CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Textron dévoile le robot de combat Ripsaw M5

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

34 contributions

  1. Fralipolipi dit :

    Textron est-il en train de retirer son argument à Trump pour retirer ses troupes d’un conflit qui ne lui apporterai plus rien d’un point de vue électoral ??? … Car s’il n’y a plus de Boys dans les tanks, il n’y aurait plus de raison de rentrer trop vite à la maison 😉

    • tschok dit :

      Il faudra toujours des opérateurs pour les mettre en œuvre, pour longtemps encore.

      En revanche, tout ce qui est remote control peut se faire à 20.000 km de là, dans un container climatisé, comme les drones aériens actuels.

      Mais le jour ou des robots mettront en œuvre d’autres robots, Donald n’aura plus besoin des boys.

      On peut même imaginer une forme robotisée du mercenariat: un Etat qui a du pognon mais pas les guerriers, mettons un pays comme l’Arabie Saoudite, pourra louer à une entreprise privée un parc de robots de combat pour qu’il fasse la guerre en étant dirigés depuis un centre de contrôle qu’il louera à cette entreprise, moyennant un loyer qui comprendra les frais de formation des opérateurs, si cet Etat veut opérer les robots par lui-même. Ou carrément une délégation de service public: l’Etat délègue à l’entreprise privée la mission de contrôler les robots à distance, comme cela s’est déjà fait avec les drones US (certains étaient opérés des salariés d’entreprises privées).

      Et zou, on fait la guerre par robots interposés. Petit à petit on y arrive.

      • Plusdepognon dit :

        @ tschok
        Je ne suis pas sûr que les états nations résistent à l’explosion en grosses régions encore moins susceptibles de résister aux multinationales qu’aujourd’hui…

        Entreprises et leurs actionnaires multi-milliardaires avides qui pourraient bien avoir envie des faire des OPA agressives avec ce genre de matériels dans la course aux matières premières :
        http://notes-geopolitiques.com/penser-la-gouvernance-mondiale/

        Après tout, ils jouent déjà avec militaires et diplomates depuis longtemps.
        https://youtu.be/enazJJS9N4U

        • tschok dit :

          @Pdp,

          Les multinationales ne gouvernent pas le monde. Ca les fait chier. Ca coûte et ça ne rapporte pas.

          Vous êtes issu d’un système de pensée qui vous a éduqué à penser le contraire.

          Alors, exercice d’application: vous êtes mon maître et moi chuis votre vassal. Au bout d’un quart d’heure, vous en aurez marre de ma gueule. J’ai trop de problèmes et vous pas assez de solutions. On va se fâcher, ça va se terminer dans le sang et la vengeance.

          Ce que je veux vous dire: le modèle de départ selon lequel il faut, pour dominer les hommes, leur fournir des solutions, ne marchent plus. Du pain et des jeux, ça ne marche plus. Orwell, ça ne marche plus.

          Notre monde est différent.

          Excusez-moi. Mais remballez vos histoires de complots marxisants, c’est passé à l’ouest. Je veux pas être brutal, on est déjà dans l’au-delà et on l’est depuis bien longtemps à vrai dire.

      • dolgan dit :

        « En revanche, tout ce qui est remote control peut se faire à 20.000 km de là, dans un container climatisé, comme les drones aériens actuels. »
        .
        C’est beaucoup plus compliqué au sol: l’environnement est plus complexe, les temps de réactions nécessaires sont beaucoup plus court et le maintien de la communication plus difficile (même en environnement électronique non contesté).
        .
        Par exemple, les russes ont eu des problèmes à maintenir la communication avec leurs drones terrestres en Syrie. Et pourtant, ils étaient juste à côté.

    • Plusdepognon dit :

      @ Fralipolipi
      Mouais… La Royale a tiré en premier dans cette stratégie :
      https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/nouvelles-fregates-permettront-reduire-masse-salariale-14745

      Même si la réalité a rattrapé par l’oreille les décideurs aveugles et sourds:
      https://www.meretmarine.com/fr/content/fremm-et-psp-vont-passer-deux-equipages

      Cette course au technogisme fait l’unanimité auprès des industriels de l’armement, mais est-ce l’intérêt de la nation ?
      http://dutungstenedanslatete.blogspot.com/2017/10/les-limites-du-technologisme.html

  2. Fralipolipi dit :

    Avec toutes ces armes de quasi science fiction, on se croirait presque arrivé à l’armée des droïdes de Star War opus n°1.
    … il ne manque plus que les Jedi avec leur sabre laser.
    … Ah mais en fait, le voilà peut être le futur sabre laser !!! Pas encore super léger .. va falloir faire un peu de musculation.
    http://forcesoperations.com/une-premiere-brique-identifiee-pour-le-mgcs/

    • Alain d dit :

      @Fralipolipi
      Ouais, Star War, on n’en ait pas si loin, 3 ou 4 années…

      Sans aller jusqu’aux étoiles :
      Le Condor de DAE (Demonfort Airbone Engineering) a bien avancé.
      300 km d’autonomie, 600 km/h avec une entité des forces spéciales projetée et bien équipée, ou pas, jusqu’à 170 km (vent nul je suppose). 300 kg de charge. Mais tout cela progressera probablement encore…..
      Ce drone pourra évidement balancer un paquet de 300 kg (ravitaillement, minutions, secours, etc.)
      Et oui, secours, il intéressera certainement aussi le monde civil, comme délivrer un canot pneumatique a des marins en perdition. Dans ce cas, il pourrait peut-être passer à une autonomie maximum grâce à des flotteurs pour le récupérer, quoique retourné, il doit déjà pouvoir flotter puisque le carbone ne pèse rien.
      https://www.youtube.com/watch?v=hTbViwSt28Q
      L’équipe a bien bossé, le maximums de performance ont bien évoluées
      Ce drone est programmable pour retour sur un point de récupération.

      MC2 technologies
      De la détection des tumeurs du cancer du cerveau, en passant par les détecteurs passifs pour voir sous les vêtements sur des personnes en mouvement, jusqu’aux fusils brouilleurs de drones :
      https://www.youtube.com/watch?v=CTUjYnQjhY8
      Des fusils brouilleurs de drones sont fabriqués dans la métropole lilloise
      https://www.lavoixdunord.fr/647965/article/2019-10-07/des-fusils-brouilleurs-de-drones-sont-fabriques-dans-la-metropole-lilloise

      Nos sous-marins classe Rubis se tirent mais on a maintenant les diamants :
      Diam Concept, hébergée dans un laboratoire du CNRS à l’université Paris 13 :
      (SATT IDF Inov, un programmes des Sociétés d’Accélération du Transfert de Technologies, concept initialisé en 2010, crée en 2012 sur le budget du 1er Plan d’Investissements d’Avenir – PIA)
      La culture de diamants, on peut dire que c’est de la fabrication additive, atome après atome.
      Le Centre d’Innovation d’Air Liquide « Accelair » va maintenant super-booster la startup en multipliant les réacteurs et avec un laser qui permettra de ne pas sous-traiter la taille de pierres.
      https://www.youtube.com/watch?v=Z_nVBUHHzho
      Tous les diamants à venir de la startup sont réservés : « on a des appels du monde entier, de joailliers, grossistes et particuliers. Pour l’instant tous les diamants sont réservés, mais c’est clair qu’on a déjà nos futurs clients ! »
      Les groupes miniers font la gueule et c’est bon pour la planète !
      Les diamants du passé, c’est bientôt fini. Les Pays-Bas, la Suisse le Royaume-Uni, l’Inde et Israël ne vont pas apprécier.
      Bon là je crois que j’ai déraillé :>))

    • Edgar dit :

      Attaquer par-dessous ou par-dessus, le meilleur moyen d’en finir avec un char lourd moderne qui vous fait face. Ce qui évite de finir comme les T-72 irakiens, armés d’obus antichars de conception trop ancienne. Avec un capteur simple et une petite programmation, le jouet iranien, autonome, peut devenir une sorte de mine roulante, utilisable par l’infanterie en embuscade antichar.

    • Plusdepognon dit :

      @ Frédéric
      Analyse un peu spéciale sur la transformation du chiisme par l’idéologie communiste:
      https://orientxxi.info/magazine/comment-le-communisme-a-faconne-le-chiisme-politique-irakien,3043

      Du coup, que la Russie reprennent du poil de la bête dans la région est un bégaiement de l’histoire.

      Je me demande bien qui a copié sur qui dans les joujoux expérimentés en Syrie entre russes et iraniens.
      http://www.opex360.com/2019/01/30/le-robot-de-combat-terrestre-uran-9-mis-en-service-au-sein-de-larmee-russe/

    • Edgar dit :

      Je vois une autre utilisation possible pour la version équipée du fusil d’assaut: en finir avec un membre des forces spéciales adverses infiltré dans la profondeur, repéré, mais pas mis hors de combat. Lancer un tel engin sur roues contre lui, c’est avoir de bonnes chances de le blesser, sans risquer la vie de policiers, miliciens, volontaires ou militaires moins bien entraînés.

  3. Dimitri dit :

    Un jour les guerres seront robots contre robots, ordinateurs contre ordinateurs. Le fait de se battre avec des fusils sera considéré comme une technique de l’âge de pierre.

    • tschok dit :

      Oui, on a tous ça en ligne de mire.

      Mais à mon avis le truc sera beaucoup plus cruel. Le robot est bourdieusien: il segmente les in et les out.

      Si vous êtes un pauvre et un misérable, vous vous ferez massacrer par les robots. Mais si vous êtes riche et puissant, les robot vous serviront et ils vous protégeront.

      Derrière la robotisation, il y a une question politique très simple: qui va se faire traiter comme de la merde et qui n’en aura rien à foutre. Les robots ont la potentialité de nous transformer en immigrés dans notre propre pays bien plus que les étrangers. Mais aussi en maîtres. Donc, il y aura des perdants et des gagnants.

      Dimitri, je pense que la question n’est pas de savoir comment on va se tuer dans l’avenir. On va se démerder pour le faire, je crois. J’ai pas de souci là-dessus. C’est comment on va vivre qui va poser problème. Qui va s’en prendre plein la gueule?

      De ce point de vue là, les robots changent la donne. C’est plus seulement l’immigré qui va s’en prendre plein la gueule, si ça se trouve, c’est nous aussi: Thaurac pourra se faire enculer par un robot policier. Quand le jeune de banlieue s’est fait sodomiser, Thaurac se marrait, il trouvait ça drôle. Mais si demain un robot policier l’encule, comment il va prendre la chose? Ou si un robot encule son fils chéri en Asie, là où il travaille? Comment on traite la souffrance?

      Les questions sont très pratiques.

  4. Fred dit :

    [à propos de la vidéo promotionnelle]
    Y’a que moi, ou un film de promo agrémenté (?) d’une voix couillue sur fond de musique testéronée aux sub-basses, ça fait pitié ?

    • Thaurac dit :

      On dirait une pub pour l’armata? 🙂

    • Montaudran dit :

      Perso j’ai regardé la vidéo sans le son mais j’ai tiqué sur le mot « Dreamers ». Je suis féru de matière militaire comme la majorité des lecteurs de ce blog mais je ne « rêve » pas de robots tueurs.
      On est loin de la chanson Imagine des Beatles

      You may say I’m a dreamer
      But I’m not the only one
      I hope someday you’ll join us
      And the world will be as one

    • Yankev dit :

      Non, il n’y pas que vous, mais après tout, ne dit-on pas que les militaires sont de grands enfants?
      Là où ça devient inquiétant, c’est quand ce sont ces mêmes militaires qui rédigent ET valident leur liste de Noël… et c’est justement le cas avec les armées US

  5. Fred dit :

    Si Textron développe un mini-robot de transport de personnel, il pourront l’appeler « Rickshaw » … Parce-que le nom dont ils l’on affublé, ça fait un peu pitié aussi.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Rickshaw

  6. Raymond75 dit :

    Ce robot très performant sera bientôt doté d’une intelligence artificielle qui lui permettra d’effectuer avec une très grande efficacité les ordres donnés par une bêtise naturelle.

  7. Edgar dit :

    Comme engin de reconnaissance consommable, la machine peut présenter un intérêt. Comme système de combat principal, le robot, en général, est vulnérable aux brouillages, donc il devient risqué de trop miser sur lui. Mieux vaut se fier alors au patriotisme de jeunes officiers.

    • Parabellum dit :

      On aurait bien aimé tout patriote qu on soit avoir ce genre d engin pour avancer premier dans certaines zones urbaines bien pourries du moyen orient…mieux vaut qu un sniper s énervé sur un mini tank téléguidé que de zingue un à un les hommes d’une section …on s arme vite de meutes de ces bêtes même si ça n est plus.casoar et gants blancs…en ambiance NBC encore moins merci.

      • Edgar dit :

        @ Parabellum: je vous comprends et vous approuve. Mais comme « …système de combat principal… », j’entendais quelque chose comme un char Leclerc, ou un Léopard… LE système de combat principal, sur lequel repose le sort de la bataille. Cela s’applique aussi aux avions de combat de premier rang, à l’artillerie lourde à longue portée, …etc Un jeune officier patriote est plus difficile à détourner de son devoir qu’un …logiciel.

  8. peu importe dit :

    joujou avec des petites voitures ? vous avez quel age ?

    • Belzebuth dit :

      @ peu importe
      Il n’y a pas d’âge pour faire joujou:
      https://youtu.be/enazJJS9N4U

      Vous connaissez la blague: quelle est la différence entre un train électrique et des seins ?

      Aucune.

      C’est fait pour les enfants et c’est papa qui joue avec.

  9. Thaurac dit :

    On voit peu sur la récupération et protection des bléssés sur le champ de bataille..

  10. haut de games dit :

    ces grosses merdes dans un conflit futurs seront vite obsolétes ..à moins de posséder des caméras hyper sensible et d’avoir un mode de détection tous azimuts éfficaces ,comment distinguer un agresseur potentiel dans une ville grouillant de civils ..
    pour foutre en l’air ces robots c’est plus simple que l’on crois ..
    connaitre ses points faibles ,cela finira par percer sur les réseaux et dans les etats major …une fois cela fait un sniper éliminera si besoin les caméras qui surveille ou le protège et un poseur de bombes civil se chargera de poser la Bombe ou la moine anti char qui le foutra en L’air
    ensuite si besoin en térrain découvert ,tu lance contre lui plusieurs voitures banalisées piégées en même temps
    la guerre des robots qu’on veut nous vendre ressemble ra plus à un combat assymétrique type Terminator que de réelle combat de char robot comme les combats de Chars des plaines ukrainienne de la seconde Guerre mondiale

    • dolgan dit :

       » pour foutre en l’air ces robots c’est plus simple que l’on crois .. »
      .
      Admettons, mais vous pouvez citer des exemples?
      .
      Des plus simples que ceux que vous avez cité. Parce que ceux là, tout le monde les connait: ils ne correspondent donc pas à votre affirmation.

    • Plusdepognon dit :

      @ haut de games
      Je suis aussi enthousiaste que vous sur le tout digital (surtout sur le majeur en fait, mais passons).

      D’autres que nous se sont quand même fait la réflexion (du moins sur le commandement):
      http://mars-attaque.blogspot.com/2019/07/entretien-commandement-operationnel-ifri-serge-caplain-focus-strategique-haute-intensite-poste-de-commandement.html

      Il est certain que face à autre chose que de l’IED et des Toyota Hilux ou quelques motos, ça marche.
      Pour éviter de perdre des gars pour éclairer, si en face, ce n’est pas trop sérieux aussi…

      Mais pour la guerre atroce et cruelle, en face aussi, il y a des cerveaux. Et l’erreur intemporelle, c’est de le sous-estimer.

  11. SCAtastrophe dit :

    Ils ont un look de plus en plus agressif ces moustiques tigres…