CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Damas appelle les forces démocratiques syriennes à rejoindre les troupes gouvernementales

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

40 contributions

  1. PK dit :

    Voilà, tout va se normaliser, même les articles de notre ami Laurent Lagneau… Le gouvernement de Damas n’est plus illégitime et Hassad n’est plus là contre la volonté de son peuple 😉

    Je taquine, mais c’est beau la Real Politik 😀

    • Plusdepognon dit :

      @ PK
      Monsieur Lagneau fait avec le matériau qu’on lui donne. 😉

      Donald a préparé son impeachement, pour qu’il se passe bien :
      https://lemamouth.blogspot.com/2019/10/al-baghdadi-des-videos-et-des-photos.html

    • didixtrax dit :

      reste plus qu’à attendre un billet sur le rapport orienté (euphémisme) de l’OIAC/OPCW l’attaque chimique bidon de la Douma…

      p.ex. https://www.dedefensa.org/article/specialite-civilisationnelle-lattaque-chimique-bidon qui comporte les liens nécessaires, notamment vers https://wikileaks.org/opcw-douma/

      (depuis on est maintenant passé à deux lanceurs d’alerte)

    • petitjean dit :

      la « real politik » consiste à parler à tout le monde !
      la « real politik » consiste à tenir compte des réalités !
      la « real polititik » c’est privilégier avant toute chose nos propres intérêts !
      sur un peu moins de 200 états que compte notre planète , la majorité sont des dictatures, la première d’entre elles étant la Chine !
      Je vous rappelle que, par exemple, la France a d’excellents rapports avec l’Arabie Saoudite, cette théocratie sanglante !
      Que proposez vous ?……

    • Carin dit :

      @PK
      Vous allez un peu vite en besogne. Bachar s’adresse à la partie Arabe des FDS… les parties kurdes (le gros des troupes) et même chrétiennes ( la partie congrue) ne sont pas concernées dans cet appel…
      Bachar n’est pas débile, ce sont les troupes Arabes des FDS qui sont originaires de la plupart des champs pétrolifères et gazier… en intégrant ces troupes il récupère une grosse partie du pétrole/gaz.
      Sinon Bachar ne représente que la « partie utile » du peuple syrien… le reste des gens… il les a en face… et ils sont bien plus nombreux. Je rajouterais même que les millions de syriens qui se trouvent dans des camps en Turquie, Liban, Jordanie, seront ses futurs opposants politiques.. c’est même la seule raison pour laquelle il ne veut pas les voir rentrer, malgré que 70% de la Syrie soit pacifiée.

  2. petitjean dit :

    Le point sur la situation en Syrie
    ce que nos merdias ne nous disent pas :
    « La Syrie se retrouve une nouvelle fois sous les feux de l’actualité. Si nos bons médias font, comme de bien entendu, leurs gros titres sur l’écume événementielle, à savoir la mort d’Al Baghdadi, d’autres choses autrement plus importantes, donc passées sous silence, s’y déroulent. » (…)
    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2019/10/fin-de-la-recre-au-nord-calife-mort-et-deir-ez-zoor.html
    et puisque nous en sommes aux mises au point , revenons sur un des falseflags « l’attaque chimique bidon » :
    « On débat avec grand entrain des genres et transgenres, des voiles, des retraites de nos démocraties, des attaques terroristes qui mettent en péril nos très-nombreuses valeurs, et fort peu par conséquent des documents WikiLeaks transmis par un “lanceur d’alerte” sur la façon dont les organes officiels fabriquent ce qu’on a coutume de désigner comme des falseflags. Une des grandes spécialités du domaine, pratiquée essentiellement par le MI6, la CIA et les Saoudiens avec quelques supplétifs, est l’attaque chimique-bidon attribuée à l’armée syrienne, et ouvrant la voie à une attaque devant liquider “le boucher de Damas”, – attaque que ces brillants complotistes ne sont même pas capables de mener à terme. » (…)
    https://www.dedefensa.org/article/specialite-civilisationnelle-lattaque-chimique-bidon

    forcement ça décoiffe !…………….

    • Hatif Dubit dit :

      Ne vous emballez pas petitjean ! Les prétendues »fuites » en question sont bien peu probantes : Les déclarations d’un ancien directeur aigri de l’OIAC et la relecture du rapport sur l’événement de Douma, plusieurs années après sa production, par un panel « d’experts » anonymes de wikileaks. Aucune preuve décisive avancée… Permettez moi de préfèrerez me fier aux analyses de nos experts du MINARM.
      S’il doit y avoir un « complot », ça peut tout aussi bien être celui des services russes pour réhabiliter Assad maintenant qu’ils l’ont sorti d’affaire.

      • Ah Ca! dit :

        « nos experts du MINARM »…. Charmant, j’ose espérer que, par inadvertance, vous vous méprenez de public…
        Aigri… ah ah, à chaque fois pour discréditer…. bien sur avec un ad hominem…

        Je veux bien pour les commentaires en aparté mais, tout ce qui est officiel est tellement aux ordres des USA que même en recyclé jambon fromage ou boudin purée, c’est corrosif et hautement déconseillé pour les troubles hémorroïdaires.

        Par contre vous semblez un adepte de la bonne vielle l’intox, façon papa.

  3. Robert dit :

    Un reportage sur les djihadistes « français ».
    Cela vaut ce que vaut France TV, je ne l’ai pas encore visionné je ne peux pas en dire plus.
    https://www.france.tv/france-5/le-monde-en-face/1087603-djihadistes-francais-la-part-du-monstre.html

    • Aymard de Ledonner dit :

      Il n’est plus dispo directement sur France TV mais on le trouve ailleurs sur le net. Je n’ai pas eu le temps non plus de voir plus que les premières images.

      • Robert dit :

        Intéressant reportage, j’ai pu le visionner. il n’est pas assez incisif à mon goût, plusieurs ont déjà été publiés de cette teneur, mais il reste intéressant.
        Sur Brave, et Firefox, j’ai pu le lire aujourd’hui. Réessayez.

  4. Robert dit :

    Si vous voulez vous extasier devant l’état de la pensée progressiste, on a trouvé un cas.
    Peut-être un champion du monde.
    Celui-là, faudra l’empailler après sa mort pour montrer ce qu’était la décadence de l’esprit qui a conduit notre pays à la guerre civile. Comme les animaux de la préhistoire, si on montre pas un exemplaire personne ne nous croira.
    https://twitter.com/LaCarteLibre/status/1189313788971028481

  5. Castel dit :

    Les vrais traîtres sont ceux qui s’allient à un pays étranger pour envahir la Syrie….
    Je ne vois pas ou il y a traîtrise d’accepter l’aide d’un pays étranger qui combattait alors lui aussi d’autres ennemis de la Syrie, à savoir Daesch….
    Maintenant, si Bachar veut que les Kurdes réintègrent complètement le giron Syrien, il lui suffit de tenir ses engagements concernant une autonomie, même limitée du pays Kurde, pour que ceux-ci s’intègrent entièrement et sans états d’âme à ses forces, le considérant cette fois-ci comme celui qui leur aura permis de reconnaître leurs droits à l’intérieur de la République Syrienne !!

    • Robert dit :

      Castel,
      On est d’accord.
      Je doute que les kurdes soient en état de réclamer, mais Bachar peut voir des avantages à leur accorder des concessions.
      L’essentiel, c’est la fin du conflit, que les civils puissent reprendre une vie normale, reconstruire et faire leur deuil.
      Espérons que ce jour soit proche.

      • Castel dit :

        Ce que je crois, c’est qu’à l’époque d’Affez el Assad, le régime ne s’imposait que par la terreur.
        Mais à sa mort, son fils n’avait pas la même autorité naturelle que le père, et en plus, il était plus ou moins influencé par les démocraties occidentales….
        Malheureusement, comme je l’avait déjà écrit dans un post précédent, il a essayé de mettre des réformes en place au pire moment, c’est à dire au début du « printemps arabe »
        Donc, à cette époque, certains ont cru y voir un moment de faiblesse du régime et ont voulu en profiter, car, contrairement au docteur Assad, il semblait ne pas avoir la « carrure » d’un dictateur…
        Mais, depuis, même si c’est en grande partie du à l’aide déterminante que lui ont apporté ses alliés Russes et Iraniens, il faut reconnaître qu’il a fait preuve d’une belle détermination pour rester à son poste !!
        Donc, il est probable que ce long combat, ait réussit à lui donner l’image d’un vrai dirigeant, et non celle d’un simple fils de dictateur….
        Mais pour qu’il puisse asseoir son autorité dans l’avenir, il me parait nécessaire qu’il ait une démarche différente vis à vis de son peuple, car les faits ont montrés qu’en l’absence d’Affez El Assad, le système qu’il avait mis en place ne pouvait plus durablement fonctionner….
        Donc, à lui de saisir l’occasion de rassembler les Syriens autour de lui en tant que sauveur de la nation en cherchant l’adhésion de la population, plutôt que d’essayer de restaurer la dictature crée par son père, qui, à mon sens n’a plus d’avenir dans ce pays !!

        • Robert dit :

          Castel,
          « Printemps arabes » fortement aidés par les américains. Son père a eu l’expérience de la tentative de prise de pouvoir des frères musulmans et le fils savait que ce pouvoir resterait toujours fragile.
          On n’est pas dans un régime acceptable, mais dans le contexte c’est actuellement le poins pire possible.
          Cela fait peut-être mal aux dents à des démocrates pur porc, mais cela n’y change rien.
          Je crois que ce conflit peut lui donner cette opportunité de devenir un vrai dirigeant, mais d’autres se chargeront de l’empêcher d’y parvenir.

          • Castel dit :

            Ce qui m’étonne dans votre commentaire, c’est qu’à aucun moment vous ne semblez reconnaître, que le régime mis en place par Afez el Hassad avait une part de responsabilité dans ce qui vient de se passer en Syrie….
            S’il s’agissait d’un modèle acceptable pour ce pays, avec tout les moyens qu’il avait à sa disposition, Bachar n’aurait pas eu de mal à restaurer lui-même l’ordre dans son pays, comme avait su faire son père lors du soulèvement d’Hamah !!
            L’explication est simple ; le docteur Hassad était respecté surtout à cause de la crainte qu’il inspirait à son peuple….
            Comme ce n’était plus le cas avec son fils, sans l’aide des Russes et des Iraniens, le régime était en train de s’effondrer…..
            Donc, quand je parle de l’adhésion des Syriens à son exercice du pouvoir, je ne parle pas forcément de démocratie, du moins dans l’immédiat, mais d’une approche différente vis à vis de sa population, vu que le système mis en place par son père a fait preuve de son inefficacité, et que, si il voulait le remettre en place, les mêmes causes finiraient sans doute par produire les mêmes effets à terme !!

          • Robert dit :

            Castel,
            Je ne suis pas au courant de tout, très loin de là, je ne nie ni ne confirme je ne sais simplement pas.
            Il n’y a pas que les problèmes pouvant survenir de l’intérieur, il y a aussi la pression extérieure qui fragilise le pays et le régime. Les frères islamistes à Hama étaient organisés, mais seuls face au régime. Aujourd’hui, la coalition, Israël et l’Arabie Saoudite, les opposants, cela commence à faire beaucoup de monde à réprimer et pour les autres à se protéger d’eux.
            Ceux qui veulent la chute du régime n’ont qu’à attendre leur heure.
            Bachar est pourtant encore là et bien là, tous ses ennemis finissent par être battus, tenus en respect, voire à se rallier.
            Je ne suis pas arabe et je ne comprends pas la mentalité propre à ces pays et cette région, mais je ne doute pas qu’à la moindre faiblesse, ceux qui veulent sa chute ou sa place en profiteront.
            Peut-être qu’il a bénéficié des circonstances favorables, comme cela arrive parfois.
            Ne me prenez pas pour un analyste politique que je ne suis pas.

          • Frank dit :

            @Robert et @Castel Notre erreur, c’est peut-être d’idéaliser la démocratie, ou de faire semblant, plutôt, et la brandir, comme un étendard et un vecteur, pour d’autres intérêts moins avouables, surtout pour d’autres états.
            La Démocratie, comme les Valeurs de la République, ou l’Etat de Droit, et tout le tintouin dont on se drape tout en les bafouant, dont on se réclame à sa guise, et que l »on ignore de la même façon, au gré des circonstances et des intérêts.
            – déjà parce que l’on est de plus en plus vague sur son respect ici, et de façon inquiétante, si l’on veut s’en référer à sa véritable définition.
            – ensuite puisque l’on est peu regardant sur son respect ailleurs, à l’évidence.
            Il est convenu de rappeler inlassablement Hama, en 82, comme preuve de l’autoritarisme de Hafez, indéniable, mais pas de remettre l’événement dans son contexte.
            Les frères musulmans massacrent sélectivement les cadets non-sunnites d’une école militaire, en autres actions, mais c’est le gouvernement Syrien de l’époque qui doit forcément, a posteriori, en être responsable. Belle inversion des responsabilités.
            Ces mêmes frères musulmans qui ont pignon sur rue, ici et maintenant.
            Mais depuis cet épisode sanglant, mais relatif, combien de victimes de notre soit-disant droit à imposer la démocratie chez les autres? Sortons les calculettes.
            Remarquez la sémantique que vous soulignez: tout comme le Gvt Syrien est qualifié de régime, on parle maintenant du « docteur » Assad, comme du Dr Goebbels, ou Mengele.
            Plus de pudeurs, par contre, sur les Jammeh, Béchir, Obiang, Déby, MBS, Mugabe, et tant d’autres, actuels ou du temps de leur splendeur.
            Si on laissait les Syriens, et beaucoup d’autres, se reconstruire, et choisir le mode de gouvernance qu’ils souhaitent?
            Un choix qui est l’un des piliers de la Démocratie, il me semble?
            Ca nous laisserait du temps, et des moyens…, pour parfaire notre propre Démocratie, enviable, OK mais pas si exemplaire que l’on puisse vouloir l’imposer.
            Quels exemples durables et réussis de démocratie pure, même fragile, dans un pays musulman non multi-confessionnel? Aucun.

        • didixtrax dit :

          Afez avait trois fils, l’héritier désigné et préparé était Bassel mort accidentellement

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Bassel_el-Assad

  6. Auguste dit :

    Il ose tout Assad.Il refuse toute autonomie aux FDS et maintenant qu’il se fait démonter par les Turcs,il demande leur aide.Les Russes n’ont pas bougé le petit doigt,les US ne vont pas armer les FDS pour qu’ils aillent donner un coup de mains à l’armée syrienne,pour qu’ensuite ils viennent récupérer leur pétrole.Assad est dans la mouise.Mais comme dans le secteur, ça change vite de cheval,tout est possible.Pendant ce temps Erdogan en profite et parle d’aller plus loin que la bande de sécurité (si nécessaire).Faut s’attendre prochainement à des éliminations de chefs YPG,FDS,PKK.

    • Robert dit :

      Auguste,
      Vous feriez comment, vous, quand une coalition des pays parmi les plus puissants viennent vous envahir soutenus par vos oppositions, que vous êtes le méchant pour le monde entier alors que les islamistes veulent vous abattre ?
      Assad est pragmatique et ce sont les FDS qui demandent son aide, pas le contraire.

      • Auguste dit :

        Assad ne connait que la force.

        • Robert dit :

          Oui, et alors, dans toute la région connaissent-ils autre chose ?
          Ce qui lui est réellement reproché, c’est de s’opposer à l’arc sunnite qui serait la réponse israélo saoudienne à l’arc chiite, si tant est qu’il existe réellement.

        • PK dit :

          Tout le monde ne connaît que la force. Vous cédez, vous, quand on vous demande quelque chose que vous ne voulez pas donner et que vous êtes en position de force ?

    • petitjean dit :

      manifestement vous avez raté de nombreux épisodes !
      informez vous et lisez :
      http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2019/10/fin-de-la-recre-au-nord-calife-mort-et-deir-ez-zoor.html
      https://lesakerfrancophone.fr/allocution-du-colonel-francais-cr-alain-corvez
      faites un effort, lisez au moins les liens qui sont proposés par les intervenants……………

    • ClémentF dit :

      Si les Syriens (tous les Syriens) ont envie de s’unir pour repousser des étrangers, je ne vois pas ce qu’il pourrait avoir à y redire.
      A moins bien sûr d’avoir d’autres buts que la paix et la stabilité des états…

      • Auguste dit :

        Syriens unis pour repousser l’étranger?.vision occidentale.En Syrie,c’est clan,tribu,ethnie et le territoire qu’il occupe.

    • Carin dit :

      @Auguste
      Pour ce qui est d’aller plus loin que les 32 km, c’était couru d’avance.. en effet les troupes turques avançants derrière leurs proxis, et ces derniers étant toujours au contact des FDS quelle que soit la profondeur de la bande de terres conquises… cela devient sans fin… et c’est une des raisons pour laquelle Bachar a répondu présent aux FDS, il pensait que la Turquie retiendrait ses proxis face à la SAA… mais non, Erdogan a bien pris soin d’employer des proxis syriens, qui de ce fait ont le droit de pousser leur avantage à l’intérieur de leur propre terre sans que lui-même ne puisse être mis en accusation… en gros Erdogan fait une guerre contre la Syrie sans déclaration préalable, et partout où ses troupes vont avancer pour officiellement soutenir ses proxis, elles ne repartirons pas, et ces terres syriennes seront « administrées » par la Turquie… une autre façon d’ »annexer ».

  7. Plusdepognon dit :

    Je me demande bien quelles ambitions la France peut avoir en Syrie, vu l’échec de notre magnifique diplomatie et des (im)postures de nos représentants, dont certains ont toujours des postes de premier rang…

    Et que nos étalements budgétaires ne masquent pas la faillite de notre Etat et de sa soit-disant élite auto-proclamée, tout juste bonne à s’en mettre plein les poches et à donner des leçons de morale, alors que personne ne lui demande. Leurs sponsors financiers sont prêts à nous plumer et détruisent méthodiquement le monde engendré après la seconde guerre mondiale et surtout la répartition des richesses pour revenir à un monde féodal.
    https://www.lerevenu.com/placements/economie/taux-dinteret-negatifs-quel-avenir-pour-les-banques-europeennes

    https://www.lefigaro.fr/finances-perso/le-spectre-de-la-fin-des-fonds-en-euros-traditionnels-20191021

    https://www.lemonde.fr/idees/article/2016/03/08/l-euthanasie-par-les-taux-d-interet-negatifs_4878489_3232.html

    Donc pour nous distraire de cette félonie, car le mouton aime se faire tondre en bêlant qu’il n’y comprend rien, il y a les attentats. C’est un moyen d’action un peu répétitif et pas très onéreux, mais ça occupe bien l’espace médiatique à l’heure des chaînes d’information continue .
    https://comptoir.org/2017/05/24/gerard-chaliand-pour-les-pays-occidentaux-les-attentats-cest-du-spectacle/

    Car coincé entre la Chine et les USA, force est de constater que nos intelligents sont soit des naïfs, soit des traîtres :
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/07/11/huawei-l-europe-est-prise-en-etau-entre-deux-ecosystemes-technologiques-puissants-chine-et-etats-unis_5488151_3234.html

    Donc « nous sommes en guerre », mais nous ne nous occupons pas des 20 500 dans le fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), plus précis que la simple fiche S ?
    https://www.areion24.news/2019/10/30/les-veuves-noires-de-daech/

    Drôle de manière de s’occuper des terroristes que de les protéger des lois extrêmement dures appropriées, situations maintes fois rencontrées dans l’histoire de notre vieux pays.

    Il faudrait savoir reconnaitre ses limites à notre stupidité et arrêter de vouloir jouer au maître d’école dans un classe dissipée. Déjà qu’à 28, la voix de la France est peu écoutée… Suivre aveuglément les USA nous a rendu inaudible dans cette région du monde et même ailleurs.
    Pour ne parler que des États-Unis, Trump a largement subventionné les « casques blancs », tout comme naguère Reagan a donné des armes à l’Iran et soutenu les Talibans en Afghanistan.

    Terroristes ou résistants, ce sont les mêmes barbus et les mêmes mécènes. C’est brouillon et écoeurant ce que l’on dit faire en notre nom: https://infoguerre.fr/2018/04/brouillard-se-leve-t-enjeux-caches-de-geopolitique-mondiale/

    D’autant plus qu’à suivre une grille de lecture américaine du monde, il y a un autre retour de bâton que l’effacement de la voix de la France dans le monde:
    Sur notre territoire des hommes, des femmes, des enfants évoluent la haine au coeur avec pour ambition idéologique de transformer par la violence notre société… le caractère endogène du terrorisme par l’audience de ses soutiens est plus structurant pour nous que la guerre chiites/sunnites pour laquelle nous sommes bien dépourvus de leviers d’action et qui a lieu dans sept pays actuellement (Nigeria, Iran, Irak, Syrie, Pakistan, Arabie saoudite, Yemen).
    Et c’est en expansion…

    Les USA se servent de leurs armées pour mettre la pression et agir réellement avec leurs autres leviers. Nous n’avons pas cette puissance et ils n’ont pas besoin de notre caution, surtout au vu de la brutalité avec laquelle l’actuel locataire de la maison blanche s’excite sur Twitter.

    Quand j’entendais que le ventre de la bête était fécond, je rigolais plus jeune. C’était une tarte à la crème journalistique.
    Jamais je n’aurai cru qu’un régime totalitaire ferait envie. Encore moins avec des accents messianiques et des débats théologiques sur l’art de zigouiller son prochain, ni qu’il y aurait un tel relais médiatique au service de cette ambition.

    Entre le takfirisme et la « post-democraty » accro à l’économie virtuelle (une dictature numérique devient très probable en tout cas), les générations futures sont servies.
    Un peuple d’agneaux engendre toujours un gouvernement de loups (et en l’occurrence des banques et des multinationales qui ne se cachent presque plus derrière).

    Alors que la seule chose, qui menace vraiment la « Pax Americana » concernant l’approvisionnement en énergie, ce serait la remise en cause du dollar qui paye ce gros marteau qu’est l’appareil militaire US. Seul le dollar imprimable à l’infini peut payer ces équipements sophistiqués et pléthoriques.
    C’est un projet en cours avec l’organisation de coopération de Shanghai, mais c’est loin d’être gagné… Et ça prendra au moins 15 ans.

    La mondialisation engendre bien des monstres. Plutôt que de nous inventer un rôle de gendarme mondial trop large pour notre pays et auquel même oncle Sam a renoncé, occupons nous de ceux qui sont à notre portée et des défis qu’ils nous lancent.

  8. Stéphane LORIOZ dit :

    Les russes ne bougent pas encore parce que la suite logique des évenements, c’est la fermeture de l’espace aérien dans le NE syrien par les russes. Mais, pour des raisons d’affichage, il leur faut un prétexte valable, ce qui devrait pas tarder si les nervis turcs continuent comme ça…

    • Carin dit :

      @Stephane Lorioz
      Les russes ne bougent pas, parce qu’ils n’ont pas les moyens d’interdire le ciel syrien… ils passent donc des contrats, invitant les avions étrangers à s’identifier.
      Les russes ont une cinquantaine d’avions de combat en Syrie, et quelque batteries anti aérienne…. vous pensez vraiment qu’avec ça ils peuvent interdire ne serai-ce qu’une région syrienne à Israël, la coalition, la Turquie, voir même la Jordanie ( coalisée), ou l’Irak? Désolé de vous décevoir, mais les russes sont plus conscients que vous de leurs limites.

  9. Lassithi dit :

    Bon ben voilà, après quelques années de chaos, des millions de réfugiés, des migrants qui viennent d’Afrique du reste, des centaines de milliers de morts, tout va revenir dans l’ordre.
    Oups, un détails. L’occident et surtout l’UE sont discrédités, la route de la soie reouverte. Les russes bien implantés dans la région pour y mener la danse et l’axe chiites renforcé.
    Merci à nos grands présidents pour leur grande clairvoyance, leur alignement aveugle sur la stratégie US de Clinton.
    Ils ont démontré que nous ferions mieux de reprendre notre indépendance et notre liberté en s’affranchissant de nos merveilleux partenaires et alliés.
    Chaque pays roule pour ses intérêts. Notre chimère d’UE, démontre qu’elle est non seulement contre productive en plus d’être destructrice pour ses propres peuples.
    Tiens au fait, El Assad est redevenu Président de la Syrie dans les médias.
    Propagande et manipulation des masses quand vous nous tenez…

  10. Lagaffe dit :

    Ahurissant, Trump se félicite de la guerre entre la Turquie et les kurdes, il juge la violence nécessaire et qualifie sa politique «d’amour vache».
    Tout en célébrant les souffrances des Kurdes et en proposant de les exploiter financièrement, Trump a suggéré que les pays européens méritaient les actes de terrorisme que les prisonniers de l’EI libérés par l’invasion seraient susceptibles de leur infliger.
    Trump n’est pas le premier président américain à retirer des troupes face à une menace. Il n’est pas le premier non plus à justifier des morts de civils, à tolérer des épurations ethniques ou à rester les bras croisés pendant qu’un pays en passe un autre à tabac. Mais c’est le seul président de l’histoire moderne à affirmer que les tourments et les souffrances de la guerre sont une bonne chose.
    À ses yeux, le vol, le meurtre, le terrorisme et l’épuration ethnique ne sont pas seulement des conséquences tragiques, mais aussi des instruments de politique étrangère.
    http://www.slate.fr/story/183492/etats-unis-donald-trump-trahison-kurdes-syrie-turquie-apologie-souffrance-mort#xtor=RSS-2

  11. Okcu dit :

    Les FDS ne demandent pas l’indépendance.
    Comme toute entité fédérée le ferait, les FDS font appelle au pouvoir central
    Réponse à été faite par le commandement général des FDS à cette injonction de Damas

  12. Raymond75 dit :

    Les Kurdes peuvent en effet faire confiance à Assad, notre futur allié, comme ils ont fait confiance à la glorieuse coalition occidentale.

    • PK dit :

      Si les Kurdes n’étaient pas cons, ils ne feraient confiance à personne : seulement des alliances. Les circonstances et les intérêts guident ces dernières.

  13. ji_louis dit :

    Les kurdes n’ont aucun intérêt à se rallier complètement à Bachar (je ne dis pas à Damas).
    Tout d’abord parce qu’il les a qualifié de traîtres dans le passé, et cette accusation pourra ressortir une fois Bachar maître du pays (si il y arrive).
    Ensuite parce que si ils passaient sous les ordres de Bachar, celui-ci s’empresserait de les envoyer en zones arabes sunnites suppléer/soutenir ses milices dont les exactions ont révolté le peuple, et ils perdraient tout (leur « popularité » chez les leurs, leur raison d’être càd l’autonomie kurde, leur âme câd une certaine dose d’intégrité, et leur soutien occidental même mesuré).
    Enfin, parce que cela ne garantit aucunement la moindre protection contre les turcs, au contraire (ceux-ci pourraient « librement » attaquer les forces syriennes quelles qu’elles soient sous prétextes que ce sont des kurdes même en dépit de la réalité).
    Les deux dernières raisons se conjuguent en faisant en sorte que Bachar envoie les kurdes sous spavillon de Damas au contact des turcs, qui ne se priveront pas d’en fait du petit bois.
    Le tout sous l’oeil impassible de Poutine (sous-entendu qu’il se fiche du sort des kurdes pourvu que le pouvoir de Bachar et la stabilité des bases russes ne soient pas menacées).