CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

En 2020, environ 20.000 soldats américains débarqueront en Europe pour l’exercice Defender

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

17 contributions

  1. Plusdepognon dit :

    Le dernier exercice de ce type avait eu lieu en 1987. La plupart des EVAT n’étaient pas encore nés…
    Il y a plus de soldats américains européens… Les dividendes de la paix et quelques menus achats de matériels plus tard, on voit bien l’état squelettique des armées occidentales.
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/10/07/une-premiere-depuis-reforger-37000-soldats-deployes-pour-def-20519.html

  2. Plusdepognon dit :

    Il y a plus de soldats américains qu’européens… (rectification)

  3. Frédéric dit :

    L’idée d’avoir des QG et des infrastructures ayant un minimum de protection devrait être chuchoter a l’oreille de certains de nos dirigeants. Franchement, avoir un immeuble de bureaux pouvant être endommagé juste par quelques tir de mortiers, drones ou missiles comme centre névralgique militaire ou industrielle n’est pas rassurant à notre époque ou des attaques  »non identifiables » ont lieu sans que l’on puisse riposter.

  4. lxm dit :

    Donc les USA vont s’entrainer à faire bouger une division blindée en europe..
    Avec nos deux divisions, cela fait 3. Combien anglais et allemands pourront-ils mettre ? les italiens y participeront-ils ?
    On a tellement développé la puissance de feu que le nombre d’unités, et donc d’hommes, devient limité par l’efficacité de la logistique, cela en devient assurément notre point faible. L’armée fait-elle des recherches en réseau et intelligence artificielle en ce sens pour améliorer le « débit » ?

    • Thaurac dit :

      Qui a envie d’entretenir une flotte telle qu’a connu le débarquement 44, pour s’en servir une fois par an?

    • Sacha dit :

      Si j’ai bien compris votre dernière question et en parlant de ce que je connais il y a le système atlas, qui permet des liaisons efficaces entre l’artillerie et les autres armes ou entre les batteries. Pour ne pas être trop obscur là où vous aviez un état-major attribuant les ordres de tir à ses batteries en fonction du renseignement reçu (temps réception + analyse) vous avez désormais un programme qui en fonction des critères reçus (cibles prioritaires, pièces devant tirer en fonction de leurs positions respectives, de leurs stocks restants…) attribue tout seul les ordres et coordonnées de tir aux opérateurs concernés. A ceux qui crieraient à l’intelligence artificielle je signale que c’est un peu plus complexe que ça et que le logiciel décide en fonction de critères choisis au préalable, adaptés à la situation et à l’objectif, et adaptables en temps réel.
      Gros gain de temps donc de réactivité, j’imagine que ça correspond à ce que vous vouliez dire par débit. Il s’agit d’un exemple.

      • John dit :

        Et avec votre exemple, en plus du temps d’analyse et de communication gagné, c’est surtout une meilleure compréhension du champ de bataille avec la possibilité aussi de corriger la machine.

  5. Fred dit :

    @ lxm
    La logistique, c’est avant tout une affaire de transport (je schématise), qui doivent être certes bien gérés. Les réseaux de communications et l’IA n’y pallierons que très partiellement si on manque de camions. Il est vrai qu’une stratégie du type « Magicien d’Oz » peut fonctionner un temps, mais un temps seulement.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Magicien_d%27Oz_(personnage)

  6. Carin dit :

    Réjouissons-nous, Trump a de la ressource… il n’a pas pu monter son défilé mili chez lui… il vient le faire en Europe!!! Et en plus, il est sympa, il nous invite à y participer.
    Je me réjouit d’avance pour tout les villages qui seront traversés par leurs énormes machines, car en plus du spectacle, les gens verront leurs routes entièrement refaites après leurs départ. Bon les aires de stationnement risquent de passer payantes… mais elles seront neuves!