernement qui justifie ses opérations extérieures, alors qu’il est aussi fragilisé en interne est-il vraiment réaliste ?…

      • Pravda dit :

        Qui me séduit? Non. Mais c’est réaliste, et contredit les nombreux partisans du « laissons-les se demerder, et renfermons nous sur nos frontières ». On arrivera peut-être à cette extrémité, mais en attendant je pense qu’il vaut mieux stabiliser les populations chez elles.
        La pression migratoire existant aujourd’hui sera décuplée si les djihadistes prennent le pouvoir sur cette zone.

        • tschok dit :

          On peut se demander si cette partie du discours du CEMA est exclusivement destinée au public français.

          Pour moi, je pense que c’est aussi destiné aux européens: aidez-nous, sinon les Africains débarqueront chez vous. D’ailleurs le CEMA parle bien d’une pression migratoire « sur l’Europe », pas spécifiquement sur la France.

          Parce que ce qu’il faut savoir, c’est que la France est relativement épargnée par la pression migratoire: les migrants préfèrent aller laver des bagnoles au Royaume Unis plutôt que de vivre une existence encore plus misérable dans les bidonvilles sous le périph’ parisien.

          C’est quand même un argument. Oui, c’est vrai, les identitaires, les lepénistes vont s’exciter sur le sujet des migrations, mais de toute façon, ils s’excitent toujours, donc ça n’y change rien: à la base, la France est assez « préservée », disons. En revanche, pour d’autres pays européens, ça peut vraiment changer leur vie de voir débarquer plusieurs centaines de milliers de migrants en quelques mois. L’Espagne, la Grèce, l’Italie sont en première ligne. Mais derrière il y a l’Allemagne, les pays nordiques, et même la Suisse. Ils sont riches, il y a du boulot, il y a de l’avenir, les migrants vont aller par là.

          C’est ça qui est le plus drôle: en réalité on pourrait se permettre d’avoir une politique de repli sur soi, parce que les migrants préfèrent aller ailleurs et ne vont en France que par défaut. Mais les mecs d’extrême droite sont tous persuadés que toute la misère du monde s’apprête à fondre sur la France comme la vérole sur le bas clergé, il est donc assez facile de leur vendre une défense de l’avant pour arrêter les migrations dans le Sahel plutôt qu’en Europe, parce que c’est du bon sens, tout simplement.

          On est à front renversé dans cette affaire.

          Mais ça s’explique: les gens entendent « migrations » mais le CEMA parle surtout du terrorisme. Et là, effectivement, notre intérêt est bien de nous battre sur le terrain de l’ennemi, pas sur le nôtre. La défense de l’avant, elle se justifie surtout sur ce plan.

      • STARBUCK dit :

        Le mouvement migratoire actuel n’est que le prélude à ce qu’ils serra dans 25, 30 ans.
        Nous sommes engagé dans un conflit que nous ne pouvons pas gagner. Sauf à partir, laisser l’Afrique se démerder et tout atomiser si ça tourne mal.

  8. Paul Bismuth dit :

    C’est bizarre cette manière d’infantiliser le public, Hanouna doit être populaire aussi dans les hautes sphères.
    https://www.lefigaro.fr/vox/societe/treize-soldats-morts-au-mali-sans-barkhane-ce-serait-le-chaos-20191126?fbclid=IwAR2wHqtIZ6rK7DPCrg97ep6RAqlJgyrmbDsDMG-_W8EjzfFYc4xaUiC0lwY

    • Daniel BESSON dit :

      C’est vrai qu’en matière de propagande c’est du sous-Germanos ! Quel que fut sa vie privée je regrette sincèrement ce dernier , il faisait rire et je me souviens de ses conf’ de presse : On interrompait le chantier – La Tuque au Québec ( ? ) – pour suivre le 20h diffusé par la filiale de TV5 Monde . Il aurait fait une belle paire avec  » Bagdad Bob  » quelques années plus tard …
      Quelle époque épique !

  9. Parabellum dit :

    Risque populiste…,? Pression migratoire ? Drôle de considérations du chef d état major…on peut lui expliquer qu il y a delà 120 000 maliens en France l équivalent de 10 divisions et plus que toute l armee de terre française actuelle…on fait la lutte anti guérilla pour éviter les populistes ? C est ça ? Si l etat islamiste se structure il revient un ennemi frappable et pulvérisables version frappes russes…mais en fait la cible c est le pen ou salvini ? Un peu raide mais

    • vieux margi dit :

      Renvoyer les 120000 maliens se battre pour leur pays…. voilà une solution simple….
      mais y a bien un … qui va me traiter de raciste…. alors que c est juste logique et normal…. défendre son pays…

      • Jason Bourne dit :

        Il y a assez d’hommes valide au Mali pour faire la guerre. Les 120 000 maliens sont surtout en France pour renvoyer de l’argent au village car il ne faut pas oublier que excepté dans les grandes villes, l’état malien n’a aucune présence dans les campagnes et c’est la diaspora qui fait vivre des milliers de villages au pays . En effet, le système social malien, comme dans tout les pays d’afrique repose sur le système TTD : Tu Te DEMERDES ! Bref ! Entre rentrer au pays pour se faire tuer et rester en europe dans la sécurité et renvoyer de l’argent à la famille resté au pays. Le calcul est vite fait pour eux…
        De plus, ils ont un sentiment patriotique très sommaire, ils sont avant tout patriote envers leur tribut, leur clan ! Ils se sentent malien uniquement lorsqu’il y a la Coupe d’afrique des nations et du coup c’est un peu léger pour conserver un sentiment d’identité nationale…

        • vieux margi dit :

          Il est vrai que côté foot…..leur devise est un peuple ….un but ….une foi…. plus sérieusement . …vous avez raison, le Mali est né d un accord entre le Soudan et le Sénégal si j ai bon souvenir… il y a plein d ethnies qui se querellent depuis longtemps….. les unir contre le terrorisme est selon moi impossible…Même les unir simplement…
          Qu on laisse la place aux russes…. Ils vont voir la différence….y’a le côté Lybie. Egypte….Turquie qui m inquiète…on n en parle pas…

    • Daniel BESSON dit :

      @Parabellum
      Disons que si l’on prend juste un gros 10% de cet effectif de manière réaliste on arrive à 12 000 – 15 000 jeunes mâles en âge de faire la guerre ! Et en plus ils ont presque tous une instruction de niveau secondaire , un point très important pour les armées modernes .
      Le  » problème  » c’est que l’activité essentielle de cette classe d’âge dans l’immigration Malienne en France c’est de se livrer à des trafics les plus divers pour envoyer de l’argent au Mali et alimenter parfois ces guérillas .
      Car LE Mensonge de le Drian et mongénéral Céma , plus celui de quelques faiseurs d’opinions comme moncolonel GOYA ou  » Abou Djaffar  » , c’est bien le suivant : Le danger ne provient pas du paysan Malien illettré fanatisé et même instruit militairement par AQMI qui devra traverser deux déserts et une mer pour poser une bombe ou mitrailler des noctambules en goguette dans Paris . Le danger il est déjà en France : Malgré la grêve de la RATP c’est beaucoup plus facile de poser une bombe à Paris ou mitrailler des quidams attablés dans une gargotte lorsque l’on habite aux Mureaux qu’à Bamako ou Gao .
      Sur un Etat Islamique au Sahel : Tout état doit répondre à des fondamentaux comme sa viabilité économique et en cas de prise de pouvoir par les Islamistes il se trouvera toujours , par exemple , des sociétés Chinoises pour vendre des panneaux photovoltaïques à cet état et des états Européens pour acheter de l’électricité solaire Sahelienne à cet Etat .

  10. breer dit :

    Pourquoi cet Islam guerrier et terroriste s’étend progressivement, au delà des apparences, et des idéologies politico-religieuses, il faut comprendre que les individus qui forment ces populations, ont peu changé, que leurs mœurs et mentalités sont restées figées dans le temps, on peut dire même sur le plan psychique, or l’égo humain doit se raccrocher à quelque chose pour exister et s’auto valoriser, cette mouvance bien que nihiliste et destructrice aux yeux du Monde, les enorgueillit, et les fédère, car de fait, ils se croient des combattants guidés par une loi coranique divine qui prône la domination sur l’humanité… C’est Le fanatisme le plus difficile à combattre, et qui trouve un terreau dans ces contrées miséreuses, psychologiquement et intellectuellement arriérées…. Les occidentaux n’ont pas vraiment conscience de ce qui se joue dans le mental des islamistes, et il est bien possible que dans les temps à venir, ce déni voire inconscience naive, finisse par se payer très cher…

    • tschok dit :

      Breer, entre notre Robert qui nous explique que sa religion catholique chérie est supérieure à l’islam et vous qui nous expliquez que les musulmans sont des demeurés fanatiques, je pense qu’on va avoir du mal à progresser.

      Il faut absolument que vous fassiez un effort.

      Là, vous êtes très en-dessous des exigences intellectuelles qu’implique le semblant démarche anthropologique qui déguisent vos propos méprisants et ignares.

      Et puis, par ailleurs, je vous rappelle que vous vivons avec le terrorisme islamiste depuis au moins les années 90. Je sais que la thématique du déni est très à la mode, m’enfin comprenez que ça fait plus d’une génération qu’on vit tous les jours avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête, alors je pense qu’on n’est plus au stade du déni.

      C’est autre chose: on s’habitue. Le terrorisme islamiste se banalise. Il devient une routine. Une sorte de serpent de mer, qui refait surface de temps en temps, en provoquant des crises.

      Tenez, ça me fait penser à la réforme des retraites: la nécessité de réformer notre système de retraite fait partie de notre quotidien depuis… olala, je sais pas: quarante ans, peut-être. Mais il suffit d’évoquer la possibilité d’une réforme pour provoquer une crise grave qui se matérialise de façon relativement rare, par cycle de 10 à 15 ans, ça dépend.

      Le terrorisme islamiste, c’est pareil: on vit avec depuis une longue période, mais les attentats sont relativement rares par rapport à la durée de la période.

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        Vous devriez peut-être arrêter de prendre les gens pour des imbéciles ……..

        De toute façon , grâce à des alliés dans votre style , il est vrai que l’ Islam n’ a pas beaucoup de soucis à se faire , il aura très facile de gagner la partie .

        Mais tout le monde ne se convertira pas .

    • Allobroge dit :

      Houla ! C’est pas politiquement correct ce que vous dites, vous stigmatisez une population qui, aux dires de nos dirigeants, serait une chance pour l’occident en général et la France en particulier ! Songez que si nous renvoyions tous ces migrants chez eux quelle perte ce serait pour nous !…

    • Franz dit :

      « L’Islam » est, en l’occurrence, un vague vernis socio-culturel qui permet de rassembler sous un même fanion des types qui sont des brigands à la base, pas des religieux, et qui cherchent pouvoir et argent .
      Bon, ceci-dit, ça ne change rien au final !

      • Vinz dit :

        L’Islam » est, en l’occurrence, un vague vernis socio-culturel qui permet de rassembler sous un même fanion des types qui sont des brigands à la base.
        .
        Non ce n’est pas qq ch de vague, c’est au contraire très codifié. Et non ces types de sont pas tous brigands à la base ; en revanche ils le deviennent [de notre point de vue]. Le beau modèle, que voulez-vous.

    • jean pierre dit :

       » C’est Le fanatisme le plus difficile à combattre, et qui trouve un terreau dans ces contrées miséreuses, psychologiquement et intellectuellement arriérées…. »

      que voulez vous faire! On les entretien en notre sein avec un aveuglement coupable.Une photo de 2017 dans le journal local d’une vingtaine de migrants Ils ont été emmené faire du ski..Dans le groupe accroupi l’un d’eux avec l’index en l’air signe d’allégeance au prophete…remarque est faite……commentaire supprimé.Il est ou maintenant ? Mais les organisateurs se sont donné bonne conscience……..

    • Edgar dit :

      Oui, c’est cela : quelque chose de très archaïque, mais stable et pourvu d’une solide logique interne; un monde ancien, au-delà de la capacité de perception et de compréhension des éléments dominants de la société occidentale, qui plonge ses racines, et tire ses forces, des couches profondes d’une culture non-occidentale.

  11. Franchouillard dit :

    On aimerait être sûr que Le Drian parle au nom de la France et non pas seulement en répétant les notes que lui fait passer « un ministère à la dérive » : cette volonté de nous attirer de la BSS vers le Proche-Orient alors que nous en sommes presque sortis, c’est suspect.

  12. Buburoi dit :

    Faisons comme les anglais: un référendum sur le Frexit et sortons de ce merdier ingouvernable qu’est l’europe. Si c’est bon pour les anglais, il faudra le faire. Il nous faut un Boris Johnson français.

    • Attendons un peu pour voir si c’est bon pour les britanniques. L’Irlande et l’Ecosse ne semblent pas être d’accord.
      Certaines villes anglaises industrielles, où les habitants ont massivement voté pour le brexit ont vu les usines automobiles fermer (plus d’accès au marché européen sauf à payer des taxes), la production est partie dans les pays de l’est, au Japon et en Chine. Rien qu’à Swindon c’est 3500 emplois.

    • blavan dit :

      Il ou elle existe, mais on le comprendra dans 20 ans.

    • Marco dit :

      Le seul fait d’armes de Johnson pour le moment, c’est d’avoir gagné les élections, comme beaucoup avant lui, et de disposer d’une majorité pour approuver la sortie de l’Europe! De là à en faire un modèle, il y a de la marge, d’autant que rien ne permet de savoir si la Grande-Bretagne se portera mieux une fois sortie de l’Europe. Par ailleurs, le rapport entre le Brexit et le manque de soutien des européens au Mali est bien léger.

  13. Laisse Lucie faire dit :

    Les allemands sortent le chéquier pour autre chose, par contre, qui à défaut d’être très visible est important pour le futur :
    https://forcesoperations.com/lallemagne-debloque-80m-e-pour-le-programme-europeen-essor/

  14. Auguste dit :

    Partout ou il y a de l’instabilité,des états faibles,ça intéresse daesh & Co.En Afrique il y a deux foyers:Nigéria et Afrique de l’Ouest, avec comme point de rencontre le Niger.Le Soudan est l’une des prochaines cibles et faudra surveiller le Sénégal.Syrie-Liban-Libye c’est du pain béni.Ce qui m’étonne c’est qu’en Algérie ils n’ont pas encore bougé et pourtant il y a un moment qu’ils attendaient la succession de Bouteflika pour entrer dans la danse.

  15. radionucleide dit :

    il ne faut pas s’inquiéter, ce ne sont que quelques déséquilibrés ….

  16. TINA2009 dit :

    Notre CEMA devrait avoir le courage de se battre pour :

    – remettre les frontières sur le territoire français , et se battre également pour que d’autres pays recouvrent leurs frontières.
    – Recruter et former du personnel pour nos armées ( mais pas que… Mais ce n’est pas de son ressort….) pour réaliser les missions relatives au contrôle des frontières et lutte contre l’idéologie mondialiste globaliste à travers ces actions sur le terrain.
    – Acquérir du matériel et mettre en oeuvre des organisations permettant de se prémunir efficacement contre l’immigration et les les menaces asymétriques.

  17. Wagdoox dit :

    Le contrôle effectifs de nos frontières nous coûterait beaucoup moins cher.

  18. Allobroge dit :

    « Risques populistes » ?!…Mon Dieu !..Mais alors DE GAULLE lui aussi était populiste !!…Mais au moins lui c’était pour la bonne cause , la France et d’abord elle !

  19. caiusbonus dit :

    « Avec tous les risques populistes… ». Quel idiot! le risque ce ne serait pas plutôt l’islamisme et la sharia? Quand on lit des conneries pareilles il y a de quoi désespérer.

  20. Raymond75 dit :

    Après 60 ans d’OPEX au Moyen Orient et au Sahel, après la destruction de la Libye sans aucune solution diplomatique pour la suite, avec comme résultat des guerres tribales, la dispersion des armes, l’explosion des trafics en tous genres y compris d’êtres humains, on nous explique doctement qu’il faut poursuivre cette démarche triomphale.

    On ne fait pas la guerre ‘pour stopper le terrorisme’ mais pour mettre fin aux causes du terrorisme : corruption généralisée, absence quasi totale d’avenir pour la jeunesse (à part le trafic), massacres, viols généralisé des femmes, absence de politique de santé et d’éducation, absence de la notion même d’État, développement rendu impossible par la natalité (encore 7 enfants par femme au Niger, 3 ou 4 ailleurs) … Pensez vous sérieusement qu’envoyer un Mirage 2 000 et deux hélicoptères détruire quelques motos dans un désert, et tuer quelques djihadistes, peut changer quoi que ce soit ?

    Si le terrorisme islamique recrute, c’est parce qu’il séduit, ce que nous ne savons pas faire. Peut on imaginer à quelle détresse sont soumis ces jeunes qui risquent leur vie, les économies de leur famille, et l’esclavage en Libye et le viol des femmes ? Non : nous en sommes incapables.

    Le terrorisme, dont je ne partage en aucun cas les ‘valeurs’, rend sa dignité à certaines populations, offre un parfum d’aventure à une certaine jeunesse, l’occasion de piller et de rançonner aussi, ainsi que ‘posséder’ des femmes. Il donne l’illusion de la force, et parfois le succès. Enfin, dans ces régions, l’islamisme radical est considéré comme une voie vers la dignité.

    Ce ne sont ni des bombes ‘intelligentes’ (et horriblement chères) ni des balles de mitrailleuses qui vont changer cela ; au contraire : un terroriste tué c’est une dizaine de plus jeunes qui veulent le venger.

    Les Occidentaux n’ont rien retenu des guerres du Vietnam, de l’Afghanistan, de l’Irak, de la Syrie, et des OPEX répétitives en Afrique.

    S’ils veulent vivre selon les principes de l’Islam et de la Charia, c’est leur problème, pas le notre. Notre problème est de négocier, en position de force, des relations équilibrées avec ces gouvernements, actuels ou futurs.

    C’est ce qui se fait actuellement en Afghanistan, après des centaines de milliers de morts et 1 000 milliards de $ dépensés uniquement du côté américain ! Et ceux qui dirigeront l’Afghanistan, se seront les Talibans ! Les civils le savaient et le disaient dès l’annonce de cette guerre … Il aura fallut dix ans de défaites pour que les militaires le comprennent et le fasse savoir aux ‘autorités’.

    • Frank dit :

      @Raymond75 Il y a cet article qui rejoint et développe assez votre point de vue:
      https://www.breizh-info.com/2019/12/12/132422/somalisation-du-sahel-senliser-sadapter-ou-partir
      Mais même si on le partage, difficile de trouver un quelconque romantisme dans les motivations des jihadistes.
      Hormis la conviction mortifère des ultras, la masse de moutons qui suivent pourraient peut-être bosser pour développer leurs pays, plutôt que choisir la délinquance, l’argent facile ou l’émigration.
      D’un autre coté, vu que cela fait presque 60 ans que l’on attend cet éveil et cet essor, faut pas se leurrer sur leur volonté de se prendre en main.

      • Raymond75 dit :

        Vous avez raison d’un point de vue objectif et rationnel ; mais ni vous ni moi n’avons vécu notre jeunesse dans un pays sans aucun espoir … Beaucoup de jeunes Allemands sont devenus SS, beaucoup de jeunes Africains ou Arabes deviennent Djihadistes (beaucoup, mais heureusement pas tous). Le désespoir peut conduire à toutes les extrémité, surtout quand on est jeune.

    • PK dit :

      « On ne fait pas la guerre ‘pour stopper le terrorisme’ mais pour mettre fin aux causes du terrorisme : corruption généralisée, absence quasi totale d’avenir pour la jeunesse (à part le trafic), massacres, viols généralisé des femmes, absence de politique de santé et d’éducation, absence de la notion même d’État, développement rendu impossible par la natalité »

      Quel superbe plaidoyer pour la recolonisation.

      • Raymond75 dit :

        Si la France n’est pas capable d’agir concrètement, sur le plan diplomatique,économique et social, alors qu’elle s’abstienne de jouer au ‘grand frère blanc’ par des moulinets militaires.

    • tschok dit :

      Raymond,

      On fait pas du nation building ni de l’empowerment de minorités persécutées. On fait la guerre.

      Vous avez en tête des buts de guerre de tiers-mondiste.

      Vous êtes à côté de la plaque. C’est pénible.

      • Raymond75 dit :

        Ce ne sont pas les militaires que je mets en cause, mais ceux qui vous donne l’ordre de partir à la guerre : le gouvernement.

        Toute action militaire doit avoir des objectifs diplomatiques en rapport avec la cause contre laquelle on lutte, et pour les OPEX africaines il n’y en a pas au delà de l’immédiat (détruire des motos et des 4X4).

        Le pire exemple étant la destruction de l’état libyen.

  21. petitjean dit :

    Evidemment « qu’un arc terroriste » est en cours de formation !!
    Quelle découverte !!
    Mais des questions fondamentales ne sont jamais posées !!
    Dénoncer les conséquences, c’est bien, mais quelles sont les CAUSES, qui sont les RESPONSABLES de cette situation ??
    Dans ces drames qui se jouent, l’occident a-t-il le cul propre, comme on dit vulgairement ???
    Car il y a 20 ans, rien de tout cela n’existait ! Alors que s’est-il passé, quels ont été les évènements déclencheurs ??
    et si on le disait ?
    Pour être précis, qui a fabriqué le terrorisme, qui a fabriqué le terrorisme islamiste, qui l’ a favorisé, qui l’a financé, qui le soutient ??……………

  22. Vinz dit :

    My concessionnaire Honda is rich.

    • Vinz dit :

      Et pour revenir sur le « don » grotesque de motos de la France aux Fama (comme si cette armée n’avait pas les moyens de se payer 60 motos à 1000 balles pièce), la page FB de celle-ci est assez intéressante (dans les commentaires) : y a un paquet de contributeurs qui sont persuadés que la France a installé une puce GPS pour communiquer leurs positions aux jihadistes. C’est là on ou voit que la nullité-inefficacité des Fama a des conséquences directes sur la crédibilité de l’opé Barkhane.

    • vrai_chasseur dit :

      @Vinz
      Honda, trop cher.
      Au sahel la moto préférée (y compris des djihadistes) c’est la TVS 125 (made in India).
      Rapide, robuste, économe en essence et à un prix défiant toute concurrence. Une TVS 125 s’achète neuve 390000 Francs CFA (moins de 600 €) au Togo ou au Bénin, cf par exemple ici : https://www.achatacredit.com/detail.php?shop=22

      On peut monter sans problème à 3 dessus : un conducteur (assis sur le réservoir devant et qui tient le guidon haut), un tireur mitrailleuse (sur le porte-bagage à l’arrière) et un ‘spotter’ au milieu, qui désigne les cibles et fournit les chargeurs à partir de grosses sacoches accrochées à la selle.

      Un essaim de TVS 125 portant chacune un trio aguerri pilote + tireur + désignateur rechargeur, c’est la version sahélienne moderne du rezzou à dromadaires d’antan. Et comme tout le monde a ce genre de moto au sahel pour se déplacer, l’attaque est difficile à repérer. Les essaims sont indétectables car ils convergent et se forment au dernier moment, font leur raid façon charge de cosaques éclair et se dispersent dans la nature. Redoutablement efficace.

  23. Daniel BESSON dit :

    Ainsi donc pour mongénéral Céma la principal menace c’est  » le vote populiste « ©™ !
    Après la génuflexion devant les mémouâristes des troupes coloniales , il montre sa véritable nature ….
    Au moins c’est clair : Il n’en a rien à foutre de la sécurité des Français , tout comme mongénéral LeRay au Bataclan . Mais il est vrai qu’avec des primes de plus de 80 000 Euros par an on en oublie tout sens de la dignité et du devoir .

  24. felix dit :

    Les principaux terroristes à craindre en Afrique sont les armées françaises.

    • Pravda dit :

      Pas grave les russes arrivent, n’oubliez pas de demander votre visa pour Moscou, car eux n’auront pas nos scrupules à bombarder. Ah non, aux dernières nouvelles les russes ne veulent pas de vous non plus.

    • LEONARD dit :

      Bonjour à Zézette, on vous voit sur la 2, comme tous les ans ?

  25. Fidel Gastro dit :

    Pourquoi il n’y a pas de mahométans dans Star Trek?
    Parce que ça se passe dans le futur.

    • Logos dit :

      A ce sujet, merci de relire Dune de Herbert – c est assez instructif sur les dangers propres de populations rustiques et fanatisées. Star Trek et autre star wars, c est de la gnognotte pour américains…. aucune profondeur.

  26. Bob dit :

    Les groupes dijadhistes ne sont qu’une maille parmi les groupes armes de l’Afrique et du proche-Orient. Il y a des conflits ethniques, des etats faillis ou proliferent les dijadistes. La question est politique. Vaincre les dijadistes ne resoudra pas le probleme. Donc la presence de Barkhane est inutile et doit cesser. Il y a d’autres fronts ou il y a besoin.

  27. werf dit :

    IL doit être bien au chaud dans sa voiture notre CEMA et fréquente que les beaux quartiers avec son logement de fonction cosy. La réalité est toute autre, il ne va jamais dans les banlieues. Il comprendrait que les musulmans sont déjà majoritaires et vivent en communauté. Rien de plus facile, depuis 30 ans, que de manipuler ces communautés discriminées pour en extraire des éléments les plus radicaux. Les raison de cette évolution sont super connues. Alors la pression migratoire est encore plus prégnante avec le déferlement de l’immigration du à Madame Merkel car la France offre le plus d’aides sociales pour les « réfugiés » que les autres états européens. Ceci rajoute aux risques déjà évoqués. Le titre fait bien rire ceux qui connaissent bien l’Afrique, le Maghreb et les pays du Levant car le risque d’un arc est bien là et même plus large que l’Afrique car il touche déjà l’Europe. L’islam est une religion politique car elle se veut hégémonique et notre laïcité est un paravent qui cache une réalité. Le CEMA devrait s’occuper de nos armées et convaincre les politiques que sans aides massives contrôlées (électricité, eau, produits alimentaires) aux pays d’Afrique, il y aura un tsunami car la Turquie et la Libye contrôlent l’ouverture des vannes.

  28. Paul Bismuth dit :

    Les interrogations sur l’Afghanistan renvoient à d’autres opérations :
    https://www.lemonde.fr/blog/aboudjaffar/2019/12/17/les-miserables/

  29. aks dit :

    Questions aux experts:
    Si vous etiez le seul decideur selon vous 1) quel effectif militaire global minimal faudrait il pour le sahel.
    2) quels equipements en qualité et en nombre ?

    • Raymond75 dit :

      Simple : il faut s’inspirer de la grandiose expédition internationale en Afghanistan : des dizaine de milliers de soldats occidentaux, supériorité technologique absolue contre des pouilleux armés de Kalachnikovs d’occasion, 1 000 milliards de $ dépensés uniquement du côté américain, des sociétés de ‘sécurité’ privées hors de tout contrôle, l’affrètement d’avions cargos ukrainiens, des norias pour acheminer le ravitaillement dans un désert, etc … et bien entendu des massacres pour ‘neutraliser les cibles’ surtout civiles.

      Il faut savoir utiliser les expériences positives.

    • Faublas dit :

      Pas d’effectif, mais d’encadrement. Les armées nationales ont la quantité, il faut leur donner la qualité. Le Tchad, supporte par l’AF depuis 60 ans fait face de manière autonome, Boko Haram, par exemple, l’a bien compris, il est plus facile de jouer avec la pétaudière de la pauvre armée Nigériane que d’attaquer le Tchad.

    • tschok dit :

      @aks,

      1) Le plus possible
      2) Le mieux possible

      What else?

  30. mouchetoxique dit :

    Et si on migrait tous chez eux, et qu’ont leur laisser notre place. Quitte à être pauvre et dirigez par des gens corrompus, au-temps ne pas bossé et élevé des chèvres vues le niveau de nos enfants c’est presque pareil. Plus sérieusement tout est politique, donc si on ne gagne pas c’est qu’on ne le souhaite pas, la question est, à qui profite le crime ?

  31. Celtibère dit :

    Ainsi donc, pour le CEMA, le vrai danger, c’est le « populisme ». Ce qui est certain, c’est que cet homme a de l’avenir en « macronie ». Reste à savoir ce qui lui arrivera quand le camp des mondialistes s’effondrera pour laisser la place à celui des « populistes ». Subira-t-il le même sort que Darlan? Autre certitude, si l’on abandonne l’Afrique et les Africains à leur (ir)responsabilité et que l’islamisme s’installe, moi, j’y vois au contraire un double avantage consécutif à l’application de la charia, une auto-élimination radicale des populations locales et donc une baisse de l’immigration. Immigration qui serait d’ailleurs contenue par les mesures toutes aussi radicales mise en œuvres par des pouvoirs « populistes ». Autre certitude, avec des chefs comme le CEMA actuel, on n’a pas besoin d’ennemis. Allah a de beaux jours devant lui en France et en Europe.

  32. Faublas dit :

    Camarades … relisez les Récits de La Mer Rouge de Henri de Montfreid, et je m’excuse de ce terme de camarade, mais nous somme tous dans la même soupe maintenant.
    Il décrit déjà en 1880-1900 la porosité (il était lui-même « trafiquant ») entre la Péninsule Arabique et l’Afrique, la couverture religieuse’ au nom d’Allah de brigands notoires, les tentatives françaises et britanniques de « tenir » la zone, bref, le bordel actuel.
    Un ami malien m’a fait part d’une magnifique note des « Affaires Indigènes » du « Ministère des Colonies » qui faisait état du risque Wahabite en … 1928!
    90 ans plus tard on redécouvre l’eau frémissante (en attendant l’ébullition qui va nous éclabousser de plus en plus jusqu’à finir en homards breton) et ses bouillants chauffeurs bien enrichis de pétrole grâce aux pouvoirs que NOUS leur avons accordés par vertu humaniste et capitaliste sur fond politique et militaire (Merci au Cl Lawrence).
    Merci à la déclaration constituante de l’ONU (San Francisco – 1943) où les USA et l’URSS envisageaient déjà la partition du monde en considérant le colonialisme contre la volonté des peuples, vu que les « puissances coloniales » étaient exsangues en attendant le gigantesque mar chez de reconversion civil pour les uns, et une opportunité d’impérialisme politique pour les autres.

    Souhaitons nos bon courage