CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Pour la première fois, un avion A400M a pu larguer 80 parachutistes par ses deux portes latérales

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

123 contributions

  1. Ancien des opex dit :

    Avoir cette capacité, c’est excellent. Mais ça n’empêche pas que le largage massif de paras est désormais une technique du passé. Avec des hélicos lourds ravitaillés en vol, les largages opérationnels n’auront plus qu’un intérêt médiatique.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Mouais….Même dans un chinook, on va mettre 40 pax soit trois fois moins que ce que pourra larguer un A400M. De plus le gros chinook qui fait un bruit d’enfer est lent et ne peut clairement pas déposer ses soldats si la situation au sol est trop tendue.
      Avoir des hélicos lourds serait bien bien sûr, mais de là à penser qu’on va pouvoir arrêter le parachutage….

      • Fralipolipi dit :

        @Ancien des opex
        pour aller dans le sens de Aymard de Ledonner, et même un peu plus loin …,
        on apprend que la récente mission française qui a sollicité les CH47 Chinook, à Djibo au Burkina, a également vu un A400M déposer des troupes sur la même piste que celle utilisée par les Chinook … sauf que beaucoup avait « oublié » de parler de ce complément logistique de l’A400M ! 😉
        .
        Du coup, si c’est pour utiliser une piste de brousse (=piste très sommaire), pas besoin du Chinook … l’A400M fait tout simplement de la dépose au sol !.. et en prime on économise les parachutes.
        http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/10/03/coups-de-pouce-a-djibo-au-profit-des-forces-burkinabe-20513.html
        .
        Et oui, il semble qu’il y ait pas mal de vilains critiques de l’A400M (depuis des années) qui désormais vont bien finir par devoir bouffer leur chapeau … et j’en suis ravi 😉
        .
        A côté de cela, Airbus pourra à nouveau remercier l’AA française, elle qui semble être quasi la seule active pour démontrer très concrètement les capacités de la bestiole … pas mal des autres AA équipées étant toujours à se limiter au cargo de base.
        Si l’A400M se vend à d’autres pays à l’avenir (on parle de l’Indonésie), c’est vraisemblablement à notre AA qu’on le devra !

        • Blurb dit :

          Certes certes … et qui peut dire que c’est vraiment fini / game over les opérations aéroportées en environnement AA permissif à moyennement permissif ?
          Kidal c’était vraiment du luxe, du « pour faire joli sur les photos »?
          Kolwezi n’est quand même pas si loin, et les ZSU23 et autres SA-7 existaient déjà à l’époque, même si pas aussi répandus qu’aujourd’hui…

        • v_atekor dit :

          « vilains critiques de l’A400M (depuis des années) qui désormais vont bien finir par devoir bouffer leur chapeau … et j’en suis ravi ». Pas fâché non plus, mais je ne peux pas le crier trop fort, ayant trempé dans le projet (le bout d’un orteil… ). Cet appareil a été pris dans une tempête politique comme rarement ça a été le cas avec un feu nourri de toutes parts : l’Europe (Je veux un avion civil, militaire, lourd, se posant sur des sommaires courtes, rustique, high-tech, à hélice volant aussi vite qu’avec des réacteurs, et aussi lentement qu’un ulm…. pfff, il a 2 mois de retard, la honte !), les USA (Je me rappellerai encore des américains qui titraient ‘les français incapables de fabriquer un avion à hélice’, ce mec, je devrais lui faire bouffer autant de papier que le poids des billets de 1$ que le F35 a de surcoût, jusqu’à ce sa m* soit furtive ! ).
          .
          Les uns par intérêt politique, les autres pour nous refiler des C5 (qui au passage ils ont bien ramé aussi pour le mettre au point), et envie de filer des baffes à tous.

      • NRJ dit :

        @Aymard de Ledonner
        En soi le Chinook est vulnérable mais pour déposer des troupes au sol, la supériorité de l’hélicoptère est incontestable.
        Contrairement aux avions qui sont des cibles faciles pour les systèmes antiaériens et pour les avions (dans les conflits de haute intensité en tout cas), l’hélicoptère peut se balader au ras du sol, donc être moins vulnérable aux tirs adverses. Il permet par ailleurs de déposer rapidement et de façon groupée les troupes au sol là où les paras seront éparpillé sur une zone malgré la possibilité de se guider en parachute, et seront de fait très vulnérable à la fois pendant le saut, mais également pendant le regroupement. Et au sol, les hélicoptères pourront pourront assurer un appui-feu directe là où un avion sera trop éloigné pour faire de même (à moins de compter sur des AC-130 dédiés à l’appui au sol).

        Même pour le transport de matériel des paras, l’hélicoptère est plus adapté. Le parachutage ne permet en effet pas d’avoir des véhicules de plus de 16 tonnes. L’avion ne deviendrait alors compétitif que lorsqu’il pourrait se poser.

    • Alain d dit :

      Pas certain !
      La cinquantaine d’A400M commandés permettra de projeter fantassins et blindés, ou marins et embarcations, associations indispensables, et sur de longues distances.
      Alors que quand les hélicoptères interviennent, une colonne de blindés en synchronisation pour la sécurité de l’opération est souvent nécessaire, ne serait-ce que pour investir les lieux, finir le travail et récupérer les preuves humaines et matérielles, voir gérer les éventuels blessés.

    • Leum dit :

      116 para ça fait beaucoup d’hélicos… Même avec des lourds.

      Je pense pas que ce soit des capacités concurrentes mais plutôt complémentaires.

    • Castel dit :

      @ Ancien des opex
      même avec une autonomie améliorée, grâce au ravitaillement en vol, l’hélicoptère reste quand même beaucoup plus lent qu’un avion…
      De plus, son bruit peut le faire repérer à l’approche, et cela risque de laisser à l’ennemi, le temps de s’approcher suffisamment près pour que les hélicoptères soient à portée de tir d’une « Douchaka » montée sur un pickup par exemple, ce qui en fait une belle cible pendant sa sustentation……
      Le largage des hommes par hélicoptère, ne peut s’effectuer à mon sens, que s’il s’agit d’une zone parfaitement reconnue, dans le doute, un parachutage me parait quand même préférable, surtout si l’un veut profiter de l’effet de surprise….

    • Clavier dit :

      Il est évident que las assauts massifs par les airs sont condamnés, seule restera l’action commando menée par des FS
      L’existence de nombreuses unités parachutistes non spécialisées est une anachronie coûteuse qui perdure bizarrement dans nos armées

      • sentinelle dit :

        BLABLA CA FAIT 20 ANS QU4ON L4ENTEND la situation commande !

      • mich dit :

        Bonjour , et vous évaluez ce cout à combien si c ‘est si énorme ? de plus nos régiments para ne chôme pas il me semble et quel pays à vraiment supprimé ce type d ‘ unité ? Avant de faire ce genre d ‘économie , une politique efficace de nos achats d ‘ armement est de loin le plus prioritaire , on verra bien si c ‘est le cas avec la période actuelle.

    • PK dit :

      ET vous faîtes comment pour projeter un groupe conséquent à une longue distance ? Une OAP reste la seule solution.

      Si on l’utilisait d’ailleurs plus en BSS, ça résoudrait beaucoup de problèmes. Sauf qu’on n’a plus assez d’appareils et sans doute pas assez de paras… (il faudrait un régiment TAP en permanence sur les lieux pour pouvoir larguer quand nécessaire une ou deux compagnies…). Comme en Indo au début du conflit… Tiens, tiens, comme par hasard…

    • Plusdepognon dit :

      @ Ancien des opex
      Peut être que l’A 400 M augmentera un peu la production de belles photos. Parce que le bilan en communication est maigre et l’entraînement laborieux faute de moyens :
      http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2015/09/18/externaliser-les-sauts-a-l-etap-on-va-en-reparler-14704.html

      Parce que disons une fois tous les deux ans, c’est très pauvre pour défendre le pouvoir d’achat de 7 500 pax.

      Et le système de primes spécifiques, dernière en date pour les troupes de montagne en attendant les « spécialités critiques », ça évite le debat sur le montant des soldes des militaires depuis l’instauration du SMIC à l’armée et notamment pour la petite différence de soldes entre militaires du rang et jeunes sous-officiers.

      Donc à intervalles irréguliers quelques reportages sur les OAP, qu’en dehors de la France, des USA et de la Russie, personne n’en a la capacité :
      http://www.opex360.com/2018/09/27/mali-barkhane-a-lance-operation-aeroportee-pres-de-menaka-deux-transall-a400m/

      https://youtu.be/FSeaHr33xdk

      https://www.lepoint.fr/societe/au-mali-la-france-montre-son-savoir-faire-en-operations-aeroportees-14-02-2013-1627307_23.php

      Ce n’est pas l’opération Market Garden:
      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Opération_Market_Garden

      Ni même Kolwezi:
      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Kolwezi

      C’est aussi une question de chapelle, il n’y a qu’à voir l’origine des CEMAT pour savoir qu’ils le defendront bec et ongles.

      Ça fait de jolies images contrairement au combat urbain, pour lequel l’armée française est fort dépourvue et qui sera menée par proxies vu le coût humain en moyens et des pertes que cela demande pour être remporté.
      https://www.athena-vostok.com/a-propos-de-tactique-triangle-tactique-decrypter-la-bataille-terrestre

      Voir une ville dévastée, ce n’est ni romantique, ni très vendeur auprès de l’opinion. Et pourtant ce sera le théâtre d’opération futur le plus certain.
      Donc vive Saint Michel !

    • Shendar dit :

      Bien sur, Et il n’y aura plus de guerres mondiales non plus c’est une technique du passé aussi

  2. Aymard de Ledonner dit :

    On notera que ce saut a été effectué avec les belges alors qu’on est en dehors du matériel CAMO. Est-ce que la réflexion CAMO va jusqu’aux opérations aéroportées (on n’arrête pas de nous dire que CAMO va bien au delà du matériel) ou bien est-ce que ce saut est une coopération franco-belge à part?

    • Titispv dit :

      Un rapprochement du régiment sof et de la 11e BP ça serait génial

      • GRADLON dit :

        Le régiment belge est composé essentiellement de deux bataillons,un de commandos paras(francophone) et un de paras (néerlandophone )à effectif chacun de 500 plus quelques unités supplétives
        L’apport est modeste par rapport à la bp mais bienvenu

    • Plusdepognon dit :

      @ Aymard de Ledonner
      Le contrat CAMO porte sur un entraînement commun très poussé pour les compsantes Terre des deux pays:
      http://forcesoperations.com/camo-derriere-lequipement-la-construction-dun-modele-dinteroperabilite/

      Entraînement en commun:
      http://forcesoperations.com/celtic-uprise-2019-premiere-prise-de-temperature-cote-francais/

      http://forcesoperations.com/celtic-uprise-2019-seconde-prise-de-temperature-cote-belge/

      D’ailleurs en France, les véhicules Scorpion commencent à être pris en main:
      http://forcesoperations.com/le-3e-rima-bientot-en-ecolage-griffon/

      Hors sujet, mais concernant la vente de matériels militaires, ce livre récent est plus approprié à notre récent échange:
      https://historicoblog4.blogspot.com/2018/03/romain-mielcarek-marchands-darmes.html

      Bien à vous.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Merci. Mais là aucun matériel CAMO n’est impliqué. Pas de Griffon, de Jaguar ni même de Serval, d’où ma surprise et ma question.
        Mais sur le fond je trouve cela très positif.

        • Plusdepognon dit :

          @ Aymard de Ledonner
          Il faut déjà les percevoir (d’où mob lien sur le 3ème RIMA)… 😉

    • Fred dit :

      @ Aymard de Ledonner
      Faudra voir, le jour où il y aura un remake de Kolwezi, si la France mettra nos amis Belges dans la confidence et leur permettra de se ravitailler sur nos bases ;o)* [Je ne me moque pas, je regrette cette proditoire mesquinerie]

      * Giscard avait 1°/ dissimulé la préparation des troupes françaises, 2°/ retardé de beaucoup le ravitaillement des C130 belges sur ses bases africaines, histoire de montrer que la France était plus prompte et efficace que la Belgique.

      • Clavier dit :

        Vous racontez n’importe quoi….
        Quand on fait vite on n’a pas le temps d’informer le monde entier comme pour distribuer des Smarties….
        Ensuite on n’est pas chez nous en Afrique et les moyens de ravitaillement sont restreints , alors le premier arrivé se sert ….

      • Ancien de Tacaud dit :

        @Fred, comme beaucoup de gens (du moins parmi ceux que ça intéresse) vous faites un contresens sur l’opération Bonite.
        .
        La décision de Giscard est fondamentalement politicienne.
        .
        Au même moment se déroulait au Tchad l’opération Tacaud, qui était illégale.
        .

        Kolwezi (sauvez les otages !) était une opportunité pour détourner l’attention de la presse et de l’opposition.

        • Fred dit :

          @ Ancien de Tacaud
          Je l’avais bien compris comme cela.

          Peut-être aurais-tu des liens sur ces deux opérations, car info et témoignages sur elles sont rarissimes ?

        • Fred dit :

          @ Ancien de Tacaud
          … Et même plus : t’inciter à écrire ta propre histoire et vision de l’opération Tacaud ; les infos sont parcellaires, les interrogations nombreuses.

          T’inciter à raconter tes propres histoires d’Opex, au quotidien : finalement, peu de combattants écrivent leur histoire, leur quotidien, leurs vécus intimes … Ça manque dans la littérature, surtout récente (il y a de formidables témoignages du quotidien de 14-18, beaucoup moins en 39 (même des résistants qui ont lutté pendant des années), et récente extrêmement peu (je parle bien du vécu de terrain).

          • Amicaliste du Grand Trois dit :

            @ Fred : ce livre sur Tacaud existe, vendu au profit de l’Amicale du 3ème RIMa https://livre.fnac.com/a12371008/Yves-Cadiou-Opex-Tacaud
            Récit de 200 pages, avec 25 photos. C’est le témoignage d’un capitaine et de plusieurs de ses camarades de tous grades, sur le terrain et proches de la population.
            .
            Comment désarmer des bandes pillardes supérieures en nombre et en armement alors que l’on a l’interdiction (lâcheté politicienne) d’utiliser ses propres armes autrement qu’en légitime défense.
            « La chance, ça se mérite ». La protection d’Allah aussi.
            .
            La logistique est gravement défaillante parce que le gouvernement (Livre Blanc de 1972) n’a jamais prévu que l’on ferait ce genre d’opération. Tout manque, même les munitions.
            Heureusement, Charles de Gaulle avait initié la professionnalisation en 1969 : ainsi les Marsouins ont déjà un peu d’expérience de l’Afrique inter-tropicale cependant que la plupart n’ont pas encore l’expérience du feu.

          • Fred dit :

            Merci !

        • Géo dit :

          D’accord : décision fondamentalement– et petitement– politicienne : détourner l’attention.

          Très peu de Français faisaient une différence entre le Zaïre et le Tchad.

          • Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

            Là-dessus, je ne suis pas sûr que l’on ait beaucoup progressé.
            À part ceux qui ont un motif personnel de s’y intéresser, combien font immédiatement la différence entre les pays d’Afrique intertropicale ? Entre le Gabon et les Congos ?
            Ou au PO-MO entre le Liban et la Libye ? Entre l’Irak et l’Iran ?
            .
            Ma question concerne aussi, hélas, les élus : beaucoup sont incapables de voir plus loin que les bornes de leur circonscription électorale.

  3. Titispv dit :

    116 para va nous offrir un large avantage pour projeter La qrf tap avec 6 avions on peut progeter un gtia tap basique

    • Edlmt dit :

      Du coup le problème du flux des hélices qui pouvait se faire croiser les parachutistes sous l’avion a été réglé ? Ça semble pas claire ..!?

  4. ScopeWizard dit :

    Hé ben ………. pas trop tôt !!! 🙁 🙁 🙁

  5. vaevictis dit :

    Je n’ose même pas imaginer une opération aéroportée de grande ampleur avec des A400 a pleine capacité !!
    6 avions à 116 paras soit près de 700 bonhommes. il y a grandement interet à ce que la zone soit claire parce que si les contre mesures manquent d’efficacité, bonjour le carnage !! Dans un univers aérien contesté (Flak, missiles, défense aérienne…) il y aura forcement des trous dans la raquette et des pertes conséquentes que l’on ne peut aujourd’hui remplacer rapidement avec le schéma de nos armées modernes.

  6. Bob dit :

    Quel est l’intérêt de parachutistes en masse dans un environnement non permissif avec le développement en qualité et en capacité des dispositifs A2/D2 dans une guerre de haute intensité à part de servir de chair à canon?
    Inutile sauf pour la communication.

    • mich dit :

      Bonjour , un seul cas de confrontation , c ‘est résumé un peu vite les conflits possibles sur cette planète .

    • Czar dit :

      tu devrais donner des cours à l’École de Guerre, baub. je suis sûr qu’ils en cherchent des gens comme toi.

    • dolgan dit :

      Ben au hasard, déposer des troupes derrière les lignes ennemies en contournant leurs systèmes A2/D2? Ou alors il y a une règle qui nous oblige à passer là où l’ennemi nous attend?

    • Twisted dit :

      Le développement de « loyal wingmen » ou « effecteurs connectés » en grand nombre permettra sans doute de leurrer suffisamment les systèmes adverses pour permettre à une immense majorité des avions de passer.

    • Fred dit :

      @ Bob
      La (bonne) réponse est dans ta question : « Quel est l’intérêt de parachutistes en masse dans un environnement non permissif ? » : réponse « aucun ; on parachutera donc lorsque l’environnement sera permissif, ou dans les trous de la raquette ».

      Se souvenir que lors de l’opération Bonite sur Kolweizi, la zone de 40 km2 était infestée de 2500 AK47 et Douchkas. Un seul parachutiste (405 soldats lors de la première vague de saut) est mort à cause du saut (littéralement tombé isolé sur un peloton ennemi) et six ont été blessés par des tirs.

      • ScopeWizard dit :

        @Fred

        Voilà !

        Effectivement , c’ est là la logique même ………….

        De plus , de mémoire les équipements de saut étaient Américains donc apparemment potentiellement moins bien maîtrisés ……….

  7. MAS 36 dit :

    Hourra ! Hourra ! Hourra ! ouf !

  8. heaume44 dit :

    Excellent !

  9. Lucien dit :

    Il était plus que temps !! Mais c’est bien.

  10. Plusdepognon dit :

    L’Atlas sera présent en renforcement de Barkhane en… 2020:
    https://lemamouth.blogspot.com/2019/10/comment-barkhane-va-enfin-ameliorer-son.html

    • Vroom dit :

      Il l’est déjà, via l’EATTC, il est régulièrement sur le théâtre.

      • Plusdepognon dit :

        @ Vroom
        À partir de 2020, il y sera en déploiement permanent en remplacement des deux C-160 de Niamey.

  11. Thaurac dit :

    Cela fera taire les mauvaises langues à ce sujet!
    J’ai confiance, ses détracteurs trouveront vite , autre chose.

    • Polymères dit :

      Oui bien entendu
      « Les OAP ne servent à rien! » après avoir sans cesse dit « l’A400M rend impossible la réalisation d’une OAP, le Transall c’était mieux »

      Ou encore « on est bon qu’à subir qu’un nouveau Dien Bien Phu » après avoir dit qu’on serait incapable de refaire un tel soutien aérien à « cause » de l’A400M, qu’il faut d’urgence acheter à l’étranger.

  12. Ltikf dit :

    Super, on va pouvoir rejouer Dien Bien Phu ! A lire et à relire, le bilan de 60 ans de fiasco de l’arme parachutiste dans le magazine Guerre et Histoire de Septembre 2011… Mais gare à celui qui l’ouvre, le mythe est toujours bien ancré dans l’hexagone ! Et un larguage d’eau à Kidal: ca sent la victoire prochaine au Mali ! Le mythe de la bataille décisive continue à l’ère des conflits assymétriques…

    • Belzébuth dit :

      @ Ltkif
      Si la curiosité vous en dit, il y a un doc en pdf sur « l’expérience du domaine divisionnaire en France au lendemain de la seconde guerre mondiale » datant de 2013, auteur Clément Narme (198 pages tout de même).

      Le mythe parachutiste tient à deux choses : le courage de ces troupes employées le plus souvent comme des troupes d’infanterie normales et le manque de moyens de l’armée française (équipée américain, guerre d’Indochine financée à 80% par les USA).
      Il fallait un exemple, le courage mental et physique de ses hommes ont donc était mis en avant.

      • Belzébuth dit :

        Ont donc été mis en avant…

      • Gandalf dit :

        Les articles de la revue dont vous parlez sont clairement à charge … Si vous prenez n’importe quelle arme (infanterie, blindés, artillerie, etc) et que vous n’en présentez que les échecs et les demi-succès, vous les condamnez forcément ! L’exemple du 5-6 juin 1944 est un monument de mauvaise foi. Les OAP sont complexes et risquées, elles nécessitent une planification et une conduite très précises. Elles restent très exceptionnelles, mais parfois indispensables faute d’autres approches possibles.

    • Thaurac dit :

      @ Polymères
      On aura pas attendu longtemps pour Dien Bien Phu, un s’y est collé…

  13. ScopeWizard dit :

    S’ esbaudir pour quelque chose qui était l’ une des capacités de base recherchées et que réussissaient déjà pleinement des avions conçus entre 50 et 60 ans , si ce n’ était aussi lamentable , ça ferait rire ……….

    « Vous savez , nous avons fini par mettre au point ce nouveau modèle de voiture ; et oui , à présent , vous pourrez tourner le volant vers la gauche , plus aucun risque que les roues ne partent à droite …………….  »

    _Ah bon ?? C’ est super ça , dites-moi ! Qu’ est-ce que je suis content , alors ……….. c’ est chouette , je vais pouvoir enfin regarder un bon DVD en conduisant …….. 😉

    • Polymères dit :

      Personnes n’est hyper joyeux de découvrir cela, le problème vient encore une fois de ce que je critique ici depuis des années, l’incapacité de certains à comprendre ce programme, à comprendre que l’avion était encore en essai, qu’un problème pendant les essais, c’est normal et ça se règle (c’est l’intérêt de faire des essais).

      Aujourd’hui la réalité n’est pas de devoir cogner sur ceux qui se réjouissent, mais de rappeler à ceux qui ont sans cesse rabâcher encore et encore que l’A400M est incapable de ravitailler des hélicos, incapable de faire du parachutage et j’en passe, ce sont eux qu’ils faut aller chercher, car ce sont eux qui faisaient passer l’A400M comme un incapable car eux étaient incapable de comprendre les différentes phases du programme (même si cela a pris plus de temps et d’argent que prévu).

      Je le disais toujours à chaque article sur l’A400m? L’avenir fera taire les mauvaises langues des esprits incapables de comprendre, des esprits pessimistes qui ne font que chercher les problèmes, qui ne veulent voir que des problèmes et qui s’activent juste pour râler, critiquer, geindre, des « passionnés » de l’armée mais qui n’ont que du négatif à balancer, parler de positif leur fait du mal, donc ils cherchent toujours l’esquive devant le positif…

      • ScopeWizard dit :

        Non , Polymères ; ça , c’ est répondre à côté et jouer sur l’ émotion facile et verser dans le « politiquement correct »………..

        Comment pouvez-vous trouver des excuses à des types très-bien payés , qui sont censés être des pointures dans leurs domaines , qui se révèlent incapables de pondre un projet cohérent , au moins en capacité dès le début , d’ effectuer des parachutages analogues à ceux que des vieux clous comme les Transall , les Noratlas , les Hercules , savaient faire il y a plus d’ un demi-siècle pratiquement quelques mois après leur premier vol ???

        En l’ occurrence , c’ est vous qui vous faites votre film et qui n’ écoutez rien d’ autre que ce qui vous arrange ………….

        Je me suis il y a peu exprimé sur ce point en donnant des détails ; que s’ est-il passé concernant le radar de l’ A400M à savoir un bordel innommable qui a coûté très cher et demandé des mois d’ hésitations et autres atermoiements pour rien du tout …………

        À qui est-ce que tout cela a bien profité ?

        Certainement pas à l’ avion …………..

        Un indice : Northrop-Grumman présentait celui qu’ il fallait MAIS il était un poil plus gros que ce qu’ il aurait fallu par rapport à la place disponible dans le nez qu’ il ne fallait surtout pas modifier !………… De plus , c’ était du matos US , par conséquent ça n’ allait pas le faire donc « on » n’ en a pas voulu , « on » s’ est donc orienté sur autre-chose ………… radar militaire , radar civil ?

        Ensuite , vous avez toute la problématique lié au choix de propulsion …………

        Cet engin a été fait en dépit du bon-sens , ce qui a coûté cher et retardé un programme qui pouvait être mené nettement plus rapidement …………..

        Je n’ en dirai pas plus .

        • Aymard de Ledonner dit :

          Bien sur qu’il y a eu des ratés. Les gouvernements européens ont le dos large. Personnellement je reproche à Enders de ne pas s’être impliqué suffisamment dans le projet, d’avoir laissé les espagnols de CASA se dé…rder tous seuls au moins au début alors que l’A400 était un projet d’une autre envergure que le C235.
          Enders voulait même se débarrasser de la branche militaire d’airbus.
          Quand il a menacé d’abandonné le projet, on aurait du le virer instantanément.

          Mais vouloir un radar européen au lieu d’acheter US, est-ce véritablement une faute? Si on veut une industrie européenne, il faut la soutenir et ne pas se précipiter sur le matos US de façon pavlovienne dès qu’il y a un besoin. De la même manière, c’est Chirac qui a imposé le développement d’un moteur spécifique. Était-ce vraiment une erreur? Oui ça a pris du temps mais on n’allait tout de même pas financer le développement de ce moteur aux US car ils n’avaient rien de comparable.

          Au final je rejoint Polymères au sujet des pleureuses qui ne sont jamais contentes. Bien sûr que la critique est saine. Encore faudrait il qu’il s’agisse véritablement d’une critique, c’est à dire avec des éléments un minimum étayés, et que les auteurs soient capables d’un minimum de bonne foi lorsqu’ils se trompent.

        • ScopeWizard dit :

          @Aymard de Ledonner

          Bien-sûr qu’ il fallait le radar US !

          Certes , par nature je n’ y suis pas favorable , mais je sais qu’ il faut parfois aussi être capables de « pragmatisme » ; c’ est à dire de tirer le meilleur parti d’ une situation de départ apparemment défavorable …………..

          Une fois , le nôtre mis au point car il aurait fallu penser au radar embarqué en même temps que la conception de l’ avion qui devait en être doté ce qui n’ a pas été fait ( cherchez l’ erreur de débutant ) , nous pouvions bazarder le Northrop-Grumman et le tour était joué ; de mémoire , nous avons perdu au moins 2 années pleines avec cette pitoyable histoire du radar de l’ A400M , 2 années qui nous ont coûté bonbon et plombé un peu plus les surcoûts du programme ………..

          Aucun réflexe pavlovien en ce qui me concerne , surtout pro-US , c’ est là bien mal me connaître ………….

          Quant à vos histoires de « pleureuses » et autres considérations ou appréciations à la con gratuites à souhait à l’ encontre de vos contradicteurs , ça s’ appelle du baratin et de la manipulation , en l’ occurrence via une rhétorique à connotation culpabilisante convenue , vous permettrez donc que je vous la renvoie pile dans le museau ………….. 😉

      • PK dit :

        Personne ne doutait que les ingénieurs arriveraient à faire sortir les paras de l’avion… C’est quand même relativement peu difficile comme problème étant donné la gravité… Ce n’est donc pas un exploit.

        Là où on les attendait, c’est sur la composante tactique un peu tendue, comme le ravito en hélico. Le contournement trouvé pour le moment n’est pas vraiment satisfaisant (allongement et raccourcissement du tuyau… Pour un avion, on s’en fout un peu… Quoique… pour un hélico, c’est touchy… voire carrément dangereux. Normalement, un saut techno rend une habitude acquise moins dangereuse… Là, ça va être le contraire !)

        Après, le seul vrai reproche qu’on peut faire à l’Atlas, c’est qu’il n’est pas un remplaçant du Transall. Il ne se posera JAMAIS là où c’était possible et c’est une perte capacitaire majeure pour les FS par exemple. Qu’il nous apporte d’autres avantages par ailleurs ne remplacent pas les pertes.

        Il aurait fallu deux avions. Mais comme on rame pour en faire un, ça viendra à l’idée de personne.

        • Plusdepognon dit :

          @ PK
          Vous évoquez le point tendu.
          Mais pour le coup, « Polymeres » se défend bien: on utilise le Transall comme cela… faute d’hélicoptères lourds. Ce qui est vrai!
          Ça a sauvé pas mal de situations, mais il va falloir faire autrement avec l’A400 M.

          Et d’ailleurs plutôt qu’une ALAT tout hélicoptères, c’est dommage de ne pas avoir sous la dent une étude sur l’utilisation de petits avions adaptés. Moins chers et econmies de maintenance paraît-il…

          L’armée française se débrouille avec le matériel qu’elle a. C’est dans son ADN et les décideurs de tout poils en usent et en abusent…

        • ScopeWizard dit :

          @PK

          Même avis ; une nuance toutefois ……..

          « Personne ne doutait que les ingénieurs arriveraient à faire sortir les paras de l’avion… »

          Non , de cela personne ne doutait car si cela avait été le contraire , l’ A400M était bon à jeter à la poubelle ……..

          Ce qui devenait problématique tenait au fait de ne pas réussir à faire se vider un tel appareil de ses paras PAR LES DEUX PORTES LATÉRALES ANTAGONISTES EN SIMULTANÉ , ce qui permet d’ aller deux fois plus vite dès lors qu’ il s’ agit de larguer un grand nombre de paras et leurs SOA en saut automatique en particulier à basse altitude et en environnement « contesté » ……….

          A ma connaissance le C-160 Transall parvenait à réaliser l’ exploit quelques semaines ou quelques mois après son premier vol ( 1963 ) , ce qui doit remonter à 1963 ou 1964 pour une mise en service dès 1965 ……………

          • Thaurac dit :

            Et tu ne veux pas non plus que l’hôtesse serve le plateau repas avant le largage.
            Allez tu en as envie, parle nous d’un avion dernière génération, russe ou chinois, ayant toutes les qualités pour larguer des paras…

          • ScopeWizard dit :

            @Thaurac

            Heu ….. comment te le dire poliment ………..

            Rien à foutre d’ un dernière génération Russe ou Chinois ; tu prétends donner un successeur au Transall en tenant compte des besoins qui sont les tiens 50 ans plus tard , tu fais un truc différent ou tu améliores , dans les deux cas tu te dois de faire égal ou mieux à ce que tu prétends remplacer en faisant du neuf .

            C’ est ça LE principe ; après , la marche à suivre et tout le reste , c’ est autre chose , mais ton impératif premier hormis le cahier de charges , c’ est de ne surtout pas faire MOINS BIEN ; rien de plus compliqué ou tordu que ça .

    • Math dit :

      N’exagérons rien. Les anciens appareils n’avaient ni l’allonge ni la vitesse de l’A400, ni même sa capacité d’emport. Le suivi de terrain, le ravitaillement en vol, les protections… On est quand même pas sur les mêmes niveaux.

      • ScopeWizard dit :

        @Math

        Et allez donc ! Un autre qui trouve sans-doute très intelligent de répondre à côté ………….

        Où ai-je parlé d’ allonge , de vitesse , de capacité d’ emport ????? Où ça ??? Où est-ce ? Expliquez-moi …………..

        Nulle part .

        L’ article parle de quoi ?

        Voilà ! Vous y êtes ! 😉

  14. Rêveur dit :

    Le largage massif de parachutistes à démontrer dans l’histoire qu’il n’était pas une réussite.
    Seul le largage de petite entités à prouvé son efficacité, mais bon cela la reste dans l’air du temps et il est toujours bien d’avoir une brigade para, c’est comme le largage de vhl blindé, quelle utilité?, le poser d’assaut permet 30% d’emport supplémentaire que le largage par éjection, de plus les véhicules fraîchement débarqués sont de suite ops avec les servants,dans les deux cas de figures la ou les zones de poser d’assaut pour des blindés comme de largage par éjection de ceci , nécessite de disposer d’un environnement sécurisé à minima.

    Paramicalement,

    • Plusdepognon dit :

      @ Rêveur
      Le largage de beaucoup de parachutistes est comme l’utilisation du couple avion/char. Quand quelque chose est redoutable, on cherche la parade pour le rendre inutile.

      Et le fonctionnement que vous décrivez est apparemment celui de l’armée française actuellement.

    • PK dit :

      @rêveur,

      Tout dépend de ce que vous appelez massif… En Indo, on parachutait au moins une fois par semaine un bataillon (ça allait de 500 pax à 1000) et ça marchait très bien. Sachant qu’un bataillon mettait une raclée à une division viet à chaque fois, le rapport des OAP étaient très avantageux…

  15. Tiger dit :

    Que de pessimisme bon dieu. Croire que la guerre ne sera plus jamais qu’assymetrique est une bien belle erreur. Avant de se lancer des bombes nucléaires sur le coin du nez on fera la guerre de manière conventionnelle afin de préserver les infrastructures etc…
    Et larguer des paras peut-être décisif…

    De la part d’un pilote de tondeuse à l’envers…

  16. mich dit :

    Bonsoir scope , quel appareil conçu entre 50 et 60 ans couvre les domaines et les performances de l ‘A400M ? (il en faut plusieurs il me semble , car une seule capacité ne vaut pas comparaison ) .Je ne dis pas non plus que ce programme n ‘ est pas critiquable , mais j ‘en veux plutôt à sa conduite.

    • ScopeWizard dit :

      @mich

      Bonjour mich !

      Certes , sauf que ça n’ est de rien de tout ceci dont traite l’ article ………….

      Les performances ou les capacités de cet avion ne sont pas en cause , c’ est le B-A BA de tout avion de transport de grande capacité tel que celui-ci soit la possibilité de larguer des bonhommes en simultané accrochés à des parachutes depuis les portes latérales qui pose problème ; c’ est cela que je trouve inadmissible ………

      Eh oui , sa conduite et ceux qui en avaient la charge ont très grandement « déconné » …………

      • dolgan dit :

        Hum, vous seriez pas en train de botter en touche parce qu’on vous mets le nez dans votre mensonge?
        .
        Ce n’est guère sérieux.

        • ScopeWizard dit :

          @dolgan

          De quel « mensonge » est-il question au juste ?

          Si vous ne me répondez pas alors que vous m’ accusez de mensonge alors ce « mensonge » sera le vôtre .

          Donc , avant de faire du Castaner qui parle trop vite , êtes-vous bien sûr de ce que vous avancez , que le mot « mensonge » est le plus approprié ?

          C’ est marrant , je ne me souviens pas de traiter grand monde de la sorte , je privilégie l’ erreur ou le malentendu mais rarement le « mensonge » ………..

          La balle est dans votre camp ; où ai-je menti ?

      • mich dit :

        Très déçu de votre réponse !!! je pensais plutôt en avoir une de ce type :

        https://www.youtube.com/watch?v=CVOaBdKd1-c

        Bon ,pas tout a fait 50 ans ,mais ça l ‘aurait fait dans notre armée .

        • ScopeWizard dit :

          @mich

          Oui , je n’ ai pas pris ma dose quotidienne de vitamines alors j’ avoue que j’ ai tendance à traîner un peu ………….. 🙁

          Très bonne vidéo !

          Dites-moi , « ils » ont drôlement progressé en matière d’ images de synthèse …………… on dirait que ce sont de vrais paras ! 😉

      • Thaurac dit :

        Avion de transport, à hélic, économe donc, qui peut voler presque à la vitesse des jets commerciaux, qui se pose sur piste quasi dégradée…qui ravitaille hélicos…bref, pas que les parachutiste…

        • ScopeWizard dit :

          @Thaurac

          Je dirais même que la fonction parachutages passe largement au second plan ; de ce point de vue l’ A400M n’ est donc pas le successeur du Transall , c’ est autre chose …………….

          À partir du moment où il en aurait été le successeur ainsi qu’ il a été présenté , qu’ « on » nous l’ a vendu , cet avion se devait de faire aussi bien sinon mieux dans le domaine du largage dès le début ; ce que réussissait le C-160 pratiquement dès son premier vol , l’ Atlas n’ y parvient que plusieurs années après sa mise en service , cherchez l’ erreur ………….

          Quelque part , c’ est notre F-35 à nous ; dans un autre genre , c’ est le même ………….

  17. fraisedesbois dit :

    Ah quand-même! pas trop tôt.
    Parce que la solution du guignol qui ouvre la porte depuis l’extérieur afin que les mecs puissent se jeter (ainsi qu’on le voit dans le documentaire suivant: https://www.youtube.com/watch?v=p3XgoDa7RB4), c’était moyen-moyen.
    .
    Bon, et donc: les prochaines validations concerneront les « contacts humides », dixit?
    Airbus vend du rêve…

  18. ScopeWizard dit :

    Les gars , vous m’ épatâtes ; non mais sans rire , réellement vous m’ épatez ………….
    https://www.youtube.com/watch?v=bZn366Px9jM

    N’ importe qui peut vous raconter n’ importe quoi n’ importe comment , pas de problème ça marche au quart de poil …….

    _Que les chasseurs sont les premiers écologistes et bienfaiteurs de la Nature , c’ ‘ est bon vous gobez ,
    _que les agriculteurs produisent une agriculture saine et de qualité , impeccable vous gobez aussi ,
    _que la voiture électrique ne coûtera rien ou si peu en électricité lorsqu’ il faudra recharger les batteries et ne sera source d’ aucune pollution , super vous gobez ,
    _qu’ il faudrait des années pour qu’ un Eurofighter Typhoon soit en mesure de procéder à une frappe nucléaire tactique à l’ aide de la B-61 Américaine , c’ est parfait vous gobez sans souci ,
    _qu’ il n’ y aura pas de GPA suite au PACS , au mariage unisexe , à la PMA , génial vous gobez ,
    _que le chômage de masse est en baisse continue bien que légère , vous gobez à fond ,
    _que ceci , que cela , etc , etc , et le plus souvent sans que l’ on ait même besoin d’ avoir recours à présenter de preuves pour vous convaincre , de toute façon à quoi cela servirait-il , vous êtes d’ entrée convaincus …………..

    Tenez , comme ça là , vite fait , deux questions :
    _êtes-vous pour ou contre le fait que chaque citoyen doive procéder à son propre tri sélectif aux conditions actuelles , c’ est à dire sans contre-partie de cet effort ou de ce civisme ?
    _trouvez-vous normal de devoir payer des frais bancaires de tenue du ou des comptes y compris si aucun « incident » n’ est à déplorer ?

    2 questions très précises …………..

    Je suis sûr et certain que près de 100% ont répondu par l’ affirmative pour la première et que ce doit être un peu moins pour la seconde ……………

    Perso , c’ est un NON catégorique dans les deux cas ; mais pourquoi ?

    Bon , on s’ en fout ; c’ est pas vraiment le sujet qui nous intéresse ……………

    Bref , après ce constat des plus consternants et ces deux questions si « existentielles » de ce qu’ est devenu notre quotidien , quel est l’ autre constat que je fais cette fois-ci concernant cet A400M ?

    Je m’ aperçois de plus en plus que ceux que l’ on présente et qui se présentent eux-mêmes comme étant les cadors toutes catégories du progrès sous toutes ses formes , notamment en matière aéronautique ou spatiale , sont fort loin de toujours l’ être au point où ils l’ ont parfois été ( comme quoi la propagande peut s’ avérer extrêmement efficace ) …………… soit nos « amis » Américains ……………..

    Prenons l’ aviation militaire de chasse …………

    En gros , Anglais , Allemands , dans une certaine mesure Français et Italiens , Américains et Japonais se tirent la bourre et parviennent à faire à peu près jeu égal pendant tout le déroulement de la Seconde Guerre Mondiale même si l’ Allemagne Nazie réussit à tellement innover qu’ elle acquiert une courte mais significative tête sur le plan aérodynamique , sur les fusées , les bombes guidées tels le FRITZ X , etc …………….

    L’ URSS n’ est pas en reste mais son aviation tarde à passer à la vitesse supérieure , il faudra donc attendre que le camarade Staline se rende aux évidences et décide de doter son armée de chasseurs capables de s’ opposer aux appareils Allemands qu’ ils soient chasseurs ou bombardiers ………….

    Ainsi va naître MiG ( soit le duo d’ ingénieurs et de concepteurs Mikoyan & Gourevitch ) qui , après un MiG 1 perfectible manquant notamment de stabilité , va créer le MiG 3 plus réussi qui s’ illustrera et sera produit en quantité jusqu’ à ce que le « petit père des peuples » constatant ses avantages en appui-sol et en anti-char n’ oriente davantage les efforts de production vers l’ Il 2 Sturmovik utilisant plus ou moins le même moteur que le MiG 3 ……………

    Puis , après guerre tout en planchant sur de nombreux projets sans lendemain , question chasseurs le duo MiG va végéter pendant plusieurs années ……………….

    En juin 1950 , éclate la Guerre de Corée , passons sur les détails où le contexte , toujours est-il que voici que nos « amis » Soviétiques ( Staline est toujours là ) entrent dans la danse en fournissant pilotes et avions aux Nord-Coréens également appuyés par la Chine ………….
    Les Américains , qui de leur côté soutiennent la Corée du Sud envoient notamment depuis le Japon des raids de bombardement à coups de B-29 qui très vite se font tailler en pièces par un tout petit chasseur très rapide capable de grimper vite à haute altitude équipé d’ un puissant armement composé de canons de 23 et 37 mm et au départ propulsé par un réacteur Britannique Rolls Royce Nene copié puis modifié en VK 1 , le MiG 15……………

    Les nouveaux avions de chasse de l’ US AIR FORCE tels le Republic F-84 Thunderjet ou le F-80 Shooting Star à réaction et à ailes droites tentent de s’ y opposer mais se font à leur tour descendre à la chaîne ……………..

    Il faut attendre l’ arrivée du North American Sabre F-86 à ailes en flèche ( héritage des avancées de l’ Allemagne Nazie ) pour que conjugué avec l’ excellence des pilotes US très-bien entraînés , le rapport de forces s’ inverse en faveur des USA …………

    Environ 10 ans plus tard , éclate la Guerre du Vietnam qui suite aux progrès du missile et des radars embarqués ne jure plus côté US que par cette arme et laisse tomber mitrailleuses ou canons destinés au combat tournoyant rapproché , les AIM-9 Sidewinder à courte portée et autres AIM-7 Sparrow à moyenne portée étant supposés faire l’ affaire …………..

    Surprise ! y compris à l’ aide des très modernes et performants F-4 Phantom II face à des MiG 17 nettement moins rapides mais très maniables ou à des MiG 21 Nord-Vietnamiens , les chasseurs Américains sont tellement à la peine qu’ il faut d’ urgence les doter de nacelles-canons !
    Et que dire des « Century Fighters » et autres A-7 Corsair II …………..

    Par conséquent , après-guerre à quelques exceptions près les jets de combat côté US , c’ est pas tout à fait ça d’ autant que certaines nations bien plus « modestes » comme la France , la Suède , ou le Canada ont réussi à faire également très fort que ce soit avec les Ouragan , Mystère , Mirage , CF-105 AVRO ARROW , SAAB Draken , Viggen , etc ……………

    Étant-donné la montée en puissance de l’ URSS ( MiG 19 puis MiG 23 et 27 à flèche variable ou MiG 25 Mach 3 ) et suite aux « leçons » du Vietnam , en dépit d’ immenses réussites techniques comme le SR-71 , le B-52 , le U-2 , le F-111 qui ne sont pas des avions de chasse , l’ Amérique riche à milliards de Dollars et regorgeant de pépinières d’ ingénieurs ou de techniciens de grand talent va réagir d’ une façon remarquable et donner naissance à une magnifique lignée d’ avions soit le F-15 ( l’ as John Boyd est passé par-là ) , le F-16 , le F-14 , l’ A-10 , plus tard le F-18 , etc ( sous administration Nixon puis Ford ) …………..

    Soucieuse de creuser l’ écart et de maintenir un très haut niveau voire de le hisser , après la très haute altitude , le vol à Mach 3 , et forte des enseignements des unités « Wild Weasel » , l’ Amérique va orienter ses recherches dans d’ autres directions dont la « furtivité » à la détection RADAR …………. et après des réussites comme le perfectionnement du Harrier Britannique ou le B-1 B , retomber dans ses travers !

    En effet , en misant trop sur une « furtivité » à la fois très coûteuse à développer et très imparfaite sur le plan aérodynamique , tandis que les nouveaux MiG tels le MiG 29 ou le MiG 31 font leur entrée en lice accompagnés par des Sukhoi de haute volée à l’ instar du SU 27 , les Américains vont marquer le pas …………… pourtant Reagan vient de succéder à Carter …………..

    Certes , au fur et à mesure , les avancées en matière de furtivité s’ imposent et du pataud F-117 Nighthawk , grâce aux progrès en puissance de calcul , rapidement des facettes anguleuses qui le caractérisaient , les formes vont s’ arrondir et en redevenir plus conformes aux standards aérodynamiques , ce qui va donner le bombardier B-2 Spirit puis le chasseur dit de « domination aérienne » F-22 Raptor ……….

    Quant au F-35 , c’ est Dallas + Dynastie + Game of Thrones réunis …………..

    Donc , l’ on s’ aperçoit qu’ une grande nation à la fois sur-puissante , très riche sur tous les plans , n’ a guère réussi à « briller » de ses mille et un feux que durant certaines périodes non suivies …………..

    Mais ça , c’ est ce qui a trait à l’ aviation de chasse ……………

    Concernant le transport de troupes aéroportées ( parachutages d’ hommes ou de matériel ) ou le bombardement , l’ on s’ aperçoit parallèlement que les USA ont su se montrer beaucoup plus constants …………..

    À ma connaissance , le C-47 ( Dakota ) , le C-46 ( Commando ) , le C-119 ( Flying Boxcar ) , le C-123 ( Provider ) , le C-130 ( Hercules ) ont tous été des réussites mais c’ était des avions à moteurs à pistons ou à turbo-propulseurs avant-tout destinés à remplir des missions tactiques donc avec des rayons d’ action ou des capacités en charge comme en vitesse limités , les C-141 ( Starlifter ) et C-5 ( Galaxy ) plus gros et plus lourds étaient quant à eux des avions à réacteurs destinés aux missions à caractère stratégique …………..

    Par conséquent , lorqu’ il est décidé de concevoir un avion capable de conjuguer les deux , le « tactique » et le « stratégique » , les USA aboutissent au C-17 à ailes hautes hyper-sustentées quadriréacteur à empennage type C-5 Galaxy ( plus gros avion du Monde pendant longtemps ) ou C-141…………

    Sa construction comme son développement comme ses essais ne se déroulent pas sans accrocs et les coûts explosent faisant craindre le pire quant au devenir du programme ……………

    Finalement , les problèmes sont réglés les uns après les autres , l’ avion remplit son cahier des charges et donne satisfaction au point qu’ il en devient indispensable de par sa très importante capacité de transport , sa capacité à se poser court sur des terrains sommaires , son grand rayon d’ action , sa facilité de pilotage avec un équipage réduit , ses performances en vitesse pure ou maniabilité , etc ……….

    De notre côté , en Europe , après le très-bon Noratlas ( sorte de copie en plus petit du C-119 bimoteur bi-poutre US ) , et malgré l’ évolution du Transall en version NG ravitaillable en vol , nous touchons aux limites , d’ où le besoin de développer notre C-17 à nous , appartenance mais aussi indépendance vis à vis de l’ OTAN et des USA obligent …………

    Notre C-17 à nous , soit l’ A400M , va donc reprendre la solution aérodynamique adoptée sur le C-17 y compris le procédé fameux que l’ on trouvait sur le Bréguet 941 S révolutionnaire à son époque , mais sera propulsé par quatre turbo-propulseurs associés à des hélices contrarotatives , un procédé maîtrisé par les Soviétiques depuis fort longtemps que l’ on retrouve par exemple sur le TU 95 Bear …………

    Sauf que , alors qu’ il s’ agissait -en quelque sorte- d’ une « copie » plus petite de C-17 , sur le coup c’ est nous qui marquons le pas au point que le bilan se chiffre en milliards d’ Euros et en années de retard dont par une gestion plus sérieuse du programme nous aurions largement pu nous passer , ce qui au passage nous aurait permis de réaliser quelque substantielles économies ……………..

    Alors , je m’ interroge ……………

    Et je m’ aperçois qu’ à partir du moment où nous voilà embarqués dans des partenariats à l’ échelle de l’ Europe -partenariats qui ne l’ oublions jamais pouvaient donner le meilleur autrefois- nous nous retrouvons un peu comme les Américains qui pourtant ne manquent pas de moyens bien au contraire ce qui est logiquement notre cas aussi , plus « embourbés » qu’ autre chose …………… que ce soit en termes de « décision » , de « cahier des charges » , de maîtrise d’ œuvre , de finances , politique , etc ……………..

    Mais , qu’ on le veuille ou non , l’ Europe n’ est pas les États-Unis d’ Amérique ; si l’ Europe continue à se « vautrer » pour un OUI ou pour un NON déjà qu’ elle s’ est elle-même déclassée à la sortie de la Première Guerre Mondiale sur le plan économique et financier ( à partir de 1916 , l’ Amérique prête à ceux qui hier étaient ses créanciers tels l’ Angleterre qui se retrouve avec empire et effort de guerre à soutenir ) puis à la sortie de la Seconde Guerre Mondiale sur le plan militaire laissant les USA occuper la place enviée de NUMBER ONE , cette Europe dans une volonté d’ union qui ne cesse de devenir mais qui n’ advient jamais , ne s’ en relèvera pas .

    Je sais ; tout ça ne fait pas rêver ………….. 😉

    • ScopeWizard dit :

      @Scope

      Non mon vieux , y a un truc qui va pas , genre LE détail qui gâche tout …………… 🙁

      « le C-47 ( Dakota ) , »

      Ben non , pas tout à fait …………….

      « Dakota » , c’ est le surnom donné par les Britanniques à la version civile du Douglas DC-3 ; en version militaire plus tardive , le C-47 s’ appelle « Skytrain » ……………

      Non mais ! 😉

      • Plouc putatif dit :

        Vous êtes fatigant, Scope.
        Deux questions (dont personne n’attend la réponse) :
        Combien de temps pour produire cette tartine ?
        Croyez-vous sincèrement que quelqu’un vous lira ?

        • Vroom dit :

          Si cela ne vous plait pas, ne lisez pas ! Qu’est ce que cela vous coûte ? deux coups de roulette sur la sourie pour passer le paragraphe ! 😉
          Cela vaut toujours mieux que les tartines stériles pro russes VS pro ricains.

          • ScopeWizard dit :

            @Vroom

            C’ est exactement ça ; c’ est du bon sens ………

            Mais « le bon sens » de nos jours …………..

            Disons , que je m’ efforce d’ éviter le baratin ……….. mais que ce n’ est point toujours si facile d’ où ma naturelle propension vers des exposés techniques ou historiques ………….

        • ScopeWizard dit :

          @Plouc putatif

          Mais je m’ en fous ……….. comprenez que je m’ en fous complètement ; lira qui voudra et répondra qui le souhaitera , c’ est tout .

          C’ est de l’ Histoire tout ça et évidemment de nos jours , ce n’ est pas ce qu’ il y a de plus attractif surtout à l’ heure des 140 caractères maximum .

          Perso , les connaissances je les ai , je n’ ai nul besoin de les partager ou de les étaler encore moins de courir après , par contre tout cet exposé à fort caractère historique correspond à un raisonnement en forme d’ état des lieux .

          Quant aux deux questions , honnêtement si vous préférez suivre le mouvement sans vous en poser , faites donc ; si vous préférez vous comporter en moutons dociles et obéissants , mais allez-y , faites-vous plaisir et surtout faites confiance à « ceux » qui savent tandis que de votre côté vous êtes dans le rôle de celui qui passe son temps à découvrir le Monde ……………………

          Nous sommes en Démocratie , en République , dans un pays de liberté , faites pour le mieux quitte à m’ ignorer totalement mais ne venez pas m’ allumer pour ça , c’ est là un comportement aussi ridicule que contradictoire et même digne d’ un enfant qui ferait sa crise ………..

          Vous pouvez faire mieux que ça , non ?

        • Benoît Préchart dit :

          PP a raison de faire remarquer que SW se moque des lecteurs de ce blog en leur faisant perdre leur temps.
          .
          Je préfère les trolls chinois : avec eux, au moins, l’on sait immédiatement à quoi s’en tenir : « les Français sont nuls ! Hi hi hi hi hi, ha ho hoho ho ! »
          .
          Le trollage de Scope est beaucoup plus insidieux.
          Et efficace : beaucoup de contributeurs intéressants, contredits (ou plus exactement noyés par les argumentaires-fleuves de SW) ont disparu d’opex360.

    • Vroom dit :

      Ouf, pour une fois j’ai tout lu 😉
      « mais sera propulsé par quatre turbo-propulseurs associés à des hélices contrarotatives , un procédé maîtrisé par les Soviétiques depuis fort longtemps que l’ on retrouve par exemple sur le TU 95 Bear ………… »
      Je ne suis point d’accord, on parle d’hélices contrarotatives quand il y a deux hélices sur le même axe, tournant dans le sens contraire, comme le Bear effectivement.
      L’A400M est juste DBE, down between engine, les hélices sont descendantes entre les deux nacelles de chaque aile. Il n’y a qu’une hélice par axe.

      • ScopeWizard dit :

        @Vroom

        BRAVO ET MERCI ! 🙂

        Vite ! buvez donc une bonne gorgée d’ eau aussi fraîche que désaltérante et prenez votre dose de sucre , pas question de nous faire une hypoglycémie en chemin ! 😉

        En tous cas , vous avez bien fait de corriger , un documentaire « low cost » pour « grand public » , comme en sont tellement produits de nos jours , m’ aura induit en erreur ……………
        Il est vrai que toute cette propulsion est assez nouvelle et que le plan dérive qui servirait à compenser l’ effet de couple soit la forte tendance à voler en crabe n’ est pas énorme , d’ où le sens de rotation des hélices de chacun des groupes propulseurs ……….

        Bref , vu que cet avion me sort par le ……tout comme AIRBUS du reste qui me sort également par les ……… bah , vous complèterez ! 😉

        • philrock ROCHE dit :

          Si les hélices tournent ainsi c’est pour réduire la taille de la dérive (économie de poids) tout en conservant des vitesses minimales de contrôle (VMCA) suffisamment basses (emploi de pistes tactiques).
          L ‘A400 ne vole pas en crabe (comme aucun avion d’ailleurs) mais on peut noter une incidence plus élevée que celle d’un C160 par exemple

          • ScopeWizard dit :

            @philrock ROCHE

            MERCI ! 🙂

            « Il est vrai que toute cette propulsion est assez nouvelle et que le plan dérive qui servirait à compenser l’ effet de couple soit la forte tendance à voler en crabe n’ est pas énorme , d’ où le sens de rotation des hélices de chacun des groupes propulseurs ………. »

            Tourné d’ une manière différente , c’ est exactement ce que je dis .

            Le plan vertical « dérive » aurait dû être plus gros si les hélices avaient tourné dans le même sens car cela aurait fait voler l’ avion en crabe par effet de couple , ce qu’ il aurait fallu « contrer » , une dérive plus volumineuse aurait alors constitué l’ une des solutions .

            Est ce mieux ?

    • Thaurac dit :

      Et la voilà la tirade que j’attendais plus haut, l’apologie de l’aviation russe
      « Thaurac
      10 octobre 2019 à 10:42

      Et tu ne veux pas non plus que l’hôtesse serve le plateau repas avant le largage.
      Allez tu en as envie, parle nous d’un avion dernière génération, russe ou chinois, ayant toutes les qualités pour larguer des paras… »
      Tu deviens très prévisible, malgré les tentatives d’estouffade ( 😉 ) épistolaires..

      • ScopeWizard dit :

        @Thaurac

        À la Caraïbe , ton « estouffade » ? 😉

        Aucune « apologie » de l’ aviation des uns ou des autres là-dedans , juste de l’ Histoire , qui ne va pas toujours dans le sens décrété devoir être le bon et l’ unique , et un angle de vue qui m’ a servi de fil rouge ( cette couleur ne te choque pas de trop ? ) …………..

        Cela étant , en exposant l’ Histoire du B-1 , j’ ai fait l’ apologie ( pas que ) de l’ aviation de bombardement US , et combien de fois en ai-je fait tout-autant concernant les productions Dassault ?

        Et vois-tu comme ça peut-être « curieux » , mais je ne me souviens pas de quelque reproche ou remarque « appuyée » sur quelque « apologie » les concernant …………….. étrange ……………….

        À propos d’ « estouffade » …………….
        Connais-tu ce film ?
        https://www.youtube.com/watch?v=Voa24uQ1GFg

        Pour le cas où tu aimerais bien Serge ou Stafford ……………

  19. AntoineD dit :

    N y a t il pas un biais français pour les OAP lié a notre (anachronique?) prime a l’air?

  20. nexterience dit :

    Bon j’attends toujours la qualification vbci 28t
    Pour l’instant, juste un vpc a été essayé: c’est plus léger.
    Je pense sur les vbci 32 t ne seront pas transportables mais ils ne sont pas nombreux.
    On espère 2 serval par grizzly ou un caesar bientôt!

    • philrock ROCHE dit :

      Vu la taille de la soute et la résistance du plancher, le César n’aura aucun problème pour être aérotransporter par l’A400, de même que le VBCI ou tous les autres nouveaux matériels futurs de l’ADT.
      C’est surtout cette capacité qui manquait aux C160 et C-130.
      Pour info, ce n’est pas le flux des moteurs qui empêchait le largage par les 2 portes mais le diamètre du fuselage qui crée des flux d’air venant se croiser sous ce dernier et risquant de projeter les paras l’un contre l’autre à leur sortie de l’avion.
      Cet effet aérodynamique est propre à tous les avions ayant un gros fuselage.
      Vous pourrez observer dans une vidéo que Mich a postée sur le largage de paras russes depuis un IL76 que la SOA ne libère qu’un petit parachute stabilisateur, puis une fois le para hors du flux de l’avion, le parachute de sustentation est ouvert.
      Ils ont résolus le Pb comme ça et le C17 s’est aussi trouvé face à ce PB et a été résolu par la mise en service d’un nouveau parachute.

      • mich dit :

        Merci pour ces explications , c ‘est plus clair .

      • PK dit :

        Tiens, je croyais que la présence du petit parachute était due à la vitesse de largage, beaucoup plus élevée , moteur à réaction oblige, et non aux turbulences.

    • Polymères dit :

      C’est fait pour le VBCI.
      Comme je l’ecrivais plus haut, il faut arrêter d’être figé dans le temps et comprendre.
      Je sais que sur internet les vieux articles critiques sont toujours disponibles et peuvent donner à ceux qui ne suivent pas en continu le programme qu’il y a pleins de problèmes, mais encore une fois l’essentiel de cela sont les résultats des premiers essais et non une constatation finale de l’avion terminé. Les précautions d’usages des essais ont poussés à faire voler le VPC en premier mais n’en faites pas vos propres conclusions.

      La chose qui avait été soulevé avec le VBCI c’était juste un poids mal reparti par rapport à la ligne centrale. Le problème a été résolu en décalant le véhicule de 5cm sur la gauche. La procédure est donc déjà validé depuis 3 ans et je parle bien de la version 32t, voilà ou on en est.
      Il n’y a pas tout sur internet, comme pour ces 5cm, il y a du viel article critique pour faire du buzz mais ça manque de suite.
      L’embarquement d’un VBCI, c’est 2h, la seule restriction concerne un seuil de descente inférieur à 10 pieds par seconde, mais rassurez vous, vous n’avez pas les infos, moi j’en ai.
      Le Caesar, lui c’est validé depuis 4 ans, pas un problème, 1h pour embarquer, pas de restriction.
      Les Serval ça passera également sans problèmes, ne vous inquiétez pas et cessez de vouloir afficher des problèmes ou des incapacités qui n’existent pas ou plus. Les procédures sont déjà en place, ce n’est plus à faire, mais bon comme souvent avec les internautes, tant qu’il n’y a pas de photos et de vidéos cela veut dire que c’est douteux et le complotisme, l’imaginaire prend le dessus.

      • mich dit :

        Bonjour , 2 heures pour embarquer un vbci ,vous pouvez préciser , si c ‘est possible bien sur.Merci d’avance.

        • Polymères dit :

          Oui, il est estimé qu’il faut 2h pour embarquer à la bonne position un VBCI. Bien entendu il ne s’agit pas juste de le rentrer, mais de le fixer sur les différents points prévus au sol, car une cargaison n’est pas juste mis à l’arrache dans la soute, il y a plus ou moins de fixations, qu’on gère plus ou moins vite. Dans les images ou les vidéos on montre souvent l’entrée et la sortie de soute, mais le plus long ce sont ensuite les fixations. Le personnel a sa procédure pour tout, c’est pour cela que depuis un certain temps, on expérimente les choses, on valide des processus afin d’établir les consignes que suivront les personnels, point A du véhicule sur point B du sol, véhicule seul à X m de l’avant de l’avion ou le VBCI 32t décalé de 5cm sur la gauche de la ligne centrale, qu’il faut plier tel rétroviseur fermer tel trempé, retirer tel équipement etc.
          Ces choses prennent du temps, monopolise les premiers avions et c’est aussi pour cela qu’on ne voit pas beaucoup les avions. Ensuite chaque procédure est notifié et complète la documentation globale, servant aussi à d’autres nations facilitant d’autant plus l’interopérabilité allié en cas de prêts. Ainsi si demain on doit embarquer un VBCI, un Caesar, un Puma, un Tigre ou autres, le personnel prend son cahier, cherche la fiche du véhicule et réalise le procédé indiqué.
          Tout est scrupuleusement indiqué pour créer cette base de données, pour le pilotage, la maintenance c’est pareil, c’est laborieux au début mais ça permet ensuite d’aller plus vite et d’éviter des erreurs. Ce n’est pas comme une recevoir une nouvelle voiture ou vous n’avez qu’à vous installer et rouler comme l’ancienne.

          On a déjà tout fait ou presque pour ce qui est des procédures d’embarquement, on doit arrêter de chercher et avancer des problèmes inexistants ou mal compris car il n’y en a pas de notables. Actuellement on fait les procédures tactiques, chez l’industriel pour le cahier des charges et l’utilisateur qui pourra exploiter au mieux les possibilités de l’appareil. C’est là qu’on peut finalement voir que parfois on peut faire plus comme on peut faire moins. Prévu pour 37 tonnes par l’industriel, c’est sa garantie en cas de problèmes, mais si on vient a mettre 40 tonnes dans la pratique par nécessité d’une mission, faut pas croire que l’avion sera incapable de le faire, on soulèvera un point de vigilance aux pilotes, c’est tout. Je vois souvent que certains s’imaginent que 37t , c’est une limite, non c’est le poids prévus et assurés dans le cahier des charges, s’il y a 500kg de plus il ne sera pas cloué au sol.
          C’est là qu’on exploite le potentiel des avions mais ou la surcharge devra être assumée seul sans indiscriminer l’avion, donc le constructeur.
          Le cahier des charges est une garantie constructeur en plus d’être son objectif. L’utilisateur exploitera au mieux cela, en essayant de ne pas déborder, 37t restera un poids limite pour les cargaisons pour s’assurer d’éviter des problèmes, mais rien ne dit que mettre 40t dans l’avion c’est impossible. Certains même s’imaginent que l’A400M c’est moins de 30 tonnes car ils se sont persuadés que l’affaire du VBCI trop lourd, car ils n’ont vu que le VPC dedans montre une limite de l’avion, ou encore récemment il y avait ceux qui faisant une soustraction de l’emport car ils avaient vu que l’avion était plus lourd que prévus. Non ce n’est pas par ce que le premier prototype faisait 10t de plus que la theorie qu’il faut dire que l’A400M sera limité à 37-10=27t de cargaison.
          En réalité, c’est fou comment sur internet on a construit une mauvaise image de l’avion, qu’on a tirer vers le bas en lui donnant pleins de problèmes parce qu’on ne voulait pas comprendre le processus de développement.
          Certes l’avion a du retard, il a coûté plus cher que prévu, mais il répond a ce qu’on attendait de lui, il faut cesser de dire qu’il ne peut pas faire ceci ou cela, arrêter de douter parce que vous n’avez pas accès à toutes les infos, les phases d’essais et de qualifie se terminent, d’autres vont se confirmer et honnêtement en dehors du carnet de livraisons et de mise en standard final des premières versions, il n’y a pas autre chose à regarder.

  21. SCAtastrophe dit :

    En tout cas, l’attaque contre l’armée malienne a fait du bilan (en proportion des effectifs engagés bien sûr):
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/10/09/attaque-de-boulkessi-au-moins-40-morts-dans-les-rangs-des-fo-20524.html

    La technique utilisée ressemble à celle des touaregs de Kadhafi. Je ne suis pas le premier à le dire sur le site, mais là c’est visible même pour un non-initié.

  22. philrock dit :

    La vitesse de largage (130kts en général) est obtenue en sortant les volets comme pour un atterrissage (on peut voir sur la vidéo que ceux de l’IL76 sont sortis en suivant le fuselage).
    C’est le profil de l’aile et ses dispositifs hypersustentateurs (volets, becs) qui définissent la vitesse mini de sustentation et non la motorisation. Par exemple, un M 2000 se pose avec une vitesse bien plus faible qu’un M III grâce à ses becs de bord d’attaque alors qu’il ont tous les deux une aile delta.