CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Sahel : M. Macron va « repréciser le rôle » de la force Barkhane

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

31 contributions

  1. PK dit :

    On tourne autour du pot sans jamais vouloir l’ouvrir…

    On a que deux solutions : partir ou recoloniser. Tout le reste est du pipeau et ne tiendra pas sur la durée. Les pays africains ont prouvé depuis 70 ans qu’ils étaient incapables de se prendre en charge. Soit on le fait à leur place, soit on les laisse tomber. Mais toutes les demi-mesurettes n’engendreront jamais de résultats.

    • capmat dit :

      Les propagandes ont magnifié la notion d’indépendance.

      L’indépendance, ça consiste a conquérir la souveraineté sur l’arbitrage de ses dépendances.
      Après se posent les questions de l’identité, de la nature et de la légitimité de cette souveraineté…

    • Aymard de Ledonner dit :

      Si telle était la situation, alors on aurait 0 solutions…
      Si on part les djihadistes reprendront Gao et Tombouctou en quelques semaines, puis Mopti et puis il fondront sur Bamako et Niamey…Les Etats du Sahel s’effondreront et on aura au Sahel une sorte de Daesh sous testosterone.
      Avec les moyens considérables venant du racket et du contrôle d’un territoire immense, ils nous enverront une vague de commandos terroristes…On ne peux pas lutter contre le cancer en sacrifiant un organe.

      Si on recolonise, c’est à dire si on s’implique dans la politique de ces pays, alors on permettra aux terroristes de recruter beaucoup plus facilement en s’appuyant sur le nationalisme.
      L’armée française a 5000 hommes sur place alors qu’il faudrait peut-être le double ou le triple. Si on renforce l’adversaire en l’aidant à recruter, la situation ne risque pas de s’améliorer.

      Pour pouvoir partir un jour, il faut que les forces locales puissent gérer seules le problème. C’est la seule issue. Personne de sérieux ne pense que ça prendra 6 mois. Ca prendra une décennie. Mais on a pas le choix.
      L’armée française étant au taquet, il faut motiver vigoureusement d’autre pays européens pour qu’ils nous donnent un coup de main.

      • Czar dit :

        les charlots infoutus de trancher fourniront toujours une explication très onctueuse, redondante, bien façon énarque à galons, histoire de faire gober au gogo qu’ils ont bien saisi toutes les données du problème et que le fruit de leurs cogitations extrêmement raffinées est le top du top de ce que peut concevoir l’esprit humain. , le genre de truc à rendre Clausewitz modeste.

        Si notre but est le retrait de nos forces et l’impossibilité pour les crassous de frapper notre territoire , on peut parfaitement faire passer le message aux locaux – vu qu’on est pas des Américains et que noulaFrônce on connaît le matériau humain du coin, le tout avec un renforcement des moyens aériens pour droner tout ce qui bouge au cas où le message à besoin de devenir le petit dessin qui vaut mieux que etc..

        quant à l’arrivée de « commandos » chez nous, c’est encore plus simple, et même totalement révolutionnaire : on fait appliquer la loi. dès lors qu’il n’y aura plus des cargos entiers de crassous débarquant sur nos plages, le risque d’infiltratio ni de frappes sur le territoire national.

        tu vois, dès qu’on ne se noie pas dans ses foutaises, les choses deviennent plus claires et ne se posent plus en termes de « que faire » mais de trouver les moyens pour accomplir ce que l’on souhaite.

        et si t’as vraiment la fibre missionnaire, démissionne et engage-toi dans l’armée des tirailleurs de wakanda. Nous on a autre chose à tref que de financer pour trois décennies une guerre que de toute façon tu perdras (comme tu as perdu toutes les autres avant, soyons honnête)

        • Aymard de ledonner dit :

          Vous préférez toujours le rêve à la réalité. C’est donc difficile de lutter étant donné que le réel poussiéreux sera toujours moins beau que ce que vous pouvez imaginer.
          Quand Daesh contrôlait les deux tiers de la Syrie et de l’Irak, quelques drones n’ont pas été suffisants pour régler le problème. Il a fallu un peu plus de moyens pour que la situation s’améliore un peu.
          Et au Sahel, où la zone en question est beaucoup plus étendue, et bien non, ce n’est pas « simple ».
          Et puisque vous abordez la question de l’immigration, plus la situation passera de très dégradée à simplement catastrophique, et plus les habitants du coin seront prêts à tout pour fuir. A moins d’être prêts à bombarder régulièrement nos côtes à l’arme nucléaire, on a intérêt à trouver une stratégie plus efficace que yaquafauquon….

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Si on part les djihadistes reprendront Gao et Tombouctou en quelques semaines, puis Mopti et puis il fondront sur Bamako et Niamey…Les Etats du Sahel s’effondreront et on aura au Sahel une sorte de Daesh sous testosterone. ]

        Cela porte-portait un nom : L’Organisation Commune des Régions Saharienne . Cela vous gêne en quoi que des  » Islamistes  » Blancs y prennent la place des Blancs Européens ou des Negro-Africains ? Même Pierre Messmer y était favorable .

        Cette structure aura 1000 fois plus de légitimité ethno-religieuse , historique et même écologique , climatique ( ligne d’isohyète de 100 mm ) , géologique , en un mot  » géopolitique » ! Elle sera donc 1000 fois plus stable

        Cit : [ Avec les moyens considérables venant du racket et du contrôle d’un territoire immense, ils nous enverront une vague de commandos terroristes…On ne peux pas lutter contre le cancer en sacrifiant un organe.]
        Ils s’achèteront plutôt des villas climatisées , des voitures de sport , des tocantes de collection hors de prix et des maitresses Occidentales et Chrétiennes ! Ils n’auront même pas besoin de les mettre en esclavage , elles iront se précipiter dans la région .Tout ceci en revendant au plus offrant leur or , leur uranium , leurs métaux rares et tout ce qui se monnaye ! Le  » plus offrant  » c’est à dire aux Occidentaux . Cela sera d’autant plus vrai si les chefs Djihadistes sont issus d’une famille de bergers que d’une  » grande tente  » .

        • Castel dit :

          Daniel Besson
          Oui, sauf, qu’il faudrait être naïf, pour croire qu’ils en resterait là….
          Le credo de l’E.I. est d’instaurer la « vrai foi » » (selon eu bien sûr) sur la totalité de la planète !!
          Donc, cette grande région, en dehors du fait qu’ils feraient disparaître les derniers Chrétiens s’y trouvant, serait une formidable base arrière pour l’étape suivante, à avoir, dans un premier temps, la reconquête d’ « El Andaluz », déjà souhaitée, en submergeant l’Europe de réfugiés parmis les quels se glisserait une multitude de leurs agents, aidés en cela par les moyens importants qu’ils auraient à leur disposition !!
          Le fait de croire que le fait de posséder de nouvelles richesses modifierait leur point de vue est une pure utopie, car le souhait de tous les dirigeants de ces mouvements islamistes n’est pas de profiter des biens matériels de ce monde, mais d’imposer leur idéologie rigoriste, de manière à posséder le pouvoir absolu sur les esprits de ceux qu’ils auront asservi….
          On l’a bien vu avec ben laden, fils de milliardaire, et que seul l’emprise sur les âmes intéressait !!!

        • Aymard de Ledonner dit :

          On a vu ce qu’avait donné le contrôle de Daesh sur la Syrie et l’Irak et c’était un peu différent de votre présentation idyllique.

    • carlin dit :

      Il n’y aura ni départ, ni colonisation. F Hollande nous a verrouillé pour un siècle dans ce désert en mettant nos forces au sol , sans doute mal conseillé. Il fallait vitrifier sans état d’âme, les colonnes de 4×4 qui descendait sur Bamako, sachant qu’il n’y aura jamais de solution politique, et faire des piqûres de rappel aériennes.
      Nous allons user nos hommes et nos matériels dans les sables et les rochers, comme l’excellent reportage de BMF le montrait bien. Le seul aspect positif sera l’entrainement de nos troupes , plus enrichissant que les rues de Mourmelon ou Mailly.

    • Électeur dit :

      PK, d’accord avec vous. Sauf qu’il ne faut pas dire « recoloniser » (vilain mot) mais « mettre sous tutelle à la demande des Nations-Unies » (formulation beaucoup plus correcte).
      Pour ma part, si l’on me demandait mon avis (mais on ne me le demandera pas), je préconiserais de laisser tomber.
      Mais ni l’une ni l’autre solution ne sera adoptée parce que nous sommes sous le régime des partis, aboulique comme la Quatrième République. Avec une nuance toutefois : le régime actuel fait de la comm’ alors que la Quatrième n’en faisait pas.

    • Mr B dit :

      C’est exactement la situation actuelle , je partage votre avis PK . Une petite « vitrification » pour remettre les pendules à l’heures……

    • gélase dit :

       » Tout le reste est du pipeau »…pas du tout, ça génère de l’emploi…dans l’industrie et le commerce…

    • ESPAGNAC dit :

      Bonjour à tous,

      La mondialisation existe depuis toujours. Nous français, gaulois,…nous ne sommes que le mélange de gènes depuis des millénaires. Dans les années 30, on vilipendait les italiens en oubliant que les romains étaient déjà passés dans notre patrimoine génétique. On imagine qu’un jour, les arabes ont franchis les Pyrénées et le lendemain ils ont été battus à Poitiers mais rien qu’en s’intéressant à l’ étymologie, on s’aperçoit qu’ils sont restés un peu plus longtemps que prévu et ont laissés quelques gènes. Enfin pour ne pas lasser le public, je rappellerai que nous sommes issus d’hominidés venant d’Afrique et ayant supplantés les populations locales (néandertaliens ?) supplantées ou assimilées ou mélangées.
      Ce que je souhaite exprimer: l’histoire a un sens et va vers homogénéisation et la fin du village des irréductibles gaulois (pourtant j’adore Axterix ).
      A mon sens , on ne peut arrêter cette marche en avant, il faut l’accompagner, la régulariser, la dé-violenter la rendre compatible avec cette idée tout bête qui s’appelle la démocratie et qui avance petit à petit . Alors, il faut lutter contre toutes les régressions extrémistes qui ont pris différentes formes durant des siècles. La dernière en date, en tout cas, une des plus marquante fut le nazisme.
      Pour revenir au sujet du jour, le danger actuel s’appelle l’Islamisme. Attention, je ne dis pas que le danger soit l’islam, religion tout aussi respectable que les autres ni que le danger soit les musulmans.
      Après une tentative infructueuse de création d’un état islamique au Moyen-Orient mais qui va laisser des traces durant plusieurs décennies dans cette région, ce mouvement se replie vers l’Afrique pour recréer cet Etat Islamique et là , dans des conditions géographiques beaucoup plus difficiles à combattre; finies les grandes plaines de sable (pour résumer).
      Alors pour revenir au sujet du jour, faut-il intervenir intervenir en Afrique, du Sahel au fin fonds des forêts tropicales pour combattre cette hydre?
      Pour ma part, je répond oui, avant qu’il ne soit trop tard et que l’on arrête de parler de néo-colonialisme ou de France-Afrique. D’un point de vu technique, les armées africaines sont-elles en capacité, actuellement, de juguler ce mouvement?
      Il semble que non (je ne suis pas un spécialiste) donc, il faut un appui d’abord technique et éventuellement opérationnel.
      La France doit-elle le faire toute seule ? Bien sûr que non et elle doit convaincre le maximum de pays démocratiques à participer à cette lutte contre islamisme (je précise encore une fois, il s’agit de l’islamisme et non de l’Islam ni des musulmans). L’ennemi principal est là. Ce n’est pas la Russie qui d’une façon moyenâgeuse essaye de gratter de-ci delà quelques hectare de terrain sur ses voisins et qui finira par ce faire taper fortement sur les doigts, elle ferait mieux de s’occuper de ses frontières sud et est (l’Empire éclaté n’a pas fini sa métamorphose ). Ce n’est pas la Chine, malgré sa politique d’expansion et son désir de devenir la première puissance mondiale (à juste tire) mais qui est encore un colosse au pied d’argile (dépendance à l’économie mondiale, risque également d’empire éclaté, …).

  2. Le sicaire dit :

    Bonjour à Tous,

    « les fonds promis pour assurer son fonctionnement tardent toujours à être débloqués »

    Je propose de demander aux Président du Tchad Idriss Déby Itno, à Mahamadou Issoufou pour le Niger et Ibrahim Boubacar Keita pour le Mali de contribuer sur leurs deniers personnels.

    Je pense que vu les sommes en jeux, cela ne devrait pas être un problème pour eux… 😉

  3. Ltikf dit :

    Il aura bientôt à « repréciser le rôle de Barkhane » ! Si c’est pas une faute de commandement… Ils font quoi là-bas en attendant ??? Comme disait E.Philippe lors d’une interview dans son bureau l’année dernière: « J’ai appris à commander pendant mon service en tant qu’officier » – pléonasme si ce n’est de le remettre dans la perspective de qui n’a pas appris à commander – suivez mon regard…

  4. Bob dit :

    « Je hais les mouvements qui déplacent les lignes ». J’ai pensé à Gamelin en lisant le général Facon avec la non remise en cause de la stratégie avec le contre-argument sans valeur de dire qu’il n’y a pas d’autres alternatives. Il faut savoir changer et une guerre longue n’est pas acceptable.
    « Il est plus facile de faire la guerre que la paix ».

    • Aymard de Ledonner dit :

      « une guerre longue n’est pas acceptable »
      Le problème de la guerre c’est qu’on ne peut pas la finir tout seul si l’adversaire n’est pas du même avis…

      • gélase dit :

        « une guerre longue n’est pas acceptable »…ho, le bel « élément de langage »…c’est d’ailleurs pour ça que l’on va aider le Zaïre !! mdr…

  5. Clavier dit :

    Une stratégie qui consiste à déverser des tonnes d’armements à des armées africaines peu aptes à s’en servir …..
    C’est à l’ENA qu’ils apprennent cela nos élites…?

  6. Daniel BESSON dit :

     » La république Française s’engage à soumettre les dernières tribus Mahométanes révoltées de l’ AOF et de l’ AOF . Sous peu nous aurons subjugués tous les peuples de la Mer Méditerranée à l’Oubangui-Chari et , des sables d’ In Salah aux rives du Niger , la paix régnera sous la protection de nos trois couleurs portées au fond du continent Africain par nos glorieuses troupes de marine .  »

    Le Président MACRON s’exprimant lors de l’inauguration d’un nouveau marteau-pilon aux Ets Schneider™ au Creusot .

    Hier Michel ONFRAY se posait malicieusement la question de savoir si le paysan Malien qui sort de sa case va réellement prendre des armes et des explosifs pour venir en France commettre un attentat et s’il constitue un danger pour nous .

    • dolgan dit :

      Ha ben si Michel Onfray le dit …

      • Robert dit :

        Dolgan,
        Auriez vous une préférence pour Mélenchon?
        Certes, son discours risque d’être plus tortueux pour justifier ses positions politiques sur l’islamisme et la guerre au Mali.
        Mais bon, il est de gauche, prêt à avaler toutes les couleuvres possibles pour ne pas dévier d’un trait de la ligne, pas comme cette vipère anarcho crypto fasciste de Onfray.

  7. aleksandar dit :

    Le seul changement géopolitique important c’est l’élimination des djihadistes en Libye. pour couper les routes de soutien logistiques et financier
    D’ici là, et c’est en cours, la stratégie actuelle me semble pertinente.

  8. tartempion dit :

    Le bac à sable de ces généraux commence à être coûteux , je propose de laisser les bédouins se manger le foi entre eux au moins le résultat opérationnel là est parfaitement identifié , soit une économie de prés d’un milliard d’euros par an …..fermer le ban.

    • Géo dit :

      Ce ne sont pas les généraux qui demandent à intervenir partout.
      Au contraire ils disent depuis plusieurs années que trop, c’est trop.
      .
      Mais voilà : avec nos présidents quinquennaux successifs qui se prennent pour Napoléon aussitôt qu’ils deviennent « chef des armées », on envoie celles-ci partout sans savoir quel est le résultat à obtenir.
      .
      Et malheureusement toutes nos institutions « représentatives refusent de faire leur travail de contrôle républicain.
      Alors ça risque de durer encore comme ça jusqu’à ce que la France profonde ne réagisse.

  9. Robert dit :

    Donc, on leur renvoie tous les maliens qui ont si bien pris goût à la décadence occidentale, surtout celle des aides sociales, et qui sont venus faire de Montreuil la seconde ville malienne et en plus ils seront fiers de pouvoir contribuer à défendre et développer leur pays.
    Cela leur permettra d’échapper au racisme, à l’islamophobie et toutes les atroces exclusions en tout genre dont ils sont victimes chez nous, c’est la LDNA qui le dit, et pourront s’assurer que leur nombreuse progéniture puisse vivre plus sûrement leurs valeurs traditionnelles dans un environnement préservé de la décadence occidentale et chrétienne.
    Avec l’apport conséquent de locaux d’origine moins perméables à l’islamisme que ceux du cru, ayant acquis une certaine aisance financière, par rapport au pays, l’armée malienne s’en trouvera substantiellement renforcée.
    Les forces spéciales pourront retrouver leur rôle de troupes de choc avant de pouvoir rentrer au pays ou partir vaquer à d’autres missions.
    Bien sûr, cela devra s’accompagner de mesures très restrictives comme la suppression de la nationalité française à tous les émigrés maliens et le refus d’accueillir des prétendus réfugiés provenant de ce pays, économiques, sexuel, politique ou autre.
    Finalement, quand on y regarde bien, les problèmes trouvent toujours une solution quand on est pragmatique et raisonnable.

    • revnonausujai dit :

      forces spéciales = troupes de choc, ça me chagrine, la vraie vocation des FS est l’action du faible au fort en combinant audace , discrétion et effet de surprise ( exemple des SAS de la seconde guerre , des GMCA en Indo,,., encadrement des locaux à l’heure actuelle)
      Le choc, c’est – ou ce devrait être – les meilleures troupes d’infanterie ( ex le REP, les GCP ou GCM) voire d’autres armes .
      Entre l’incapacité des politiques, qui voient des économies illusoires , les rivalités de boutique entre unités et la soif de certains chefs de se tailler des fiefs, on arrive à une situation ou chacun fait sa soupe dans son coin sans optimisation des efforts et des résultats.

  10. Le Glaive dit :

    Le bourbier africain dans toute sa splendeur. Incapable de prendre des décisions un peu viriles, la présidence française et son entourage continuent à barboter dans le marigot qui engloutit des sommes phénoménales, ravage les matériels et les potentiels humains, plombe notre Défense nationale pour ce résultat zéro.
    Par centaines de milliers les Africains en état et en âge de combattre s’enfuient et viennent en France tant il est vrai qu’il est plus porteur de se retrouver dans une banlieue avec un Smartphone dernier modèle et habillé des derniers vêtements de marque, que de crapahuter dans la savane pour défendre son pays..
    nous avons notre Vietnam. Heureusement au niveau des pertes ce n’est pas encore l’équivalent mais c’est le même type de gouffre.
    Il n’y a pas 36 solutions et ce qui manque le plus, ce qui manque totalement, c’est le courage politique.
    Manque de courage politique là-bas et manque de courage politique ici : double peine pour les Français qui payent et qui accueillent sans que jamais , au grand jamais , on ne leur demande leur avis.

    • Alexandre B (VRP avec passeports) dit :

      Et bientôt, micron au Congo (avec Sarko qui court derrière pour éviter les ennuis judiciaires )…