CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

Les trois frégates légères furtives « rénovées » resteront-elles en service plus longtemps que prévu?

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

78 contributions

  1. breer dit :

    Vivement les navires entièrement recyclables …..

    • Clavier dit :

      Nos amis Indiens recyclent parfaitement …sinon il y a aussi les Pakistanais !

      • Fred dit :

        @ Clavier
        … Et les Chinois qui ont même transformé un casino flottant en porte-avions :o)

        • Vivo dit :

          @ Fred
          Comment dire…, depuis ce premier porte-avions, qui a failli devenir un « casino »(c’était une ruse, j’espère que vous l’aviez compris), la Chine construit l’équivalent de la flotte française tous les 3 ou 4 ans, et que du neuf s’il vous plait, pas de rénovation ou rafistolage.
          Eh oui, la bas en Chine, ils n’embauchent pas de Valerie Damidot ou Stephane Plazza, que des vrais ingénieurs :o)

        • Stoltenberg dit :

          Un porte-avions en casino et puis un casino en porte-avions 😉

  2. Barfly dit :

    Si nous avons un minimum d’ambition, le format à 18 frégates est primordial pour l’avenir de notre marine.
    En plus les classe La Fayette ont certains atouts, on ne peut les brader comme ça.

    • NRJ dit :

      @Barfly
      Après les Lafayette ne sont même pas des frégates de premier rang. Elles le sont devenues pour satisfaire sur le papier les ambitions du Livre Blanc. Mais en soit elles ne valent pas les Fremm. Elles n’ont pas de vraies capacités contre les sous-marins (ça change avec l’arrivée d’un sonar, mais c’est limité et il faudrait qu’elles puissent envoyer des Mu90).

      Niveau anti aérien ce n’est pas mieux. J’espère qu’a terme elles enverront les Aster 15. Mais ces frégates ne sont pas faites pour l’anti aérien long portée, qui reste réservé aux FREDA et aux Classe Horizon.

      • Barfly dit :

        Oui je sais qu’elles n’ont pas les mêmes capacités que les Fremm ou les Horizons mais avec leur modernisation elles pourront remplir plus de missions, c’est toujours bon à prendre.

    • batgames dit :

      ces dirigeants qui se succèdent sont tous atlantistes et Pro OTAN vous n’avez toujours pas compris qui vous dirige…ce sont des traîtres …depuis Giscard ,déjà que c’était pas brillant mais alors le Sarko nous a fait passer dans l’autre dimension pour réduire notre armée ….par contre il a voulu sauver des banques qui avait jouer avec le feu de la spéculation et des Subprimes …15 milliards là il les a trouvé ….nous sommes pas indépendant ,notre dissuasions nuc c’est du flan ,on a pas assez de sous marins en patrouille pour être crédible ..je pari que les amerloques les suivent à la trace et les russes aussi ..vu les kilométres de côtes que nous avons ,vu les liens de la Francophonie ,nous devrions avoir une marine triplé en Nombre de vaisseaux de ligne et au moins 4 porte avions plus 4 porte hélicoptères d’assaut amphibie .

  3. garof 21 dit :

    passer du crotale d’une porté de 8.5 km tout temps au mistral de 5 km c’est une régression!

    • Pierre dit :

      Je me suis fait la même réflexion. C’est même 11km pour les dernières évolutions du Crotale terrestre…

      • NRJ dit :

        Il aurait fallu installer des postes de missiles Aster 15 (voir Aster 30 si possible). C’est ce qui a la meilleure portée et le plus apte q détruire des missiles ennemis.

        • Patatra dit :

          Et on les mettrai ou? Dans la remorque ?

          • sonata dit :

            Sur la plage avant, dans l’espace réservé pour à la construction. D’autres questions ?

          • NRJ dit :

            Il y avait des rampes faites exprès pour les installer sur les frégates Lafayette. Cette installation n´a finalement pas eu lieu à cause des réductions budgétaires. Quoi que soit l´utilisation qu´on a finalement fait de cet espace, on peut supposer qu´il ne devrait pas être trop difficile de le convertir pour son utilisation initial…

          • Delta dit :

            Dans l’espace prévu pour cet usage à l’origine et jamais utilisé (derrière le canon)…

          • Fred dit :

            @ Patatra
            Les frégates singapouriennes de type FLF (et même légèrement plus légères que les françaises), emportent des Aster 15 et 30 …

    • Skylark dit :

      Oui mais quelle utilisation pour le Crotale? L’antimissile de manière quasiment exclusive, n’importe quel aéronef n’est pas assez stupide pour faire un survol à basse altitude sur une frégate, les distances d’engagement sont beaucoup plus longues aujourd’hui et n’importe quelle avion peu passer à 10km au dessus de la dite frégate sans se soucier guère du Crotale.

      En passant au Mistral on garde cette capacité tout en doublant le nombre de missiles sur rampe et en réduisant les coups.

      • Fred dit :

        @ Skylark
        Mais moins de missiles embarqués au total (18 Crotales en cale). Quoique, en sera-t’il peut-être de même pour les Mistrals ? On ne nous dit pas tout ;o)

        Ceci dit, il aurait été couteux de mettre à jour les Crotales, bien que les saoudiens auraient été preneurs, semble-t’il ; pour un système qui fait plus ou moins doublon.

    • John dit :

      Tout dépend de l’efficacité… Si le mistral est plus efficace malgré la différence de rayon d’action, c’est une progression

      • Patatra dit :

        Bonne question !
        Je crois que le crotale naval n’a pas d’autodirecteur, ce qui fait qu’il ne peut évoluer seul après le tir, contrairement au mistral, qui peut-être, même doit avoir une capacité accrue contre les missiles.

    • Blondin dit :

      il y a de la place pour des Sylver sur la plage avant il me semble… ça serait certes coûteux mais autrement plus efficace ! car les Mistral, c’est vraiment que pour de l’autodéfense de derniers recours… et est ce vraiment efficace face à un missile anti navire type SS-N-25, Harpoon ou meme un supersonique ?
      Sinon, il serait intéressant d’augmenter le nb de FDI en passant à 2 lots de 5, avec pour le second la version allongée, histoire d’installer 16 silos en plus, et du A70 tant qu’à faire, quitte à n’y mettre que des Aster 15, ou rien du tout, mais si besoin, on peut les remplir avec de l’Aster 15/30 ou des Mdcn. Qui peut le plus peut le moins et c’est en place dès la construction ! le coût des lanceurs et leurs installations ne doivent pas être si exorbitants que ça, enfin je suppose, d’autant plus avec une série qui passerait de 80 à 160. Et avec un 2nd lot de 5 on peut avoir un vrai effet série, notion que semble ne pas bien connaitre certains décideurs…

    • Some1 dit :

      C’est complètement faux. Le crotale est un système plus que vieillissant avec une architecture à l’exact opposé des standards actuels (écran de minitel, soit disant «  » »tactile » » ») , pouvant être brouillé, et bien moins manœuvrant qu’un mistral. C’est bien simple, lors des tirs d’exercice du mistral la fusée est inhibé pour ne pas exploser à proximité de la cible et ne pas les gaspiller. (une cible ça coûte aussi de l’argent.) Mais c’est sans compté la précision du mistral qui fait but 90% du temps. Les installations nécessaires sont également bien moins importantes pour le sadral car on se sépare de toute la composante « Rampe » pour le rechargement. (pas besoin pour le sadral, avec 6 missiles par affut. Avec 2 affuts vous avez donc plus de missile que le crotale tout en pouvant traité plus de menaces en même temps.) Et j’aurai bien plus confiance dans l’installation sadral qui est bien plus fiable que celle crotale.

      Et pour info j’ai bossé sur les deux systèmes.

  4. Hugues dit :

    Le choix de la première,troisième et quatrième de la classe lafayette me laisse songeur.
    Sachant que cette année 2019 la marine va percevoir 48 missiles aster 30
    Les Frégates Surcouf et guepprate sont peut-être sur les rangs pour une modernisation en défense aérienne en reprenant les éléments de la Frégate Cassart désarmée qui avait un excellent radar Smart
    Une remise à niveau pour un coût maîtrisé.
    Voilà

    • Math dit :

      Aster sur les La Fayette, c’est possible?

      • sonata dit :

        De base oui, l’espace était prévu pour sur la plage avant (16 silos je crois). Mais la nature ayant horreur du vide, depuis, cet espace a été aménagé pour d’autres usages (de mémoire, il me semblait avoir lu quelque part que le volume laissé libre a été récupéré pour améliorer les conditions de vie de l’équipage. Mais franchement pas sûr).

      • Hugues dit :

        Oui sur la plage avant devant le canon de 100 il y a la place pour au moins 16 silver après réaménagement la place a du être squattée la marine à horreur du vide
        Cordialement Hugues

        • TINA2009 dit :

          Cette modernisation de « mi-vie » ( à confirmer) est insuffisante.
          Synthétiquement :
          – Un système de sonar de coque THALES de KINGKLIP pourrait être un choix intéressant.
          – Cependant , en l’absence de sonar de coque et/ou d’ALR, on se retrouve dans la configuration des A69… Il nous faut un système de sonar de coque . Un CAPTAS basique ( CAPTAS 1) constituerait un équipement complémentaire de moindre coût.
          – Enfin , 1 sonar sans armement offensif , c’est incohérent . A minima, 2 lanceurs double de MU90 doit être parti prenante dans cette modernisation  » à mi-vie ».

          Pour le reste, j’ajouterai :
          – 3 Systèmes NARWHAL – comme que les Types FORBIN – , compte tenu de la capacité de ce système à fonctionner de manière automatique/ au système de défense principal du navire. Gyrostabilisé, le canon télé-opéré de Nexter dispose d’une fonction de poursuite automatique couplée à un télémètre laser. Conçu pour la lutte contre les menaces asymétriques, le Narwhal offre, selon le groupe français, une grande précision quelles que soient les conditions de mer, une puissance de feu bien supérieure à des systèmes de 12,7 mm et une capacité de réponse dans la frappe quasi-identique à du calibre 30 ou 40 mm. Disposant de sa propre conduite de tir et d’un ensemble de caméras jour/nuit (TV/IR), le Narwhal peut fonctionner en mode totalement automatique. Il est contrôlé par un opérateur depuis un poste dédié ou via une console intégrée au système de combat du bâtiment porteur
          – Le remplacement du canon de 100 mm par un canon OTO BREDA de 76 mm, doté du système STRALES , et de stocks conséquents de 3 types de munitions aussi différentes que complémentaires dans leurs rôles respectifs – dont la dernière munition dénommée VULCANO, dont le développement en cours sur le Canon 76MM, dotera bientôt ce système de capacités contre des cibles terrestres et navales relativement dissuasives et crédibles pour les 20 prochaines années. En revanche, cela suppose un volume de stocks conséquent de ces 3 différentes munitions pour tenir 3 conflits simultanés – Haute, moyenne et basse- sur une durée minimale de 5 ANS. Pour ceux qui ont vécu le rôle de la Frégate COURBET en Libye contre des positions, cette configuration modernisée du même rôle et du même type de mission par une FLF modernisée m’apparaît primordial.

          ENFIN, ENFIN … ENFIN… Une modernisation à MI-VIE de 3 FLF est incohérente et insuffisante en quantité … Aucune frégate ne dispose du don d’ubiquité. Aussi , il nous faut exerçer l’option de modernisation des 2 dernières Frégates. IL NOUS FAUT , en dotation modernisée , de la totalité des FLF.
          PS : Personnellement , ces FLF ne seront jamais des Frégates de 1er rang. En revanche, ce seraient des excellentes frégates modernisées, pour remplacer 5 des 6 frégates de type PRAIRIAL, certes , avec des autonomies moindres, qui nécessiteront des dotations et infrastructures de compensation…

      • NRJ dit :

        @Math
        Les Lafayette étaient prévues avec des rampes d’Aster initialement. Mais les contraintes budgétaires en ont décidé autrement. Elles sont cependant toujours capables de les accueillir.

        • Math dit :

          Ça rendrait les navires nettement plus puissant (sonar, radars, missiles…) manquerait plus qu’une torpille lourde et on gagnerait pleins de bateaux utiles en un rien de temps…

    • Dans le Bayou dit :

      Les radars SMART (avec une forte puissance d’émission) ont besoin d’un refroidissement à l’eau froide (~ 5/10°c) pour fonctionner, un « chiller » dans le jargon technique.

      Ce type d’équipement de refroidissement est absent des FLF. Il faudrait donc revoir les aménagements internes de ces frégates pour installer ces équipements (conduites d’eau et usine frigorifique).

      Cet aspect peu visible mais éminemment important fera monter le prix d’une modernisation en obligeant à modifier fortement l’architecture interne du bâtiment.

  5. Tintouin dit :

    En synthèse, nous devons nous préparer pour du combat haute intensité, que ce soit sur mer ou dans les airs.
    Assurer la résilience de nos forces dans ce contexte suppose de disposer de la quantité en plus de la qualité.
    2 raisons à cela:
    1- nos équipements même de pointe n’ont pas le don d’ubiquité.
    2 – en cas de conflit de haute intensité, il faut s’attendre à des pertes, et il est plus facile de compenser des pertes avec 18 frégates qu’avec 15.

    Du bon sens en somme.
    Soit on veut gagner la prochaine guerre et on se donne le budget, soit on se prépare à la soumission et/ou la collaboration.

    • John dit :

      N’est-ce pas le rôle de la dissuasion d’éviter un combat de haute intensité?

      • Math dit :

        Quand tout le monde a les mêmes arguments, ça ne fonctionne plus aussi exactement. On se tient sur le haut, tapons au milieux ou en bas. Qui riposterai à la perte d’un ou 2 bateaux par une frappe nucléaire? Quand la menace est hors de proportion par rapport au dommage, ça peux fonctionner, mais c’est pas top top non plus.

      • revnonausujai dit :

        l’exemple des ex -forces françaises en Allemagne démontre le contraire; c’est après le combat de haute intensité (et l’enfoncement des défenses alliées) que, le territoire national directement menacé et nos intérêts vitaux engagés, la dissuasion aurait joué.
        dit autrement: si vous gagnez la bataille conventionnelle , on vous nuke, si on en reste à un match nul, ce n’est pas la peine de gaspiller hommes et matériels pour si peu !

      • Albatros24 dit :

        la dissuasion est celle de ne pas envahir le territoire français. C’est le message qui avait été passé aux russes durant la Guerre Froide, la France est un glacis. Cela supposait même de les utiliser en retombée sur le territoire de la RFA, en plein sur les corps mécanisés rouges. Cela a sans doute pesé dans la balance dans la dissuasion entre Est et Ouest.
        De plus la France a développé ensuite des missiles à moyenne portée Pluton (un missile sur un chassis d’AMX30) mais surtout Hadès qui est un Pluton modernisé et de plus longue portée. Ces derniers sont des missiles à moyenne portée sur camion, assez difficiles à repérer du fait que les lanceurs sont des semi remorques bâchés. Genre de semi remorques justement très présents sur nos autoroutes nationales…et surtout aujourd’hui en semaine.
        http://www.maquetland.com/article-phototheque/2097-missile-sol-sol-hades-draguignan

        • Albatros24 dit :

          Plus jamais de juin 1940 en quelques sortes…
          Reste à voir si nos énarques nationaux auraient les coronès de les utiliser, ça…car les Hadès permettent de détruire des corps blindés mécanisés qui ont enfoncé nos lignes en Allemegne (ou en Pologne ?) mais n’ont pas la portée pour détruire des villes. Les Hadès sont un peu comme des armes nucléaires « conventionalisées » et avant le déclenchement de l’apocalypse

        • Albatros24 dit :

          Evidemment le Hadès n’a jamais été très populaire chez nos voisins d’Outre Rhin…mais il a joué son rôle face à l’Armée rouge.
          il pourrait à nouveau être remis au goût du jour et promené si besoin dans l’Est de l’Allemagne dans le futur plus ou moins proche.

  6. xxx dit :

    J’espère qu’ils achèteront plus de corvette gowind, ce sont de super outils. on dirait des petites fremm. et elles ont de quoi mordre.

    • NRJ dit :

      @xxxx
      C´est marrant notre incapacité à mutualiser nos armes de guerre. Pendant la guerre froide il avait fallu attendre les années 1980 pour remplacer le tryptique pistolet-mitrailleur / fusil-mitrailleur / fusil à verrou. Jusqu´en 2003 on imaginait les hélicoptères Tigre sous le duo HAP / HAC puis HAP / HAD avant d´enfin accepter de ne mettre que le HAD en ligne. Pour la marin, on a bien voulu standardisé notre flotte avec le programme FREMM qui remplacerait les frégates anti aériennes de classe Horizon, les avisos, les frégates Lafayette, les frégates anti sous-marines (classes Tourville et George Legues) et les avisos.

      Finalement on a réduit (pour des bonnes ou mauvaises raisons) le nombre de FREMM. Puis on a lancé le programme FTI pour assurer du travail à Naval Group. Finalement on garde aussi 3 frégates Lafayette comme le montre l´article. Et cela avec les 2 autres frégates anti aériennes de classe Horizon. Et vous voulez rajouter en plus des corvettes Gowind ?

      • sonata dit :

        Petite erreur dans votre commentaire. Les FREMM n’ont jamais eu vocation à remplacer les Horizon. Mais celles-ci étaient censées être au nombre de 4, ensuite réduites à deux pour raisons budgétaires, les deux supprimées devant alors être remplacées par des FREDA.
        De base, la flotte française de premier rang était supposée comprendre 4 Horizon et 17 FREMM.

  7. Titi dit :

    Si on pouvait récupérer les tubes lances torpilles des frégates ASM désarmées pour doter ces 3 frégates Lafayette ça serait un vrai plus.de même quelques-un sait si ces frégates conserves les gatlins qui ont été installés il y a quelques années déjà ?

    • sonata dit :

      heu… sauf erreur, aucun navire français n’est équipé d’armes du type CIWS… Ce qui est dommage d’ailleurs.

      • Pour Info dit :

        Ce ne sont pas des « gatling CIWS » mais des « gatlins M134 » pour une défense très rapprochée en mer-mer.
        Si mes souvenirs sont bons elles sont en dotation tournante car il n’y en a pas assez pour équiper tout le monde. Donc du léger mobile. A priori ça devrait rester, sauf si un comptable a trouvé que ça bouffait trop de muns.

        • Sblurb dit :

          C’est sûr avec une M134, ‘faut pas demander trop d’économie sur les boîtes de 7.62mm. Ou alors repasser à l’ANF1 ou à la Mag 58 dare-dare …
          On espère juste que la « dotation tournante » n’est pas trop riquiqui une fois les besoins des Commandos, du PA CDG, des BPC traités ^^
          Un CIWS pour la plupart des systèmes est disponible en 20, 23 ou 30 mm du fait de la portée … ce sans parler du 40mm CTA qui peut être utilisé en DCA, mais ne répond pas au même concept de saturation.
          Sauf erreur, la plupart des frégates UK et néerlandaises en sont équipées…

    • Fred dit :

      @ Titi
      C’est sûr qu’une torpille décolle plus vite qu’un hélico … Au temps où ces frégate n’avaient pas de sonar, cette absence était justifiée, mais maintenant ?
      Les FLF singapouriennes (de tonnage légèrement inférieur) en ont, les saoudiennes aussi (mais 1000 tonnes de plus) [à noter que les deux ont des sonars remorqués]

  8. floco dit :

    Pourquoi ne pas dédier, à demeure, les deux FLF non rénovées sur notre zone économique Pacifique.

    • ClémentF dit :

      Il ne s’agit pas que du nombre de bateaux, mais aussi des équipages, et on essaie de limiter si j’ai bien saisi.

  9. Lakolo dit :

    Relever la trame « Frégates » mais quel arbitrage est proposé ? Tout le monde sait que la maîtrise des mers est primordiale mais alors, il faut proposer des choix: étalement, repousser le PANG (au fait, pourquoi avoir 2 PA?), poursuivre la mise en place des double équipages sur FREMM (permettant d’avoir plus de frégates en mission).
    Pour le commun des mortels, il faut bien penser que plus de frégates, c’est plus de quais, plus de RH, plus de missiles etc… en gros, derrière le premier montant annoncé aux Français, en fait c’est presque du « x2 .
    Proposez donc des solutions et des arbitrages sans aller chercher dans la gamelle des autres armées.

    • Czar dit :

      Et pendant ce temps à Vera Cruz…

      la France va consacrer 2 MILLIARDS d’euros rien que cette année, à la gestion des soi-disants « mineurs isolés » de 30 ans.

      « C’est pas grave c’est l’État qui paye » François Hollande, « homme d’État » (du moins si j’en crois le Larousse)

    • Royal Marine dit :

      Plus de quais? Mais ils existent déjà, aussi bien à Toulon, qu’à Brest… Et sont presque vides aujourd’hui!
      2 équipages? Oui. Plus de bateaux en mission, mais durée de vie et potentiel des bateaux abrégés… Plus d’entretien également, donc plus de MCO, et plus de budget? Pour votre voiture, pensez-vous que ce soit la même chose de parcourir 15 000 km ou 75 000 km/an? Même si c’est vous seul qui la conduisez dans les deux cas?
      Enfin. 2 PA pourquoi faire? Si votre Q.I. dépasse celui de Sarkozy, peut-être arriverez vous à comprendre la notion de permanence des missions, d’entrée en premier, d’ubiquité et de surprise, et qu’avoir 2 P.A. n’implique pas 2 équipages, 2 GAN, 2 GAé… Sinon, ne perdez pas votre temps et continuez dans l’idée confortable que l’A.A. suffit…

    • TINA2009 dit :

      Nsr LAKOLO !

      Pour réflexion , et en attente de ta réponse :
      – Il y a 20 ans , il y avait bie plus de navire en dotation.
      – On disposait de volume de quais identiques…. de volumes de missiles supérieurs !!!
      Au plaisir de te lire ….

      • B.M. dit :

        Il y a 20 ans, soit en 1999, nous avions :
        – 1 porte avions (le Foch, le Clémenceau était déjà désarmé) en fin de vie
        – 2 FLM (Suffren, Duquesne) à bout de souffle
        – 2 F67 ASM (Tourville et De Grasse) âgées de 25 ans
        – 2 F70 AA presque neuves
        – 7 F70 ASM récentes
        – 4 FLF neuves
        Faites le compte, ça fait 16 frégates
        – 2 TCD de 12000 tonnes neufs
        – 2 TCD de 8500 tonnes âgés de 35 ans
        Donc, non il n’y avait pas « bien plus » de navires en dotation il y a 20 ans.

  10. LM dit :

    Des Mitrals comme missile anti-aérien pour une frégate de « 1er » rang (donc destroyer dans la classification OTAN).
    AH AH AH !!!
    La plupart des corvettes modernes sont mieux équipées…
    Va t on pousser le ridicule jusqu’à renuméroter ces navires avec un « Dxxx » ?

    Le minimum aurait été d’installer des MICA-VL à l’emplacement prévu pour les Aster 15.
    Sinon coté anti sous-marin, quid de l’armement embarqué ?
    Avoir un sonar c’est bien, avec des torpilles et un vecteur de lancement c’est mieux.
    Je ne trouve pas l’information sur l’ajout de lanceur MU-90 sur ces navires, ni le remplacement des Panther par des NH-90.
    Sérieusement, on va pas juste rajouter un (petit) sonar ?

    • Patatra dit :

      Nous sommes tous d’accord, que c’est pour faire gonfler les chiffres du nombre de frégates.
      Le gvt et la marine essayer de trouver des solutions aux renoncements du programme Forbin et Fremm qui ont donnés à la France moins de frégates que prévues dans le programme pour plus cher.
      Elles auront néanmoins leur utilité ^^

  11. FRANFRAN18 dit :

    Revenir a 18 frégates de premier rangs , serait plutôt une bonne idée ! pour les deux autres non renovées pourquoi ne pas les rénovées elles aussi pour remplacer deux avisos à brest dans les missions Asm ?

  12. radionucleide dit :

    le livre blanc prévoyait aussi la remonté des FLF sur Brest

  13. Sblurb dit :

    Quel sens y a t’il à moderniser 3 FLF sans leur ajouter des armements supplémentaires, ex. sonar de coque … mais pas de tubes lance-torpilles Mu90 ou F17 ou de système de grenades ASM/mines, emplacements Aster prévus à l’origine mais tjs pas utilisés (Sadral ne couvrant pas à plus de 8 km), pas de Narwhal, permettant un appui 20mm mer-mer et AA ptet plus efficace …
    Comparant les équivalents (classe 3000S Sawari II Arabie Saoudite, ou Trident de Singapour) … cela fait léger, alors que ces bâtiments font tjs bonne figure.
    La « trame Frégates » devrait aussi être revue à la hausse en qualité, car les marines des zones Océan Indien / Pacifique ont des frégates dont la dotation en armement est + conséquente à mon humle avis …

  14. Fabrice dit :

    “Le coût de ce programme n’est pas connu”

    345 MEur pour le programme RMV FLF, soit 115 MEur par navire. Ces 3 frégates devraient avoir 10-12 ans sous le pied en sortant de leur modernisation.

  15. ulysse dit :

    Le FLF modernisée ont e n fait de gros patrouilleurs (23 noeuds max) avec un armement dissuasif contre les pirates de la mer mais totalement insuffisant pour ces combats haute intensité. La Marine fait au mieux avec les crédits qu’on lui donne…..et ceux qui ne sont pas mangés par le PAN.
    L’important pour la Royale est de disposer d’un nombre suffisant de coques à la mer pour remplir les missions qui lui sont confiées. La présence en mer. le cas du sonar sans lance -torpilles est symptomatique. Il s’agit d’observer et de se renseigner d’abord. En cas de coup dur la Marine organiserait une montée en puissance. C’est du bricolage mais difficile de faire mieux avec le budget dédié.
    CE qui peut être reproché est de faire croire qu’il s’agit de frégates de premier rang alors qu’il s’agit de patrouilleurs hauturiers.

  16. Bob dit :

    Il y a un air d’urgence et de modification de l’environnement stratégique qui ne semble pas bon pour nous. Nous avons le 2ème ou le 3ème superficie marine à défendre au monde, c’est immense et nous n’avons pas la capacité d’assurer cette mission avec l’arrivée de la puissance navale du parti communiste chinois. Les soviétiques n’ont jamais eu une marine hauturière mise à part des sous-marins après 70 mais maintenant c’est différent surtout en indo-pacifique où nous avons des liens stratégiques depuis quelques années. Seulement, il faut avoir les moyens de ses ambitions politiques. Nous avons besoin d’alliés mais nous sommes vulnérables et notre marine n’est pas adaptée et ne le sera pas pour au moins des décennies malheureusement. 18 frégates c’est toujours mieux que 15 et les mises à jour régulières aussi mais c’est toujours insuffisant, comment ferons-nous sur la Navy? Pas grand-chose sans doute. La Royale fait le maximum je pense et notre capacité économique pour notre marine est à l’optimum. Peut-être faut-il laisser tomber nos territoires marins issus de la colonisation dans l’Indo-Pacifique. Nous pourrions rediriger la Royale à la défense du territoire métropolitain comme à l’image de la marine soviétique.

    • tschok dit :

      @bob,

      Ben, le défense des atterrages n’exige pas une flotte lourde, composée de frégates/destroyers de 100 m à 150 m pour 3.000 t à 6 ou 7.000 t, bi ou mono turbine CODAG/CODOG + électrique.

      Si l’objectif, c’est le repli sur la métropole et la défense des plages, façon Rommel, le mieux c’est une flotte à la suédoise ou à la norvégienne, avec des navires type Visby ou Skjold, appuyés par une flottille d’intercepteurs rapides. Et du sous-marin côtier. Et surtout des mines. Et une armée de terre, avec des batteries côtières, des canons longue portée, des bases aéronavales, des missiles à portée intermédiaire, drones, etc. Mais une grosse flotte de combat n’est pas particulièrement indispensable. Faut plutôt investir dans les barbelés.

      Sinon, et à part ça, et comme d’habitude, la superficie de la ZEE n’a rien à voir avec le dimensionnement de la flotte de combat, ni même avec la détermination de ses missions. Mais elle a à voir avec la flotte de patrouilleurs.

      Si vous avez une flotte de 20 patrouilleurs pour une ZEE de 3 km², c’est que vous avez des goûts de luxe. Inversement, si vous avez une ZEE de 11 millions de km² pour 4 ou 5 patrouilleurs, il y a un truc qui va pas. Mais cela n’a aucune incidence sur le nombre de frégates ou de SNA. Même la jauge d’un porte-avions n’a rien à voir avec la taille de la ZEE.

      Par exemple: ZEE de 5 millions de km², on pourrait donc penser à un petit porte-avions, mettons 200 m de long pour 20.000 t. Mais ZEE de 12 millions, donc PA plus gros: mettons, 360 m pour 65.000 t. Ben non, en fait. Il n’y a aucun lien. La taille du truc n’a rien à voir.

      Par ailleurs, la marine soviétique voulait se projeter, malgré tout. Elle a mis à l’eau avec des succès relatifs des gros croiseurs nucléaires, des porte-avions, des très gros sous-marins océaniques nucléaires, etc. Tout cela n’était pas limité à une conception obsidionale du territoire. Cette préoccupation était certes omniprésente dans la pensée militaire soviétique, mais il y avait quand même une volonté de rayonnement et de projection.

      • Fred dit :

        La marine soviétique avait – tout au moins – au plus haut point l’intérêt d’interdire les approches maritimes de l’Europe pour contrecarrer les flux militaires américains par voie de mer, en cas de confrontation …

    • TINA2009 dit :

      Bonsoir BOB !

      18 navires de 1 er rang , c’est effectivement insuffisant .
      – L es FLF ne sont pas des Frégates de 1 er rang.
      – Alors … Alors , on commande 5 frégates supplémentaires de 1 er rang …
      – On garde Nos 5 FLF et on les modernise sérieusement , pour en faire des frégates de 2 ème rang crédibles.

      • tschok dit :

        @Tina2009,

        Moderniser les FLF pour en faire des frégates de second rang crédibles, ça se conçoit.

        Ce qui a du mal à se concevoir, c’est les frégates de second rang. Ne trouvez-vous pas?

        Quand vous avez du pognon à jeter par les fenêtres, vous organisez votre ordre de bataille en premier rang, second rang, troisième rang, etc,

        Mais quand vous êtes à la strasse et que vous comptez les centimes d’euros en ayant une idée d’efficacité de la dépense, vous commencez à vous demander d’où vous vient cette histoire de rang.

        Là, clairement, la marine ne veut pas perdre ses derniers sardiniers bretons parce que sinon elle est déclassée au rang de la principauté de Monaco (en dessous, en fait: Monaco est une plateforme du fret mondial).

        Donc, les mecs de la Royale essayent de cacher qu’ils n’ont plus de navires pour faire la guerre. Mais les FLF ne donnent plus le change. Donc on les modernise, pour qu’elle fassent bonne figure sur le classement. Mais on n’a pas le pognon, donc on n’en modernise que 3 sur 5. Les marins font la gueule, évidemment.

        Avant, ce rôle était dévolu aux avisos A 69 (classe d’Estienne d’Orves) jusqu’au moment où il n’a plus été possible de dissimuler leur réelle valeur militaire, devenue complètement résiduelle. Et puis après, ç’a été le tour des frégates A 70 (classe Georges Leygues). Maintenant on tape dans La Fayette.

        L’étape d’après, c’est que tout le monde va se demander pourquoi les marins coûtent si cher alors qu’il ne foutent rien. On va les traiter comme des immigrés. La « Royale », vous vous rendez compte? Pov’ marins.

        C’est ça l’enjeu politique et social des modernisations du parc vieillissant de notre marine de guerre (lasse): c’est de retarder le plus possible le moment où le contribuable se demande à quoi lui sert la marine. Chaque classe de navires est utilisée pour ça, l’une après l’autre. Comme un élément de stock qui sert à amortir une dépense.

        Et là dessus, suprême humiliation: la Chine produit tous les deux mois l’équivalent de la marine nationale (DSI n°141, page 40).

        Et après on s’étonne que des mecs comme Scope deviennent dépressifs et eschatologiques (rien à voir avec le caca, c’est la fin du monde).

  17. Aymard de Ledonner dit :

    Comme cela a été dit, les sadral et leur mistrals ne sont pas destinés à couvrir l’ensemble des menaces aériennes mais uniquement les missiles et éventuellement les drones.
    Par ailleurs il me semble que le mistral peut maintenant faire de l’anti-navire (léger) donc les deux sadrals sont un atout de poids pour contrer une attaque enveloppante d’une petite flotte de vedettes rapides sachant que les 20mm restent manuels et ne sont pas des narwhal.
    C’est une modernisation à budget serré très bien vue je trouve. Il n’y a pas de lanceurs de MU90 mais ces navires sont destinés à embarquer des NH90 ou le futur HIL en version navale qui seront donc porteurs de la capacité offensive de la frégate en matière de lutte ASM.

    • Fred dit :

      @ Aymard de Ledonner
      Si le sonar de la frégate détecte un sous-marin, une torpille peut être immédiatement lancée, bien plus vite qu’un hélico à la turbine froide.
      Ça ne doit pas être très onéreux, un « tube » lance-torpille (avec évidemment l’électronique qui va bien avec) ; d’autant que les derniers navires de la Navale désarmés en possèdent.

      Si j’ai bien compris, l’idée principale des FLF en leur temps était d’accompagner les navires de fret qui seraient menacés au Moyen Orient, or les Iraniens ont désormais de nombreux sous-marins, qu’un seul hélico aurait du mal à traiter en quantité …

      Il y a quelque-chose qui m’échappe …

  18. lxm dit :

    Président, il nous faut au moins 3 navires c’est le bon format.
    – encore trop cher, passez à deux.
    président, il nous fait 2 navires c’est le bon format.
    – encore trop cher, pouvez faire des efforts.
    président, il nous faut au mins un navire.
    – Il ne sert à rien tout seul autant l’annuler.
    président, notre pays est envahi, on fait quoi.
    – vite vite construire, on va vite s’endetter pour acheter des truc..
    Bah non, c’est pas possible, il faut une génération pour construire une armée voir deux pour développer l’industrie et les compétences, on est pas dans un jeu vidéo.

  19. Sblurb dit :

    … ou comment combattre un légionnaire romain en kilt, avec un demi bouclier et un glaive émoussé qui a vu des jours meilleurs. Mais si c’est seulement pour de la reconnaissance tout va bien

  20. Carin dit :

    Je pense que le CEMM est loin d’être un idiot… en rénovant ces trois bateaux pour dit’il assumer les nouvelles missions de la royale… non seulement il remonte à 18 bateaux de 1er rang, mais en plus il assure un avenir à la marine nationale… car ces 3 bateaux ne resteront pas plus d’une dizaine d’années en service, avant d’êtres remplacés par de nouvelles FTI, ou pourquoi pas (selon les besoins du moment) des FREMM de nouvelle génération! À ce moment là, le successeur du CEMM pourra parler d’un second PA, car il aura tout le nécessaire pour l’accompagner… d’autant que les autres pays européens prennent l’habitude de joindre un de leurs bateaux au GAN,aujourd’hui à tour de rôle, mais plus tard? Peut-être qu’il y aura plusieurs bateaux de ces pays pour faire la tournée des océans et mers avec le GAN.

  21. nexterience dit :

    Soit la structure électronique et mécanique est dépassée, et vaut mieux garder les sous pour une FTI, soit la greffe d’informatique de pointe est facile dans une structure modernisable pour faire un rétrofit à l’image des F-16 Viper.

  22. Nico St-jean dit :

    Moi je re-vendrais les 3 FLF et je garderais l’investissement prévu pour leurs modernisations et j’ajouterais plusieurs milliards d’euros pour : Installer le radar au GaN SF-500 sur les 8 FREMM + les 2 Horizon. J’ajouterais 16 VLS sur les 8 FREMM et poserais l’A70 sur les 8 FREMM + 2 Horizon et pour la finale, 3 FTI/FDI supplémentaire. avec seulement, en 2035 la France aurait une marine de surface équivalente au UK.
    .
    Tous au même radar (le plus avancé technologiquement en dehors des USA) et aux mêmes VLS = MCO simplifié. Parce qu’en ce moment, la FREMM fait pitié avec son Heracles et ses 16 A43 pour l’AA/Anti-missile et les 2 Horizon sont dépassé avec l’EMPAR qui est meilleur PESA mais un PESA tout de même ..
    .
    P.S (je ne critique pas, je tire seulement la sonnette d’alarme)

  23. tschok dit :

    Mais, à part tous leurs défauts, ces bateaux ont-ils au moins de bonnes qualités nautiques?

    C’est un bateau costaud, facile à vivre, fiable, qui tient bien la mer?

    Ca vaut le coup qu’on y mette du pognon, ou c’est de la merde ambulante peinte en gris dont la rénovation va encore nous endetter sur 12 générations en captant des ressources budgétaires rares au détriments d’autres programmes?

    Parce que bon, faut pas se mentir, on produit quand même de la merde, aussi.

    Comme d’hab: évidemment, on est les meilleurs, les autres sont des cons, mais si on pouvait se demander si ces trucs sont vraiment utiles, je dis pas non. Je note que les FLF ont été fabriquées à 5 et qu’on n’en rénove que 3. Quand un matos est bon, on rénove tout.

    Franchement Ulysse a raison: les FLF, c’est des patrouilleurs hauturiers déguisés en frégate. Maintenant, si on arrive à tromper notre monde, jouons notre carte. Sur ce blog, il y a bien des internautes qui prennent Robert pour un « Chrétien Authentique ».

    Donc, il y a des cons partout qui sont prêts à sucer une multitude de bites et je trouverais personnellement injuste de les priver de ce plaisir, s’ils y tiennent absolument. Mais, là où il faut rester sérieux: ne pas se leurrer sur les réelles capacités de combat du fake qu’on met en place. Ne pas tomber soi-même dans le piège de la posture. Ne pas devenir la victime de ses propres impostures.

    J’espère que la rénovation des FLF échappe à ça et qu’on reste lucide sur ce que peut faire le navire.