CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

La Russie va bientôt déployer ses deux premières armes hypersoniques « Avangard »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

72 contributions

  1. Raymond75 dit :

    Kaliningrad – Paris en 10 mn.

    • robin darbin dit :

      Tonton Volodia n’est pas si irascible, je suppose qu’il gagne a être connu. Ce n’est pas de sa faute, si on l’a toujours toisé dans la famille. Je me méfie plus d’oncle Xi.

    • John dit :

      1400 km environ…
      Mach 27, soit 33’000 km/h.
      2 minutes, 32 secondes et 73 centièmes une fois à vitesse de pointe.
      On comprend bien l’intérêt pour cet armement. Difficile de s’en défendre.

  2. Le Suren dit :

    « emporter une ogive thermonucléaire de 100 mégatonnes ». Si me souvenirs sont bons, j’en était resté au SS-18 (je crois) à 38 mégatonnes.

    • Eric dit :

      En effet : une charge de 100 mégatonnes, ce serait 40 % de plus que la déjà colossale « tsar bomba » des années soixante, la plus puissante arme thermonucléaire a avoir jamais détonné ! J’ai quand même beaucoup de mal à y croire !
      Quand au SS-18 mod.3 des années 80, il emportait une seule ogive de 20 mégatonnes, et sa mission aurait été de détruire les silos de missiles et les infrastructures enterrées américaines, telle que le QG du Norad à Cheyenne Mountain…

      • Stoltenberg dit :

        Si je me rappelle bien, 100Mt c’était la puissance initiale de la Tsar Bomba. Heureusement, quelqu’un a fait des calculs qui montraient qu’une telle détonation pourrait changer la trajectoire de la Terre avec des conséquences impossibles à prévoir. C’est pour cela que la puissance a été réduite.

        • ScopeWizard dit :

          @Stoltenberg

          Je confirme ; en revanche je ne suis pas certain que ce soit la raison principale ayant motivé la réduction de sa puissance de 43 mégatonnes soit 57 Mt ( de mémoire ) …………

          À vérifier donc .

          • robin darbin dit :

            J’avoue avoir tout de suite été extrêmement sceptique vis à vis de l’affirmation de Stoltenberg. Je ne prétend nullement par avoir la formation scientifique nécessaire pour m’exprimer sur le sujet.
            Voilà en tout cas la réponde de Science et Avenir sur le sujet:

            https://www.sciencesetavenir.fr/espace/planetes/la-terre-expulsee-de-son-orbite_33851

            Ce qui semble confirmer que l’humanité est bien peu de chose.

          • bruno dit :

            Sakharov était tiraillé entre donner à son pays les moyens de se protéger et protéger la population soviétique, ses concitoyens , des cancers induits par les rayonnements gamma. Ainsi, il décida de limiter la charge de la Tsar Bomba qui était prévue de 100 mégatonnes à la moitié (estimations) mais qui développa quand même une puissance tout à fait extraordinaire, bien au-delà de ce qui avait été calculé. Par la suite, après les calculs des estimations des cancers induits, Sakharov refusa de continuer ses travaux et commença à militer contre l’armement nucléaire…
            https://www.youtube.com/watch?v=sQ8qWpWK0Lk

          • Laurent Lagneau dit :

            @ Bruno,

            J’ai vu un de vos commentaires à mon sujet qui était franchement ordurier. Je vous préviens que ce sera la premier et le dernier. Sur ce site, vous avez la liberté de vous exprimez. Mais je ne tolère pas les injures.

          • Stoltenberg dit :

            robin darbin:
            Effectivement, vous avez raison. En fait, il y a essentiellement 2 facteurs:
            1. Energie de la bombe
            2. Proportion de cette énergie évacuée sous forme d’énergie cinétique
            Les 2 sont insuffisants pour avoir un impact significatif sur le mouvement de la Terre. Toutefois, il faut savoir que les scientifiques à l’époque ne pouvaient pas prévoir à 100% les effets d’une telle détonation. Par exemple, les scientifiques américains et russes craignaient qu’une explosion thermonucléaire pourrait enclencher une réaction de fusion nucléaire auto-soutenue dans l’atmosphère. Un tel scénario ne s’est jamais produit mais vous imaginez bien les conséquences potentielles et donc la responsabilité.

          • Stoltenberg dit :

            ScopeWizard: Oui, il y en avait certainement d’autres. Je pense que à l’époque, pour les scientifiques, les hommes politiques étaient des enfants qui jouaient avec des allumettes sans imaginer les conséquences.

          • ScopeWizard dit :

            @robin darbin

            Quoi qu’ il en soit , passé un certain seuil de puissance , de telles détonations ne peuvent qu’ avoir des effets en proportion .

            Savez-vous ( de mémoire ) qu’ une explosion d’ une mégatonne soit 1 million de tonnes équivalent TNT vous brûle au 3ème degré à 100 km de distance ?

            Imaginez 100 mégatonnes soit 100 fois cette puissance …………

          • ScopeWizard dit :

            @Stoltenberg

            Je ne sais pas , je n’ ai aucune certitude à ce sujet , je m’ efforce juste de rester logique ………..

            Castle Bravo côté US a aussi été un problème aux conséquences mal évaluées , l’ explosion a été plus puissante que prévu et les vents mal mesurés .

        • mora dit :

          c’est un prix nobel de la paix qui est le père de la tsar bomba, un certain Andrei Sakharov

          Il termine sa thèse en 1948 et est intégré à un groupe de recherche dont la tâche est de développer les armes nucléaires sous la direction de Tamm. Le chef des services secrets, Béria, le contraint à délaisser la recherche fondamentale au profit du programme de recherche appliquée, Staline lui ayant confié cet objectif destiné à rattraper le retard sur les Américains1 : Joseph Staline sait, de la part du président américain Truman, que ces derniers détiennent l’arme suprême depuis la conférence de Potsdam, et ont procédé à des tests.

          La première bombe A soviétique, la RDS-1, est testée avec succès en 1949. Elle est conçue par Iouli Khariton. Sakharov confesse dans ses mémoires qu’elle a été conçue avec les moyens du bord, l’Union soviétique ne disposant pas, au sortir de la guerre contre les nazis, de l’infrastructure industrielle engagée par les américains pour le projet Manhattan. Ces recherches stratégiques sont engagées dans un site militaire secret au périmètre ultra-sécurisé, dans lequel Sakharov va évoluer une vingtaine d’années.

          Dès 1950, Sakharov et Tamm sont les initiateurs du travail soviétique sur la réaction thermonucléaire commandée (la réaction thermonucléaire des isotopes d’hydrogène pour la production d’énergie électrique ou pour la production du carburant pour les réacteurs nucléaires). En 1953, ils inventent la bombe à hydrogène soviétique. Jusqu’en 1962, leurs travaux seront utilisés pour la conception et la réalisation des futures armes nucléaires soviétiques.

          En 1960, il travaille dans l’équipe d’Igor Kourtchatov à la conception de la Tsar Bomba, une bombe H de 57 mégatonnes qui est à ce jour la plus importante bombe ayant explosé, l’équipe l’a conçue à la demande de Nikita Khrouchtchev en quatre mois. Son champignon s’éleva à 64 km d’altitude dans l’atmosphère, au-dessus du site C de l’île de Nouvelle-Zemble située au-delà du cercle polaire arctique, et l’onde de choc produite se propagea trois fois à la surface du globe terrestre.

    • lxm dit :

      Ce genre d’arme n’est pas à cible militaire mais civile, détruire d’énormes zones urbaines( faire pleins de shoah). D’autant plus que cela peut perturber l’atmosphère, générer des tremblements de terre et tsunamis et, on ne dira pas déplacer l’orientation de l’axe terrestre mais cela reste très inquiétant et devrait être interdit.
      On est dans une époque où les gens raisonnables sont en bas de l’échelle sociale et les fous qui dirigent alors qu’il faudrait les enfermer.

    • John dit :

      Le but de cette arme est de créer un tsunami !
      Si on regarde les bombes nucléaires testées en mer, rien d’étonnant à ce besoin d’énergie

  3. Ryner dit :

    Principe de la MHD cher à jean-pierre Petit, que personne n’ a cru en France dans les années 70’s. Les américains et russes ont repris ses études…et visiblement cela fonctionne. Encore une histoire française…!

    • Montaudran dit :

      Vous vous avancez beaucoup, l’effet de plasma est juste le résultat de l’entrée à grande vitesse dans l’air. Cet effet existe déjà lors par exemple de l’entrée d’une capsule spatiale.
      Il n’ y a aucune preuve que la MHD est utilisée, pas de preuve qu’elle n’est pas utilisée… mais il est toujours impossible de prouver qu’une chose n’existe pas (principe du scepticisme scientifique)

      • leo dit :

        Ben… le point final dans votre dernière phrase n’existe pas, c’est prouvable par l’observation et validable par des milliards de testeurs potentiels sur internet 😉

    • GELASE dit :

      « ont repris ses études » pourquoi « repris » ?? ils n’ont surtout jamais arrêté !

  4. tchac dit :

    « 100 mégatonnes », il n y a pas une coquille car la plus puissante est à 50 mt d’équivalent TNT ; ce serait plutôt 100 kt non ? De mémoire notre TNO c’est 100 kt et la TNA, 300 kt.

    • Anaxagore dit :

      Non ce n’est pas une coquille. C’est deux fois la Tsar bomba et ça veut dire que la Russie maintient une stratégie anti-cités que la France a abandonnée depuis longtemps. On peut se demander si notre stratégie de dissuasion fonctionne, puisque nous ne pouvons plus infliger des dégâts insupportables à l’adversaire, ou du moins proportionnés à ceux qu’il peut nous infliger.

      • Frank dit :

        @ Anaxagore Bonne question, mais sans réponse. Déjà parce que le principe de destruction mutuelle n’existe plus, au vu du décalage, mais aussi puisque la prévention, plus que la réaction, fait son chemin dans les esprits de certains dirigeants. Sans compter l’aléatoire, l’erreur humaine ou technique.
        Assez bien écrit dans cet article, qui fait froid dans le dos:
        file:///C:/Users/WIN10/Desktop/Repr%C3%A9sailles%20par%20anticipation%20_%20Articles%20_%20Inference_%20International%20Review%20of%20Science.html
        Pour visualiser tranquillement chez soi, il y a NukeBlast, ou NukeMap:
        https://nuclearsecrecy.com/nukemap/
        Tsar Bomba sur Paris, intéressant…

        • Frank dit :

          Oup!
          file:///C:/Users/WIN10/Desktop/Repr%C3%A9sailles%20par%20anticipation%20_%20Articles%20_%20Inference_%20International%20Review%20of%20Science.html

      • Vinz dit :

        « nous ne pouvons plus infliger des dégâts insupportables à l’adversaire, ou du moins proportionnés à ceux qu’il peut nous infliger. »
        .
        Je ne pense pas que ça ait jamais été la stratégie de notre dissuasion ; c’est plutôt un principe d’économie. Ca ne sert à rien d’avoir la capacité de détruire 100x la planète ; une seule fois suffit. Et oui nous pouvons toujours potentiellement infliger des dégâts insupportables : Moscou champs de ruine avec 12 millions d’êtres humains vitrifiés est un dégât insupportable pour le Russe.

    • Hermes dit :

      La Tsar bomba avait été bridé par crainte de ce qu’impliquerait une détonation pleine puissance.
      .
      L’augmentation de la puissance d’une arme thermonucléaire (3e Gen), ne présente aucune difficulté.
      Si la puissance a été limité, c’est pour diminuer le volume des ogives et en augmenter le nombre (notamment avec les MIRV’s, ce qui explique qu’un M51 embarque des ogives(6) de 100kt (du moins supposé), là où un ASMPA dépasse les 300kt(1))
      .
      La puissance d’une ogive c’est plus de l’ordre de la doctrine et des restrictions du vecteur que des limites technique même concernant la fabrication des armes.

    • Draise dit :

      Non il s’agit bien de 100MT, soit la puissance nominale de la Tsar bomba à 3 étages, puissance qui a été dégradée à 57 MT lors de son essai.

    • ScopeWizard dit :

      @tchac

      Perso , je rejoins en majeure partie l’ avis de nos camarades , 100 Mt n’ ont rien d’ exagéré excepté au niveau de l’ explosion elle-même , la TSAR BOMBA Soviétique de 1961 sur la Nouvelle Zemble avait une puissance équivalente qui fut réduite à 57 Mégatonnes , il s’ agit toujours de la charge la plus puissante jamais testée ……………

    • John dit :

      Status-6 Poseidon :
      Arme sous-marine autonome, propulsée par moteur nucléaire naval.
      L’idée est de créer un tsunami, la vague pourrait atteindre 500 m de haut en théorie (dans les bonnes conditions). Et l’arme serait bardée de cobalt 60 (isotope radioactif) rendant la zone inhabitable…
      Bref arme très très sale… mais ce projet existe bel et bien, après, est-ce une réalité? Un réel projet? Long terme? Court terme? On n’en sait pas grand chose…

      Pour rappel, la vague suivant le plus gros tremblement de terre jamais mesuré, celle ayant causé la catastrophe de Fukushima mesurait jusqu’à 39 mètres, et 15 mètres au niveau de la centrale.
      Et la vague la plus haute jamais observée a eu lieu dans un fjord, en 58 en Alaska à 524 m de haut.

      Bref ça donne une idée de l’énormité de l’énergie libérée par une telle bombe.

  5. Degourba dit :

    Bon ces annonces ont pour effets justement de faire un effet d’annonce, néanmoins je crois les russes lorsqu’ils disent mettre en oeuvre ces armes qui paraît plus comme des démonstrateurs technologiques que des armes opérationnelles, comme fut le cas de l’IDS de Ronald Reagan.

  6. pilum dit :

    La fin des porte-avions ?

    • Patatra dit :

      Ce n’est pas la même utilité 😉 et non donc.
      Lors de la guerre des Malouines, l’Angleterre était une puissance nucléaire… Mais c’est bien une opération aéroportée qui a été mise en place.

      • pilum dit :

        Pas la fin des porte-avions tout de suite, mais dans les 15 ans qui viennent.
        Les progrès de l’hyper vélocité pour les missiles stratégiques vont certainement se retrouver dans les missiles anti-navires. Ma question a une arrière-pensée : faut-il commencer à construire un PA maintenant, sachant que lors de sa mise en service pleine et opérationnelle , dans 15 ans donc, il sera probablement dépassé…

        • Ion 5 dit :

          @pilum
          C’est une bonne question, mais mal posée…
          Les missiles hypersoniques sont déjà en service sous forme d’Iskander (M~5/6) ou Kinjall (M~10/12). Au vu que le navire se déplace, le problème vient de leur capacité à être guidé à distance, ou non…

          Perso, sous certaines conditions de température et de pression, je pense que oui, après chacun voit midi à sa porte.

        • NRJ dit :

          @pilum
          C’est une possibilité mais rien n’est encore acté. En soit, et même si les armes hyper-véloces, canons électromagnétiques, laser, tiennent leurs promesses, le porte-avion restera l’arme principale des flottes de guerre, même par défaut. C’est une arme capable à la fois de protéger des zones maritimes, contester les zones maritimes ennemies, et apporter la puissance de feu n’importe où dans le monde. Aucun autre bateau ou avion ne peut faire la même chose. C’est la raison pour laquelle la Chine acquiert 6 porte-avions, tout en investissant massivement dans les armes anti porte-avions. Après la question est : avons nous besoin de 2 porte-avions ? A priori il faudrait en avoir un et investir dans les armes de demain (canon EM, missiles hypervéloce, laser, satellites etc). Après si on a de l’argent à gaspiller, pourquoi pas…. Mais je doute que ce soit le cas. Les anglais ont tenté avec les 2 Queen Elizabeth, et aujourd’hui ils s’en mordent les mains.

  7. Alsaco dit :

    Quelle est la pertinence de ces armes hyperveloces?
    Ça n’empêchera pas les USA de réagir non?

    • Harambe dit :

      Ces armes hyper véloces sont la réponse des russes après l’installation des systèmes anti-missiles américains entourant la Russie.
      L’épée et le bouclier n’arrêtent jamais leur petite course…

      • Goulag dit :

        Faut pas exagérer non plus à l’heure actuelle seul un site AEGIS ashore en Roumanie est opérationnel. Celui de la Pologne a été repoussé pour ne justement pas trop affoler les russes. Au passage ces derniers n’ont pas attendu la construction de ces sites pour entourer l’Europe d’Iskander et de Novator. Je ne parle pas des dernières armes perfides de Poutine… Faut pas écrire n’importe quoi non plus hein!

    • Ion 5 dit :

      @alsaco
      Ça n’empêchera pas les USA de réagir, mais à l’heure actuelle ça empêcherait les USA de les intercepter…

  8. batgames dit :

    et pendant ce temps les russes sont pas payer cher ,mais en occident c’est pareil ,les gens ne sont pas payer cher non plus à part quelques privilégiés ,triste monde qui préfère faire des armes que de faire régner la dignité de condition de vie !

  9. Albatros24 dit :

    Propandastaìa Putinia

  10. Thaurac dit :

    sur de nouvelles armes « invincibles »,
    Cela me fait penser au petit moustachu d’allemagne….il en a pris tous les défauts, le langage, les annexions, voire le double langage….
    Il a défendu un dictateur espagnol, lui syrien,….beaucoup de similitudes

    • Harambe dit :

      Défendre des dictateurs…
      Et si on parlait de l’exemple français de fournir des armes au régime de Ben Ali pour mater la révolution tunisienne? 😉

    • John dit :

      Si on se fie à ces critères, on peut aussi y inclure des démocraties…

  11. Parabellum dit :

    Nous on a ferraille les modestes hades à peine opérationnels…sans aucun bénéfice diplomatique ou autre et on ne construit aucun missile longue portée sauf sur sous marin .on n a pas de vrai drone de combat national arme et une dotation anti missiles peu nombreuse.on devrait repenser notre arsenal de frappe lointaine et vite.les algériens ont des Iskander et l iran sans doute une panoplie en route.l arsenal russe même sans effet de propagande est déjà développé.

    • Harambe dit :

      Où voulez vous cacher les Hadès en France? La Russie et la chine peuvent se permettre des lanceurs terrestres vu la taille de leur territoire. En cas de première frappe contre eux visant les lanceurs, les dégâts seront limités (la chine les cachent sous terre tandis que les russes ont tout un continent pour eux) mais la France? Un si petit territoire où n’importe quelle frappe risque de faire beaucoup de dégâts…
      Autant les ferrailler et miser sur les SNLE et Rafales marine comme ça, la pollution sera limité à la mer… Et puis, la portée des Hadès n’allait pas bien loin à moins de vouloir raser Alger ou Berlin…

    • Aymard de Ledonner dit :

      Les Hades devaient servir à stopper une attaque massive de blindés soviétiques qui auraient submergé les forces conventionnelles de l’OTAN. Aujourd’hui ce risque n’existe plus et de plus les blindés en question auraient été stoppés en Allemagne donc les allemands n’étaient pas trop chauds….
      Et les hades ne portaient qu’ à quelques centaines de km. On les a ferraillé avec raison.

  12. lxm dit :

    Quelle monstruosité, et l’ONU qui ne dit toujours rien.
    Les américains, en 1945 et même après dans les années 50 auraient pu conquérir toute la planète, ils avaient toutes les cartes en mains( démographie, industrie, technologie, supériorité navale aérienne, nucléaire) mais ils ne l’ont pas fait, ne pensant pas en terme « ethnique » comme les russes ou les chinois ou les japs( ou la bande de nazes des années 30-40), mais par méritocratie.

    • John dit :

      Que voulez vous que ça change?
      Les petites puissances, c’est assez facile d’en obtenir qqch… L’ONU peut vraiment détruire leur économie etc…
      Mais par contre, les grandes puissances n’ont pas les mêmes règles.

      Ensuite historiquement, c’est bien plus complexe…
      Les USA ont joué la situation différemment. Ils ont laissé les pays « libres », mais économiquement, à travers des prêts pour faire fonctionner leurs économies, et pour faire dépendre ces pays économiquement, industriellement et militairement.
      La CIA manipulait beaucoup d’élections et de politiciens de bien des pays. Bref, les Russes l’ont fait plus ouvertement et les Américains plus insidieusement.
      Et en termes de puissance, la Russie n’était pas si loin derrière les USA.

  13. François marquet dit :

    J’ai travaillé 7 ans en Russie, 2007-2013. La Russie est un pays immense, sous-peuplé, dont la majorité des habitants souhaitent se protéger d’une mondialisation imposée et veulent garder un mode de vie préservant des valeurs traditionnelles. Mais après la grande guerre patriotique et la chutes de l’URRS et le pillage qui a suivi, ils sont devenus un peu paranoïaques: Ils se protègent contre les révolutions de couleur en surveillant les NGO étrangères, et contre la perte d’actifs stratégiques comme Sébastopol en ré-annexant la Crimée. Toutes les armes présentées par Vladimir sont de nature défensive, et visent à sanctuariser le territoire russe ou à garantir une seconde frappe pour calmer les têtes brûlées. De Gaulle avait fait la même chose avec la dissuasion Française et ça a plutôt bien fonctionné.

    • Pravda dit :

      Les russes ont bien entendu le droit de se défendre, là où je n’adhère plus c’est avec leur politique d’états tampon (ils n’ont pas besoin de ça pour faire de la défense en profondeur) qui enquiquine leurs voisins et les poussent à se jeter dans les bras de l’otan (et donc à renforcer la paranoïa russe…) ET sur la démesure de puissance de leurs projets nucléaires (là on est au delà de la destruction de mégapoles avec 100Mt, ça devient ridicule et difficilement utilisable sauf à vouloir détruire toute vie sur terre)

      • Ion 5 dit :

        @Pravda
        « ET sur la démesure de puissance de leurs projets nucléaires (là on est au delà de la destruction de mégapoles avec 100Mt, ça devient ridicule et difficilement utilisable sauf à vouloir détruire toute vie sur terre) »
        Depuis des décennies, les russes (soviétiques si vous voulez) appellent cela les armes d' »oustrachénié », c’est à dire de terreur, et non pas de « destruction massive » comme nous. C’est à dire qu’ils ont parfaitement compris, mais pas vous à priori, sous quel ressort fonctionnent-elles.

        L’avantage d’une arme de 100 MT, c’est qu’elle provoque un tsunami de 425 mètres de haut à 10 km de l’impact si elle se fait intercepter et tombe dans la mer. La hauteur se réduit certes avec la distance mais reste suffisante pour inonder la plupart des villes cotières de la planète comme N.Y., Philadelphie, Miami etc…

        • Pravda dit :

          Pas évident qu’après une interception ce type de missile soit encore en état de fonctionnement.
          Maintenant qui envisage d’envahir ou même de bombarder la Russie côté occidental ? Ces armes de terreur seront pas utilisées pour un simple accrochage territorial et entraîneront une destruction mutuelle en cas de big bang, la Russie avec ses 2600 ogives nucléaires et 2000 armes tactiques a t’elle besoin de ça? Jamais les américains ne pourront intercepter 100% de cet arsenal, les russes feraient mieux de moderniser les vecteurs d’emport et la sécurisation des sites de stockage plutôt que de dépenser leurs roubles à la création de ces monstres.

          • Ion 5 dit :

            Le missile « intercepté » non, encore qu’il peut être endommagé et non pas détruit , la tête nucléaire durcie peut-être…

            Comme vous le dites, ça reste une histoire de stats et de probas.

    • Thaurac dit :

      « un mode de vie préservant des valeurs traditionnelles…’comme les arrestations arbitraires, les disettes famines et des fins de mois difficiles dés le 5 ?

    • Stoltenberg dit :

      Le problème de la Russie c’est qu’en même temps elle mène une politique très agressive vis-à-vis de ses voisins. Ils ont refusé la main tendue par l’Occident.

    • Bouli dit :

      première fois que je vois un français utiliser le terme de « grande guerre patriotique » pour parler de la seconde guerre mondiale … vous êtes sur que vous êtes français ?

  14. bbnote dit :

    tout le monde possede les derniers armes, mais elles ne seront jamais utilisés pendant ce temps là, la chine devellope une armée et nourris ses citoyens; les petards ne font pas tout, toujours la même rengaine URSS

  15. Durandal dit :

    C’est beau le progrès..

  16. UnKnown dit :

    Cette course au armes hypersoniques NUCLEAIRES est un gâchis de pognon monumental et une course en avant vers l’apocalypse. Le fait de ne laisser que 5 à 10 minutes de temps d’analyse et de réflexion sur la réplique à apporter à un lancement détecté (savoir si le machin en question est « conventionnel » ou emporte une tête nucléaire), rend presque impossible leur emploi: c’est la réplique maximale assurée, pas de graduation, puisque pas le temps d’analyser ce qui se passe.
    De plus, on ne sait plus vraiment si ce genre d’armes à toujours une vocation défensive…vu les capacités de pénétration qu’ouvrent les domaines de vols hypersoniques…
    Il ne manque plus que la relance des recherches sur les missiles anti-satellites par les USA-Russes-Chinois pour que le club des pyromanes soient parfaitement équipé…

  17. Bob dit :

    Les russes ont raison de développer de telles armes, cela garanti la parité stratégique mais ces armes sont-elles réellement opérationnelles dans les prochaines? Par tradition, le matériel russe n’est guère viable avant plusieurs années d’utilisation. Il est permis de douter de la véracité des dires russes. Surtout, s’ils vendent encore ce type d’armement au parti communiste chinois, ils l’auront dans l’os mais ils en sont capables. Plutôt les chinois que les occidentaux. Dommage.
    Il est clair que le russe va encore se serrer la ceinture et boire de la vodka pour oublier afin de financer ces armes de nouvelles générations qui protègent la nomenklatura essentiellement.

    • Harambe dit :

      L’entretien du doute sur le fait qu’un système d’arme fonctionne ou pas fait partie du jeu..

  18. Chernobyl dit :

    La propagande pour le bon peuple (qui n’a droit lui qu’aux miettes et aux émissions radioactives des essais foireux).

  19. Plusdepognon dit :

    Ce ne sont pas des bonnes nouvelles tout ça…
    https://www.areion24.news/2019/12/03/la-mutation-hypersonique-et-ses-defis/