CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

L’armée de Terre confrontée à une hausse « spectaculaire » du nombre de réformes médicales

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

84 contributions

  1. Raymond75 dit :

    J’ai eu l’occasion de croiser une patrouille sentinelle que regagnait la caserne de Vincennes en métro. Ils étaient manifestement épuisés, avec leur équipement et leur gilet pare balles en plaques de céramiques, très lourdes. De plus, on sait que les conditions de logement de ces patrouilles sont généralement indignes, et ne permettent pas un véritable repos, indispensable.

    • fgni dit :

      faut-il qu’ils portent..///Et le tout en portant des charges d’au moins 20 kg ///
      lors de ‘l’operation « sentinelle  » ??
      et quelle est la réponse donnée à ce capitai,e, si réponse il y a
      merri

    • Albatros dit :

      Vous avez tres bien resumé…
      De plus Sentinelle est extrêmement démotivant psychologiquement. Si ces soldats avaient été en Opex ou au feu avec les mêmes charges peut être plus même…il n y aurait pas eu ce facteur de stress prédominant qu est devenu Sentinelle et qui tue lentement mais sûrement notre volonté de se battre
      Passage du flambeau à la police gendarmerie et (aux appelés …) et réservistes d urgence.
      Les pros dans leur casernement ou en Opex pour préparer la guerre leur coeur de métier et vocation.

      • Raymond75 dit :

        Du temps du service militaire, les appelés ne pouvaient faire usage de leurs armes, sauf état de siège (guerre d’Algérie) et peut être à Berlin Ouest lors de surveillance du mur (pour protéger un fugitif).

        Lorsque nous étions de garde, nous avions un chargeur dans un étui de très grosse toile, cousu, et quasi impossible à déchirer. Dans la pratique, nous n’étions pas véritablement armés, et en Allemagne, il y avait de nombreux vols dans les dépôts de l’OTAN isolés en pleine forêt …

        Je pense qu’il faudrait plutôt des rotations de réservistes et d’auxiliaires de la gendarmerie.

        • AymairY dit :

          Les réservistes participe déjà bien à la mission, certaines mission ne pouvant être déployé sans eux. même si ils ne sont qu’on petit nombre à l’échelle de l’unité élémentaires. Nous avons entre 4 à 10 personnels sur chaque mission, même si des nouveaux viennent ensuite, le même sentiment de pression et d’inutilité que l’active reste présent, et nous remarquons que passé 3 déploiements la motivation n’est plus la même et la vie de l’escadron s’en ressent, en ayant effectué moi même 5 départ entre 2015 et 2017, la mission est usante pour tout le monde, réserviste compris, je pense que ce n’est pas là la solution, nous avons également le PAF, l’EI, l’OP et les semaines à tenir, plus les diverses encadrement 4 fmir et 3 pmt par ans, des fois une pms, et encore les divers exercices à droite et à gauche. auquel s’ajoute les soucis avec les employeur, les facs, les lycée ect.. Je ne sais pas si c’est plus calme dans d’autre régiment, mais nous on est aussi tendus que les autres escadrons.

        • ScopeWizard dit :

          C’ est simple ( façon de parler ! ) ; tel qu’ envisagé fut un temps , il faudrait mettre sur pied une garde nationale , disons de 30.000 à 60.000 personnels , qui se relaierait dans ce type de mission mais pas pour n’ importe quoi hors urgence style « corvéable à merci » ; seulement pour ça , il faut impérativement pouvoir compter sur des gars qui tiennent la route car il s’ agirait de leur donner les moyens d’ être réellement protecteurs et dissuasifs tout en étant réactifs et en capacité de démolir un entourage s’ il y a lieu compte tenu du danger ou de la menace encourus par rapport aux attributions et prérogatives qui seraient les leurs………….

          • LeGaulois dit :

            Bonne idée mais avec quel argent?
            Pour le sujet, je reviens de Naples et j´ai vu à l´aéroport des soldats italiens faisant « sentinelle ». Il n´étaient pas chargés comme de mulets eux. Comme quoi quand on veut…

          • ScopeWizard dit :

            @LeGaulois

            Avec quel argent ?

            Nous n’ allons pas nous en faire pour si peu , si ? 😉

            Visiblement , ils ont compris certaines choses ………..

      • TINA2009 dit :

        Bsr Albatros !

        Selon MOI :
        – Très bien résumé ! J’ai adoré « …il n y aurait pas eu ce facteur de stress prédominant qu est devenu Sentinelle et qui tue lentement mais sûrement notre volonté de se battre ».

        De mon côté, J’irai plus loin :
        – Si vous voulez affaiblir , puis déstructurer une armée , faite le de l’intérieur ! Et c’est exactement ce qu’il se passe pour nos armées , notre police, nos Associations, nos Instituts de contrôle/vigilance et de régulation. Ceci est voulu! Rien de mojns que voulu , afin , que l’ennemi potentiel des initiateurs de cette nouvelle politique mise en oeuvre, cet ennemi ne puisse passer à l’action…. Ils redoutent cela !
        Aussi, en me mettant à leur place, je nommerai des personnes à même de mettre en oeuvre une politique de réforme visant à mettre alléger nos effectifs de personnels camarades de contact.
        – Il faut dégoûter, démotiver, susciter la rancoeur/le dégoût, faire naître et croître la soumission, veiller à contrôler le niveau de prise de recul/d’esprit critique/de réveil de survie/ le réveil de valeurs comme celle de la Patrie/ enterrer l’Esprit de révolte.

        ILS SONT DES SOLDATS BIEN MEILLEURS QUE NOUS… Tout simplement parce que NOUS, ENSEMBLE , nous ne bougeons pas, EN MEME TEMPS et IMMEDIATEMENT ! C’est là , leur seul avantage et point caractéristique majeur !
        Aussi , ils sont en train de nous soumettre … Pour combien de temps ? Je dirais 3 à 5 siècles !!! pas plus !!! A moins que …
        Bien à vous Camarades !

        • jean dit :

          Je dis : tous dehors, ces dirigeants traitres à la nation. Ils détruisent tout sur leur passage, à commencer par les institutions de la république, l’armée, les hôpitaux, l’école, la justice…même pour les entreprises ce sont des traîtres, voyez l’exemple alstom…il y en a tellement d’autres…. qu’ils dégagent tous. Ces gars nous coûtent trop cher et détruisent tout à leur profit (après moi le déluge)…. Le peuple français doit reprendre les rênes du pouvoir et dire: « ça suffit les conneries »…

          • Marco dit :

            « Le peuple français doit reprendre les rênes du pouvoir »? Si c’est par des types comme vous ou TINA2009, non merci! On a besoin de gens équilibrés pour exercer des responsabilités, pas de complotistes qui aiment jouer à sa faire peur.

        • Comte Serge dit :

          Bonjour. Bien d’accord avec vous sur la situation catastrophique de notre Nation, qui ne cesse de se dégrader davantage. Néanmoins, je serais moins prompt à accuser l’Etat de tous les maux, car en premier lieu ce sont les Français qui choisissent la voie politique à prendre à travers leur vote, ce sont les Français qui dictent (lors des élections) quelle société veulent-ils construire et quelle place sur la scène internationale veulent-ils pour la France. Et même s’il existe un véritable Deep State, moi qui crois en démocratie, je suis persuadé que les Français ont toute leur responsabilité dans la décadence et le marasme actuel. Par conséquent, l’armée, étant le reflet de la société, est en train de tomber dans le gouffre droitdelhommiste avec le fond d’individualisme. Et le pire dans tout ça, c’est que même la Légion Etrangère n’est pas épargnée de ce fléau.

  2. Buburoi dit :

    Pour virer les indésirables rapidement et en douceur, sans contestation, l’inaptitude médicale est un moyen plus noble que le conseil de discipline et la révocation, mais le résultat final est moins stressant pour tout le monde.

  3. beber dit :

    C’est bien à 20ans tu a déjà le dos en miettes parce que faut faire de l’affichage dans les lieux publiques.

  4. Barfly dit :

    En partie par manque d’effectifs, nos soldats sont de plus en plus épuisés. Même symptôme que dans tous les autres secteurs de la société : santé, éducation, police ect…
    C’est à l’image d’un Etat surendetté qui se désagrège par petits bouts…
    Mon pays va craquer.

    • Styfer06 dit :

      La plus part sont des arrêts maladie de complaisance , dans ma compagnie 90 % de ceux en arrêt maladie sont fictif , donné par des médecins dans le civil…
      Ça n a donc pour la plus part rien a voir avec sentinelle ou autre !

      • Allobroge dit :

        On assistait au même phénomène avec les appelés qui obtenaient des certificats médicaux de complaisance et si en plus le médecin est anti militariste ça frôle la trahison ! D’autant qu’avec le secret médical c’est quasiment inattaquable. Bref notre pays n’a pas les couillus qu’il mérite que se soit chez nos dirigeants ou ches les citoyens lambda.La fuite devant les obstacles est devenue un sport où nous sommes champion du monde !Qu’en aurait penser un DE GAULLE ?

        • tschok dit :

          Vraisemblablement, que les couilles ne sont pas le siège de la réflexion.

          Vous réduisez les phénomènes dont vous parlez (les certificats médicaux que vous présumez de complaisance) à un problème de courage.

          Quand on a un marteau dans la tête, on voit des clous partout.

          A partir de là, vous extrapolez en énonçant une généralité : les Français seraient d’après vous les champions du monde de la fuite devant l’obstacle.

          Je suppose que vous ne vous comptez pas parmi ces lâches, bien sûr.

          Résumons :à partir d’une pure supposition portant sur des cas particuliers (certif medic de complaisance) vous émettez un jugement de valeur négatif de portée générale (champion du monde de la fuite) dont naturellement vous vous excluez.

          D’un point de vue intellectuel, il ne s’agit pas d’un raisonnement particulièrement scintillant, preuve qu’il faudrait sans doute moins miser sur vos couilles pour réfléchir, car elles s’avèrent assez peu performantes sur ce plan.

          • Belzébuth dit :

            @ Tschock
            Ça dépend.

            Vous connaissez la la blague du moustique ?
            Celui qui croit tout résoudre en écrasant tout par la violence, change d’avis lorsqu’un moustique se pose sur ses couilles.

            C’était le moment détente. Car dans la vie même quand on pense avec sa bite, il y a des moments où l’on se pose sur son cul.

            Restons polis, calmes et buvons frais…

        • FredericA dit :

          @Allobroge : Avec tout le respect qu’on lui doit, le Gal De Gaulle est décédé il y a près de 50 ans. Il serait temps d’arrêter de le prendre à témoin pour tout et n’importe quoi 😉

        • Patatra dit :

          Vous avez raison un médecin des armées anti-militariste qui fait des certifs de complaisance en commission… C’est suspect.
          Tout laisse à penser que les urologues du service de santé des armées ont monté une structure contestataire au sein même de cette commission pour faire passer les jeunes militaires fortement burnés pour des lâches.
          #Ennemidelinterieur#complotismylife#continuezcommeçajadhorevouslire

          Quoiqu’il en soit la lecture de ce commentaire affligeant m’a été tout aussi douloureuse à lire qu’une couille retournée pour son propriétaire.

      • Pierro dit :

        Faudrait peut-être se demander pourquoi ils craquent plutôt que de leur reprocher de le faire. S’engager pour être traité comme de la merde et pressé comme un citron à la vitesse des officiers qui défilent (CDS, CDU, chef du BOI, CDC)… quand tu as ton bac et 19 ans tu trouves facilement plus de reconnaissance ailleurs. De mes 5 ans dans les TAP le problème n’a jamais été de marcher 40km de nuit chaque semaine avec une 12.7 par groupe, mais de le faire pour rien d’autre que les beaux yeux d’un lieutenant qui veut se faire mousser. Idem pour sentinelle : excès de zèle et pressage de citron.

  5. bullnar dit :

    ancien ORSA a la fin des annees 80 j ai pu constater que le materiel deja totallement depasse n avait que peu evolue, a ce demander si ces commissaires et autres en charge des équipements ont du utiliser ce qu ils achetent.. petit equipement minable, sacs avec tres peu de soft structure, chaussures de mauvaise qualite, gilets tres lourds, casque en peau de locomotive, quand je pense que deja a l, epoque il fallait tout s acheter et prendre a gauche a droite chez nos allies pour s equiper de la parka a la pelle au duvet pour ne pas porter 40 kgs de trucs juste bons a allumer le feu… on est reste coinces entre le goretex et la bande molletiere…

    • Plusdepognon dit :

      @ bullnar
      Des progrès ont été faits au niveau du paquetage.
      Mais les petits équipements, peu visibles politiquement ont toujours été reportés à plus tard.
      http://forcesoperations.com/budget-2020-un-effort-sur-les-petits-equipements/

    • Paf le Chien dit :

      Il est grand temps de faire un petit recyclage de vos connaissances !
      L’équipement et l’habillement sont en perpétuelle évolution depuis maintenant 10 ans.
      Depuis le déploiement du programme FELIN (2010) nous en sommes à la 6 ième génération : T1, T2, T3, T4 S1, T4 S2 et maintenant F3.
      Même chose pour les chaussures, les casques, les GPB et les musettes de combat.

    • Marco dit :

      Arrêtez de nous parler de votre expérience d’ancien combattant complètement dépassé et tenez vous plutôt informé de ce qui a été fait depuis 10 ans en matière d’équipement individuel. Après on peut toujours faire plus et mieux, il faut juste accepter de consacrer plus de budget pour cela…. au détriment d’autre chose.

  6. Lucide dit :

    Supprimez sentinelle et ça ira mieux.

  7. Marsouin dit :

    Avant que les spécialités en tout genre ne s’expriment, juste un petit témoignage.
    Lorsque je m’engageais, globalement, nous ne portions la FRAG qu’en mission et exceptionnellement à l’entraînement.
    De nos jours, chaque passage en centre spécialisé se fait en « ordre de combat » individuel. Chaque Sentinelle également, chaque mission Barkhane également. Forcément ça use les organismes.

  8. petaf dit :

    les vétos frappent encore et toujours …

    • simoun dit :

      ils appliquent les normes données par chaque armée… Alors on blâme qui? Le médecin qui applique les textes ou celui qui signe le papier de réforme à la DRHAT et qui donne les normes à appliquer par le SSA?

    • Daniel1945 dit :

      En traitant les médecins militaires de vétos vous insultez autant leurs patients.

      • petaf dit :

        ah non ,je ne crois pas !!!
        mais bon ,finalement peut etre ,nous sommes que du bétail , des pions tout au plus !

      • ScopeWizard dit :

        Sachant qu’ un véto peut s’ avérer meilleur qu’ un généraliste ou même qu’ un spécialiste en médecine humaine dans la mesure où son patient ne peut guère le guider autrement que par le symptôme dont la douleur ………..

  9. Rizpainsel dit :

    Pas que….
    Le matériel a souvent bon dos pour justifier tel ou tel problème….l’évolution ergonomique des équipements a été telle ces dernières années , qu’il est difficile de s’y reconnaître…
    Je crains plutôt que les fractures de moral soient combinées a la récurrence des OPINT Sentinelle et au retour dans les camps de RCA laissant moins de temps libre à nos jeunes…
    Quant aux Opex…moins nombreuses, elles ne scellent plus la vocation comme auparavant.

  10. Chimere dit :

    On recolte ce que l’on sème depuis longtemps : des militaires en sous effectifs et qui effectuent (en silence svp) des taches ingrates et très mal payées. Continuons ainsi, et bientot l’armee francaise ne sera plus qu’un monastere bien vide , avec les curés bedonnant et bien nourris implorants leurs ouailles de revenir dans le droit chemin , en faisant du zele pour etre dans les petits papiers de leurs eveques respectifs.

  11. Michel dit :

    Je confirme ce que dit Raymond. Et puis il y a beaucoup de ras le bol de cette mission. J’ai interrogé un jeune de sentinelle à la gare de Strasbourg. Il m’a confirmé d’en d’avoir assez de 8 à 10 missions en 4 ans et qu’il n’avait l’intention de renouveler sont contrat. Je pense qu’il faut vraiment se pencher sur ce problème de la fidélisation. L’argent ne fait pas tout. Intéressons nous à l’attractivité hors argent comme dit Raymond des conditions de vie et de travail. Une soldat en opération se plaindra moins des conditions de vie qu’en métropole et en plus il a l’impression de faire vraiment son travail de militaire. En métropole, ces conditions de vie sont moindre et la mission peu intéressante au détriment souvent de l’entrainement collectif.

  12. reformateur dit :

    peut être y a t il un lien avec les consignes de la drhat… pas de rupture de contrat lors d’un premier contrat… la seule solution pour le jeune engagé de quitter l’armée de terre est donc la réforme!
    le taux d’attrition est beaucoup plus surveillé que le taux de reforme donc pour un régiment de mêlée il vaut mieux reformer que résilier CQFD

  13. Jm dit :

    Ben alors, je n’y crois pas !!!!
    Je l’ai écrit il n’y a pas si longtemps, je me suis fais envoyer sur les roses.
    Après les difficultés de l’armée de l’air à recruter (voir article précédent), après la marine nationale qui a des difficultés à conserver ses cadres (idem, voir article précédent), c’est au tour de l’armée de terre de voir ses personnels partir pour des problèmes …médicaux.
    T’as qu’à croire (avec un T comme dirait un de mes camarade béret rouge !!!).
    Non, c’est comme pour le reste, on les a pris pour des cons, on leur a fait croire à un métier valorisant et ils se retrouvent marcheurs / marathoniens / vigiles tous temps tous lieux / vivant comme des clochards.
    Mais bon, il va y avoir une avalanche de commentaires pour nous expliquer que les jeunes sont fragiles, etc, et qui vont avoir les solutions miracles.
    Il n’y a pas de solutions miracles.
    – Dites réellement aux personnels pourquoi vous les engagez, ce à quoi ils doivent s’attendre
    – Payez-les en conséquence, et non moins que des femmes de ménage (avec tout le respect que je dois à ma maman)
    – considérez-les correctement et non comme des variables d’ajustement permanentes
    et pour le reste, relisez posts de tout le monde sur les sujets identiques précédents, tout est dedans et tout le monde le dit.
    Sauf nos chefs politiques et militaires.

    • ScopeWizard dit :

      @Jm

      Bien envoyé ! 🙂

      Cela étant , oui les jeunes ont « évolué » ……. mais pas nécessairement dans le meilleur des sens ; facteurs multiples liés à causes tout aussi multiples ………….

      • tschok dit :

        Oui, et j’ajouterai que tout est dans tout et réciproquement, à moins que cela ne soit le contraire, voire l’inverse, les causes des éventuels facteurs de l’évolution supposée étant possiblement multiples.

        Je tenais à le préciser pour dissiper tout malentendu.

        Nan mais parce que faut dire les choses clairement.

        Bon en tout cas, les jeunes ne sont plus ce qu’ils étaient ma bonne dame.

        Ralala, tout se perd, c’est tragique. Mais où va le monde, on se le demande.

        (le jour où je m’achète un bistro, je vous embauche comme pilier de comptoir)

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          Et oui !

          Et je vous remercie de tant de précisions ; au moins , ne perdez-vous jamais l’ occasion de l’ ouvrir pour avec si grand talent sortir tant de merveilles ……….

          Mais promis ; la prochaine fois je vous en mets 100 ou 150 lignes pleine page ( selon inspiration ) ; la sociologie de notre si merveilleux pays peuplé de si dévoués paroissiens le vaut bien …….. 😉

  14. Jonks dit :

    Tout est dit

  15. Buburoi dit :

    Ces opérations sentinelles sont de la connerie pure. Les jeunes comprennent qu’ils sont traités comme des chiens, mal équipés et mal payés. Mème les plus motivés au départ s’en rendent compte.

    • Robert dit :

      Buburoi,
      Tout à fait d’accord avec vous.
      C’est désolant de voir des soldats souvent jeunes trainer leur ennui, et servir de cibles vivantes, parce que des politiques ne prennent pas leurs responsabilités en agissant sur les causes qui ont installées le terreau pour le terrorisme chez nous.
      Solidarité avec nos soldats qu’on épuisent, qu’on gaspillent, et qu’on méprisent.

      • tschok dit :

        Oui, voilà. Reprochons à nos politiques de ne pas vivre dans une société idéale.

        C’est constructif.

        Vous avez bien fait, Robert, d’ajouter votre pierre à l’édifice de lieux communs que nous bâtissons pour nous préserver des vicissitudes de ce bas monde. En pure perte, mais bon…

        Comme si d’un coup de baguette magique les politiques pouvaient mettre fin aux conditions de possibilité du terrorisme et qu’ils s’en abstenaient par bassesse ou incompétence.

        C’est The problème du siècle, nuche. Si vous avez la solution, on est tous preneur. Mais si c’est juste du yakafokon, comme d’habitude, alors faites la queue comme tout le monde, car vous êtes loin d’être le seul prétendant au titre de grand découvreur du ce qu’il faudrait faire pour régler tous nos problèmes et vivre dans un monde parfait.

  16. Parigot dit :

    Les jeunes parlent. Parfois leurs témoignages sont déformés, mais entre les souvenirs de leur père/ beau père du service militaire ancienne mode où l’ennui prévalait après les 4 premiers mois et la génération « Whatsapp » et « Instagram », les pubs à la télé ne suffisent plus.
    https://youtu.be/RlmEw8XMQkU

    Et payer des youtubeurs à la mode pour faire de la retape, c’est visible mais ils ne font pas Sentinelle…
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/tarn/albi/qui-est-vraiment-tibo-inshape-youtubeur-paye-gouvernement-faire-comm-du-snu-1700606.html

  17. Thoms dit :

    On fait des journées de plus de 8h et sans compter les soirs de fête dans les synagogue on peut réquisitionné pour les surveiller après une journée type sentinelles on commence à 5h30 et on finit à 22h30 sans compter la réintégration de l’armement à l’armurerie et du comptage des munitions pour vérifier qu’ils n’y est aucune pertes et croyez moi quand vous faites une telle journée et que même pas 1h après le pit vient nous réveiller pour aller devant x synagogue parce que le Rabin connaît personnellement des hommes politiques haut placé sa aussi on peut compter comme facteur démoralisant, en ayant 2 jours de repos ou pas vu qu’il faut faire de l’instruction ou faire le beau pour x général qui visite le lieux où on dort à manger des sodebo qui remplie pas un homme et surtout avoir la réel sensation d’être les larbins de la police qui se repose entièrement sur nous et qui ont le sourire aux coins des lèvres quand la patrouille sentinelles arrivent.

    • Allobroge dit :

      Bon après les synagogues il y aura désormais les mosquées, pour les églises pourtant attaquées aussi on s’interroge encore pour savoir si ça vaut le coup ! Ah grandeurs et servitudes militaires !!Où sont nos héros d’antan, nos preux chevaliers, nos Grognards, nos Poilus, nos Marie-Louise, nos paras, chasseurs et coloniaux ?!…Où sont nos Bayard, Jeanne d’Arc,Murat, Lassale, Bonaparte, Bournazel, Bigeard et quelques autres ?.En Afrique ? Oui ça vaut peut-être mieux, en attendant la reconquête de notre estime !

  18. Avion dit :

    Pas besoin de sentinelles qui ne peuvent tirer sur l’ennemi qui n’en est pas un.. Puisque on les nourris sur notre sol ! En attendant de se faire flinguer avec l’achat de kalash avec l’argent du RSA…

    • Buburoi dit :

      Vous avez tout dit. On paie ces salopards de demandeurs d’asile pour qu’ils achètent des armes, on les loge dans des hotels, tout est gratuit pour ces criminels. Les militaires de sentinelle n’ont mème pas le droit de controler les identités, sont des cibles humaines dans leur propre pays, et sont logés dans des conditions déplorables.

      • Jm dit :

        Ce n’est pas vrai, certains ici disent le contraire, les Sentinelles sont logés dans des conditions plus qu’agréables.
        Vous ne me croyez pas ?
        Allez sur sites !!!
        C’est de l’humour, parce que si certains veulent des photos d’hébergement de Sentinelle, pas de souci.
        Et pas d’il y a 3 ans
        Du mois de septembre 2019.
        Et j’ai également des photos des hébergements des migrants accueillis à Marseille.
        Vous voulez comparer ?
        Au fait, c’est étrange, quand les migrants sont logés de façon déplorables, on voit arriver la presse bien pensante.
        Là, pour Sentinelle, on les a informé.
        Vous les avez vu, vous?

        • tschok dit :

          Si vous voulez échanger votre place contre celle d’un réfugié, alors faites le.

          Mais je crains que vous ne soyez très déçu.

          Leur existence est assez peu enviable.

          Vous pouvez vous la raconter comme vous voulez, mais le mieux c’est de tester par vous même : vivre la vie d’un réfugié. Pas ici en France, c’est juridiquement impossible.

          Non, essayez par exemple au Royaume-Uni.

          Fixez vous une mission : pénétrez clandestinement au Royaume-Uni sans papier avec juste vos vêtements et pas un sou en poche, ni CB. Puis demandez l’ asile. En attendant de l’obtenir tâchez de survivre comme vous pourrez en trouvant un job au black.

          Et revenez nous raconter. J’ai connu des Iraniens qui ont fait ça. Des moudjahidines du peuples assez aguerris par des années de combat dans les montagnes, là bas, chez eux.

          Ben les mecs ils ont souffert. Ils ont fini par obtenir l’asile, mais il a fallu qu’ils s’accrochent.

          Faut dire qu’ils avaient un truc qui aide à réussir : ils s’interdisaient de se plaindre dans leur tête.

          Ils avaient rayé le concept de plainte de leur carte mentale. Et ils n’imputaient pas aux autres la responsabilité de leurs malheur.

          Ça aussi ça n’existait plus dans leur tête. Vous devriez essayer pour voir. Un jour ou deux au début, pour pas forcer.

          • petaf dit :

            des réfugiés en France sans vêtements ,sans sous et sans téléphone ça n’existe pas puisqu’on leur donne tout !!
            vous sortez de chez vous de temps en temps pour les voir sur les places publiques a attendre jene ne sais quoi avec leur téléphone à la main ?
            QUI paye leur abonnement téléphonique de leur smartphone pour appeler leur poule pondeuse restée au bled ( et qui viendra plus tard accouchée en France)?
            QUI paye leur vêtement ?
            pour la carte bleue , je vous laisse lire http://www.ofii.fr/qu_en_est_il_vraiment_de_la_Carte_bleue_des_migrants
            QUI les nourri ??
            et votre mutuelle , vous la payer combien ? parce que pour eux , c’est GRATOS !!!

            Vous ne savez pas et bien c’est vous ,c’est nous avec nos impôts ! et rassurez vous ces gens qui ne travailleront certainement jamais ( pourquoi s’emmerder puisque tout est gratos) et bien ils ne cotiseront jamais pour votre retraite !!
            BIENVENU au pays des Bisounours , bienvenu au pays des droits et des libertés!
            putain belle connerie que l’on a inventé …

          • tschok dit :

            Petaf,

            Arrêtez de délirer et livrez vous plutôt au petit exercice de penetration clandestine que je propose.

            Vivez la vie d’un réfugié. Pas longtemps, juste ce qu’il faut pour se faire une opinion structurée plus par votre propre vécu que par vos préjugés de classe et de race.

            Vous verrez, c’est stimulant.

            Et puis se mettre en mode survie dans un environnement qui, sans être hostile, ne vous facilite néanmoins pas la vie, c’est un bon exercice.

  19. LSP dit :

    Disons qu’en dehors des vraies blessures, il y a un pourcentage très conséquent de soldats qui ont trouvé le filon. En gros il faut environ un an pour se faire réformer (durant lesquels on touche sa solde tranquillement chez soi: se faire mettre en arrêt de travail par un médecin civil est on ne peut plus simple et les médecins militaires ne reviennent pas sur ces arrêts), à l’issue on a le droit au chômage voire à une pension d’invalidité. Les mauvais soldats ne désertent plus, ils se font réformer…

    • Allobroge dit :

      « les médecins militaires ne reviennent pas sur ces arrêts », Normal, secret médical et entre confrères …..On est pas loin de la trahison !

      • simoun dit :

        ahurissant de voir à quel point vous êtes incapables de faire un constat lucide. Vous vous reposez sur les médecins dans les régiments pour virer vos « crevures ». L’arrêt de travail est bien souvent le premier symptôme de l’échec de commandement. Il sont également directement corrélés à des difficultés de gestion RH. Combien de fois j’entends « mais doc qu’est-ce que vous voulez que j’en fasse il me sert à rien. Je préfère qu’il soit en arrêt de travail » quand on propose des exemptions. Et après un certain temps d’arrêt de travail, on passe en congé longue maladie pour la pudique affection d’inadaptation au milieu militaire (qui permet de lui faire porter le poids de l’inadaptation, ça évite de se poser la question de ca capacité de l’institution à s’adapter)… Et afin que ces gens là ne touchent pas plusieurs années de solde dans les renouvellement semestriels de ces période on les réforme. Voilà. Alors maintenant à vous de voir pourquoi les réformes augmentent. Mais un chose est certaine, parler de trahison est ubuesque. L’échec est celui du commandement, et bien souvent celui de proximité en premier lieu. La seule bataille qui vaille est celle qui consiste à donner du sens aux actions pour ces jeunes. Sur ce point je rejoins le fait que sentinelle est un désastre.

        • Buburoi dit :

          C’est la vérité. Le commandement est parfois incompétent et incapable de « commander » ces jeunes engagés. Il ne veut faire aucun effort pour assurer son commandement, et ce sont les commandants d’unité et les chefs de section qui viennent supplier le médecin d’unité de se débarrasser des engagés en les faisant réformer. Il faut bien que quelqu’un gère l’incapacité du commandement à gérer les « crevures ».

    • Gege dit :

      Mauvais soldats, mauvais soldats…

      Disons déjà problème au recrutement (il faut remplir les tables) , à la formation (ils rentrent à 30, s’il pouvait un ressortir 31, ce serai bien) et enfin à l’attractivité du job (là aussi, il y a tromperie).

      Je suis désolé, mais le militaire et en gros l’armée en général, sont pris des cons.

      Il faut être sacrément motivé.

      On ne peut pas trop en vouloir à certain de fuir l’institution.

      • Parigot dit :

        45 recrutements de militaires du rang et au bout de 3 mois, 25 qui restent. Et s’expliquer à chaque fois sur le pourquoi du comment le mec ou la fille se barre parce qu’ils ne sont pas fait pour ça . Y en a marre !
        Les sous-officiers aussi s’en vont (même pas 5% d’une promotion reste au bout de 11 ans) et ce n’est pas les officiers sous contrat qui vont s’investir et que ceux de carrière s’en foutent.
        Ça va bien se passer…

        • petaf dit :

          un militaire du rang sans diplôme sera payé 1200-1300
          la même personne va au Luxembourg sera payé mini 1900€ , pas facile de recruter dans des conditions comme cela dans le nord est

  20. gilbert dit :

    Bref, tout fou le camp, mais bientôt les jeunes du SNU arriverons en renfort, jusque la il faut tenir.

  21. Stephane dit :

    J’ai un autre élément d’explication. L’armée refuse les démissions de ceux (nombreux) qui veulent se barrer parce qu’ils en ont marre de ne pas voir leurs proches. Du coup, pour ces personnes, pas d’autre solution que de se faire passer pour dépressif (ou autre motif médical) pour être réformé et enfin rentrer chez eux. Situation vécue dans mon entourage. Nous ne sommes plus à l’époque du service obligatoire, il est plus que temps de faire évoluer nos modalités d’affectation. Concrètement, il faut affecter les gens au plus près de chez eux s’il en font la demande, afin de les fidéliser. Etant rappelé qu’il existe des postes vacants dans tous les régiments. C’est juste un changement de mentalité à opérer. Notre système actuel ne permet de fidéliser que ceux qui n’ont rien construit dans la vie (pas de famille, de maison, d’enfants…) et ce souvent les moins bons.

    • Vroom dit :

      Et on fait quoi après ? On les envoie en OPEX près de chez eux, sinon , c’est trop loin et ils pleurent ?!

      • Jm dit :

        Si t’es parisien et que tu fais Sentinelle à Marseille (ou vice versa), ce n’est plus une Opex, c’est un théâtre de guerre !!!!!!!

    • ji_louis dit :

      Cela condamnerait la marine à n’engager que des bretons et des toulonnais!

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Notre système actuel ne permet de fidéliser que ceux qui n’ont rien construit dans la vie (pas de famille, de maison, d’enfants…) et ce souvent les moins bons » Jugement gratuit et ……………………….. débile! Sinon des « inex » on en garde aussi car il sont chargé de familles!

  22. Sam dit :

    La ficelle est assez grosse de laisser croire que l’armée de terre réforme ses jeunes pour cause de trop plein de sentinelle.

    En vérité, la cohorte des réformés c’est d’abord les cassos qui ont compris le filon pour une fin de contrat dorée, ensuite les blessés psychiques qu’on ne sait pas soigner et réinsérer.

  23. Contractor dit :

    L’honneur est de servir là où on le demande. Le choix de la mission appartient au commandement, le reste c’est de la démagogie.
    Vigipirate, on était dans les mêmes conditions mais avec des chefs qui étaient présents, vivaient avec leurs hommes et organisaient des activités durant les jours de repos.
    Aujourd’hui, Internet, consoles et autres Iphones/Ipads isolent les gens de leurs camarades, la faiblesse du commandement l’autorise car quel chef va prendre la décision de limiter les accès à Internet au profit d’activités de cohésion ?

  24. Stephe dit :

    Halte au sketch, la plupart se font réformer pour se barrer plus rapidement de l’institution. Pour porter 20kg il faut faire du sport, le mec qui veut pas en chier fait du sport , les autres sont des spectres et s’inventent des pathologies auprès du CMA. Et pour ce qui est du temps alloué au sport à sentinelle ne vous inquitiez il y en a.

    • Plusdepognon dit :

      La plupart n’était là que pour se faire payer le permis.
      A une époque, il y avait un article très détaillé sur l’art de se faire payer à rien foutre pendant 5 ans tout en évitant d’être déclaré déserteur sur « argentfacile.com ».

      À tel point qu’on a dû changer le système de la desertion.

  25. tschok dit :

    Donc si on résume :

    Il y a des comportements opportunistes liés à une difficulté d’intégration dans le service.

    Il y a des causes systémiques liées à l’inadaptation du commandement aux nouvelles générations de militaires.

    Et puis des motifs de réforme légitimes liés à l’état de santé.

    Mais dans chacun de ces trois cas, l’idée c’est quand même de pousser dehors le réformé.

    Pourquoi en faire un drame, alors ?

    Si la réforme est une variable d’ajustement de la gestion des ressources humaines, autant être pragmatique jusqu’au bout et la considérer pour ce qu’elle est effectivement.

    Et la question qui se pose alors est de savoir si le dispositif est opérationnel ou non, en fonction des cas.

    Ça permet d’atteindre l’objectif ou non ?

  26. Mecano dit :

    Sentinelle a été l’argument de masse , utilisé à saturation par l’AdT pour gagner la guerre des effectifs , entre les trois armées. Si, l’AdT n’a pas mesuré les effets négatifs de Sentinelle , c’est dommage de la part de ses têtes pensantes…. Il n’empêche que nous sommes toujours aujourd’hui, sur le même portage ….
    Après, êtes vous bien sûr que nous n’avons pas un soucis avec les jeunes générations dans le domaine de l’acceptation des caractéristiques de la militarité ? J’ai entendu récemment , le résultat d’une étude qui constatait que le rayon moyen accepté , des jeunes pour travailler, était de ….. 17 kms ! Cela donne quoi, en terme de mutation sur tout le territoire « pour le bien du service » ? Sommes nous sûr qu’ils sont près à risquer leur peau pour la République ? (surtout avec si peu de considération pour l’état de militaire qui ne cesse de descendre)

  27. shouf dit :

    sentinelle comme l’état d’urgence ne sont que des mesures de démagogie politique.
    ou sont les évaluations de ces politiques? sont elles débattues dans les média d’information pour les citoyens ?
    les conséquences de l’état d’urgence sur les libertés individuelles et de sentinelle sur l’organisation des forces armées sont désastreuses.
    pour les citoyens, militaires ou civils, c’est « perdant/perdant »
    pour les terroristes, c’est gagnant/gagnant!

  28. Jean la Gaillarde dit :

    Bon, je suis gendarme et je vais vous donner mon sentiment …. Un militaire, dans une armée professionnelle, il y rentre pour faire de l’OPEX … pas pour garder une caserne ou faire du boulot de vigile … sinon, il passe le concours de gardien de la paix ou gendarme. Il aura au moins la prime de risque qui rentretra dans le calcul de la retraite à 50 ans !!!!
    Donc Sentinelle, c’est pas pour des militaires formés comme des pros du combat !!!!
    Deuxièmement, lorsque les policiers ou les gendarmes patrouillent, ont ils des gilets lourds ????? Ben non. Ont ils le casque lourd accroché au gilet ? ben non … ont ils le sac à dos même léger, avec la flotte … Ben non. Par contre ils ont des points de ressources pour boire, se restaurer, se reposer un peu et repartir en patouille. Donc pas besoin de tout transporter !!!! Et puis il y a de la rotation.
    Troisièmement, effectivement, la rusticité n’est pas la même aujourd’hui au sein de notre jeunesse, qu’il y a 20 ans ou 30 ans ….. Ben c’est pas la faute à nos jeunes mais bien de la notre, parents !!!!! C’est aussi la faute à notre environnement avec le confort, appartement chauffé, nourriture abondante, aller à l’école en voiture …. j’en passe et tant mieux, mais notre environnement fait que nous sommes moins résilient à l’effort, aux conditions dégradées et donc, on supporte moins bien des conditions spartiates …. mais c’est pas nos jeunes qui en sont la causes.
    Enfin, quatrièmement, lorsqu’un supérieur se rend compte que moralement, ça baisse et que physiquement, il y a des problèmes, il se doit de trouver des solutions ….
    Un exemple : Nous portons autour de notre ceinturon, de plus en plus de chose (gants, menottes, PA, lampe, Taser, chargeurs …). Le SSA a constaté, en gendarmerie, de plus en plus de mal de dos avec des dérogations afin de porter le PA en étui de cuisse.
    Le DG, Denis Favier, c’est penché sur le problème et a constaté, grâce à la remontée de certains officiers, que le port du gilet pare-balles, entraînait de mauvaise posture dans les véhicules car l’étui Safariland, remontait dans les cottes !!!!! Décision : Le holster de cuisse est dorénavant autorisé, sans dérogation médicale.
    Le gilet tactique est également adopté et autorisé, par la hiérarchie, jusque dans les brigades territoriales … Voilà ! Du pragmatisme, du bon sens, de l’empathie, de l’intelligence de situation et les gars sur le terrain sont plus efficient …. Et pour ceux qui se poserait la question : Oh la la, c’est un officier qui écrit …!!! je rassure, je suis adjudant, commandant de brigade et dans des cas comme je viens de le dire, je remercie ma hiérarchie. Impec, ils ont fait le job.