CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

La Chine se prépare à mettre les bouchées doubles pour renforcer ses capacités aéronavales

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

80 contributions

  1. OCS dit :

    « La Chine se heurte toutefois à une double difficulté. Il y a d’abord la maîtrise des technologies et des savoir-faire associés  »
    « Pour certains observateurs, il n’est pas exclu que sa mise au point soit affectée par quelques problèmes techniques… »

    Article intéressant, par deux fois je remarque qu’on appuie volontairement sur les problèmes techniques que la Chine peut rencontrer dans le développement de ses projets. La parole des « Experts » n’est pas toujours bonne à prendre, surtout quand celle-ci est remplie de paradigmes et sous estime les capacités des uns et des autres. C’est ainsi qu’on se laisse surprendre bêtement.

    Je tiens à préciser que chaque nouveau projet, quel qu’il soit se heurte à des difficultés et des problèmes techniques. Même avec la maîtrise technologique, les difficultés, les erreurs humaines sont présentes.

    • John dit :

      Les spécialistes ne sous-estiment pas le potentiel chinois.
      Ils restent très factuels. Après ce quoi est fait de ces observations, c’est le vrai problème…

      Italie, les géologues qui parlent de risque de tremblement de terre avec des périodes de retour, etc… Ils ont été mal compris derrière car les personnes ne comprennent pas le langage scientifique, et après c’est ces géologues qui sont blâmés. Mais non, les décideurs prennent des décisions, les analystes ne font que donner des info pertinentes.
      Et dans le cas de la Chine, dire que les projets seront probablement retardés par des problèmes n’est pas déconnant.
      Mais à aucun moment il n’est dit que la Chine ne va pas atteindre ses objectifs.

  2. Barfly dit :

    La Chine sort des navires comme des petits pains, ça va faire mal.

  3. farsight dit :

    La Chine mets les moyens pour défendre sa souveraineté et ses intérêts, leurs capacités augmentent, après le nouveau navire porte-hélicoptére, le gain de navire et le porte-avions (suivie de bientôt d’un deuxième). Au niveau des problèmes, rien d’insurmontable pour la chine, la maitrise des technologies pour certain domaine avance lentement, mais cela avance et la chine réussit à acquérir des technologies par divers moyens. Le deuxième problème n’en est pas un, si les voisins ne croient pas les visées défensives et alors ? Cela ne va pas empêcher la construction de navire, la chine a le droit de construire des navires comme tout le monde ! Quand la France, les Etats-unis, la corée du sud, taiwan, etc.. acquit des navires personne ne dit rien, personne va les reprocher quoi que ce soit. Alors, la chine aussi a le droit d’augmenter sa capacité militaire de défense, peu importe ce qu’ils disent.

    • R2D2 dit :

      « Quand la France, les Etats-unis, la corée du sud, taiwan, etc.. acquit des navires personne ne dit rien, personne va les reprocher quoi que ce soit. »
      En même temps ces pays n’essayent pas de s’acaparer une mer toute entière hein….

    • Lechavenois dit :

      farsight :
      .
      « ….La Chine mets les moyens pour défendre sa souveraineté et ses intérêts…. »
      .
      Assurément, farsight, vous n’avez pas accès aux mêmes sources d’information que l’ensemble des gens de cette planète.
      .
      Aussi, je vais rectifier votre phrase afin de vous éviter de colporter de  » fausses vérités » :
      .
      Ainsi, :  » ..la Chine met les moyens pour mettre en péril la souveraineté des ses pays voisins afin de s’accaparer leurs intérets .. »

      • Frank dit :

        @ Lechavenois La planète est vaste, les sources d’information aussi, pour colporter de « fausses rumeurs ». Vous en êtes un bel exemple.
        Quand vous dites » ..la Chine met les moyens pour mettre en péril la souveraineté des ses pays voisins afin de s’accaparer leurs intérets .. »,
        vous oubliez plus de deux siècles et demi d’histoire, depuis la moitié du 18ème, au moins, quand les puissances occidentales de l’époque pillaient allègrement la Chine, y introduisaient l’opium, les concessions, Hong-Kong, Macao, etc…?
        Vous avez bien raison, colporter de fausses rumeurs, c’est mal, mais si répandu.
        Par contre, oublier l’Histoire, c’est malhonnête.
        Il semble que les Chinois, comme d’autres, ont un sens de la mémoire plus aigu que le votre, sur la capacité de certains à mépriser la souveraineté des états, et à s’accaparer les ressources des autres.
        Ils sont devenus encore plus méfiants, c’est compréhensible.
        Votre problème, je crois, c’est de constater que les Chinois, comme d’autres, se donnent aujourd’hui les moyens de ne plus subir, et cela vous enrage.
        Chine, Russie, Iran, de bien plus gros morceaux que la Syrie, la Lybie, la Grenade, etc…La liste est si longue.
        Simple rectification, pour reprendre votre terme, c’est vrai que se doit être rageant.

        • Lechavenois dit :

          A Frank :
          .
          « ….les Chinois, comme d’autres, se donnent aujourd’hui les moyens de ne plus subir, et … »
          .
          La Chine, après avoir colonisé l’archipel des Paracels s’approprie les uns après les autres les récifs des Spratleys, elle y installe des bases militaires et revendique des zones économiques exclusives. Quels sont exactement les ambitions de Pékin en Mer de Chine méridionale ?
          .
          Franck, s’il vous plait, ne prenez pas les lecteurs et les intervenants de ce site pour des imbéciles : ne plus subir est une chose, se positionner sans complexe comme un envahisseur, en est une autre :
          .
          https://www.franceculture.fr/emissions/cultures-monde/les-frontieres-de-la-colere-44-mer-de-chine-meridionale-quand-pekin-fait-bouger-les-lignes

          • Frank dit :

            @ Lechavenois Bien essayé, mais raté.
            Si j’ai cité La Grenade, ce n’est pas innocent. Vous connaissez beaucoup de puissances qui n’ont pas leur « mare nostrum »?
            Spratleys, Paracels, Scarborough, Pratas, ces îlots inhabités, vous vous en souciez réellement, ou est-ce un alibi facile de circonstance?
            Le golfe du Mexique est US, la Méditerranée US/Otaniene, comme la Baltique, en attendant la mer Noire, ou celle de Barents, etc, etc…
            Si on veut dénoncer tout impérialisme, faut pas être sélectif, si on veut être crédible.
            Mais merci pour le lien, je vais le lire, l’avis très objectif des intervenants de FranceCulture sur ce sujet doit être passionnant. Pire qu’Arte, c’est pas peu dire.
            On a pas tant d’occasion de rigoler.

          • Plusdepognon dit :

            @ Lechavenois
            Pour comprendre ce que dit Franck:
            https://youtu.be/lnKLecccunY

            Personnellement, s’il n’y avait pas eu le navet « le maître de guerre » avec Eastwood (que j’ai regardé je ne sais pas combien de fois), je ne l’aurais pas su.

        • Czar dit :

          non, les Zhinois n’ont pas un sens de la mémoire plus poussé que le nôtre, en revanche ils savent très bien la fabriquer (cf le mythe des « traités inégaux »)

          disons que ça tient un peu plus la route que la camelote zhinoise habituelle, surtout quand il s’y trouve un petit cuck européen suffisamment repentant et convenablement lacrymal pour y prêter foi.

      • PeterR dit :

        On pourrait aussi dire :
        « ..les US ont mis (depuis longtemps) les moyens pour mettre en péril la souveraineté des ses pays voisins afin de s’accaparer leurs intérêts .. »
        « ..la Russie a essayé de mettre de mettre les moyens pour mettre en péril la souveraineté des ses pays voisins afin de s’accaparer leurs intérêts .. »
        « ..l’Europe (l’UE) reste désespérément incapable de mettre les moyens pour défendre sa souveraineté et que les pays voisins ne s’accapare pas ses intérêts .. »

        En fait en tant que citoyen européen c’est surtout la dernière affirmation qui me pose pb. Que les puissants (que ce soient des individus ou des états) essayent de spolier les plus faibles a toujours été le cas et le sera toujours. Je crains que ce soit dans la nature humaine. Donc la question c’est que fait-on pour lutter contre ça ?? Et ne me dites pas que le citoyen lambda ne peut rien faire et que c’est la faute des élus :
        – qui les a élus
        – quels sont les citoyens qui vont boycotter Amazon, Apple, Netflix, Huawei, le ciné US, …
        – comment a-t-on perdu notre industrie textile. Le citoyen a-t-il accepté de payer un peu plus cher pour ses vêtements made in France ou préféré payer moins cher des merdes made in china pour avoir un peu plus de budget pour acheter d’autres merdes made in ailleurs dont il aurait pu se passer. Je suis juste effrayé de voir le nb de personnes supposées pas bien riches qui ont un smartphone dernier cri avec un écran 2 fois plus grand que le mien (c’est juste un exemple)

        Allez voir la définition du terme « tittytainment » et réfléchissez au concept. C’est juste effrayant que le concept ait un nom et de ce que ça peut présager pour l’avenir.

        En ce moment et vu la guerre commerciale à laquelle se livrent les US (valable aussi pour la Chine) à notre encontre en bonne logique et si le citoyen avait un peu de « conscience » il boycotterait leurs produits. Je pense que les US (ou la Chine, ou qui vous voulez) voyait son business chuter de plusieurs 10aines de % au lendemain de ce genre d’annonce ils arrêteraient vite fait. Nul politique ne peut m’obliger à acheter ce dont je ne veux pas. Ce dont j’ai vitalement besoin (manger, etc …) je peux acheter français voir européen. Tout le reste même si ça ne me fait pas forcément plaisir je peux accepter de m’en passer.
        Allez en Allemagne. Vous verrez que le citoyen allemand est en moyenne bien plus protectionniste que le français. C’est peut-être aussi pour ça que leur économie se porte mieux que la nôtre.

  4. Vivo dit :

    Le challenge est: la Chine réussira t-elle a construire ses six porte-avions avant la sortie d’un prototype du SCAF? 😉

    • NRJ dit :

      @vivo
      Airbus et Dassault prévoient des prototypes en 2026. Ce sera peut-être avant la mise en service des 6 porte-avions chinois prévue en 2030. Après le programme Scaf entrera en service en 2040 soit bien plus tard.

      • Vivo dit :

        D’accord, j’avais pas suivi le planing.

        Le fait est que les 3 autres puissances, US (F-35), Chine (J-20) et Russie (SU-57) ont déjà plus ou moins finalisés leur avion furtifs. Le SCAF aura l’avantage de pouvoir intégrer toutes les avancées technologique a venir ( IA, propulsion, furtivité,…), donc il sera plus « moderne » que les autres lors de son entrée en service.

    • Czar dit :

      le vrai challenge, c’est plutôt : est-ce que la Grônde Zhine arrivera à produire un avion entièrement domestique avant que les Français maîtrisent les déplacements intergalactiques.

      sur un plan simplement pratique, je trouve un peu bêta que les Zhinois se soient mis à copier connemenet les porte-avions russes, donc le Lada de la catégorie au lieu de piller un peu plus haut.

      en même temps quand on voit le temps que vous mettez à produire un simple moyen courrier deux décennies après avoir entièrement pillé un Airbus, vaut effectivement mieux que vous y alliez étape par étape

      https://d1fmx1rbmqrxrr.cloudfront.net/zdnet/i/edit/ne/2019/09/c919.png

      • Vivo dit :

        Hihi Zaza la rageuse est de sortie.

        Un proverbe chinois dit: Peu importe que le chat soit noir ou blanc, l’important est qu’il croque la petite souris.

        • Vinz dit :

          Si le chat noir vous apporte la scoumoune, la ruine et la petite vérole,le mieux c’est de supporter la souris et de noyer le chat.
          .
          https://www.youtube.com/watch?v=ifnPVdOZZZw

          • Handsome dit :

            Sans les technologies USA, il y aura pas CDG,
            Catapultes, Hawkeyes, radar, hélices…..
            les francus ne sont pas capables de fabriquer des hélices.

          • Vinz dit :

            Dit l’autre qui vient d’un pays qui a dû racheter une ruine ukrainienne pour laborieusement le pomper.
            .
            Sinon votre C919, il vole avec quoi (c’est-à-dire quand il sera prévu qu’il vole) ? Dur dur d’être un Chinois. Heureusement, avec 1,5 milliards (moins les Ouighours et les Hong-Kongais) on se sent moins seul.

          • Obelix38 dit :

            @Handsome
            Ce sont des choix purement économiques car, contrairement aux américains, nous ne produisons pas de série de 10 porte-avions pour espérer amortir le développement.
            Si ces composants venaient à être jugés comme stratégiques, ils seraient conçu et fabriqués en France . . .

        • Czar dit :

          proverbe cité par l’oncle Deng lors du lancement de sa politique des 4 M

          Deng qui n’aurait pas fait, j’en mettrais ma main au feu, les âneries du camarade-président-à-vie Winnie l’ourson. la Grônde Zhine commence à se fait beaucoup d’ennemis.

          je sais bien que comme le disait jadis le Magnifique (la citation est aussi attribuée à un général de lansquenets, Frunsberg) « molto nemici, molto onore » mais je crois que vous allez avoir un peu trop « d’honneur » pour votre estomac.

          • Czar dit :

            « molti » mon rital est rouillé.

          • Handsome dit :

            on était surpris pourquoi les avions d’Airbus se vendent moins chers que Boeing,
            les avions d’Airbus sont fabriqués par plusieurs pays, envoyés, rassemblés à Toulouse, ça augmente le coûte de production pour payer le transport, pas comme Boeing, une seule usine à Seattle.
            les avions d’Airbus se vendent en dollar, très souvent le dollar est très bas contre Euro, il va perdre très lourd,
            la raison ce que Airbus paye jamais le R&D, tous sont des copies de Boeing
            Cyber piratage, Airbus connaît bien, A320, copie de B737,
            A350, copie de B787,
            A330, copie de B767.
            Pas un secret.

          • Obelix38 dit :

            @Handsome Encore tout faux !
            AIRBUS ne bénéficie QUE d’avances REMBOURSABLES, autrement-dit des prêts qui seront remboursés aux États une fois le programme en phase de commercialisation, tout le contraire de Boeing qui jouit de subventions déguisées en contrats militaires surévalués qui ne sont jamais remboursées.
            Et heureusement qu’AIRBUS ne copie pas BOEING, sinon ses appareils seraient cloués au sol comme le sont les MAX !

            P.S. Changez de traducteur automatique, ça commence à se voir là !

        • Lechavenois dit :

          à Vivo :
          .
          Il y a un proverbe français qui dit que les sales petits trolls ping pong mal payés par Pékin devraient dégager dans l’empire du milieu pour récolter le riz afin de se payer du poisson crevé pour donner à bouffer à leur famille de clodos.

  5. Le Suren dit :

    Ne sont-ce pas des porte-aéronefs plutôt que les portes-avions ?

    • Vivo dit :

      Ben le Charles de Gaulle est un aussi porte-aéronefs , il transporte avions et hélicoptères 🙂

  6. Cerealkiller dit :

    Si ces navites etaient occidentaux, certains analystes/commentateurs sur ce site diraient: mais à quoi bon construire un porte avion? Avec tous les missiles tueurs de porte avions, ces navires n’ont pas d’avenir…
    Moi je crois qu’ils ont encore un avenir certain. Rien que diplomatiquement parlant…

    • Pravda dit :

      Oui, c’est amusant, les mêmes qui nous disent que les USA et leurs P.A sont des cibles inutiles face aux missiles hyper mégasoniques , applaudissent quand la Chine sort un P.A de conception dépassée depuis 30 ans.

  7. Fralipolipi dit :

    Pour se faire la main, la Chine doit lancer auparavant un navire de soutien Brise Glace à propulsion nucléaire.
    https://www.meretmarine.com/fr/content/la-chine-va-construire-son-premier-batiment-propulsion-nucleaire
    .
    L’avancement et le lancement de ce dernier présagera donc de ce qui suivra pour leur PA3, Type002.
    .
    Le fait que la Chine bascule «  »si vite » », et avec si peu d’expérience de départ, à un PA de propulsion nuke, et avec catapultes (qu’elles soient à vapeur ou Emals), tend à prouver très concrètement que le concept PA Stobar, façon Kuznetsov, est vraiment trop limitant et trop limité.
    .
    S’ils s’en sont rendus compte si vite, c’est bien que leur classe Liaoning leur a ouvert les yeux sur ces limites, tout du moins avec des avions type Su33 (et cousinage chinois).
    .
    D’un autre côté, j’espère que le UK n’aura pas à regretter son choix du STOVL + propulsion conventionnelle … il y a pas mal de craintes à ce sujet.
    .
    Enfin, croisons les doigts pour que le successeur du PAN CDG restera à propulsion nucléaire.
    Si ce n’est pas le cas, c’est que nous sommes vraiment sur la paille … car sinon, rien ne pourrait justifier chez nous de remplacer le PAN CDG par un PA tout neuf … moins capable.

    • Posteur dit :

       » D’un autre côté, j’espère que le UK n’aura pas à regretter son choix du STOVL + propulsion conventionnelle … il y a pas mal de craintes à ce sujet. »
      .
      Il y a de quoi en avoir,la propulsion conventionnelle est loin d’être aussi bonne(je ne dis pas qu’elle est mauvaise),pour propulser un mastodonte comme un PA de 65000t ça va demander beaucoup de carburant surtout qu’il y en a deux à alimenter et le coût du pétrole risque de ne pas être très stable à l’avenir avec les risques de pénuries et les tensions au M-O et on parlera pas des soucis écologique,j’espère que le R-U y a pensée,le pétrole écossais n’est pas éternel,risque de grève et pas sur que ceux-ci reste dans l’Union britannique. (ça reste faible comme probabilité mais …)
      Sans compter que le choix du F-35B est surement un choix pas très économique qu’a pure faire le Royaume-Unis,après ça se comprend au vus de leurs passé très « STOVL » si on peut dire,ils n’ont employé que ce genre d’appareil et sont très habitué avec et les habitudes ne se change pas en 2 jours,même si le choix du F-35C/Rafale et d’un CATOBAR aurait était plus pertinent pour permettre en plus une coopération avec nous sur ce sujet là et les américains,faisant disparaître partiellement le besoin d’un second PA nationale d’une certaine manière vus que les anglais pourront compenser par les leurs et qu’on est assez proche géographiquement,militairement en plus d’avoir les mêmes problématique outre-mer,dommage…

      « Enfin, croisons les doigts pour que le successeur du PAN CDG restera à propulsion nucléaire. »
      .
      Normalement il devrait l’être au vus des annonces http://www.opex360.com/2019/08/16/les-reacteurs-nucleaires-du-futur-porte-avions-seront-50-plus-puissants-que-ceux-du-charles-de-gaulle/ ou comment faire du neuf avec du vieux,la méthode française et en plus le K22 reste relativement proche du K15 donc loin d’être un soucis et un problème. http://www.assemblee-nationale.fr/15/pdf/cr-cdef/18-19/c1819044.pdf
      « Avec deux chaufferies de ce type, nous pouvons confirmer remplir le besoin du futur porte avions. Ces chaufferies K22 restent dans un domaine pas trop éloigné des K15 et dont la conception peut être maîtrisée avec les moyens de simulation actuels et la technologie disponible. »
      « Il n’y a donc pas de saut dans l’inconnu. Ce projet est ainsi l’occasion de concevoir une nouvelle chaufferie compacte tout en tenant les délais. »
      Et de toute manière on n’a pas trop le choix pour conserver en partie ce savoir nationale qui n’est pas dans sa meilleur forme actuellement.

      Et il vaudrait mieux,j’espère que d’ici là les Britanniques serviront d’exemple sur le coût en logistique/carburant que vont leurs coûter les deux PA et les F-35B qu’ils ont et que ça donne des indices sur la voie à suivre au gouvernement français qui de toute façon à déjà surement fait son choix.
      Le nucléaire à bien trop d’avantage pour qu’on s’en passe de toute manière,une fois passé dessus,il est dur de faire marche arrière surtout pour des PA ou des sous marins même si pour ces derniers la propulsion classique à quand même quelques coups à porter sur le silence qu’elle accorde comparé au nucléaire légèrement plus bruyant.
      Et vus la chasse au CO2 en Europe actuellement,le choix d’une propulsion classique n’est pas la meilleur des annonces à faire,de toute manière les gens trouveront toujours des trucs à dire peu importe ce qu’on choisira.
      D’ailleurs je conseille de lire le triple commentaire de Ronin qui détail un peu tout malgré que ça fait un peu « foutoir » et sur les avantages du nucléaire et les coûts potentiels sans parler des comparaisons avec les PA anglais à propulsion classique.
      https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/prochain-porte-avions-nucleaire-non-166389

      Sinon quels sont vos craintes à ce sujet ? (la propulsion conventionnelle)

  8. Fralipolipi dit :

    Par ailleurs, comme la Chine développe aussi son Hawkeye en parallèle – le KJ-600 – elle reste cohérente avec l’adoption rapide de Catapultes sur ses PA.
    http://psk.blog.24heures.ch/archive/2012/09/10/le-premier-hawkeye-chinois.html
    .
    Et comme cet avion est donné pour peser 30 tonnes (contre 24t pour un Hawkeye), ces catapultes devront être vraiment efficaces !
    (elles feront sans doute plutôt 90m ou 100m de long que 75m comme sur le PAN CDG).
    La Chine, sans expérience, et produisant tout de manière autonome, se lance là un autre sacré challenge.
    .
    Même pour un pays d’une telle capacité économique, cela ne peut être engagé que motivé par une ambition très grande (sans surprise, vu que c’est cohérent avec tout le reste : route de la soie, etc …).

    • Françoise dit :

      Fralipolipi : « La Chine, sans expérience, et produisant tout de manière autonome, se lance là un autre sacré challenge. » Quand on aspire vraiment beaucoup de données par internet, il ne manque que le savoir faire.

      • Françoise dit :

        Néanmoins, ils ont acquis les techniques de vol par internet à très grande échelle tous seuls et avant tout le monde ; et ça compte beaucoup pour faire la guerre.

  9. Crevette dit :

    6 porte-avions ? On peut se bercer d’illusions… C’est plus tôt 10 ou 12. Et ils ont la main d’œuvre et les moyens.

  10. Lechavenois dit :

    LE PERIL JAUNE :
    .
    Pourquoi s’inquiéter,  » XI le profanateur » fait construire des PA afin de répandre l’amour et la paix en mer de Chine, c’est bien connu !
    .
    La Chine n’est pas du tout une dictature appliquant une politique hégémonique, et l’ opposition chinoise n’est pas du tout surveillée :
    https://www.liberation.fr/planete/2019/10/14/en-chine-une-application-espionne-100-millions-de-smartphones_1757496

  11. TINA2009 dit :

    Bsr à Tous !

    1/Si l’on veut se soumettre au mondialisme ou au multilatéralisme de tel ou tel acteur —> Alors autant vendre la Polynésie Francaise…. Avant qu’elle ne soit envahie….. Avec toutes les conséquences que cela suppose pour mon pays LA FRANCE , et mais AUSSI et SURTOUT pour le monde entier sous de multiples aspects.
    2/ Autre option : On ne veut pas se soumettre à ces 2 visions du Mondialisme prôné par les Uns et le multilatéralisme prôné par les autres —< Alors , pas d'autres choix possibles que d'adopter la même stratégie que les Chinois . Conséquences : Au niveau de notre marine , il faut construire en 10 ans : 10 corvettes légères de 70 m, 15 corvettes lourdes de 95 m, revoir la modernisation de nos 5 FLF ( et non 3 FLF!) pour remplacer 5/6ème de nos PRAIRIAL, revoir la conception de notre FDI/FTI en augmentant notre besoin de 5 à 9 exemplaires pour remplacer notre Unique GALISSONNIERE d'antan, 5 BAMS ( Bâtiment Atelier de Soutien Mobile) de 10000 à 12000 tpc, 5 croiseurs de PROPULSION NUCLEAIRE… Et, peut- être 2 PAN-NG! Quant aux patrouilleurs , leur nombre doit s'élever à 27.

    • Parabellum dit :

      Les chinois ont un potentiel humain et industriel considérable et une défense direction politique de parti unique a tendance impériale…donc ils vont produire une grosse puissance…face à cela pour défendre notre Zee il faut penser autrement que petites vedettes et bâtiments de servitudes…il faut des sous marins d attaque des missiles longue portée des drones es des satellites …il faut une stratégie intercontinentale et une volonté d action longue et imaginative..

  12. philoupe dit :

    Ce n’est pas l’argent investit qui compte mais la quantités qui sort des chantiers naval. Dite le aux experts qui n’ont jamais mis un pied sur les chantiers, mais regarde les comptes , d’ailleur surtout les leurs!

  13. Carin dit :

    Pour moi le vrai chalenge se situe à un autre niveau… c’est bien beau de sortir l’équivalent de notre royale tout les 4 ans… mais quid des équipages??
    De leur formation d’où va forcément découler leur tenue au combat ?
    Car je ne doute pas une minute que c’est bien de cela qu’il s’agit. La chine se rêve conquérante.
    Et je ne pense pas que Taïwan soit sa première cible…. trop gros morceau… non je vois plutôt un petit pays du genre Vietnam… pas très bien équipé mais avec des combattants redoutables au sol, que la chine d’hier n’a pas pu faire plier, mais qu’aujourd’hui elle peut déborder en attaquant dans les 3 dimensions en même temps.
    Le retex de cette aventure décidera du sort de Taïwan, puis du reste de l’Asie.
    J’invite d’ailleurs la chine à regarder l’histoire proche, car les japonais ont fait pareil et ont très mal fini.

  14. Nico St-jean dit :

    Et bien voici les *gigantesques* problèmes économiques de la Chine actuelle mais surtout à venir (pas de l’incantation divine, du concret, comme son taux de vieillissement de la population ou son endettement massif qui à dépassé les USA en dette totale versus PIB) : lapresse.ca/affaires/economie/201908/18/01-5237820-la-planete-economique-trump-nest-pas-le-plus-gros-probleme-de-la-chine.php
    .
    D’ailleurs, parti de 6,2% de croissance pour 2019, les autorité chinoise disent maintenant que la croissance est de 6% et nous connaissons le doping chinois de leurs chiffres […] : lapresse.ca/affaires/marches/201910/18/01-5245898-wall-street-recule-plombee-par-les-deboires-de-boeing-et-johnson-johnson.php
    .
    Enfin, C’est bien beau construire des PA à gogo, mais l’économie est le nerf de la guerre et maintenant cela ne fonctionne plus pour la Chine qui plonge la tête dans le mur. En plus, la moitié de ça Marine est composé de navires complètement obsolète, jusqu’au Type 52C (la Frigate Type 54A passe) mais tout ce qui est moins récent (plus d’une centaine de navire de guerre) est bon pour la casse si on veux jouer contre les américains, voir même le Japon et la Corée du Sud qui sont en plein réarmement.

  15. MERCATOR dit :

    Pour calmer tant faire se peut les Trolls chinois et les piliers de comptoir du RN qui n’y connaissent rien je remet un post qui va remettre les pendules à l’heure !

    J’avais dans un post précédent parlé de l’effroyable corruption au sein de l’armée Chinoise, sans d’ailleurs avoir été démenti

    En ce qui concerne le nombre d’ »ingénieurs »fournis chaque année par les Universités Chinoises, il faut éviter un contre sens , les Chinois octroient facilement le titre d’ingénieur, même à des mécaniciens. En mandarin, le »gōng chéng shī », seule traduction disponible pour notre dénomination d’ingénieur, évoque tout simplement un technicien, voire un « technicien de surface » affecté au nettoyage ! On devient gōng chéng shī sans diplôme ni formation particulière. Les risques de malentendus sont donc bien réels…Pour marquer la différence, on parle d’« ingénieurs d’excellence ».

    Le système éducatif chinois privilégié l’enseignement scolastique, la plupart des ingénieur arrivent avec aucune expérience pratique, notamment pour la conduite de projets, le travail en équipe, la conduite organisationnelle. Ils ne possèdent aucune des qualités que l’on peut rencontrer chez les chercheurs et ingénieurs en matière de créativité et d’innovation par exemple en Californie ou Tel Aviv .: le contrôle de qualité, par exemple dans les chaines de fabrication est quasiment inexistant .

    Mettre en service un avion de ligne chinois nécessite par exemple des ingénieurs à la fois techniciens, gestionnaires et visionnaires. En matière de réacteurs d’avions civils et militaires tous les professionnels s’accordent à dire que leur retard est de vingt cinq ans.
    Élaborer, puis développer un alliage composite pour un moteur peut prendre vingt ans. Ce niveau de complexité industrielle, demande des ingénieurs et non pas des techniciens supérieurs ou des simples exécutants.

    Les Chinois ne sont pas des imbéciles, et leurs difficultés industrielles ne provient pas d’un manque d’intelligence, ils ressortent de raisons culturelles, peuple complexe,joueur, hâbleur, empêtrés dans des carcans familiaux , prisonniers d’un formalisme excessif, peur de sortir des sentiers battus, peur de la pression sociale , ils savent copier, et ils ne s’en sont pas gênés mais le reste leur est très difficile, regardez un exemple simple, nous devrions tous rouler en SUV chinois 50% moins cher que les modèles Européens ‘ (la conception et la fabrication d’une automobile est tout de même plus simple qu’un réacteur ) , las, ils échouent tous aux « crash tests » .

    Rappelons pour mémoire que l’avion civil régional ARJ21 pourtant entièrement copié boulons par boulons n’a toujours pas obtenu ses certificats de navigation 10 ans après son lancement et que le récent C919 sensé concurrencer Airbus, on ne parle plus de BOEING ,utilise des moteurs SAFRAN .

    • Lechavenois dit :

      à Mercator :
      .
      « …..civil régional ARJ21 pourtant entièrement copié boulons par boulons n’a toujours pas obtenu ses certificats de navigation 10 ans …. »
      .
      J’avais posé une question en ce sens dans un article précédent ;
      .
      Et je la repose ici :
      .
      Comment ce fait il que l’aviation militaire chinoise est capable de s’équiper d’aéronefs aux performances apparemment incroyables, alors que leurs industriels sont toujours incapables de lancer un simple avion moyen courrier ( C919 ) copié sur l’A320, qui date des années 90 ?
      .
      https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-comac-c919-un-avion-chinois-a-base-de-cyberespionnage-76772.html

      • Edgar dit :

        @ Levachenois: j’ai bien l’impression que le niveau de sécurité exigé pour un avion de combat n’est pas le même que celui demandé pour un avion civil de transport de passagers. La liste d’avions de combat difficiles à manoeuvrer, donc dangereux pour leurs équipages, est très longue: tendance au « cheval de bois » du Me-109, instabilité en vol du MiG-1, difficultés à l’atterrissage du LeO-451, décrochage à basse vitesse du B-26 et du Me-210, rupture de l’empennage des premières versions du bombardier « Halifax » en cas de manoeuvres brutales, réservoirs supplémentaires potentiellement explosifs des Me-110, faiblesse structurale du F-111, carburant explosif du Me-163, … Et la grande majorité des avions cités ci-dessus ont été mis au point en temps de paix. Les autorités de certification civiles ne laissent rien passer (normalement…)

        • Lechavenois dit :

          à Edgard :
          .
          Si je comprend bien et vous extrapole, cela supposerait que l’aviation militaire chinoise est très loin de bénéficier des performances et de l’efficacité a priori affichées par la propagande locale ?

          • Edgar dit :

            à Levachenois: qui dit propagande, dit mensonges et manipulation… Ce n’est pas vrai que pour les Chinois. 😉 Plus globalement, le niveau de sécurité exigé pour un avion de transport civil de passagers est très élevé: fiabilité des moteurs (mais performances exigées plutôt modérées), stabilité en vol, résistance aux chocs, possibilité d’évacuation rapide des nombreux passagers, …etc Un avion de combat est souvent le fruit d’une technologie poussée à ses limites; exigences imposées par la course aux performances de l’armement aérien. La sécurité des pilotes passe après les performances. Or des vitesses trop élevées ou des manoeuvres trop brutales peuvent mettre l’engin en danger. C’est précisément ce qu’on évite sur les avions civils. Mais ce sont des risques que les états-majors acceptent facilement. Donc, oui, si les ingénieurs chinois produisent des avions civils et militaires, mais qu’ils ne parviennent pas à faire certifier certains de leurs appareils civils, on peut légitimement se poser des questions sur la fiabilité des avions militaires (qui ne sont pas soumis au même processus de certification). (Je n’avais pas poussé ma réflexion si loin, merci du coup de pouce.)

    • Vinz dit :

      « Le système éducatif chinois privilégié l’enseignement scolastique »
      .
      La scolastique est surtout une méthode de raisonnement spéculative basée sur une technique de disputatio, et dont le but est l’établissement d’une vérité :
      question (an sit) : argument contraire (videtur quod non), argument pour (sed contra), solution (conclusio). Pas vraiment une méthode pour diriger un projet 🙂

    • Frank dit :

      @ MERCATOR Bien vrai! C’est si stupide de s’intéresser à ces petits jaunes, entre deux autres petits jaunes de comptoir RN… Heureusement, vous êtes là…
      Chacun sait que les gadgets qu’ils fabriquent à la pelle ne sont que des élucubrations amusantes de leurs pseudo-ingénieurs, d’un niveau qui n’atteint pas celui d’un moindre CAP de chez nous, nous qui avons un système éducatif si bien classé, comme chacun sait.
      On se demande pourquoi nos Grandes Ecoles, entres autres, cherchent des partenariats:
      https://www.senat.fr/rap/r05-340/r05-3409.html
      Tout justes bons à fabriquer des missiles-pétards pour leur nouvel an, ces Chinetoques.
      Et quelques barcasses pour épater la galerie:
      http://www.eastpendulum.com/60-corvettes-type-056-et-20-destroyers-type-052d-en-7-ans
      Le spatial, le laser, et l’hypersonique Chinois, ça aussi des phantasmes:
      http://www.eastpendulum.com/xter-1-luniversite-de-xiamen-sinvite-au-club-hypersonique
      Franchement, lire ce genre de jugement lapidaire sur l’industrie Chinoise, en oct 2019, de la part d’un Français, est assez effarant, et si des Chinois suivent ce blog, ils doivent se bidonner, poliment. Ou plutôt ricaner, avec patience.
      Si on parlait plutôt de l’évolution comparée des industries Françaises et Chinoises, sur les 30 dernières années?
      « Les Chinois ne sont pas des imbéciles, et leurs difficultés industrielles ne provient pas d’un manque d’intelligence, ils ressortent de raisons culturelles, peuple complexe,joueur, hâbleur, empêtrés dans des carcans familiaux , prisonniers d’un formalisme excessif, peur de sortir des sentiers battus, peur de la pression sociale », dites-vous?
      Vous êtes devant votre miroir, en écrivant cela?
      Et pourquoi donc s’inquiéter, dans ce cas?

    • Czar dit :

      « tant faire se peut » « les piliers de comptoir du RN qui n’y connaissent rien je remet(sic) un post qui va remettre les pendules à l’heure ! »

      c’est un peu ballot d’avoir l’orthographe d’un bac pro « métiers de la charcuterie » quand on assure la permance du Camp du Bien et de la Culture face à la marée putride de l’ignorance, Mercatorche-cul.

    • Czar dit :

      « Pour calmer tant faire se peut les Trolls chinois et les piliers de comptoir du RN qui n’y connaissent rien je remet un post qui va remettre les pendules à l’heure ! »

      commence déjà par apprendre à apprendre à conjuguer les verbes, mercatortueux. Ca m’a toujours fait marrer les représentants du Camp du Bien de de la Kultur écrire plus salement que le troll zhinois de 1ère classe.

    • tschok dit :

      @Mercator,

      J’ignore ce que valent les ingénieurs chinois, mais je constate que la Chine a tout de même une capacité à mener des projets. Par exemple, elle a un projet de colonisation de la Lune, alors que nous sommes inexistants, et elle est parvenue à envoyer des sondes sur le sol lunaire.

      Donc, les Chinois ne doivent pas être totalement cons quand même.

      En ce qui concerne la propriété intellectuelle, la Chine est un paradoxe:
      – Plus gros fabricant de contrefaçons dans le monde
      – Plus grand nombre de brevets et de marques déposés dans le monde.

      Dans un brevet, il n’y a pas que l’aspect royalties. Un brevet, c’est un moyen d’empêcher un concurrent d’employer la même technologie que vous: vous pouvez poursuivre en justice votre concurrent et obtenir sa condamnation, ou à tout le moins faire peser un risque sur son projet, ce qui peut décourager certains investisseurs. Et puis par ailleurs, la profusion des brevets alourdit les procédures de levée de doute quand vous démarrez un projet technologique.

      Ca joue le même rôle qu’une mine anti-personnel si vous préférez. C’est une façon de faire du déni d’accès technologique.

      Quand on regarde la stratégie chinoise en matière de sciences et de technologies, on voit des composantes qui sont assez inquiétantes:
      – La copie pure et simple
      – La rétro-ingénierie
      – L’espionnage
      – La guerre des brevets
      – Les transferts de technologies forcés

      Le tout associé à une capacité de recherche propre, qui est indéniable. Il n’y a aucun doute là-dessus: oui, la Chine est capable de mener à terme des projets technologiques de haut niveau. Elle y met les moyens et le temps.

  16. Edgar dit :

    6 groupes aéronavals, c’est assez pour être tenté de se lancer dans une aventure impérialiste dans le Pacifique… mais pas assez pour vaincre des Occidentaux unis en mer. Cet effort industriel montre, en tout cas, que Pékin a la volonté de tenter de sécuriser ses lignes de ravitaillement océaniques. Quand le Japon de 1941 s’est lancé dans la guerre, il disposait de 11 porte-avions, alors que les USA n’en possédaient que 8 (et qu’il était prévu d’en liquider
    3 à Pearl Harbor…) et que la Grande-Bretagne (9) était occupée en Europe. Par contre, ces groupes aéronavals chinois représentent une menace directe contre la Polynésie française (voir le cas de l’Indochine française de 1940). Et le seul effort de construction d’un second porte-avion français ne suffira pas.

    • Plusdepognon dit :

      @ Edgar
      Le danger chinois est pour nous le pillage des ressours halieutique (pêche illégale).
      https://www.lemonde.fr/planete/article/2013/04/04/comment-la-peche-chinoise-pille-les-oceans-de-la-planete_3154101_3244.html

      Un second porte-avions n’y changera rien.

      Pour la Chine, il s’agit surtout de changer la donne dans les eaux proches d’eux et avec des voisins avec qui l’histoire n’a pas été un long fleuve tranquille :
      https://youtu.be/D4i_kR_xNEI

      • Edgar dit :

        Pour le poisson, une série de grosses vedettes, quelques drones à long rayon d’action, coûteraient en effet moins cher qu’un groupe aéronaval. 😉 Par contre, je ne crois pas à l’utilité des groupes aéronavales pour combattre dans des eaux proches des côtes: ils y sont bien trop vulnérables. Pour s’en prendre à Taïwan, à un autre Etat côtier, ou même à certaines îles dépendantes du Japon, pour la Chine de Pékin, c’est trop et inadapté. Même les Japonais, pour attaquer les Philippines, en 1941, ont renoncé à l’usage d’un porte-avion. Ils en ont à peine fait usage pour s’en prendre aux Indes néerlandaises. Un groupe aéronaval est fait pour combattre en haute mer: pour disputer la domination dans le Pacifique, pour saisir des archipels lointains, pour garder ouvertes des lignes commerciales avec d’autres continents, pour effectuer un blocus d’envergure des îles métropolitaines du Japon. La multiplication des porte-avions chinois est donc un très mauvais signe. Y compris pour les Chinois.

        • Plusdepognon dit :

          @ Edgar
          C’est sûr que se préparer à la confrontation avec les USA, même en 2050, ça fait pas rêver grand monde.

      • tschok dit :

        Bof.

        Vous avez le choix entre vous lancer dans une guerre des pêches et l’élevage industriel des poissons, que vous pouvez par ailleurs exporter.

        Vous choisissez quoi?

        Si vous êtes chinois, sans doute un « mix »: la guerre des pêches permet de faire peser une pression sur les voisins et l’élevage industriel permet de satisfaire un besoin alimentaire.

        La pêche illégale chinoise relève sans doute d’un mix stratégique.

  17. Gagnon dit :

    À la fin de la guerre 39/45 les USA produisaient un Liberty Ship par jour avec moins de la moitié de la population actuelle.

    • MERCATOR dit :

      Pour essayer de rebondir à votre post Gagnon, mon défunt père ( il aurait à ce jour 117 ans) était officier mécanicien de la marine marchande et il a navigué avant la Seconde Guerre mondiale dans plusieurs compagnies étrangères où il a côtoyé comme graisseurs sous ses ordres, (c’est le nom que l’on donne aux ouvriers des machines) plein de nationalités , il m’a toujours dit  » les meilleurs ce sont les amerlocks et les Bretons, alcoolos, bagarreurs, un peu cons mais en cas de tempête vers le cap on pouvait compter dessus pour pas qu’ils se planquent comme les …….et les …… sous les couchettes en attendant que ça passe..

    • Motox1 dit :

      Je dirais même 100 par jours, autant dire des conneries il faut y aller à fond…

  18. Françoise dit :

    Si les Chinois ne savent que mal copier (l’avion civil régional ARJ21 copié et toujours sans certificats de navigation 10 ans après son lancement, C919 utilisant des moteurs SAFRAN, 4×4 mauvais,… ), je suis triste pour eux, ils n’ont pas su pivoter adéquatement au sein du développement des techniques futures de leur nation. J’imagine qu’ils auraient pu faire de si bon porte-clés en trois dimensions représentant des porte-avions…

  19. pilum dit :

    Ces porte-avions, et les navires qui sont en support, sont avant tout conçus dans une optique de domination régionale (territoires de pêches, zones pétrolières, iles disputées, protection des routes maritimes, anti-piraterie, etc…).
    Dans une confrontation aves les USA, ils seraient réduits à l’état de simples cibles flottantes.
    Donc cette flotte qui est en construction servira dans moins de 5-10 ans contre un voisin plus faible, un peu comme la Turquie contre les Kurdes. Elle sera utilisée dans des opérations de 2 semaines -1 mois tout au plus, le tant que Trump, ou l’un de ses successeurs, tweete la fin de partie.
    En réalité, les Américains s’inquiètent surtout des capacités sous-marines chinoises, ainsi que des capacités hyper-vélocité des certains missiles anti-navires. Mais là le rendez-vous est donné, par les Chinois eux-même d’ailleurs, dans 50 ans…

    • Vivo dit :

      « Dans une confrontation avec les USA, ils seraient réduits à l’état de simples cibles flottantes. » Lol
      Je rappelle que vos héros US ont déjà perdus deux destroyers sans combattre simplement en se fracassant contre des cargos :-).
      L’expérience comme beaucoup aiment l’évoquer, eh bien il en faudra beaucoup aux US, si il y a confrontation, et aussi du courage (abandon des Kurdes).
      Çà m’entonnerait beaucoup que les boys US aient les coucougnettes de se battre contre les chinois car ils ne voudraient pas finir a 20000 lieues sous les mers et de ce fait manquer la prochaine série événement sur Netflix.

  20. MERCATOR dit :

    @Frank et @Czar .

    Lorsque l’on ne peut pas apporter des arguments sur le fond on critique la forme, j’ai effectivement en écrivant trop rapidement oublier un s à la conjugaison du verbe remettre, quelle horrible faute, par contre, vous ce ne sont pas des fautes d’orthographe mais de raisonnement autrement plus graves, mais les faits sont têtus et vous pouvez mettre des centaines de liens pour essayer de l’étayer, rien n’y fera.
    Les Chinois sont très forts en maquettisme, très fort en piratage informatique et en vol de données, par contre là où le bat blesse c’est pour la réalisation, tous les professionnels de l’aéronautique vous le diront, 15 à 20 ans de retard pour les réacteurs militaires, 25 pour les civils, lors du dernier salon aéronautique leur soi-disant chasseur furtif à fait une très brève apparition, équipé d’un moteur russe, la petite merveille autochtone ayant explosé au bout de six, sept heures d’usage, il faudra vraiment que les guerres soient courtes .
    Donc l’on peut dire sans risquer d’être démenti par les faits que le retard est très important et l’ont peut raisonnablement penser que tout le reste, notamment pour leur marine est du même tonneau, beaucoup d’esbroufe, mais je vois que cela marche apparemment pour les âmes simples..

    • Posteur dit :

      Le WS-15 est un exemple du gros retard chinois,je dirais même presque 30 ans pour les réacteurs militaires https://fr.wikipedia.org/wiki/Shenyang_WS-15 après ils ont l’air d’avoir des soucis avec le WS-10 également mais qui se porte déjà un petit peu mieux.
      C’est quand même incroyable que la conception d’un réacteur militaire soit aussi longue et complexe et que même la Chine peine à y parvenir même en faisant de la production sous licence et copie et ayant un fort budget militaire en augmentation.
      Ne serait-ce pas les industriels de qualités et les pièces nécessaire (céramiques,fibre de carbones…) à la conception d’un moteur qui manquerait à la Chine pour avoir son propre moteur à réaction plutôt que des ingénieurs ?
      https://www.lesechos.fr/2016/02/pourquoi-la-chine-veut-creer-un-champion-des-moteurs-davion-196371
      https://www.lesechos.fr/2016/02/moteurs-davions-face-a-la-chine-les-secrets-jalousement-gardes-des-occidentaux-196375
      .
      D’ailleurs est-ce que la Chine arrivera à terme à développé un savoir faire en aéronautique suffisant pour concourir les occidentaux ou elle sera toujours en retard ? On sait qu’ils ont un retard de plusieurs dizaines d’années mais que pendant ils rattrapent leurs retard,Safran-Rolls Royce-P&W et GM eux monte en gamme et en puissance et risque à terme de toujours rester plus en avance que les chinois malgré les moyens que mettent ceux-ci ?

  21. MERCATOR dit :

    lire « oublié »

  22. Frank dit :

    @MERCATOR. Possible. Mais risqué. Les derniers prétentieux qui ont considéré que leur gros adversaire était un tas de sous-développés appuyés sur un château de sable, c’est Adolf et l’OKW, jusqu’au 19/06/41.
    Des âmes supérieures, pourtant, soit-disant.
    On connaît la suite.

  23. bbnote dit :

    DAube chinoise, les USA seront les boss au moins pour 1000 ans encore ! s ils voulaient ils pourraient eradiquer tout les colorés de ce monde et en faire un monde blanc.

  24. Parigot dit :

    Vision chinoise de la guerre :
    https://youtu.be/_L3o68NifS0