CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Les forces russes déploient des hélicoptères à Qamichli, une importante ville kurde dans le nord-est de la Syrie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

68 contributions

  1. jyb dit :

    roumlane/rmeilane est la plus importante ba us en Syrie.

  2. ji_louis dit :

    Après le coup de Trump avec Erdogan, je crois que l’État-Major américain peut se brosser pour avoir des forces supplémentaires européennes. Si les russes et les kurdes maîtrisent EI dans la région, les européens n’ont plus [aucune raison de / aucun avantage à] suivre les américains en Syrie.
    Damas peut laisser des civils syriens s’implanter dans le désert, ils dépendront économiquement (ravitaillement) de la Turquie pour qui ce sera un fardeau (moins visible que dans les villes turques, mais cela sera pour l’économie turque de la main d’oeuvre bon marché en moins). Au mieux, ils feront comme les « camps palestiniens » au Liban: des zones de non-droit avec une homogénéité ethnique étrangère, et ça peut durer…

    • dolgan dit :

      EI n’est pas la seule organisation terroriste qui est notre ennemie. Al quaida (ou groupes apparentés) s’y trouve aussi et contrôle encore une bonne partie de territoire sous l’oeil bienveillant d’Erdogan.

      • Castel dit :

        La différence est qu’Al quaida, vise surtout les américains, et que jusqu’à présent, du moins, ils ne semblent pas avoir organisé d’attentas en Europe…

  3. jyb dit :

    Ce sont les forces régulières syriennes qui partagent l’administration de qamichli avec les kurdes. En gros la partie arabe de la ville est sous le contrôle de l’aas , ainsi que des infrastructures sensibles. Les kurdes gérent (géraient ?) les quartiers kurdes.
    grosse minorité chrétienne présente.
    Il y a bien eu des frictions entre kurdes et militaires syriens, mais essentiellement pour des raisons économiques, à savoir le contrôle des check-point les plus lucratifs !
    En revanche il faut rappeler que c’est à hassakhé mais surtout à qamichli que sont apparues les fortes velléités anti-démocratiques des ypg. Les ypg avaient déclaré non autorisés un certain nombre de partis politiques d’opposition dont l’organisation démocratique assyrienne, mouvement historique représentant les chrétiens syriens.
    Mais ce diktat des ypg visait en particulier son opposant kurde le cnk.

  4. Plusdepognon dit :

    Et les américains font du camping:
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/11/14/en-photos-une-patrouille-americaine-dans-l-est-syrien-20640.html

    C’est un pays charmant, les touristes y sont nombreux…

  5. jyb dit :

    @reality check
    Vous devriez faire l’économie de vos coms déjantés sur la françalgérie pour échanger sur le monde arabe ou vous êtes beaucoup plus pertinent. J’en tiens pour preuve entre autre un échange du 4 septembre 2016 :
    « Ce qui reste clairement pérenne c’est que la Turquie ne tolérera JAMAIS la formation d’une menace kurde crédible sur son flanc sud. JAMAIS Erdogan ou quiconque prend sa place ne permettront la formation d’un proto-état kurde en Syrie.
    Donc au final, objectivement, si l’on s’en tient aux intérêts vitaux des parties, les Turcs ont toutes les raisons du monde de se joindre a l’axe Damas-Moscou et/ou de contraindre les USA a cesser leur formation d’une force kurde autonome a la frontière turco-syrienne.
    Comme le faisait remarquer un contributeur intelligent lors d’un échange précédent, les USA n’hésiteront pas a lâcher les kurdes si leurs intérêts vitaux le commandent. Ce ne serait ni la première, ni la dernière fois que les USA auront formé des supplétifs pour ensuite les lâcher au milieu du gué au gré de leurs priorités du moment…
    Si un jour les américains sont mis dans la situation de choisir entre perdre leur relation avec la Turquie ou lâcher les Kurdes, le choix sera vite fait… »

    • Nico St-jean dit :

      @jyb
      .
      « Comme le faisait remarquer un contributeur intelligent lors d’un échange précédent, les USA n’hésiteront pas a lâcher les kurdes si leurs intérêts vitaux le commandent. Ce ne serait ni la première, ni la dernière fois que les USA auront formé des supplétifs pour ensuite les lâcher au milieu du gué au gré de leurs priorités du moment…
      Si un jour les américains sont mis dans la situation de choisir entre perdre leur relation avec la Turquie ou lâcher les Kurdes, le choix sera vite fait… » »
      .
      Vous êtes dur, jyb. Parce qu’au final, il va falloir les lâcher les kurdes parce qu’eux ne veulent qu’une chose en retour de la part des américains/occidentaux : Un état, un Kurdistan. Vous savez comme moi que c’est impossible à moins que les américains fassent la guerre à un de ses 3 pays au moins : Syrie, Turquie, Irak ..
      .
      Donc c’est un peu facile de s’auto-flageller juste après. Ensuite, vous êtes un stratège US, vous travaillez avec les kurdes sur une « province » Kurde autonome d’après guerre au nord de la Syrie : BAM, Rameaux d’olivier, BAM, Source de paix […] Bref, le Sultan juste en haut qui viens faire sa politique interne en Syrie 🙂

      • jyb dit :

        @nico
        C’est un copié/collé de @reality check…et justement ce qu’il dit et montre ( septembre 2016 !) c’est que ce n’est justement pas BAM ! Autrement dit dans la mesure ou ce lachage était prévisible à défaut d’être prévu, il ne devrait étonner personne. Et aurait du etre anticiper par les principaux acteurs, kurdes en tête. Avec un peu de malice cous pourriez imaginé que les syriens l’avaient anticipé ou du moins qu’ils ont sérieusement préparé cette possibilité.
        Je dirai que le gus qui travaille à une province kurde autonome et qui bam bam turcs et returcs n’est pas du tout un stratège mais certainement US…

        • didixtrax dit :

          et que dire alors du »commandement » des SDF qui vient de refaire copain-copain (ou coquin) avec les US et de rejeter Damas, quinze jour après l’avoir imploré : psychiatrie, stupidité, cupidité ?

        • Nico St-jean dit :

          @jyb
          .
          Évidemment que tout le monde étaient au courant dès le début (vous les français aussi, êtes la dedans juste comme ça au passage ..) et les Kurdes aussi savaient très bien dans quoi ils s’engageaient et les possibilité avec la Turquie. Je dirais même que depuis qu’ils ont commencé leurs délires d’état à Kobane (ce qui à enflammé à peu près tout les Kurdes jusqu’en Irak ..) ils ont largement aggravé la situation avec un Erdogan qui n’en demandait pas autant.
          .
          « Je dirai que le gus qui travaille à une province kurde autonome et qui bam bam turcs et returcs n’est pas du tout un stratège mais certainement US… »
          .
          -On part à la base sur un modèle Irakien (persh) qui entretien de bonnes relations avec les turcs.
          -On part aussi à la base qu’en haut on à un allié (supposé) de l’OTAN qui vas se tenir tranquille au moins en dehors de son territoire **au moins** face à ses alliés France-UK-USA
          – Un « proto » état en Syrie pourrait vider une partie du PKK de Turquie (là c’est Erdogan qui joue mal et en plus, ses répressions renforcent le PKK en Turquie comme jamais si vous suivez ce qui se passe la-bas)
          .
          Donc oui, j’estime quand même qu’un « stratège US » avait de bonne raison d’essayer quelque chose avec les kurdes de Syrie et qu’Erdogan c’est montré bien plus agressif que prévu même si en 2016, certains signes d’agressivités étaient déjà présent de la part des turcs.
          .
          En tout cas désolé je n’avais pas vu que c’étais un copier-coller de RC.

          • jyb dit :

            @nico
            oui dès le départ les turcs ont vu dans la crise syrienne une occasion de sécuriser leur frontière sud.
            Dans un premier temps en espérant renverser bashar al assad, et mettre en place un régime sunnite plus ou moins frèriste pro turc et qatar.
            Puis cette éventualité disparue en constituant manu militari une zone tampon.
            Je reste convaincu que les us et les européens ont piloté à vue, avec des paramètres éronnés dès le départ. 2 exemples flagrants : la certitude d’un changement de régime, le soutien à des milices djihadistes.

      • Carin dit :

        @nico St Jean
        Ce sont pourtant les américains qui ont demandés aux SDF de pousser le plus loin possible leurs troupes, ( les SDF voulaient arrêter leur offensive à la limite de leur terres habituelles).De la à ce qu’ils leurs aient promis de leurs fournir un gros agrandissement du « rojava » il n’y a pas des kilomètres!!
        Car dans les faits les SDF ont toujours gardés des liens avec la SAA et même Bachar avec qui ils traitaient pour obtenir un meilleur statut … pas un pays.

    • aleksandar dit :

      @jyb
      Il me semble que les US ont déjà lâché les kurdes.
      La gouvernement syrien a repris le contrôle de Raqqah, Qamishli, Ayn Isa,Manjib,Tall Tarm, et Aljwaeda.
      Il contrôle un grande partie de la M4 ainsi que tous les nœuds routiers importants.
      La jonction avec l’ex canton kurde d’Afrin est définitivement morte.
      Du proto état Rojava il ne reste rien entre les mains de kurdes a part des bourgades, du sable et un peu de pétrole.
      Les gisement de Deir ez Zor sont sous contrôle des SDF, en fait sous controles des tribus locales.
      Il ne reste au kurdes que des miettes.

      • jyb dit :

        @aleksandar
        oui et il faut quand même dire qu’avec cet épisode pétrolier, les us se lancent dans la contrebande de pétrole…

    • Auguste dit :

      Le choix des US est déjà fait.Ils ont quitté et détruit leur base de Sarrin (kobane).

  6. Vinz dit :

    «Les Kurdes veulent “kurdifier” la région. Il y a eu des actions des Kurdes contre les chrétiens pour les faire partir. Il y a eu des écoles saccagées, des rafales de kalachnikov tirées sur la façade d’une église, non pas pour tuer, mais pour faire peur. Il ne s’agit pas de violences religieuses, comme pour les groupes djihadistes, il s’agit simplement de faire partir tout ce qui n’est pas kurde».
    Mgr Gollnisch, directeur de L’Œuvre d’Orient

    • Castel dit :

      Vinz
      Les Chrétiens ont tout de même été bien contents de trouver les Kurdes pour les protéger de Daesch, qui eux, ne se contentait pas d’essayer de les intimider, mais qui, eux, les massacraient….

      • Castel dit :

        D’autre part, il ne faut pas oublier non plus, qu’il y a aussi une minorité Chrétienne chez les Kurdes, d’ailleurs en progression constante…
        Mais, il est probable que politiquement , ils ne doivent pas être très proches de l’YPG

      • Vinz dit :

        Kurdes qui se sont débinnés à la US à Qaraqosh, n’oublions pas non plus.
        .
        Et puis c’est sûr qu’ils peuvent s’estimer heureux qu’on mitraille leurs églises et leurs écoles. Quelle bande d’ingrats vraiment.

      • Robert dit :

        Castel,
        Uniquement là ou les chrétiens n’avaient pas le choix des alliés. Les kurdes sont historiquement responsables de l’exode de beaucoup de chrétiens de la région, leur imposent une culture qui leur est étrangère, voire plus si la région était dominée par eux. Peut-être que l’alliance avec la coalition a freinée les visées hégémoniques des kurdes, mais ils ne veulent pas à terme partager avec les chrétiens, souvent historiquement indigènes comme les assyriens, qui le savent parfaitement.
        Les kurdes ne sont qu’éventuellement des alliés de circonstances, en tout cas pas des amis de confiance, et les chrétiens ont formé des milices pour défendre leurs villes.
        Je connais personnellement un irakien de Qaraqosh, avant de devoir partir, il a vu son fils enlevé et rendu contre rançon avec les jambes cassées, il avait des immeubles ils ont tous été bombardés par Daech. Et maintenant qu’il est en France, ses « amis » musulmans lui disent qu’il peut revenir quand il le veut s’il se convertit.
        Vous pouvez tourner la situation avec une réthorique qu’il vous plait, les chrétiens dans cette région du monde ne choisissent pas leurs amis, ils prennent les moins pires du moment. Ils sont seuls depuis l’invasion musulmane dans cette région et les kurdes pourront redevenir leurs bourreaux si l’histoire les poussaient à s’allier avec les turcs ou la majorité sunnite. Cela, les chrétiens ne l’oublient pas. Alors, évitez d’ironiser sur les chrétiens qui « ont été bien contents de trouver les kurdes », ils font ce qu’ils peuvent dans un environnement hostile et potentiellement ennemi, y compris avec les kurdes. Je doute que vous fassiez mieux dans une telle situation. Et Mgr Gollnisch ne fait que de dire la vérité, que continuent à éluder nombre de clercs, à savoir que l’alliance avec les kurde a eu des aspects négatifs, alors que dans la situation de la région, les chrétiens sont et seront les premières victimes avec d’autres.

    • Fred dit :

      @ Vinz
      « Les Kurdes » ne sont pas une unité politique homogène, agissant comme un seul Homme.

  7. dolgan dit :

    Qu’ils aient été obligés de voler en rase motte en dit long sur l’état des menaces restant encore dans les zones survolées. Il doit y avoir des missiles sol-air qui se baladent dans les mains de gens pas très recommandables.

  8. didixtrax dit :

    l’aéroport de Qamichli( OSKL) possède une piste en dur de 3,5 km, de quoi, après vérification et éventuelle consolidation, y amener rapidement du lourd si besoin, comme des TOR, BUK, et autres S300/400

  9. Degourba dit :

    La Russie incontournable dans le conflit syrien, la chose était impassable il y a seulement quelques années, et Bachar que tous les observateurs voyait en exil et maintenant l’homme incourtounable de la situation.

  10. Paul Bismuth dit :

    @ Degourba
    Oui, c’est un drôle de retournement de situation. Comme quoi même le pays le plus puissant du monde ne réussit pas à tous les coups ce qu’il veut.

    Mais le pays est détruit et le Moyen-Orient est a feu et à sang, c’est le chaos un peu partout. Et ça fait toujours les bonnes affaires de tas de gens.

  11. Carin dit :

    Ces américains alors… quel talent! Ils ont lâchés tout le monde en rase campagne, et comme ils changent d’avis.. ils demandent aux européens de bien vouloir les accompagner!!! Le pire, hormis la France qui y reste (notre guerre n’est pas finie), les autres pays européens sont capables de leurs dire oui!!!
    Sont pas foutus de nous accompagner alors que nombre de ces foutus pays ont subit le terrorisme de l’EI, mais ils risques bien d’y aller pour les ricains!!! À voir.

    • mich dit :

      Bonjour , très intéressant cette vidéo , est ce que les médias Russe suivi par le plus grand nombre (je ne sais pas comment cela fonctionne exactement en Russie) diffuse de nombreux reportages sur ces sujets ou bien est ce qu ‘ils ne préfèrent pas trop insister sur certains paramètres ,comme les couts ou les entreprises d ‘armement par exemple ( car cela ne doit pas être gratuit cette opération en Syrie , même si il y a un effet sur les ventes d ‘armes et bien sur le gain en influence géopolitique ).D ‘ailleurs est ce qu ‘il y a une évaluation du cout de leurs interventions « OPEX » ? en vous remerciant .

      • jyb dit :

        @mich
        oui l’actualité militaire est très suivie et très commentée.
        On a de bonnes indications sur l’engagement des forces russes régulières et irrégulières dans les média. Un exemple : il faut lire les média russes pour savoir qu’un « mercenaire » contractor de smp russe est dcd au Mozambique ! Les associations d’anciens combattants ont pignon sur rue et le niveau de perte est perçu comme largement acceptable, donc on honore les disparus sans critiquer le pouvoir. La question est de savoir à quel niveau se situe le seuil.

      • aleksandar dit :

        Le budget de l’intervention russe en Syrie est entièrement payée par l’enveloppe  » Exercices  » du budget du Ministère de la Défense.
        Il n’induit pas de surcout et permet des exercices en réel d’où une meilleure capacité tactique des troupes et de l’encadrement.
        De mémoire, les 2/3 des pilotes par exemple ont effectué des missions  » guerre  » en Syrie depuis 2015

        • mich dit :

          Merci pour votre comentaire , on peut savoir si la guerre en Syrie a fait beaucoup augmenter les couts ou est ce difficile à connaitre ?Par contre c ‘est étonnant le chiffre de 2/3 de pilotes ,cela parait beaucoup en 4 ans ,surtout si certains ont tourné plusieurs fois .

          • aleksandar dit :

            Précision, les pilotes de chasse.
            De mémoire, je ne retrouve plus l’article en russe, il y a eu en moyenne 2 équipages pour chaque avion et une quinzaine minimum d’avions.
            Rotation tous les mois soit 180 pilotes par an et 720 sur 4 ans.
            C’est cohérent avec le rythme des sorties, chaque équipage ayant pu effectuer une vingtaine de mission guerre.
            Les couts n’ont pas augmenté a priori, juste un transfert de crédit du poste  » exercice » au poste  » opération Syrie « .
            Maintenant comme toute communication officielle d’où qu’elle vienne, un zeste de scepticisme est obligatoire.
            Et le budget du ministère de la defense russe est en diminution.

  12. aleksandar dit :

    Les russes viennent d’installer 2 systèmes Pantsir sur l’aéroport de Qamiishli.
    De quoi augmenter la couverture AA.
    Ils sont la pour rester.

    • Carin dit :

      @aleksandar
      Oui, ils sont effectivement là pour rester… mais que les kurdes ne se leurrent pas, leurs presence n’est pas pour leur protection..ils sont la pour l’AAS qu’ils protègent déjà des turcs (patrouilles russo/turques), ils s’installent pour protéger l’AAS contre les kurdes.

    • fabrice dit :

      Ils étaient là pour rester aussi en Afghanistan….hum hum…
      faut croire que faire les guignols à garder de la pierre en subventionnant des primitifs totalement barrés ça amuse certains Ivan….La Russie a de l’argent à perdre….

      • aleksandar dit :

        J’aime votre humour
        Et les comparaisons
        18 ans de guerre américaine en Afghanistan et les talebs n’ont jamais été aussi forts
        🙂

  13. Plusdepognon dit :

    Le Liban n’est pas très calme non plus…
    https://www.athena-vostok.com/liban-une-situation-explosive-1