L’armée russe dit avoir abattu près de 60 drones en Syrie depuis le début de cette année

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

34 contributions

  1. Lagaffe dit :

    L’utilisation massive de drones au moyen-orient et en afrique est assez préoccupant. Entre ceux fabriquer sur place et ceux acheter à la Turquie ou à la Chine, c’est une moyen de contrer la supériorité aérienne de son adversaire.
    En Libye, le maréchal Haftar s’est procuré des drones Wing Loong de fabrication chinoise auprès de son principal allié, les Emirats arabes unis. En face, le GNA s’est tourné vers Ankara, qui soutient de moins en moins discrètement ses forces, pour s’équiper de drones turcs de type Bayraktar. Depuis, l’objectif de chaque camp a été de détruire les drones de son adversaire et leurs centres de commandement. Ainsi, les forces du maréchal Haftar ont mené à plusieurs reprises des raids aériens contre l’aéroport de Mitiga, le seul fonctionnel de la capitale libyenne mais actuellement fermé, affirmant à chaque fois viser des drones turcs ou le centre de commandement de ces appareils.

  2. Plusdepognon dit :

    Je me demande si mos « flingues à drones  » présentés au 14 juillet sont efficaces contre ces engins.
    https://youtu.be/N1z9oWR22kI

    Ils s’amusent beaucoup les iraniens, mais il faut dire que les erreurs américaines y sont pour beaucoup :
    https://youtu.be/EC5pZ1NQe44

  3. jyb dit :

    sans oublier le s350 vityaz dont je parlais hier et qui a connu son baptême du feu en syrie début avril 2019.

    • Auguste dit :

      Hors sujet,mais à peine…
      MBS a fait abattre (c’est ma version) le garde corps de son père.Il est pressé de prendre sa place.Vous allez voir qu’il est capable d’éliminer son père.Sa mère il l’a déjà mise en résidence surveillée.Il craint un coup d’état,il s’énerve.

    • Dresde dit :

      Dans quel circonstance le S350Z a fait ses preuves en Syrie?

      • jyb dit :

        @Dresde
        J’ai écrit « connu son baptême du feu » ce qui est un peu différent de « faire ses preuves ». Ce système est déployé sur une base syrienne au nord ouest d’hama. Cette base a été attaqué ( 20-25 avril ) durant une contre offensive des djihadistes d’Idlib.

      • vrai_chasseur dit :

        @Dresde
        Déployé à Masyaf dans la province du Hama en Syrie, testé contre des drones, apparemment avec un bon score.
        Contrairement au Patriot US, purement anti-balistique, le S350E est plus polyvalent, il est anti-balistique et aussi anti-aérodynamique (drones et autres objets volants basse altitude).
        NB : le Vityaz est le S350E, pas S350Z.
        autre NB : le missile utilisé par le S350E et le S400, le 9M96, est le même que celui utilisé par la Corée du Sud, le Cheolmae-2. Ce pays a en effet développé son missile antiaérien KM-SAM avec l’aide du bureau d’étude Fakel de Almaz-Antey, la société russe qui conçoit et fabrique les S350E et S400. Laquelle a fait un copier-coller.
        Donc pour savoir comment fonctionne un S400, demander aux sud-coréens.

        • Dresde dit :

          Merci pour ces précisions ! Je savais déjà que les Russes ont beaucoup aidé les sud coréens sur certains systèmes AA

        • jyb dit :

          @vrai-chasseur
          – non, pas tout à fait. on a vu récemment que ce n’est pas la batterie mais les moyens de detection qui sont cruciaux, et là, les russes brouillent les cartes ou du moins ils testent plusieurs stations radar dans leur « laboratoire » syrien (sachant que la station « native » du s350 n’est pas déployée en syrie « à priori »)

        • jyb dit :

          @dresde
          @vrai-chasseur
          êtes vous sûr que le « score » est imputé au s-350 ? parce que sur cette base on trouvait des sa-6, des pantsir, des tor, et des s-300…( ce sont les tor-m2 qui auraient intercepté les drones)
          On « trouvait » parce que depuis, il semble que des s-400 soient arrivés.

  4. Yannus dit :

    Il n’y a pas 36 points d’entrée pour les pièces détachées de ces drones pas plus qu’il n’y avait 36 possibilités pour l’EI de vendre du petrole

  5. Frédéric dit :

    Des F-16 turques ont abattu aussi un drone non identifié a la frontière syrienne ce dimanche.

  6. aleksandar dit :

    Chaque Système Pantsir est pourvu de 2 ZSU 23 avec suivi des cibles par radar et direction du tir idem.
    Idéal pour les drones en approche finale de 2.5 km à 200 mètres.

    • Montaudran dit :

      Je suis un petit peu étonné, le Pantsir et le ZSU 23 sont deux systèmes différents, le premier successeur du second. Si les russes estime qu’il faut accompagner le Pantsir par un matériel des années 60, c’est un sacré désaveu.

      • Dresde dit :

        Ancien ne veut pas forcément dire non approprié! Ils ont peut être une bonne raison de les faire cohabiter

      • Harambe dit :

        Je ne pense pas que ça soit un désaveu mais plutôt une bonne utilisation des moyens disponibles.

        Pourquoi utiliser des missiles (cher) depuis un Pantsir pour détruire des drones lowcost quand un ZSU 23 peut faire la même chose avec quelques obus.

        C’est comme quand tout le monde ici sur ce site critique l’utilisation des rafales/f35/etc contre des colones de pickups au désert alors que des mirages/a10/etc aurait très bien pu faire le travail pour moins cher…

        • TINA2009 dit :

          Bsr HARAMBE !

          Pertinentes réflexions !
          Encore …. Encore…. Et sans aucune modération, sans aucune retenue… Sans aucune peur!!!
          Bravo!

    • Pravda dit :

      Tout à fait, le pantsir est le plus approprié pour traiter une menace multiple peu repérable à longue distance. Par contre ce sont des 2A38M de 30mm à obus à fragmentation.

  7. Plusdepognon dit :

    Puisque c’est un sujet sur ce qui vole:
    http://www.defens-aero.com/2019/09/baccarat-2019-alat-entraine-aerocombat-cadre-multinational.html

    Un peu hors sujet, mais ce sont de jolies photos.

  8. GHOST dit :

    DENEL AFRIQUE DU SUD

    Discretion totale de l´Afrique du Sud dont la technologie des drones se retrouve en Algerie ou dans certains pays Arabes du Golfe si pas dans l´Asie du Sud Ouest… La Syrie est un terrain d´essaye pour toutes les technologies militaires. Ces entreprises militaires du genre Denel tentent de tester leurs technolgies « in live » face á la Russie.

  9. Dresde dit :

    Je m’interroge aussi sur la chaîne de production de ces drones « sophistiquées » ! Encore l’Iran a la manoeuvre!?. Le Pantsir semble bien avec ses canons pour les abattre avec une grande cadence de tir.

  10. Plusdepognon dit :

    Il y a eu un attentat en Somalie contre les USA:
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/09/30/somalie-20500.html

    Nos ennemis sont des fanatiques, mais ne sont pas si pressés que ça de voir leurs vierges…
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/05/17/au-nord-du-mali-l-operation-barkhane-face-aux-mines-artisanales_5463181_3212.html

    Ce sont peut être des bricolages (drones, ied, vbied), mais ça marche.

  11. guillaume dit :

    J’ai un peux de mal à comprendre l’utilisation du mot « drone ». C’est à la mode, mais cela veut dire tout et n importe quoi.

    Pour moi un drone, cela peut etre aussi simple qu’un petit quad de course.
    Avec 4 esc, 4 moteurs et un firmware oppen source. Betaflight ou autre que l on programme sur chrome…
    Par exemple:
    https://www.banggood.com/9_4g-30_5x30_5mm-Omnibus-F4-Flight-Controller-AIO-OSD-5V-BEC-and-Current-Sensor-p-1226610.html?rmmds=buy&cur_warehouse=USA
    (De St micro)

    On peut deja faire pleins de choses super cool avec un f4 à 20E et un module gps à 10E, et un fer à souder. A la portée de n’importe quel enfant, ou grand enfant comme moi, faisable en quelques heures dans son salon.

    En fait, on appelle cela un drone uniquement a cause de son contrôleur de vol qui stabilise la plateforme.
    Du coup, un beau BF109 en balsa avec un stabilisateur type AS3x rentre aussi dans la catégorie drone.

    Mais un drone peut aussi etre un drone MALE, à plusieurs centaines de millions d euro.
    Ou tout simplement un missile? Un missile c’est un drone… Non?

    Peut importe le mot en fait.

    Donc, nos militaires n ont pas peur d un missile, par contre, un avion rc, ou une aile volante en contre-plaqué en avec un contrôleur de vol à 20E, chargé d un explosif, ça, c est une nouvelle menace?
    En effet, ils ont un sacré problème. Parce-que je vois mal comment ils peuvent contrôler la circulation de composants électroniques que n importe qui peut commander sur internet.

  12. Paul Bismuth dit :

    Bon, un peu comme le Brexit, sauf que là il s’agit de rapatrier les terroristes en Europe, il faut bien bourrer le mou des gens à la télévision :
    https://youtu.be/qUtF7KQ3Svc

    Il y a peut-être des bricoleurs dans le lot.