CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

L’armée de l’Air veut former ses pilotes de chasse plus vite pour deux fois moins cher

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

24 contributions

  1. Titispv dit :

    La phase cirrus et grob ne devait pas être fusionner sur un seul appareil ?

  2. Plusdepognon dit :

    Pour les passionnés :
    http://www.defens-aero.com/2019/09/formation-pilotes-armee-air-modernite-retards.html

    C’est amusant, personne ne parle du sur-emploi des armées par rapport au contrat opérationnel. Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse, mais 30% de plus que prévu, c’est pas mal pour un outil qui doit s’inspirer des méthodes du privé, qui lui s’écroule souvent au moindre accroc un peu velu.

    • TINA2009 dit :

      Bsr PLUS DEPOGNON !

      Merci pour l’article : Très intéressant!!!
      Et dire que l’on a eu:
      – 1/ du matériel retiré du service actif ET REVENDU ( Mirage F1 ) , VOLONTAIREMENT pour fragiliser notre Ada, alors que ce matériel aurait pu être utilisé pour réaliser certains aspects du cursus de formation de nos futurs pilotes et entraînement de nos pilotes – respect du Nb HDV dans toutes les configurations d’entraînement .
      – 2/ du matériel retiré du service actif ET DISPONIBLE au 29/10/2019 ( Mirage 2000 C et N… Et bientôt une poignée de M2000 D…), VOLONTAIREMENT pour affaiblir notre Ada, alors que ce matériel pourrait être utilisé pour réaliser certains aspects du cursus de formation de nos futurs pilotes et entraînement de nos pilotes – respect du Nb HDV dans toutes les configurations d’entraînement . Cela nécessiterait une mise à niveau et modernisation, que j’estime peu onéreuse au regard des avantages à retirer… Et pas uniquement pour l’aspect formation et entraînement… Mais également pour des missions en OPEX sur des théatres ou ce type de matériel est absent!

  3. Paul Bismuth dit :

    Aucun pilote de chasse ne pourrait évoluer dans un petit appareil adapté au contexte africain ?
    Moins prestigieux que le rafale, c’est certain, mais au combien précieux…
    http://www.rfi.fr/emission/20180906-armees-afrique-ouest-conquete-air-avions-maroc-senegal-sahel-sahara

    À moins que les querelles se taisent et que par un coup de baguette magique, on se décide à mettre une quinzaine d’avions pour le CAS plutôt que de vouloir afficher du tout hélicoptères.

    Les 55 mirages qui vont être prolongés économiseront les rafales, mais cela reste hors de prix, vu la proie.

    C’est bien la première fois que je vois de la retape publicitaire pour faire pilote de chasse. Le métier fait moins rêver ?
    Heureusement, il reste l’espace:
    https://youtu.be/xa1yUaqrdVk

    Bon, si on a du mal à recruter du pilote cette fois-ci dans le transport aérien, on pourra toujours aller chercher de l’ukrainien.
    https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/mali/l-armee-francaise-a-besoin-du-prive-pour-se-deplacer-en-afrique_3500607.html

    On a l’habitude de bosser avec de toutes façons.

    • TINA2009 dit :

      Bsr Paul Bismuth !

      Plusieurs réflexions pertinentes, cohérentes et de survie de notre Ada… Mais également de notre Adt et notre Marine, selon les contextes!

      Bien à vous !

    • TINA2009 dit :

      Bsr Paul Bismuth !

      Cela fait plusieurs années que nous recommandons – plusieurs camarades et moi-même – de doter notre Ada de 60 à 100 A129 SUPER TUCANO pilotés et 100 à 140 A129 SUPER TUCANO DRONISéS et pilotables, selon les besoins et la disponibilité du Parc à l’instant T. C’est un appareil idéal pour réaliser nombre de mission terrain, mais également des aspects de la formation et l’entraînement de personnel de L’Ada.
      – Enfin, vu le besoin quantitatif et qualitatif, on peut obtenir aisément du Bresil une aide et l’accord pour développer en commun de nouvelles versions ( dont celle du vecteur pilotable-dronisable) avec des systèmes et armements français et européens, d’une part; et l’implantation d’une usine d’assemblage sur le territoire national Français, d’autre part.
      – Vu le succès de L’A129 SUPER TUCANO sur le contient africain, il est obligatoire pour notre avenir de nous doter de cet appareil pour « peser » sur le continent africain: C’est aisé à comprendre , plus encore à appliquer dans les délais les plus rapides.

      J’ajoute que :
      – Ne pas être présent , SIGNIFICATIVEMENT sur la Base de THIES au Sénégal par un retour Significatif en terme de moyens humains et matériels civilo-militaires au SENEGAL ( depuis notre retrait et départ de DAKAR OUAKAM…) pour accompagner nos confrères sénégalais et africains dans leurs processus de formation et d’entraînement, constitue une erreur stratégique MAJEURE, de nos Elus et Pseudo responsables militaires comme industriels et financiers : Tous des traîtres!!!

      Bien à vous!

  4. Twisted dit :

    Excellente nouvelle. En cas de conflit de haute intensité ça permettrait de former rapidement un grand nombre de pilotes, en piochant dans les réservoirs des grandes écoles.

    • TINA2009 dit :

      Bsr Twisted !

      JUSTE UNE REFLEXION : Selon toi, il faudrait combien de temps pour configurer et équiper nos Alphajets NG afin de pouvoir délivrer de l’armement AIR-SOL sur certains théatres ( à l’instar d’autres pays qui sont équipés d’alphajets non NG ou d’autres avions pseudo similaires – A129 par exemple – )???
      Ben ouais !!! L’histoire nous apprend , que dans certaines circonstances, il est particulièrement agréable de pouvoir compter sur du matériel dispo immédiatement pour être déployés sur des théatres ou ils seront plus ou moins adaptés et garder les autres moyens modernes sur des théatres plus complexes et majeurs !!!
      – Inutile de compter sur les PC21 : C’est râpé dès le départ… Avec le contrat!

      ET A CE MOMENT Là, inutile de jouer les pleureuses, c’est râpé également!
      On fait avec ce que l’on a de disponible …..
      J’ai le sentiment que l’on va bien se marrer pour les prochains conflits majeurs et moyens à mineurs…

      Bien à vous !!!!

      Bien

  5. Moreau dit :

    Moi je voudrais plutôt qui recrute les myopes comme en Amérique

    • TINA2009 dit :

      Bsr MOREAU !

      Tu m’intéresses !
      D es MYOPES , dis – tu ???
      Merci de préciser , avec des liens, veux -tu?

    • TDK dit :

      Les myopes et les quinqua… et je suis devant le centre de recrutement dés le lendemain matin à la 1ere heure…

    • Frédéric dit :

      La, c’est des bêtises, mais c’est un fait que le pourcentage de personnes ayant une excellente vue ne cesse de baisser avec le mode de vie moderne. En Asie de l’Est de Taïwan au Japon en passant par la Corée, les armées de l’air ont de mal en embaucher juste pour ce critère.

  6. Frédéric dit :

    En HS, on a resorti un Noratlas pour la fête des parachutistes dans les Pyrénées Orientales 🙂
    https://www.lindependant.fr/2019/10/29/perpignan-un-noratlas-reprend-du-service-pour-larguer-des-commandos-parachutistes,8511493.php

    Il avait déjà servi pour la Saint Michel en 2017.

  7. Clavier dit :

    Un « coast killer »devrait franchement s’éclater dans l’AA …..à moins que cela ait beaucoup changé depuis mon époque

  8. Jm dit :

    Comme disait ma grand-mère, vite et bien ne font souvent pas bon ménage
    Dans les années 80 / 90, la formation était celle qui est en train d’être remise en oeuvre.
    On perdait les avions par 2 ou 3, et je ne parle même pas des pertes des pilotes et nav. (souvenez vous le Massif Central..)
    Entre temps, il a été mis en place une formation qui, au fil du temps, permet de constater que le nombre d’accident aérien à diminué drastiquement, voire équivaut à 0 certaines années.
    Et là, on revient en arrière.
    ça va bien s’passer….

    • John dit :

      Dans la sécurité aérienne, le passage aux bi-moteurs aide un peu non?
      Et la fiabilité des moteurs s’améliorant, un monomoteur d’aujourd’hui est plus sûr qu’un monomoteur il y a 30 ans.
      Ce genre de petite expression n’a pas vraiment de sens si on ne s’intéresse pas au contexte. Il semblerait ici que l’idée ne soit pas d’envoyer des pilotes mal formés au combat, mais de voir à quel moment de la formation certaines phases pourraient être plus efficaces. Si ils arrivent à faire cela, la qualité ne baissera pas. Et c’est bien ça la question…
      Partir du principe que la qualité va se réduire parce que le temps de formation se réduit est une erreur. Avec ce genre d’approche basée sur des principes, on serait encore à l’âge de pierre !

    • rafi77 dit :

      Je suis d’accord sur le fond, certes, mais si aujourd’hui on ne perd plus autant d’avions que dans les années 70-80 (c’était un par mois certaines années) c’est aussi et surtout parce que les nouvelles générations d’avions sont plus fiables. Combien de Rafale perdus depuis 15 ans sur panne mécanique ? Zéro. Les 5 avions perdus l’ont été sur des erreurs humaines et ce malgré un haut niveau de formation. Je doute que l’AA remette en cause la sécurité en vol dans ses cursus de formation. On ne pourra jamais éviter l’erreur humaine, même avec un niveau de formation le plus optimal qui soit. Selon le rapport du BEA le seul Rafale de l’AA perdu (les 4 autres étaient de l’aéronavale) s’est crashé du fait d’un problème de désorientation spatiale du pilote…..Tout est allé très vite….Et c’était un pilote expérimenté et chevronné. Le risque Zéro n’existe pas.

      • ScopeWizard dit :

        @John@rafi77

        Non ; pas d’ accord …………

        Certes , bien que de plus en plus pointu et sophistiqué , le matos a évolué au point de considérablement progresser en termes de fiabilité donc en sécurité c’ est une certitude , il n’ empêche que « réduire » le temps que l’ on consacre à la formation a ses limites ……….

        En effet , certains élèves réussiront à acquérir suffisamment de bases et d’ expérience en quelques mois tandis que d’ autres auront besoin de plus de temps mais du moment que ce temps s’ inscrit dans leur durée de formation , cela ne pose aucun problème …………..

        Si l’ « on » réduit ce temps au-delà d’ un certain seuil qu’ il reste à déterminer , le risque est de constater que tous n’ y parviendront plus .

        De plus , ne pas envisager le remplacement des Alpha-Jet peut certes se concevoir parce que le PC-21 va prendre sa place car il en est capable , cependant cela va également impliquer de commander beaucoup plus que 8 Pilatus supplémentaires étant-donné le nombre d’ Alpha-Jet dont nous disposons encore ; « on » ne me fera pas croire que 25 au total vont suffire ………….

        Je sais bien qu’ à ce jour l’ argent est le nerf de tout , mais il s’ agirait aussi de ne pas confondre gaspillage , gabegie , et « juste prix » ……………..

        Nous sommes équipés de 17 Pilatus PC-21 , officiellement actuellement nous avons besoin de 8 autres de ces machines , or , la logique de ce qui est en train de se mettre en place visant à ne pas remplacer nos Alpha-Jet pour passer directement du PC-21 sur avion d’ armes type Mirage ou Rafale va nous contraindre -à condition de ne pas diminuer le nombre de pilotes à former , cela tombe sous le sens- à en acquérir en réalité combien ? 15 , 20 , 30 , 50 de plus ?

        Sur le moment , ce sera donc une grosse dépense probablement à étaler dans le temps ; combien d’ années nous faudra t-il pour un retour sur investissement satisfaisant ?

        Conclusion : sous prétexte d’ économies et de « rationalité » , m’ est avis que ce député est en train de nous vendre de la charbonille , comme d’ habitude ; souhaitons n’ avoir jamais à regretter nos futurs choix d’ autant que notre cursus actuel semble donner pleine satisfaction ……………….

        Toutes raisons m’ amenant à me rapprocher de la position de @Vroom ………….

    • Vroom dit :

      Hé oui, apprendre vite ne permet pas d’avoir de recul sur sa formation et de correctement mémoriser.
      Nos avons déjà le problème avec les jeunes contrôleurs que le sommet de la pyramide veut faire progresser vite avec moins d’activité.
      Ben , ça marche pas…….
      Et comme les PN sont aussi frappés par une moindre attractivité , donc moins de sélection, amenant une baisse de compétence, aggravée par une baisse des heures de vol due à la surexploitation des vecteurs au Sahel et au Levant, cela n’est pas très réjouissant.

  9. luard dit :

    « Quand l’homme politique aura vendu toutes les entreprises nationales et automatisé toute l’armée, il s’apercevra que la seule chose encore supprimable sera son poste. »

  10. Tim dit :

    @ Tina2009 :
    L’équation ne me paraît pas si simple à résoudre…
    Vos Super Tucano auront l’air bien pour opérer sur une zone grande comme l’Europe sans capacité de ravitaillement en vol et à M0.6…

    De plus, l’AA à déjà du mal à avoir suffisamment de pilotes pour les avions existants, quid d’une augmentation du nombre, donc de temps de formation nécessaire, donc de masse salariale…

    Le sujet est plus complexe que cela a mon sens…

    Cordialement

    • ScopeWizard dit :

      @Tim

      « De plus, l’AA à déjà du mal à avoir suffisamment de pilotes pour les avions existants, »

      Voilà ; vous venez de poser l’ une des questions fondamentales : pourquoi un tel état de fait alors que semble t-il l’ aviation est un domaine qui fait toujours rêver même si cette part de rêve s’ est amoindrie avec le temps et les évolutions successives ………..?

      Déjà , commençons par le commencement le plus logique , par essayer au plus près d’ en déterminer les raisons avec un maximum d’ exhaustivité et d’ exactitude……………

      Il sera ensuite temps d’ étudier toute la problématique liée aux coûts car le fait que de tels recrutements soient devenus plus difficiles tient à mon avis , un peu à cette question du pognon , mais surtout à bien d’ autres facteurs tel que celui de l’ Éducation , de la possibilité à présent restreinte de pouvoir humer les exhalaisons de kérosène , à un certain anti-militarisme , à des vues moins parfaites que jadis notamment à cause des écrans , etc ………

      Cordialement également