CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Une étude évalue les conséquences qu’aurait pour la planète un conflit nucléaire entre l’Inde et le Pakistan

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

59 contributions

  1. PK dit :

    Les aficionados du réchauffement anthropique ont leur réponse : un refroidissement anthropique par la grâce d’un des deux pays les plus pollueurs de la planète et par la grâce d’un des plus faux-cul soutien de l’Islam…

    Alléluia !

    • Montaudran dit :

      le terme « Aficionado du réchauffement anthropique » signifierait qu’il existe des gens qui sont amateurs et désireux du réchauffement, ce n’est pas le cas.
      Il y a des personnes qui pensent qu’il y a un effet de réchauffement, certaines qui pensent qu’il est dû à l’activité humaine, certaines qui en ont peur mais aucune qui le désire…

      • PK dit :

        « mais aucune qui le désire… »

        Si. Si. Il suffit de voir comment c’est exploité par certains pour montrer qu’ils le désirent plus que tout. SInon, ces gens-là n’auraient rien à dire, ou pire, n’existeraient pas.

      • ScopeWizard dit :

        @Montaudran

        Heu …….. là , c’ est parler bien vite ; il y en a qui sont très contents d’ un tel réchauffement et peu leur en importe les raisons ou les causes du moment qu’ ils se font des grelots en or grâce à ce fameux « réchauffement climatique » …………….

        Comme pour les guerres , comme pour les crises , les morts , les accidents , ne vous en faites pas , il y en a qui s’ en réjouissent ; vous pensez que la crise de 2008 a lessivé et fait trembler tout le monde ?

        Certes non !

        Cela étant , dans un Monde « normal » avec des êtres censés se placer au dessus de la chaîne alimentaire « normaux » eux-aussi , ce serait effectivement ce qui serait souhaitable MAIS nous ne sommes pas dans un Monde « normal » et l’ Être Humain n’ est pas toujours la « créature logique » que nous vante la pub , il ne place pas toujours la « logique » là où il le faudrait ………..

    • Thaurac dit :

      ce qui réduirait de 20 à 35 % la lumière atteignant la Terre.
      Réchauffement et aussi double coup, surpopulation, voire d’un troisième coup, un pays casse bonbon disparaitrait….
      A étudier de près 😉

  2. felipe dit :

    cette étude est apocalyptique, justement pour faire peur. l’accumulation des armes de part et d’autre vise seulement à affirmer la capacité de frappe en second.
    cela dit , les leaders politiques indiens et pakistanais , comme leurs homologues d’ailluers, deviennent subitement « raisonnables » quand on parle de nucléaire. quel intérêt à vitrifier un pays qui deviendrait, invivable pour les indiens, sans population pour les pakistanais ?
    aussi si le risque existe , il se limitera à des échanges de salves de quelques missiles, ce qui est déjà trop mais en aucun cas se traduire par une purge des stocks respectifs. le mal sera fait c’est indéniable

    • Montaudran dit :

      Premièrement il vous faut apprendre à lire, il n’est pas vrai que « l’accumulation des armes de part et d’autre vise seulement à affirmer la capacité de frappe en second. » puisque le Pakistan affirme dans sa doctrine qu’il est susceptible d’utiliser l’arme nucléaire en premier au moins au niveau tactique dans un premier temps, contre des forces conventionnelles indiennes beaucoup plus puissantes que les leurs.
      Ce n’est d’ailleurs pas une position inepte car du temps de la guerre froide les bombes à gravitation portée par les chasseurs tactiques US et Otannien étaient à objectif anti force et en à usage en premier. En imaginant que les colonnes de chars de l’URSS auraient enfoncé le front il n’aurait resté que peu d’option…

  3. Desty dit :

    En toute chose malheur est bon: si l’hiver nucléaire fait baisser la température de 5°, Greta Thunberg et les Kiribati seront ravis, et 125 millions d’indo-pakistanais meurent, le boomer malthusien Yves Cochet sera heureux.

    • NRJ dit :

      @Desty
      Pas exactement vu que les bombes vont également détruire une partie des ressources. Il y aura moins d’humains mais également moins de ressources. Sans compter les retombées radioactives ? Qqun sait s’il y en a autant avec les bombes h qu’avec les bombes atomiques ?

  4. Ares dit :

    Une étude tout simplement hyper-alarmiste et qui semble peu réaliste. La Tsar Bomba à elle seule semble être bien plus puissante que la totalité de l’arsenal Indien et Pakistanais et elle n’a pas créé d’aire glacière, ni les autres centaines de bombes H qui ont pété un peu partout dans le monde. Le GIEC à depuis longtemps abandonné les « simulations » car impossible de simuler quoique ce soit, de plus pour que le changement soit notable il faudrait des décennies/siècles puisque la terre à absorbée un sacré excédent d’énergie du fait des gaz à effet de serre ( chaque seconde l’équivalent de 4 bombes Little Boy tombée sur Hiroshima).

    L’article est plus intéressant sur les possibles victimes d’une telle guerre et de la suprématie des armements nucléaires dans un monde où les populations sont rassemblées en quelques points seulement. Une preuve que la dissuasion nucléaire ne peut exister qu’avec des moyens conventionnels forts.

    • albatros dit :

      Les russes avaient limité à 57 MT la puissance de cette bombe en ajoutant du plomb à la place d’uranium qui eut multiplié par deux (environ 100 MT) sa puissance.
      A cette puissance de 100 mégatonnes le champignon s’élance tellement haut dans l’atmosphère qu il la perce et créé un effet météorite…
      A priori une gigantesque projection de suies dans l’atmosphère qui y gravite avec la rotation de la terre
      sans compter les retombées radioactives…
      Au final un telle bombe aurait un impact sur la lumière du jour et donc directement sur notre survie.
      Alors 300 bombes à 15 ou 20 KT ou plus, cela semble moindre mais il y aurait des conséquences en terme de baisse importante de lumière du fait de la poussière soulevée très très haut et surtout les retombées radioactives nous toucheraient, c’est plausible.

    • Cricetus dit :

      Ce n’est pas la puissance des bombes qui génère un hiver nucléaire mais la quantité de suie et de poussière généré par les incendies et les explosions. Le point important est donc de savoir au dessus de quoi elles explosent (une ville n’est pas équivalente a la toundra sibérienne).

  5. pas nucléaire dit :

    Comme quoi, l’espèce humaine est toujours aussi immature.

    • GHOST dit :

      pas nucléaire@
      Nous sommes la seule forme de vie sur cette planète capable non seulement de nous suicider avec nos propres inventions infernales, mais aussi de detruire toute la planète.
      Imaginez 100 bombes atomiques en Inde et au Pakistan.. que va-t-il rester de ces deux pays? Pas grand chose! Ensuite, toute la race humaine doit payer les conséquences de la folie de ces deux pays avec moins de soleil, moins de pluie, des contaminations radio-active pour tous le monde. Einstein disait que la prochaine guerre atomique va reduire la race humaine á retourner dans les cavernes pour se proteger des radiations atomiques. !

    • Slingshot dit :

      Le 21e siècle pour l’humanité a beaucoup en commun avec la 21e année de la vie d’un être humain, une sortie de l’adolescence et le commencement des responsabilités.

      • Edgar dit :

        @ Slingshot: bien vu.

      • Yann dit :

        ou l’âge auquel on paie vraiment les grosses boulettes….

      • Jolindien dit :

        Mouais…. 21 ans c’est un peu tard pour sortir de l’adolescence quand même. …
        Et c’est vu par le prisme d’un occidental qui a grandi dans son petit confort (ni voyez pas là une attaque personnellel, car mon petit doigt me dit qu’ailleurs l’adolescence et même l’enfance finissent bien plus tot…

  6. Seb G dit :

    @Ares
    Si la Tsar Bomba n’a pas provoquée d’ère glaciaire c’est parce qu’elle a explosé en altitude et qui plus est dans l’arctique russe. Ici les explosions nucléaires seront dans les grands centres urbains, ce qui provoquera des incendies dantesques par milliers (combustions de matières plastiques et d’hydrocarbure entre autre). Idem pour les centaines d’autres bombes H qui ont toutes explosées dans des déserts ou des steppes ( Nouveau-Mexique pour les U.S.A., Australie pour le Royaume-Uni, Arctique ou Kazhakstan pour l’Union Soviétique, Sahara puis Polynésie pour la France ) du temps des essais atmosphériques. Ne prenez pas les tous les chercheurs pour des imbéciles.
    Lorsque Little Boy a détruit Hiroshima, la combustion des maisons quasiment toutes faites de bois au Japon à cette époque a bien rejeté d’énormes quantités de suie, les précipitations des jours suivants en étaient chargées ( pluies noires ).
    Votre phrase « Le GIEC à depuis longtemps abandonné les « simulations » car impossible de simuler quoique ce soit,… », cela se passe de commentaires !
    Vous avez raison en disant que l’océan a effectivement absorbé 90% de l’énergie excédentaire du à l’effet de serre anthropique et également 90% du dioyde de carbone émis jusqu’à présent ( ce qui provoque son acidification par formation d’acide carbonique), mais c’était sur un siècle et demi, et les émissions ont été réparties un peu partout sur la planète. Et une des craintes majeures des chercheurs et de l’humanité est justement que l’océan en absorbe de moins en moins.

  7. Scipion dit :

    J’ai une question de béotien: Comment se fait-il que les essais nucléaires datant des années 50-60 n’aient pas créé cet hiver nucléaire?
    À l’époque ils n’étaient pas souterrains.

    • NRJ dit :

      @Scipion
      Quand les russes ont fait leurs essais ils n’ont émis qu’ dixième de la puissance potentielle d’une bombe h (ce qui est déjà considérable mais pas comparable à à ce que ferait une guerre nucléaire). Pour les autres pays je ne sais pas.

      • ScopeWizard dit :

        @NRJ

        Les Soviétiques ?

        La Tsar Bomba soit de mémoire 100 mégatonnes prévues au départ revues à la baisse à une explosion de 57 mégatonnes ( ou 58 ? ) « à peine » sur l’ île de la Nouvelle-Zemble le 30 octobre 1961……………

        À comparer avec d’ autres essais US dont Ivy Mike ou Castle Bravo ; Ivy Mike étant le premier essai réussi d’ une bombe H répondant au concept à fusion étagée d’ une puissance dégagée de 10.4 mégatonnes ayant eu lieu sur l’atoll d’ Eniwetok le matin du 1er novembre 1952 , tandis que le second , Castle Bravo , contrairement à Ivy Mike qui était une bombe énorme qui n’ aurait pu être embarquée puis larguée , est le nom de code de la bombe H la plus puissante jamais testée par les USA soit environ 15 mégatonnes d’ énergie dégagée , ce qui représente des centaines de fois Hiroshima ou Nagasaki , l’ essai ayant eu lieu le 1er mars 1954 sur l’ atoll de Bikini ……………

        Contrairement là aussi à la Tsar Bomba , à cause d’ une mauvaise évaluation des conditions météo dont des changements dans la direction des vents d’ altitude , cet essai dont la puissance devait être de 5 mégatonnes mais qui en a en réalité fait le triple , a tourné à la catastrophe et il y a eu de nombreuses retombées radio-actives sur des atolls environnants peuplés situés vers l’ Est alors qu’ elles étaient prévues au Nord voire au Nord-Ouest .

        Des populations locales mais aussi des techniciens ou des militaires ainsi que des pêcheurs se trouvant sur des navires ont été touchés , certains n’ ont pas survécu sans parler de la catastrophe écologique et des millions de tonnes de corail pulvérisées lors de l’ explosion puis dispersées par un effet « aérosol » …………

        De mémoire , sur les 49 essais atmosphériques ou de surface dits « aériens » ayant eu lieu de 1960 à 1974 dans le désert Saharien ( 4 du 13 février 1960 au 25 avril 1961 ) ou sur les atolls Polynésiens de Fangataufa ou Mururoa ( 45 du 2 juillet 1966 au 14 septembre 1974 ) , la France n’ a jamais dépassé les 2 à 3 mégatonnes , les plus puissants sur les 5 d’ au moins 1 mégatonne d’ énergie dégagée et de puissance mesurée datant d’ août et septembre 1968 soit « Canopus » et « Procyon » ……………

    • Montaudran dit :

      Essentiellement car les explosions étaient faites à l’unité.
      Le scénario cité dans l’article c’est l’idée de deux pays s’envoyant 100 bombes de part et d’autres, ce n’est pas le même effet.

  8. Raymond75 dit :

    Il ne faut pas avoir peur : « les-armes-nucléaires-sont-des-armes-pour-la-paix-et-pour-ne-pas-s’en-servir »

    • Tintouin dit :

      Merci Raymond75.
      Je vais mieux dormir cette nuit.
      Mais pour l’instant je me resers un ti’punch. Qui sait, c’est peut être le dernier ? 🙂

  9. Chill dit :

    Une solution au réchauffement global semble t il et en ce qui concerne « la planėte », pas de quoi la détruire, loin de là.

    • Montaudran dit :

      Le vocable « détruire la planète » brut de décoffrage est absurde nous ne pouvons pas encore vaporiser une planète façon Etoile noire/Alderan.
      Par contre gripper sévèrement la biosphère je pense qui nous en sommes tout à fait capable.

      • ScopeWizard dit :

        Je souscris !

        Disons que ce vocable répond parfaitement au « sensationnalisme » journalistique comme à la « démagogie » politique surtout dès lors qu’ il s’ agit de stimuler les imaginations vers l’ effroi ………….

  10. Clavier dit :

    On a la solution au réchauffement climatique …Je vais ouvrir une bouteille de champagne et trinquer à la santé de Modi

    • Castel dit :

      Oui, mais en attendant que cela se termine, un bon petit abri anti-atomique au fond du jardin ne serait peut-être pas du luxe :
      à cause d’éventuelles retombées, vu que dans ce cas, même depuis l’autre bout du monde, le nuage radio-actif pourrait finir par arriver jusqu’à nous, car il serait sûrement très supérieur à celui de Tchernobyl , et rien à voir non plus avec Hiroshima ou Nagasaki….
      Mais bien sûr, on ne le saurait qu’après coup, donc, il vaut mieux souhaiter que ces deux pays n’en arrive pas à cette extrémité !!

      • Jolindien dit :

        « Anti-nuclearisme crasse »
        Mais sérieux qu’est-ce qu’il faut pas lire ses fois…
        Ouais c’est sûr les armes nuke c’est safe, c’est pas destructeur, c’est propre.
        Bref le nucléaire c’est chirurgical quoi… Une broutille..
        Sérieusement Bastemp vous vous relisez? Vous réfléchissez avant d’écrire?

        • ScopeWizard dit :

          @Jolindien

          Je ne sais pas si @basstemp réfléchit , mais vous par contre vous tirez sur vos propres troupes ………….

          Hausse 150 ! 😉

  11. basstemp dit :

    Cet article (rien contre le posteur qui nous le soumet ici bien entendu) moi ça me parait être surtout un sacré tissu d’aneries évaluées avec un gros doigt mouillé que ça ne m’étonnerait pas … En fait j’ai l’impression de revoir cet anti-nucléarisme crasse des années 80 ou l’échange nucléaire entre l’URSS & les USA donnait lieu a une apocalyspe qui en réalité a toujours été extrêmement surévaluée en termes de conséquences climatiques réelles pour la planète alors qu’en fait a cette époque on parlait d’environ 30 000 têtes nucléaires en jeu dans un échange nucléaire maximisé

    Et très franchement : J’ai un énorme doute sur le lien entre 16/36 millions de tonnes de suie émise et les fameux 5°c annoncé en termes de refroidissement immédiat en conséquences directes : Ca pue le doigt mouillé anti-nucléariste des familles mais a des km la …

    Ne serait que 40 millions de tonnes de suie émise en réalité, vous n’avez même pas la quantité annuelle de suie que les simples feux de foret injectent chaque année dans les 2 hémisphères … Peut etre meme pas la moitié ! (chaque années ce sont des milliards de tonnes de bois & plantes qui brulent …)

    Et pourtant … On a pas un tel refroidissement !

    On dirait vraiment la même apocalypse que nous décrivaient les anti-nucléaires affolés dans les années 80, la ou en réalité on sait très bien que déja a l’époque : Ils exagéraient largement les effets climatiques a l’échelle de la planète pour un échange URSS-USA impliquant des milliers d’armes nucléaires

    • Fred dit :

      @ basstemp
      Les particules émises par un feu de forêt retombent assez vite (compter en heures et en jours), car elles ne s’envolent pas très haut.
      Celles émises par une bombe atomique peuvent partir très haut dans l’atmosphère et au-delà, et retombent bien plus lentement (compter en mois et années)

  12. fraisedesbois dit :

    Je sais bien que le sujet est grave, mais quand-même: sont kitsch ces indous (et les pakis, pareils).
    Leurs bahuts avec missiles nuke ressemblent trop à des chariots de la gaypride.
    C’est frappant. Et je sors.

  13. lxm dit :

    Mais vu qu’on vise en priorité les centres de décision et de positionnement des armes adverses, il me semble que si un pays veut lancer une nucléaire, il va lancer la sauce à fond dès le début, pour réduire la réponse adverse en espérant l’annuler.
    Mais ensuite faudra réhausser le classement des grands génocidaires et massacreurs de l’histoire, y’aura de nouveaux noms.
    Mais encore ensuite, détruire la structure de commandement d’un pays va servir à quoi ? faut bien l’envahir sinon il va se reconstruire et répliquer( donc faut envahir physiquement les zones stratégiques adverses et récupérer les armes non détruites), et ensuite on fait quoi d’un pays dévasté où plus rien ne fonctionne et les gens courrent dans tous les sens ou sont brulés, ou meurent de faim et de soif ? c’est une charge phénoménale.
    Mon analyse.. du point de vue d’un pays totalitaire ou fortement militarisé, plutôt qu’envoyer une arme atomique, envoyer un virus chez l’autre( personne ne pourra prouver d’où il vient donc pas de réponse), tout en calfeutrant son pays en attendant aunon de la sécurité sanitaire; la chine pourrait réduire ainsi l’inde en divisant sa population par 2 ou 3, ou visant spécifiquement les zones les plus technologiquement avancées.
    Les pays deviennent des réseaux où, à cause de la spécialisation, il devient toujours plus aisé de repérer les noeuds, les personnes par qui passent les décisions, les bureaux, dès fois ce sera juste un secrétariat, et en cas de guerre, l’agresseur visera ces gens. Alors si des gens « bien placés » dans le réseau commencent à disparaitre, avoir des accidents, cela est potentiellement très grave dans le but de freiner la réactivité. Quand des drones venus de nul part survolaient nos centrales, là aussi le but est de repérer des zones critiques de l’infrastructure électrique européenne pour pouvoir causer un shutdown.
    Quand la corée du nord menaçait dans les années 60/70/80 d’envahir sérieusement la corée du sud, elle creusait des tunnels, et tentait d’envoyer des commandos, pour assassiner les décisionnaires placés stratégiquement dans le réseau de crise, d’ailleurs y’en a eu.
    La guerre nucléaire style ping pong, je n’y crois pas, celui qui prend l’initiative va tenter d’éviter/réduire au max la réplique.
    Quand des gens marchent au pas sur un pont, les ondes se cumulent, et tout vibre( ou jouis, faire l’amour pas la guerre), le concept foireux de guerre bombe après bombe aboutit invariablement à ce qu’un camp balance toutes ses armes d’un coup sauf.. si la zone visée( par chacun) n’appartient à aucun camp( en gros l’europeaurait été sacrifiée entre USA et URSS si la guerre avait eu lieu, jusqu’à rendre la zone contestée inappétissante).

    • Montaudran dit :

      Il n’est absolument pas évidnet que l’Inde ou le Pakistan possède la puissance nucléaire et la précision suffisante pour anéantir la force nucléaire adverse.
      De ce que j’ai compris du scénario proposé l’Inde attaque avec des forces conventionnelles et le Pakistan riposte dans un premier temps avec des armes nucléaire tactique sur les QG et concentration de force. On ne passe pas immédiatement au bombardement anti-cité qui est l’essence de la dissuasion.

  14. Edgar dit :

    « …C’est une bonne nouvelle, car le chantage au nucléaire peut créer des malentendus et susciter la panique », … » En effet. « … a « modélisé » un scénario basé sur une attaque terroriste contre Parlement indien [comme en décembre 2001]. La plupart de ses dirigeants tués, … » … une innombrable quantité de politiciens indiens – faussement désolés – battront alors des mains en disant: « bon débarras, maintenant, c’est mon tour d’y siéger! » (De toute manière, les édifices publiques , en Inde, sont plutôt bien protégés. Les parlementaires n’y passeront pas tous.)

    • Parabellum dit :

      Ça peut arriver notamment avec des fanatiques des deux côtés…mais l Inde approche des deux milliards d habitants…capacite a encaisser une perte de cent millions de morts même dire cela paraît mostrueux…les armes neutroniques qui tuent les hommes mais ne ravagent pas tout sont elles aussi dans les arsenaux de ces pays? L arme démographique est dominante …on ne mesure pas bien dans nos petits pays d Europe ce qu est une entité au delà du milliard d hommes…et avec d autre psychologies et contrôles des massses que chez nous…les réactions ou plutôt l inaction de fond face au terrorisme islamiste ici en dit long sur notre relativisme…macron va t il décorer le jeune policier qui a abattu le terroriste ? Ça sera parlant si c est non..

      • Edgar dit :

        @ Parabellum: pour bien connaître le pays, je dirais que l’effet de masse que produit la démographie du sous-continent indien est une illusion d’optique. Vu sur place, l’individu y a autant d’importance qu’en Europe. La civilisation indienne est LA civilisation de la stratification, division, fragmentation: en castes, en jati, en groupes religieux, en sectes, en tribus, en provinces, en villages, en quartiers… Les réelles inquiétudes de la (petite) majorité hindoue proviennent de la minorité musulmane. C’est pourquoi les mesures de représailles à un acte de terrorisme commandité par le Pakistan viseraient en premier lieu cette communauté: contrôle, répression, expulsion, … Les actes purement militaires devraient se limiter à quelques raids aériens et navals, conventionnels. Il ne faut pas perdre de vue que l’élite politique indienne n’a pas pour origine le milieu militaire. Elle s’en est d’ailleurs toujours méfié. Elle n’en a donc pas les automatismes. La force brute, pour elle, n’est pas la solution à tous les problèmes.

      • tschok dit :

        @Parabellum,

        Non, elle en est loin. Faut pas exagérer.

        Je sais que les gens comme vous ne sont pas préoccupés par la précision des chiffres qu’ils assènent, comme des coups de massue, mais comme les gens comme moi font partie de ceux qui les reçoivent, il m’est possible de vous dire que la modération est une qualité qui est réellement appréciable.

        Cela nous procure une sorte de confort de vie qui peut vous sembler abstraite, mais qui constitue à nos yeux une base de la civilisation.

        Donc, en 2022, on prévoit que les Indiens seront 1,4 milliards. Pas deux. La différence? Plus que la population actuelle de l’Europe. Pas une paille ou une approximation.

        D’ailleurs, vous allez voir que vous aimez vous aussi la précision: votre litre d’essence, vous voulez que je vous le fasse payer 2 euros, ou 1,4 euros?

        Ah! Vous voyez que quand un truc est important pour vous, vous êtes capable d’être très précis.

        Mais si vous voulez me l’acheter 2 euros au lieu de 1,4 euros, sachez que je suis d’accord et que mon porte monnaie sera ravi d’accueillir votre imprécision dans les chiffres.

        • Parabellum dit :

          2022 c est dans 3 ans …j ai écrit 2 milliards car c est la tendance qui dit que l Inde va passer dans les années à venir devant la Chine en nombre d hommes…un conflit dans cette région frapperait des quantités d hommes qui sont au delà de notre échelle nationale ou européenne.

  15. Ion 5 dit :

    Mince, je vais être obligé d’avancer la date de mon Trek au Sanskar et au Ladakh avant qu’ils commencent pour de bon…

  16. Bob dit :

    Dans le scénario proposé, je pense qu’il manque l’envoi de têtes nucléaires indiennes sur la Chine car étant allié du Pakistan, elle interviendrait. En cas d’attaque nucléaire pakistanaise et de risque de destruction mutuelle, l’Inde enverra des bombes H sur la Chine.

    • Ion 5 dit :

      @bob
      Sérieusement? La Chine n’est pas ASSEZ alliée au Pakistan pour risquer un conflit nucléaire avec l’Inde ou quiconque d’autre…

    • Castel dit :

      @ Bob
      Pas sûr, vu que la Chine a pris ses distances avec le Pakistan depuis son soutien appuyé à certains groupes islamistes, et que dans le même temps, on a pu assister à un léger rapprochement avec l’Inde.
      Bien sûr, on ne peut pas parler de renversement d’alliance pour autant, mais je serais étonné que la Chine soit prêt à lier son sort à celui du Pakistan, et je pense au contraire, que, vu la proximité de ces deux états, elle ferait tout son possible pour essayer d’arrêter le conflit par tous les moyens !!

  17. tschok dit :

    Bon, d’accord les gars, c’est une « étude américaine ».

    Les études américaines ont pour but de nous démontrer qu’on a tort et qu’on est des nuls.

    D’ailleurs, la dernière étude américaine sur les études américaines démontre que les Européens ont tendance à se foutre de la gueule des études américaines.

    Maintenant, il est possible que les Ricains disent des choses intelligentes, de temps en temps. Oui, je suis d’accord avec vous, c’est effectivement assez surprenant vu le nombre astronomiques de conneries qu’ils commettent quotidiennement et sur le long terme.

    Mais, il faut bien convenir d’un autre côté qu’ils sont les maîtres du monde et qu’ils le doivent à une culture supérieure (qui, il se trouve, est en partie la nôtre).

    Donc, mon opinion perso sur cette énième étude américaine est une impression qui commence par une envie de curiosité.

    Je pense par ailleurs qu’il n’est pas idiot de vouloir être curieux, puisqu’on parle de 125 millions de morts.

    Tout de suite, formulons un énorme reproche: les Américains ne parlent pas français, or c’est la langue de l’intelligence. Si vous vous exprimez dans une autre langue que le français, vous diminuez vos chances de dire un truc intelligent (oui, grosse crise d’arrogance française en cours).

    Disons le tout de suite: cette étude américaine n’est disponible que dans une langue, l’américain, qui est la langue de la facilité, de la consommation, des bulles spéculatives et des marées noires bénéfiques, de l’après moi le déluge.

    Est-il encore possible de dire des choses intelligentes en américain, alors que – et toutes les études américaines le hurlent – Trump a été élu avec 600 mots de vocabulaire, ce qui le met à peu près au même niveau qu’un jeune de banlieue ou qu’un lepéniste.

    Et si on exigeait des Américains qu’ils traduisent leurs études? On leur dit: ok, on vous comprend, mais on vous demande autre chose: le dire dans notre langue.

    Les 125 millions de morts que vous amenez dans la conversation, dites-le nous en français.

    Mais surtout, il faudrait qu’ils le disent en pakistanais et en indien. Les morts, c’est eux, après tout. Pourquoi ils nous en parlent à nous dans une langue qui n’est même pas la nôtre? Les 125 millions de morts dont on parle, faudrait peut-être leur dire dans une langue qu’ils comprennent.

    C’est bizarre comme façon de procéder, je trouve.

  18. Degourba dit :

    Bah, si ces deux pays decidaient de se vitrifier ca sera une bonne chose. Au moins une grande partie des souteneurs des djihadistes seront rayer de la carte et un grand pays pollueur réduit a sa plus simple expression c’est-à-dire moins de population.

  19. ScopeWizard dit :

    C’ est « marrant » , mais ce genre d’ étude qui s’ apparenterait bien davantage à une « estimation » a été faite plusieurs fois , notamment lors des années de Guerre Froide en prenant en compte plusieurs scénarios et autant de protagonistes potentiels …………

    Tout le monde avait d’ ailleurs l’ air de royalement s’ en foutre , m’ enfin à part ça …………

    Donc , celle-ci est toute nouvelle …………. alors c’ est parfait .

  20. Robinson dit :

    Le sida ça marche pas, l’ébola ça marche pas, alors…