CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Désormais, les chambrées de militaires du rang seront réduites à quatre lits

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

37 contributions

  1. jyb dit :

    gros lobbying de la fédération française de bridge.

  2. Alain d dit :

    Excellente illustration :>))

    • Xaintrailles dit :

      Elle me fait penser au « Carnet du cuirassier Destouches »… bien que les éditions de celui-ci, spécialement en livre de poche, soient le plus souvent illustrées par des dessins satiriques !
      L’auteur ne s’y montrait pas trop favorable à la vie en dortoir, ce qui l’aida sans doute à chercher à être promu Margis…

      • Alain d dit :

        @Xaintrailles
        Merci pour la remarque, et pour l’idée, parce que je ne l’ai jamais lu….
        Bientôt Noël, il faut que je pense à me faire des cadeaux :>))

  3. R2D2 dit :

    Est-ce que ce plan couvre-t-il les conditions d’hébergement des familles de militaires ?
    Ça m’a toujours peiné de voir épouses et enfants au régime sec comme si eux aussi avaient fait le choix de la vie militaire…

  4. Matrix dit :

    Me souviens d’un juteux qui claironnait fièrement, « le para français marche, l’américain lui attend l’hélicoptère ».
    Je n’avais pas pu m’empecher de lui faire remarquer (en privé), que l’américain arriverait à destination dans un état de fraîcheur enviable, par rapport à un type qui avait 30 bornes dans les pattes et 40 kg sur le dos. Putain de sac F1 !!!!
    A l’époque, ça m’avait valu quand même une semaine de corvée (tig) de chiottes….

  5. ezrzr dit :

    C’était déjà le cas dans mon régiment depuis plusieurs années. 2 mecs par piaule dans des chambres allant de 15 à 20m².

  6. Jm dit :

    « Le sommeil de plomb fait le soldat d’acier »
    Je ne me suis pas fait insulter récemment quand j’ai mis en avant le fait qu’un minima de confort permettait à tous les militaires d’être beaucoup plus efficace !!!
    Alors quand c’est moi qui le dit (l’écrit pour être précis), c’est une connerie, quand c’est un de nos chef, politique ou non, c’est parole d’évangile.
    Je ne sais pas comment elle va s’y prendre, notre ministre, je prends juste l’exemple de Chambaran (pour ceux qui connaissent), c’est pareil pour Mailly le Camp et autre, car pour avoir des chambres de 4, il va falloir carrément détruire l’intérieur des bâtiments (Chambaran, chambre de 40, Mailly, chambre de 8 ou 10).
    On n’aurait pas meilleur temps de tout raser ou tout vendre au juste prix (on met Plaza sur le coup !!!!) et construire aux nouvelles normes, BBC etc. En plus on ferait des économies d’énergie. Sûr que ça coûterait moins cher au final.
    Mais comme c’est une idée d’un mili de province, forcément, ce n’est pas une bonne idée.

  7. bruno bressis dit :

    sur mon aviso on dormait à 27 dans le poste avec les bonnes odeurs de fennec

  8. Corsu dit :

    Dans mon régiment , tout les militaires du rang sont dans’ des chambres de 4 places , et même deux pour les caporaux-chefs et les militaires du rang de la 5ème compagnie

    Mis à part certaines armoires qui nécessitent un renouvellement, le reste est vraiment plus que correct, et ça il faut le souligner

  9. Raymond75 dit :

    Deux lits pour les hommes et deux lits pour les femmes, car les genres sont égaux. Pardon ! je déconne.

  10. 1cplchef dit :

    Pourquoi faire une telle différence entre militaire du rang et cadre ? Armée belge même logement , excepté les écoles et centre de formation.Chez nous plus de mess sous-officiers , mess officiers tout le monde la même cuisine à l’ordinaire du colonel au simple soldat.

  11. Buburoi dit :

    Les candidats demandeurs d’asile sont hébergés dans des hotels aux frais du gouvernement. Tous les cartes de séjour ont droit à un HLM. Il faudrait arréter de loger les militaires dans des dortoirs insalubres entassés dans des lits superposés.

    • Vevert250 dit :

      Donnez des exemples! Je vous concède que certaines chambres EVAT ne soient pas d’un grand confort dans certaines casernes mais pour avoir parcouru pratiquement tous les bâtiments logements en Lorraine, Bourgogne et Franche Comté, je n’ai jamais vu de dortoirs avec lits superposés depuis la suspension du SN (hors manœuvre et CFIM).

      • Jm dit :

        Pour votre information, les militaires du rang, ne se résument pas aux EVAT, et la France ne se résume pas à la Lorraine, la Bourgogne et la Franche Comté
        Et en exemple, au hasard, Marseille, quartier vers la gare St Charles, entre autre, et d’autres petites unités isolées, stations radar, etc

  12. ScopeWizard dit :

    Que voilà une mesure débile ………….

    Pourquoi seulement 4 ?

    6 ou 8 c’ était trop ?

    Les technos craignent les partouzes en série ou bien ?

    Et la camaraderie , l’ esprit de corps , le fait de n’ être pas en comité restreint , on s’ en fout ??
    Bon , eh bien alors , on s’ en fout …………..

    Et puis , c’ est quoi cette histoire de « fraîcheur » ?
    Perso , je sais que je m’ en foutais complètement ; à partir du moment où la durée et l’ intensité de l’ exercice a servi à quelque chose , le truc était de gagner en résistance comme en endurance ………….

    Je me souviens être maintes fois rentré de séjours sur le terrain se finissant par des marches de 25 à 40 km ( parfois plus longues ) archi-crevé et les pieds en fusion ( le reste ça tenait toujours mais les pieds , oh la la , les ranchos quelles bonnes chaussures ! ) et plutôt que de nous laisser nous changer , filer à la douche , et au dodo alors qu’ il était parfois 2 H du mat’ , devoir nous taper 1H à 1H30 supplémentaires voire même 2H de briefing ET de nettoyage armes ………… avec réveil comme d’ habitude à 6H si ma mémoire est bonne ………….

    Sachant que quelle que soit l’ heure , perso se rajoutait le « soignage » de ce qu’ il me restait de pieds , ce qui pouvait facilement durer 30 min de plus…………..

    M’ enfin , si dans les heures qui viennent ou dès le lendemain , je tenais à être toujours capable de suivre les entraînements comme le footing quotidien de 5 à 10 kilomètres chaque matin -ou presque- sans devoir passer par la case « infirmerie » , je n’ avais guère le choix .

    L’ avantage de tout ce « traitement » ( de choc ? ) , c’ est que ça te procure une bien meilleure endurance ou résistance à la douleur …………… DONC en cas de guerre , à mon humble avis , c’ est le truc qui peut éventuellement te servir ………….. éventuellement ! 😉

    • Vroom dit :

      Sauf que militaire, ce n’est pas que courir le désert l’arme à la main.
      Je prends le cas des mécanos avions, perso si je suis le pilote, je préfère savoir celui qui s’occupe de mon avion en forme avec les yeux en phase des trous. Et le pilote doit aussi compter sur des contrôleurs « frais » afin de rentrer vivant de sa mission, et sans avoir tuer quelques centaines de passagers civils d’un liner qui passait par-là.
      D’autres reportages ont rapporté que la génération actuelle manquait cruellement de rusticité, et que de toute façon , c’était comme ça maintenant. Des jeunes nombrilistes et narcissiques qui ont été élevés dans la gloire de l’enfant roi, le nez sur leur tel à longueur de journée et donc une résistance physique amoindrie et des problèmes de santé plus récurrents. sans compter cette mentalité kleenex, Si ça me va pas, je ferai autre chose, au pire j’aurai le temps de préparer ma reconversion le temps de ce premier contrat de 5 ans !!!!
      Pour l’AdA, nous avions nos dortoirs de 8 à 10 pendant la formation mili, maintenant c’est 4 déjà. Difficile de générer de la cohésion dans ces conditions, mais comme il ne faut pas leur faire peur avec des efforts surhumains avec le risque de les voir partir, on les chouchoute…..
      Générationnel vous dis-je !!!! 😉

      • ScopeWizard dit :

        @Vroom

        Exact !

        Et là-dessus , je vous rejoins totalement …………

        Il est certain que si le mécano-avion est à l’ ouest , du style ……..

        « Comment est l’ avion ce matin , sergent ; il est bon ? »

        _Ah c’ est un bon avion mon capitaine ……… quelle chance vous avez , il est parfait et en plus maintenant qu’ il est tout rose il est très joli !
        À y être , après l’ atelier peinture , j’ en ai même profité pour passer le siège au désodorisant pour qu’ il sente la lavande bien fraîche ainsi qu’ un bon coup de Kärcher sur tout le tableau de bord afin qu’ il soit le plus brillant possible et qu’ on ne voit plus la moindre poussière ou trace de doigts , à présent il est impeccable , vous pouvez même dormir dedans !

        ……. tout comme pour le contrôleur dans un autre style …………..

        « Raton-Whisky de la Tour autorisé décollage piste 33 gauche ……. à votre rythme à votre initiative ( ! ) …….. grimpez pleine PC au niveau 400 cap 135 …….. euh non , pardon niveau 200 cap 085 …… heu…… bah non , c’ est pas ça non-plus , niveau 600 cap 170 …….. hein ? Comment ? Qui ? Bon , j’ en sais plus rien , faites ce que vous voulez comme vous le sentez !

        ……… ça va pas vraiment le faire ! 😉

        Pour le reste , je ne puis qu’ acquiescer …………

        Disons que plus le sujet est dorloté , plus il risque d’ être fragile …………..

        Maintenant , il existe de notables exceptions qui à elles seules démentiraient la règle ………… mais qui sont nées dans les années 1930 ……….
        Par comparaison avec leurs parcours respectifs et ce qu’ ils sont pourtant devenus , le parallèle entre les jeunesses d’ Alain Delon et Jean-Paul Belmondo est très intéressant à faire à plus d’ un titre ; l’ un ayant eu une jeunesse dorée ( Jean-Paul ) , l’ autre une jeunesse de merde ( Alain ) ……..

        Ne pas oublier le facteur chance qui pour les deux a été très important voire déterminant ou décisif mais qui ne s’ est toutefois pas joué sur le même terrain ………..

        « Générationnel » ?

        Oui , très certainement ! 🙂

  13. Robinson dit :

    Sommeil d’acier et soldat de plomb ?

    • Paul Bismuth dit :

      @ Robinson
      Ce sont de images (un peu idiotes, mais il doit y avoir des publicitaires trop bien payés).
      Mais nous avons tous pensé à inverser cette niaiserie. 😉

  14. Jm dit :

    ScopeWizard, quand je lis ce que vous écrivez, je comprends pourquoi je suis dans l’Armée de l’Air : les 40 bornes à 0200Z, je les sens bien….en avion !!!!!
    Pour ce qui est de la cohésion, il y a belle lurette que ce n’est qu’illusion, depuis que les communications sont quasi instantanées et quasi illimitées en France et vers la France quand on est en Opex, c’est du chacun pour soi : finies les parties de tarot (plus personne ne sait y jouer, fini les soirées bière – guitare, etc, etc. Chacun le nez sur l’écran.
    Et pour ce qui est des chambres, une question, qui j’espère attirera des commentaires posés, pourquoi pas des chambres individuelles?

    • ScopeWizard dit :

      @Jm

      Ah le veinard ! 😉

      Petite correction toutefois : les 40 bornes à coups d’ asphalte bien chaud- ou bien froid , ça dépendait- la plupart du temps en alternance avec du sentier souvent cabossé ou humide , rangers aux pieds et chargés comme des mulets FA-MAS en travers du thorax mais en tous cas invariablement trempés comme des soupes de potage ( le tout coton , ça aide pas ) , 0200Z c’ était l’ heure à laquelle tu posais ton barda une fois dans la cour ………… une cour sur laquelle il pouvait parfois t’ arriver de t’ écrouler comme qui dirait légèrement « exténué » …………. mais pas encore dans le coma ! 😉

      Oui , nous en discutons souvent avec un ami , il est clair que tous ces écrans , mondes virtuels ou simples moyens de communication , ça a ses limites et ce n’ est franchement pas le meilleur plan pour espérer obtenir de l’ Humain bio et de qualité labellisée ……………….

      Chambre individuelle ?

      Remarque , pour une bonne masturbation en toute discrétion surtout en pleine fougue « jeunistique » , ça peut se discuter ; faudrait voir ça avec Mme le Ministre Parly , voir ce qu’ elle en pense ………….. 😉

    • Plusdepognon dit :

      @ Jm
      Cela fait des années que Bercy essaie de faire payer la taxe d’habitation aux militaires. Chaque année, ils reviennent à la charge.
      Alors que ce n’est pas une location.

      Théoriquement, vous ne pouvez pas faire ngolo ngolo dans la case et les visites de casernement vous font bien comprendre que vous n’êtes pas chez vous (même si c’est plus l’armée d’appelés).
      La vie en caserne est horrible, seuls ce qui n’ont pas financièrement le choix y restent. D’ailleurs, le week end, c’est la fuite, seuls restent ceux qui n’ont pas le choix.

      Le but aussi, c’est que le militaire ne soit pas un ermite sans vie privée et qu’il ait une raison de se tirer pour vivre sa vie, seul ou avec quelqu’un, voire fonder une famille ou du moins être autonome, pas assisté.
      Pas pour rester calfeutrer dans une chambre qui a la dimension d’une cellule sans barreaux devant un écran.