CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Novadem annonce le déploiement des mini-drones NX-70 de l’armée de Terre sur un théâtre extérieur

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

10 contributions

  1. lxm dit :

    Plus on va démocratiser un outil( descendre du niveau décisionnel du corps d’armée au groupe de combat ou même du soldat individuel) et plus on sera tenté de créer une nouvelle fonction, un nouveau rôle de soldat spécialisé pour les drones ou la technologie des ondes, de l’électronique. Le petit drone sera t-il plus lié à la reconnaissance ou au support, sera t-il transporté partout ou lié à une base, y’aura des débats, des modifications en fonction des retours d’expérience.

  2. Thaurac dit :

    Il y a bien un spécialiste des transmissions déjà, alors pourquoi pas, peut être peut il faire les deux, image en plus?

  3. Max dit :

    lol de profil on pourrait croire (sans le titre de l’article bien sûr) à une nouvelle mouture sport du PGM Hécate II …

  4. Frédéric dit :

    En effet, on peut intégrer le micro drone comme senseur déporté pour tirer des missiles antichars :

    http://forcesoperations.com/dsei-2019-le-point-sur-le-missile-mmp/

    C’est, finalement, le concept Lynkeus présenté au salon SOFINS, qui associe le missile MMP au microdrone NX70 de Novadem, déployé depuis peu sur Barkhane. L’idée sous-jacente, c’est que le chef d’équipe puisse récupérer les données récoltées par le drone, les traiter et les intégrer pour pouvoir réaliser des tirs hors de la vue directe (BLOS). L’assimilation d’un tel concept d’emploi n’est néanmoins pas à l’ordre du jour au sein de l’armée de Terre. Il faudra au préalable dépoussiérer la doctrine actuelle pour « arrêter de vouloir tirer un MMP comme un missile Milan ». De fait, la notion de tir BLOS induite par le projet Lynkeus reste davantage perçue comme étant du ressort de l’artillerie, et non des sections d’appui de l’infanterie.

  5. Plusdepognon dit :

    27 systèmes (composition: de deux micro-drones, d’un segment sol et du soutien technique associé = 55 drones ? ):
    https://www.air-cosmos.com/article/bourget-2019-le-ministre-des-armes-slectionne-le-drone-nx70-10359

    Je dois être fâché avec les mathématiques.

    Pour apporter de l’eau au moulin de « Frédéric »:
    http://www.apps-drones.com/mbda-et-novadem-s-associent-dans-la-designation-de-cibles-122175

    Peut-être que l’infanterie n’aura droit qu’au « black hornet » comme les britanniques :
    http://www.apps-drones.com/l-armee-britannique-commande-des-drones-black-hornet-122713

    Question drones, les USA avec leur budget ahurissant sont hors catégorie:
    http://www.apps-drones.com/nouvelle-commande-de-drones-pour-l-us-army-125987

    Pour les drones tactiques, les USA auront ceci:
    http://www.apps-drones.com/corps-de-marine-finalisation-des-livraisons-de-rq-21a-blackjack-124899

    Parmi les pays livrés, la Pologne (le Canada et Oman). Et il n’a pas besoin de piste pour décoller (je dis ça, je dis rien…).

    • Frédéric dit :

      @plusdepognon 27×2 = 54 plus le prototype à la DGA = 55 🙂

      • Plusdepognon dit :

        @ Frédéric
        Merci^^ . Je l’avais pas celui-là.
        Je croisé quelques personnes qui y bossent. L’ambiance est très spéciale.

  6. Vivo dit :

    Lol, il faut sérieusement que l’armée arrête de se faire du mal en comparant constamment le DJI Mavic Pro, qui est un drone grand public, avec le NX-70 qui coute 74 000 euros l’unité Purée, l’équivalent de pratiquement 5 Twingo (4 000 kgs vs 1kg)
    Imaginez lorsque l’un d’eux sera HS, çà va faire très mal au portefeuille, croyez moi, surtout par les temps qui courent.

  7. TINA2009 dit :

    Bsr à Tous et à Toutes !

    Attendons et Voyons …
    Pour ma part , je croise les doigtspour le RETEX de cet outil soit performant.

    A bientôt…

  8. Plusdepognon dit :

    Et dans l’armée de l’air aussi, les drones posent des questions sur l’organisation et la RH:
    http://www.defens-aero.com/2019/09/formation-pilotes-armee-air-modernite-retards.html