Après l’offensive turque, les forces spéciales françaises seraient toujours présentes auprès de leurs « partenaires » en Syrie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

33 contributions

  1. petitjean dit :

    je ne confonds pas un état Souverain la Syrie avec…..le golf persique !
    mais que faisons nous encore en Syrie ? Sérieusement ? Pas marre de jouer les supplétifs et d’occuper illégalement un pays souverain ?
    et ces « partenaires » , ces fameux partenaires, qui sont-ils ? Que font-ils ? Quelle cause servent-ils ?
    toujours la langue de bois………….

  2. werf dit :

    La présence de FS en Syrie n’est pas du tout justifiée au regard du droit international. S’ils sont pris entre 2 feux, je ne les pleurerai pas car cela montre l’incohérence politique et militaire de la France. Jouer les cow boys pour faire, soit disant, du renseignement et la formation d’ une illusion militaro-diplomatique, les FDS, qui n’ont d’arabe que quelques tribus payées par les américains, c’est de la blague pour essayer d’exister au Levant. Les FDS sont majoritairement constituées de troupes kurdes aguerries qui n’ont pas attendu les FDS françaises pour savoir se battre. Alors il faut les faire rentrer avant qu’un drame n’arrive…

    • aleksandar dit :

      @werf
       » S’ils sont pris entre 2 feux, je ne les pleurerai pas  »
      Moi si, parce que ce sont des camarades et des soldats.
      Et un soldat accompli la mission qu’on lui a donné.
      Ne pas confondre les soldats…….. et la clique vendue a l’étranger au pouvoir a l’heure actuelle en france.

      • Optimist dit :

        « la clique vendue à l’étranger »… venant du camarade Aleksandar ça pourrait être drole, c’est juste pathétique.

        • Pravda dit :

          On ne peut pas avoir tort sur tout, en l’occurence je suis d’accord avec lui sur le soutien à nos soldats ne faisant que subir les décisions des politiques.

    • Robert dit :

      Werf,
      Moi, je les pleurerais, même s’ils sont embarqués dans une mauvaise cause.
      Je ne comprends pas comment un français peut tenir un tel propos.

      • Didier dit :

        Il n’est pas français…

      • Castel dit :

        Bien Robert, je vois que malgré nos( nombreuses) divergences, nous avons quand même pas mal de points communs….
        Ce qui ne peut que m’inciter de continuer à dialoguer avec vous dans l’avenir……

      • fraisedesbois dit :

        @Robert, un instant je vous prie,
        vous n’écrivez pas « même s’ils [étaient] embarqués… »,
        vous écrivez: « même s’ils sont (<- je souligne) embarqués dans une mauvaise cause".
        .
        La raison et la mission (la "cause", n'est-ce pas?) de la présence de nos fs sur zone auprès des kurdes,ont toujours été que je sache la réduction de daèche. Chronologiquement: soutenir les kurdes dans la lutte pour stopper l'expansion territoriale de l'ei; jusqu'à l'éradication des dernières poches; et empêcher leur résurgence. C'est à peu près le mandat de l'onu, soit-dit en rappel.
        .
        Et donc çà, dites-vous, ce n'est pas "la bonne cause"? Ce n'est pas l'intérêt de la France?
        .
        Peut-être une explication, Robert? C'est quoi "la bonne cause", pour vous?

        • Robert dit :

          Fraisedesbois,
          Effectivement, j’aurais du écrire étaient, mais ils sont marche aussi, autrement dit, quelle que soit la légitimité voire la légalité du point de vue du droit international. Nos soldats ne partent pas juste pour gagner de l’argent comme des mercenaires, métier honorable par ailleurs, mais servir un pays dont l’autorité légale leur a donné l’ordre d’aller combattre un ennemi au Mali. Désolé, mais que ce soit légitime ou pas, ils restent dans la légalité et au service d’un gouvernement élu. J’en parle librement n’étant ni démocrate ni républicain, mais nos concitoyens considèrent comme légitimes ces deux conceptions et ils ne vont pas servir des intérêts économiques mais le drapeau de la France en notre nom, à notre place si vous préférez. Je voulais dire que même si la cause pouvait être douteuse, ils n’en seraient pas responsables, sauf s’ils commettaient des crimes de guerre, et garderaient le droit légitime au respect.
          Werf semble écrire, il me rectifiera peut-être, que parce que la cause peut être douteuse cela engagerait les soldats, comme s’ils choisissaient leurs guerres eux-mêmes, et que dès lors le respect qui leur est du normalement ne serait plus mérité. Un français ne peut pas parler comme ça, un homme d’honneur non plus à mon avis. A moins qu’il serve des intérêts opposés aux nôtres, comme l’Algérie pour RC ou Israël pour Joni et Fabrice. Nos soldats méritent toujours le respect pour leur sacrifice et leur engagement.
          Quand il vient d’y avoir eu treize soldats français morts en situation de guerre, ce n’est pas le moment à mon avis pour débattre sur la légitimité de ce conflit. Je pense aux familles, aux camarades, ils ne méritent pas qu’on puisse insinuer le moindre doute sur la valeur du sacrifice de leurs proches. Je n’ai pas l’habitude ni la réputation de ne pas dire clairement ce que je pense, mais je vois le danger gros comme une maison de partir en polémiques alors que nos soldats n’ont pas encore été enterrés. Je comprends qu’on veuille le faire, mais je m’y refuse en ce moment. De toutes façons, quelle que soit l’opinion que j’exprimerais à un autre moment, je ne cracherais jamais sur nos soldats ni ne mettrais en cause la légitimité de leur engagement. S’il ont éventuellement des gouvernants qui se trompent, eux ne se trompent pas et ne nous trompent pas, ce ne sont pas des troupes idéologiques à la soviétique ou SS, ils défendent ce qui est de leur point de vue d’exécutant le bien commun là ou on leur demande de le faire. Que les politiques se trompent et les trompent est une chose, que les soldats en soient responsables en acceptant de servir, dans l’honneur s’entend, en est une autre.
          Autrement dit, nous reparlerons de ces éventuels désaccords probablement plus tard.
          J’espère avoir été clair.

      • werf dit :

        J’ai des membres de ma famille qui sont morts en 1917 ainsi que des frères d’armes à Dien Dien Phu par la bêtise et l’incompétence de généraux qui ont donné des ordres et n’ont pas su conseiller les politiques. Ils ont profité tranquillement de leur retraite au lieu de terminer leur vie en prison pour crimes contre ses propres soldats. Je pleurerai pour les familles et leurs enfants qui voient leur vie détruite par des généraux et des politiques incompétents qui plastronnent dans les cérémonies d’hommage. je suis pour des commissions d’enquête parlementaires et des dépôts de plaintes pour de vrais enquêtes, judiciaires, sur les responsabilités. Au XXI ème siècle la grande muette s’est finie.

    • Forestier dit :

      Ces « partenaires », les FDS, ont perdu 11.000 combattants dans la lutte contre Daesh. Se retirer complètement de la zone serait un bis repetita de ce que l’AF a fait avec les harkis en Algérie et les Hmong en Indochine. On devrait plutôt augmenter le contingent de soldats sur place, ça serait une décision politique courageuse pour véritablement peser dans la région contre les barbus turques et leurs alliés russkof.

      • Robert dit :

        Forestier,
        Augmenter l’effectif?
        En supprimant Sentinelle et les autres OPEX ?
        Les FDS ne sont pas des partisans de la France, à la différence des harkis et des Hmongs, c’est une alliance d’opportunité contre Daech et Assad. Augmenter le contingent, si c’était possible, reviendrait à ne pas comprendre que nous avons fait une alliance contre un gouvernement souverain qui l’a finalement emporté, sans avoir réussi pour autant à éradiquer Daech que nos soldats morts au Mali contribuaient à chasser de sa nouvelle terre d’élection.
        Demandez plutôt à ceux qui ont voulu envahir la Syrie pour leurs intérêts d’y envoyer combattre et mourir leurs propres soldats.

    • Leprince dit :

      @werf vous confondez FS et mercenaires. Pas mal de pays utilisent en plus de leurs soldats des mercenaires, comme le montrai une photo de l’araisonnement d’un bateau piraté au large de Djibouti où des soldats français ceinturaient un pirate mis en joue par un « civil » armé jusqu’au dent. Cela dit, vous n’avez pas à stigmatiser les FS qui sont d’un courage et d’une abnégation sans limite, ne critiquez pas ce que vous ne connaissez pas.

      • Robert dit :

        Leprince,
        Au Congo, les témoignages des otages sauvés par les mercenaires sont sans ambiguïté, les armées légales étaient trop loin pour leur porter assistance et ils doivent leur vie à ces mercenaires.
        Les mercenaires peuvent parfois sauver l’honneur d’un pays quand les ordres politiques sont déficients.

    • Dragon57 dit :

      « je ne les pleurerai pas »
      J’espère que vous ne pensez pas ce que vous avez écrit. S’ils mes camarades sont engagés sur ce terrain c’est qu’ils en ont reçu l’ordre et rien d’autre. Après cela vous pourrez vous en prendre tant que vous voulez au donneur d’ordre politique.

    • Castel dit :

      werf
      Je vous rappellerai quand même que ce c’est l ‘ALS, soutenue par les forces Turques, qui occupe aujourd’hui une bande de 30km de profondeur au nord de la Syrie, sur à peu près la moitié de la frontière commune Turco Syrienne, le reste étant sous contrôle Russo-Turc
      Si nous abandonnons complètement nos alliés locaux, comme l’ont fait les Américains, je ne vois pas ce qui pourrait empêcher le grand vizir ernogood, d’organiser un soit-disant référendum, d’ici quelques années, prônant le rattachement de cette zone à la Turquie, sous contrôle étroit de son armée !!
      Donc, si, comme vous semblez le prétendre, vous êtes attaché à l’intégrité territoriale de la Syrie, vous devriez au contraire souhaiter que les FDS, maintenant clairement alliées aux Syriens, puissent empêcher que cela n’arrive, car ce n’est pas l’armée Syrienne qui serait capable de tenir tête aux Turcs , quand aux Russes, depuis leur rapprochement avec ceux-ci, je les voit pas se confronter à eux….
      reste le YPG, à l’intérieur des FDS, pour créer une zone d’ insécurité suffisante pour empêcher une annexion pure et simple de cette zone par la Turquie, aidé en cela par les forces Syriennes légèrement en retrait…..
      Donc, avant d’affirmer n’importe quoi, essayer de réfléchir un peu avant d’avancer de tels souhaits…..
      A moins, évidemment que derrière votre pseudo vous ne soyez pas un de ceux qui défendent vraiment les intérets de la Syrie, ni ceux de la France, soit dit en passant !!

    • sentinelle dit :

      C. ! si il se pourrait que tu pleures !

    • Clément dit :

      « La présence de FS en Syrie n’est pas du tout justifiée au regard du droit international »
      => et bien si : droit à l’auto-défense. Le territoire syrien abrite des groupes terroristes et le pouvoir Syrien est visiblement incapable de gérer le problème. Un pays visé par ces groupes terroristes (la France par exemple) a légalement le droit d’y intervenir pour mettre fin à la menace.
      D’ailleurs personne ne conteste (sur le plan légal) le droit à la France de mener des opérations anti-terroriste en territoire Syrien.

    • Albatros24 dit :

      Leur présence est justifiée, au titre de plusieurs faits de guerre : Bataclan Nice par exemple.
      On aurait dû y envoyer un corps expéditionnaire massacrer tout le monde puis revenir
      Histoire de laisser une bon souvenir de nous.

      • Albatros24 dit :

        Donc d’accord sur le fait qu ‘ y envoyer des FS n’est pas…suffisant.
        mais on peut encore leur adjoindre quelques CAESAR, 2 ou 3 compagnies sur Griffons et les missiles antiaériens qui vont avec.

      • Albatros24 dit :

        Et quant à leur sécurité, ne vous inquiétez pas pour eux : « qui s’y frotte s’y pique » et ils ne risquent rien de la part des turcs directement.
        Par contre les terroristes arabes qui sont avec les turcs eux ont tout à craindre s’ils nous attaquent

  3. petitjean dit :

    et si on se retirait du MO pour mieux se redéployer en Afrique, au Mali ou ailleurs ?

    • Albatros24 dit :

      On devrait faire cela, mais sans se retirer de Syrie où Daesh renaît déjà grâce aux islamistes au pouvoir en Turquie

  4. Chris-Tof dit :

    Un cancer ça s éradique à la source. Si on attend que des métastases se propage partout… C est foutu. Intervenir où est le mal, y a pas d autre solutions. A moins que certains souhaitent revivre des campagnes d attentats.
    Soutien à nos militaires.

    • aleksandar dit :

      Sans doute mais avant que le petit excité du bulbe décide de se débarrasser de Kadhafi, il ‘y avait ni Daesh, ni Al Qaida dans ces régions
       » Dieu se rit de ceux qui se plaignent des malheurs dont ils sont la cause « 

  5. Je m’associe à ta position Chris-Tof, soutien à nos forces armées.

  6. Parabellum dit :

    Quel est le résultat de dizaines d années de présence militaire française au moyen orient? Est ce en paix ici et la? Les talibans sont toujours en Afghanistan le liban est un chaos l Irak en miette et assad est toujours là …les terroristes ici n étaient pas des types en Toyota mais des banlieusards …les américains protègent encore un peu le pétrole mais s en vont car ils ont de quoi raser une grosse menace vitale contre eux…drones longue portée et missiles …ou sont les nôtres ? Contrôle féroce aux frontières contre terrorisme secret et armement de frappe longue distance sont urgents .les fis sont des hommes remarquables mais gare à ne pas les laisser dans ces pièges sans fin.idem pour La final ou on a 700 hommes qui peuvent être piéger par le Hezbollah ou regarder foncer les merkhava…revoir notre stratégie régionale et mondiale va devenir nécessaire.

  7. Robinson dit :

    Nos garçons qui sont là-bas, isolés dans un pays peu hospitalier, ont droit à nos hommages, et nos encouragements pour tenir la position qui leur est assignée ; ils sont ce qui reste de notre honneur en Syrie.