CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

Le président Trump rompt les négociations de paix avec le mouvement taleb afghan

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

68 contributions

  1. Parabellum dit :

    Trump a promis à ses électeurs de sortir les soldats américains des zones pourries et il le fait petit à petit sauf petites actions ici et la. C est une autre politique celle de Jefferson et de Monroe…défense des usa d abord dans sa proximité et isolationnisme .il n y a aucune fin possible en Afghanistan et autre bss car ce sont des guerres civiles religieuses de pauvres avec fanatiques alors que nous sommes des occidentaux riches laïcs et droit de l hommistes. Tuer nous choque alors qu eux vont au paradis…si cela devient trop dangereux alors chaleur et poussière à moins que les chinois fassent le ménage en silence pour leur route de la soie…

    • John dit :

      Ne pas oublier que les extrémistes ont été catapultés en Afghanistan, financés et armés massivement par les USA…

      • Stoltenberg dit :

        Les extrémistes, c’est-à-dire 90 % de la population rurale de ce pays ?

      • Nico St-jean dit :

        @ John
        .
        Ce que vous affirmez est inexact et issus de propagande anti-us venu tout droit des poubelles du net (entre autres) ..
        .
        Les extrémistes ont été attiré en Afghanistan par les russes et la guerre qu’ils ont ont déclenché puis mené. Catapulté par l’Arabie et le Pakistan (dont Ben Laden) et ensuite, entraîné et financé par l’Arabie, le Pakistan, la résistance afghane et oui, les USA (CIA) qui je le rappelle, n’ont fait que rendre la monnaie de leurs pièces aux russes qui ont fait la même chose avant avec le Vietnam. À l’Époque, les « extrémistes » n’avaient rien d’anormal autres qu’être des soldats très religieux mais fortement violents aux combats et particulièrement courageux.
        .
        Après la guerre, le groupe, « les Moudjahidine » ce sont cindé en trois groupes distincts : l’alliance du nord, Pachtoune, de notre côté. Talibans, très proche du réseaux Haqqani au Pakistan Pachtoune également mais prônant D’abord la Charia, et le troisième, fondé par Ben Laden, le seul non Pachtoune mais très proche et des Talibans et du réseau Haqqani, Al Qaida.
        .
        Sauf que tout cela, ni la CIA, ni Allah, ni Zeuz, Jesus, David, Rihanna ou je ne sais qui, n’auraient pu le prévoir alors inutile de mettre la faute sur l’un comme sur l’autre. Toute cette guerre à changé le monde point.
        .
        Et puis pour une fois, pourrions-nous dire et nous mettre d’accord que se sont ses « chiens » de terrorise (Talibans-Ben Laden) les fautifs, avec leurs plans machiavéliques d’éliminer quiconque ne prêchent pas leurs charia ? Car en toute bonne fois, l’issus de cette guerre n’était ni dans les plans américains, ni dans ceux des russes à mon avis mais bien dans ceux des Talibans/Al Qaida/Haqqani …

        • jyb dit :

          @Nico saint jean
          mais où allez vous pechez de telle s sottises?
          l’alliance du Nord ce sont d’abord des tadjiks et des ouzbeks.
          je vous invite à lire les mémoires de ronald Reagan.
          c’est lisible par vous dans votre zone de confort. peu de suspicion de sovietophilie et vous apprendrez quelque chose sur l’histoire contemporaine de l’Afghanistan

        • jyb dit :

          @nico saint jean
          Sauf que tout cela était bien prévu dès 1986/87.
          Des faits précis auxquels vous pouvez vous référer : edouard cheverdnadze en voyage à washington en septembre 1986 alerte george schultz.
          en décembre 87, c’est le patron du kgb ( Vladimir krioutchkov ) qui rencontre secrètement son homologue américain (robert gates) et qui lui dit qu’on court vers un état islamique sunnite à l’image de l’état islamique chiite d’iran !
          vous trouverez (malheureusement pour vous) des tonnes d’éléments dans les « CIA historical review » ou l’on retrouve les notes de robert gates etsur « national security archive » declassified us analysis of he soviet war.
          Les docs soviétiques ont encore plus éloquents mais je vous en fait grâce.
          Bonne recherche et lecture.

          • jyb dit :

            ne sous estimez pas Rihanna, elle pourrait vous apprendre des trucs sur l’afghanistan.

          • Nico St-jean dit :

            @ jyb
            .
            Massoud (Tadjik) et Dostom (Ouzbek) qui formaient le gros de l’alliance de nord à eux deux n’avaient effectivement rien de Pachtoune mais vous-même oubliez les milliers de combattants pachtounes issus des tribus du centre qui combattaient avec eux, refusant la Charia talibane et il y en aurais eu bien plus du sud si les Talibans ne les auraient pas « tenaillé » .. Puis endoctriné.
            .
            « en décembre 87, c’est le patron du kgb ( Vladimir krioutchkov ) qui rencontre secrètement son homologue américain (robert gates) et qui lui dit qu’on court vers un état islamique sunnite à l’image de l’état islamique chiite d’iran ! »
            .
            Hum, malheureusement pour vous, c’étais la fin de la guerre, donc trop tard […] Mauvaise foi arabe anti-us quand je te tien …
            .
            En début-milieu de guerre, quand tout le monde soutenais tout le monde, personne ne pouvais savoir ce qui allais se passé. Qui plus est même en fin de guerre, rien de précis ne pouvais être deviné des années d’avances.

        • aleksandar dit :

          @Nico
          Un véritable tissus d’âneries.
          Ce sont les USA qui ont déclenché la guerre en Afghanistan pour affaiblir l’URSS.
           » Operation Cyclone was the code name for the United States Central Intelligence Agency (CIA) program to arm and finance the mujahideen, in Afghanistan from 1979 to 1989, PRIOR to and during the military intervention by the USSR in support of its client, the Democratic Republic of Afghanistan.  »

          Deuxième couche :
          Le Nouvel Observateur : L’ancien directeur de la CIA Robert Gates l’affirme dans ses Mémoires : les services secrets américains ont commencé à aider les moudjahidine Afghans six mois avant l’intervention soviétique. A l’époque, vous étiez le conseiller du président Carter pour les affaires de sécurité. Vous avez donc joué un rôle clé dans cette affaire ? Vous confirmez ?
          Zbigniew Brzezinski : Oui. Selon la version officielle de l’histoire, l’aide de la CIA aux moudjahidine a débuté courant 1980, c’est-à-dire après que l’armée soviétique eut envahi l’Afghanistan, le 24 décembre 1979.
          Mais la réalité gardée secrète est tout autre : c’est en effet le 3 juillet 1979 que le président Carter a signé la première directive sur l’assistance clandestine aux opposants du régime pro-soviétique de Kaboul. Et ce jour-là j’ai écrit une note au président dans laquelle je lui expliquais qu’à mon avis cette aide allait entraîner une intervention militaire des Soviétiques.
          Troisième couche :
          Il n’y a pas eu  » d’invasion  » par l’URSS en Afghanistan mais bien une intervention a la demande du gouvernement Afghan.
          ( Comme quoi dès 1979, les médias mentaient déjà )
          Revenez quand vous voulez…..

          • Nico St-jean dit :

            @ aleksandar
            .
            Donc, C’est bien la CIA qui à envoyer des centaines de milliers de troupes soviétiques en Afghanistan sur 10 ans de guerre à partir de 1979 ? 🙂
            .
            Prenez donc vos responsabilité pour une fois … Le kremlin à pris, en 79, la décision d’envoyer les troupe et à déclencher la guerre point. S’ils ont été assez stupide pour tomber dans un piège gros comme la lune, cela est tout autant de leurs responsabilité.
            .
            Et oui, dès que les soldats russes ont foulé le sol afghan, la CIA à immédiatement agis. Cela est un fait et je n’ai nié cela nul-part. Ce n’est d’ailleurs, pas le sujet ici.

  2. Lagaffe dit :

    Pas mal de militaires américains accusaient Trump de vouloir signer un accord de paix à n’importe quel prix avec les taliban avant les prochaines élections américaines, pour se vanter d’avoir mis fin à la guerre. Vu le nombre de soldats américains qui seraient morts en Afghanistan pour rien au final, la pilule ne passait pas.
    Trump ne peut se permettre de se mettre à dos des militaires qui traditionnellement votent républicains.
    La réelle autorité des « négociateurs » taliban sensés les représenter et faire ensuite appliquer l’accord et imposer la paix dans le pays est à mettre en doute.

  3. jyb dit :

    La « superpuissance » de l’amateurisme. Jamais déçu avec Donald.

    • Auguste dit :

      « Combien de décennies les Talibans voudront-ils encore se battre »? (Trump).A mon avis il ne connait ni les Afghans, ni ou se trouve l’Afghanistan.Comme d’habitude,en arrêtant les négociations il espère obtenir des concessions.Il va peut-être en obtenir.Dans peu de temps,comme d’habitude,Trump va changer d’avis et revenir à la table.Les Talibans vont être tout heureux de signer les accords à Camp David le 11 Septembre,par exemple.Histoire de fêter l’anniversaire de l’attentat des Tours Jumelles.Puis une fois les troupes américaines parties,ils reprendront le pouvoir.Ils vont peut-être attendre que Trump soit réélu?

      • jyb dit :

        @auguste
        Les afghans comme les iraniens constateront que les états unis ne sont pas des interlocuteurs fiables. Le premier résultat sera quelques démissions de plus et des talibans qui feront monter les enchères pour revenir à la table de négociation. Sans oublier les amis bienveillants qui s’esclaffent sous cape.

        • Nico St-jean dit :

          @ jyb
          .
          « Les afghans comme les iraniens constateront que les états unis ne sont pas des interlocuteurs fiables »
          .
          Et depuis quand un interlocuteur fiable commet des attentats suicides en pleines négociations ? …
          .
          De toute façon Trump à fait une erreur et aurait du s’en tenir à la règle : Ne jamais négocier avec ses rats de terroristes islamistes. En voici à nouveau la preuve, des dizaines de morts, innocents, tués à la bonne vielle ceinture explosive.
          .
          Donc pour vous Trump aurait tort de rompe les négos ?

          • NRJ dit :

            @Nico St Jean
            Il a surtout eu tort de les engager. Jusqu´ici c´est les afghans qui négociaient avec les talibans. Le problème est simple : comment veut on rendre légitime un gouverment quand on l´éjecte de négociations qui le concernent au premier chef ? Après Trump a fait des actions qui n´étaient pas absurdes sur le terrain en envoyant des mercenaires et en faisant des frappes aériennes massives (le top je pense aurait été de donner des hélicoptères d´attaque aux afghans, car c´est ce qui leur manque le plus). Mais ce n´est pas lui qui aurait du se mettre en face des talibans dans la négociation.

          • Auguste dit :

            Il rompt les négociations pour quelques jours.Trump n’a pas le choix:ou il négocie ou il envoie 300 000 soldats pour continuer la guerre pendant encore 20 ans,qui se terminera de la même manière.Trump,s’il veut être élu,doit tenir sa promesse de faire rentrer les « boys ».ll négocie donc au Yémen,en Afghanistan,discute avec les Iraniens,et essaie de nous refiler le bébé Syrien.

          • jyb dit :

            @nico saint jean
            – y-a-t-il un mode d’emploi des négociations, une charte universelle de bonne conduite pendant les tractations, un gentleman agreement, un accord tacite entre les parties ?
            Depuis le début des négociations toutes les parties ont multiplié les offensives pour être en position de force.
            attaques, attentats, bombardements, éliminations ciblées…tout y passe.
            donc pas de fausse naiveté sur cette décision de trump et la corrélation ou non d’un nième attentat.
            – avez vous suivi les rounds de négo ? Rien qu’en 2019, un nombre record de victimes sans que ces attaques n’aient fait l’objet d’aucune menace de rompre les négos…
            Les leaders talibans ont réaffirmé à maintes reprises leur refus de cessez le feu sans que cela ait influé sur les cycles…au contraire quand les talibans ont fait monter les enchères les us ont suivi !
            – Il faut chercher ailleurs les causes de la déclaration de trump.
            – Dans la forme oui, trump a eu tort de rompre les négociations, dans le fond, je crains qu’il revienne affaibli à la table des négociations.

          • jyb dit :

            @nico saint jean
            savez vous qu’en 2019, les talibans ont fait moins de victimes civiles que les forces pro gouvernementales ?

          • jyb dit :

            @nrj
            Je ne suis pas sûr d’avoir saisi ce que vous dites.
            Ce sont les talibans (qui au passage, sont des afghans) qui refusent de discuter avec le gouvernement de kaboul. Les us ( à raison) veulent inclure kaboul dans les négociations.

          • Nico St-jean dit :

            @ Auguste
            .
            « Il rompt les négociations pour quelques jours.Trump n’a pas le choix:ou il négocie ou il envoie 300 000 soldats pour continuer la guerre pendant encore 20 ans,qui se terminera de la même manière. »
            .
            1- Personne aux USA ne voulais d’un Taliban au camp David (lieu hautement symbolique) et Trump aurait probablement perdu d’avance l’élection pour avoir emmener un terroriste la-bas (suivez l’opinion US sur le sujet)
            .
            2- 300 000 hommes pendant 20 ans ?
            .
            En ce moment même, les Talibans ne contrôlent que 66 districts sur 397 alors que les forces armées afghanes en contrôlent 138 soit plus du double […] Ce qui laisse 193 districts contesté dont la plupart sont en faveur du Kaboul. Sur les 7 premiers mois seulement de 2019, les USA ont frappé 1309 fois soit, plus qu’une année entière depuis 2019 et les talibans n’ont jamais subis autant de pertes depuis 2019, c’est précisément ÇA qui à forcé les Talibans à venir aux négos (en passant) et je vous rappelle que les forces armées afghanes comptent toujours 180 000 hommes de plus en plus aguerri aux fils des combats .. 3 fois plus que les Talibans. Alors les USA peuvent très bien en rester à 20 000 hommes et maintenir la pression. Les Talibans ne sont pas infini malgré toute l’admiration que Jyb et vous leurs portez messieurs.
            .
            Trump n’à pas été élu pour se désengager de tout ses conflits Auguste. Trump doit sa Victoire au Michigan, Illinois, Wisconsin, etc bref, aux états alors démocrates à qui il à promis des jobs (et ça n’à pas du tout marché, notamment avec le charbon)

  4. jyb dit :

    ou subitement dans un flash de lucidité, on s’aperçoit qu’on s’est fait balladé depuis des mois…

    • Auguste dit :

      Hors sujet,mais c’est juste à côté.
      Vous avez des nouvelles de Al-Qahtani,l’organisateur du meurtre de Khashoggi?.Il ne twitte plus,on dit qu’il a été empoisonné.Si l’info est vraie,le psychopathe MBS aura maintenant du mal à prouver son innocence.

      • jyb dit :

        @auguste
        sceptique sur cette info. Les évènements récents renforcent les ultra du régime, mbs a déjà suffisamment d’hostilité intérieure pour se mettre à dos le clan qathani.

        • Auguste dit :

          Il n’y a pas qu’à l’intérieur qu’il doit se méfier,il y a les EAU qui ne le supportent plus.Après l’affaire du « Hilton » j’avais dit que tôt ou tard les « pensionnaires » allaient avoir sa peau.Tout le monde attend un signe de lâchage de la part des US et Israél,à mon avis.

    • Garance dit :

      Comme avec beaucoup d’autres, prêts à discuter de n’importe quoi avec n’importe qui n’importe où…pourvu qu’ils puissent continuer leur business.
      Ces peuples préfèrent la guerre car la paix est trop lourde à assumer.
      Comme d’autres.

    • fraisedesbois dit :

      C’est pas votre faute.
      Vous laissez pas abattre.

  5. Fred dit :

    Partout où il croit régler le pb avec so qi de prix nobel le résultat est inverse. CDN,israel, Iran….

  6. Motox1 dit :

    On plus d’être un peu con Trump au pire c’est 8 ans, les talibans sont là pour des décennies et ils le savent, bientôt il annoncera la retraite totale pour garantir sa réélection et enverra les « héros » mort pour la liberté et les centaines de millards à la poubelle…

    • Parabellum dit :

      Le choix c est quoi,? Rester dans ces pièges sans fin et y voir mourir des hommes dans des attentats et escarmouches …pourquoi gagner ? Si ces zones redeviennent des nids terroristes la frappe doit devenir vraiment lourde …à la russe comme en Syrie.pas sympa mais plus radical que des dizaines d’années de contre guérilla sans fin. Trump ne veut plus de gi s dans des sacs ..et il a raison.nous on a été au liban et maintenant il y a Aoun soutenu par les Hezbollah ..beau résultat!

  7. Auguste dit :

    Pourtant les pourparlers étaient terminés et on discutait de la cérémonie de signature.La mort du soldat américain dans le dernier attentat a fait tout capoter?.

  8. jyb dit :

    petite ballade dans les districts sous contrôle taliban ( ou shadow administration) et ou l’économie et les trafics sont florissants…
    bidons de 5 litres d’huile alimentaire made in china, ampoules d’éclairages made in china, tripates made in china, dans les zones agricoles panneaux solaires flambants neufs made in china, motopompes pour l’irrigation made in china…
    Concessions minières, qui a empoché le pactole ? les chinois, mais qui avaient éliminé les fonctionnaires gênants de Kaboul ? les talibans.
    Les chinois disent merci Donald.

    • Faust dit :

      cadeau empoisonné , c’est le cimetière des empires la-bas , perso je leur souhaite bonne chance

      • jyb dit :

        @Faust
        non. pour l’instant les chinois gèrent habilement leurs intérêts premiers.
        1 sécuritaire : les talibans ne cherchent pas à diffuser hors de « leur horizon » leur idéologie contrairement à daesh (daesh khorasan) donc assez pragmatiquement pour les chinois les énemis de mes ennemis sont sont mes amis.
        2 économiques : frontalier de la chine, l’afghanistan est un débouché naturel et tant qu’à faire si ce peut être une chasse gardée ou semi gardée c’est aussi bien.

  9. petitjean dit :

    Ce n’est que partie remise !
    Et n’accablons par le président Trump, il veut se retirer du merdier afghan qui , il le sait, est sans issue
    https://nationalinterest.org/blog/middle-east-watch/there-no-military-victory-afghanistan-40892
    l’idéal étant de se retirer aussi honorablement que possible
    Le Pakistan, la Chine et l’Iran, et même l’Arabie Saoudite, sont à l’affut et seront les partenaires de demain de ce pays ravagé. Et le mouvement Taliban n’est pas aussi homogène qu’on pourrait le croire
    En sortir oui, et rapidement, mais il faut sauver la face
    Quant aux nombres de morts US et occidentaux, aucune importance. La politique est un monstre froid
    Voyons ce qui s’est passé au Vietnam : plus de 50 000 morts côté US pour quel résultat ……………….
    C’est à lire:
    https://lesakerfrancophone.fr/comment-la-grande-bretagne-et-les-etats-unis-ont-trahi-le-peuple-afghan
    Les steppes d’Asie centrale observent en silence l’ascension des talibans
    https://lesakerfrancophone.fr/les-steppes-dasie-centrale-observent-en-silence-lascension-des-talibans
    Et pour ceux qui ont de la mémoire, retour sur Uzbin, l’embuscade qui a tout changé pour l’Armée française. Par Edouard Chanot :
    https://fr.sputniknews.com/defense/201908211041961361-uzbin-lembuscade-qui-a-tout-change-pour-larmee-francaise/

  10. Carin dit :

    A un moment donné il faut être pragmatique… ou on fait la guerre aux talibans, et en ce cas il ne faut pas être très regardant (les talibans ne prennent pas de gants… aucune femme ou enfants ne les empêche de tirer), ou on se retire et on compte les points..( les différents chefs de guerre se mettent allègrement sur le museau depuis des lustres). Il faut être conscient que notre présence arrange bien la chine et la Russie, qui agissent en sous mains pour faire durer les hostilités le plus longtemps possible, les talibans ayant un ennemis intérieur, ils n’iront pas chercher les pays frontaliers.

  11. vrai_chasseur dit :

    Les talibans se doutent bien que Donald voudrait se prévaloir d’avoir réglé la question afghane avant les élections US de 2020.
    Ils le savent pressé par le calendrier alors ils pratiquent la surenchère en négo… des exigences nouvelles sur les territoires, des garanties sur les individus, des palettes de cash, tout y passe.
    En annonçant le retrait US rapide d’Afgha l’infortuné (et très maladroit) Donald a lui-même monté le piège dans lequel il allait tout droit.
    Obligé de se retirer la queue basse maintenant, pour ne pas subir l’infamie d’être celui qui aurait tout cédé aux talebs.

    Le dicton afghan, repris par les taleb, reste plus que jamais d’actualité : « vous avez les montres, nous avons le temps. »

  12. Castel dit :

    L’erreur des Américains une fois de plus , comme au Vietnam , à été une intervention directe dans ce conflit….

    Au départ, ils avaient pourtant bien joué le coup, en se contentant de donner à l’ « Alliance du Nord », les moyens de renverser les Talibans, par l’entremise des russes, qui leur avait fourni des moyens considérables en matériel, et avec l’appui de leurs B52
    Mais, le fait que Ben Laden leur ait échappé de peu, avec l’évidente complicité d’une faction Afghane, pourtant censée être ralliée, les a incité à « tomber la veste », pour intervenir directement.

    D’autant plus, qu’ils ne voyaient pas d’un très bon œil le rapprochement des Russes avec les troupes de l’ex commandant Massoud , bien qu’à l’époque de leur occupation, le  » Lion du Panchir » ait été un de leur adversaire les plus efficaces, il le considérait comme un ennemi loyal, contrairement à d’autres factions….
    Donc, pour éviter ce rapprochement, les Américains ont exigés que le nouveau dirigeant du pays soit d’origine Pachtoune, l’ethnie la plus nombreuse,( mais pas majoritaire à elle seule) alors que l’Alliace du Nord était constituée essentiellement de Tadjiks (Massoud) ou d’Azaras (Dostom)

    Mais les Pachtounes n’ayant pas à cette époque une force militaire constituée, capable d’empêcher le retour des Talibans
    Donc, dans la mesure ou ils mettaient « les pieds dans le plat » pour la gouvernance de ce pays, ils ont bien été obligé d’envoyer des troupes pour permettre à ceux qu’ils avaient choisi pour le gouverner de se maintenir au pouvoir…

    Et c’est bien la leur erreur, ils ont tenu à tout prix que ce soit des hommes à eux qui dirigent le pays, qui sont tout de suite apparus aux peuple Afghan comme les complices de l’envahisseur, puisqu’il y avait maintenant des troupes étrangères dans leur pays !!
    la meilleure solution aurait été dès le départ de continuer à aider leurs alliés à se maintenir au pouvoir, en leur donnant les moyens nécessaires sans tenir compte de leur composition ethnique, mais sans intervenir avec des troupes au sol, d’autant plus que les Talibans étaient vu par une majorité d’Afghans, comme des agents Pakistanais !!
    Donc, en voulant trop défendre leurs intérêts sur place, de mon point de vue, les Américains se sont tiré une balle dans le pied !!!

    • Castel dit :

      Un oubli ; « Mais les Pachtounes n’ayant pas à cette époque une force militaire constituée, capable d’empêcher le retour des talibans, ils ne pouvaient laisser les choses en l’état »

      • jyb dit :

        @castel
        ok. Les commentateurs ont un peu trop tendance à oublier les années 90 qui permettent pourtant de voir l’évolution des belligérants. Les soviétiques à compter des années 85/86 ont ménagé massoud et l’alliance du nord pour d »évidentes raisons GEOstratégiques.
        Dans les années 90 sous la menace des fondamentalistes islamistes massoud a réclamé l’aide des us et obtenu celle des russes…ce qui explique aussi que les afghans pèsent finement avant de vendre.

        • Pascal (l'autre) dit :

          Massoud était venu nous demander de l’aide et nous prévenir de ce qu’était les talibans! Nous l’avons écouté poliment et puis…………………………………………………….. plus rien! Alors que nous nous sommes empressés d’aider en Syrie la même engeance qui a assassiné Massoud! A la politique étrangère française, une source constante d’interrogation

    • aleksandar dit :

      Je ne sais pas ou vous avez lu que les talebs étaient vu par les afghans comme des agents pakistanais mais c’est une contre vérité.
      Les Talebs sont le peuple afghan et étonnamment la dimension nationale par ailleurs complétement absente de l’esprit afghan sur le plan politique est très présente sur le plan militaire.
      Souvenirs glorieux des défaites infligées au fil des siècles aux envahisseurs probablement.
      L »erreur des US a été de vouloir faire du « nation building  » sans tenir compte comme d’habitude des particularismes locaux.
      La seule solution consistait a réinstaller sur son son trône le roi d’Afghanistan qui est la seule figure fédératrice, la aussi pour des raisons historiques, avec une sorte de démocratie parlementaire.
      Solution impensable pour les donneurs de leçons US.

      • Castel dit :

        Les Talibans étaient des « étudiants en religion », Pachtounes pour la plus-part, exclusivement formés au Pakistan, et qui pour certains n’avaient jamais mis les pieds en Afghanistan avant le départ des Russes.
        A noter d’ailleurs que durant l’occupation soviétiques, la plus grande partie de leurs effectifs étaient restés au Pakistan, attendant leur heure pour intervenir, alors que dans le même temps, les troupes des différents chefs de guerre Afghans subissaient quotidiennement des pertes importantes que leur infligeaient les Russes.
        Ce qui explique qu’une fois ceux-ci partis, les chefs de guerre coutumiers ne purent s’opposer à la prise du pouvoir par les Talibans, d’autant plus, qu’ils s’appuyaient sur l’ethnie majoritaire pachtoune…..
        Dans ces conditions, il n’est pas étonnant que dans un premier temps du moins, ils aient été perçus comme des Pakistanais par une majorité de la population Afghane !!

  13. Lagaffe dit :

    Les taliban ont menacé les Etats-Unis d’une « souffrance » sans précédent pour leur revirement.
    « L’Amérique va souffrir plus que tout autre », « son attitude anti-paix sera plus visible aux yeux du monde, et ses pertes humaines et financières vont augmenter ». Les taliban promettent de « poursuivre son jihad » jusqu’à la « fin de l’occupation », la violence risque donc de redoubler à l’approche de l’élection présidentielle du 28 septembre en Afghanistan.
    Mike Pompeo n’a pas exclu une reprise des tractations, à condition que les insurgés « changent d’attitude » et « confirment les engagements qu’ils avaient pris » : le retrait progressif des 13.000 à 14.000 soldats américains en Afghanistan en échange de l’assurance que l’Afghanistan ne servira pas de refuge à des groupes terroristes, d’une « réduction de la violence » et de l’ouverture de négociations de paix directes avec les autorités de Kaboul.
    La crédibilité des négociateurs taliban est clairement mise en cause : « S’ils sont incapables d’accepter un cessez-le-feu pendant ces discussions de paix très importantes, alors ils n’ont probablement pas les moyens de négocier un accord significatif ».
    Le directeur de l’Institut afghan d’études stratégiques, Davoud Moradian, a pour sa part imputé l’échec à la stratégie de Washington, qui a selon lui « donné l’impression que les Etats-Unis étaient pressés de partir, que l’accord soit applicable ou pas ».
    Pour les ONG, les taliban « n’ont pas changé, « Ils veulent toujours imposer leur interprétation stricte de la charia », et une paix avec des taliban assortie d’une privation des libertés « ne vaut pas la peine », les taliban s’opposant toujours aux droits des femmes et à l’éducation.
    La multiplication des attentats qui entraîne un grand nombre de victimes civiles « illustre la nature criminelle inhérente » des talibans, estime le chef de l’exécutif afghan.

  14. Ghostrider dit :

    @ jyb et Auguste .. pardonnez ma franchise j’ai été habitué à des interventions de votre part éclairées et approfondies mais là vos commentaires manque de mesure, frôle la prétention et l’autosatisfaction. Parabellum ou petitjean développe avec un peu plus de justesse. sans rancune.

    • jyb dit :

      @ghostrider
      bien pris. Dans la mesure du possible jessaie de répondre quand on m’interpelle mais de façon laconique en attendant que le sujet fasse l’objet d’un post dédié (le yémen au hasard…)

    • Auguste dit :

      @ Ghostrider
      Merci,mais je ne mérite pas tant de considération et m’associer à jyb me met mal à l’aise.Jyb c’est beaucoup plus solide,plus précis,c’est du sérieux.Mes « analyses » à moi sont en fait des infos que je me procure sur le Web ou dans mes souvenirs,sur lesquels je fonde mes « théories, »hypothèses » ou délires.D’où, de temps en temps,une propension à pousser un cri d’autosatisfaction quand j’ai visé juste.Sur l’Afghanistan,l’Afrique,j’ai peur de me répéter (je l’ai déjà fait plusieurs fois),l’impression que tout a été dit,que le déroulement des affaires se fait comme prévu,et que nous sommes aujourd’hui dans le détail (twits de Trump) et la répétition (attentats).

  15. Ghostrider dit :

    Si le fils de Massoud pouvait faire renaître l’alliance du Nord et que sa vision politique soit gagnante , on pourrait en espérer peut être un changement ?

    • jyb dit :

      @ghostrider
      personnage assez complexe, proche de tout le monde mais surtout des iraniens (et probablement des russes) donc compliqué de miser sur lui et sur son asscendant à l’interieur du pays.
      La clé pour relancer l’alliance du nord c’est d’abord rashid dostom avant massoud junior.

      • Auguste dit :

        Vous croyez qu’une girouette comme Dostom peut relancer l’alliance du nord?.D’autant plus que le fils Massoud doit se souvenir qu’il a combattu Massoud père.Il y aura convergence Dostom_Massoud en cas de guerre civile,si les Talibans au pouvoir imposent leurs lois.Mais si les intérêts de Dostom sont bien compris par le nouveau pouvoir,il le soutiendra,….avant de le trahir,comme il l’a toujours fait.A mon avis.

        • jyb dit :

          @auguste
          Le 29 mars dernier dostom et ses hommes sont tombés dans une embuscade talibane dans le district de balkh.
          Dostom en a réchappé mais il semble clair que les talibans ne lui feront pas de cadeau.
          Contrairement à massoud on sait ce que représentent les forces pro dostom, il n’y aura pas d’alliance du nord bis crédible sans ses hommes.
          Pour les elections présidentielles qui arrivent dostom (qui est vice président !) ne soutient pas le sortant ghazni, mais abdullah abdullah ( qui s’est fait volé la victoire en 2014)

          • aleksandar dit :

            Les Talebs n’ont surement pas oublié le Massacre de Dasht-i Leili.
            La vie de Dostom en sera la prix.

    • Auguste dit :

      La minute faits divers.
      Comme tous les ans les partisans de Massoud défilent à Kaboul,en tirant avec leurs armes, pour commémorer le jour de sa mort.Un soldat afghan tué.

  16. Dirneshein dit :

    Une force d’occupation de 150000 soldats, des milliers de morts, des trilliards de dollars vaporisés, le résultat, un humiliant débâcle.

    « Combien de décennies supplémentaires sont-ils prêts à se battre? »

    Jusqu’à ce que l’empire us se désintègre, et il est déjà en voie, 2 ou 3 décennies, tout au plus. L’Afghanistan, le cimetière des empires, arrogants.

  17. Bob dit :

    Un bourbier pour les soviétiques durant 9 longues années et un puits sans fond pour les occidentaux depuis 19 années. On croit rêver. Et nos armées doivent se réadapter à des conflits de haute intensité ou sous le seuil de conflictualité (Donbass, Transnistrie, Géorgie, Mer de Chine méridionale). Mais le chemin est encore long.

  18. lxm dit :

    Il a pas tort, mais croire que l’autre contrôle tout alors qu’il est décentralisé par nature, c’est copier la politique israélienne qui rompt toute négo à chaque attentat.

  19. loop dit :

    Bonjour,
    les professionnels me corrigeront peut être, mais je n’ai pas mémoire de guerilla vaincue depuis la guerre froide : Indochine, puis Vietnam, Algerie, Afghanistan avec les Russes ou les US + alliès, Somalie, même Irak/Syrie avec des possibilités de resurgences du pseudo état pseudo islamique… tout se termine par la même rengaine : « victoire militaire, mais défaite politique », puis quelques années plus tard on s’aperçoit que l’ancien ennemi (souvent une ex colonie) est finalement resté un important partenaire économique.

    • jyb dit :

      @loop
      depuis la seconde guerre mondiale : la guerilla malaise a été vaincue par le régime colonial/pro-colonial en place. C’est un des rare cas « enseigné » en école de contre insurrection réussie.
      Mais on peut s’interroger sur des conflits comme le biafra, ou ceux d’amérique centrale. Et savoir ce qu’est une guerilla et ce qu’est une rebellion…difficile par exemple de faire le distingo dans l’histoire de l’Afrique contemporaine.
      La référence : les guerres irrégulières du 20et 21eme siècle de gérard chaliand.

    • Plusdepognon dit :

      @ Loop
      Bonsoir,
      Combattre une guérilla demande beaucoup d’hommes, de nombreux coups tordus et qu’il n’y ait pas de base arrière dans un pays frontaliers avec d’autres acteurs qui remettent au pot en armes, en argent, voire en combattants.
      « Diviser pour régner » est une stratégie qui a fait ses preuves au fil de l’histoire humaine, elle a pour but d’extoquer les richesses et non pas d’administrer correctement un pays au bénéfice des habitants.
      https://www.cairn.info/revue-relations-internationales-2008-2-page-19.htm

      Si vous avez le temps et la curiosité, voici une saine lecture :
      http://guerres-et-conflits.over-blog.com/2018/11/solide-rappel-historique.html

      N’oubliez pas que dans la guerre ou la reconstruction, il y a toujours des prêteurs et des marchands…

    • jyb dit :

      et je vous invite à lire les commentaires de gérard chaliand sur les négociations usa/talibans. Ce n’est pas moi qui le dit…

    • Namroud dit :

      Vous oubliez aussi l’intervention de l’armée britannique en Irlande du Nord . Ça a été le théâtre d’opérations où nos voisins d’outre manche ont perdu le plus de soldats depuis la seconde guerre mondiale. Et oui il y a eu plus de pertes dans l’armée de sa gracieuse majesté en Irlande du Nord que durant la guerre des malouines, les 2 guerres du golfe, la bosnie, le Kosovo, le sierra Leone et l’Afghanistan réunis. Et plus récemment on a le conflit au Yémen qui constitue un véritable Vietnam pour les saoudiens si ce n’est pire car contrairement aux américains les saoudiens subissent les ripostes des houthis sur leur propres territoires, ces houthis se sont révélés vraiment coriaces ( ça donne aussi une idée de la qualité de l’entraînement militaire iranien il ne faut pas les sous-estimer ces perses inventeurs des échecs ) ils visent des objectifs stratégiques saoudiens : raffineries, bases militaires, aéroports, aérodromes, ports etc.. via des missiles balistiques qui ne sont pas tous interceptés par les patriots ( mauvaise pub pour les américains mais excellente opportunité pour les s 300 et s 400 russes ) malgré les moyens déployés par toute une coalition. Mais bon le seul avantage c’est que les Industriels français de l’armement continueront à remplir leur carnet de commandes

  20. Lagaffe dit :

    L’Afghanistan est une mosaïque géographique, ethnique et culturelle dans laquelle chaque province s’oppose à sa voisine, c’est le premier problème du gouvernement afghan aujourd’hui et celui des taliban lorsqu’ils étaient au pouvoir. Il faut favoriser les provinces, construire une sorte de fédération afghane avec des gouvernorats forts et non chercher à unir le pays sous un gouvernement unique à Kaboul, c’est peine perdue.
    Les taliban ne peuvent pas plus gagner que le gouvernement car ni l’un ni l’autre n’est « légitime » dans tout le pays.
    En 19 ans, les taliban ont été incapables de prendre (et garder plus de 10 minutes !) une seule ville, comme tout groupe extrémiste, ils n’ont aucun soutien populaire.
    Comme partout, la population afghane, qui est majoritairement jeune, cherche à vivre mieux que leurs parents, c’est sur ce point que l’on peut jouer pour réduire l’influence des talibans : le commerce, les nouvelles technologies à portée de tous, l’information et l’éducation, la santé, la modernisation des infrastructures éloignent la population de l’idéologie talibane et les traditions moyenâgeuses, l’argent est comme partout un facilitateur plus efficace que la force pour soutenir une politique. Si l’aide internationale arrivait dans les mains de la population, dans tout le pays, les effectifs des taliban fondraient comme neige au soleil !
    Plutôt que de dépenser plusieurs millions de dollars en bombes pour tuer 3 taliban en sandalettes cachés dans une grotte, on devrait leur proposer de leur verser 10 000 dollars à chacun en échange de leurs armes… en une semaine, il n’y a plus de taliban dans le pays.

    • fraisedesbois dit :

      @Lagaffe,
      on pourrait aussi parler de la ligne Durant, on pourrait parler aussi de la création d’un pashtounistan, on pourrait parler du « jeu » pakistanais (la « profondeur stratégique », toussa), on pourrait parler du pognon de l’opium… parce que bon, verser 10K$ par tête ça risque, je le crains, de susciter des vocations. Et puis filer du pognon à des terros, ethiquement comment dire, c’est moyen.
      Mais je suis d’accord avec vous sur le reste.

  21. dolgan dit :

    ça serait pas,plutôt que les US ne font pas confiance aux negociateurs Talibans pour que leur retraite ne se transforme pas en un bain de sang US humiliant? Les soldats US seront fortement exposés et il n’est pas certains que les négos soient capables d’imposer un cessez le feu (en supposant qu’ils le veuillent).
    .
    Parce que bon, l’afghanistan sera un refuge pour al quaida, ça ne fait pas de doute et c’est pas négociable. Ce qui est négociable, c’est que les Talibans fassent la fausse promesse de lutter contre al quaida. Juste pour offrir un semblant de sortie honorable aux US.

  22. Ghostrider dit :

    @ jyb. merci de l’avoir bien pris. vous êtes un des commentateurs les plus pointus et juste du site. vos contenus et votre façon d’écrire traînent une  » aura  » de mystère un peu comme dans le bureau des légendes. mais bon l’imagination vas bon train ..

    @ auguste .. je regrette, vos commentaires sont généralement bien développés. Même si je m’intéresse de puis les années 80 à la géopol & mili de façon appyés , je suis comme vous , mes sources n’ont rien de particulier. 30 ans de wargames m’ont beaucoup appris également. Oui on se répète beaucoup et j’ai l’impression que depuis 40 ans rien n’a changé mise à part la techno qui a changé.

    commémoration de l’assassinat de massoud, … oui les balles de 7,62 en retombant ont fait 13 blessés mais je ne savais qu’il avait eu également un mort.

    je ne pige pas ce que veut indiquer précisemment quand Massoud junior indique que l’avenir est la décentralisation politique.

  23. Ghostrider dit :

    @ Lagaffe .. en lisant votre commentaire, je comprends mieux les propos de massoud junior