CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Pour le directeur de la Gendarmerie, le besoin du GIGN en matière de « projection » par hélicoptère n’est plus une priorité

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

46 contributions

  1. fran17 dit :

    Et l’entrainement a l’aérocordage, c’est sur PS4 ? Il me semble bien évasif l’ex DGGN, déjà la tête ailleurs ?

  2. bullnar dit :

    c est formidable la capacite qu ont les grades de tres hauts rangs, donc plus politiques que grades.. a savoir nous vendre du fumeux… nous n avons plus d helicos, ca se tombe bien ca ne sert a rien … une prise d otage sur un aeroport unipiste et « voler c est plus rapide » … sera bien démontré quand le falcon se posera a 80 km et qu il faudra rallier en kangoo electrique alors qu un poser en helico sur le parking .. pauvre gendarmerie , je me demande a quel chef de cabinet ils ont déplu… ou ils n ont pas ete gentils avec Michel Druker?

    • Ascendia dit :

      Ils ont pas pris son fils chéri qui a rater les test du gign

    • fgni dit :

      vous n’y etes pas du tout!! ils rallieront en Estafette!!
      La gendarmerie sert à quoi?? a se faire tabasser le grand jour!!
      Rompez il n’y a rien à voir

  3. petitjean dit :

    une réflexion que nous n’avons jamais : C’est dingue tout ce fric que nous dépensons, en hommes et en matériels, pour faire face à une menace que nous ne nommons pas !
    Et malgré ces colossales dépenses, durant le mandat du président Hollande, des centaines de français ont été tués ou blessés dans des attaques terroristes
    Et, encore, malgré toutes ces colossales dépenses, la criminalité explose dans notre beau pays :
    « C’est un document terrible. Un rapport qui révèle une criminalité pire que ce qu’entrevoyaient les criminologues réalistes : un document confidentiel exposant en détail, à travers les territoires, les métropoles, les couronnes et les périphéries, l’origine des criminels et les crimes qu’ils commettent vraiment, dans la vraie vie. Décryptage par le criminologue Xavier Raufer. »
    https://lincorrect.org/exclusif-crimes-nationalites-rapport-occulte/
    https://www.lesalonbeige.fr/forte-hausse-de-la-delinquance-a-paris-les-etrangers-mis-en-cause/
    un livre à lire :
    http://www.fdesouche.com/1275691-lecrivain-laurent-obertone-la-france-est-devenue-un-bidon-dessence-et-il-manque-letincelle-sud-radio

    • Curiosité dit :

      Waouh ça faisait longtemps que j’avais pas eu accès à des sources aussi sérieuses !!!
      M. Lagneau, chapeau de laisser passer d’aussi belles références, votre blog en sort grandi, franchement…

      • John dit :

        Je ne soutiens absolument pas ces références.
        Mais la liberté d’expression doit être respectée, et pas seulement légalement mais aussi par des petites gens.
        Ça vaut pour toute l’Europe voire tous les pays occidentaux. Une société fracturée n’apporte absolument rien, mais une société où le dialogue est possible permet de comprendre les diverses opinions, c’est important!

  4. Plusdepognon dit :

    La question se pose aussi pour les otages en milieu maritime et les interventions à l’étranger :
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/gign-va-evoluer-restera-l-ultima-ratio-199531

    Alors qu’il y a 25 ans, il y a eu l’intervention à Marignane :
    https://www.lefigaro.fr/assets/marignane/

    Et qu’il y a 40 ans, on sauvait les fesses des saouds des tribulations de certains tarés, aidés par des barbouzes, lors de la prise d’otages de la Mecque :
    https://youtu.be/BEf3ef2Npdw

    Enfin, s’il y avait un certain lieutenant-colonel de réserve à sa tête, ce se serait pas passé comme ça… 😉
    https://actu17.fr/alexandre-benalla-dirigeait-une-seconde-equipe-de-securite-chargee-de-proteger-la-vie-privee-demmanuel-macron/

    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2018/07/lieutenant-colonel-benalla.html

    Un outil qui marche, c’est un outil à casser apparemment, surtout avec des décideurs qui veulent devenir des entrepreneurs avec l’argent public, sans risque personnel, mais qui causent le langage stérile du manager:
    https://philippesilberzahn.com/2019/10/14/vive-les-silos-dans-votre-organisation/

    Comme monsieur de Lapalisse faisait de la prose, ils font de l’inefficacité publique, une marque de fabrique (bientôt labellisée ?).

  5. charly10 dit :

    Satory c’est à quelques minutes de Villacoublay, Base à partir de laquelle Le GIH tient une alerte H24. Villacoublay, est donc à proximité de la caserne du RAID et du GIGN, donc pas de problème pour décoller avec un avion. Je suppose qu’un engin type CASA C212 ou équivalent devrait suffire.
    Après il faut voir le point de chute, le territoire national possède suffisamment d’aérodromes praticables par ces avions tactiques. Ensuite un relais est nécessaire pour rejoindre le point d’inter vention . Cela reste un problème gérable mais y gagnerait on en temps cela reste à voir.

  6. MAS 36 dit :

    Quelle honte ce général. A la veille de partir même pas capable de dire la vérité. En clair le GIGN n’a pas les capacités pérennes et attitrées de projection par voie aérienne (voire pire les moyens financiers).

    « le DGGN, pour qui il n’y a maintenant donc plus besoin de « projeter les gens à partir de Satory » avec des hélicoptères. » Espérons que l’avenir lui donnera raison.

    Tenir un tel discours est indigne d’un militaire. Dans le cadre des interventions du GIGN il faut envisager un poser d’assaut sur le toit d’une prison, d’un immeuble lors d’une prise d’otage, ou d’attaque de terros. L’aéro-cordage est une tactique très utilisée et efficace suivant les missions.

    Le général n’a pas voulu confirmer ce que tout le monde sait sur la disponibilité de nos hélicos. Certainement il prépare un « pantouflage » et veut éviter les gros yeux de certains.

     » En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire » Georges ORWELL. Le général n’est pas un révolutionnaire.

  7. 64du31 dit :

    Et ben c’est pas trop tôt !!!
    Le gih usine a annuitée et certainement pas une unité opérationnelle, delai de déclenchement inter MINABLE, dispo plus que discutable, et combien de mission le gih a fait en plus de 10 ans???
    Il est temps que le minint achéte des avions type ATR 72 largement suffisant et surtout pas géré par les militaires de l’AA ou de l’Alat (merci la Dsaé et autres simmad..)
    Les hélicos bleus suffisent largements pour les entrainements ( annuitée vite gagnée???) et les missions du GI et du RAID.
    Contrainte budgétaire oblige il faut etre pragmatique et soucieux des deniers publiques.
    Les derniers événements nous ont montrés que les seuls GIGN et RAID ne peuvent pas etre les seuls réponses dans une cinématique aussi rapide, les antennes locales du Raid du Gi et des Pspg ont largement ou presque le niveau suffisant pour neutraliser un ou 2 terro.

  8. Fougasse dit :

    Comme c’est fortement rappelé dans certains des commentaires ci-dessus, il y a les interventions en milieu maritime, sur certains points élevés…et beaucoup d’autres cas où l’hélicoptère lourd (ne rêvons pas) ou moyen est irremplaçable.

    L’intervention dans les centrales nucléaires était la justification de la création du GIH. Maintenant, on nous dit qu’avec les PSPG, les hélicos sont moins justifiés…Ah bon !

    Je ne sais pas si c’est la faute au général ou celle d’ « oppositions internes à la Direction générale de a Gendarmerie nationale [DGGN] » comme suggéré par les rapporteurs mais, franchement, vu les enjeux, je ne me sens pas trop rassuré quand j’entends ce discours.

    Je sais que c’est facile de critiquer les chefs et que ça arrive très (trop ?) souvent sur les blogs et qu’un chef, c’est fait pour faire des choix mais, bon, force est de constater que certaines des impasses faites par cette Direction ne sont pas rassurantes.

  9. Renard dit :

    Un général n’est pas là pour dire la vérité vraie, il est là pour abonder dans le sens politique du moment. Et il a une carrière à finir, et probablement une seconde à commencer et c’est plus important que la sécurité.

  10. SCAPEGOAT dit :

    Lors du précédent article sur ce même sujet, certains c’étaient laissé aller à dire que la Police Nationale via le Raid piquait les heures de vol d’hélicoptères légitimement dû au Gign, que c’était en fait un sale coup du ministère de l’intérieur pour nuire aux gendarmes.
    J’avais alors expliqué que chaque Direction Générale qu’elle soit celle de la Police ou de la Gendarmerie avait son budget, libre à chacune de définir ces priorités.
    Et voilà l’aveu est fait, les heures de vol en hélicoptère pour le Gign ne sont pas une priorité de sa Direction générale.
    Nul complot du ministère de l’intérieur ni de la Police dans cette affaire.

  11. Arnaud Gauthier Fawas dit :

    La vraie raison, c’est que… » ca nous coûte un pognon de dingue! » Il faut donc savoir mettre les priorités sur l’essentiel : la projection en super puma ou en falcon du président 😛

    • Parabellum dit :

      Dites moi ce dont vous avez besoin je vous dis comment vous en passer..la réalité c’est la pénurie et l indisponibilité énorme du matériel faute de moyens et des gros problèmes avec Airbus helico …les pompiers aussi n ont pas d helico en propre mais disent s en passer …etc..en France on ne réagit un peu qu après une grosse catastrophe…prévenir et anticiper ouh la c’est pas conforme…uzbin nous rappelle ce genre de connerie…l helico trimballait une huile afghane… uzbin la egradation des banlieues les gendarmes vont avoir besoin d helicos tigre…mais non ils iront avec des vieux machins rafistolés…les camions titus c est pour les photos…triste constat de misere

      • Arnaud Gauthier Fawas dit :

        Tout à fait d’accord, et c’était le sens de mon commentaire (évidemment ironique).

  12. Vins dit :

    Je propose une carte militaire aérienne pour le gign… -75 % sur Easyjet…
    Il y a juste le problème de la taille des sièges pour l’esuipement Mais je suis sur qu’un général va trouver une chemise à fleur magique à 3000 euros pièces qui remplacera tout leur bordel….
    Force et honneur

  13. Polymères dit :

    Beaucoup ici s’excitent rapidement, saisissant à nouveau un sujet sur lequel ils voient et cherchent un problème pour créer un faux scandale qui satisfait leur négativité et leur pessimisme.
    De quoi on parle avant tout? Beaucoup déjà ne l’ont pas compris, on ne parle pas de perdre la compétence à intervenir dans une mission par hélicoptère mais d’abandonner une permanence de projection d’une unité qui était jusqu’alors cloisonné à Satory. Une unité laissée quasi à l’abandon ou servant à d’autres rôles car largement inutile. Car oui maintenir cela sans arrêt pour une mission tous les 5 ans, c’est du gaspillage, autant prendre au besoin un appareil à l’armée si une mission nécessite vraiment un hélicoptère, de prendre 1 jour ou 2 dans l’année pour un entraînement en vue de maintenir la capacité et la compétence, mais ça ne sert à rien d’avoir une permanence.
    Le fait qu’aujourd’hui la menace a évoluée, qu’il y a le Raid, voir le GIPN à côté qui traite pas mal d’affaires, les antennes locales qui permettent de répondre plus vite, cela doit êtrepris en compte par ceux qui ne veulent voir que des pertes capacitaires, de moyens, car il n’y a que ça qui semblent rechercher et voir dans toutes les décisions prises.
    La réalité c’est qu’aujourd’hui nous sommes bien plus réactifs qu’avant, qu’il y a bien plus d’unités d’intervention spéciales qu’avant et donner l’illusion d’une régression, d’incapacité par ce qu’on ne trouve plus la même utilité à cet usage héliporté, c’est se foutre du monde.
    Toujours pareil avec les analystes et autres spécialistes d’Internet, on ne fait qu’imaginer l’utilité, l’usage, les besoins, on ne voit pas la réalité du terrain, ses problèmes, ses vices, ses dérives qui fait que oui, parfois, supprimer des choses ne changent rien. Je dis cela bien entendu en prenant en compte la densification et la dispersion des divers groupes d’intervention de ces dernières années. Avoir une bonne gestion, c’est faire des choix, trouver les priorités et identifier les problèmes. Il y a dans cette gestion, la nécessité de supprimer l’inutile et non la maintenir juste pour préserver un semblant d’utilité ou de maintenir des postes. Ne pas faire ces choix, revient à se retrouver avec des boulets, des postes inutiles ou occupé par des personnes inadaptés ( tel qu’un général responsable de l’imprimante pour imager la chose), on se retrouve avec des matériels qui ne servent jamais, qui ne serviront jamais, juste parce que c’est ainsi.

    Ici , s’il n’y a plus la pertinence de maintenir cette capacité, que l’argent permettra d’être plus utile ailleurs, ben faut le faire, n’en déplaise à ceux qui veulent continuer à voir sur le papier des hélicoptères en s’imaginant une pertinence et un besoin qui reste toujours un « au cas ou », désolé mais c’est tellement exceptionnelle comme situation, qu’il est préférable de recourir exceptionnellement à l’armée pour cela, au moins leurs hélicos ont une vraie vie opérationnelle répondant à de vrais besoins opérationnels le reste du temps, ils ne sont pas là à attendre que le temps passe, nous ne pouvons pas et ne devons pas tenir ce genre de choses.
    Je le redis une énième fois, l’usage exceptionnel d’helicos de ses unités d’intervention peut être largement satisfait par des demandes d’utilisation exceptionnelle d’helicos de l’armée mise en oeuvre par l’armée sur des sites de l’armée. Le maintien des compétences et des capacités de ces unités ne nécessitent pas une telle permanence et le problème ne sont pas les chefs qui veulent l’enlever, mais ceux qui défendent cela par intérêt de certains collègues. Il est toujours plus difficile de perdre que de gagner, pourtant parfois la perte est aussi synonyme de choix visant à gagner ailleurs.

  14. Plusdepognon dit :

    Hors sujet, mais puisque nous sommes sur un sujet hélicoptères »:
    http://forcesoperations.com/les-helicopteres-australiens-dans-le-viseur-de-safran/

  15. toukounare dit :

    Hum, si on lit bien le titre de l’article , le général parle de problème de projection sur le territoire nationale .C’est un fait ,ces hélicos ne sont pas les plus efficaces (délais de mise en œuvre,capacité d’emport ,performances moyennes ). Ils rivalisent à peine avec les moyens roulants de l’unité….Il y a confusion entre la projection et la capacité opérationnelle héliportée . Les techniques d’aérocordage, appui,etc sur terre comme sur mer sont des mission « régaliennes » de l’unité qui doivent continuer à exister avec les moyens air de la Gendarmerie. Seront- ils suffisants pour garder ce savoir faire si spécifique au GIGN ?La réponse ne semble pas claire.

    • Tintouin dit :

      D’accord avec vous.

      Pour ce qui est de la projection en cas de coup dur à longue distance: ce fut le cas de l’attentat de Trèbes près de Carcassonne. Il est vrai que les opérateurs du GIGN « central » de Satory sont arrivés par hélicoptère après la bataille, quand l’antenne GIGN de Toulouse était déjà intervenue.
      Question aux spécialistes: peut-être auraient-ils été plus rapides par vol direct en avion Villacoublay->Carcassonne? Encore faudrait-il disposer d’avions CASA ou Hercules disponibles en veille H24/7 comme c’est censé l’être pour le GIH. Loin d’être gagné quand on voit les déficits capacitaires de l’armée de l’air dans le domaine du transport tactique.

  16. Le touriste dit :

    On pourrait peut-être avoir un peu moins de généraux en Gie. Tous les ans, on en augmente le nombre. Ils commandent quoi, des agrafeuses. Avec cette économie, peut-être même que l’on pourrait se payer quelques heures de vol. Et puis, dans l’affaire KOuachi, il me semble bien que les certains renforts étaient arrivés par ventilo.
    Bon, on pourrait poser un avion dans les champs (sic), pas sur qu’il arrive à décoller, LOL.
    Tiens, même qui aurait moins de chefs, on pourrait se payer des blindés. Ah, plus besoin, les Gj ont été tellement massacrés par Jupiter qu’il n’y a plus personne.
    Pauvre France.

    • Belzébuth dit :

      @ Le touriste
      En 2008, une rumeur circulait sur le fait que l’équivalent des soldes des généraux (en deuxième section inclus) correspondait au budget de fonctionnement de deux régiments d’infanterie.
      Jamais pu le calculer, mais c’est fort possible…

    • Korrigan dit :

      Oui il y a une augmentation du nombre de généraux en Gendarmerie au titre sans doute de la parité avec la maison d’à côté au sein du Minint
      C’est ce qui a justifié auparavant l’augmentation du nombre d’officiers car par exemple une section de police etait commandée par un lieutenant alors qu’une brigade de Gendarmerie d’effectif équivalent etait commandée par un adjudant chef
      De plus le cdt de brigade etait pleinement investi comme cdt de caserne ,responsable directement devant le Procureur en matière de procédures etc

      La Parité est réclamée d’ailleurs par la Police en retour
      Faites le calcul du nombre de contrôleurs et inspecteurs généraux en Police ( généraux de Police) pour compléter votre info

  17. Hirondelle dit :

    Contrairement a ce qu’avance Ascendia, le fils du général Lizurey a reussi les tests de sélection Gign qui ouvrent l’accès à la période dite de présélection.
    Il aurait abandonné à l’issue des toutes premières semaines, exemptes d’une quelconque complaisance de ses instructeurs.
    De la a penser que son père ait eu du ressentiment à l’égard du Gign me semble inconsidéré.

    • SCAtastrophe dit :

      @ Hirondelle
      Oui, c’est exagéré.
      Ce n’est malheureusement qu’une question de répartition des budgets et de manque d’hélicoptères…

  18. Jean la Gaillarde dit :

    Vous avez pu vous rendre compte que je poste de moins en mois ….. J’en ai marre de ces commentaires qui vol en dessous des pâquerettes !!!! Alors je lis car ce blog est très intéressant, mais je répond maintenant le moins possible.
    Sur ce sujet, l’utilisation de l’hélicoptère, comme seul moyen d’intervenir de manière, rapide, massive, dans la troisième dimension, a été à l’origine de la création du GIGN. En effet, seul, en 1973, la gendarmerie avait accès aux matériels militaires et donc à ce nouveau concept.
    Aujourd’hui, la gendarmerie a des hélicoptères propres qui peuvent transportés 03 ou 04 militaires. Donc, avec 03 machines on peut balancer 09 bonhommes …. Et cela c’est le pire des cas. Exceptionnellement, on trouvera toujours un puma pour faire le boulot (On le faisait bien en 1988 en calédonie) …. Enfin, il y a des antennes qui préparent le terrain et peuvent être à même d’intervenir. Un transport par avion avec récupération par une compagnie assurant la logistique pourrait même être plus rapide ….. Nous ne sommes plus en 1973 !!!!! Donc repenser l’organisation afin de mettre l’argent ailleurs et bien moi je suis pour ….. et pourtant j’ai eu à travailler avec l’EPIGN, et certains militaires du GIGN historique et pour moi, c’est la crème de la crème mais on doit évoluer … et on doit évoluer avec le RAID … voir a partager le spectre des missions avec les commandos marine. Plus nous aurons d’unités capables de juguler du « terro », plus les forces anti-terroristes seront craintes. Merci.

    • Fougasse dit :

      @Jean la Gaillarde
      Pas d’accord avec votre premier point : en 1973, l’hélicoptère, déjà utilisé en Algérie (pour ne pas citer le Vietnam) était loin d’être un nouveau concept et il suffit de lire l’historique du GIGN et la difficulté que ces unités (à Mont-de-Marsan et à Maison-Alfort) ont eu pour convaincre leur propre hiérarchie de leur attribuer quelques malheureux fusils et revolvers pour comprendre que l’hélicoptère n’était pas à l’ordre du jour (même si, par la suite, l’unité a vraiment innové dans son utilisation).

      Pour le deuxième point, à supposer que la gendarmerie arrive à rassembler « rapidement » trois H135 ou H145, ces machines n’ont pas le rayon d’action pour intervenir lors d’une opération de contre-terrorisme maritime et leurs équipages n’y sont pas entraînés non plus. Un exemple parmi d’autres…

      Bien sûr, on ne peut pas prévoir tous les cas de figure et il faut donc faire des impasses, surtout quand on comprend où sont les priorités de la gendarmerie (voir l’audition du Gal Lizurey au Sénat – lien dans le post ci-dessus consacré aux blindés).

      • Jean la Gaillarde dit :

        Quand je parle de nouveau concept, je parle au niveau des force de sécurité ….. Qu’est ce que vous allez me chercher l’algérie et le vietnam !!!!! je vous parle, de 1973, la création du GIGN, en opposition à l’anti-gang de Broussard !!!!! Revoyez vous aussi votre histoire, et dans ce cadre là, seul la gendarmerie pouvait avoir accès à du matériel militaire et pouvoir mettre en place une doctrine d’emploi militarisée !!!! Franchement, quand je dis que certains commentaires volent bas, je suis poli !!!

        • Fougasse dit :

          @Jean la Gaillarde
          Pas la peine de s’exciter ni de le prendre de haut. Vous écrivez dans la même phrase : « Sur ce sujet, l’utilisation de l’hélicoptère (…) a été à l’origine de la création du GIGN « . C’est inexact et je vous le dis.

          Par ailleurs, vous écrivez qu’il faut évoluer et ne pas s’attacher systématiquement aux schémas opérationnels du passé et je vous réponds que je trouve votre attitude positive mais que la solution que vous mentionnez (2 ou 3 hélicoptères bleus) me paraît peu réaliste car elle demande la disponibilité simultanée de moyens :
          a) souvent dispersés géographiquement et donc rarement disponibles dans l’urgence
          b) dont les pilotes ne sont probablement pas entraînés pour certains scénarios (dépose d’un groupe d’assaut sur un navire par exemple)
          c) dont les performances (rayon d’action) ne sont pas adaptées à certains scénarios.

          Donc, pas d’insulte, de moquerie ou de manque de respect, seulement des faits, des remarques ou des suggestions. On peut être d’accord ou non mais pas de quoi monter sur ses grands chevaux ou fouetter un chat non?

          Quand on contribue à un blog, il faut accepter que ses idées soient contestées. Si vous estimez que les commentaires volent bas, c’est votre droit mais essayez d’abord de comprendre ce que vos contradicteurs veulent dire sans les prendre de haut. Sinon, ne vous étonnez pas si les gens ne discutent plus avec vous.

    • ScopeWizard dit :

      @Jean la Gaillarde

      « Vous avez pu vous rendre compte que je poste de moins en mois ….. »

      Oui ; certains n’ y ont pas manqué mais ça fait c***r d’ autant que vos interventions manquent rarement d’ un réel intérêt …………

      Nonobstant , si ça peut un tant soit peu vous rassurer , sachez que j’ en ai ras le bol aussi …………..

      Raison pour laquelle , en ce moment je poste plus « à l’ arrache » qu’ autre chose …………

      De toute façon , quoi que tu exprimes , il y a toujours un truc qui ne va pas , et qui fait qu’ « on » n’ hésite pas à te rentrer dans le chou ; peu importe que tu t’ expliques ou que tu fournisses des éléments , le but prioritaire est que d’ abord tu t’ en prennes plein le minois , le reste étant très « secondaire » mais alors très très secondaire , tertiaire même , du crétacé même parfois………..

      Au plaisir quand-même de vous lire , quand vous posterez et que je serai de passage dans les parages …………….. 😉

    • Plusdepognon dit :

      @ Jean la gaillarde
      C’est bien dommage, c’était plaisant de vous lire.
      Bien à vous.

  19. Plusdepognon dit :

    Petit hors sujet sur les autres hélicoptères de la gendarmerie et de la sécurité civile :
    http://www.defens-aero.com/2019/10/securite-civile-receptionne-sixieme-ec-145-dragon-modernise.html