CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Naval Group a mis au point une innovation majeure pour les sous-marins à propulsion diesel-électrique

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

28 contributions

  1. fond de gorge dit :

    l’espionnage doit déjà être au courant et ,ces systèmes seront comme d’hab pas mis en série assez vite par rapport à la concurrence …en France,voir en Europe on a inventer des tas de trucs ,le plus souvent ce sont ces derniers temps les américains qui les ont commercialiser avec succès à notre place faute de banquier prenant des risques en Europe ..ou bien les Russes par mimétisme espionnite et faute de financement l’Europe se tape sur le ventre et mange son pain sec …
    …le cinéma ,le dessin animé ,et on peut en fournir la liste longue ,tient les ailes Volantes furtive,les fusées ( l’allemagne nazie )écétéra ,

    • Clément dit :

      Dans le domaine des ventes de sous marins, nous n’avons pas à rougir et sommes à la pointe de l’innovation.

    • Lucy dit :

      Vu qu’une septantaine de brevets ont étés déposés, il ne doit pas y avoir grand chose de secret.

    • précision dit :

      alors les russes commercialiser quelque chose, ça me fait bien rire!
      Quand aux USA je n’ai pas d’exemple de commercialisation de grande envergure de produits racheté à bas prix à l’étranger, ces dernières années. Je serais curieux de savoir auxquels vous pensez. D’ailleurs la spécialité américaine me semble plutôt de prendre contrôle d’une entreprise et de revendre une coquille (presque) vide ensuite. Mais je ne vois justement pas d’exemple depuis une dizaine d’années. Et je ne me souviens pas du moindre « coup d’éclat » commercial depuis encore beaucoup plus longtemps.

    • Eric dit :

      L’aile volante ? Pas de chance pour vous, elle a été initiée par Jack Northrop dès 1941 aux Etats-Unis avec le prototype NM-1, lequel a abouti en 1946 au XB-35, la première « vraie » aile volante autopropulsée…
      En ce qui concerne les fusées, il faut être bien ignorant pour ne pas savoir que c’est l’américain Robert H. Goddard qui a construit et lancé les premières fusées opérationnelles et ce dès 1926. Sans parler du rôle éminent du soviétique Konstantin Tsiolkovski dans la conception et le développement des premiers engins de ce type ! Ca n’empêche pas certains de continuer de croire à la légende de Werner Von Braun « inventeur » des fusées, ce qui est une escroquerie.

      • patex dit :

        Oui et non. Northrop s’est inspiré d’européens, en l’occurence les frères Horten qui faisaient déjà voler des ailes volantes dans les années 1930.

      • patex dit :

        et pour la première aile volante autopropulsée, c’est aussi une Horten… non, les américains n’ont pas inventé l’eau chaude…

    • John dit :

      Sauf que de tels systèmes demandent un vrai travail de recherche et développement. et une mise au point très fine.
      Les programmes type F-35 avec une production totalement découplée du développement coûte cher, et des dizaines de standards différents existent. Est-ce réellement une solution?

      En plus, ici Naval Group investit dans une technologie qu’elle a déjà vendu à l’Australie.
      La France a continué avec le nucléaire…

      Donc au final, construire des sous marins emportant cette technologie c’est bien… Mais sans client, c’est ridicule.
      Et il se trouve que les pays ayant des sous-marins en Europe ont pour la plupart leur propre constructeur. (France, Allemagne, Espagne, Italie, Suède, Royaume Uni, Pays Bas)
      Les exceptions sont la Grèce, la Norvège, le Portugal…
      Parmi ces 3 pays, ils sont tous clients de la solution allemande de propulsion anaérobie… Et la Suède aussi développe cette propulsion.
      Pour ce qui est des USA, peu probable qu’ils se lancent sur le marché du diesel… non maîtrisé !

  2. Fralipolipi dit :

    Mer&Marine nous propose ici un article très détaillé (techniquement) sur le sujet :
    https://www.meretmarine.com/fr/content/sous-marins-le-nouvel-aip-de-naval-group-tient-ses-promesses
    et plut tôt en 2018
    https://www.meretmarine.com/fr/content/piles-combustible-naval-group-passe-les-5000-heures-de-fonctionnement
    et encore plus tôt en 2016
    https://www.meretmarine.com/fr/content/dcns-releve-le-defi-des-piles-combustible-de-seconde-generation
    .
    Il semble que Naval Group avance bien.
    Espérons qu’ils trouverons rapidement un client pour intégration sur Scorpène : pourquoi pas l’Inde ? ou la Pologne ?
    ou les Philippines (aussi intéressées par le Scorpène depuis peu) ?
    https://www.meretmarine.com/fr/content/naval-group-le-scorpene-interesserait-la-marine-philippine
    .
    Par contre, du côté du Shortfin Barracuda australien, il me semble qu’il n’est prévu aucun AIP in fine, … alors que c’était dans les projets au début.
    => Quelqu’un pourrait-il confirmer cela ?
    .
    @Laurent Lagneau
    Par ailleurs, quand vous écrivez « Étant donné que les technologies liées à la propulsion nucléaire ne peuvent faire l’objet d’aucun transfert dans le cadre d’une vente de sous-marin à un pays tiers »,
    il semble pourtant me revenir que les Pays-Bas étaient intéressés par l’achat du SNA Classe Rubis dans les années 70 ou 80. Même si finalement cela ne s’est pas fait, la France n’était pas contre ce projet à l’époque.
    Et plus proche de notre 21ème siècle, il y a bien la Russie qui « loue » un et bientôt deux SNA Akula à la Russie
    http://www.opex360.com/2019/03/08/linde-va-louer-un-second-sous-marin-nucleaire-dattaque-de-type-akula-a-la-russie/
    .
    du coup, cette impossibilité-interdication de cession de techno de la propulsion nuke n’est pas forcément totale.

    • Frédéric dit :

      @Fralipolipi Il y avait le Canada qui à était quelques années intéresser par des SNA et français et britanniques avaient proposer les leurs durant la seconde moitié des années 1980. Il doit avoir des accords signé depuis cette date concernant la non-prolifération.

      Pour les Pays Bas, j’avais écrit cela sur le wikipedia tiré d’un Flottes de Combat de1972 : Le principe de la construction d’un SNA est annoncé en mai 1964 par les Pays-Bas et un premier crédit d’études est dans le budget de la défense de 1965. En février 1970, le ministre de la Défense déclare que son gouvernement s’intéresse au projet de construction de la classe Rubis alors à l’étude en France. Les États-Unis auraient refusé toute aide à ce projet qui est resté sans suite. (vu la date de mise en service du premier Rubis en 1983, les néerlandais aurait attendu longtemps avant d’avoir les leurs)

    • Plusdepognon dit :

      @ Fralipolipi
      L’Inde est intéressée, mais en a t’elle les moyens ?
      https://lefauteuildecolbert.blogspot.com/2019/04/p75i-lien-avec-les-futurs-sna.html

  3. petitjean dit :

    bravo !
    belle entreprise !
    et une longueur d’avance !……….

  4. Le Suren dit :

    Alors, il ne nous reste plus qu’en acheter une dizaine pour renforcer notre escadre de Méditerranée. Les SNA seront pour l’Atlantique. Ainsi, on aura une force sous-marine crédible.

    • Clavier dit :

      Faudrait d’abord trouver les équipages……et l’argent ….

      • jo666 dit :

        140 mds d’aide aux entreprises et 80 rsa alloc nous donne les moyens d’un budget de 100 mds par an

        • dolgan dit :

          On peut aussi tailler dans les retraites et dans les crédits d’impôts pour acheter voiture/maison.
          .
          Comme ça, on met 10 soum de plus en océanie.
          .
          Facile.

      • TINA2009 dit :

        BSR Mr CLAVIER !

        – ARGENT : C’est le plus simple et facile à trouver —– > Faut juste vouloir !
        De L’argent , il y en a !!!! Il y a juste à prendre les décisions pour modifier la finalité de CET ARGENT QU’ON « PIQUE ».
        – Pour ce qui concerne d ‘attirer le personnel « ADEQUAT » , nous savons tous qu’il y a des solutions  » IMMEDIATES », pour attirer les prétendants à la VOCATION.

        En conclusion : peut-on espérer que vous arrêtez de raconter des conneries?
        Bien à Vous !

  5. PK dit :

    Ça ne résout pas le principal écueil de ce type de propulsion (contrairement aux SNA) : ils sont incapables d’aller vite sous l’eau longtemps (comme pour une escorte de GAN)

  6. Le Breton dit :

    L’usine Indret est à 5 kilomètres de chez moi, tout est très discret là-bas.

    • Le Breton dit :

      Mais l’endroit semble peu protégé, n’importe qui pourrait pénétrer dans l’enceinte sans soucis.

  7. NRJ dit :

    Imaginons qu’un jour Naval Group et TKMS décident de fusionner ou de se répartir les marchés. Comment cela devrait t’il se passer ?

    Une possibilité permise par cette innovation du système AIP de Naval Group serait que TKMS prenne en charge la construction des sous-marins océaniques « moyens » comme le Scorpène, la NG ayant la charge de sa propulsion via notamment ce système. NG fabriquerait pour sa part alors les sous-marins lourds en se basant sur les SNA et SNLE (ce qui mène aux contrats comme le Shortfin australien).

    Pour les navires de surface, TKMS aurait la charge des frégates (dépendant en tout cas du succès des FDI) tandis que NG ferait les corvettes et les navires plus gros type porte-hélicoptères ou porte-avion.

    • NRJ dit :

      Serait ce équitable ?

      • Posteur dit :

        Pour répondre simplement. Non.

        Et je ne vois pas en quoi ça le serais,TKMS n’est de toute manière pas en position de négocier,ses compétences inférieurs à DCNS (qui produit presque tout et maîtrise presque tout les domaines),elle a des problèmes économiques et sa maison mère n’est pas au meilleur de sa forme (endetté),de plus il y a déjà une alliance sur les frégates avec Fincantieri et on voit que c’est « moyen »,donc qu’est ce que ça donnerait avec les allemands ?
        .
        De toute manière TKMS à déjà refusé un projet d’alliance avec DCNS,ça en dit déjà long,donc c’est pas la peine de perdre son temps si ils ne sont pas d’accord et le cas Suédois avec Kockums laisse dire qu’être avec TKMS n’est pas la meilleur des idées.
        Quant à vos propositions elles sont… « bizarre ».
        Je ne vois pas en quoi TKMS devrait prendre en charge la construction des SMO « moyens » comparé à DCNS et je parlerais même pas des frégates,sur ce secteur TKMS n’existe pas,je connais les FREMM Française-Italienne ou encore Anglaise mais Allemande ?
        Je parle au niveau de la conception,popularité,je sais qu’ils font des frégates mais ils ont eu il me semble des déboires récents http://www.opex360.com/2018/01/10/tres-recente-fregate-bade-wurttemberg-decoit-marine-allemande/ et leurs besoins sont différents des notre,donc pourquoi devraient-ont leurs laisser faire les frégates qui ne seraient pas adapté à nos besoins ?
        Je ne vois pas en quoi elles seraient meilleur que les FREMM ou les FDI de DCNS qui pour rappel est situé dans un pays avec un accès maritime plus important et imposant et surement avec des meilleurs positions sur ces sujets là et expert que son voisin allemand coincé sur des petites sections maritimes de la mer du nord ou de la baltique.
        .
        Je ne comprend de toute façon pas pourquoi ces deux là devraient fusionné ou même tri-fusionné (Fincantieri),ils se débrouillent bien seul et n’ont pas besoin de coopérer pour dominer les marchés mondiaux,si l’un coule et ben tans pis pour lui,il se fera racheter et la consolidation se fera naturellement.

        Ha aussi,le sujet des sous marins qui est sensible sans parler du nucléaire,votre fusion/alliance tombe à l’eau déjà sur ces sujets là et on sait tous très bien que les allemands vont venir se plaindre qu’ils n’ont pas assez de part de travail ou voudront allez faire des projets ou s’infiltrer sur les gros projets français car en Allemagne,on se contente de boucher de pain avec quelques frégates et petit yatch civils et je parlerais pas du sujet nucléaire,je n’accorde aucune confiance au gouvernement pour nous défendre sur ces sujets là ou empêcher tout parasitage des allemands.
        .
        C’est donc Non. Je ne vois pas ce qu’on a à y gagner et je le rappel,le cas Kockums qui dissuade déjà de base et montre le comportement de TKMS envers ses concurrents dont DCNS fait partie.
        .
        TKMS de toute manière semble vouloir rester dans son coin,hé bien qu’ils y restent,la concurrence se chargera d’eux et les sud-coréens qui ont accaparé son savoir technologique vont surement se charger de les remplacer à terme.
        D’ailleurs la défaite du contrat Australien à l’air de les avoirs impacter https://www.lesechos.fr/2016/06/dcns-tend-la-main-a-thyssenkrupp-pour-parler-consolidation-europeenne-222198 et permet de positionner DCNS en force,inutile de dire qu’après ça,TKMS n’aura pas grand chose à négocier ou garder chez eux.. à part les sous marins classiques peut-être … il ne faut pas oublié le client Israélien (qui risque d’être un problème) et les Nordiques.
        .
        Si il doit y avoir une consolidation,ça devrait être à l’échelle nationale pas internationale,à l’échelle nationale en France,on a de quoi créer un mastodonte maritime vus la foule de chantiers qu’on a et leurs diversités,Militaire et Civiles en plus de leurs bonnes compétitivité.
        —-
        Après je peux comprendre votre bonne volonté de vouloir « partagé » et répartir mais DCNS par sa position dominante n’a pas grand chose à « supprimé » enfin à abandonné au profit de TKMS,pour le coup TKMS aurait du conserver Kockums et mieux le gérer (et pas le piller ou détruire) ou chercher une fusion avec les italiens qui n’existent pas sur les sous marins mais encore une fois,l’Italie et l’Allemagne n’ont pas les mêmes besoins maritimes sur le dessus de la mer donc pas besoin des mêmes frégates-navire ravitailleurs et j’en passe donc ça finira comme les FREMM mais en pire,la seul chose qui seront communes seront quelques armements et moteurs (et encore) et rien d’autres,le seul truc qui fonctionnera ça sera les sous marins vus que les italiens n’en produisent pas.

        • Posteur dit :

          Pour corriger certaines choses,je voulais dire que DCNS à surement bien plus de savoir faire,maîtrise que TKMS,je ne dis pas que TKMS ne sait rien faire ou n’a pas de maîtrise ou que ses conceptions sont toutes inférieurs mais à part les sous marins qui semble être bon et sans problème,le reste n’a pas grand chose à se faire valoir et on sait que les sous marins c’est stratégique et important,aucun des deux ne lâchera du lest dessus et les gouvernements encore moins,je ne vois pas ce qu’on peut faire au final..
          .
          Votre fusion donc est mal parti si on reprend que sur les navires de surface,on n’a peu de point de commun et les mêmes intérêts.
          Votre système de partage n’y changera rien,même pas sur qu’il soit respecter et je parlerais pas de la répartition des marchés,ça signifie donc suppression d’emplois ou restructuration dans l’un des deux,reste à voir,qui va payer et qui va profiter.

  8. Alain d dit :

    Je me suis déjà repassé la vidéo plusieurs fois depuis sa diffusion :>))
    https://www.youtube.com/watch?v=f6E6qyq8fBE
    Excellent!

  9. jack R dit :

    Macron a vendu Alstom aux USA , sans que PERSONNE ne s´y oppose , ce qui fait que la France ne peut plus fabriquer les turbines pour sous marins nucléaires . Qu´est ce qui va l´empêcher de vendre cette technique aussi ??