CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Mme Parly prévient : « Nous mettrons du temps à vaincre » les groupes terroristes au Sahel

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

130 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Tenons-nous en juste à l’ intitulé de l’ article……..

    Alors ça , c’ est un très gros bobard ou incantation pour parfait gogo ………..

    Personne ne les vaincra car pour ce faire il faudrait pratiquement bousiller ou embastiller tout le monde ; en revanche , par la discussion , le temps qui passe , la prise de conscience et une opposition renforcée et déterminée , nous parviendrons à les amener à reculer voire à déposer les armes donc à les garder sous contrôle mais ce « contrôle » demeurera très instable ………………

    À présent , prenons connaissance de l’ article …… 😉

  2. Arno dit :

    Sans blagues!!
    Soit les locaux relèvent le défi de la lutte contre le terrorisme islamique, seuls!
    Soit c’est la guerre sans fin, #afghanistan

  3. Plusdepognon dit :

    Quand tu regardes le fond de l’abîme, n’oublies pas que l’abîme regarde au fond de toi.

    Cette guerre mondiale est un guerre totale et elle n’a pas de front. Clap, clap, clap…

    Un grand bravo pour tous les professionnels de la fabrication de l’ennemi, avec les guerres de civilisations, ce n’est pas comme ces lâches de communistes qui s’écroulent tout seuls au bout de 75 ans et on laissé tout ceux qui en vivaient à s’inquiéter pour leur avenir et les traites de leurs crédits immobiliers…

    Nous n’en verrons pas la fin.

    • Sempre en Davant dit :

      Plusdepognon,

      Vous m’aviez fait deux réponses et la fermeture des commentaires fut plus prompte que moi. Nos opinions se rejoignent.

      Permettez moi de préciser ma pensée par un blague belge. Chacun sait qu’Emile Littré était Belge et qu’avant lui nous ne savions pas ce que nous disions.

      Or, voila qu’un Belge se trouve à Paris depuis plusieurs semaines pour le travail, la besogne l’ennuie, la grisaille le gagne, les « frittes » à l’huile lui lestent l’estomac.
      Une vielle chanson lui revient et se disant que les « petites femmes » lui remonteront le moral « Allaye allaye » voila notre citoyen d’outre-Quiévrain qui s’en va à Pigalle.

      Le taxi déjà est fort long et fort dispendieux. Octante € sont engloutis par les raccourcis interminables et le gay luron des Flandre se dit que l’assoupissement ne sera pas forcément le premier terme de la charmante compagnie.
      Voila donc notre Homme près à rentrer à pied alors qu’il s’enquière du coût de l’expertise des arpenteuses.

      Bref, ayant maintes fois monté et descendu, d’un tapin l’autre négocié de son mieux, … le Belge a mal aux pieds et s’en retourne marri comme cocu.

      Pourtant dans un ultime effort il aborde encore cette isolée qu’il n’avait pas vu.

      Celle ci enfin lui propose un prix modique qu’il s’empresse d’accepter et, dès la rue, il paye avec joie les félicités espérées.
      Il suit donc la dame qui s’excuse de l’incommodité de l’escalier vétuste, des défauts de l’éclairage, et de sa chambrette au 9éme sans confort sur le palier.

      Justement, dès le premier palier, voila que la compagnie se prend marmonner « jidijidipa », presque à chaque marche, comme une toux, jidijidipa, comme un mantra, jidijidipa…

      Ce refrain devient une source d’inquiétude pour ce pauvre homme qui croyait enfin à sa bonne étoile et qui enfin, allaye, trouvait qu’il est doux d’être précédé par les dames dans les colimaçons.

      « jidijidipa » au quatrième… ça vous rend le Belge nerveux!
      Sentant peut être la chose, la « gaîté parisienne » lui fait un compliment « comme vous êtes gentils et sympathique » jidijidipa  » il y a plus que les belges comme vous pour être poli » jidijidipa « comme c’est prévenant de payer d’avance dans la rue » jidijidipa  » etc…

      Or voila qu’au septième, l’homme manque de souffle et de patience. Jidijidipa comme une locomotive à vapeur, ça lui rompt tout le charme d’être suiveur sur une paroi abrupte.

      Aussi il lance vouzyditesoupasquoiunefois???
      Oh que vous êtes très sympathique, très polis, très gentil, pi que vous payez d’avances… tellement que jidijidipa j’vous payerait une bière sitôt à ma chambrette.

      Alleye ça est gentil tout de même se dit le belge qui s’inquiétait pour rien… jidijidipa jidijidipa jidijidipa

      Ah Hé Ho zut qu’il pense voila que ça remet ça jidijidipa jidijidip jidijidipa..

      Allons faut vous tranquilliser Mlle j’suis un Belge poli, pi gentil, pi qui paye d’avance, pi qu’a pas peur des escaliers abrupts vétustes et mal éclairés… jidijidipa jidijidipa jidijidipa jidijidipa

      Vous m’êtes tellement sympathique que non seulement je vous offre une bière mais qu’en plus je vous fais un aveu…

      Ah bienvoui bon Allaye?!?

      C’est pour vous dire que j’ai pas de clitoris…

      Mais qu’à cela ne tienne kronenbourg, 1664 : tout m’est bon!

      • Plusdepognon dit :

        @ Sempre en davant
        Je la connaissais mais quel courage de l’avoir écrit avec tant d’entrain !
        Merci ! 😉

      • Vinz dit :

        Du coup, c’est quoi la définition de l’enlisement selon monsieur Littré ?
        .
        (J’invite d’ailleurs à lire le discours de réception de Pasteur à l’Académie française concernant l’énergumène : http://www.academie-francaise.fr/discours-de-reception-de-louis-pasteur) :
        « méthode [expérimentale] si féconde que des intelligences supérieures, éblouies par les conquêtes que lui doit l’esprit humain, ont cru qu’elle pouvait résoudre tous les problèmes. L’homme vénéré dont j’ai à vous entretenir partagea cette illusion. »

        • Sempre en Davant dit :

          Grand merci!
          Je n’aurai pas songé à chercher là!
          Puis je vous demander comment vous êtes tombé la dessus?
          Voila qui me coûtera le temps d’écrire des blagues !

        • Castel dit :

          Puisque vous parlez d’enlisement, et que Littré était d’origine Belge, je vais vous donnez l’avis de ces mêmes Belges concernant le symbole du coq Gaulois :
          « c’est le seul animal qui soit encore capable de chanter les deux pieds dans la merde !! « 

          • Castel dit :

            Autant pour moi, Littré n’était pas d’origine Belge, mais il faut dire que dans ce cas, on s’intéresse plus à son oeuvre lexicologique qu’à l’homme lui-même…..
            Enfin, cela m’aura permis d’en sortir une « bonne » concernant le point de vue Belge sur les Gaulois !!

      • jyb dit :

        @sempre
        donc il n’est pas si gay, le gai luron des flandres.

        • Sempre en Davant dit :

          Bien vu. 😉
          Mais plus sérieusement : n’est ce pas la bière qui importe?
          Cadeau-coutume sous l’arbre à palabre? Ne nommons pas la cérémonie…
          En rentrant, quand réaliserat’il que ses dépenses et son agitation n’ont amusé que lui et bien brièvement?!?
          Qu’il a des morpions, des punaises de lits, que les mictions le brûle?
          Bast, vous avez compris!

      • ScopeWizard dit :

        C’ est quoi un clitorix ? 🙂

      • Castel dit :

        Ben non, Littré n’était pas d’origine Belge, il était né à Paris, de parents originaires d’Avranches.
        Mais , comme je n’avais pas pensé à vérifier, j’ai confirmé involontairement vos propos un peu plus loin….
        bien sûr, ce n’est pas bien grave, mais cela montre bien comment on peut propager des « Fakes » même involontaires, si l’on ne prend pas soin de vérifier ses sources !!

  4. PK dit :

    « Seulement, les financements internationaux pourtant promis à cette force conjointe du G5 Sahel peinent à être débloqués, ce qui ne permet pas de remédier aux lacunes les plus criantes… alors que la situation matérielle des armées locales n’est guère plus reluisante. »

    Même si on débloquait immédiatement des dizaines de milliards d’euros, ça ne résoudrait rien. L’Afrique reste l’Afrique : les gars roupilleront, se bourreront la gueule et se feront dessouder parce qu’ils ne font pas la guerre sérieusement.

    • Moussa dit :

      @pk
      Ouais t’as raison ! Ces feignasses d’africains a part roupiller , se bourrer la gueule et de temps à autre traverser la Méditérannée à la nage pour venir bourrer nos femmes ne savent rien faire d’autres ! Et c’est mieux comme ça ! Car s’ils avaient bénéficier de l’entrainement et de l’armement dont bénéficient les islamo-otaniens qu’adviendrait-il alors de nous ?
      De toute façon comme dit la Ministre « Nous mettrons du temps à vaincre » les groupes terroristes au Sahel » . C’est à dire tout le temps que les intérêts de la France et de ses multinationales l’exigeront . C’est vrai , les africains sont des sous hommes mais leur sous sol est tellement riche ! D’ailleurs n’est ce pas nous qui avons intentionnellement créé ce chaos ?!!

      • Paul Bismuth dit :

        @ Moussa
        Je ne suis pas certain que « PK » ne parlait que des africains…

      • ScopeWizard dit :

        @Moussa

        Nombre d’ Africains correspondent effectivement à cette description ; d’ une part , c’ est culturel , d’ autre part vous remarquerez que dans nombre de pays où il fait très chaud , les mecs branlent rien et ne font que dormir ou baiser ……………….. ah oui , et de temps à autre penser à bouffer un gnou toujours plus facile à chopper qu’ une gazelle ……………

        Si si , authentique !

        Hein ? Si je rigole ?

        Ben , d’ après vous ? 😉

      • Aymard de Ledonner dit :

        Je souscris au coté ironique de la première partie de votre commentaire. PK aurait pu être mieux inspiré et se rappeler par exemple les louanges délivrées aux forces tchadienne dont l’efficacité est reconnue.
        Par contre le couplet sur le sous-sol immensément riche qui justifierait la présence française, là non. Désolé mais non.
        Tout d’abord dans les pays du Sahel qui sont en train de sombrer dans le chaos, les ressources minières sont beaucoup plus faibles que plus au sud.
        Le Niger a de l’uranium poue encore un certain temps mais l’une des mines vient de fermer et l’autre n’en a plus que pour quelques années. Il y a certes un projet en cours mais qui est actuellement gelé.
        Surtout les cyniques vous diront qu’il n’est nul besoin de stabiliser tout un pays pour en exploiter certaines richesses. Les pétroliers arrivent très bien à fonctionner en pleine guerre civile. Ils construisent des enceintes fortifiées protégées par des mercenaires bien équipés dont ils ne sortent qu’en convoi avec escorte. Le pays peut être à feu et à sang, le business continue….
        Orano pourrait faire de même pour ses mines. Les gens de Lafarge ont même réussi à faire tourner leur usine de ciment dans une zone contrôlée par Daesh….
        Donc non, si la France intervient militairement, c’est d’abord pour essayer d’éviter le chaos. Bien sur qu’il y a des intérêts économiques. Mais ce n’est pas la principale raison.
        Et les populistes de tout poil devraient faire attention car s’ils font trop de bruit et bien un président français pourrait bien considérer qu’il n’est plus tenable pour lui de maintenir des troupes au Sahel, et vous vous retrouveriez comme il y a quelques années, quand les djihadistes étaient à Tombouctou et Gao et se préparaient à fondre sur Bamako.
        Il n’y a pas d’intérêt électoral pour un président français à avoir des troupes au Mali. Hollande a retiré les troupes françaises d’Afghanistan. Dans trois ans un président français pourrait très bien abandonner le Sahel à son sort sous couvert de « décolonisation »…….

        • Daniel BESSON dit :

          Cit : [ Donc non, si la France intervient militairement, c’est d’abord pour essayer d’éviter le chaos. Bien sur qu’il y a des intérêts économiques. Mais ce n’est pas la principale raison. ]
          Vous oubliez :*
          1- Le devoir des [ censuré ] supérieures d’apporter la civilisation aux [ censuré ] inférieures
          2- Y apporter les  » valeursdelarépublik  » ©™
          3- La  » mission civilisatrice  » de la Vrôônze en Afrique
          4-……
          Cit [ il y a quelques années, quand les djihadistes étaient à Tombouctou et Gao et se préparaient à fondre sur Bamako ]
          Et alors ? Cela aurait seulement rétabli la partition envisagée par le gouverneur Pierre MESSMER ….

      • Vinz dit :

        La preuve du pudding [africain] est dans sa digestion, comme disent les Bretons. Une bonne gastro chronique depuis 60 ans.
        .
        islamo-otanien. Fallait y penser. Quel merveilleux continent décidément.

  5. MAS 36 dit :

    Non sans blague ! Vu les effectifs mis en oeuvre effectivement . Et de plus sans soutien de la population locale, ça va durer..durer…durer

    • Daniel1945 dit :

      Cela fait plus de 50 ans que la France forme les armées africaines, en vérité, des gardes présidentielles qui n’ont jamais eu le soutien de la population locale !

  6. NRJ dit :

    Au moins Parly ne déçoit pas. Il fallait de la bonne parole de politicard et elle fait bien le job. Déjà en parlant de groupes « terroristes ». On ne parle même plus seulement d’islamistes car pensait pertinemment que le noeud du problème, c’est les conflits interethniques. Les islamistes ne sont que des soutiens obligés des ethnies hostiles aux gouvernements que nous soutenons. Il suffit de voir ce qu’en disent nos alliés (« https://amp.dw.com/fr/a-quoi-ressemble-le-quotidien-de-larm%C3%A9e-allemande-au-mali/a-47940812).

    Marrant sinon que l’on en appelle aux Européens. Je laisse certains anti Europe ici en discuter, mais on est toujours d’accord pour critiquer l’Europe, mais quand on est dans la mouise, c’est vers eux qu’on se tourne. J’espère que l’Europe a d’autres priorités que soutenir des régimes considérés presque unanimement comme corrompus(https://www.google.com/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/08/01/au-mali-le-systeme-est-infeste-par-la-corruption-et-les-citoyens-y-sont-habitues_5495410_3212.html&ved=2ahUKEwjBkc2f-NDlAhXEyIUKHQDFDngQFjAAegQIBBAB&usg=AOvVaw0M3MNskR2uVXz57kGdJ_z8).

    « la force Barkhane « ne s’enlise pas » « . Il y a bien que Parly pour voir ça. On est là bas depuis 2013. Les attaques contre nous et l’onu sont de plus en plus nombreuses et on commence à être de plus en plus impopulaire, y compris chez nos « alliés ». Quand on compare à l’Afghanistan la seule différence est la campagne de presse en France qui est moins opposée à cette intervention.

  7. Bricoleur dit :

     » Il faut accompagner les forces armées sahéliennes après les avoir formées, y compris lorsqu’elles vont au combat, et pas seulement dans les états-majors.  » C’est certainement la solution efficace: des officiers et sous-officiers européens prenant le commandement d’unités de soldats africains. Cela rappelle très exactement l’Indochine et l’Algérie … Et ça marchait. MAIS ni les autorités gouvernementales africaines gouvernementales (pour laisser commander leurs soldats par des étrangers), ni les gouvernants européens (pour envoyer des personnels volontaires et compétents) sont prêts à de telles décisions.
    Alors … Un sacré travail de persuasion à faire pour nos MINAE ET MINARM. Le boulot est d’abord à faire dans les bureaux des capitales.

  8. Durandal dit :

    Qui payent ces djihadistes?
    C’est ceux qui tir les ficelles qu’ils faut « sanctionner ».

    • berger dit :

      Pas question ! Ceux qui les financent sont nos amis….

      • Durandal dit :

        Oui je sais bien, c’est un drôle de paradoxe qui ne doit pas amuser nos soldats..

        Les arabes, les vrais, ont une main d’œuvre bon marché avec leurs esclaves berbères, enfin ceux qui se prennent pour des arabes, ceux qui ont laissé mourir Diyha la Kahina.
        Les véritables Berbères eux je les admires.

      • ScopeWizard dit :

        @berger

        Et pas n’ importe lesquels ; les meilleurs ! 😉

    • Parigot dit :

      @ Durandal
      L’islamisation est une des conséquences de la mondialisation. Vous voyez la taille de l’ennemi ?

  9. revnonausujai dit :

    En gros, elle préconise la même stratégie gagnante qu’elle a appliqué à Air France et à la SNCF: on laisse pisser le mérinos et on compte sur la providence et le Contributeur Inconnu pour apporter un début de solution.
    Quelqu’un lui a dit que ce coup-ci, elle ne touchera pas de parachute doré ?

  10. CaptainàDocs dit :

    Encore un mort et des blessés au 1er Spahis, c’est beaucoup trop ! Les VBL ne sont pas des véhicules d’escorte de convoi en Afrique, mais de reconnaissance discrète en Centre-Europe . Si les « armées » Sahéliennes et la Force Barkhane n’arrivent pas à « nettoyer » ces déserts Moyennageux depuis 2013 avec leurs règles d’engagement onusiennes, alors laissons ces déserts aux divisions Chinoises qui sauront certainement mieux « neutraliser » ces lâches barbares … Nos enfants ne veulent plus mourir pour la France-Afrique !

  11. Clavier dit :

    On les conseille…on les accompagne , on fait la guerre à leur place
    Elle va finir par se prendre pour Mc Namara, la Parly ……

  12. nimrodwing dit :

    L’armée française n’est pas le remède magique a tout, la zone sahélienne est trop immense, les différents groupes terroristes implantés traversent des frontières poreuses et nous manquons de partenaires, alors oui ce va prendre beaucoup de temps.

    Nos gaillards font le job, la perte d’un spahis dernièrement l’atteste sans oublier tous les autres, les caches d’armes anéantis ainsi que les pertes jihadistes lors d’accrochages avec barkhane.
    La patience est tout un art.

    • claude Maitre dit :

      Combien d’ennemis neutralisés en 6 ans? Faites le calcul du prix de revient par tête. Il y a de quoi être effrayé.

      • tschok dit :

        Oui mais en mètre carré libéré, c’est mieux.

      • Carin dit :

        @claude maître
        Justement on ne connais pas le nombre exact de mort chez les nuisibles.. ces derniers les emportent. Seuls son comptabilisés ceux dont les corps sont éparpillés et que les légistes rassemblent.
        Souvenez-vous d’Usbeen aucun corps trouvés sur le col, et seules les images d’un drone américain ont montré les très nombreux corps portés par les nuisibles et retirés du lieu.

        • Roger Dubreuil dit :

          @ carin
          Les « nuisibles » n’emportent pas leurs morts, ils laissent sur place les cadavres (et les blessés morituri). Quand il n’y a pas de cadavres ennemis, ça signifie seulement qu’il n’y avait pas vraiment d’attaque ennemie. Mais les troupes africaines « régulières », sans structures ni cohésion, sont affolées au moindre coup de feu.
          .
          Faites de bric-et-de-broc, les troupes africaines « gouvernementales » n’ont aucune stabilité émotionnelle : c’est la panique dès que « ça commence à péter ». Dans cette panique les « tirs amis » partent dans tous les sens et ça fait du dégât.
          .
          Les « nuisibles », après avoir ouvert le feu et ainsi déclenché la panique, peuvent décrocher tranquillement pendant que les « réguliers » s’entretuent bêtement et jusqu’au dernier.
          .
          Depuis plus de cinquante ans que l’on voit ce scenario se répéter, il est largement temps pour la France d’arrêter la langue de bois politique et de prendre une décision.

          • Roger Dubreuil dit :

            NB : je parle de ce que je connais au Sahel. Pour l’Afghanistan, je ne sais pas.

  13. Daniel BESSON dit :

    Je croyais Samory capturé , les  » rebelles mahométans  » soumis et le Sahara conquis ?
    Nous aurait-on menti ???????…..

    https://carnetdelalangueespace.files.wordpress.com/2018/12/le_petit_journal_supplc3a9ment_du_-_bpt6k7163020_1.jpeg
    https://www.rubylane.com/item/603468-PetitJournal1/Original-print-French-newspaper-Le-Petit

    On ne m’avertit décidemment jamais de rien !

  14. petitjean dit :

    C’est ce qui s’appelle enfoncer des portes ouvertes !
    Quel est l’objectif politique de notre présence dans cette région d’Afrique ?
    A quelle échéance y aura-t-il une solution politique ? Peut-il y avoir une solution politique autre que la partition ou plutôt l’instauration d’un fédéralisme ?
    Et nous répétons sans cesse ce mantra : « les pays européens doivent se joindre à nous pour vaincre les islamistes »….mais ces partenaires européens ne le veulent pas, ou alors s’engagent à dose homéopathique.
    il « faudra encore du temps pour construire cette résilience des forces locales » et « encore des efforts, de la détermination et de la constance. » déclare la ministre. Alors nous y sommes pour un siècle !
    Je rappelle que le feu couve en France. Les experts parlent de « guerre de basse intensité »
    il est peut être temps de rapatrier nos hommes pour « pacifier et récupérer les territoires perdus de la république » !!……….

    • tschok dit :

      Quels « experts »?

      • ScopeWizard dit :

        Ben , selon vous , ceux qui ne disent que des conneries , parly ….. euh ….. pardi ! 🙂

      • petitjean dit :

        plongez vous dans les dossiers, les rapports, je ne vais pas le faire à votre place !

        • tschok dit :

          Ah OK. Vos experts, c’est Jojo, René et Raoul, diplômés es science en conflit de basse intensité au troquet du coin.

          J’ai parcouru leurs rapports comme le pèlerin arpente les chemins de Compostelle: avec la foi ardente du jeune communiant.

          Ça m’a coûté une tournée générale.

    • jean dit :

      On a déjà nos hommes ici, et ça s’appelle sentinelle….et c’est une belle réussite : véritable entreprise de sape et de destruction des capacités opérationnelles de nos armées 🙁

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Alors nous y sommes pour un siècle ! ]
      Nous y sommes déjà depuis 140 ans !

  15. MAS 36 dit :

    Voilà le résultat à force de fermer les yeux sur la corruption endémiques des dirigeants locaux . Tout commence par le commencement : un registre d’état civil, un cadastre, une politique agraire , un Etat quoi .

    De quoi vivent les populations locales. Régions désertiques ou semi-désertiques, un peu d’élevage , un peu de culture, pas assez pour nourrir tout le monde, pas d’industrie, chacun se débrouille. Les prophètes religieux ont un bel avenir encore.

    Beaucoup sur le site n’ont pas attendu des années pour prédire le constat de la Ministre. Pauvres de nous.

    • Moussa dit :

      @MAS 36
      Non , c’est vrai il n’y a pas d’industries parce que la France , pour ne citer quelle , préfère transformer elle même les matières premières extraites qu’elle pourra revendre avec une large plus value à ceux là mêmes dont elle a « piqué  » ces richesses avec la bénédiction de ces dictateurs qu’elle a mis en place… Quant aux « prophètes religieux » ce ne sont que des chevaux de Troie qui justifient la présence des forces étrangères combien même quelques soldats sont sacrifiés ! Multinationales et banque centrale obliges !

      • MAS 36 dit :

        Thomas SANKARA avait commencé à responsabiliser ces concitoyens hélas ça c’est mal terminé pour lui. Il appartient aux citoyens de prendre leur destin en main. Il n’y a qu’à regarder dans nos universités et ailleurs pour voir qu’il y a une élite africaine. Que fait-elle ?

      • Czar dit :

        omais oui mombassa, toujours victimes, c’est quand même étonnant avec vos pyramides volantes à rendre jaloux les F22.

        serait temps que vous activiez le projet Troposphère V https://youtu.be/TrlKWtkce5I

      • Carin dit :

        @Moussa
        Vous avez l’accusation de vol un peu facile…
        les ouvriers maliens qui travaillent dans ces mines sont payés.. et même plutôt bien payés puisqu’ils se bousculent pour y bosser. Le gouvernement Malien ne nous fait pas cadeau des minerais extraits. De plus Areva vient de fermer un site d’extraction parce qu’il est en zone dangereuse (et non parce qu’il est à sec), qu’est-ce qui empêche le Mali de se doter de matos d’extraction et à reprendre le boulot à son propre compte? Nous sommes prêt à lui acheter le produit extrait, voir même le produit fini si l’Etat Malien peut mettre sur pieds des usines de traitement capables d’extraire l’uranium des montagnes de terre récoltées dans les mines. Ça fait combien d’années qu’Areva forme des ingénieurs Maliens pour faire tourner ces mines?
        Voilà @Moussa, le Mali a les ingénieurs, et la main d’œuvre, il ne lui reste qu’à se prendre en main… mais c’est plus facile de pleurer et de faire la manche auprès des institutions mondiales de sommes colossales qui sont englouties dans les poches de quelques uns, ou de montrer du doigt l’ancien colon, que l’on s’empresse de dénigrer dès qu’il dénonce le véritable vol du peuple Malien par ses propres élus! Et l’empressement de ces mêmes élus à garder un peuple dans l’ignorance et l’analphabétisme pour mieux le contrôler.

  16. Edouard dit :

    Parly a parlé… Heureusement qu’elle est là pour le dire d’ailleurs. Parce que F Hollande, il y a quelques années, avait annoncé une victoire en 6 mois. Donc je pensais que tout était fini depuis longtemps !!!!! Je trompé.

    • ScopeWizard dit :

      @Edouard

      Parly parlât ou par-là ? 🙂

      F Hollande , soit le prochain Président de la France pour 6 ans , ne l’ oubliez pas ; donc un peu de respect envers le futur chef in chief , je vous prie ………… 😉

      Hein ? Fiction ? Il y a loin entre ses rêves et la réalité qui sera sienne dans trois ans ?
      Oui , très vraisemblablement quoique ; en tous cas , sans l’ ombre d’ un doute , ce sera sans moi .

  17. Carin dit :

    Personnellement ce que je comprends dans ce discours, c’est que Mme Parly commence à donner de grands coups de pieds dans les banettes ou nos partenaires européens font la sieste…
    si elle parle de l’EUTM Mali, c’est pour dire tout son ressenti envers les pays qui se chargent des formations des FAMA… a l’intérieur des casernes!
    Si elle parle de la MINUSMA, c’est pour dire tout son ressenti envers les pays qui la composent et ne sortent pas du centre ville de GAO, car chaque fois qu’ils patrouillent ne serait-ce qu’autour ils ont des problèmes.
    Elle aurait pu citer les armées Tchadiennes qui sont ce qu’elles sont parce que nos mili les forment depuis des lustres et que lorsque les officiers de leurs commandement supérieur sont entrés dans l’armée c’est déjà des français qui les formaient et montaient au feu avec eux… aujourd’hui ces officiers ne savent pas faire autrement que comme ils ont appris tout au long de leurs carrières.
    Elle invite donc les Allemands, Belges, et autres formateurs à nous emboîter le pas s’ils veulent un jour pouvoir se reposer sur les armées de ces pays, sans devoir déplacer des milliers de leurs mili à chaque crise.

  18. Auguste dit :

    Vu la tournure que prennent les évènements (plus on en élimine,plus ils se multiplient) je crains qu’on ne revienne à la maison,plus vite que prévu,poussés dehors.Ou que l’on s’entête et qu’on embrase toute l’Afrique, pour quand même en sortir,mais la tête haute,avec le sens du devoir accompli.Je l’a sent de plus en plus mal cette histoire.

  19. Lassithi dit :

    Entre Madame le ministre et de bonne veille Rangers, je choisis les secondes.
    Elles ont, elles, une vraie utilité.
    Elle ne sert à rien. Un CV désastreux à l’image du régime qu’elle sert.
    Pendant ce temps là, la vraie vie, c’est le biffin là bas qui la subit. Allez un biffin pour combien de Km2 ?

    • 341CGH dit :

      Comme sous Sarko, ce ministre a été choisi pour son incompétence afin de ne pas faire d’ombre à un autre incompétent : le président « chef des armées ».

    • ScopeWizard dit :

      @Lassithi

      Oui et bien les Rangers , je vous les laisse ; 20 à 23 ampoules réparties sur deux pieds ( eh oui , il n’ y en avait pas davantage : d’ ampoules , non de pieds ! ) à devoir traiter façon maison système « D » à chaque retour de marches , ça vous parle ?

      Disons que perso , ça a nette tendance à me dire quelque chose ………….. 😉

    • ScopeWizard dit :

      @Plusdepognon

      Mais où avez-vous appris à tirer si vite , vous ??? 🙂

      Pas même le temps de penser à sortir l’ arme de son étui ( dégainer ) que le coup est déjà parti , même l’ ombre se fait avoir ……………. 😉

  20. vrai_chasseur dit :

    Le problème malien va au-delà de la seule dimension militaire.
    C’est toutes les fonctions régaliennes de l’état malien qui sont contestées par les djihadistes : armée, police, justice, éducation, santé. Même l’administration du cadastre pour les terres pastorales est contestée.
    La bascule stratégique de ce pays contre le djihadisme s’opèrera quand la population malienne elle-même verra un meilleur bénéfice dans ce que lui apporte l’état malien. Là elle ne servira plus de terreau aux djihadistes, notamment par désespérance de la jeunesse.
    Les options ne sont pas infinies : il faut sécuriser et administrer en même temps.
    la vraie question est donc la nature et la largeur du support à cet état malien.
    Si on balaie toutes les options :
    – on ne fait rien du tout. On laisse les africains se débrouiller, on remballe Barkhane, on laisse quelques instructeurs pour le G5Sahel et on se casse. C’est prendre un gros risque de laisser fleurir d’immenses foyers d’insécurité aux portes sud de l’Europe.
    – on soutient militairement et on co-administre. On refait du Lyautey, en somme… très compliqué à mettre en oeuvre et politiquement très sensible.
    – on ne soutient que militairement, français ou européen. Là il faut effectivement être très patient, et attendre que les autres fonctions régaliennes du Mali prennent pied à la faveur d’une instauration d’un meilleur niveau de sécurité.
    Dans cette option de soutien uniquement militaire et sécuritaire, on peut aussi, comme au Tchad, permettre à un homme fort de tenir le pays avec une main de fer, quitte à fermer les yeux sur ses entorses à la démocratie canonique au nom d’une realpolitik à visée plus stratégique. On soutient une ‘démocrature’, en quelque sorte. Les russes ont compris et le font bien en Syrie, en soutenant un Assad dictateur pourtant soupçonné de gazer sa propre population à l’arme chimique. Pour le moment, personne ne leur conteste cette stratégie de soutien compte tenu des résultats qu’ils obtiennent sur le terrain et au-delà, sur la scène internationale.
    Tout l’enjeu de la France au Mali est là : le soutien militaire au Mali n’est efficace que s’il permet à cet état de se renforcer sur ses autres dimensions régaliennes. Dès lors, une des question clés est, faut-il ou non intervenir sur ces autres dimensions, et comment le faire ?

    • Czar dit :

      « on ne fait rien du tout. On laisse les africains se débrouiller, on remballe Barkhane, on laisse quelques instructeurs pour le G5Sahel et on se casse. C’est prendre un gros risque de laisser fleurir d’immenses foyers d’insécurité aux portes sud de l’Europe. »

      bla bla bla  » si on fait rien en Indo, les comunisssss vont déferler à moins de deux étapes du Tour de France. La défense de l’Oxydant commence à Hanoï/Suez/Oran/rayez les trois mentions inutiles) »

      On plie les gaules, on forme des bataillons de Maliens de Montreuil et on les renvoie maintenir l’ordre chez eux, et on drone tout ce qui ne comprend pas l’impératif essentiel de la bonne gouvernance, du développement soutenable et du mariafg tous toussétoutt depuis Mont-Verdun.

      marre de cette pulsion néo-coloniale des catho-zombies.

      si vous voulez crapahuter dans le djebel à la recherche de crassous djihadistes, y a le Centre commercial Evry 2 ouvert tous les ouiquendes. préférez le parking au deuxième sous-sol, c’est plus facile pour les VAB.

    • tschok dit :

      La difficulté de l’option Lyautey, c’est que dans sa version moderne elle revient à faire du nation building.

      Or, nous Occidentaux, nous ne pouvons accepter de faire du nation building que s’il est accompagné d’un volet empowerment en direction des minorités ethniques maltraitées par l’Etat central.

      Et c’est là que ça coince sévèrement.

  21. revnonausujai dit :

    Parly ( et le gourou en chef) feraient bien d’écouter:
    http://www.youtube.com/watch?v=T5WdpSPeQUE
    Quand il y a le feu au chateau, lez écuries ne sont pas prioritaires.

    • Mantore Gérard dit :

      J’en parlerai à mon cheval.
      … Mais blague à part, nous avons vraiment toutes les bonnes raisons de laisser tomber l’Afrique.

  22. Noël BERGON dit :

    pour ceux qui ont un peu de connaissances sur l’histoire des occidentaux en Afrique…il serait bon de se rappeler qu’il n’y a pas là grand chose de nouveau depuis plusieurs siècles…les touaregs …les peuls…les dogons…les toubous…les baggaras etc…dans la culture de chacun de ces peuples  » l’autre » est un ennemi mortel…est venu se mettre là dessus les doctrines religieuses en plus de l’animisme et des religions traditionnelles…les forces coloniales Françaises se sont servies de ces éléments pour pouvoir contrôler les populations…en fait les Français n’étaient pas très nombreux pour contrôler les pays…ils jouaient donc sur l’esprit belliqueux des peuples autochtones entre eux… ce que je veux dire c’est que la force G5 sahel n’est pas une forme qui culturellement est comprise :on leurs demandent de combattre « avec » leur ennemi héréditaire… souvent ils ont plus de haine contre ceux avec qui ils combattent ,que contre les djiadistes !…pour mémoire ,mon grand père qui était dans la « colo » recrutait et instruisait les troupes coloniales en Haute -Volta,il à fait 7 tours en 14-18 (recrutement et formation de 7 compagnies de tirailleurs)il y avait disait il une règle:se servir de la haine ancestrale contre les autres pour les transcendaient et les rendre fou…

    • ScopeWizard dit :

      @Noël BERGON

      Merci de cet élément ! 🙂

      C’ est effectivement ce dont j’ avais entendu parler moi-même mais c’ était il y a longtemps ……………

  23. Électeur dit :

    Langue de bois, traduction : « on n’y arrivera jamais mais on va y rester pour deux motifs : 1) parce que dans notre classe politique personne ne sait prendre une décision conforme à l’intérêt de la France ; 2) parce que les sponsors de nos partis politiques veulent que nous restions. »
    .
    Lorsque l’on voit la nullité des personnels amenés au pouvoir par notre système de démocratie dite « représentative » l’on comprend que beaucoup de gens, dans le monde, préfèrent vivre en dictature.

  24. Allobroge dit :

    Au final la France et les européens vont quitter l’Afrique au profit de la Chine. Les africains vont hurler de joie et leur satisfaction d’avoir fait reculer les occidentaux. Allah est grand !Mais ne croyez pas qu’ils s’arrêteront en si bon chemin. Ils tenteront alors de faire pareil en Europe où leur cinquième colonne se renforce chaque jour, reste seulement à lui fournir et l’occasion et les armes.Nous sommes tellement désagrégés que nous tomberons comme un fruit mûr car au nom des droits de l’homme, de la juste repentance à avoir nous ne nous défendrons plus. En face ils ne feront pas de quartier, c’est un atavisme chez eux et dans leurs gènes !…Je suis mytho ? Et ben pas si sûr !…Réfléchissez bien

    • tschok dit :

      J’ai bien réfléchi, chef.

      Je pense que vous n’êtes pas mytho.

      Non, c’est autre chose, c’est plus proche je pense de la paranoïa. Le monde vous fout la trouille et ça devient votre système d’analyse en routine.

      Vous êtes englué dans une vision traumatisée et traumatisante du monde.

      Quand ça se prolonge, on devient dépressif, on voit tout en noir, on ne voit que le côté sombre des choses, puis en noir ou blanc, on devient manichéen, enfin arrivent les frustrations, le ressentiment, et pour finir la colère et la haine.

      A mon avis, vous êtes sur ce chemin là. Vous êtes en train de vous fâcher avec la possibilité du bonheur, quoi. C’est triste.

      Et le plus con dans l’affaire, c’est que ça ne vous préserve nullement des périls de ce monde, qui reste dangereux, cruel et cynique.

      En fait, vous vous épuisez dans vos trouilles, mais le moment venu, vous serez incapable d’agir. Vous partirez en hystérie.

      Militairement parlant, on dit dans ces cas là qu’on psychote. C’est le mauvais stress.

      Je pense que vous devr re-découvrir les vertus du bon stress.

      Voilà, j’ai réfléchi à votre cas. Ça vous va ?

  25. Parabellum dit :

    Et donc on reste la bas jusqu’à quand et avec quel résultat vise pour décider de rentrer? Pourquoi dire autant de platitude et de constat blabla? Les guérilla usent les armées classiques sauf méthodes massives nouvelles gente attaques héliportées massives à la bigeard ou aujourd hui coordination traque par drones et frappes généralisées bref une offensive suivie par une reconquête du terrain sauf que la population est plus ou moins complice des bandes de rezzou islamistes..le fameux poisson dans l eau ou le sable ici…il y a plus de 120 000 maliens en France selon les chiffres officiels de leur ambassade et de notre premier ministre…12 divisions…sans compter les irréguliers ..on doit atteindre les 200 000..et nous on pense contrôler la bss avec 4 000 hommes une poignée de vieux engins et trois helico…? Les chinois sont déjà des milliers à Djibouti avec caserne neuve et blindés..ils feront le ménage sans nos états d âme . Revoyons nos priorités…

  26. breer dit :

    Perspicace cette Mme Parly…. toutefois le titre aurait plutôt du être « nous mettrons un temps infini à vaincre les groupes terroristes au Sahel » ….. et ailleurs…..
    Et pendant ce temps l’islam et ses préceptes, qui il faut bien se l’avouer sont des portes d’accès pour l’islamisme radical, s’insinue par toutes les pores de la société française, lentement mais sûrement, et çela également il faudra un temps infini pour le juguler…… si on y arrive un jour..

  27. Aymard de Ledonner dit :

    Un article intéressant, dans le prolongement des commentaires de Jyb ou d’autres.
    https://fr.news.yahoo.com/centre-mali-naissance-dun-jihad-paysan-071529280.html

    • jyb dit :

      @aymard de ledonner
      c’est une guerre ou il faut contester physiquement l’emprise des djihadistes, c’est aussi une guerre d’attrition contre les djihado-gangsterroristes qui veulent garder leur liberté de mouvement pour continuer leurs trafics…Plus on tape en second rideau les trafiquants et les trafics plus les djihadistes exercent une pression sur la population.
      De façon très cynique je dirai que la paix civile, la démocratie, la bonne gouvernance on s’en fout. Notre problème est le djihadisme salafiste qui cheche à nous frapper, on a assisté et contribué à une avancée majeure dans ce combat, l’internationale djihadiste africaine n’est plus. Je m’explique, en 2013 les différences et oppositions entre gat tendaient à s’estomper au profit d’une entité djihadiste transnationale et trans ethnique ( // avec le syrak)
      Rappelons qu’à cette époque en 2013 la menace d’un djihadistan africain continu du golfe de guinée au sinai ou à la somalie était envisageable, et c’est Serval, incontestable victoire, qui a brisé cette dynamique.
      Depuis sous la pression des différents acteurs internationaux et nationaux, les djihadistes ont relocalisé leur combat en jouant la carte des clivages ethniques et socio-économiques (avec un évident chevauchement)
      Maintenant pour maintenir ces acquis il faut aussi marquer des points, càd éliminer les leaders susceptibles de re « homogénéiser » les gat.
      Je ne parle pas du saut qualitatif tactique obligatoire des forces armées régionales, on ne peut que le constater.

      • Auguste dit :

        Le djihadisme existe depuis des siècles en Afrique de l’Ouest.Il n’a disparu,provisoirement,qu’au temps de la colonisation.Il n’est donc pas apparu avec daesh et al-qaida.Il renait d’une histoire qui existait déjà.Et c’est pas les G5 ou les gouvernements actuels,qui ont tous un bras qui traine dans un camp ou dans un autre,qui vont en venir à bout.
        Et nous,quels que soient nos efforts,j’ai de plus en plus la sensation qu’on ne fait que mettre un pansement sur une jambe de bois.
        PS:A noter que depuis les origines du djihadisme en Afrique,les Peuls ont été en première ligne.Moins aujourd’hui chez les sédentarisés.

        • jyb dit :

          @Auguste
          – Le djihadisme ultra sunnite est bien une création récente et importée.Le djihadisme politique sahélo-saharien est d’abord celui du confrérisme soufi, puis celui du maraboutisme.
          – Des fellata du darfour aux toucouleurs du sénégal plus d’une dizaine d’ethnies peuls et pas toutes musulmanes. donc difficile de dire que les peuls ont été en première ligne du djihad. et quel djihad ?

          • Auguste dit :

            Le wahabisme et le salafisme sont récents,mais ne se sont pas implantés aussi facilement en Afrique s’il n’y avait eu un terrain favorable,une histoire qui date au moins du XVII siècle.Avant la colonisation,presque toute l’Afrique de l’Ouest était sous domination de régimes djihadistes.
            L’élite,aussi bien intellectuelle que religieuse était,depuis le début, Peul (Fulbe,Foulani,Foulas pour les portugais…etc) et leurs bergers les moines soldats.
            Je vais oser (c’est à çà qu’on me reconnait):les wahabites et les salafistes,c’est somme toute des « traditionnalistes » qui ont réussi.
            PS:Entre parenthèses,le Vatican a fait une grosses connerie,à mon avis,de tout jeter chez les « traditionnalistes » avec l’eau du bain.Je reste persuadé qu’en gardant le Latin et tout le rituel des messes d’antan,avec chants grégoriens,tout en se démarquant clairement de l’extrême droite,l’église aurait perdu moins de clients.

      • Vinz dit :

        « De façon très cynique je dirai que la paix civile, la démocratie, la bonne gouvernance on s’en fout. »
        .
        C’est à dire qu’on s’en fout si on a affaire à un dictateur genre Khadafi ou Sissi ,qui met tout le monde d’accord par la seule vertu de la force. La mesure d’exercice de la force pour contrer la pression est simple formule thermo-dynamique. Mais pas sûr que ça ne pète pas un jour ou l’autre.
        .
        Dans les régimes autres que la dictature, la gouvernance c’est la clé de l’efficacité, y a pas le choix. Soutenir des régimes faibles (par nature) et corrompus, donc inefficaces, c’est toujours à fonds perdus.
        .
        Le général Clément-Bollé disait ce matin à RFI qu’il faut donner à ces pays des moyens – mais ils en font quoi ces gouvernements incapables, des moyens ? Combien de millions de $ dépensés en pure perte (enfin pas pour certains j’imagine) par les US dans l’armée malienne avant Serval ?

        • Czar dit :

          une petite taxe sur les transferts Western Union pour financer l’armée du G5-Wakanda.

          Comme ça nos CAF serviront un peu à quelque chose pour changer.

  28. petitjean dit :

    et si on y réfléchissait : nos banlieues sont au bord de l’explosion et….nos militaires sont au Mali ?!
    « C’est la France qui a besoin de ses soldats, pas le Mali »
    cet article, qu’on peut discuter, et un formidable coup de pied aux…fesses :
    https://ripostelaique.com/cest-la-france-qui-a-besoin-de-ses-soldats-pas-le-mali.html

    • tschok dit :

      Mais petitjean, vous devriez attendre l’explosion des banlieues comme le messie.

      Songez y:cela fournira enfin le prétexte à une répression brutale que vous désirez au point qu’il suffit d’en évoquer l’éventualité pour provoquer chez vous un début d’érection.

      Alors, de quoi vous plaignez vous ?

      • Czar dit :

        « attendre » quoi, schnok , « l’explosion des banlieues », du moins quand on n’a pas comme toi la tête enfoncée dans le cul jusqu’à tenter de gober de l’intérieur ton œsophage, on sait déjà que ça ne relève pas de prédiction mais de l’actualité : en une semine émeutes à Béziers (avec incendie d’un collège) et émeutes à Cahtenloup-les-vignes

        je crois que tu survalorises un peu trop le travail déconstructionniste de ta tribu pour croire que la plupart des français ont oublié qu’ils avaient vécu dans un pays dans lequel le moindre de ces évènements aurait occupé les « unes » pendant deux décades., et aurait fait tomber – a minima, le ministre de l’Intérieur

        le seul « évènement » suscptible de replacer cette partie du « new normal » à son rang évident de démonstration du chaos sera évidemment la mort d’un flic.

        Celle d’un flic car ils ont suffisamment domestiqué pour accepter quasiment de cramer dans leur caisse incendiée plutôt que de balancer une bastos dans la tête d’un « jeune qui n’a pas les codes »

        après j’ai pas une énorme sympathie pour eux, surtout vu comment ils surcompensent quand ils ont affaire à leurs propres compatriotes dans les manifs de gilets jaunes.

        l’autre hypothèse étant celle de la mort – pour x raison- dudit « jeune », et là, la réaction en chaine débutera pour de bon – et pour le mieux. ce ne sera plus le temps des schnoks dévidant leur torve et doucereux babil sur tous écrans. Ca sera ptet même pour eux le début du temps de courir vite et sans s’arrêter.

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        @Czar a raison , tschok , je ne peux que souscrire à cette succincte description des évènements à venir -toujours hypothétiques mais plus prévisibles que jamais- tellement non seulement la situation est tendue mais aussi et surtout tellement certains sont prêts à prendre les armes , régler des comptes , faire la guérilla , etc ………

        Et croyez-moi , je le regrette sincèrement ; je préfèrerais que @Czar ait tout faux et moi de même par la même occasion puisque je partage son analyse ……………

        Aussi , plutôt que d’ adopter une posture à la con comme à votre habitude -n’ entrons pas dans les détails ça vaudra mieux- soyez pour une fois sérieux et respectueux face à un sujet si préoccupant et exposez-nous librement et sincèrement votre sentiment même si vous n’ êtes pas de cet avis , du moment que c’ est argumenté ( pas n’ importe comment , cela va de soi ) , perso ça me va .

  29. ji_louis dit :

    C’est pas le même front mais Kameney (et Khomeny avant lui) avait déclaré qu’ils avaient le temps pour eux. Et nous, on compte notre présence en siècles? Parce que les islamistes, eux, comptent sur l’éternité.

    • Parigot dit :

      @ ji_louis
      Il faut dire que depuis 15 siècles, ils n’ont produit que des massacres et de l’esclavage. Ils sont un peu « monoproduit »: le fanatique.

      Mais c’est une industrie en plein essor au 21ème siècle.

      • ji_louis dit :

        Et l’arithmétique, et le hashish… et puis ils ont déjà réussi à nous virer plus d’une fois du Proche Orient.

    • jyb dit :

      @ji_louis
      c’est à l’origine un dicton afghan.

      • Auguste dit :

        Lequel?
        1)Avec tes ennemis patiente,avec les amis pardonne.
        2)La vengeance vieille de 100 ans a encore ses dents de lait
        3)L’Afghanistan n’est que temps et poussière.Les Afghans gardent le temps,les étrangers prennent la poussière.

        • aleksandar dit :

          Il y a aussi, version plus moderne
           » Vous avez des montres, nous avons le temps « 

      • ji_louis dit :

        Meri pour la précision. Je tenais ça de la retranscription francophone de paroles de Nasrallah (chef du hezbollah libanais, pour nos lecteurs).

  30. Robinson dit :

    L’alternative dans certains de ces pays du Sahel est soit la tutelle, soit le retrait.

    • Paul Letissier dit :

      Pour nous, c’est le retrait parce que la tutelle n’est pas envisageable, pour des tas de motifs : notamment parce qu’une reprise en main de la compatibilité publique avec nos propres règles, contrôles et sanctions, ça déplairait à beaucoup de gens.
      .
      Mais il est vrai qu’alors les militaires seraient régulièrement soldés (à condition de ne pas utiliser le logiciel louvois ni l’un de ses avatars), première condition pour rétablir la sécurité.
      .
      La tutelle pourrait être efficace mais l’accusation de « néocolonialisme » ne tarderait pas à suivre.
      .
      Alors il faut se demander à quoi ça nous servirait.
      À rien. Laissons-les se débrouiller, ils se prendront peut-être en main. Après tout, d’autres décolonisés s’en sont sortis par eux-mêmes : alors pourquoi les Africains ne s’en sortiraient pas par eux-mêmes, eux aussi ?

      • Czar dit :

        Parce qu’ils sont Africains. Mais vous aviez déjà la réponse en formulant la question.

  31. Paul Letissier dit :

    Pour nous, c’est le retrait parce que la tutelle n’est pas envisageable, pour des tas de motifs : notamment parce qu’une reprise en main de la compatibilité publique avec nos propres règles, contrôles et sanctions, ça déplairait à beaucoup de gens.
    .
    Mais il est vrai qu’alors les militaires seraient régulièrement soldés (à condition de ne pas utiliser le logiciel louvois ni l’un de ses avatars), première condition pour rétablir la sécurité.
    .
    La tutelle pourrait être efficace mais l’accusation de « néocolonialisme » ne tarderait pas à suivre.
    .
    Alors il faut se demander à quoi ça nous servirait.
    À rien. Laissons-les se débrouiller, ils se prendront peut-être en main. Après tout, d’autres décolonisés s’en sont sortis par eux-mêmes : alors pourquoi les Africains ne s’en sortiraient pas par eux-mêmes, eux aussi ?