CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Burkina Faso : Une nouvelle attaque contre le convoi d’employés d’une société minière fait au moins 37 tués

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

26 contributions

  1. nimrodwing dit :

    La zone frontalière Burkina Faso / Mali est devenue en quelques années une zone de plus en plus pollué par les mouvement jihadistes et cette situation ne va pas en s’améliorant avec un gouvernement burkinabé n’a pas les moyens de lutter correctement.
    La Force Sabre (les FS européennes) si elle voit bien le jour, il y a du pain sur la planche, elle aura a y aller tout comme le fait barkhane, (si modalité de mission autorisé), un nettoyage plus que nécessaire.

  2. breer dit :

    Les populations illettrées, naïvement et culturellement soumises à leur religion se font manipuler par les discours des extrémistes, qui les abusent en les manipulant et les culpabilisant, pour mieux les dominer par la suite…. Un maximum de dirigeants africains durant des décennies se sont avant tout préoccupés de recherche de pouvoir, de domination, et d’accumulation de richesses, que d’éduquer et d’instruire leur populations, laissant les habitudes comportementales familiales, sociales et culturelles perdurer sans limites. Résultat la surpopulation de l’Afrique, une émigration sans fin, des sociétés corrompues, appauvries, sans possibilité d’avenir constructif, et les tenants d’une idéologie mortifère cherchant le pouvoir sur tout cela.

  3. petitjean dit :

    La vie ne vaut pas grand chose en Afrique
    Et franchement, on en a marre de ces massacres aux quatre coins de ce gigantesque continent
    foutez nous la paix avec ça , on s’en tape !
    Ils sont nuls, archi nuls : même pas foutu d’organiser sérieusement la protection d’un convoi ! Et pourtant la société exploitante gagne beaucoup beaucoup de fric !!
    Mais que tous les occidentaux se barrent de ce gigantesque merdier
    C’est vrai qu’ils ne sont pas foutu d’exploiter eux même les formidables trésors de leur sous sol. Et c’est ce diable « d’Homme blanc » qui a tout inventé !
    je ne sais pas pourquoi, mais je m’énerve……………….

    • Frédéric dit :

      J’ai mit à jour justement la fiche de cette société canadienne, ce n’est pas une multinationale tentatulaire ;

      https://fr.wikipedia.org/wiki/SEMAFO

      Au 31 décembre 2018 :
      * Fonds propres : 122 millions USD
      * Dettes : 117 millions de $
      * Production : 244 600 onces d’or qui ont rapporté 110 millions de $

  4. Raymond75 dit :

    Le Burkina Fasso, « pays des hommes intègres », avait eu une chance de s’en sortir grâce au capitaine Sankara (voir sur Internet), mais comme toujours en Afrique il a été assassiné lors d’un coup d’état.

  5. Plusdepognon dit :

    Barkhane, c’est le videur de la boîte de nuit.
    Les contrats juteux sont signés, mais contrairement à ce que bien des contributeurs africains stigmatise, ce n’est pas la france qui en profite…
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/11/07/massacre-au-burkina-le-convoi-de-la-societe-miniere-tombe-da-20618.html

    PS: l’attaque a commencé avec un IED qui a fait volé le vehicule « Bastion » des militaires accompagnant le convoi (puisqu’il y avait une polémique sur le VBL, il n’y a pas longtemps).
    Personnellement, j’aurai bien aimé que les américains nous donnent quelques MRAP, comme ils le font avec certains de leurs aliiés au Levant, même si certains disent que ce sont des véhicules pas adaptés non plus…

  6. Sam dit :

    @Carin
    Et voilà : on leur tape le sac de riz, ils nous tapent les pépites d’or… 😉

  7. Plusdepognon dit :

    A noter que la France a fait livrer 34 pick up « Recamp » au Burkina Faso, justement pour sortir des pistes et éviter ainsi les éventuels IED:
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/11/05/masstech-recamp-20615.html

    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2018/12/19/34-pick-up-pour-le-burkina-des-masstech-de-type-recamp-prets-19885.html

  8. Desty dit :

    C’est moche. Vu l’activité des firmes canadiennes et australiennes dans la zone Sahel, peut-être que la France pourrait leur demander une petite participation économique ou militaire à l’opération Barkhane ou à la formation des armées locales…

  9. Vinz dit :

    Pour le coup s’il y a une armée dans cette région où le soutien ne sera pas une perte de temps et d’argent, c’est celle du Burkina Faso.

    • Jack BAUER dit :

      Il n’ont pas ete tres efficace les soldats de haute-volta face a une poignée de bergers peuls appartenant a al-mourabitoune en 2016. Heureseument que les FS etaient la sinon le bilan aurait ete encore pire

  10. jyb dit :

    prédictibilité : mettre un calque sur les zones de djihado terrorisme et les voies de circulations interlopes (trafiquants et braconniers) tombées anciennement en désuétude. On peut s’interroger sur la véritable finalité de l’attaque des mineurs.

  11. vrai_chasseur dit :

    Mali, Burkina, pays d’or.
    La canadienne SEMAFO exploite les mines d’or du Burkina, dont les filons sont très prometteurs.
    Les djihadistes cherchent sans doute à s’approprier une partie des flux au sein de l’économie grise des trafics, pour mieux en contrôler les revenus.
    Elargissement de la stratégie djihadiste?, qui ne s’attaque plus simplement aux symboles du pouvoir (l’armée) en confrontation directe, mais n’hésite plus à s’attaquer aussi aux symboles de l’économie de ces pays.