CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Militaires tués au Mali : Le général Burkhard fait part de la « peine immense » causée par des caricatures de Charlie Hebdo

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

188 contributions

  1. Peps72 dit :

    Faut laisser Charlie Hebdo tranquille. Ils ont toujours été anti-militaristes et même leurs dessins les plus durs traduisent une forme d’absurdité de la vie, et donc la mort. Quelle famille ne s’est pas dite qu’ils étaient prêts à faire beaucoup de sacrifices mais peut-être pas celui-là? On ne devrait pas faire de publicité des dessins de Charlie Hebdo auprès des familles. Le deuil est important.

    • Toubou dit :

      En plus le professeur choron était un ancien para colo…..!
      Je sais même pas si il n’a pas été chez Bigeard.

    • Tintouin dit :

      Peps, votre parole est d’or.
      Je regettre par aileurs le parallèle malheureux fait par M.Merchet sur son blog secret defense, entre l’indignation du CEMAT après ce drame, et l’indignation de certains musulmans, ayant refusé d’être Charlie après le massacre de la rédaction en 2015 au motif du blasphème. Ce journaliste a manqué de discernement…

      • Thaurac dit :

        A chaque blague sur le pape ou les curés ou cathos, personne n’a rien dit, alors sur les musulmans,..
        Je ne suis plus chalie, je conchie charlie
        quand je pense que pendant un an voire plus, ils balisaient, faisaient dans leur froc, des policiers sont morts dont un affecté à l’immeuble…..
        Et depuis ils ont des gars qui les surveillent, et ils se permettent ce truc de débiles à la con, un honte, il faut lever la protection autour d’eux et qu’ils se démerdent, c’est open bar chez charlie..

        • PeterR dit :

          >> il faut lever la protection autour d’eux
          entièrement d’accord. Ou qu’ils payent cette protection au prix fort et que nos impôts cessent de protéger ce genre de personnages. Les sommes ainsi libérées permettraient de sécuriser un service d’urgences dans un hôpital. Je pense que les toubibs, infirmières, personnel soignant y exerçant méritent bien plus cette protection et sont bien plus méritant qu’une bande de merdeux qui ne cessent de conchier nos institutions. Si ils ne veulent pas de nos institutions qu’ils aillent jusqu’au bout de la démarche et qu’ils s’en passent.

      • lym dit :

        « Il y a un temps pour tout et pour toutes choses… »

        Plus que la caricature, se renier n’étant pas leur genre et « la liberté de la presse ne s’usant que lorsque l’on ne s’en sert pas » pour paraphraser la devise d’un journal ami, c’est surtout le moment qui était reproché… La semaine prochaine, après les cérémonies, cela aurait sans doute été apprécié différemment.

        • Thaurac dit :

          Que tu penses, n’oublie pas le sondage disant que plus de 75 % de français soutenaient son armée, alors les quelques gauchos en quête de célébrité, n’ayant aucune honte pour faire parler d’eux, ne font pas loi en franque.

    • Plusdepognon dit :

      C’est la ligne éditoriale de ce journal.

      En effet, je partage l’avis de « Peps72 », c’est idiot de le faire de la pub, cela fait un effet Streisand et de la peine aux familles endeuillées dernièrement.

      Notre société permet ce genre d’outrage, il n’est pas besoin d’y accorder une notoriété dont on se passera en ce moment.

      Pour m’être disputé avec une nana de ma promotion (qui buvait de l’alcool, mais ne mangeait pas de porc), elle était outrée par les caricatures de Mahomet et trouvait normal qu’ils se soient faits abattre (elle est partie de l’armée, il y a quelques temps).
      J’étais très surpris car elle avait un discours extrêmement véhément, alors que rien dans sa vie ne semblait la distinguer d’une fille de son âge. Elle n’était pas voilée, gérait ses aventures amoureuses, mais disait « ils dessinent une bite pour le prophète ». Tuer pour un dessin, c’est un concept que je n’accepterais jamais.

      Je n’ai pas compris cette remarque à la volée dans la discussion, jusqu’à ce que je vois mon Cabu (avec son grand Duduche du « club Dorothée ») dans le reportage sur l’équipe de Charlie Hebdo, expliquant avec un sourire de sale gosse comment il caricaturait les religieux (passons sur le Christ avec sa croix dans le cul et autres papes/curés, voire même les rabbins).
      Mais ça ne justifie pas l’assassinat, ni les menaces de mort.

      La société du blasphème, nos anciens ont donné et ça c’est terminé en Europe après des siècles de tortures, de guerres et d’atrocités tout cela au nom de Dieu… Visiblement, ça revient comme la marée.

      Dans le monde, la grande majorité des humains la subissent durement. Les valeurs d’universalité du siècle des Lumières sont balayées d’un revers de main au nom du fric/dieu (car il s’agit toujours de terres, de richesses, de s’accaparer ce que possède l’Autre, voir dans le pire des cas d’en disposer à sa guise en agitant l’être suprême).
      J’en profite pour faire la promotion d’Idriss Aberkane qui m’a bien fait rire avec son grand barbu qui distribue des éclairs :
      https://youtu.be/NrQ0dSusGrQ

      Pour en revenir à l’attaque, le livre « le Lambeau » de Philippe Lançon est également à conseiller. Il m’a autant marqué que « Jonquille » du commandant Jean Michelin. Certains soldats pourraient se reconnaître dans ce douloureux parcours de survie.

      Tous les personnels travaillant dans la défense les ont détesté avec « l’adjudant Kronenbourg » et tout ce qu’ils ont craché sur les armées et même plus globalement dns les forces de l’ordre. Mais jamais personne ne les aurait abattus, sauf en paroles, après un barbecue trop arrosé, surtout les anciens qui ont fait les frais du succès de cette idéologie en voyant leurs enfants s’en nourrir et les emmerder.
      À l’adolescence, on en prend plein la figure avec les donneur de leçons, qui sont à 99% des fils de bourges à l’abri du besoin pour plusieurs générations. Ça dure moins longtemps que les impôts et ce sont les premiers en réalité à s’abriter derrière les protections du système, à se rouler dans leurs privilèges et à pratiquer la délation.

      C’est un torchon satirique, qui allait faire faillite faute d’abonnés et de lecteurs, jusqu’à l’attentat de 2015.

      Les fanatiques en ont fait une icône de l’insolence et de la liberté d’expression. C’était tellement outrancier que je n’avais jamais vu personne acheter ce journal avant les attentats, à part des étudiants de facultés de lettres.

      Les 3 salopards (entre Charlie hebdo et l’Hypercasher) ont arrêté l’hémorragie des armées, plus que tous les chefs d’etat-major et ministre de la défense réunis (citation de monsieur Michel Goya).
      Ce qui pour des anti-militaristes est loin d’être marrant. Le destin est parfois farceur, même dans le tragique.

      Ces dessins sont des idioties, comme souvent avec ce journal satirique d’extrême gauche.

      Gainsbourg disait « la connerie, c’est le repos de l’intelligence, alors parfois je me permets d’être con ».

      • Czar dit :

        « La société du blasphème, nos anciens ont donné et ça c’est terminé en Europe après des siècles de tortures, de guerres et d’atrocités tout cela au nom de Dieu… Visiblement, ça revient comme la marée.  »

        pour le coup, vous faites du politiquement correct, ce qui est une façon d’éviter de nommer les choses, et donc évite toute possibilité de résoudre jamais le problème.

        « ça » ne « revient » pas, ça débarque : tout ça n’a rien à voir avec autre chose que la présence massive sur notre sol de gens dont les référents anthropologiques sont diamétralement et irréductiblement hermétiques aux nôtres.

        l’islam, c’est l’anthropologie des arabes, ce n’est pas l’islam qui a radicalisé les arabes, ce sont bien eux qui ont produit cette religion pour organiser leurs rapports claniques.

        tuer pour un blasphème – je fais là aussi la différence avec les PROCES réguliers et procéduraux, organisés par la puissance publique il ya quelques siècles pour maintenir un interdit social – ça fait partie, que vous le vouliez ou non, de ce qui est légitime pour nombre de ces gens que les occidentaux suicidaires laissent déferler sur leur sol.

        A un certain moment, la quantité produit ses effets mécaniques. lorsque vous avez 10 MILLIONS de musulmans (lol avec le chiffre de 6 millions qu’on nous sert depuis 1984…), il est EVIDENT sauf à avoir de la merde dans les yeux et ailleurs que cette quantité produit mécaniquement à la fois son pourcentage statistique de radicalité – chose qui n’est pas une particularité du monde arabo-musulman – et en second lieu, et c’est que les cucks oublient systématiquement de noter, le SUBSTRAT numérique dans lequel cette radicalité trouve à la fois à s’exprimer et à s’ancrer par un système de validations réciproques :

        – le radicaux s’appuient sur la présence d’un matelas de musulmans « moins radicaux » en jouant de l’effet numérique global « des musulmans »

        – les « pas radicaux » justifiant de la menace des radicaux pour obtenir de la puissance publique des rôles d’inluence pour « servir de contre-modèle »

        c’est ainsi que pour « combattre l’islamisme » l’ Etat « laïc » se hâte de couvrir le pays de ces meringues infectes directement copiées des trous à merde dont ils sont issus – et là encore, le refus de toute adaptation architecturale introduit bien le fond de l nature colonisatrice du projet.

        et que, de fait, et quoi que ce je soit jamais souligné par les pseudo-analystes qui occupent toute la grille du bruit médiatique, « modérés » et pas si modérés » se font en fait la courte-échelle dans une logoque d’inlfuence qui, de fait, produit EXACTEMENT le même résultat, l’affrontement n’étant théâtrlisé qu’en termes de MODALITES de cette prise de pouvoir.

        (exactement ce que houellebecq a dû analyser si j’en juge par « l’argument » de son livre « soumission » : le président misilmôn pour éviter les islamistes.

        et pendant que le sablier du déclin égrène son sable sur la future Palmyre que nous pouvons devenir, on discute de tout sauf de l’éléphant au milieu du salon, qu’on appelle musaraigne, pour ne pas le stigmatiser.

        • Clément dit :

          « de gens dont les référents anthropologiques sont diamétralement et irréductiblement hermétiques aux nôtres. »
          Je vous trouve bien dur avec les français d’origines germaniques. Certes la civilisation méditerranéenne est plus prestigieuse et ancienne, mais nos compatriotes d’origine nordique méritent le respect (même si ils ont seulement « découvert » l’écriture au Moyen Age).

          • ScopeWizard dit :

            @Clément

            Renvoyer le ballon dans les 18 mètres , c’ est bien mais encore faudrait-il que les joueurs suivent …………..

            L’ Europe , c’ est l’ Europe : nous avons une part de tronc-commun socio-culturel que nous partageons entre Européens nourris aux même ingrédients , nous en avons beaucoup moins avec d’ autres populations ou continents donc des choses peuvent « coincer », c’ est tout .

            Le problème étant de chercher à nous persuader du contraire avec comme finalité plus ou moins « cachée » de s’ imposer puis de se substituer à ce que nous sommes ……….

            Ce qui devrait en toute logique se régler en un gigantesque bain de sang qu’ il sera très difficile d’ éviter si l’ on tient à faire cesser cette invasion qui se soldera par un grand remplacement par submersion , le nombre faisant office de loi du nombre/loi du plus fort .

            « On » peut bien-sûr le nier et botter en touche , l’Histoire seule nous dira qui était dans le vrai …………..

          • Czar dit :

            quand il y a un sophisme à portée de main, on peut être sûr que clément-comme-il-respire se jettera dessus comme un Malien sur une carte de Membre VIP de la CAF de Bondy.

        • Robert dit :

          Czar,
          Très juste.

        • roissard dit :

          Les cucks ? De qui s’agit t’il ?

          • ScopeWizard dit :

            @roissard

            Il me semble qu’ il y aurait un rapport ( sexuel ? ) avec l’ échangisme , ce qui est souvent autant synonyme de voyeurisme que d’ exhibitionnisme ……….

            Les « courts » en arguments vous parleront d’ argument ultime du parfait petit fasciste ; bon , en résumé c’ est selon ce que chacun trouvera ou préfèrera comme midi à sa porte …………….

        • ScopeWizard dit :

          @Czar

          Excellent ! 🙂

          Parfaite synthèse d’ un état de fait à laquelle je souscris 100% quant à son contenu !

      • Thaurac dit :

        « Notre société permet ce genre d’outrage, »
        Pour les journaleux, car les insultes en public sont réprimées par la loi!

  2. Chris-Tof dit :

    Sans vouloir prendre parti, autant je suis pour Charly Hebdo, car il faut des personnes comme cela et ils n hésitent pas à aller au bout de leur conviction avec les risques qui en découle.
    Autant je suis pour le CEMAT, car il est bon de respecter la douleur d autrui. Cela fait parti de mes valeurs. Un consensus aurait voulu une certaine retenue dans se genre de circonstances.
    Mais en France, nous avons la liberté d expression avec ce que cela implique de bien et de moins bien.
    De mon côté j aurais souhaité de la retenue.
    Pensées sincères aux familles. <3

    • Thaurac dit :

      La liberté des uns s’arrête …..
      On a un peu de respect, de dignité, il n’y a pas à dire je les comprend ,car ces gros tas de matière fécale sont passés par là et ne la ramenaient pas, de plus pour leur mort la France entière a été digne et a rendu hommage, alors ils n’avaient pas à faire ça, et je leur souhaite que le retour de bâton , bien fort…

    • Daniel1945 dit :

      Vous êtes Charlie suivant la teneur des sujets, un coup oui, un coup non, tout comme les gens qui un jour embrasse un flic et le lendemain le traite de SS !

      • Robert dit :

        Définissons déjà ce qu’est la liberté et quelle liberté est acceptable et bonne et laquelle ne l’est pas.
        Si toute forme de liberté est bonne, expliquez moi au nom de quoi celle du violeur ou du pédophile ne l’est pas. La liberté n’est pas un but, mais un moyen qui réclame certaines limites dans l’ordre de la raison et du bien commun, notion complètement évacuée et remplacée par la notion vague de l’intérêt général d’une révolution individualiste au profit d’un Etat qui se substitue à la responsabilité de chacun.
        Est-on libre de calomnier et alors de tout calomnier ?
        De mentir et alors de toujours avoir le droit de mentir ?
        D’utiliser la violence contre celui dont les idées ne nous plaisent pas et alors quelle que soient ses idées ?
        Et ainsi de suite.
        Le principe idéaliste de liberté ne tient pas la route devant les obligations morales d’une vie en société, d’avoir à défendre les faibles devant les forts, de devoir assumer sa responsabilité de ses actes.
        Les anars bourgeois de Charlie Hebdo ne sont pas libertaires au sens plein du terme, ils ne croient pas que tout le monde a le même droit qu’eux d’exprimer sans réserve sa liberté, ils veulent que eux puissent ne pas avoir de restriction à leur liberté, mais ne s’ennuieront pas pour pratiquer la délation et la calomnie à l’encontre de ceux dont ils désapprouvent les idées et la liberté de les exprimer. Regardez les anars parmi les antifas, il n’y a pas plus moralistes et totalitaires qu’eux.
        Les anarchistes n’ont pas été comme cela autrefois, cela a changé avec la compromission avec la pensée unique et le conformisme post moral dont Charlie Hebdo est un exemple frappant.
        Se moquer des personnes trisomiques, des catholiques en particulier du clergé, c’est payant de flatter les bas instincts de certains, mais concernant d’autres catégories en cour ils ne s’y risquent pas il y aurait des coups à prendre et des accusations qui tuent. On se souvient du trotskyste Besancenot au bord des larmes quand un interlocuteur insinue qu’il fait le jeu de l’antisémitisme, comme Val l’anar quand la communauté juive remet en cause la liberté d’expression de Charlie Hebdo, il en faut peu pour les mettre en PLS.
        Et leur conception de la liberté ne défend aucun bien, car la liberté d’expression a des limites même chez eux et ne respecte pas cette restriction en fonction de valeurs qu’on respecte en commun mais du risque et de bas instincts qu’ils flattent chez les uns au détriment des autres.
        Après les premières menaces, ces anti flics n’ont pas refusé la protection policière, et après l’attentat, les survivants se sont plains sans vergogne ni honneur des défaillances de la protection policière et du risque de dépôt de bilan de leur journal.
        Quels anars, Ducoin et Joyeux qui ont payés si cher leurs idées seraient fiers de tels opportunistes.
        L’ancien patron du journal, Philippe Val, était venu couiner qu’il ne le connaissait quasiment pas quand son ancien compère de chanson, Patrick Font, s’était fait choper pour des actes pédophiles. Et il a persévéré dans le courage en s’éloignant de Charlie Hebdo, avec Carole Fourest, quand ce journal a trop pris de liberté à leur goût avec le Tabou indicible, critiquer trop librement la communauté juive.
        Oui, on a affaire à des héros de la liberté d’expression qui flatte les bas instincts mais qui remplit les poches.
        Aujourd’hui, la véritable liberté d’expression a quitté le camp politique de la gauche à proportion qu’il s’accommodait du progressisme sociétal et marchand. Ils sont devenus les marchands du temple de la rébellion autorisée.

        • Castel dit :

          @Robert
          « Est on libre de calomnier, et alors de tout calomnier ? »
          « De mentir et avoir le droit de mentir ? »
          Pour moi, la réponse est clairement non, mais quand je l’avais posé à l’égard des « fakes news », que l’on trouve sur la toile, votre réponse avait alors été plutôt évasive, alors qu’il me semble que cette notion devrait s’appliquer de la même façon quelque soit le support…..
          En ce qui me concerne, étant en désaccord profond avec l’anticléricalisme de ce journal, je ne l’avais acheté qu’à deux occasions, à savoir, lors de leurs deux éditions spéciales « anti-islam », non pas pour les cautionner, même sur ce plan, mais pour vérifier si il y avait ou non des blasphèmes à l’égard de cette religion , chose que je n’aurais pas plus accepté de leur part, qu’envers la religion Chrétienne..
          Vérification faites, il n’en était rien, puisqu’ils attaquaient les pratiques des islamistes, mais pas la religion elle-même…..
          Cela dit, je regrette quand même de les avoir achetés, car c’est suite au succès de ces éditions spéciales, que les frères kouachi ont pris la décision de s’attaquer à leur journal….
          Donc, d’une certaine façon, je reconnais avoir eu une ( petite ) part de responsabilité au même titre, que ceux qui ont cru bien faire en achetant ces deux éditions qui avait mis en fureur les islamistes de l époque, de manière à soutenir la liberté d’expression dans notre pays….
          Cela dit, depuis, sur le fond, ma position n’a pas changé, et j’aurais la même attitude dans l’avenir si un de nos journaux, quelque soit sa tendance politique était à son tour attaqué…..
          Maintenant, puisque vous évoquez la calomnie, je vous rappelle que cela relève des tribunaux, si l’on constate ce fait sur une publication dans notre pays.

          • Robert dit :

            Castel,
            Je n’ai pas souvenir, mais mon propos vise tous les supports sans exception, ce n’est pas une question d’idées.
            Concernant la calomnie, ainsi que tout ce qui peut passer devant les tribunaux au titre du délit de presse, je peux vous assurer d’expérience que c’est à la gueule du client. Les porteurs de certaines idées sont presque systématiquement déboutés voire condamnées pour plainte abusive, avec des arguties juridiques de mauvaise foi, en de très rares cas, il leur est rendu justice à minima. Mais par exemple un Zemmour ou un Le Pen sont systématiquement ou presque condamnés, parfois pour avoir dit une évidence sans jugement de valeur, voire pour Marine pour avoir mis en ligne une vidéo islamiste que tous les médias avaient auparavant diffusée eux-mêmes, mais qu’il lui est reproché à elle seule de diffuser après avoir été odieusement comparée à Daech.
            Cette 17eme chambre est très politisée et ne garantit pas un traitement équitable, selon vos opinions, sauf parfois un coup de chance.
            Poursuivre un diffamateur de gauche est un parcours compliqué dont l’issue, pourtant logique si le diffamateur est de droite, n’est absolument pas assuré, avec démarches et frais d’avocat à payer.
            Je parais exagérer, mais j’en ai connu un certain nombre qui en ont fait les frais.
            Regardez le traitement d’un cardinal Barbarin en ce moment, film et articles diffamatoires juste au moment du procès, ce qui aurait du permettre le report du procès, les journaux quasiment tous sur la ligne d’accablement, personne ou presque ne rappelle exactement le contexte et pendant ce temps-là le criminel l’abbé Preynat n’est pas encore passé en procès auquel il risquera très peu. Et c’est souvent comme ça, Mgr Gaillot avait accueilli un prêtre canadien pédophile déjà condamnée en parfaite connaissance de cause à qui il a donné un ministère. il a recommencé à violer des enfants, mais c’est le successeur de Gaillot, Mgr Pican qui a été poursuivi et condamné à sa place, puisqu’il avait volontairement placé un criminel là ou il a recommencé à violer.
            La justice française est trop souvent instrumentalisée par la politique.

    • Ulrich dit :

      Ils ont eu nettement moins d’humour quand ils étaient concernés par les morts… Même pas une petite blague sur le thème : « les crayons plus forts que les canons » ? Ils choisissent leurs cibles, les fumiers…

  3. PLDEM806 dit :

    Charlie Hebdo fait un coup facile!
    Qu’a-t’il à craindre de l’Armée ? des politiques qui nous gouvernent ?
    Il est moins risqué de caricaturer la religion catholique, l’armée, les institutions que l’Islam!
    Le journal est d’ailleurs très discret sur ce dernier sujet depuis un certain attentat .
    La liberté de la presse, c’est avoir des couilles au cul mais … les siennes!

  4. Castel dit :

    Ils prennent moins de risque en se moquant de l’armée Française que de se moquer des « fous d’Allah « , ils sont bien placés pour le savoir !!
    Mais qu’auraient-ils pensé si un autre journal satirique à l’époque de l’attentat qui à visé l’ancienne rédaction, s’était permit de caricaturer l’événement ?
    Comme beaucoup, j’ai été solidaire de ce qui leur était arrivé à l’époque, et, pendant un certain temps, j’ai acheté leur journal pour les soutenir, bien que n’étant pas proche d’eux politiquement….
    Ce qui m’a permis de constater, vu qu’il m’était arrivé d’acheter de rares fois leur journal avant que cet événement ne se produise, que la nouvelle rédaction n’arrive pas à la cheville de celle dirigée par Cabu et son équipe……
    Ce fait actuel, vient me conforter dans l’idée que l’ancien journal est mort avec ses créateurs et qu’il n’y a plus aucune raison de continuer à lire ce journal, pour ceux qui continueraient à le soutenir !!

  5. Olchpama dit :

    Attention Charlie, ne tires pas sur l’ambulance, car un jour, eh Dieu sait que ton avenir n’est pas serein, tu auras besoin de ceux que tu critiques aujourd’hui. Si j’étais aussi absurde et aveugle que toi, je te laisserai le jour où tu tendras la main mais rassure toi, mon métier de soldat c’est défendre la liberté – tout comme toi – alors arrête de critiquer ceux qui sont dans ton camp!

    • Pravda dit :

      Charlie hebdo à toujours été anti militariste, anti flics … ce qui est indécent à mon avis est le mépris vis à vis des familles et camarades, pas la caricature de l’armée. Le niveau a baissé à Charlie depuis quelques années, on se rattrape en « buzzant » faute de mieux.

  6. Lucien dit :

    Je n’étais déjà pas Charlie en janvier 2015, je ne le serai pas davantage aujourd’hui. Mais je reconnais à Charlie Hebdo le mérite de la sincérité et de la constance : ils ont toujours été comme cela. Ils ont toujours craché sur les religions, la société, l’État, la police, les forces armées. Cela ne les empêche pas de réclamer une protection renforcée de la police dont ils insultent les agents, police d’un État qu’ils moquent, police payée par l’argent de cette société sur laquelle ils crachent continuellement. Leur mépris est hermétique à toute honte. Donc la question n’est pas de savoir s’il était approprié pour eux de dessiner ces merdes, on sait qu’ils ne manquent jamais une occasion. La question est de savoir si ce n’est pas une erreur gravissime d’avoir exigé de la population d’être « Charlie » en 2015 comme si Charlie Hebdo méritait une quelconque considération. Lorsque les attentats ont eu lieu et qu’un musulman me disait qu’il n’était pas Charlie, je le comprenais à 200% et je n’ai pas pensé qu’il allait tout à coup se mettre à découper tout son entourage au couteau. C’est simplement que cette personne avait encore une conception du sacré. Étant moi-même attaché à l’Histoire de France, à une certaine tradition française et au respect de notre Armée, je n’ai jamais rien espéré ou attendu de Charlie Hebdo car c’est une cause perdue. Leur sort me désintéresse. C’est toujours vrai aujourd’hui.

    • Thaurac dit :

      Et dont un est mort dans l’immeuble pour eux…

    • Jean la Gaillarde dit :

      100% d’accord. Je ne me suis pas senti Charlie lors des attentats. J’étais triste pour les gens qui ont été tués, (Charb, Wolinski ….) mais je ne me suis pas senti Charlie. Je n’ai d’ailleurs jamais acheté Charlie Hebdo, et je n’ai pas acheté ce journal après. J’ai horreur de blesser quelqu’un, sur des domaines religieux, philosophique ou relevant de la vie privée. Donc, je reste en cela constant. J’ai regardé dernièrement, car je suis ouvert à l’histoire, une émission sur BARNIER, la fille du professeur CHORON ….. C’était quelqu’un qui recherchait constamment une vie de capitaliste, en crachant jour et nuit sur le pognon, les politiques, le pouvoir et qui n »hésitait pas à utiliser le piston afin que sa fille puisse accéder aux meilleurs écoles, et sa famille aux meilleurs quartiers, aux meilleurs logements ….. c’est l’incohérence de ce milieu. Vous le disiez, ils crachent sur l’état, la police, l’armée mais demandent une protection de l’état, de la police …. certains diront « C’est la liberté d’expression » ….. Oui, ben parfois être aussi dans la retenue, cela s’appelle l’empathie et j’ai bien aimé votre réflexion sur « lors des attentats en 2015, comment ces journalistes, artistes auraient réagi si un journal satirique avait caricaturé les morts de Charlie ? ». J’aurais d’ailleurs tout autant été choqué, je tiens à le dire.

      • Robert dit :

        Jean,
        Les anars en peau de lapin à la Charlie Hebdo sont les héritiers des cyniques à la Diogène qui ne croient à aucune valeur, aucune morale, sous couvert d’être critique à leur égard.
        Leur liberté de pensée n’est que de l’absence de pensée.

  7. Pascal (l'autre) dit :

    Le plus ironique est que les islamistes qui ont perpétré la tuerie en janvier 2015 ont sauvé charlie hebdo de la faillite de part l’élan de solidarité qui s’en est ensuivi. Sans cela ce torchon n’existerait plus aujourd’hui!

    • petaf dit :

      ah bon ???
      t’as des preuves de cette ineptie ?

      • Paul Bismuth dit :

        @ Petaf
        C’est de notoriété publique:
        https://rmc.bfmtv.com/emission/que-sont-devenus-les-millions-d-euros-de-dons-verses-a-charlie-hebdo-941354.html

        Et du coup, les familles des victimes ont porté plainte pour exiger la répartition des dons.

        • petaf dit :

          ce ne sont pas les islamistes de par leur action qui ont sauvé ce torche balle mais la connerie des gens qui l’ont acheté !!!

          • Pascal (l'autre) dit :

            « ce ne sont pas les islamistes de par leur action qui ont sauvé ce torche balle mais la connerie des gens qui l’ont acheté !!! » Vous comprenez vite mais il faut vous expliquer très longtemps. Donc je résume, s’il n’y avait pas eu l’attentat de janvier 2015 Charlie hebdo de part sa situation financière aurait été fort probablement déclaré en faillite avant la fin de l’année voire avant l’été de la même année. Ceux qui l’achetaient ne devaient plus être très nombreux!
            Suite à l’attentat beaucoup, au nom de la liberté d’expression se sont déclarés « je suis Charlie ». Il y avait certainement un immense majorité qui croyait sincèrement (et aussi naïvement) qu’ils défendaient cette liberté d’expression. Le pb est que cette liberté d’expression fut bafoué car l’immense majorité des humoristes, critiques et autres pamphlétaires se sont ‘autorégulés » instaurant une censure de fait! Et puis les faux culs et hypocrites qui se sont investis d’une mission de défense de la liberté d’expression mais qui n’ont pas hésité une seconde à flinguer et à appeler au boycott tous ceux qui n’étaient pas d’accord avec eux ou qui ont fustigé untel ou untel par suivisme. Combien de « je suis charlie » ont hurlé avec les loups pour boycotter Zemmour (même s’il y a matière à dire comme ‘fouteur de merde ») voir même comme Bigard ou Tex (en admettant qu’ils ne font pas spécialement dans la finesse et la délicatesse!) La liberté d’expression en France c’est comme l’indignation ………………… très sélective! N’est ce pas Coluche qui déclarait: » il y en a qui sont plus égaux que d’autres! »

      • Robert dit :

        Petaf,
        Ne posez pas la question si vous concluez par « cette ineptie. »
        Soit Pascal dit une chose qui peut être vrai, soit c’est un mensonge, mais pas les deux à la fois. Or, il dit vrai. Charlie Hebdo était aux portes du dépôt de faillite, une troisième raison pour laquelle Val avait quitté le navire, et il est devenu bénéficiaire, même si l’argent a provoqué des divisions parmi la rédaction. On a beau être anar, on en reste pas moins homme. Et Libération du milliardaire Drahi avait obligeamment ouvert ses portes pour accueillir leur rédaction.
        Et les articles parmi d’autres ne tiennent pas compte de l’immense publicité victimaire pour un journal, renseignez-vous combien coûterait une telle publicité si ce journal devait la payer aux annonceurs.
        Cela reste une ineptie à vos yeux ?
        https://www.la-croix.com/France/Charlie-Hebdo-survivant-mondialement-connu-se-sent-bien-seul-2016-01-03-1399326
        france24.com/fr/20150109-charlie-hebdo-mobilisation-aide-financiere-apres-attentat-meurtrier-mahomet-google-liberation-lemonde
        https://www.lopinion.fr/edition/presse-ecrite-charlie-m-a-sauver-20614
        https://www.lepoint.fr/medias/pluie-de-dons-pour-sauver-charlie-hebdo-14-01-2015-1896417_260.php

      • Pascal (l'autre) dit :

        « ah bon ???
        t’as des preuves de cette ineptie ? »
        Primo: Je ne pense pas que l’on se connaisse alors évitez les tutoiements.
        Secundo: Paul Bismuth et Robert ont du éclairer votre lanterne par leurs réponses bien que votre question porte en elle la réponse que vous voulez bien entendre vu votre parti pris !

        • petaf dit :

          1-y’a pas de parti pris , surtout pas avec des connards qui ne respectent pas l’armée
          2- le tutoiement est de coutume sur les forums , à moins d’être coincé du cul !

          • Pascal (l'autre) dit :

            « y’a pas de parti pris , surtout pas avec des connards qui ne respectent pas l’armée » Si cela s’adresse à charlie hebdo, je souscris, si vous me visez désolé mais vous êtes complètement à coté de la plaque! mauvais réglage d’une arme …….. brouillon pour un « pétaf »
            2- le tutoiement est de coutume sur les forums , à moins d’être coincé du cul ! En lisant les interventions sur ce blog je remarque que nous sommes un paquet à être « coincé du cul » néanmoins si vous faites profession de proctologue je vous remercie par avance de votre sollicitude concernant ceux qui utilisent le vouvoiement! Dans le cas contraire ……………….. il vaut mieux parfois être coincé du cul que du cerveau!

  8. Lacatapulte dit :

    Sauf que le CEMA doit s’en tenir à son devoir de réserve, ce qu’il ne fait pas avec sa réaction vis à vis des dessins de Charlie Hebdo. C’est donc un responsable militaire qui bafoue sa fonction, et le respect de la liberté de la presse qu’il est censé garantir. À titre très personnel je pense que cet officier général, aussi important soit t-il, devrait être révoqué de ses fonctions par la ministre des armées.
    Après on peut parfaitement ne pas être en accord avec ces dessins, les trouver de mauvais goût mais y voir une attaque aux familles des victimes ou aux victimes elles-mêmes relève au minimum de l’enfumage politique. Le message idéologique des dessins est clairement plutôt à l’attention de l’armée elle-même et de sa communication toujours aussi mauvaise.
    Lecteur assidu de Charlie, autant que d’Opex360, je ne suis pas choqué par ces dessins. Mais pas non plus amusé.

    • Pravda dit :

      Révoqué pour ça? Alors là si ça arrive ça va ruer dans les brancards, jamais ce gouvernement n’osera, surtout avec la grogne à venir. Ils se sont déjà mis à dos les bleus (et les jaunes bien sûr)

    • Pierro dit :

      Et vous y connaissez quoi vous, au devoir de réserve ?
      Le CEMAT est parfaitement dans son rôle.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Sauf que le CEMA doit s’en tenir à son devoir de réserve, ce qu’il ne fait pas avec sa réaction vis à vis des dessins de Charlie Hebdo. C’est donc un responsable militaire qui bafoue sa fonction, et le respect de la liberté de la presse qu’il est censé garantir. À titre très personnel je pense que cet officier général, aussi important soit t-il, devrait être révoqué de ses fonctions par la ministre des armées. » Mais bien sûr! Ne vous en déplaise mais le devoir de réserve ne signifie pas « fermez votre gueule! » Si ce général s’exprime en critiquant la politique étrangère et militaire du gouvernement donc du pays il enfreint son devoir de réserves mais qu’il s’exprime en pointant le fait qu’ un média insulte la mémoire des morts et indirectement leurs familles et l’institution dont il est un des chefs désolé il est dans son droit! Le devoir de réserve il ne faut pas l’accomoder à toutes les sauces (surtout quand cela arrange pour éluder certaines questions qui fâchent) Pour un lecteur de Charlie vous avez une conception des libertés pour le moins « réactionnaire »! A moins que vous ne fassiez partie de ceux qui considèrent qu’ils ont que des droits et que les autres n’ont que des devoirs.

    • Électeur dit :

      C’est quoi, exactement, le « devoir de réserve »? Ça n’a aucune définition, ça ne signifie rien.
      C’est seulement un mauvais argument pour tenter de faire taire les agents publics lorsqu’ils disent des choses que l’on préférerait qu’ils ne disent pas.

    • 35 dit :

      « À titre très personnel je pense que cet officier général, aussi important soit t-il, devrait être révoqué de ses fonctions par la ministre des armées. »

      Bah oui, bien sûr…
      Donc, en suivant votre logique, il faudrait aussi révoquer le général GEORGELIN (par ailleurs ancien CEMA), qui bafoue sa fonction de responsabilité militaire et chargé de piloter la restauration de Notre-Dame (??), en insultant de manière crue l’architecte en chef !

      Prenez vos calmants. Moi, ça me choque, ces horribles dessins qui bafouent la mémoire de 13 de nos frères d’armes et héros morts pour la France. Par contre la rédaction de CH, bien calfeutrée dans ses bureaux sécurisés gardés par la Police, ne gêne pas pour cracher sur elle, l’armée, l’État.

    • revnonausujai dit :

      vous pouvez définir exactement les limites du devoir de réserve, tels qu’ils découlent des textes et les sujets sur lequel ce devoir porte ?
      question subsidiaire: les miltaires sont-ils des citoyens de seconde zone, qu’ont peut insulter à loisir, sans qu’ils n’aient le droit de rien dire ?

    • Allobroge dit :

      Attention aux généraux sans états d’âme ! Hors un soldat sans âme qu’est ce que c’est ?

  9. Frank dit :

    @ Peps72  » Faut laisser Charlie Hebdo tranquille »?
    Pourquoi? Un peu facile. Qu’ils soient anti-militaristes, anti-cléricaux, faux-anars affichés, pseudo-libertaires, mais vrais petits rentiers de la provoc, ou autre, peu importe. Il ne faut donc pas critiquer Charlie? Icone intouchable?
    Mieux vaut la caricature vulgaire, hypocrite et surtout très, très sélective de Charlie que son absence, probablement.
    Suffit de ne pas lire, et encore moins d’acheter. Mais la critique, cela marche dans les deux sens.
    Mais, au-delà de la médiocrité malsaine de leur pseudo-humour, bien intéressé, ils pourraient au moins avoir la reconnaissance du ventre envers les forces de sécurité publiques qui les protègent, 24/24, depuis janvier 2015.
    Y compris les militaires.
    Paradoxe amusant, de financer la protection de ceux que l’on méprise…Nous avons des valeurs.
    Par contre,ils ont beaucoup moins le sens de l’humour, quand il s’agit de leur petit confort, les « Charlie »… Bizarre.
    https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/nouvelle-bataille-de-gros-sous-a-la-tete-de-charlie-hebdo-1491952.html
    Mais c’est vrai que charlité, pardon, charité, bien ordonnée commence toujours par les autres, restons sérieux.
    Hara-Kiri, ç’a, c’était bête et méchant, simplement, sans donner de leçons, pour rire. Et jubilatoire.
    Ils n’avaient pas de calculette pour chiffrer la rentabilité de « l’humour’ bien pensant qui leur revenait.
    Notre récent CEMAT aurait du mépriser et ignorer.

    • Thaurac dit :

      Des bobos qui cherchent le buzz et veulent jouer les révoltés soixante-huitarts, des pauvres types, lamentables

    • Tonton flingueur dit :

      Les CHdo, « vrais petits rentiers de la provoc », c’est bien vu.
      « Y a pas que de ça, mais y en a. »

  10. LEONARD dit :

    « A priori, les dessins en question ne figurent pas [ou plus] sur les comptes gérés par Charlie Hebdo sur les réseaux sociaux [Twitter et Facebook »

    Peut être, mais:
    https://www.ladepeche.fr/2019/11/30/militaires-morts-au-mali-des-caricatures-de-charlie-hebdo-provoquent-lindignation,8573342.php

    C’est pour qu’ils puissent continuer à me choquer que j’ai défilé le 11 janvier 2015 dans les rues de ma ville, en même temps que plusieurs millions de français.

    « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire. » Evelyn Beatrice Hall ( Eh non, c’est pas Voltaire, c’est apocryphe ).

    • Thaurac dit :

      Moi aussi je conchie Charlie

    • Frank dit :

      @ LEONARD Ainsi, vous aviez défilé, pour garder le petit plaisir d’être choqué, comme des hypothétiques « millions » de Français frissonnants, selon vous.
      Du genre, je suis choqué, je marche, je suis Charlie, donc j’existe. Je défile, donc je suis.. Et j’oublie ensuite. Très vite.
      Des millions de Charlies qui restent encore à trouver, et à prouver, sauf erreur.
      Un lien vérifiable sur ces « millions » supposés de Français qui auraient défilé avec vous, ce jour là?
      Ca va être difficile.
      (Pas la mise en scène du défilé de Hollande et ses copains invités, place Voltaire, SVP, vous me comprenez..)
      Mais pourquoi botter en touche sur le dessin de Charlie Hebdo, et la réaction citée dans l’article?
      Coincé aux entournures?
      J’oubliais, c’est vrai, le toujours « en même temps », la doxa bien apprise.
      Bof! A défaut d’apocryphe non vérifiable, j’aime bien celle-là, sur la définition d’un hypocrite:
      « Celui qui professant des vertus pour lesquelles il n’a aucun respect en retire l’avantage d’avoir l’air d’être celui qu’il méprise ». C’est péteux, mais j’aime bien, et je crois que vous allez l’apprécier à sa juste valeur.
      C’est si facile de se planquer derrière des esprits plus brillants, pour masquer son incompétence.
      L’important, c’est d’en être conscient, mais je parle pour moi, bien sur, vous êtes au dessus.

      • LEONARD dit :

        « Un lien vérifiable sur ces « millions » supposés de Français qui auraient défilé avec vous, ce jour là?
        Ca va être difficile. »
        Un clic:
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%C3%A9taill%C3%A9e_des_manifestations_des_10_et_11_janvier_2015
        Chaque chiffrage est sourcé.

        « A défaut d’apocryphe non vérifiable »

        Un 2ème clic
        https://www.robertsharp.co.uk/2019/01/21/the-misattribution-of-evelyn-beatrice-hall/

        « C’est si facile de se planquer derrière des esprits plus brillants, pour masquer son incompétence. »
        Vous venez de démontrer la vôtre de façon éclatante. ( en 2 clics )

        « L’important, c’est d’en être conscient, mais je parle pour moi, bien sur, vous êtes au dessus. »
        Vous avez raison, continuez à parler pour vous.

        Oui, j’ai défilé le Dimanche 11 Janvier et c’était la 1ère fois depuis pour dire:
        Je suis pour la liberté d’expression, même quand elle me choque, même quand elle insulte nos valeurs
        Je suis français, et je défends ces valeurs et mes compatriotes,
        Je fais front à l’islamisme qui nous agresse.
        Et j’étais au milieu d’une foule digne, soudée et spontanée. Et ça a fait du bien à mon patriotisme.

        Chacun ses valeurs.

  11. LaFederation dit :

    Soit la liberté d’expression est totale soit elle n’est pas

    • 341CGH dit :

      LaFederation, nous devons donc abroger la loi de 1881 ?

    • Auguste dit :

      Elle ne l’est déjà plus,si on la compare à il y a 50 ans.Et elle continue de s’effriter.

    • datamo dit :

      Cela fait bien longtemps que la liberté n’est plus totale, mais à géométrie variable.
      Les dessins se moquant le l’attentat contre charlie ont été poursuivis pour apologie d’acte terroriste et lourdement condamnés.
      https://hitek.fr/actualite/charlie-hebdo-apologie-terrorisme-adolescent-dessin-facebook_4745
      https://www.contre-info.com/nantes-un-lyceen-de-16-ans-arrete-pour-avoir-relaye-une-parodie-de-charlie-hebdo
      C’est le résultat de l’accumulation de lois liberticides par les gouvernements successifs et de la soumission totale des médias à cette politique oligarchique.
      Moi je serais plutôt « j’emmerde charlie » et pas seulement à la vue de leur dernière déjection.

      • Thaurac dit :

        La liberté totale n(existe pas, c ‘est l’anarchie, la loi du plus fort…

        • Bruno dit :

          Ben, merde alors !
          Tu commentes à tout va avec une grande délicatesse envers ce ux qui ne voient pas les choses comme toi et tu ne sais même pas que, effectivement, c’est la loi du plus fort sur notre planète. Les gamins, à l’école maternelle, le savent déjà .Reprenant tes mots de tes commentaires : Tu es un vrai co..ard, aussi.

    • LAHIRE dit :

      Allez donc en parler aux nombreux journalistes traînés devant les tribunaux tous les quatre matins, pour injure à telle communauté ou appel à la haine… cf. M. Zemmour, un exemple parmi d’autres. Charlie Machin est dans le camp des bien-pensants, ceux qui vomissent la France, son armée, sa population « blanche hétéro judeo-chrétienne ».

      Alors que ces gens aient le droit de s’exprimer, oui, pourquoi pas, mais dans ce cas, que ces mêmes règles s’appliquent à ceux se trouvant de l’autre côté de l’échiquier, ceux aussi qui donnent leur vie pour la France… Or, ce n’est pas le cas !

      • Robert dit :

        Lahire,
        Plutôt catholico-chrétienne, ils sont très prudents avec la communauté juive, Val et Fourest sont partis à cause de ça, ils ne veulent pas qu’on insinue qu’ils ne seraient pas exemplaires.
        Pour le reste, concernant la liberté d’expression, elle doit avoir des limites à propos du respect mais pas selon le camp d’ou vous êtes. Je suis d’accord avec vous. Et cela CH ne l’a jamais défendu, prompts à moquer ou calomnier le camp adverse sans jamais prendre la défense de leurs liberté d’expression si souvent poursuivie devant la 17eme chambre correctionnelle de Paris, spécialisée dans les délits de presse.
        Les anars sont devenus des flics de la pensée.

        • Auguste dit :

          Non,Val est parti pour une place au chaud et politiquement correcte à France Inter.Il avait fait virer Siné de Charlie,pour anti-sionisme (que Siné a toujours revendiqué).

        • Thaurac dit :

          Robert
          1 décembre 2019 à 14:41
          Lahire,
          Plutôt catholico-chrétienne, ils sont très prudents avec la communauté juive, Val et Fourest sont partis à cause de ça, ils ne veulent pas qu’on insinue qu’ils ne seraient pas exemplaires.
          Ben pardi ! A toutes les sauces tu arrives à les caser, c’est impressionnant cette fixation!

        • Robert dit :

          Auguste,
          Il y avait les deux problèmes, la ligne trop critique à l’égard du sioniste déplaisait à Val et Fourest et il y avait mieux payé ailleurs.
          Thaurac,
          Vous pouvez contester ce que je dis, c’est la stricte réalité. Si Siné a finalement été viré de Charlie, ce journal est resté marqué de l’avoir eu dans ses rangs.
          Je n’ai aucune fixation, mais j’aborde plus souvent qu’à mon tour les sujets que les autres parce qu’en certaines circonstances, ils permettent avec d’autres éléments de comprendre une situation. Et je ne vois pas pourquoi certains sujets seraient interdits.

    • Robert dit :

      La Fédération,
      C’est pour cela que les anarchistes sont si nombreux sur les sites de délation des adversaires et pour agresser physiquement ces derniers. Ils ne croient visiblement pas à la liberté d’expression de ceux qui ne pensent pas comme eux, sinon ils commenceraient par la respecter.
      La Liberté présentée comme un absolu est en réalité une licence de n’avoir aucune règle, aucune limite, aucun frein, afin de ne pas avoir à répondre de normes intellectuelles, morales, dans un débat d’opinions pour s’assurer la suprématie sur l’adversaire sans s’être astreint à confronter ses idées aux siennes.
      C’est une méthode totalitaire et c’est celle que pratique la gauche à l’égard de ceux qui n’en sont pas pour garantir son pouvoir intellectuel.
      Et celui qui dit « la liberté d’expression est totale soit elle n’est pas » ne pratique pas cette liberté idéalisée lui-même, ayant certains tabous solides qui ont parfois remplacé d’autres acceptés par la société comme interdits civilisateurs.
      La liberté totale n’a jamais existé et les époques ou elle a été revendiquée ont été les périodes les plus violentes et intolérantes de l’histoire, comme la révolution française.

  12. philbeau dit :

    Je n’ai pas été « Charlie » . Cette publication hideuse et malsaine aurait dû disparaitre depuis longtemps , elle peut remercier l’argent public qu’on lui distribue , par petits copains interposés .

  13. Lassithi dit :

    Bah, tout le monde est Charlie.
    En tout cas c’est ce qu’on scandé des millions de bienheureux.
    Alors, ils font ce qu’ils savent faire.
    Visiblement ça plaît au bobos, aux médias, à l’oligarchie…

  14. Anaxagore dit :

    Je ne trouve pas le dessin de Charlie si irrespectueux que ça, si ce n’est pour Macron. Ils ont fait bien pire. Moi qui suis catholique pratiquant, j’ai subi des outrages autrement plus importants.

    • Thaurac dit :

      Les victimes ont des familles, des enfants , que vont ils en penser?
      Vos limites du respect me paraissent sujettes à caution!-

  15. Soult dit :

    Je crois que le commandement militaire a eu tort de relever ce dessin de Charlie Hebdo. Les militaires sont bien au-dessus de ça et Charlie Hebdo a toujours joué dans ce registre pathétique-satirique sans faire la pluie et le beau temps.

    • Dragon57 dit :

      C’est également mon avis… Inutile de leur faire de la pub.
      Le CEMAT aurait du jouer sur l’indifférence à cette stupide provoc.
      Je pense que les familles et les camarades de nos frères d’armes sont également au dessus de cela.
      Charlie qui ? Charlie quoi ?

  16. TAM dit :

    Au lendemain du 07janvier 2015 je n’ étais pas « charlie » ces publications me confortent dans mon opinion
    Des journalistes n ayant ni le respects des braves tombés ni des parents qui pleurent .
    Que dire ?

  17. Julius dit :

    Mon général,

    Si je meure au combat, de grâce, laisser ma France traiter le sujet avec compassion, humour, noirceur, dégoût, vindicte, toupet, respect, mépris, admiration, rejet, naïveté et caricature.
    Je ne suis pas plus votre soldat que celui de Charlie.
    Si une partie de la société doit passer par les armes, il fait alors que la société entière s’exprime sur la vie et la mort de nos soldats.

  18. Julius dit :

    Meurs, laissez, faut
    Fatigue

    • ScopeWizard dit :

      @Julius

      Rien pigé !

      Bon , allons tout de même plus loin …………

      Mais si , à travers ces trois ou quatre mots , vous faites référence au traitement qui est fait de la mort au gré des circonstances , alors perso je vous répondrais qu’ il faut raison garder ; que tous les jours des gens meurent dans des accidents , parfois dans des circonstances atroces , que la plupart du temps , cela se produit dans l’ indifférence quasi-générale tandis que famille et proches souffrent du deuil qui constitue pour eux , et pratiquement pour eux seuls , une si douloureuse épreuve , ce fait est incontestable .

      Maintenant , concernant cet accident d’ hélico au si lourd bilan , même si tant d’ autres morts accidentelles se produisent et touchent quelquefois des corps de métier que la notion de haut degré de danger caractérise au même titre que celle de ces treize soldats -le choix conscient du métier des armes étant entre-autres synonyme de risque élevé donc de danger de mort- il n’ en demeure pas moins que compte tenu de ce que nous attendons d’ eux par rapport à leur mission , perdre 2 machines c’ est déjà lourd , mais perdre autant d’ hommes relève de la catastrophe absolue dans la mesure où indépendamment de leur vie , leur expérience du terrain , leur dévouement , leur bravoure , représentaient à elles seules un concentré d’ efficacité de très haut niveau ; et vu que recruter puis former de tels soldats afin de parvenir à les hisser à des niveaux de résultats équivalents paraît de plus en plus ardu , selon moi cela décuple le poids de la perte que nous venons de subir …………

      Nonobstant , observez que ceci n’ est qu’ un avis rédigé en déduction de la signification de vos quatre mots qui en l’ occurrence ont eu l’ heur de stimuler mon inspiration ………… 😉

  19. tartempion dit :

    La liberté d’expression n’est pas une valeur qui serait à sens unique , s’agissant du discours moralisateur du Général Burkhard , la plupart des français vont s’asseoir dessus .Il faut juste lui rappeler qu’en employant des phrases aussi bidons pour recruter , les chefs militaires s’exposent aux quolibets et autres satires .Je me souviens de la campagne de professionnalisation en 1996 et de ce fameux casque que l’on voyait partout dans des encarts de la presse people , télé 7 jours etc… en dessous duquel il était indiqué en gras « avec ce casque tu seras coiffeur »l’armée forme et recrute dans 5000 emplois ….. A aucun moment il n’était évoqué la question de servir son pays , de combattre , de verser son sang , de devenir infirme , d’être grièvement blessé ou même de marcher la nuit , de s’entraîner et d’obéir aux ordres pour le succès des armes de la France …..Il s’agissait juste d’un message destiné aux chômeurs de longue durée pour remplir les casernes vidées par les appelés.
    Alors j’invite les grands communicants en kaki à être plus explicite dans les messages destinés aux campagne de recrutement et à ne plus jeter des cris d’orfraies à la moindre critique , au moindre dessin ….Merci Charlie , je suis et reste Charlie !!
    Moralès, Moralès,toi qui voulais battre des records , à vingt ans déjà t’es mort ……

    • Thaurac dit :

      « en employant des phrases aussi bidons pour recruter , les chefs militaires s’exposent aux quolibets et autres satires  »
      que dire des partis politiques qui emploient les mêmes choses pour recruter ?

  20. Auguste dit :

    Quel besoin de parler des dessins de Charlie Hebdo?.On sait qu’il a toujours pris la mort en dérision,fait de l’humour noir,pas toujours de bon goût.C’est l’héritier de Hara-Kiri « journal bête et méchant ».Je comprend que ça puisse être insupportable pour les familles qui ont perdu les leurs et les frères d’arme qui se sacrifient,mais faut se dire que la disparition de Charlie serait la perte de ce pour quoi ils se battent:la Liberté.Un pan de cette Liberté est déjà tombé,après l’attentat de Charlie,avec l’autocensure d’une grande partie de la presse.Mon Général,je comprend mais je ne souscrit pas.
    PS:Je ne lisait pas Charlie,je me suis abonné après les attentats.Il n’y a pas que des dessins,il y a aussi de bons articles.

  21. vrai_chasseur dit :

    Ces soldats sont morts entre autres pour que les journalistes de Charlie hebdo puissent pérorer librement.
    Mais ces journalistes ne s’en rendent pas compte.

    • Thermomagic dit :

      Et ces journalistes sont morts pour avoir eux les couilles de montrer du doigt l’intégrisme religieux fanatique, que la France soutient par des ventes d’armes peu regardante sur les acheteurs.

      • Thaurac dit :

        D’autres journaux l’avez démontré avant eux sans faire de la caricature, seulement , il ne faut pas lire que la presse de gauche!
        Cette même gauche qui hurle sur une phrase d’un politique de droite sur le même sujet, en plus soft encore, , et qui applaudit des pieds et des mains quand c’est charlie qui vomit un article cent fois plus salace……
        Où va se loger la connerie, la mauvaise foi ?

    • Thaurac dit :

      Journalistes, les baveux de Charlie, que nenni, des polémistes, caricaturistes, mais surtout pas journaliste, c’est une honte au métier, ce sont les « voici » de gauche, un torchon qui à sa place enroulé au toilette!

    • Barfly dit :

      Charlie a fait des caricatures sur la mort des siens, très morbides, ce n’est pour respecter la mort des autres. Le jour où tu comprendras que ces énergumènes n’en n’ont rien à foutre des cancans, et qu’ils dézinguent à tout va. Un jour les cathos, le lendemain, ces connards d’islamistes, et le jour d’après la connerie intrinsèque à tous les pouvoirs… personnellement, je n’achète pas leurs journaux mais c’est tellement jubilatoire, que je m’en fout. Ils sont là, et qu’ils y restent. Le jour où nous les ferons taire, se se sera ma fin.

    • Lacatapulte dit :

      Désolé de ne pas être d’accord avec vous. Ces militaires sont morts par accident, c’est tragique mais cette collision est purement accidentelle. Leur mort n’a rien d’héroïque. Ils ont peut-être vécu pour certains d’entre-eux au travers d’un idéal qui permettrait à Charlie de faire de l’humour mais ils ne sont pas morts pour cela.
      Ou alors toutes les personnes qui meurent chaque année dans des accidents d’aéronefs meurent pour les mêmes raisons.

      • Czar dit :

        ils sont pas mort en se rendant en stage à la bourboule, ils sont morts dans une maneouvre accidentalle AU COURS d’un engagement

        je crois que tu lis un peu plus charlot hebdi qu’Opex, hein, « lecteur régulier »

      • ScopeWizard dit :

        @Lacatapulte

        Je comprends très-bien ce point de vue qui se défend et vis à vis duquel on a le droit d’ être d’ accord en tout ou partie voire d’ adhérer .

        Cependant , il me semble qu’ il conviendrait de « nuancer » notamment en ne perdant pas de vue qu’ accident ou non , ces hommes étaient engagés dans une mission de combat réelle , ni simulée , ni fictive , mais bel et bien en conditions réelles donc une mission de combat alourdie par tout un ajout de facteurs ( contraintes mécaniques , stress , conditions de nuit , proximité du sol donc des obstacles ou des variations de relief , évitement de tirs adverses , etc …. ) …………….

        Ensuite , accident ou non , il y a aussi la « valeur » de ces hommes par rapport à ce qu’ ils représentent en concentré de plus-value , un concentré de savoir-faire et d’ expérience en mesure de garantir une efficacité maximale compte tenu du rôle crucial qu’ ils tiennent dans cette si vaste zone opex , ce qui permet de maintenir une certaine stabilité , de « protéger » ou de « défendre » les populations locales lorsqu’ elles ne sont pas hostiles à notre présence , mais aussi de protéger l’ Europe ………

        Voilà , d’ après moi , c’ est sur ces points que se situent les différences , au caractère parfois exceptionnel , qui limitent toute comparaison .

      • Thaurac dit :

        Loupé, l’humour à la dérive, de charlie, ne portait pas sur l’accident en lui même!

    • petaf dit :

      Ce ne sont pas des journalistes et pourtant ils ont leur carte de presse leur donnant de nombreux avantages bref je crache dans la soupe mais elle est bonne quand même ….

      • Thaurac dit :

        Vernissage, pique assiette, …bizarre, mais ça me rappelle une certaines catégories de gens!

    • tschok dit :

      @vrai_chasseur,

      Disons qu’il ne faut pas compter sur Charlie Hebdo pour les hommages. Pas son truc. Peut-être plus celui du Canard Enchaîné.

      Mais c’est pas le truc de tout le monde, non plus. J’ai remarqué que même sur ce blog, on pouvait trouver un paquet d’hommages à la con.

      En fait, si les militaires veulent que les hommages soient rendus correctement, il vaut mieux qu’ils s’en chargent eux-mêmes, ce qu’ils font d’ailleurs. Rendre hommage, c’est un art et on n’a pas toujours sous la main un Malraux, qui révélait un talent littéraire et oratoire assez sublime dans ces moments-là.

      Sinon, je pense qu’ils s’en rendent compte, la rédaction de cette publication ayant payé un lourd tribut, ce qui, de leur point de vue, leur permet justement de se libérer de contraintes morales qui pèseraient davantage sur des journalistes qui appartiennent à des rédactions qui n’ont pas été massacrées.

      C’a été leur embuscade d’Uzbin. En outre, Michel Goya, entre autres, a bien montré que la guerre qui nous oppose à l’islamisme djihadiste a fait plus de morts chez les civils que chez les militaires. Donc, les civils ont moins de timidité par rapport à la chose militaire et le surplomb que l’armée se donne volontiers quand ils s’agit de « cérémoniser » le sacrifice ultime. On est tous embarqué dans la même galère.

      Bon, bref, je ne pense pas que votre argument soit le bon.

      • tschok dit :

        J’ajouterai qu’il y a une sourde guerre des chiffres.

        L’un des enjeux du monuments aux morts sur les OPEX était aussi de permettre à l’armée française de reprendre l’avantage numérique: la guerre contre l’islamisme fait peu de morts chez les militaires et plus chez les civils.

        Sauf si on raisonne en termes d’OPEX sur le long terme: là, les militaires reprennent l’avantage numérique, si je puis dire. Ils ont plus de morts que les civils qu’ils sont censés défendre.

        L’honneur est sauf.

        Mais il ne faut pas s’étonner des résistances qu’a rencontré ce projet quand on a cet enjeu en tête.

  22. rafi77 dit :

    ce torche c… a toujours été et sera toujours nul, même du temps de Wolinski et Cabu qui étaient pourtant des dessinateurs talentueux. Tout est mauvais, autant les dessins que les articles…..Bref, c’est pas mon humour et encore moins ma sensibilité politique. Au fait, ils ne s’en prennent plus trop à l’islam depuis quelques temps…..On se demande bien pourquoi ? Finalement, ils n’assument pas tant que ça…..

  23. Robert dit :

    Par ou commencer ?
    Par ces anars en peau de lapin qui étaient déjà protégés par la police depuis une précédente menace, mais qui restaient bien plus féroces envers les cathos et la droite que les immigrationnistes qu’ils chérissaient?
    Par ces mêmes anars bénéficiant depuis leur création d’une bienveillance complice de l’Etat bourgeois et capitaliste qu’ils vomissent et qui ont bénéficié après l’attentat d’une publicité inespérée de la part des médias bourgeois et du personnel politique alors qu’ils étaient au bord du dépôt de bilan ?
    Ou par tous ces idiots utiles de leur propre malheur qui ont toujours refusé de nommer le mal dont ils ont subi les conséquences dans leur chair ?
    Il y a des causes, des noms à donner, des conclusions à tirer, dont ces faux rebelles n’effleurent même pas la possibilité de faire mention. C’est confortable la société capitaliste, d’y être rebelle officiel est une véritable sinécure. D’autres anars ont payé très cher le droit à la rébellion, à la véritable liberté qui ne se paie pas de mots et qui coute très cher. On en pense ce qu’on veut, mais eux défendaient la liberté de leurs ennemis et ne se trompaient pas d’adversaire.
    Charlie Hebdo a besoin de cracher sur les valeurs des autres, de provoquer le rejet pour exister. Et ce brave général se garde bien de dire ce qu’il pense, ce torchon étant une icône de la société moderne. Il faut être Charlie Hebdo pour manifester son hostilité au terrorisme qui n’a pas de nom, désincarné, qui n’est soutenu ou compris par aucune communauté dans notre pays. Et la Liberté dont se baffrent ces besogneux de la presse servile est très partielle et partiale, on en connaît beaucoup qu’ils n’ont jamais songé à défendre, des lois qu’ils n’ont jamais voulu abolir, des tabous qu’ils n’ont même jamais effleuré.
    Des bien pensants déguisés en rebelles, désolé monseigneur, mais ça ne prend plus.

  24. Human Force dit :

    Ça critique une caricature de Charlie et sa ferme sa gueule sur la complicité d’Erdogan et ses insultes, sur la trahison des kurdes qui ont fait notre boulot contre l’EI islamique, sur Legrier et la task force Wagram qui semble n’avoir jamais existé, sans parler du soutient US à Al Qaïda au Yémen. Après Georgolin qui traite l’architecte en chef de Notre Dame de Paris, c’est quoi leur problème à ces types? Ils sont payé par Ben Salman? En tout cas ils jouent le jeu du fondamentalisme de manière caractérisé!

    -« Allo Vichy? Venez chercher vos rejetons, ils sont en train de dégueulasser le salon! »

    • Robert dit :

      Human Force,
      Pourquoi Vichy et pas la Convention ou la troisième république qui ont coupés des têtes ou persécutés la liberté d’expression?

      • Human Force dit :

        Peu importe, l’impression est juste celui d’un tire fratricide contre les français, peu de gens lisent Charlie Hebdo, mais il faut qu’ils ‘existent, qu’ils continuent de critiquer les militaires, les politiciens, les religieux, qu’on aime ou qu’on aime pas, là n’est pas le problème, le problème c’est pourquoi le CEMAT ramène sa fraise sur deux ou trois dessins que peu de gens ont vu avant qu’ils n’en fasse la pub, moi je crois que ce général n’a pas la capacité de s’adapter à la population d’un théâtre d’opération si les moeurs du pays où il travail ne lui conviennent pas, juste un esprit butté plutôt inquiétant. Mais il reflète bien au fond l’état d’esprit grisatre de ce gouvernement de charlatans. Je crois que mon intérêt pour la chose militaire va s’arrêter là, car la prise de position de ces généraux est juste une offrande psycho-sociologique aux djihadismes, une forme de caution, ou alors je ne sais plus comment je m’appelle… Consternant, injustifiable, tandis que le gouvernement met des grands coups de hache dans nos institutions, met tout son poids dans le déséquilibre sociétal, moi j’appelle ça du grand n’importe quoi, une Bérézina mental d’un état qui a vécu. Fin de l’histoire! Début du chaos, car finalement l’anarchisme c’est la censure des esprits. En plus ces caricatures ne sont pas vraiment antimilitariste, mais révèlent juste un aspect du métier militaire, mais que voulez-vous quand on est pas capable de dire que l’attaque de la préfecture de police n’était pas un acte terroriste, alors il ne reste plus beaucoup de bravoure, seulement pour s’attaquer aux dessinateurs…

        • Robert dit :

          HF,
          L’anarchisme, c’est la forme de socialisme la plus idéaliste qui ne veut ni parenthèse réformisme pour réformer la société en vue de la préparer au socialisme à la PS, ni société autoritaire en vue de l’abolition des classes dans une société sans Etat comme les partis communistes, mais d’aller sans étape à cette société idéale sans armée ni Etat par la libre association des individus.
          Dans la réalité, c’est le refus d’un ordre social avec des hiérarchies naturelles et acceptant une inégalité de nature et de choix par des compromis permanents.
          C’est une négation de la nature humaine réelle pour une idéalisation d’un être humain qui n’existe pas.
          Nous vivons dans une société cosmopolite, déconnectée de la réalité et éclatée en individus isolés et en communautés antagonistes. Le rêve de la société de consommation comme seul idéal. Noël, fête consumériste, et ses ripailles et dépenses absurdes quand l’essentiel manque à beaucoup autour de nous, commencer par solitude et pauvreté, résume l’incohérence de notre époque.
          Le cynisme d’un CH ne répond pas à ces incohérences mais préfère tourner tout en dérision plutôt que de nommer le mal qu’il peut ainsi nier.

  25. Nasser dit :

    C’est beau la liberté d’expression. Avec l’argent des impôts payés par les familles et les camarades endeuillés. Indecent.

  26. jean pierre dit :

    donc si il y a un nouvel attentat contre charlie Hebdo on pourra considérer ça comme un accident professionnel ?

  27. Le Glaive dit :

    Les dessins de Charlie hebdo ne sont ni une insulte, ni une moquerie, ni une caricature visant l’armée française en particulier… il suffit de bien regarder les dessins qui sont des représentations de la mort, mis en opposition avec les paroles des affiches de la campagne de communication de l’armée. Le contraste entre les deux est glaçant, cynique sans doute mais pas insultant.
    Au contraire même il rappelle que le métier des armes c’est un métier qui peut entraîner la mort, un métier dont l’aspect le plus dangereux, qu’il ne faut jamais passer sous silence, c’est qu’il peut entraîner le sacrifice suprême.
    À la limite même, ces images qui sont surtout et d’abord de l’humour noir, très noir, une spécialité de Charlie Hebdo depuis ses débuts, peuvent frapper l’antimilitariste moyen et lui rappeler que les gens qui ont fait le choix du métier des armes sont des gens qui sont prêts à aller jusqu’au sacrifice suprême.

    • ScopeWizard dit :

      @Le Glaive

      Ouais , mais non , vous voyez bien que ça ne va pas du tout ; ces dessins sont sans-doute génialissimes voire dignes de la Sixtine , mais en la circonstance ils sont déplacés , très malvenus , style ni faits ni à faire ; un peu plus de « compassion » clairement affichée via ces « dessins » eut été la bienvenue et bien plus appréciée que cette sorte de couteau remué dans les plaies ouvertes de ceux qui souffrent de cette tragédie …………..

      Il faut savoir ce que l’ on cherche : soit faire passer un message politique genre lors de la messe il est dit que le pauvre bougre que l’ on s’ apprête à mettre en terre était un con ou ne valait pas un clou , ce qui ne se fait jamais en oraison funèbre , soit quelle que soit l’ envie ou la pulsion , faire preuve de retenue et faire montre d’ un minimum de respect ou de solidarité quitte à proposer des dessins qui poussent le lecteur à une intelligente réflexion et ainsi s’ épargner toute polémique à ce point négative ………

      Par exemple , me concernant , ces dessins ratent complètement la cible et m’ emmerdent parce que je les trouve aussi gratuits que vides car dénués de toute charge émotionnelle susceptible de susciter une réflexion potentiellement « constructive » ……………

      Eh oui , quelquefois émotion = raison ………

    • tschok dit :

      @Le Glaive,

      Si je puis me permettre: ces dessins visent l’armée française en tournant en dérision la campagne de recrutement actuellement mise en place par ses services de communication, sur le mode de l’humour noir, effectivement.

      Ils ne visent pas les familles des soldats, ni les soldats eux-mêmes.

      Ils n’ont pas pour but d’être injurieux ou diffamants.

      En revanche, le fait d’exprimer une idée de dérision peu après la mort des soldats et peu avant les cérémonies d’hommage engendre nécessairement la possibilité d’une offense. Ils vont nécessairement résonner comme une moquerie ricaneuse au moment où on veut se recueillir dans le silence sacré du deuil.

      Je ne me souviens plus de ce film de guerre, mais seulement de la situation: après une action de guerre meurtrière, un soldat survivant contemple le champ de bataille couvert de morts sous les cris d’oiseaux rieurs, qui vivent leur vie. Comme s’ils se foutaient de sa gueule.

      Eh ben, les dessins de Charlie, c’est ça.

  28. Barfly dit :

    Charlie n’a pas de leçon de courage à apprendre de la part de l’Etat, des politiques, des religieux, des militaires ect… Leurs caricatures ne me font pas toujours rire mais qu’on les laisse faire leur oeuvre de destruction comiques… perso, ça ne me dérange pas. Ce qui me dérange par contre, ce sont les ignares qui veulent les faire taire. On est en France ou pas ?

  29. Clarkswest dit :

    Les caricatures ne visent ni les soldats, ni les familles mais une certaine absurdité de la vie. Les parents voient partir leurs enfants pour apprendre un metier, et a 25 ans ils en font deja les frais. Que valent ces grandes idees ? Voila le theme abordé. Alors pourquoi s insurger? Quel est l interet de faire le focus sur la reaction plus que sur la semantique du dessin? Sinon que de mettre en avant un ressentiment d actualité. Dans l actualité, c est du côte turque entre que vient ce ressentiment en l association a une forme d amateurisme de la France, dixit les propos de Erdogan. Aussi voyons le phenomene de la com permettant de mettre au meme niveau une caricature que les propos du turque. Du moins c est dans la meme soupe qu il baignera.
    Autre point qui n a jamais ete levé, que font les russes au Mali avec des helico de combat?

    • Thaurac dit :

      Pas de caricature de poutine mettant en taule les opposant, les imans iraniens fusillant les manifestants (d’ailleurs où sont les baveux qui nous parlaient de l’hécatombe sur les GJ ?). Nu certains partie pris politique qui rend leur feuille de chou, malodorante..

    • Robert dit :

      Clarkwest,
      La vie n’est pas absurde, regardez autour de quelles valeurs les familles de soldats tués vont se regrouper aujourd’hui. La famille, la solidarité, le souvenir des qualités du mort et la douleur de son absence, un temps spirituel ce matin à saint Louis des Invalides et cet après midi la reconnaissance de la patrie.
      La mort, le deuil, font partie de l’existence, mais ils ne sont pas absurdes, sauf pour ceux qui préfèrent tourner en dérision ces réalités plutôt que d’admettre qu’ils sont terrorisés à leur simple idée parce qu’ils font profession de ne croire en rien qui soit supérieur à leur égoïsme. Une société de gens, une patrie, une famille, c’est la lignée à la fois des vivants et des morts, le souvenir de ceux qu’on n’oublient pas qui survit à la mort du corps. Les profanations de cimetières qui n’en finissent pas d’augmenter manifestent aussi ce refus de ce qu’on rejette.
      Ceux qui tournent en dérision ces réalités qui permettent à l’être humain de se différencier de l’animal manifestent à la fois leur angoisse existentielle devant ce qu’ils ne comprennent pas et ce qu’ils craignent plus que de raison.

  30. Juriste dit :

    L’on peut dire tout ce que l’on veut, l’on a tort d’oublier que Chie Hebdo n’est pas sensible à la morale.
    C’est une entreprise à but lucratif et non pas une association de bienfaisance.
    .
    Ils font ça pour gagner de l’argent. Par conséquent il faut taper au portefeuille.
    Dans le cas présent, cet hebdomadaire commet un délit pénal d’outrage aux symboles nationaux
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Outrage_aux_symboles_nationaux_en_France
    C’est 7500 € d’amende à chaque fois que le délit est constaté (et pas seulement à chaque fois qu’il est commis, donc ça monte vite). Après la condamnation pénale, suivra la condamnation civile et le dédommagement des familles. Quand ces « humoristes » comprendront qu’ils se préparent un bel avenir de sdf, ils arrêteront.
    .
    Riposter par des belles paroles, on peut mais ça n’est pas efficace.
    Dans les états-majors et dans les écoles de l’enseignement militaire supérieur, une MRT aurait dû être faite depuis longtemps sur ce genre d’affaire qui était prévisible.
    .
    Les militaires ne sont plus de grands muets mais ils sont encore de grands naïfs.
    Heureusement ils progressent grâce à ceux qui sont devenus civils et restent en relation avec leurs camarades d’active ou participent à des blogs.

    • Robert dit :

      Juriste,
      Les tribunaux sont rarement justes quand vous vous en prenez à des icônes de la liberté d’expression. Pour les uns, ils auront des préventions et seront sévères, pour d’autres qui peuvent avoir été encore plus loin, ils auront des indulgences au nom de la liberté d’expression.
      Un procès coûte cher, vous en faites une tribune pour des gens nuisibles, et à l’arrivé s’ils ne sont pas condamnés ils en sortent comme des héros de la liberté d’expression.
      Si vous étiez de gauche à attaquer des gens de droite, une Christine Boutin, là vous pourriez prendre le risque et être assuré de gagner, les médias vous aidant à ridiculiser votre victime.
      Les juges sont rarement anti conformistes voire libres.

      • Juriste dit :

        Robert, si on n’essaie jamais en disant « c’est perdu d’avance » (ce qui n’est pas sûr du tout) alors on est sûr de ne pas y arriver.
        .
        Les juges soixante-huitards sont à la retraite et leurs successeurs n’ont pas forcément envie de les imiter.

  31. Thierry HENRY dit :

    Ces « journalistes » ou « humoristes » semblent, désormais, relever exclusivement de la psychiatrie.

  32. LAHIRE dit :

    J’ai personnellement trouvé la lettre ouverte du général, très « gentillette »… On sent toute l’auto-censure du politiquement correct qui gangrène nos institution et à laquelle l’armée n’échappe pas !

    Il faut oser appeler un chat un chat, ce torchon a toujours était anti-militariste et anti-france (au sens nation), il serait temps de l’inculper en justice comme cela est très, trop, souvent le cas pour nombre sde journalistes qui ne sont pas du bon côté des bien-pensants, et qui se retrouvent tous les mois à la barre d’un tribunal pour « injure » ou « appel à la haine », et autres plaisanteries….

    Bref, Charlie Machin, bénéficie d’un régime de favoritisme qui sent mauvais. Et, qu’un responsable de notre armée prenne de telle précaution littéraire avec ces énergumènes, traites à la nation, me laisse perplexe…

  33. Noël BERGON dit :

    Charlie ne salit pas la mémoire de nos soldats…il est dans sont rôle de pousser la pensée …des fois un peu loin…certes,mais il fait le parallèle entre la motivation de l’engagement jusqu’au sacrifice ultime et de l’utilisation qui en fait…je crois …du moins ,j’espère ,que c’est le rappel de la responsabilité de nos politiques quand aux choix de l’engagement de notre armée…nos politique ne disent ils pas qu’ils se sont « engagés en politique « …vous admettrez que la notion d’engagement n’a pas le même sens selon que l’on soit militaire ou politique…cela,les Français le savent …et c’est pour cela que majoritairement ils sont derrière leurs soldats…et c’est pour cela aussi qu’ils sont unis autour de nos soldats (dans ces moments là seul notre armée est capable de créer autant de liens)

  34. who? dit :

    il serait intéressent de savoir quel est le message que veut passer charlie hebdo

  35. Bengler dit :

    Mr Riss, ‘nous avons changé d’époque. Notre armée n’est plus en Afrique pour coloniser mais pour défendre des valeurs et essayer d’endiguer le terrorisme qui a tant meurtri Charlie Hebdo. Vous n’avez rien appris de votre tragédie. J’étais Charlie en2015, je ne suis plus Charlie aujourd’hui.

    • Thaurac dit :

      « ..qui a tant meurtri Charlie Hebdo »
      Toujours avec le même « humour  » que charlie :…. pas assez meurtri

      • Plouc putatif dit :

        @ Thaurac, « meurtri » est apparenté à « meurtre ».
        Vous n’avez pas remarqué ?

  36. ScopeWizard dit :

    Perso , en 2015 « j’ ai été Charlie » pendant environ 1 heure ……………

    Que ce journal ait choisi d’ exploiter telle ou telle ligne éditoriale ne pose pas vraiment de problème , en revanche ce qui peut en poser un , c’ est le mauvais goût à l’ estimation variable d’ un individu à un autre ……….

    Par conséquent , soit il s’ agit de toujours s’ efforcer de faire au plus juste sans risquer de heurter la sensibilité des uns ou des autres au-delà d’ un certain seuil -plutôt difficile à déterminer- soit si de tels dépassements devaient avoir lieu , forcément concernant certains thèmes ou sujets , il y a risque de réaction négative en proportion du « préjudice » ressenti .

    Concernant les attentats , vu ce que nous avions auparavant pu constater concernant l’ ensemble des religions et le traitement caricatural parfois très excessif qui leur était infligé , il paraissait évident qu’ une réaction violente était à prévoir , elle a eu lieu , résultat une dizaine de morts + le reste .

    Le truc , c’ est qu’ il ne fallait pas accepter le « diktat » qui a suivi , à la suite de ça il aurait fallu carrément « inonder » la planète de telles caricatures afin , non de heurter , mais de faire bien comprendre que ce n’ est pas la loi du plus fort qui doit l’ emporter et que face à de tels actes terroristes , un bloc de résistance extrêmement déterminé et uni pouvait leur répondre et ainsi préserver une certaine forme de liberté en guise de surpuissante contre-attaque ; au lieu de ça , indépendamment du « traumatisme » , deux choses se sont produites : premièrement , nous avons préféré nous « coucher » donc plus de caricatures du Prophète Mahomet c’ est à dire nouvelle victoire de l’ Islam qui s’ impose ainsi de plus en plus dans tous les espaces , mais pire que tout , deuxièmement remise en question et recul de la liberté d’ expression , ce qui est encore plus dangereux …………….

    Ainsi , les codes de l’ humour , nos propres traditions pamphlétaires , caricaturistes , transgressives , tout ce qui quelque part renforce une société à partir du moment où cette-dernière est assez mature pour encaisser tous ces « chocs » successifs ou simultanés , ce qui autorise l’ espoir en une réelle ouverture d’ esprit , donc tolérance , donc dialogue , donc possibilité de trouver un terrain d’ entente en dehors de toute violence , donc sentiment d’ unité via plusieurs aspects du respect d’ une solidarité érigée en valeur cardinale , tout ça a changé et est désormais en très nette régression un peu partout sans parler de l’ effondrement de la transmission des « savoirs » qui confèrent à l’ individu une « culture » lui permettant de se « situer » . Sachant que plus cette culture sera étendue , plus elle sera multiple et variée mais aussi approfondie , et plus l’ individu disposera des moyens nécessaires lui permettant de se situer avec précision .

    Alors , le danger , c’ est quoi ?

    Eh bien , il est d’ une part évident que plus nous accepterons de repousser les limites de la liberté d’ expression -à ce jour déjà règlementée par plus de 400 textes si je ne m’ abuse- plus nous risquons d’ aller trop loin et de dépasser les bornes de l’ admissible donc que ces « excès » se soldent par un conflit allant de la dispute au procès dans les meilleurs cas ; il appartiendrait par conséquent à chacun de savoir s’ autocensurer en fonction de ceci ou de cela à l’ aide d’ un maximum de discernement sans toutefois tomber dans les pièges du « tabou » ………… Pas si simple et raison fondamentale pour laquelle , d’ après moi , « savoirs » et « culture » sont indispensables car ils favorisent une vision et surtout une compréhension du Monde tel qu’ il est .

    Or , de nos jours , sont principalement en vigueur la promotion des « compétences » ( tu peux te « vendre » en ce Monde sans forcément le comprendre tel qu’ il est mais plutôt tel qu’ « on » te le montre ) et l’ infantilisme ( tu es déresponsabilisé de plusieurs façons et à plusieurs niveaux sachant qu’ à un moment-donné tu risques que l’ « on » te dise exactement le contraire afin de bien te faire remettre au pied du mur de la réalité dès que cette « infantilisation » s’ avèrera contraire à tel ou tel intérêt ) …………..

    Dans le même temps , donc d’ autre part , accepter de réduire la liberté d’ expression tel que nous le faisons à ce jour , c’ est risquer que face à un « durcissement » de gouvernance , ceux qui prendront de telles décisions et qui donc augmenteront les restrictions en ce sens , vous rétorquent si protestation ou contestation devaient s’ ensuivre des arguments du genre « un peu plus ou un peu moins , de toute façon au point où nous en sommes et tout ce que , pour X ou Y raisons , vous avez déjà accepté par le passé , ça ne va plus beaucoup vous changer la vie , vous pouvez donc consentir à cet énième « effort » , vous n’ êtes plus à ça près » ……………

    Et c’ est ainsi que petit à petit , très progressivement , et très lentement, mais également très sûrement , on passe d’ un régime « démocratique » à quelque chose d’ autre tel une dictature voire un « soft totalitarisme » voire un Totalitarisme tout court …………….

    Conclusion : selon moi , par simple respect pour toutes ces familles endeuillées , anti-militariste ou pas , Charlie Hebdo n’ aurait jamais dû publier de tels dessins , c’ est à la fois trop violent même si certains ne sont que la vision déformante mais objective de certaines réalités , et bien trop tôt .

    Comme de juste , les publier plus tard , à froid , n’ aurait pas servi à grand-chose ; donc , afin d’ éviter tout ce remue-ménage aussi nocif que malvenu , aussi problématique que dangereux pour le maintien de nos espaces de liberté qui se réduisent comme peau de chagrin ( pas pour tout le monde toutefois ) , la rédaction aurait été bien mieux inspirée de s’ autocensurer , que les dessins témoignent au moins d’ une certaine « compassion » , tout en permettant au lecteur de s’ interroger le plus intelligemment possible .

    Le rôle de relais de telles polémiques par les médias audiovisuels n’ arrange évidemment pas les choses ne faisant tout compte fait que verser davantage d’ huile sur le feu , que triturer les plaies encore ouvertes de tous ceux que cette épouvantable tragédie affecte directement ou indirectement ………….

    Courage à tous !

    • LEONARD dit :

      Ah!!, l’autocensure, le graal des totalitarismes, ou la victime enfile elle-même la camisole en silence.
      Je vous espérais plus libertaire….

      • Thaurac dit :

        l’autocensure parfois ça s’appelle de l’intelligence…

      • ScopeWizard dit :

        @LEONARD

        Vous jouez sur les mots !

        La terminologie « autocensure » étant beaucoup plus synonyme dans mon acception de « retenue » plutôt que de « tabou »……………

        Rassuré ? 😉

        • ScopeWizard dit :

          Précisons …..

          « Retenue » essentiellement motivée par l’ esprit de compassion voire d’ empathie ………..

          À présent ; super-rassuré ? 🙂

          • LEONARD dit :

            @Scope,
            Super-Inquiet, je perçois subitement un je ne sais quoi de refoulé de compassion chrétienne…
            @Thaurac
            Intelligence, je ne pense pas : Je distinguerais 3 stades, du plus soft au plus hard:
            La retenue, la timidité, la pudeur, qui correspondent à notre personnalité, notre intime. Je m’auto-censure car je ne veux pas blesser.
            Le tact, l’élégance, le savoir-vivre, etc, reflet de notre éducation et de notre milieu social. Je m’auto-censure car ça ne se fait pas.
            La crainte, la lâcheté, face au risque en retour. Je ne dis rien parceque j’ai peur.
            Dans tous les cas, c’est le résultat d’un arbitrage entre le besoin ou l’envie de dire et les conséquences de l’expression.
            Et « L’intelligence, le graal des totalitarismes, ou la victime enfile elle-même la camisole en silence » , ça sonne faux, non ? ( même parfois ).

          • ScopeWizard dit :

            @LEONARD

            Quel je ne sais quoi de refoulé ayant trait à de la compassion chrétienne ???

            Vous êtes sûr de ce que vous avez compris , là ?

            Savoir-vivre , savoir se fixer des limites , penser que l’ autre existe en de multiples dimensions , tout ça ne vous dit donc rien ?

            Seriez-vous un bon Libéral ?

            Parce que c’ est exactement dans le moule de ce mode de pensée ; percevoir un je ne sais quoi de Chrétien dès lors que l’ on refuse d’ entrer directement dans une logique d’ affrontement sans rien tenter d’ autre……..

        • tschok dit :

          Scope,

          Non, Leonard remarque que, comme vous n’êtes pas à une contradiction près, vous faites l’apologie de la liberté d’expression, tout en vantant les mérites de l’autocensure, que vous appelez « retenue » par souci du politiquement correct (que vous fustigez chez les autres).

          Cela dit, quand on est dans l’auto-contradiction, cela traduit le plus souvent un état de conflit interne: on ne parvient pas à arbitrer une question, le balancier du pour et du contre ne s’équilibrant pas. Donc, on s’auto-contredit, ce qui peut donner l’impression qu’on a une position sophiste ou jésuite.

          Mais, le fait est que Charlie Hebdo ne s’est pas autocensuré, donc la question des limites de la liberté d’expression se pose. Notez que, corrélativement, si une personne s’auto-censure, la question des limites de la liberté d’expression ne se pose plus, puisqu’elle renonce à faire usage d’une liberté qui peut potentiellement perturber l’ordre social. Si elle se tait, on ignore même qu’elle y a renoncé. Le problème ne se pose plus.

          En ce sens, l’autocensure est bien le contraire de la liberté d’expression, non pas son complément: l’autocensure ne rend pas plus admissible l’expression d’opinions ou d’idées dérangeantes, elle fait tout simplement taire cette expression.

          Donc, il aurait mieux valu dire que vous auriez préféré que Charlie Hebdo se taise, mais vous abstenir (par autocensure) de nous infliger un couplet sur la liberté d’expression. Vous ne pouviez pas soigner la chèvre et le chou comme vous aimez le faire souvent. Là, il faut choisir votre camp, si j’ose dire:
          – Soit vous faites partie de ceux qui pensent que Charlie Hebdo a abusé, et dans ce cas tant pis pour la liberté d’expression, puisqu’un abus implique une limitation de la liberté en question,
          – Soit vous faites partie de ceux qui disent qu’ils n’y a pas d’abus de la liberté d’expression et dans ce cas vous pouvez en tartiner des blocs sur la nécessité impérieuse de protéger cette liberté fondamentale.

          Mais faire les deux simultanément, c’est assez casse-gueule: vous ne pouvez pas être à la fois l’avocat de Charlie et le procureur de la république au moment du procès.

          • LEONARD dit :

            J’ai bien aimé la notion d' »auto-contradiction ».
            Celà me rappelle une pensée fulgurante d’un orateur:
            « Je me suis mal compris ».
            Une perle.

          • ScopeWizard dit :

            @tschok

            Est-ce que vous vous rendez compte que tout ce que vous venez de rédiger n’ a aucune valeur que d’ apporter une contradiction basée sur des évidences ?

            Déjà le terme « apologie » n’ a rien à faire là , ensuite figurez-vous que le vivant n’ étant pas fait d’ un seul bloc tel un caillou , l’ Être Humain encore moins , la contradiction est propre à chacun de nous et à ma connaissance nul n’ y échappe ; ni vous , ni moi , ni @LEONARD , ni personne , c’ est comme ça et franchement c’ est tant-mieux .
            Je me demande si ce n’ était pas Baudelaire qui en avait fait la remarque ………..

            Non , vous confondez « politiquement correct » lié à la pensée unique donc au « conformisme » avec « savoir-vivre » vu que nous sommes des êtres grégaires , c’ est à dire que nous vivons en groupe avec tout ce que cela comporte et notamment la place que nous occupons dans ce groupe qui lui non-plus n’ est pas fait d’ un seul tenant .

            Donc , afin d’ éviter certains excès ou abus , oui la société nous formate , nous transmet certains codes sorte de tronc-commun , nous fournit un cadre voire nous bride et nous canalise notamment afin d’ éviter des conflits , sinon ça devient très vite la foire d’ empoigne comme nous pouvons du reste le constater avec tous ces Arabo-Musulmans , tous ces Nomades , tous ces Libéraux qui encouragent à outrance un Individualisme alors que tout ça est incompatible .

            Ce qui à terme va nous conduire à un rétrécissement , un durcissement , parce que la liberté d’ expression à laquelle je suis archi-favorable peut aussi tourner à une sorte de folie , ce que la situation actuelle tolère encore moins qu’ avant , donc prudence + savoir-vivre + respect quitte à se retrouver un ton en dessous me paraissent de mise , de plus cela favorise le dialogue .

            « Cela dit, quand on est dans l’auto-contradiction, cela traduit le plus souvent un état de conflit interne: on ne parvient pas à arbitrer une question, le balancier du pour et du contre ne s’équilibrant pas. Donc, on s’auto-contredit, ce qui peut donner l’impression qu’on a une position sophiste ou jésuite. »

            Tiens , vous découvrez le Monde , là ?
            Sincèrement , la « psychiatrisation » pour tout et n’ importe quoi , ça va deux minutes , passé ce laps , ça fait très « 1 2 3 abracadabra , viens ici Jojo que j’ t’ embrouille… » ……….

            Le « sophisme » étant l’ une de vos spécialités -à laquelle je rajouterai le « truisme »- mais comme je vous comprends , à un point tel , si vous saviez………

            Tout le reste de votre commentaire traduit une rigidité , un refus des nuances , une vision en noir & blanc du monde que je ne partage pas .

            C’ est bien des gaziers de votre style qui pendant au moins 20 ans suivis n’ avez cessé de nous marteler que « la liberté des uns s’ arrête là où commence celle des autres » sous-entendu certains « influents » vont en décider au premier prétexte ?

            Une phrase que j’ ai personnellement toujours détesté tellement elle me paraissait fausse et trompeuse quant à ses intentions et raisons d’ être véritables , du genre « tu n’ es qu’ un enfant , voici ce qu’ il faut faire » tandis qu’ à côté de cette pseudo rigueur morale tant de choses en ce monde basculaient vers le chaos ; autrement-dit ce que j’ appelle de la morale à deux balles style l’ arbre qui cache la forêt ou l’ idiot qui ne voit que l’ extrémité du doigt pointé vers la Lune …………

            Alors , à présent réjouissez-vous et ne vous plaignez surtout pas parce que nous y sommes en plein !

            Contrairement à vous , je ne fais pas partie du camp de ceux qui chérissent les causes des conséquences qu’ ils se complaisent à longueur de temps de déplorer ou vice et versa………..

            La Vie est casse-gueule ………

          • tschok dit :

            @Scope,

            C’est un problème de franchissement d’une limite (Charlie Hebdo a t-il ou non abusé de sa liberté d’expression?).

            La réponse, ne vous en déplaise, est nécessairement binaire (c’est soit oui, soit non). Mais l’appréciation des critères (ceux de l’abus) ne l’est pas. Faut pas confondre ce qui est binaire et ce qui ne l’est pas.

            Vous préférez vous maintenir dans une sorte de zone grise qui vous permet de ne pas décider, au nom de la complexité du genre humain. Soit.

            Mais tirez-en les conséquences: puisque vous ne décidez pas, alors il n’y a pas de problème.

            C’est logique, non? Puisque je décide de ne pas trancher un problème, c’est qu’il n’existe pas. Et s’il n’existe pas, pourquoi me ferais-je chier à le trancher?

            Donc, dans le fond, c’est une pensée de l’impuissance. Ce qui ne doit pas nous empêcher d’être bavard et d’en discuter, d’en discuter, d’en discuter, à l’infini…

            Très français, quoi.

          • ScopeWizard dit :

            @tschok

            Il est certain qu’ ainsi présenté , la réponse se tranche par un OUI ou par un NON .

            Sauf que je ne suis pas du tout d’ accord avec cette simplification ; il existe une complexité des choses dont vous ne cessez de faire fi , il est vrai que c’ est plus facile , ce qui n’ est pas mon cas .

            Eh non , précisément ce n’ est pas logique du tout ; simplificateur oui sûrement .
            Ce n’ est pas parce que l’ on ne décide pas qu’ il n’ y a pas de problème , c’ est du raisonnement bassement matérialiste qui ne tient pas compte de tous ses aspects , de toutes ses dimensions , ça .

            Le problème existe ou il n’ existe pas , il est réel ou relève de la fiction et ce n’ est pas parce que vous faites comme si ce problème n’ existait pas , qu’ il n’ existe pas pour autant dans la réalité déjà parce que vous n’ êtes pas seul .

            D’ en discuter à l’ infini ?
            Perso , aucun intérêt .

            Non , ce n’ est pas une pensée de l’ impuissance , gros pervers , c’ est une pensée axée sur la « mesure » et la pondération , nuance ; la balance vous connaissez ? C’ est pourtant un symbole connu et repris , alors ?

  37. Jm dit :

    Si le CEMAT n’en avait pas parlé, personne ne l’aurait évoqué, parce que c’était passé totalement inaperçu.
    En fait, hormis quelques bobo , Charlie Hebdo n’intéresse …….personne.
    Il suffit de voir leur tirage, au frais de la princesse.

  38. Parabellum dit :

    Inutile de faire de la pub à cette bande d anars indecrottables..ils ont ramassés du fric en masse après leur massacre…ça a toujours existé .ignorons les ca évitera de faire monter leurs ventes et de se gaver .ils sont d ailleurs rarement drôles avec leur mécanique iconoclaste.

  39. Bdhy dit :

    Tout d’abord respect aux militaires disparus.
    La caricature c’est l’ADN de Charlie, donc c’est logique qu’il le fasse aussi sur cet événement douloureux.
    Personnellement je ne prend pas ces dessins comme une satire de nos soldats morts, mais contre une critique de la communication de l’armée.
    Même si c’est douloureux pour certains de voir ce genre de dessins, nous sommes dans un pays où la liberté d’expression et de la presse est encore réelle.
    (quand aux journalistes de Charlie, je crois qu’ils ont payé aussi le prix fort …)

  40. breer dit :

    Le concept de liberté d’expression, est devenu avec le temps le reflet de notre civilisation, ou tout se dit, tout se fait, du pire au meilleur, du plus ignoble au plus noble, du plus crasse au plus harmonieux, du plus bête et méchant au plus intelligent et sage, du plus indécent au plus décent, du plus cruel au plus doux..
    Au fond cela représente les êtres humains et leur évolution encore extrêmement loin de la perfection, et dont l’existence est encore si infime au regard de la marche de l’univers…

    • ScopeWizard dit :

      @breer

      Très intéressant ! sauf que tout ne se fait pas , tout ne se dit pas , et ce qui se dit ou se fait se fait rarement « comme ça » ……….

  41. Parigot dit :

    Et nous avons fait de la peine à nos alliés touaregs. Tout le monde vient jouer les victimes:
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/11/29/quand-le-general-lecointre-oublie-les-anciens-allies-de-la-france-dans-la-guerre-au-mali_6021062_3212.html

    Si tu n’es pas victime de ce qui t’arrives, tu as raté ta vie:
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2016/03/je-suis-la-guerre.html

    En ce moment, on voit bien que la capacité des anciennes victimes à devenir bourreaux est intacte et continue de transformer l’histoire humaine à grands coups de fleuves de sang.

    Un dessin est un dessin. Sinon on peut se faire pousser la barbe, entouré madame dans un drap et lancer des fatwa dans tous les sens. C’est tendance.

    Ce journal satirique est une grosse blague qui tâche.
    Pas la peine de tout monter en épingle, même dans une société de l’indignation permanente #pascontent.

    • Thaurac dit :

      Il y a deux poids , deux mesures
      d’un coté, on licencie un présentateur pour une blague à peine salace, on fracasse des gars comme Big(e)ard ,chose que , contrairement à ce qui se dit ici, ne se faisait pas avant,( après De Gaulle bien sûr, ) Le moindre geste, posture, mot de travers est traqué par les bien pensants, ( ou disants, peu bandants, rayer l’inutile..), et doit doit s’esbaudir pour rester « In » devant des vomissures journalistiques d’anars sous psychanalyse et prozac ?

  42. Miguel de la Mancha dit :

    Il y a pourtant beaucoup plus de causes de râler et des plus serieuses sur le fonctionnement de notre appareil gouvernemental et notre modèle de société d’eunuques.

    Plus de 200 mosquées salafistes et combien de lieux comme des écoles particulières où sont prêchés les mots de la haine et de l’appel aux meurtres ?
    La moitié des djihadistes revenus en France ne sont même pas allés en prison:
    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/10/26/01016-20171026ARTFIG00319-djihadistes-plus-de-240-revenants-en-france-depuis-2012-dont-la-moitie-en-prison.php

    Ceux qui y sont en sortent en ce moment pour bonne conduite:
    https://www.lejdd.fr/Societe/dici-2020-60-des-revenants-djihadistes-seront-liberables-3528950

    Surtout que la moitié des troupes de Daesh sont toujours sous-estimées:
    https://www.areion24.news/2019/11/29/les-femmes-kamikazes-islamite-et-masculinite-en-question/

    2 370 personnes ont été impliquées dans les filières djihadistes rien qu’en France, nos voisins ont le même problème et ne parlons pas des pays du Maghreb qui ont des volumes d’assassins en puissance qui sont bien plus grands.
    En prison, juste ici, 1 500 crevures se sont dit que quitte à être une merde, autant être complice de futurs assassins, violeurs et tortionnaires.

    Et malgré l’opposition des français, le rapatriement de ceux qui sont piégés au Moyen-Orient, parce que ce sont des merdes ne parlant même pas la langue et important leurs mauvaises manière n’en ont même pas fait des éléments utiles pour nos ennemis.
    Ils se sont contentés d’engrosser les femmes qui sont bien plus fanatiques qu’eux, en élevant leurs enfants pour qu’ils deviennent des psychopathes.

    Chacun s’indigne de ce qu’il peut en attendant qu’il y ait des VBIED dans les pays où les attentats ne sont pas quotidiens.
    Il n’y a plus qu’à condamner Charlie pour mieux se détourner de la Lune, ou plutôt du croissant.

  43. tatou dit :

    Autant je soutiens Charlie Hebdo , le lis même à l’occasion, mais manquer de respect à des soldats qui ont fait seulement leur metier et surtout leur devoir .. c’est trop .. surtout que ces mêmes soldats ou gendarmes sont partis au péril de leur vie poursuivre ces terroristes qui avaient fait un carnage à la rédaction. le pays tout entier a soutenu Charlie alors messieurs juste un peu de respects pour nos morts et leur famille !!

  44. Leprince dit :

    je n’ai jamais été « Charlie » et j’en suis encore plus fier aujourd’hui. on a interdit Hara-kiri pour la page sur le décès de De Gaule, alors le gouvernement devrait l’interdire: à cause de leur irresponsabilté au titre de la liberté d’expression, des soldats meurent pour lutter contre le terrorisme, exacerbé par leurs outrages.

    • LEONARD dit :

      ‘à cause de leur irresponsabilité au titre de la liberté d’expression, des soldats meurent pour lutter contre le terrorisme, exacerbé par leurs outrages’.

      J’ai bien compris ? Le terrorisme est légitimé par les outrages de Charlie-Hebdo. !!!

      Soit vous ne savez pas écrire, soit vous n’êtes pas Leprince, vous êtes le roi…

  45. pilum dit :

    Chacun à sa place :Charlie d’un côté, et les militaires de l’autre. Point barre.
    Ce genre de débat centré sur la morale et l’indignation ne m’intéresse pas.
    Le vrai débat est : quel était l’état des hélicos , l’état de fatigue des pilotes ? La qualité du renseignement en amont de l’opération ? etc…

  46. Liz dit :

    Incompréhension quand face à ce manque d’empathie envers les familles en deuil de ces soldats qui sont morts alors qu’ils combattaient ceux qui ont assassinés des personnes de l’équipe du journal.

  47. Julius dit :

    @scopewizard

    Intéressant

    Je ne faisais que corriger mon texte précédent
    Navré de vous avoir embarqué si loin…
    Je n’aime pas faire des faute

    • ScopeWizard dit :

      @Julius

      Si vous le dites ! 🙂

      Et de mon côté , étant particulièrement « distrait » sur ce coup-là , au point que j’ en suis à me demander si je ne ferais pas mieux de prendre en urgence rendez-vous pour une consultation , navré de vous avoir si mal « évalué » …………

      Toutefois , je m’ aperçois que quelques mots apparemment sans queue ni tête mais rédigés dans un alignement plutôt logique , parviennent encore à générer un sympathique lot d’ idées , et ça c’ est souvent « bien » .

      Moi non-plus , aussi il m’ arrive de me faire peur ; cela étant , cette préoccupation vous honore , elle n’ est plus si répandue il faut bien le reconnaître ………..
      Sans évoquer la « maltraitance » , notamment à coups de simplifications absurdes ou d’ anglicismes , que subit notre Langue Française………..

    • Thaurac dit :

      « Je n’aime pas faire des faute »
      loupé
      Pas grave, on des pas des pros du clavier

  48. Félix GARCIA dit :

    Le Samedi Politique avec Caroline Galactéros : Un nouvel ordre mondial ?
    https://www.tvlibertes.com/le-samedi-politique-avec-caroline-galacteros-un-nouvel-ordre-mondial

    Car la caricature de nos opérations n’est pas que graphique … Mais avant tout intellectuelle (encore une fois, de mon point de vue).

    Cordialement,

    Félix GARCIA

    PS : Dans le contexte des difficultés de recrutements de l’armée et du défaut de patriotisme de la société, je trouve ça malvenu … mais bon … c’est Charlie !

    • Thaurac dit :

      Mais avant tout intellectuelle (encore une fois, de mon point de vue).
      Tu as résumé ce mépris que ke leur réserve, c’est aussi et surtout idéologique!
      Et ceux qui les défendent envers et contre tous, sont souvent du même acabit ( politique, car je n’ai pas le droit de parler de « genre »)

      • Félix GARCIA dit :

        C’est sûr qu’être aussi inflexible sur sa ligne idéologique, c’est pas le comble de l’élégance … mais là encore … c’est Charlie … y’a des gens qui s’enc***** sur la moitié de leurs couvertures (pardonnez le langage, mais avouez que j’exagère à peine) …
        « Je suis Charlie, prouvez-le »: l’hommage de Luz à Charb (discours intégral)
        https://www.youtube.com/watch?v=CCvpWhlo4Js
        « Charb, mon amant, ah ! Qu’est-ce qu’on s’est enc**** ! » (vers la 30ème seconde)

        En vrai, c’est comme Renaud … « J’ai embrassé un flic » …

        Né d’une famille qui m’a fait baigner dans Reiser, Gotlib, Vuillemin etc … j’ai du mal à ne pas être bienveillant …
        Mais comme dirait Dieudonné :
        « Quelle ingratitude ! »

        Je comprends en tous cas que pour des dessinateurs, ils soient remontés … Eux aussi ils comptent leurs morts …

        Aucun discours, que ce soit de glorification, ou de mépris, ne nous grandira.

        L’hommage … respectueux ou irrévérencieux … mais l’hommage …
        Un peu de dignité que diable !

        La France compte ses morts …

        Ses blessés aussi …

        Cordialement,

        Félix GARCIA

      • Félix GARCIA dit :

        Eh oui Mr.Thaurac !
        Il est plus simple d’articuler des idées dans la fumée bleue de l’esprit que de voir si celle-ci sont sources de connaissances.
        Je vous en prie, ne soyez pas trop dur.
        Nous sommes tous sujets à l’erreur.
        Comme disait Goethe : « Une fausse doctrine ne se laisse pas démontrer, car elle repose sur la conviction que le faux est vrai ».
        Ne vous est-il jamais arrivé vous-même de persister trop longtemps dans l’erreur ?
        Certes, cependant, certaines erreurs sont plus conséquentes que d’autres.

        Cordialement,

        Félix GARCIA

  49. Expression libre dit :

    La liberté d’expression n’est pas une baguette de pain qu’on peut découper en tranches à sa façon. Bon, j’ai vu les dessins, merci général! CH n’est qu’un journal satyrique et on peut très bien avoir plusieurs lectures. Je retiendrai que le métier de militaire est, a été, et restera un métier très risqué.

  50. Le sicaire dit :

    Finalement l’armée française est « outrageait » par un dessin, comme le furent des musulmans. Cherchez l’erreur…

    Encore une fois nos grands stratèges font diversion plutôt que de s’occuper des vrais problèmes !