L’Agence de l’innovation de Défense lance le recrutement d’auteurs de science-fiction pour sa « Red Team »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

30 contributions

  1. so" dit :

    Les équipes R&D de nos industriels de la défense grosses entreprises ou même PME ne sont -ils pas les plus à même d’imaginer l’avenir de proposer des solution innovante qui représente des ruptures technologiques ? Ce n’est pas jeter de l’argent par les fenêtres que de créer ce genre groupe de réflexion ? La DGA et les différentes agences de la défense ne sont-ils pas suffisant avec les industriels ? J’aimerais avoir votre avis…

    • ULYSSE dit :

      La prospective entre peu ou pas dans le schéma des entreprises , qui sont prisonnières du court/moyen terme et de la rentabilité. Innover c’est admettre de se tromper. Les entreprises n’ont souvent pas les moyens financiers de le faire. l’importance des technologies de rupture n’est pas une élucubration. Internet en est l’exemple qui façonne notre monde. Les US l’ont bien compris avec la DARPA. L’innovation est du domaine des ingénieurs qui réfléchissent dans le cadre des connaissances acquises, la prospective est beaucoup plus libre, puisqu’il s’agit d’envisager ce qui sort du cadre. Donc tout sauf un gadget. Mais comme on ne sait pas faire les chose jusqu’au bout (assumer pleinement ses choix et les prioriser) en France, réduire le format de Red team (on aurait pu choisir effectivement un nom français !) à 4 personnes est une hérésie.

    • lxm dit :

      Dès qu’on mets de l’argent sur des ingénieurs, ils sont contents, ils construisent, plus tu en mets et plus ils fabriquent grand, tu peux créer un géocroiseur spatial, un robot de 150m de haut, des tanks-araignées, une ile qui se déplace etc.. faut juste les sous. Qui ne voudrait pas avoir un navire de fiction comme le seaquest ?
      Ensuite l’anticipation, ce n’est pas qu’une histoire de suivre correctement les lois de la physique( par exemple un truc trop lourd qui s’effondre sur lui-même), c’est plutôt déterminer ce qui est de l’ordre du luxe et ce qui est rentable un peu comme avec une nouvelle espèce, elle doit pouvoir vivre par elle-même, trouver son utilité, prouver son utilité, c’est souvent là qu’on se plante en S-F, on doit alterner une période d’agitation, de stimulation d’idée et une période de rigueur, un peu comme si en face de l’inventeur il devait y avoir un critique qui pense concret.
      Une chose à faire reste de préserver des centres de R&D en compétition et les relier à un fabricant pour que de temps à autre ils puissent créer un modèle de démonstration pas trop couteux. Dans des écoles d’ingé, y’a des concours internationaux, par exemple de fabrication de robots ou de drones.

  2. Félix GARCIA dit :

    Oui, mais ça m’étonnerait que l’armée intéresse Damasio … parce-que quand on a lu « La Zone du Dehors » (dans lequel sa « ZAD » spatiale comprend tout de même la nécessité de former des milices pour se défendre des truands dans son « ZAD/safe space » du futur), on se dit que « l’ordre » qui n’est pas « le désordre » (La Volte), c’est pas trop son truc … « La Zone du Dehors » c’est « 2084 » ou « 1984 dans une bulle ».
    « La Horde du Contrevent » par contre, ça c’est de la balle pour des militaires. L’exaltation du lien social, du « faire face » … Ce bouquin est tout simplement énorme.
    « Les Furtifs » ? Je suis en train de le lire.
    Et « Aucun souvenir assez solide » n’aidera pas beaucoup. Si ce n’est sur le langage. « Le chat pacha nonchalant à vélivélo… »

    Jean-Pierre PETIT ?

    Bon, je postule ? Chuis imaginatif …

    Nan … les champs …

    Bonne chance !

    Cordialement,

    Félix GARCIA

  3. Plusdepognon dit :

    La prospective, en candidat, je propose « Lxm ». 😉

    Il y a eut des gens très compétents qui se sont plantés :
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2017/05/le-soldat-du-futur.html

    Au niveau de l’idée farfelue, permettant bien évidemment de sucrer des postes de soldats en OPEX, je propose qu’au vu des attaques de bases et de l’inflation délirantes des prix des munitions des armées occidentales issues de pays très sur-endettés qui tendent vers le missile, je propose un produit bêtement low-cost, sans avantage pour un industriel particulier pour securiser les emprises :

    Un bête canon de 20 mm rustique à chaque coin de base et deux ou trois devant chaque entrée (ils sont sous cocon d’après les dernières nouvelles):
    https://www.parismatch.com/Actu/International/Avec-les-Francais-en-Irak-638110

    Couplé avec ceci ou bien mieux du moment que cela fait la maille et que ça ne dépend pas d’un seul capteur sans redondance :
    http://www.artillerie.asso.fr/basart/article.php3?id_article=1454

    Et si vraiment, il faut pêcher par technologie, prenons quelque chose qui curieusement n’a pas marché (dépôt de bilan) :
    https://www.rtl.fr/actu/futur/snibot-le-premier-robot-sniper-au-monde-est-francais-7793877320

    Pas d’imagination, ni de laser, 0/20 ? Je plaide coupable, mais c’est pas très compliqué, pas onéreux et tout existe.

    • Plusdepognon dit :

      Parce que tomber à court de munitions, il y a des fois, ça passe :
      http://mars-attaque.blogspot.com/2019/06/operation-barkhane-petites-histoires-de.html

      Mais il faut pas trop tenter quand même…

    • lxm dit :

      Merci, je suis flatté, j’écris( et je dessine) de la science fiction depuis mes 15ans; mais pour cette histoire de canons, il me semble que les autrichiens avaient une doctrine d’avoir des petits canons éparpillés partout sur leur territoire pour rendre couteuse toute invasion soviétique, couteuse, pas impossible. A la fin 19ème siècle, la marine française est tombée sous une doctrine navale de privilégier les petites unités au détriments des grosses, et ce fut considérée comme une grosse erreur qui fit perdre beaucoup de temps dans les investissements( car les grosses unités forcent à la recherche, par exemple la propulsion). Souvent la théorie nous dit qu’il est possible de combattre avec peu de moyens mais dans les faits, il faut la mentalité qui va avec. En étudiant l’histoire et la physique on trouve des traits communs qui reviennent .En général plus un peuple est lié à l’altitude est plus il sera difficile à combattre à cause de l’adaptation physique à la haute altitude( le manque d’oxygène), et les guerres se déroulent souvent entre un pays mixte( hommes et femmes à peu près égaux, fort commerce) sur la défensive, et un pays agressif très viril( bcp de frustrés), qui cherche à s’étendre, les pays très urbanisés ou iles sont très déficitaires en nourriture( et doivent importer), les pays paranos comme chine et corée du nord démultiplient les petites unités quasi-statiques comme autant de piques, etc.. Pour moi notre époque est très dangereuse et colle parfaitement avec un scénario impérial, c’est à dire qu’un conquérant va unifier tous les pays très liés par le commerce, les armées suivent souvent les voies commerciales. La chine qui crée un réseau de routes dans toute l’eurasie et qui veut dominer la planète en 2050 est un candidat. Je crains une guerre généralisée OTAN contre OCS( shanghai), et j’espère qu’on l’évitera et pour cela j’aurais tendance à parier sur une évolution très prochaine de l’ONU( qui serait l’empire) qui doit prendre les choses en mains, parce qu’il y en a marre de jouer avec l’avenir et la planète pour des histoires d’égo, on est grand maintenant, fini l’adolescence.

      • Pathfinder dit :

        @lxm
        De telles prises de position sont toujours difficiles; et si l’ONU était un nid de serpents à l’égo démesuré… ou un tigre de papier se dissimulant derrière l’OTAN? Quid de son impartialité?

  4. petitjean dit :

    l’Anglais envahit notre langue ça devient insupportable. Mais où est la loi Toubon ?
    « Read Team » , mais pourquoi pas une expression, une locution en langue française ?
    « imaginer des capacités militaires disruptives » ????????????
    Manque d’imagination de nos « étoilés » ?
    N’y a-t-il rien de plus urgent ?
    Opération de pure com , alors que nos armées manquent de tout ?………………

    • Le Breton dit :

      Et on ne parlera pas du ridicule « Naval Group ».

    • wagdoox dit :

      la loi Toubon ahahaha, remplacer sans meme l’être puisque directive européenne.
      Après on peut pas voter pour Macron business et espérer autre chose.
      On reparler du SCAF ou NGF ?

  5. Félix GARCIA dit :

    Et Jonathan JACQUES-BELLETÊTE et toute l’équipe de Deus Ex : Human Revolution et Deus Ex : Mankind Divided.
    Surtout les scénaristes. Raaaaaaah … ce scénario …
    Dans le jeu vidéo aussi y’a des pépites messieurs de l’armée !
    Pensez aussi à Raphaël COLANTONIO et l’équipe d’Arkane Studios. Cela peut ne pas sauter aux yeux, mais ils ont de la suite dans les idées.

    Cordialement,

    Félix GARCIA

    • Félix GARCIA dit :

      Le scénario de Deus Ex dans le monde réel ?
      5G: Health Risks, Surveillance and BioWeaponry – Lena Pu (Sept 2019)
      https://www.youtube.com/watch?v=D1pzeTFmCn8
      « 5G: Health Risks, Surveillance and BioWeaponry” is the presentation given by Lena P at the September 19 , 2019 meeting of the Silicon Valley Health Institute in Palo Alto, CA

      « Lean Pu is a mother of two teenage children, her past work involved restoring sensitive environmental habitat for the US Army Corps of Engineers. As project manager she worked with all the alphabet agencies for several years and took that experience and training as well as knowledge of environmental toxicology into her new line of work and passion – promoting the health of all life by preserving our natural electromagnetic earth through the use of safe technologies, WIRED tech. She is currently the Environmental Health Consultant for the ‘National Association for Children and Safe Technologies’ (NACST.org). She is spearheading her own website starting the new year called FabulousFrequencies.com. »

  6. ULYSSE dit :

    Ne pas oublier ASIMOV et ses trois lois de la robotique ou Van Voght et son chef d’oeuvre de 1945 (!) , Le Monde des Ā, où le monde est dirigé par un super calculateur doté de l’IA.
    Enfin « Soleil vert » roman de Harrison est une oeuvre exceptionnelle, qui en 1966 décrit une terre future, polluée, surpeuplée, aux ressources naturelles épuisées, surchauffée par l’effet de serre. Richard Fleischer,en a fait un film avec Charlton Eston, sorti en 1973.

    • Félix GARCIA dit :

      Je me permettrai de mentionner Dan SIMMONS.

      PS : « Dis-moi Multivac … »

    • LeGaulois dit :

      Soylent green est de la chair humaine!

      • Félix GARCIA dit :

        Oh vous ! Je vous conseille de regarder le lien que j’ai fourni dessous si vous comprenez l’anglais !

      • Félix GARCIA dit :

        Ou alors regardez le nom du premier directeur de l’UNESCO … Devinez … Allez … j’vous l’donne ! Julian HUXLEY.
        Oui, le frère d’Aldous … Mais d’où peuvent venir les idées qui ont servis de base à ses récits ? Hmmmmm …

        Philipp DRU, Administrator … Colonel Edward MENDELL HOUSE ?

  7. Félix GARCIA dit :

    PS : Je suis certain que ce monsieur nous parle de la fameuse tribu de Maoris qui dirige le monde depuis de temps immémoriaux … Nan ! Je sais ! Cela doit être les reptiliens … ou les p’tit gris ! Oui … oui … tout devient clair. AH non ! C’EST LES RUSSES !

  8. Félix GARCIA dit :

    Mais je vous la donne en mille, la vision du futur à craindre, mais je vous apprends rien n’est-ce pas ?

    « The Myth of Extinction » (Rebellion) | 2019 | Full | Truthstream Media
    https://www.bitchute.com/video/19TnXHUCGcPt/
    Désolé, c’est encore en Anglais.

  9. Le Suren dit :

    Commençons déjà par la propulsion MHD.

  10. Félix GARCIA dit :

    Allez, ultime contribution : prenez-moi une semaine et je vous fais tous les liens possibles entre technologie et dystopie ^^
    Pour ce qui est des possibles mouvements au sein de la spiritualité humaine, chuis chaud aussi !

  11. Pluton dit :

    je comprends pas vraiment le but de cette red team… si ils veulent faire de la perspective, ca serait pas plus approprie de s’adresser a des universitaires/scientifiques de tout horizon, du genre qui explore des voies plus « originales » que ceux deja en place.
    Souvent l’auteur de ce genre de litterature s’inspire dans ce genre de milieu. et il y’a les creatifs dans le milieu videoludique qui manient a la fois l’abstrait et une forme de concret…
    Si on en arrive la, a aller a pecher a taton, ca met en exergue un probleme critique , le manque de diversite dans les profils en place, que ne solutionneront pas des auteurs pioché au bonheur la chance…
    Envisageons que des auteurs aient des idees/perspectives « brillantes », ils vont en faire quoi… comment vont ils faire pour trier, discerner l’utile du farfelu… ca serait pas plus simple d’inciter nos officiers ou autre analystes a lire ce genre de litterature, pour qu’ils s’ ouvrent l’esprit…

  12. Thaurac dit :

    Et pourquoi pas le rigolo qui dessine chez charlie..

  13. Belzébuth dit :

    Un peu de prospective ?
    Une armée qui n’est plus équipée pour le pacte de Varsovie et trop technologique pour la kalach en sandales, avec une doctrine américaine datant des années quartre-vingt dix et abandonnée par ses auteurs depuis 2002. Mais nous qui sommes plus intelligents que les autres, on l’a gardé et on s’y raccroche pour les 40 prochaines années.

    Avec des matériels bien trop fragiles et des entreprises qui se gavent à tous les étages, y compris en ayant la haute main sur la maintenance, interdisant à moyen terme de faire autre chose que le gendarme amélioré sur des terrains pas trop dangereux, plus question d’entrée en premier ou d’ouverture de théâtre.

    Croire l’inverse , cest frôler la science-fiction.

  14. Félix GARCIA dit :

    Chuis bête ! Comment ai-je pu l’oublier ?

    Alain BAJRAM !

    L’auteur de « UNIVERSAL WAR » !!!

    C’est pas que le gars ait imaginé des choses sans précédent … Mais boudiou !

    Après, Arleston, Bilal, Lupano etc … Dans la BD aussi y’a des bons !

  15. Lagaffe dit :

    Les américains sont tellement en avance en matière de prospective militaire que des fois ça leur fait même peur !
    https://www.01net.com/actualites/l-armee-americaine-se-prepare-a-l-arrivee-de-cyborgs-dans-ses-rangs-1823931.html

  16. Sibelle dit :

    Pour avoir ete responsable de stratégie dans une grande entreprise, je trouve cette idée à la fois disruptive et juste. Car les consultants, ingénieurs et autres marketeurs sont prisonniers de leurs paradigmes et non seulement n’imaginent pas les ruptures, mais ont une attitude de déni. Cela bouscule leurs certitudes et parfois les plans de carriere. J’ai vu cela avec l’arrivee des smartphones et d’internet. Alors faire appel à des écrivains de SF, pourquoi pas, et le grand lecteur de SF que je suis depuis des années ne peut qu’approuver. Une difficulté: la SF française est peu disruptive, et reste plus proche de la fantasy. A la différence d’autres écoles notamment américaines: Brunner ( qui était culte en Californie), Dick, Gibson, Simmons par exemple. Ne pas oublier l’autre SF qui émerge, la chinoise, passionnante: Liu Chi Chin
    Je souhaite que cette idée émerge mais elle sera évidemment tres perturbante pour les responsables de l’armée. Tant mieux. Et j’espère qu’ils saurant lui donner toute sa dimension.

    • PK dit :

      L’école française de la SF n’est pas disruptive parce que les auteurs doivent franchir le pas de l’éditeur qui lui ne l’est pas. Un éditeur français est une personne qui a la trouille de se planter et son attitude envers le tri des manuscrits en pâtit. Il va penser que seuls les anglos-saxons font de la bonne littérature SF et donc ne pas laisser sa chance aux Français (et donc au mieux ne va que traduire) et sinon ne va garder que des trames connues pour éviter la peur du grand vide.

      Une bonne partie de la littérature de l’imaginaire est sclérosée par cette maladie en France… Hélas.

      Sinon je vous rejoins sur l’idée. Ce n’est pas dans les gens du sérail qu’on trouve une idée révolutionnaire (et en général, quand un gus a ce genre d’idée, elle est rejetée justement parce que tous les pairs doivent suivre le même chemin). Une idée révolutionnaire apportée par quelqu’un qui n’est pas du sérail a beaucoup plus de chances d’être écoutée (à défaut d’accepter).

      Et pas besoin de faire de la prospective SF pour avancer des idées révolutionnaires qui sont inaudibles aujourd’hui. Par exemple, la gestion interne des composantes de l’armée relève du grand foutage de gueule aujourd’hui où chacun garde son pré carré, étant entendu que le voisin ne fera pas ce boulot aussi bien que lui (et en ce sens, on sent dans l’armée une sorte de communion avec l’US Marine Corps pour qui tout ce qui n’est pas Marine n’est pas bon).

      Exemple qui fâche : l’ALAT devrait être gérée par l’AA, comme TOUS les commandos par l’AT et tout ce qui flotte (et coule) par la Royale… La log devrait être transverse… Ça n’empêche de garder les traditions, les fanions, etc, mais ça rationnaliserait diablement les choses. Mais parce que cela manque d’un CEMA qui ait les couilles de le faire (et donc d’obliger l’AA à remplir le rôle de l’ALAT par exemple… mais on peut reprendre tous mes exemples), on ne le fera jamais.