CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Les blindés américains arrivent à Deir ez-Zor pour protéger les champs pétroliers et gaziers

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

91 contributions

  1. dolgan dit :

    A votre avis, le grand blond a compris qu’il avait été manipulé pour rester en Syrie ? Ou alors il est persuadé que l’idée de piquer le pétrole vient de lui?
    .
    En tout cas bravo aux stratèges du pentagone pour leurs talents de manipulation du président US.

  2. dolgan dit :

    petite question: il reste des volontaires Français (et/ou étrangers) qui combattent au sein des FDS?

  3. jyb dit :

    A un moment ET à un autre trump fait toujours ce qu’il dit. ou pas.

    • Albatros24 dit :

      Vous avez raison, en même temps que vous pouvez vous « tumper ».
      Souvent Trump varie, bien fol qui s’y fie

    • Robert dit :

      Jyb,
      On leur dit maintenant que la procédure d’empeachment contre Trump n’a pour but que d’écarter la perspective de l’enquête sur les Clinton.
      Trump réussira-t-il à nous réconcilier avec les USA, that is the question ?

      • jyb dit :

        @robert
        Je crois qu’il y a assez de goudron et de plumes pour tout le monde.Mais commettre une infraction pour dénoncer une possible infraction n’est pas la chose la plus intelligente à faire.

        • Robert dit :

          Jyb,
          D’accord avec vous, mais c’est ce que font aussi les autres, pourtant personne ne leur reproche.

  4. jyb dit :

    C’est beau comme la naissance d’une portée de hyènes…On assiste, ici et maintenant, émus aux actes (re)fondateurs des prochaines galères arabes des usa.

  5. jyb dit :

    On avait compris la stratégie :
    quand tu n’as pas d’objectif, tu ne risque pas de les atteindre.
    On connait maintenant la tactique :
    si tu ne sais pas ce que tu es en train de faire, l’ennemi ne pourra certainement pas anticiper tes actions.

    • Auguste dit :

      Vous ne pensez pas que l’objectif,c’est d’empêcher qu’il y ait un règlement de l’affaire syrienne sous l’égide de la Russie?.Pour moi c’est évident depuis qu’Assad a fait appel à Poutine.

    • Stoltenberg dit :

      L’objectif est bien clair : contrer l’influence russe et iranienne en Syrie. Et c’est précisément ce que font les USA en sécurisant ces champs pétroliers, en contrôlant des endroits stratégiques comme la base d’Al-Tanf et, si possible, en coupant l’autoroute M4. Si la Russie gagne le contrôle sur les flux stratégiques Iran – Méditerranée, alors elle aura une position beaucoup plus forte dans toute la région. C’est pour cela qu’elle fait tout ce qu’elle peut pour saisir ces zones, en disant que c’est illégal, la Syrie est un pays indépendant… Bizarrement elle n’avait pas l’air de tenir compte de ce genre de considérations quand elle a envahi la Crimée et le Donbass. Faites ce que je dis mais pas ce que je fais. Si les Russes tentent de saisir ces zones par la force, la façon dont ont été décimés les faux mercenaires du groupe Wagner pourrait leur servir d’exemple de ce qui se passerait avec leurs soldats officiels.

      • Auguste dit :

        Il n’y a pas que Poutine qui dit que c’est du vol pur et simple.Même aux US on le dit.
        L’ONU n’a rien dit,donc c’est permis.

        • Stoltenberg dit :

          C’est simplement parce qu’en Amérique les gens ont le droit de s’exprimer librement, même pour critiquer leur gouvernement. En Russie, cela n’a pas l’air d’être le cas. Mais bon, peut-être que je me trompe et tous ces journalistes ou opposants assassinés ou emprisonnés, c’est de la propagande anti-russe (j’anticipe ici votre réponse). « What is bark », Mr Auguste ?

      • jyb dit :

        @stoltenberg
        – La semaine dernière cet objectif n’existait pas. Les us quittaient la syrie et maintenaient une présence de 200 pax, à at tanf.
        Ils sont partis, ils sont revenus avec de nouvelles intentions (mettre la main sur le pétrole) Ok mais même çà n’est plus très clair puisque des troupes us reviennent dans des secteurs sans pétrole…
        pas de vision, pas de stratégie…des coups désordonnés et contradictoires. une communication désastreuse.
        – Contrôle des flux vers la méditerranée. C’est acquis depuis bien longtemps, les postes frontières sont ouverts et les possibilités de franchir clandestinement les frontières sont immenses.

        • Stoltenberg dit :

          Cet objectif a toujours existé. À mon avis, c’était même l’objectif principal américain à partir du moment où les Russes sont entrés dans le conflit et ont enterré tous les rêves de renversement du gouvernement Assad. Ce que je veux dire ici c’est que géopolitiquement, l’objectif a été toujours clair. Ensuite, il est vrai que depuis l’intervention turque, le comportement américain était chaotique et, sans doute, pas préparé. Aujourd’hui, ils sont en train de limiter les dégâts. Les plus grands gagnants de cette situation, ce sont les Russes. Et les Turcs sont incontestablement les plus grands perdants. Ils n’ont pratiquement rien obtenu. Ils sont certainement trop stupides pour réfléchir.
          .
          Je ne parle pas des possibilités de traverser clandestinement la frontière. Il faut trouver une route commerciale sûre, avec des accords internationaux et des ports sûrs. Tant que cette route est menacée par les Américains ou leurs alliés régionaux, les Iraniens ne peuvent pas faire grand chose. Par contre, si les Russes s’emparent de cette route, alors ils pourront négocier avec les Israéliens ou Saoudiens qui ne voudraient surtout pas la voir apparaître. Les Américains seraient impuissants. Et ils veulent éviter une telle situation.

        • dolgan dit :

          Si Trump a signé des ordres imprécis (et je fais confiance à celui qui lui a tendu le papier pour s’en être assuré) , il n’est pas exclu de voir des militaires US chasser les Turcs de Syrie pour protéger le pétrole.
          .
          Bon j’exagère un peu, mais l’interprétation d’un ordre est parfois sujette à débat (jusqu’à ce qu’il soit clarifié) sans que ça soit de la trahison. Là ça joue là dessus au pentagone amha.
          .
          Ils ont collé à Trump un objectif qui colle à sa vision du monde pour le forcer à rester en Syrie. Et maintenant, ils jouent sur cet ordre pour aider les kurdes au max.
          .

      • Ion 5 dit :

        @Sto

        La Russie a envahi la Crimée et le Donbass? Quelles unités ont-elles lancé l’assaut.

        • Stoltenberg dit :

          1er Bataillon des petits hommes verts.

          • Ion 5 dit :

            @ Sto
            Et à part les martiens?
            Si l’armée russe se mettait à envahir la Crimée ou le Donbass, ce serait dans le cadre d’une opération du genre « Barbarossa » ou « Bagration », avec tout le tatsoin (aviation, artillerie, fusée, unités de choc, de soutien, d’appui) non?

            S’ils y sont allés aussi discrètement et avec aussi peu de forces, c’est que vous avez « zappé » quelques étapes intermédiaires dans cette histoire… A savoir que ces territoires se sont peut-être libérés avant toute forme ouverte d’intervention russe?

            En tout les cas, ça relève plus d’une intervention discrète du FSB, que d’une guerre ouverte avec tous les moyens du bord.

      • Ion 5 dit :

        @Sto
        Compte tenu des salaires pratiqués au sein du groupe Wagner, on peut estimer qu’il s’agit de « vrais » mercenaires.
        Evidemment ils ne bénéficient pas du même soutien ni de la même protection interarmes que le reste de l’armée russe. Ce qui veut dire qu’il y aura dans le dernier cas un retour à l’envoyeur assez vite, à coup d’Iskander par exemple et beaucoup de morts de son coté également.
        Sinon, la saisie de ces zones par la force serait assimilable à une guerre ouverte avec les Etats-Unis entre deux grosses puissances nucléaires. J’espère que personne n’a envie de ce scénario, l’inverse étant également vrai…

  6. jyb dit :

    Un peu moins de 500 us partis la semaine dernière sont de retour en syrie (rupture de stock de légumes ?) Mission à définir parce qu’il n’y a pas de pétrole.
    NB on ne parle pas de la brigade abc.
    Le gouvernement irakien avait « demandé » à ce que ces forces ne stationnent pas en irak ( sous 30 jours)

    • Auguste dit :

      Qui c’est ce Abu Ibrahim,le successeur de baghdadi?.Son vrai nom serait Hajji Abdullah

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Qui c’est ce Abu Ibrahim,le successeur de baghdadi?.Son vrai nom serait Hajji Abdullah » Quelque soit son nom son avenir vient de brutalement s’obscurcir!!

      • Jack BAUER dit :

        @auguste
        Un vendeur de chevre irakien qui etait juge pendant ses temps libres

      • jyb dit :

        @auguste
        hajji abdoullah est le nom de guerre de qardash mais le successeur du calife serait un cadi de daesh : abd ibrahim al hachimi al qourachi…donc c’est plutôt un local qui descend du clan du prophète. Peut etre jordanien.
        Rien de probant derrière ce nom fourre tout.

  7. Albatros24 dit :

    Directement acheminés par vol Galaxy et autres C17
    Voila des puits bien sécurisés contre tout le petit monde bien grenouillant du coin
    avec de l’artillerie en conséquence et surtout quelques centaines de coucous prépositionnés en Irak Jordanie (ou même Turquie, hé hé hé). Les GIs sont dans le coin quelques années encore malgré ce que raconte Trump pour se faire réélire.
    Dommage que Trump laisse tomber les kurdes, qui l’ont si bien renseigné pour flinguer le crasseux et sa bande de Daesh récemment

      • Albatros24 dit :

        Intéressante la carte jointe dans votre lien.
        On voit que Qamichli est vraiment très proche de la frontière turque, avec un grand champ pétrolifère…
        Comme par hasard : tout ce pétrole non utilisé par les syriens et si près de la frontière turque, ne serait ce pas là le but de cette zone de sécurité erdoganienne en fait ?

        • Albatros24 dit :

          Si c’est le cas : ce n’est pas gentil de la part de Trump vis à vis d’Erdogan, car il lui en interdit l’accès
          Et ce n’est pas très loin de l’Irak non plus…commode pour les compagnies pétrolières Etasuniennes

  8. Expression libre dit :

    Protéger ou piller…Troisièmement, j’ai compris…Pour aider les Kurdes, pied de nez à la Turquie, se servir des puits pour faire pression sur Assad pour une solution négociée en Syrie, je veux bien mais là, il est sérieux ou quoi. Je pense néanmoins que c’est une posture. Espérons, sinon , nous les occidentaux, on aura bq de mal à justifier notre intervention contre l’EI.
    Irak 2003, lors d’un reportage TV, je me souviens très bien d’un sergent de marines dire à ses hommes:  » Vous savez tous qu’on y va pour le pétrole »

    • Briska dit :

      Oui, le titre m’a fait doucement rire; « protéger »! 🙂 en dehors de tout respect du droit international ?
      J’imagine que la Chine va un jour sauter sur l’occasion pour « protéger » Taïwan!

  9. didixtrax dit :

    d’ici à ce qu’un de leurs propres TOW ne leur revienne en vol direct …

  10. Parabellum dit :

    Au moins le but de guerré des américains est clair…pétrole d abord et avec du lourd…ils ne font pas dans le bla bla moralisateurs mais dans le pur intérêt d exxon..esso pour mémoire…bon nous on a quoi pour total…? Idem au liban où règne à nouveau un bordel monstre…on fait encore longtemps le désert des tartares avec La finul…?

  11. PK dit :

    « protéger », c’est le terme en novlangue pour voler ?

    • précision dit :

      voler est un bien vilain mot. Ca supposerait qu’ils le font dans leur propre intérêt uniquement. Piller, peut être?

  12. petitjean dit :

    Gesticulation avant un départ définitif ?
    on se perd en conjectures !
    Trump a-t-il les mains libres ? Trump concède-t-il provisoirement à son « état profond » ?
    Toujours est-il que les américains s’incrustent sur un territoire souverain et bafouent donc le droit international
    mais ça , ils ont l’habitude…………….

  13. Polymères dit :

    Vraiment une réaction étrange, un rattrapage stratégique qui a été initié par des conseillers (pas forcément politiques) qui semblent utiliser sans doute l’argument du deal si cher à Trump mais qui derrière doivent penser aux positions américains quand ce dernier ne sera plus là.
    Une annonce de retrait, mais d’un retrait de la frontière, se débarrassant du problème turc et ou l’opposition se fera avec les russes et syriens. Les américains gardent un pied en Syrie, ils continuent de maintenir une pression, à disposer d’un poids dans la balance globale du futur de ce conflit.
    En maintenant sous son aile les champs pétroliers, les américains enlèvent très clairement à Damas ses principales recettes ou perspectives de recettes nécessaires à son redressement. Car la Syrie n’a rien pour se relever, vivant d’aides et de dons iraniens ou russes, il n’y a que le pétrole qui peut vraiment l’aider à redémarrer. Sans ces revenus pétroliers, les russes devront continuer à « payer » pour maintenir Assad au pouvoir et minimiser le pourrissement intérieur, car gagner la guerre ne suffit pas à gagner la paix. Les américains ont peut-être abandonner une grosse zone territoriale que se disputent d’autres acteurs avec un futur incertain, mais ils tiennent dans leur main des menottes et les russes comme Assad ne pouvant pas agir militairement contre les américains (même si certains diront le contraire) devront négocier et visiblement les bénéfices économiques profiteront avant tout aux sociétés pétrolières américaines, avec un bénéfice plus favorable que dans des conditions normales. Les russes ne feront pas profiter leurs sociétés et n’auront pas de retour sur investissement, ce pays continuera à devoir être « maintenu » et « aidé ».

    C’est un sale coup que font les américains, presque pire que la position d’avant, car là, ils ont un objectif et une stratégie, critiquable, mais simple et surtout avec des troupes plus « fortes » que celle d’avant et moins dispatchés.

    • Jack BAUER dit :

      La production syrienne n’est pas enorme non plus et puis les kurdes vendent le petrole a damas, c’est daesh qui le vendait au turcs.
      Le vol des US c’est sourtout pour pas que ils tombent dans les mains des russes et du groupe wagner, il ont un accord avec bachar pour recuperer 25% des puits de petrole qu’ils recuperent grace au mercenaires.

      Trump fait d’un pierre 3 coups, il empeche les russes d’en profiter , fait un cadeau aux cocus kurdes qui pouront se financer encore avec ca et puis il recupere aussi des benefices (il ne comprend que comme ca trump c un biznessman) grace au geant petrolier US qui va gerer ca avec les kurdes

    • datamo dit :

      Je suis assez d’accord avec vous sur la contrainte maintenue par les US sur le gouvernement syrien et ses soutiens.
      En revanche, le prix politique et « d’image » sera désastreux pour les américains.
      Ils apparaissent pour ce qu’ils sont , même aux yeux des plus naïfs ou complaisants : des pillards
      Beaucoup savaient déjà que la « lutte contre l’EI » et le « droit de l’hommisme »n’était qu’une fable cynique, ils nous le prouvent de manière éclatante.

    • Frank dit :

      @Polymères Donc, si je vous résume, il convient pour les US de dégager en apparence, élections internes obligent, lâcher leurs alliés de l’endroit, mais pas ceux de la région, tout en veillant que les « régimes » désignés ne puissent recouvrer les ressources qui leur appartiennent, mais qu’ils convoitent eux-mêmes, ou au bénéfice de leurs alliés de l’instant.
      L’important, c’est que les Syriens ne puissent se reconstruire. Pas question!
      Pour nos « amis américains », n’ayant gagné cette guerre dans l’immédiat, comme les précédentes, il faut maintenant empêcher nos victimes de tenter de gagner la paix, peu importe le prix, surtout celui des autres.
      Et surtout que les Russes n’en tirent des bénéfices, vieille obstination.
      Ou, dit différemment, on a mis le bordel dans la région depuis 2003, démerdez-vous maintenant, nous, on surveille le pétrole. Chaos constructif, version US. Avec l’appui des éternels dévots.
      Quel paradoxe avec certains de vos longs posts précédents, qui annonçaient le triomphe des US, et la déroute de tous les autres!
      S’agit de s »adapter, visiblement, pour continuer à affirmer doctement la situation actuelle, son origine, et l’avenir ensuite.
      Et, surtout, vice-versa, on sait jamais.
      Qu’est-ce qu’on rigole.

  14. Le Suren dit :

    « il peut nous être utile, parce qu’on pourrait en prendre nous-mêmes aussi.  » Quelle découverte !

  15. PeterR dit :

    Ouf me voilà rassuré. Moi qui pensais que les américains commençaient à filer un mauvais coton, trahissant leurs alliés, leur filant des taxes à tout va, ne payant pas leurs impôts, etc … Je commençais même à me poser la question si ils étaient vraiment venus nous libérer en 44 ou juste empêcher une puissance qui risquait de dépasser la leur émerger en Europe (ceci dit je m’en félicitais quand même car lever le bras et apprendre l’allemand m’aurais fais chier, je préfère la première solution quand bien même si je dois ma liberté qu’à un heureux effet de bord).
    Mais qu’allais-je penser là ?? Non revoilà nos alliés, plus grande démocratie du monde envoyer ses boys la main sur le cœur prêts à défendre la Liberté. J’imagine qu’ils vont se contenter de prélever qu’un petit 90% du pétrole pompé dans un pays qui ne leur appartient pas pour financer cette légitime et humanitaire opération.

    • ji_louis dit :

      Je vous rappelle que c’est l’Allemagne Nazie qui a déclaré la guerre aux États Unis de Roosevelt et non l’inverse.
      Et jusqu’aux débarquements en Afrique du Nord, l’ambassadeur français acrédité à Washington prenait ses ordres à Vichy.
      Et juste après le débarquement en Normandie, les USA ont essayé de mettre en place une administration à leur main en France (ils avaient anticipé l’impression de monnaie par leur banque centrale pour payer les fonctionnaires français), plan contré par le général de Gaulle.

      Ça plus les lois « pret bail » et « cash and carry », ils ont allègrement profité des « disputes » inter-européennes et ne sont intervenus militairement que parce qu’ils y étaient forcés (les japonais, Hitler et Mussolini leur ont déclaré la guerre). à ce moment, l’US army a multiplié son volume par 20!

      • Robert dit :

        Jlouis,
        Mussolini a essayé d’obtenir une alliance avec les anglais avant de se résoudre à s’allier avec Hitler dont il craignait les menées contre son pays. S’ils avaient accepté, au moins un traité de non agression, la suite aurait pu en être changé. Il avait été recruté en 1917 par le MI5 pour faire campagne en faveur de l’alliance de l’Italie avec les alliés durant la première guerre.
        Je sais, c’était un fasciste, mais dans certaines situations, on regarde avant tout au résultat et Hitler n’avait pas hésité à s’allier avec Staline.
        Enfin, on ne saura jamais comment cela se serait passé.
        Par contre, Franco a gagné la guerre civile et pu refuser à Hitler l’occupation de Gibraltar et de l’Afrique du nord française.
        Là, on peut avoir une petite idée de ce qu’aurait pu être la suite et des difficultés supplémentaires à organiser la libération de la France.

        • dolgan dit :

          Oui , on ne saura jamais.
          .
          Par exemple, si mussolini n’avait pas été allié à hitler, il n’aurait pas pris une taule en grèce, les allemands n’auraient pas été obligé de repousser l’attaque de la russie pour sauver ses miches. Et du coup, ils auraient peut-être gagné la guerre sur le front russe. En tout cas, ça se serait beaucoup mieux passé pour les allemands.

          • Robert dit :

            Dolgan,
            Pas sûr du tout.
            Allié aux adversaires d’Hitler, Mussolini aurait pu aider y compris en Afrique voire aider en Europe.
            Hitler a profité de cette alliance, avant d’envahir l’Italie après avoir fait libérer Mussolini pour y imposer persécutions et crimes qui n’existaient pas sous Mussolini.
            Hitler ne pouvait pas gagner en Russie, après avoir trahi son alliance alors que cela le renforçait, comme Napoléon il avait sous évalué l’hiver, et l’alliance des soviétiques aux américains.
            Je ne vois vraiment pas comment cela aurait pu se passer mieux pour lui.

    • aleksandar dit :

      Quand ils sont arrivés en 44, la puissance a  » contrer » n’était pas l’Allemagne mais l’URSS.
      Et militairement les guerre était déjà gagné par l’URSS avec la destruction des 3/4 de l’armée allemande.

      • Frédéric dit :

        Oh, la réécriture de l’histoire par les nuls ? Doit on rappeler l’intervention US en Islande en JUIN 1941 pour libérer les troupes britanniques sur place, la zone de sécurité couvrant la moitié de l’Atlantique facilitant les convois venant du Canada, la traque des u boot et les premières pertes navales US avant Pearl Harbor, le USS Ranger qui était prêt à participer à la traque du Bismark si celui arrivé au large des Amériques ?
        Et après Pearl Harbor, 42, débarquement en Afrique pour clôturer la guerre du Désert, 43, en Italie pour mettre hors le principal allié de l’Allemagne, 44 en France avec l’intention d’en terminer avant Noël… Et pour les ignares qui pensent qu’ils sont attendus « exprès », doit on rappeler qu’a l’origine, l’état major US pensait faire un débarquement direct en Europe du Nord mais que le piètre résultat des troupes US en Afrique ont montrer que l’entrainement et l’équipement n’était pas encore à la hauteur de l’Allemagne, et que surtout, il n’y a pas assez de barges de débarquement et navires amphibies pour une telle opération. En Normandie, on à utiliser tout ce qui flottaient pour transporter les troupes, et l’on n’en avait pas assez pour le débarquement en Provence qui devait être simultanés. La guerre industriel, c’est une question de matériel ! Combien de tanks produit pas les États-Unis en 1940 ?

        • Ion 5 dit :

          @Fred
          Oui, mais toutes ces opérations avant le débarquement de 1944 représentaient relativement peu de monde.
          Je suis d’accord pour dire que les EU et la GB ne pouvaient pas faire de miracles, mais ils auraient pu en faire plus. Staline, n’était pas contre le fait que les unités anglaises viennent lui donner un coup de main dans le Caucase en 1942, via l’Iran. Par exemple…
          Et même sans aller aussi loin, le TsAGuI avait émis la demande de recevoir des moteurs Merlin XX sans la grosse daube qui allait autour et qui s’appelait Hawker Hurricane*. Cette adaptation aurait permis au Yak-1 d’atteindre 660-680 km/h selon les modifs d’adaptation au lieu de 600. Et je ne parle pas du Packard Merlin sur la même cellule, beaucoup plus puissant. Eh bien non, il leur a été répondu que cela désorganiserait la production (sic).
          *Le Hurricane devait en théorie voler à 520 km/h, après y avoir ajouté leurs canons de 20mm, le bouzin ne se traînait plus qu’à 496 km/h contre 650 pour le Messerschmitt 109 G

      • Ion 5 dit :

        @aleksandar
        C’est plus compliqué que ça. La guerre terrestre oui, s’est faite à 80% sur le front de l’est pour Allemagne. Pour la guerre aérienne et maritime c’est beaucoup moins évident…Par moments il y avait à peine plus de 30% de la Luftwaffe sur le FE, à titre d’exemple en 43-45.

    • keuta dit :

      C’est pas vis a vis de l’allemanisation de l’Europe qu’ils sont intervenus mais bien de la sovietisation.

  16. Carin dit :

    Vous comprenez, on a fait des frais énormes dans cette région, il faut bien que l’on se rembourse!!!
    Et comme on dit «  les affaires sont les affaires ». Le tout étant de savoir quand les américains s’estimeront ils remboursés?
    Parce que si c’est une entreprise américaine qui s’occupe de ces puits… ils sont pas encore partis!
    D’un autre côté, on comprends bien qu’ils ne vont pas « protéger » des puits, si c’est une société syrienne ou russe qui les exploitent.
    Après il faut pas tout voir en noir… nos amis kurdes vont peut-être toucher plus de pognon qu’avec leur gouvernement qui ne leurs donnait rien avant, vu que c’était pas leur secteur.

  17. Jack BAUER dit :

    Ceux qui n’ont pas ete tuer par les bombardements turcs sont en grande parti rentrés ( comme nos FS du coup avec le lachage de donald) et son fichés S de peur que leur experiences aquise puissent etre utiliser a profit en france notament dans les milieux d’extreme gauche,
    lors de la ZAD de NDDL un ancien du rojava a tiré une fusée eclairante en direction d’un helico de gendarmerie.
    Parmis les volontaires il y avait un indic de la dgsi qui a balancé tout ses camarades et a du etre exfiltré de la bas quand ils s’en sont rendu compte en fouillant son portable. Dans un reportage on peut voir un mitomane qui etait sniper sur SVD dragunov dire une fois interviewer en france que daesh avait mis sa tete a prix telement il etait fort…
    Ah ses gens qui s’inventent une vie.

    • Jack BAUER dit :

      @dolgan
      Au sujet des volontaires fr avec les peshmergas et le YPG.

      Si ca t’interesse plus en details je peux t’envoyer les articles de mediapart dessu et les liens des reportages.

  18. Raymond75 dit :

    Je suis rassuré : les US défendent toujours le monde libre.

  19. Robert dit :

    J’allais laisser passer ça, pauvre de moi.
    Cette situation me fait penser à une phrase de Michel Audiard
    « c’est jamais bon de laisser le petit personnel rêver. »

  20. J.Charles dit :

    Suis-je le seul à trouver que les états unis sont en fait un état voyou qui cache une politique de la canonnière derrière de grands discours moralisateurs?
    Pardonnez moi mais cette utilisation de la force pour placer ses pions est un enorme scandale, quelquechose qu’on reproche sans fin à d’autres grands méchants comme la Russie et la Chine, pendant que les USA s’en tirent avec des choses énormes!
    Pourquoi n’envoyons nous pas l’armée prendre quelques champs de petrole pour le conpte de total aussi?
    Les états-toutous européens suivent le maître américain la bave à la gueule, le vide dans les yeux.. ..en se moquant de celui de leur président qui en fait se joue d’eux..

    • Jack BAUER dit :

      @j.charles
      Tout simplement parque on se ferais boter le cul fissa, c’est la lois du plus fort les us personne n’ose rien faire contre eux car se sont les plus fort et ils l’ont encore prouvé avec la livraison de pizza oriental tres epicé suplement merguez a al bagdhadi .
      On a peur de rester face aux turques quand les US se retirent.
      Si on oserais prendre des puits on se retrouverais avec les russes contre nous et memes sans eux bachar nous ferait quelques attentats pour nous faire comprendre, c la methode iranienne lors du contentieux eurodif ou pakistanaise pour le contentieux sur les commissions des 3 sous marins de classe agosta. Et ca fonctionne tres bien les politiques fr sont tres receptif a ses methodes et abdiquent sans broncher.

      PS: les chinois font pareille en mer de chine avec les iles et les russes avec la crimée, le dombass, l’abkhazie et l’ossetie du sud.

    • Arnaud dit :

      Disons qu’entre les paroles et les actes, il y a un certain écart. Cela étant, avez-vous vu un seul pays européen émettre la moindre critique ?

    • Albatros24 dit :

      Pour la France proposition interessante, car il y a des champs pétrolifères près de la frontière irakienne justement.
      http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2018/04/comment-les-etats-unis-occupent-les-30-de-la-syrie-contenant-la-plus-grande-partie-du-petrole-de-l-eau-et-du-gaz-mintpress-news.html
      Mais il faudrait que Total accepte de passer par l’Irak pour traiter son brut

  21. aleksandar dit :

    Les blindés allemands arrivent dans les Sudètes pour protéger les populations germanophones.

    • Albatros24 dit :

      Pas plus d’un régiment alors, vu l’état de leur parc de Léopards en état de marche…

  22. aleksandar dit :

    Bon, vu que toutes les voies d’accès terrestres sont plus ou moins fermées, ça ne durera pas longtemps cette blague.
    Quand a a Syrie, ayant récupéré les gisements du nord est et déjà remis en production, son autosuffisance est assurée.
    Petit cadeau de Trump a Netanvoyou et a son pote israélien Mordechaï Kahana ?

  23. BCh dit :

    Et dire que ces gens la sont nos « Alliés » ….

  24. Félix GARCIA dit :

    Assad says Israel behind all anti-government forces in Syrian civil war
    In interview, dictator says modern Israel does not exist and theorizes that raid on terror leader Baghdadi did not actually take place

    Syrian President Bashar Assad in an AP interview at the presidential palace in Damascus, Syria, September 2016. (Syrian Presidency via AP)
    Syrian President Bashar Assad in an AP interview at the presidential palace in Damascus, Syria, September 2016. (Syrian Presidency via AP)

    Syrian President Bashar Assad on Thursday charged that all the forces it has been fighting during the country’s eight-year civil war were “tools serving Israel directly or through the Americans,” and said he doesn’t recognize the existence of the modern-day nation of Israel.

    […]

    « Assad said he did not want to make an “enemy” of neighboring Turkey despite the stand-off between their forces in the north of the country, and explained why he was willing to meet and negotiate with Ankara, as an occupying force, but not with Jerusalem.

    “The difference between them and Israel is that we do not recognize the legitimacy of its existence as a state,” he said. “We don’t recognize the existence of the Israeli people. There is no Israeli people except the one that existed for several centuries BC, now they are a diaspora who came and occupied land and evicted its people. While the Turkish people exist, and they are a neighboring people, and we have a common history.”

    […]

    https://www.timesofisrael.com/assad-says-israel-behind-all-anti-government-forces-in-syrian-civil-war/

    Au moins, ça à la mérite d’être clair.

    Cordialement,

    Félix GARCIA

    • fabrice dit :

      Merci Félix de nous donner des liens sur le « garbage » idéologique Assadien.
      Il est important que les Français sachent que s’il n’y a pas la paix israélo arabe c’est qu’il y a un camp du refus arabe de l’existence de l’Etat d’Israël et de Juifs libres au Moyen Orient.
      C’est dommage pour eux, les Arabes auraient bien besoin des capitaux et de la technologie israélienne.
      Mais bon, ils se coupent la main, je n’ai pas mal.

      • Félix GARCIA dit :

        Ah ça c’est sûr qu’ils sont nombreux les gens du coin à pas accepter Israël.
        Si j’ai bien compris, certains l’acceptent tel quel, d’autre non, d’autres encore à accepterai Israël dans certaines conditions (limites de 1967 …).

        Avant la technologie, je pense qu’il faut s’attaquer à l’agriculture (reverdir le territoire et y installer les gens par l’agroforesterie, oui, même dans le désert), les réseaux de transports, les réseaux d’eaux etc …

        Cordialement,

        Félix GARCIA

  25. Le Glaive dit :

    Le sens humanitaire des USA est toujours à son sommet ! plus il ya des derricks à proximité, plus ils se sentent humanitaires !

  26. Arnaud dit :

    Il y a quand même un point qui me surprend : cette force US, conventionnelle et parfaitement déclarée, occupe donc un territoire d’un pays étranger sans autoristaion. Je suis surprise que personne à l’ONU, ou conseil de sécurité ou au secrétariat général, ne s’en émeuve

    • fabrice dit :

      D’un côté s’il y avait des élections libres en Syrie, je ne suis pas sur qu’elles seraient gagnées par Assad…

  27. vachefolle dit :

    A ce stade de l’inconséquence diplomatique, de l’aller-retour trumpeste, on ne sait plus quoi penser.
    Donald est totalement ridicule. Combien de temps le peuple US soutiendra encore un clown de ce niveau ?
    Si c’est le cas en 2020, avec toutes les casseroles qu’il traine, ce serait a pleurer de la démocratie.

  28. fraisedesbois dit :

    On va voir si, en représailles, les « houtis » vont matraquer un autre site de l’aramco.
    Ou bien si ça se tend de nouveau dans le golfe. Ou à bab-el-mandeb…
    .
    A mon avis, ne pas perdre de vue le bras de fer/guerre froide américo-iranien: l’appropriation du pétrole de deir ezzor, réponse séoudo-us à l’attaque de Abqaiq et Khurais? Certes les sites ne sont économiquement pas comparables. Et alors?
    .
    L’arme favorite de trump, c’est l’arme économique. Et le bras de fer us-ksa/iran, jusqu’à présent c’est: tu te retires du « traité nucléaire »; je te sabote des tankers dans le golfe; tu me fais des sanctions éco; je te pourris l’aramco: tu envoies ta garde nationale prendre les derricks de der-eizzor.
    .
    Mais les bannières des majors us à der-eizzor, je crois qu’il bluffe là, non? Si? Le con.
    .
    Cela dit, les kurdes n’ont peut-être pas été « lachés » au point où on l’a cru…
    Enfin, jusqu’au prochain tweet quoi.

  29. Degourba dit :

    On accuse poutine d’avoir annexée la Crimée, d’occuper les zones frontalières ukrainiennes mais on applaudit le hold up territoriale que les USA sont entrain de commettre en Syrie. Qu’on ne vienne pas nous dire que la Russie est un état voyou ou l’Iran est un état terroriste, manifestement les USA combinent les deux.

    • Ératosthène dit :

      @Degourba : 1) La France est alliée de l’État que vous nommez « voyou ».
      .
      2) Les territoires occupés par les Russes sont annexés et rendus moins démocratiques tandis que ceux « libérés » par les États-Unis sont faits « amis » et rendus plus démocratiques. C’est une très grande différence
      .
      3) Votre remarque est donc à déglutir.

  30. fraisedesbois dit :

    Opé sous bannière Inherent Resolve (cf. Myles Caggins, porte-parole). Objet: priver ce qui reste de l’oei de ressources financières.
    Ca tient toujours dans le cadre de la résolution 2170?

  31. aleksandar dit :

    Ne jamais oublier que Trump se fout de la politique étrangère au POMO comme de son premier immeuble.
    Tout est a destination du public américain.
    Violemment critiqué pour sa décision de retrait par les neocons, il lâche un leurre pour montrer qu’il agit sur le terrain de manière a contrebalancer sa décision initiale.
    Il lâche les kurdes mais leur donne du pétrole.
    Mais cette occupation n’est pas destiné a durer.
    Trump veut quitter la Syrie et il est têtu comme un âne.
    Certains confondent trop le quotidien et son coté  » j’amuse la galerie  » et le long terme.
    Un homme qui est capable de négocier comme cela s’est déjà produit 6 ou 8 ans un projet immobilier a de la suite dans les idées.
    Il va tranquillement attendre que cela se calme, que la Syrie sorte du panorama médiatique et partir petit a petit.

  32. EchoDelta dit :

    En passant le bradley me rappelle le film « secret defense » qui traite du développement d’un blindé transport de troupe nommé « bradley » et me tire irrésistiblement un sourire au coin des lèvres.