CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Trente ans après la chute du Mur, la Bundeswehr n’a que deux généraux nés en ex-Allemagne de l’Est

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

43 contributions

  1. Stoltenberg dit :

    Peut-être pour éviter toute possibilité de « conflit d’intérêt » chez tous ces généraux qui ont obtenu leurs diplômes dans les Offiziershochschulen der DDR suivis des stages ou diplômes dans des académies militaires russes, fortement infiltrées par des agences de renseignement.
    .
    Autre chose, pour tous les trolls pro-russes de ce site: « Et un Allemand de l’Ouest dispose, en moyenne, d’un patrimoine de 94.000 euros. Soit un niveau plus de fois supérieur à celui que détient un « Ossi » [41.000 euros en 2017, ndlr]. »
    .
    Voici la différence entre l’occupation américaine (ou plutôt occidentale) et l’occupation russe. Zone occidentale= richesse, zone russe= misère. CQFD.

    • strider_1 dit :

      avant de vouloir s’attaquer aux troll pro russe on vérifie sois même qu’on en est pas un mais pour un autre pays, peut-être que ça vous rendra moins bête (pour pas dire con…) que vous en avez l’air maintenant 😉

      • Stoltenberg dit :

        Déjà, pour traiter quelqu’un de con et pour avoir un minimum de crédibilité, il faut au moins savoir transcrire correctement par écrit ce que l’on pense… Visiblement cette compétence n’est pas encore totalement maîtrisée à St. Pétersbourg.

        • strider_1 dit :

          raté, je suis né et a grandi en Normandie. néanmoins je reconnais que sans y avoir mit les pieds saint Saint-Pétersbourg possède un certain charme, merci pour ce conseil voyage, peut-être utiliserai-je aeroflot pour me rendre sur place un jour…

          sinon j’ai très bien compris ce que je voulais dire, sans doute les bot de l’otan (vu le pseudo ce serait guère étonnant) sont trop intellectuellement limité par des disque dur trop juste en capacité :p

          • Stoltenberg dit :

            Ouai, enfin, l’Ingrie c’est un peu la Normandie russe 🙂 En plus avec l’influence nordique… La seule différence c’est peut-être le niveau de richesse et la proportion de population souffrant du SIDA qui est supérieure à 2%… Mais bon, je ne vais pas trop vous taquiner, troll russe.
            .
            Relisez attentivement mon commentaire précédent, peut-être qu’au bout de 10 relectures votre cerveau sous-performant sera capable de comprendre son contenu.

          • Robert dit :

            Stoltenberg,
            D’ou tenez vous vos chiffres ?
            Ceux que j’ai sont inférieurs.
            Et connaissez vous les chiffres réels de la France ?

          • Stoltenberg dit :

            Robert : Effectivement, je me suis trompé, j’ai confondu les couleurs sur ce graphe :
            https://therussianreader.com/2017/01/26/russian-government-hiv-prevention-underfunding/
            .
            La proportion de personnes infectées dans l’Oblast de Léningrad se situe entre 1.5 et 2 %. Il est important de mentionner qu’il s’agit des chiffres officiels, on peut donc supposer que la proportion réelle dépasse les 2 %. C’est un énorme problème en Russie.
            .
            Non, je ne connais pas les chiffres réels en France. Supposez-vous qu’ils seraient plus élevés que les chiffres réels russes ?

          • Robert dit :

            Les chiffres en France sont difficiles à stabiliser, chaque vague de migrants les augmentent ainsi que ceux qui sont déjà là mais ne sont pas suivis. Les chiffres officiels, même des non dépistés, sont douteux, sans prise en charge avec traitement, on n’entre pas dans la case.
            Demandez si les toxicos de la colline du crack à Paris sont tous suivis, à coup sûr, crack et prostitution forment un risque très élevé. Ils se shootent aussi les produits comme le subutex, augmentant les risques. Homosexualité masculine et hétérosexualité africaine sont les deux risques majeurs en France, donc la baisse n’est pas pour demain. La sexualité précoce, l’usage de drogue donc risque de perte de la conscience et relation inerte ou subie, la misère affective grandissante, ne plaident pas pour une prévention sérieuse et efficace auprès des jeunes qui seront les adultes de demain. Il ne suffit pas de parler de capote mais de la réalité de l’acte et donc du risque potentiel. Pour avoir souvent parlé avec des jeunes, ils sont matraqués mais restent ignorants sur leur responsabilité et l’évitement possible d’une sexualité débridée qui restent les meilleurs moyens de prévention. Si on ne parle que de sexe et de technique et pas d’amour, pas de sentiment seulement, on passe à côté de l’essentiel.
            Je crois que les chiffres français sont présentés de façon à justifier l’argent mis dans les moyens de dépistage, le suivi et les traitements très onéreux ainsi que les pathologies qui attaquent des immunités affaiblies et d’autres problèmes liés aux échecs ou effets indésirables des traitements. On conjugue en général SIDA et l’hépatite qui se transmettent par les mêmes moyens. Et surtout, ils refusent obstinément de mettre à part les pratiques homosexuelles qui sont plus dangereuses comme infectieuses et multiplient les risques, par le nombre de partenaires, les pratiques et les prises de risque supplémentaires, drogue, sodomie sans préservatif, sado-masochisme voire prise de risque volontaire en couchant délibérément avec un infecté. C’est la première cause proportionnellement de transmission non pas de un à un ou deux comme l’hétérosexualité ordinaire, je ne parle pas des obsédés sexuels, mais de un à dix. Autrement dit, le nombre ne diminue jamais depuis le début des statistiques alors qu’il se stabilise chez les hétérosexuels en dehors des africains qui ont une sexualité très débridée et qui cachent souvent leur infection.
            Il y a en Russie un gros problème de toxicomanie, seringue et prostitution surtout par la sodomie sont les deux risques majeurs.
            Je ne serais pas étonné que le chiffre réel de tous les infectés soit proche de celui de la Russie, mais je n’ai pas la preuve.

    • garance dit :

      Pas que… lisez donc l’excellent article à ce sujet du Monde Diplomatique de ce mois. La colonisation de l’Est par l’Ouest.
      Rien n’est blanc ou noir, mais gris. Il n’y a pas d’anges sur terre.

    • Clément dit :

      L’historiographie contemporaine est en train de revenir sur la réunification et certains parlent désormais d’annexion de la RDA par la RFA. Même si l’écart économique entre l’Est et l’Ouest était conséquent en 1989, lors de la réunification la RDA fut « bradée » au profit de la RFA : les entreprises d’états et les ressources de l’Est furent vendue en dessous de leurs valeurs à des entreprises de l’Ouest. Le chômage a explosé en RDA également, sans parler de la condition des femmes qui s’est écroulée (socialement ce sont les grandes perdantes de la réunification).
      Alors oui l’écart économique existe et a toujours existé, mais la réunification a donné lieu à un « pillage » économique et social de l’ex RDA par la RFA. Et toujours selon les dernières découvertes historiques, ce « pillage » pèse tout autant que le passé socialiste dans l’état économique de l’Allemagne de l’Est (l’écart n’était pas si grand en 1989).

      • Stoltenberg dit :

        Oui, peut-être. Ce que je voulais dire c’est que c’est la sous-performance du socialisme qui est à la source de ces disparités et de la misère en Allemade l’est.

        • Clément dit :

          Et bien non justement (en tout cas selon les dernières découvertes historiques) : à l’époque du socialisme, l’écart entre les deux Allemagnes était plus faible qu’aujourd’hui. Le passage brutal à l’économie de marché a fait plus de mal (économiquement et socialement) aux Allemands de l’Est que le socialisme économique. C’est au niveau des libertés individuelles et politiques que les Allemands de l’Est ont gagné par rapport à la période socialiste.

          • Stoltenberg dit :

            Si ce n’est pas la sous-performance du socialisme qui est la cause, alors c’est quoi ? J’admets que peut-être la méthode appliquée afin de réduire les inégalités n’était pas forcément la meilleure. Toutefois, les Länder occidentaux ont transféré d’énormes quantités d’argent vers l’est afin de diminuer les disparités, il faut en parler aussi. Et ce n’est certainement pas par amour au Coca-Cola que des milliers d’Allemands de l’est risquaient leurs vies pour traverser la frontière. La situation entre la Corée du Sud et du Nord est similaire. On observe une énorme disparité de revenus due exclusivement à la sous-performance du système socialiste.

          • Clément dit :

            « Si ce n’est pas la sous-performance du socialisme qui est la cause, alors c’est quoi ?  »
            => le pillage d’un état par un autre. En effet les Länder occidentaux ont transféré d’énormes quantités d’argent vers l’est afin de diminuer les disparités. Mais ça ne sert à rien de donner à un instant T de l’argent de poche si en même temps on prend les ressources, les entreprises et qu’on fait exploser les prix. Avant 1989 il y avait moins de riche à l’Est qu’aujourd’hui, mais il y avait moins de pauvres aussi (proportionnellement à l’époque).
            Ce n’est pas la seule explication, comme le facteur « socialisme » n’est pas la seule non plus.

  2. Plusdepognon dit :

    La chute du mur de Berlin a été un événement majeur et c’est vite passé à la trappe dans les programmes scolaires. Pourtant nous vivons encore dans le monde qui en est issu:
    https://www.diploweb.com/L-Europe-strategique-de-1989-a-2019-de-l-eclatement-du-Bloc-de-l-Est-a-l-implosion-de-l-OTAN.html

    Quand à la répartition des postes, ils n’ont qu’à faire la bêtise habituelle de mettre des quotas de discrimination positive.

  3. Frédéric dit :

    J’en profite pour rajouter concernant l’interopérabilité entre les forces allemandes et américaines l’existence du  »II. (Deutsch-Amerikanischen) Korps » entre 1993 et 2005 – pas plus opérationnel que le corps franco allemand…-;

  4. Clavier dit :

    Pour avoir survolé ( dans les couloirs !) l’Allemagne de l’Est à l’époque de la guerre froide , je me souviens d’avoir remarqué que ça ressemblait furieusement à un vaste camp de Mourmelon……
    L’absence de voitures aux couleurs criardes de nos voisins de RFA était également curieux pour un observateur aérien ….
    Vu du niveau 70 on devine pas mal de choses ….

  5. Daniel1945 dit :

    En France, combien de généraux issus des quartiers dits sensibles ?

    • Clément dit :

      Il faudrait plutôt comparer l’Allemagne de l’Est avec nos régions anciennement industrielles plutôt qu’avec nos quartiers dits sensibles.

    • Czar dit :

      analogie totalement conne. Les Allemands de l’Est appartiennent au même peuple que leur ancien voisin de l’Ouest.

  6. Robert dit :

    Mais ils ont eu Merkel comme premier ministre, c’est à dire un agent de la STASI dont le père agent de la STASI lui-même était venu vivre en RDA dès la construction du mur.
    Merkel qui a été « blanchie » par la CDU avant de devenir premier ministre sans que personne ne sorte ce scandale.

    • berger dit :

      Je vois pas bien où est le scandale ?
      A moins que tu vois les politiques comme des oies blanches ???
      Au fait: combien de généraux musulmans dans notre beau pays ?

      • revnonausujai dit :

        eh bien , pour qu’il y ait des généraux musulmans, il faut d’abordqqu’il y ait des lieutenants de même religion, puis qu’ils montent dans la hiérarchie et les diplômes; curieusement les volontaires qualifiés ne se bousculent pas au portillon; vous confondez avec l’administration civile ou un ane baté peut devenir préfet par le fait du prince pourvu qu’il pense « bien »

      • Robert dit :

        Berger,
        Un agent de la STASI récupéré par la CIA, parce que cet agrément n’a pas été possible sans qu’elle devienne utile, pour diriger le pays le plus riche d’Europe et le véritable dirigeant de l’UE, vous avez raison on ne voit pas ou est le scandale.
        Continuez comme ça, tout va bien.
        Ne soyez pas pressé pour les généraux musulmans, cela viendra, vous pourrez vous réjouir en bon dhimmi.

      • Parigot dit :

        @ berger
        On appelle ça un « émir ». Il n’y a pas de parité par contre et n’est pas trop amical avec les LGBT. Par contre, c’est un prosélytisme en forte croissance qui prend pas mal de parts de marchés dans les pays en développement et même ici à voir la manifestation d’aujourd’hui.

        Et la France en a fabriqué quelques uns.

        L’Europe aussi d’ailleurs et de l’autre côté de la méditerranée, ils sont encore plus nombreux et plus actifs.

      • Czar dit :

        je constate que tu fais le lien de toi-même, sans que personne n’ait mis cet aspect de la question en avant, entre les risques d’infiltration communiste des apparatchiks Ossis et les hypothétiques »généraux musulmans »

        ton subconscient a parlé plus honnêtement que toi, rachid.

    • Plusdepognon dit :

      @ Robert
      Allons, allons… Vous ne voulez tout de même pas que l’on évoque le système de financement occulte « Octogon », c’est à dire le financement du parti démocrate chrétien de l’actuelle chancelière :
      https://youtu.be/DLRadOpEUUE

      L’émission d’Arte a failli etre censurée en Allemagne… en 2011.
      https://youtu.be/4hD3Ps35r38

      https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-medias/20110430.RUE2050/le-systeme-octogon-arte-la-censure-et-le-tresor-des-nazis.html

      • Robert dit :

        Plusdepognon,
        Mais évoquez mon cher, évoquez.
        Je ne l’ai pas lu, mais j’ai un peu idée du contenu.
        C’étaient les nazis qui ont financé la CDU, c’est ça ?

        • Plusdepognon dit :

          @ Robert
          Les nazis ont distribué de l’argent à des sociétés allemandes pour faire renaître leur parti après la seconde guerre mondiale.

          Ces sociétés ont planqué l’argent à travers des sociétés écrans et avec la complicité des banquiers suisses ( principalement du Liechtenstein), ceux-ci ont entre autres financer le parti démocrate-chrétien allemand (CDU).

          Nos pilleurs d’Etat n’ont rien inventé avec leur fraude fiscale pompeusement renommée « optimisation »…
          🙂

        • Robert dit :

          Plusdepognon,
          Permettez moi de douter.
          Après la guerre, les anciens nazis étaient loin. Les gens comme le banquier Genoud en Suisse ou les trafiquants d’armes allemands soutenaient les révolutions arabes. Je ne sais pas ce qu’il en reste actuellement. Les jeunes néo nazis idéalisent une société qu’ils n’ont pas connue ou, à mon avis, les nombreux alcooliques et les instables dans leurs rangs auraient eu quelques problèmes voire pire.
          Le NPD politiquement soutient l’héritage nationaliste allemand. Je ne vois vraiment pas la CDU, encore moins la CSU bavaroise, se faire les obligés des survivants du nazisme.
          J’ai lu tellement de conneries à propos du nazisme comme si, avec ce régime, tout était permis. J’aimerais bien connaître la source de votre info pour voir si ce n’est pas un des habituels mythomanes ou idéologues de gauche qui vivent sur la chasse au nazisme partout.
          Même la fraternité avec les arabes, contre les juifs, est en perte de vitesse vu l’invasion migratoire que les néo nazis dénoncent à tout va.

          • Plusdepognon dit :

            @ Robert
            Vous auriez pu cliquer sur le lien d’Arte…

            L’or n’a pas été perdu pour tout le monde.

    • Clément dit :

      Un agent de la STASI que la STASI elle même considérée comme opposée à la RDA et au communisme (« diversions politico-idéologiques ») ?

  7. Belzébuth dit :

    La Stasi n’aurait même pas rêvé de disposer des outils des multinationales du numérique :
    https://youtu.be/1KVtK1vJE6o

    Et ce sont les suspects eux mêmes qui nourrissent la bête :
    https://www.ouest-france.fr/reflexion/editorial/point-de-vue-vers-une-dictature-numerique-6574707

  8. Sharpe dit :

    Les futurs potentiels généraux des quartiers sensibles sont tous en taule, alors laissez leur le temps d’en sortir

    • garance dit :

      Excellent, et pas inexact si l’on considère que seule la criminalité leur a permis de changer de vie. Bon sujet de philo.

  9. Raymond75 dit :

    Sait on ce que sont devenus les pilotes de l’Allemagne de l’est, notamment des pilotes de Mig 29 ? ont ils été intégrés dans la Luftwaffe devenue unifiée ? Ils pilotaient des avions ‘de supériorité aérienne’ et connaissaient les techniques de combat et les équipements de la Russie.

  10. HA dit :

    Bon article, mais dommage de ne pas parler des mesures qui conduisent à des consequences logiques:
    – lorsque l’armée de l’ex DDR (RDA) a fusionné avec la Bundeswehr, les conditions posées pour les cadres étaient d’étre repris 2 dans la Bundeswehr DEUX grades en-dessous de leur grade NVA. Des capitaines se sont retrouvés adjudant-chefs et des lieutenant-colonels capitaines
    – sans surprise, 10 ans après la reunification, il ne restait à la fin des années 1990 que 7000 ex-cadres de la RDA au sein de la Bundeswehr… et avec un age et des perspectives de carrière assez bouchées
    Les 24 MiG-29 de ex armée de l’air est-allemande ont été intégrés pendant plus de 15 ans (chiffres et dates de tete) au sein du Jagdgeschwader 73 « Laage ». De mon souvenir ils ont ensuite ete revendus à une armée de l’Est de l’Europe… donc oui les pilotes avaient été gardés
    Les 900 et qq T-72 de la NVA ont servi pour toute une batterie de tests pour caractériser leurs faiblesses… je crois qu’ils n’ont jamais été remis en service en unite constituées (il y avait 4000 Léopard 2 et 1 pour ca) et servent pour beaucoup de pot de fleurs et de cibles sur les terrains d’entrainement…

  11. Davy Cosvie dit :

    Les Allemands ne savent donc pas faire de la discrimination positive ?
    Qu’ils viennent faire un stage chez nos idéologues qui confondent égalité des droits et égalité des compétences, on leur expliquera.

  12. Linguiste pinailleur dit :

    C’est toujours surprenant, cette formulation « ex-Allemagne de l’est ».
    Ex-RDA, d’accord.
    Mais l’Allemagne de l’est se trouve à l’est, elle n’a pas changé d’emplacement et elle n’est donc pas « ex-« .