CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

La 33e Escadre de surveillance, de reconnaissance et d’attaque a été officiellement activée à Cognac

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

21 contributions

  1. rafi77 dit :

    Une nouvelle capacité d’action, ça n’arrive pas tous les jours….Ca s’arrose !!
    Capacité qui permettra une plus grande réactivité notamment pour traiter les objectifs d’opportunité et de préserver le potentiel de nos Rafale / Mirage, ce qui ne sera pas une petite économie pour nos forces.

  2. Bloodasp dit :

    ça va chauffer pour les barbus en mobylettes dans le Sahel, mdr…

  3. Belzébuth dit :

    Et toutes les armées occidentales seront équipées de drones américains :
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/03/22/et-si-on-reparlait-des-reaper-europeens-20126.html

    Avec les contrats de maintenance qui vont bien.

    Le drone MALE est encore repoussé jusqu’à presque perdre tout intérêt technologique (bizarre, vous avez dit bizarre…):
    http://lemamouth.blogspot.com/2019/07/un-male-des-maux.html

    En tout cas, le marché des drones militaires c’est vraiment le jackpot :
    https://youtu.be/dzCmhUAzseI

    Je me demande bien où pantouflent tous ceux qui ont réussi à faire louper le coche aux européens…

  4. Une escadre qui restera au sol dès que les territoires à surveiller auront un minimum de défenses anti-aérienne… Axé sur le Reaper, on voit toute de suite les limites du bouzin, que cela soit au niveau techno, tactique et stratégique, puisque dépendant d’un système étranger, et qui a déjà montré sa vulnérabilité au piratage. On est censé applaudir d’une main tout en sautant à cloche-pied. J’avoue vous êtes bluffant, nos adversaires en tremblent déjà. Comme si les futurs opex allaient uniquement concerné le désert et les terroristes en pick-up… Moi j’attendais plutôt un A6 ou SR71, on a en faite un drone lent, peu armé et cible de choix pour tout manpad ou système AA missile ou canon. Donc après le manque d’un missile hypersonique, on sera aveugle par manque d’un vecteur d’observation en territoire ennemi profond.

    Donc en attente d’un missile hypersonique qui donnera crédibilité à notre armée, mais aussi en attente d’un drone d’observation hyper véloce et manoeuvrant. On comprend maintenant pourquoi ils font appel aux auteurs de science-fiction, car il y a une brèche béante dans notre dispositif stratégique, et ce n’est certainement pas la dissuasion qui pourra la colmater.

    Les Alpha-jet remplacés par des avions à hélice (Pilatus), j’ai comme un doute, comme une impression de régression, comme une impression que l’armée subit l’inertie de la politique-finance, qu’un moteur à hélice est préférable pour apprendre à piloter des avions de chasse à moteur à réaction très puissant… Si vous le dites.

    • Math dit :

      Ces drones servent dans les conflits de basse intensité. Ils nous faudrait construire les nôtres, bien. Mais c’est pas donné non plus, pour rappelons le, des conflits de basse intensité.
      Les missiles hypersoniques vous manquent? Pour remplir quelle tache? AA, AS, ltorpille, bombardement nucléaire? On a des vecteurs (Meteor, scalp, torpille lourde, M51). Sur le papier, la technique

    • ji_louis dit :

      Vos critiques sur le financement des armées sont justes mais c’est tout. Le Sahel est notre principale OPEX, et pour longtemps: On est au Tchad depuis les années 70! Vu les adversaires en face, des aéronefs à hélice sans contre-mesure électronique sont plus judicieux que des missiles hypersoniques.

      Quant à un autre front où l’adversaire serait plus techno et plus costaud, on a aussi du haut de gamme, et au final la bombe atomique, ce qui impose un certain respect:
      « Quand les hommes de 130kg disent certaines choses, ceux de 60kg écoutent » (Michel Audiard, 100 000 dollars au soleil)

    • Marinduciel dit :

      Totalement d’accord sur le dernier point ça va être beau les entraînements a grande vitesse

    • Bud FPV dit :

      Je suis d’accord avec vous avec les faiblesses du drone concernant les transmissions (c’est le gros problème ) ,l’altitude de vol et de 5000m en moyenne donc a part du SAM ou avion ,les manpad ou canon ne sont pas des soucis .Pour de la faible intensité cela suffit ,et cela est éfficace . Maintenant , ce qui coutent cher sur ce type d’appareil , c’est l’opto et les transmissions ,et a l’heure de vol/prix y a pas mieux , y a aussi une notion financière a prendre en compte vis a vis des besoin réel du terrain (permet du renseignement sur de la durée et discrètement) ,cela sert a rien d’utiliser des SR71 (cout faramineux pour juste un passage rapide , le U2 plus vieux et encore en service ) ,ou autre avion avec nourrice pour loiter (orbite) dans le désert.Concernant le pilatus , je suis pas pilote mais je pense connaitre quelques bases en aéronautique , pour apprendre des procédures ,des système d’arme sur des écran MFD , doit avoir quelques logiciel de simulation de dessus , sa doit pas être mal ,et surtout moins cher que l’alpha jet . Les US ont des Texan 2 depuis plus de 15ans ,ils ont pas l’air de sans plaindre .

    • lym dit :

      L’instruction initiale se faisait déjà sur avions à hélices, c’est heureux et pas seulement pour le coût: Ceux qui se sont essayés a démarrer sur réacteur direct (= poussée bien symétrique, sans effet de couple à corriger) ayant eu la surprise de voir la crème du pilotage ainsi formée se tuer bien peu plus souvent que la moyenne dans les aéro-clubs.

      Le Pilatus, c’est surtout le taux de montée qui n’est pas très démonstratif. Mais la gap entre un chasseur moderne et un alpha-jet l’était déjà aussi.

      Les drones, c’est vrai que l’on a un loupé le coche dès le départ et qu’il est ensuite plus difficile de raccrocher.

    • FredericA dit :

      @Le troll de Shroedinger : « dépendant d’un système étranger, et qui a déjà montré sa vulnérabilité au piratager »
      .
      Ah bon ?! Vous pourriez partager la source de cette affirmation ?
      .
      « Donc en attente d’un missile hypersonique qui donnera crédibilité à notre armée, mais aussi en attente d’un drone d’observation hyper véloce et manoeuvrant.  »
      .
      Pourriez-vous nous indiquer combien d’armées opèrent actuellement des armes hypersoniques et/ou des avions de reconnaissances dépassant Mach 3 ?
      .
      « on sera aveugle par manque d’un vecteur d’observation en territoire ennemi profond »
      .
      Ouaip ! C’est vrai que la la France ne possède aucun satellites d’observation militaire…
      .
      « Les Alpha-jet remplacés par des avions à hélice (Pilatus) »
      .
      Ah bon ? Les 32 Epsilon et les 65 Alpha jets actuellement en service vont donc été remplacés par 20 Pilatus en location ?!? Sacré performance 😮 !

      • La question précise est de savoir si le Neurone aura une réalité tactique et stratégique. A moins de vouloir être court sur patte, on ne peut vraisemblablement articuler uniquement nos dispositifs sur le Reaper.

        Les satellites pourrait donc remplacer également le Reaper, si je suis votre résonnement. Mais il est aussi facile de les leurrer avec des sources d’ondes, donc le meilleur moyen et d’aller sur place pour être sûr de ses objectifs.

        En ce qui concerne les avions d’entrainement il m’avait semblé avoir lu que les Pilatus allaient remplacer les Alpha-Jet. Et que ces avions à hélice représentaient à mon humble avis un anachronisme en technologique et en formation.

        Pour revenir au missile hypersonique, c’est dommage que les MdC n’aient pas été équiper de tel vecteur, car on risque de devoir rester spectateur en cas de tension international, qu’on ne peut jamais écarter, car jamais totalement prévoir. Bien sûr j’imagine que l’on peut palier certaines menaces, mais des fois il n’y a que la force qui peut être entendu.

        Quoi on peut pas débloquer 500 millions pour pouvoir participer à la course? On va donc rester dans les tribunes à compter les points et distribuer les bons points aux grandes puissances , même si on notre avis deviendra disons.., facultatif.
        -Allez! Un peu d’imagination, d’huile de coude et de bonne volonté, impossible n’est pas français. Au boulot!

  5. Ping dit :

    J’étais pourtant persuadé d’avoir vu quelques F1CR de la 33 en Champagne après 1993…

    • Médiator dit :

      Le niveau Escadre a disparu en 1993, à partir de cette année là les escadrons sont alors devenus des unités pleines et entières et indépendantes….Mais comme souvent en France on revient en arrière sur une idée révolutionnaire. Le niveau escadre existe à nouveau. Ainsi autre exemple, la 30ème Escadre de chasse ex escadre de REIMS est maintenant à MONT DE MARSAN.

  6. Max dit :

    Pour avoir du quasi 100% AOC, quand le Patroller sera t-il validé pour tirer de l’armement ?
    Attendent ils la qualification avec le MMP et les roquettes guidées laser ?

  7. JYV dit :

    Un petit détail: Une pensée à St Ex en passant. J’aurais bien aimé que le 2/33 soit un escadron de reconnaissance avec du personnel dans les avions et non de soutien restant au sol