CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Militaires tués au Mali : Le général Burkhard fait part de la « peine immense » causée par des caricatures de Charlie Hebdo

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

188 contributions

  1. Gégétto dit :

    Moi je voudrais pousser un coup de gueule contre les affiliés de daesh: »Ho les gars on vous a donné un job,non? liquider charlie hebdo..Alors? c’ est quoi ce boulot à moitié fait?
    Finalement c est presque jouissif d être au même niveau que les en***és de charlie!!!!

  2. midas le voltigeur dit :

    Sujet brulant et au combien épineux .
    Le texte du général est très bien construit et la plupart des arguments sont parfaitement recevables, on ne peut effectivement qu’honorer le sacrifice de ces hommes à la sécurité de leur patrie.
    On peut comprendre l’émotion de celui-ci à la vu de cette caricature douteuse .Néanmoins il ne s’agit que d’un dessin dans un journal par nature satirique.
    Je comprends moins la prise de position publique d’un militaire français dans un débat de société , il est à mon sens décisifs de conservé une discussion ouverte sur l’utilisation de la vie de nos hommes sans en appeler l’infamie pour quelques coups de crayon relativement peu talentueux.
    Ce n’est clairement pas la première fois que Charlie hebdo raille de façon douteuse la mort de militaire français en opération , alors pourquoi cette sortie (autorisée?) , elle ne fait qu’ajouté de la publicité à une publication qui pourrait rester très confidentielle.
    Maintenant je suis par expérience très méfiant sur les indignations d’un général pour la vie de soldat français .
    En effet que ce général prenne publiquement position contre un journal satirique en qualifiant un dessin d’outrageant peut sembler courageux et respectueux envers les familles .
    Et bien pour moi non! Si ce général se préoccupe autant de la peine des familles qu’il demande publiquement la levée du secret défense sur le bombardement de Bouaké en cote d’Ivoire ou neuf de de nos camarades sont morts sans qu’aucune réponse ne soit apportée encore aujourd’hui à leurs proches.
    Pourtant la vérité est bien là dans les dossiers de la république !Je pense même qu’a son niveau ce général connait une bonne partie de la réponse , mais là silence ,y a t’il un risque pour une carrière politique ou militaire?
    Il y a donc une indignation à géométrie variable et cela ressemble à du service commandé.
    Si je chante encore la marseillaise avec fierté , il reviens toujours à chaque fois cette fêlure dans mon cœur , que somme nous donc pour vous pour que l’on nous traite ainsi?
    Comme Charlie , dans le but de vous faire réagir , je dirai que peut-être que ces neuf là n’avaient pas la chance d’être officiers?
    Je vous présenterai mes devoirs mon général, le jour ou vous apporterez la réponse au famille endeuillées ou dans l’impossibilité de le faire vous en ferez au moins la demande publique avec autant de véhémence.
    Jusque là méfiance et ne demandez pas le respect à certain quand vous tolérez l’infamie des autres.

    https://www.youtube.com/watch?v=4IPy1cvD1ho

    • Carin dit :

      @Midas le voltigeur
      Je m’associe à vous… mais je suis conscient des limites de l’exercice que vous demandez au CEMAT… en effet la chape de plomb posée sur cette affaire est politique… justement un volet qui relève pleinement de ce qu’un mili ne peut en aucune manière commenter… même dans un ecrit après avoir pris sa retraite et être sorti du 2S. Seul un politique arrivé à la magistrature suprême pourra ordonner la levée du secret et faire juger ses pairs par l’histoire… car vous pouvez être sûr que la classe politique attendra que tous les protagonistes soient morts. Par contre certains journalistes d’investigation ont commencés à réunir des témoignages (douaniers ayant procédés à l’interpellation des pilotes, ministre d’un certain pays qui en l’absence de réponse à ses multiples câbles à du faire relâcher les gars, pilotes eux-mêmes qui étant identifiés sont facilement retrouvable etc …etc), mais là aussi ces journalistes sont dans l’impossibilité d’écrire.

    • Plusdepognon dit :

      @ midas le voltigeur
      Il est certain que le secret défense sera conservé, c’est trop récent :
      https://youtu.be/wkZyqUDWAnI

    • ScopeWizard dit :

      @midas le voltigeur @Carin

      Heu……. les gars ………..

      Tel que j’ aime à le répéter encore et encore , les mots ont un sens ………………..

      Alors , à moins que ce terme ait beaucoup évolué dans sa signification , ces hommes ne se sont pas « sacrifiés » ou ont été sacrifiés ; aucune notion de sacrifice dans l’ histoire ………….

      Ces hommes ont perdu la vie dans l’ accomplissement de leur devoir , ils sont donc tombés au champ d’ honneur .

      Ils ne se sont pas embarqués en se disant , c’ est maintenant qu’ on va tous mourir , par contre ils étaient conscients que leur mission était risquée peut-être même savaient-ils qu’ elle revêtait une part de risques accrue par rapport à d’ autres réalisées auparavant dans des circonstances plus « favorables » que celle-ci ……

      Mais prétendre qu’ ils se seraient « sacrifiés » , non , c’ est faux et nous serions dans l’ abus de langage .
      Eux se sont dit : « nous avons un job à faire , il faut le faire , faisons-le au mieux . »

      Les Kamikazés de l’ Empereur de l’ Empire du Soleil Levant ( oui , en fin de mot le « e » en Japonais se prononce é ) portés par le vent divin se sont sacrifiés , eux oui , car ils savaient que frapper l’ ennemi ou l’ adversaire de cette façon était un suicide pur et simple , ils avaient reçu une formation express pour ça d’ autant qu’ ils étaient le plus souvent bien jeunes et inexpérimentés aux commandes d’ avions la plupart du temps surclassés , « rincés » , ou en mauvais état .

      Mais nos soldats n’ étaient pas/ne sont pas dans cet état d’ esprit ; à l’ armée tu apprends avant-tout à survivre en augmentant de surcroît tes capacités par l’ entraînement auquel s’ ajoute tout l’ apprentissage ce qui à la longue te confère expérience et savoir-faire , tu n’ apprends pas en priorité à mourir même si tu sais qu’ étant-donné le niveau élevé des risques encourus tu peux évidemment te faire tuer , que ça fait partie du boulot………………

      Autrement , si on va par-là , alors il faut parler de « sacrifice » dès la signature de la feuille d’ engagement ………….

      « Engagez-vous , rengagez-vous , vous verrez du pays et en plus vous risquez de vous faire tuer » sous-entendu « par votre sacrifice consenti dès maintenant qui décuple la valeur de cet engagement , vous devenez des héros » …………

      Qui signe avec ça ?
      Qui signe pour mourir ?

      Pas grand-monde ………

      Tu signes pour donner un sens à ta vie , par goût du défi , de l’ aventure , voire par curiosité , par nécessité aussi , par sens du devoir envers ta patrie , tu signes pour tout et plus encore , tu ne signes certes pas pour y rester que ce soit par accident ou parce que tu sais que quelqu’ un va te descendre …………

  3. Chimère dit :

    Dessin de m*rde , dans un journal de m*rde. D’ailleurs, il n’y a qu’à regarder les chiffres des ventes , qui diminuent chaque mois pour s’en rendre compte . Humour ? Non. Ce n’est pas drôle du tout, comme la plupart du contenu de ce magazine d’ailleurs , qui ne vise juste que trop rarement. Très surcoté , ce journal n’est plus dans l’air du temps , et les gens s’en rendent compte. Quand on a du talent, ça se vend , n’en déplaise « aux rebelles » gauchos-bobos-citadins-lumiere du peuple qui composent cette rédaction élitiste , ( communiste , mais sacrément capitaliste dans le fond ) . A propos de fond , je crois qu’ils l’ont touché cette fois ci , en surfant sur la douleur des familles, des gens en général, pour vendre leur torche-c*l , qui ne vaut même pas le prix du papier : il étale bien plus qu’il n’essuie . C’est quand même beau de prendre des leçons de morale par des gens antisysteme , mais qui au final sont ceux qui en font le plus partie ! Au fait Charlie , où sont passé les millions d’euros versés par les Français pour ton rétablissement ? Combien on pris certains de tes anciens collaborateurs lors de ventes de leurs parts ? Ils n’étaient pas antisysteme les jours de vente à priori. Charlie, si tu ne te respecte pas, respecte au moins les autres . Bonne disparition ! ( Humour!)

  4. roissard dit :

    Puisque ce journal juge qu’il a tous les droits il pourrait publier les caricatures des derniers instants de Charb, Cabu, Honoré, Wolinski, Tignous…
    Les familles de ceux-ci en riraient beaucoup.

  5. Carin dit :

    Sans entrer dans la polémique pour/contre Charlie ou pour/contre l’intervention du général, il n’en demeure pas moins que le général n’a ni insulté, ni menacé ce journal, qu’il s’est contenté de décrire sa profonde peine et celle probable des familles de ces milis morts pour défendre nos valeurs et notre société, avant que d’inviter «  en toute humilité »le patron du journal à venir ce matin dans la cour des invalides faire face aux treize catafalques.
    Personnellement je remercie ce général pour avoir eu l’exacte réaction, qui va provoquer soit la cessation des dessins a l’avenir (s’il vient) soit la cessation d’activité de ce journal, par dégoût des gens qui devant tant de lâcheté intellectuelle ne l’achèteront plus (s’il ne vient pas) leurs confrères sur place ne manqueront pas de signaler la présence/absence de ce monsieur.
    Merci général.

  6. vrai_chasseur dit :

    En ce temps de recueillement la parole est d’argent mais le silence est d’or.
    Cela élève le niveau surtout face à ceux qui tentent de l’abaisser.
    Les caricaturistes sont des idiots utiles, mais pas assez sots pour bien se rendre compte qu’un silence en dit plus qu’une parole.
    Le CEMAT a parlé avec la sincérité du coeur, on ne peut l’en blâmer. Mais il n’est plus responsable de la communication de l’AT, son rôle précédent. Il est CEMAT – chef de tous les soldats de l’armée de terre. Son rôle n’est pas de donner de l’importance aux idiots utiles en leur écrivant des lettres.

  7. Criloc dit :

    Je me permets de faire ces quelques remarques car je ne crois pas les avoir vues abordées dans les messages précédents :
    – Quand un militaire prend la parole pour critiquer le manque de moyen ou dénoncer une doctrine d’emploi de l’artillerie en Syrie, il se fait punir. Thierry Burkhard a lui le droit visiblement de publier des lettres ouvertes sans se faire sanctionner. Du coup, on peut remarquer que les sanctions sont prises quand le contenu dérange le Président. Où est la démocratie ?
    – Les dessins de Charlie reprennent et détournent les slogans des campagnes de communication de l’Armée de Terre. C’est du genre « Engagez-vous qu’ils disaient » dans la BD Astérix. Goscinny s’y moquaient déjà de la contradiction entre le marketing de l’Armée et la dure réalité des combats. C’est de l’humour noir, dégueulasse alors que les soldats ne sont pas enterrés mais c’est autorisé dans une démocratie. Il n’a rien d’autre à faire le général que de lire Charlie ? L’armée française se bat pour que Charlie ait le droit de dire des énormités, y compris sur l’Armée française. C’est la fierté de notre démocratie et la gloire de notre Armée ;
    – La vrai question, c’est « que font nos soldats au Sahel ? ». Ils tuent des terroristes ? Sérieux ? Vous croyez qu’il est possible de faire la police du sahel ? Non, en réalité, ils protègeraient l’uranium du Niger. Alors, nos soldats seraient morts pour notre indépendance énergétique ? Oui, c’est moins glorieux que la lutte anti-terroriste mais cela a un sens. Oui d’accord, mais alors pourquoi vendre Alstom, le fabricant de nos chaudières pour les centrales nucléaires à des américains ? Donc, nos soldats ne sont pas morts pour nos intérêts vitaux, car notre gouvernement n’en a rien à faire de nos intérêts vitaux. Il n’y a que les intérêts de l’oligarchie qui sont vitaux et qu’ils faut défendre à coups de LBD. Bon d’accord, mais alors pourquoi nos soldats sont-ils morts ? Pour les intérêts de l’entreprise privée AREVA qui exploite cet uranium ? Elle n’a peut-être pas les moyens de se payer Blackwater ? Elle a peut-être financé des campagnes électorales et même donner des emplois fictifs à des hommes politiques ? Je ne veux pas croire à un tel cynisme de nos dirigeants. Faire l’éloge de soldats envoyés se faire tuer par un gouvernement dans l’intérêt multinationale française continue de tourner ?(Edouard Philippe n’est-il pas un ancien lobbyste d’AREVA ? Si, si,…) Je ne veux pas le croire. Non, on est sûrement là-bas pour défendre les populations locales ? Oui mais alors pourquoi elles nous crachent dessus ces populations locales ? Oui bon d’accord mais alors pourquoi ? Parce qu’un socialiste (Hollande) a juste décidé d’envoyer des petits gars dans le désert. ça ne vous rappelle rien ? Mitterrand, l’Algérie,…

    • Robert dit :

      Criloc,
      Concernant l’uranium au Mali et les motivations « inavouées » de la présence française, lisez ce billet de Bernard Lugan.
      Que des ministres et notre président soient des lobbyistes n’a pas commencé hier, c’est toute l’histoire de la république.

    • Ancien du Sahel dit :

      @ Criloc, je vous réponds sur un seul point. Non que le reste soit inintéressant mais je veux me limiter.
      .
      Je ne crois pas que les populations nous crachent dessus au Sahel.
      .
      En RCA, peut-être parce qu’il y a eu des plaintes à but lucratif (rejetées à la fois pour manque de preuves et pour incohérences des accusations).
      .
      Mais au Sahel ce n’est pas exactement le même style.
      La RCA est un Pays épuisé et destructuré par soixante ans d’indépendance et d’excès de ses « élites » (on se souvient de J-B.deL Bokassa).
      .
      Même si la situation n’est pas brillante au Sahel, il reste quelques structures sociales traditionnelles.
      .
      Ça fait longtemps que je n’y ai plus traîné mes guêtres mais c’est ce que je comprends de ce que me racontent mes jeunes camarades de l’Amicale régimentaire.

      • Criloc dit :

        Bonjour l’Ancien,
        Malheureusement je ne crois pas me tromper :
        http://www.rfi.fr/afrique/20191128-mali-presence-barkhane-debat-inefficace-indispensable
        ou
        https://www.aa.com.tr/fr/afrique/infographie-france-op%C3%A9ration-barkhane-au-sahel-partie-pour-rester-/1445239
        Les peuples considèrent à la longue les français comme une force d’occupation.
        Pourquoi ne pas les laisser tomber dans le califat ?
        De toute façon, rien d’extérieur à l’Afrique n’a jamais bien fonctionné longtemps en Afrique. L’Islam salafiste échouera donc aussi.
        Seul marchera à mon avis en Afrique un nationalisme ethnique et de nouvelles frontières (nouveaux conflits en perspective).
        C’est désolant mais j’en suis persuadé.

        • Ancien du Sahel dit :

          Criloc, je suis tout à fait d’accord avec vous : nous devons les laisser tomber.
          J’ajoute que ce sera le meilleur moyen pour qu’ils se prennent en main.
          Car désormais, après que l’excuse (malhonnête) de la période coloniale ne fonctionne plus, c’est notre présence qui sert d’excuse à leurs élites inefficaces.
          .
          Je vous contredisais seulement sur l’idée que les populations nous crachent dessus.
          Mais il faut faire la différence, comme chez nous, comme partout, entre les pouvoirs politiques (parasites) et la population qui fait ce qu’elle peut pour survivre (Afrique), ou pour s’exprimer et (re)prendre la maîtrise de son destin (France).

  8. Même combat dit :

    Ce qui me dérange dans la lettre du CEMAT c’est la notion de armée « de terre ». Pourquoi ne pas parler de militaires ou de l’armée française au sens large. La marine et l’armée de l’air voire le SSA et le SEA ont aussi payé un lourd tribu aux opérations anti-terroristes (via leurs commandos respectifs et certains équipages morts en service aérien commandé) alors je crois qu’il est dommage de verser dans les corporatisme sur ce genre d’événements dramatiques. D’ailleurs la Marine et l’armée de l’air sont bien présentes et représentées à la cérémonie d’hommages de ce jour. Un message commun aurait plus de poids.

    • Finaud dit :

      Il parle de l’armée « de terre » parce qu’il est CEMArmée de Terre.
      Ça ne signifie pas (du moins c’est comme ça que je le vois) que les autres armées et services ne valent rien.

  9. Albatros24 dit :

    Mauvais goût de Charlie très mauvais goût. Mais liberté de rire de tout. Liberté.
    Les soldats se battent aussi pour cela ainsi que les policiers. Et les journaleux y compris de Charlie hebdo le reconnaissent.
    Mais se sont ils moqués d eux même quand ils ont eu plusieurs de leurs membres tués ?
    Je ne crois pas…