CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

Exit Elisabetta Trenta, l’Italie a un nouveau ministre de la Défense

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

54 contributions

  1. Ancien de l'infanterie d'assaut dit :

    Je commente seulement la photo : je suis toujours étonné de voir que les baïonnettes italiennes ont leur tranchant vers le bas.
    .
    Pour un motif d’efficacité (= neutraliser l’ennemi aussi vite que possible) le tranchant doit être vers le haut : lorsque l’ennemi est frappé d’un coup de baïonnette, il a tendance à tomber. Avec le tranchant vers le haut, la baïonnette ouvre la plaie.
    .
    Mais j’ai entendu dire qu’en Afghanistan les Italiens payaient l’ennemi pour être tranquilles.
    Dans ce cas, ce serait cohérent avec cette baïonnette bizarre.

    • Auguste dit :

      Les baïonnettes c’est des « extrema ratio » en dotation aussi dans l’armée française (sauf erreur).
      Pour ce qui est de l’Afghanistan,c’est les Anglais qui ont sorti le scoop.L’affaire a vite tourné court quand ils se sont aperçus que tous faisaient la même chose.Vu leurs moyens,les Italiens moins que les autres.En Afghanistan,comme ailleurs,si on laisse tranquille les Italiens,c’est parce ce qu’ils sont sous mandat ONU et de par leur constitution,ils n’ont droit,en principe, que de riposter.Hormis, peut-être, quelques FS sous commandement américain,ils ne sont donc pas un danger pour le barbu.

    • BoitaR dit :

      C’est à dire que de toutes façons, on est sensé dégager la lame avec une rafale de trois, donc pas sur que ça change grand chose…

    • heaume44 dit :

      @ Ancien de l’infanterie d’assaut
      «je suis toujours étonné de voir que les baïonnettes italiennes ont leur tranchant vers le bas».
      Italiennes ?
      Baïonnettes avec tranchant vers le bas sur :
      .le M1 Garand (USA) ;
      .la carabine US M1 (USA) ;
      .le Mauser 98K (Allemagne) ;
      .le Lee Enfield Rifle (UK) dans ses différentes versions quand il n’était pas équipé de la «baïonnette-clou» qui n’avait pas de tranchant ;
      .le M-14 (USA) ;
      .le FAL (Belgique, UK, etc., etc., etc.) ;
      .le MAS 49-56 (France) (*) ;
      .le H&K G3 (Allemagne) : la baîonnette se fixe au-desssus du canon, mais avec seulement le contre-tranchant vers le haut
      .le M-16 (USA) ;
      .le SA80 (UK) ;
      .le H&K G36 (Allemagne).
      J’ai encore des souvenirs et des pistes mais j’arrête les vérifications, je sature un peu.
      .
      Sur le FAMAS, effectivement et ENFIN, la baïonnette du MAS 49-56 récupérée (modifiée ? je n’en ai aucune idée, je trouve que, de loin, elle lui ressemble beaucoup -mais pas le fourreau) a été montée au-dessus du canon en la «retournant», ce qui a tourné le tranchant vers le haut. Très bien, mais si elle est aussi affûtée que celle du 49-56… No comment.
      .
      (*) Je peux vous le confirmer très fermement, ayant moi-même utilisé ce FSA baïonnette au canon quand j’étais de garde ou de garde à l’étendard (1er RHP) en 63-64.
      Le contre-tranchant de ce poignard-baïonnette faisait tout de même la moitié de la longueur la lame, peut-être pour obtenir le résultat spécifique auquel vous faites référence ? Malheureusement, les tranchants n’étaient pas affûtés, mais alors pas du tout, nous n’avions RIEN pour les affûter et l’instruction n’abordait même pas le sujet. Le tranchant était quasi-inexistant, «dull» comme disent les anglo-saxons. Seule la fonction perforation («stab») semblait être prévue, et visiblement pas la fonction lacération («slash»), ce qui m’avait surpris… et déçu.
      Enfin, si je n’avais été déçu que par cela… Désolé pour cette vieille amertume.

      • revnonausujai dit :

        que les baîonnette ne soient pas aiguisées en temps de paix, rien de surprenant, c’était déjà le cas des sabres autrefois; ils n’étaient aiguisés qu’à l’entrée en campagne pour éviter que le fll se détériore par négligence ou mauvais emploi et que l’arme soit réformée; le reflexe d’économie a du subsister dans le subconscient des décideurs.

        • heaume44 dit :

          @ revnonausujai
          Que ces lames ne soient pas affûtées en temps de paix, on peut le comprendre, d’autant plus qu’un affûtage en unité aurait, au niveau des tranchants, détruit le phosphatage (ou l’électrophorèse, je ne sais pas) de la lame en mettant l’acier à nu, ce qui aurait rendu plus délicate la lutte contre l’oxydation.
          Ce que je stigmatise essentiellement, c’est que :
          .je le redis, absolument rien ne nous a été dit à l’instruction à propos de la baïonnette du 49/56 en dehors de son existence et de sa fixation sur l’arme ;
          .pendant mes classes, je me suis renseigné auprès d’un appelé de l’armurerie de l’escadron d’instruction quant à la présence d’outils d’affûtage de lames : il a commencé par rire, puis m’a dit que RIEN n’était prévu à ce sujet ; du reste, avant le 49/56, c’était encore le MAS 36 qui était en service, et sa baïonnette cruciforme, héritée de la «Rosalie» du Lebel, ne s’affûtait pas -à ma connaissance.
          .
          A l’époque, j’ai envisagé que, dans un régiment de cavalerie, la baïonnette était peut-être considérée comme une arme d’infanterie et négligée, voire traitée avec une sorte de mépris. Mais j’ai posé la question à des appelés de tous les régiments d’infanterie parachutiste, à Pau et en stage radio à Bayonne, qui m’ont confirmé l’absence complète d’outils d’affûtage pour lames, et l’absence de doctrine d’utilisation de la baïonnette pendant l’instruction. Idem pour mes camarades de l’artillerie et du génie parachutistes.

          • revnonausujai dit :

            sur la doctrine d’emploi de la baîonnette, on entre dans le psychologique; en 1914, l’accent était sur l’assaut à la baîonnette ( celle du Lebel était faite pour l’estoc), sans polémiquer, les résultats ont montré que face à la MG08, ça la faisait pas vraiment.
            Depuis à l’exception de l’épisode du Lt Lebeurrier en Corée ( d’ailleurs au grand étonnement des américains *), rien n’a valorisé cet emploi.
            De plus, dans la mentalité moderne, le combat à l’arme blanche, c’est salissant et pas très glamour, l’idéal étant d’ engager l’ENI en stand off.
            enfin, l’utilistion pour trancher, en clair pour égorger, n’est envisagée que dans de rares cas d’élimination discrétes de sentinelles et le opérateurs disposent d’outils mieux adaptés.
            ceci étant, du temps du MAS36, les unités para disposaient aussi de la dague de combat.
            mais globalemnt, avant l’invention de la tirette, tout ça servait surtout à ouvrir les canettes de bière et les boites de conserve.
            * l’ US army a conservé l’entrainement au combat d’estoc à la baîonnette jusqu’à l’abandon du Garand, mais ils avaient remplacé le  » Hit, slash, kill » réglementaire mais trop évocateur par  » Ha, ha, ha  » !

    • ULYSSE dit :

      Baionnette ou couteau tactique?……Extrema ratio FULCRUM TESTUDO…forme Tanto , donc avec un bout de tranchant vers le haut?

      Pour le reste….

    • fraisedesbois dit :

      C’est pas une baïo, c’est leur couteau « de camp ».
      La pointe tanto avec contre-tranchant doit être parfaite pour percer les fûts d’huile d’olive. Pour la pasta.

    • Pravda dit :

      Le tranchant vers le haut est aussi prévu pour éviter (cas peu fréquent) de l’abîmer en tir sur appui avec la baïonnette.
      Concernant les pots de vin, la légende s’est confirmée à Uzbin

    • Milau dit :

      La baïonnette ce monte tranchant contre le haut…
      http://www.nuga.ee/products/extremaratio/fulcrumb/fulcrumb.htm

    • Clavier dit :

      Vous noterez la maxime latine : » Extrema ratio  » sur la lame à rapprocher de l’Ultima ratio regum gravé sur les canons de Louis XIV

    • NRJ dit :

      @Ancien de l’infanterie d’assaut
      On n´a pas de preuve que les italiens aient acheté le silence des Talibans. Un journaliste du Times l´affirmé mais il n´y a aucune preuve formelle.

    • Berkut dit :

      C’est le résultat d’une étude interne pour tromper l’ennemi (S.T.R.O.N.Z.O.) mais je ne parle pas l’italien.

    • Plusdepognon dit :

      C’est pour couper le beurre dans les pâtes.
      Il s’agit d’un couteau de camp, mis pour le théâtre et la tradition au bout du canon. Les baïonnettes ne sont pas très utiles car elles se coincent dans les côtes et cassent assez facilement.
      Les poilus aiguisaient des pelles et s’en servaient comme des haches.

      Il ne faut pas oublier la mode du survivalisme ou bushcraft, ce que quand j’étais gamin on appelait juste « faire les cons dans les bois ». Les scouts ont plus l’habitude de la nature que bien des recrues.

  2. Auguste dit :

    Est-ce qu’ils ont réellement besoin d’un ministre de la défense?.

  3. Auguste dit :

    Légèrement plus sérieux.
    « Certains ont des missiles nucléaires et nous disent que nous ne devrions pas en avoir: je ne l’accepte pas.Des travaux sont en cours »
    (Erdogan)

    • Czar dit :

      Nan mais faut arrêter avec ce populisme-replié-sous-soi (ce qui dénote, convenons-en, une certaine et innatendue vitalité chez ces fossiles confits dans une France du passé qui de plus n’a jamais existé)

      Écoutez donc Ali Juppé, le meilleur d’entre eux, monsieur « j’ai fait Normale Sup et l’ENA », vous nettoyer de vos petites névroses paranoïaques en vous rappelant qu’Herr Dogan et un démocrate misilmôn comme il existe des démocrates-crétins.

      d’ailleurs ils ont vocation à rejoindre l’Europe puisque l’Europe c’est la démocratie.

  4. Plusdepognon dit :

    Quand je lis « parti démocrate chrétien  » et « 1990 »… En Italie, il est une hydre qui à la faveur de 2008 et de la chute de certaines banques a encore grandi (28 min):
    https://youtu.be/FupDu_G0Pdo

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/01/11/04016-20120111ARTFIG00367-avec-la-crise-la-mafia-devient-la-premiere-banque-d-italie.php

    Dans tous les partis et dans beaucoup de pays du monde:
    https://www.lejdd.fr/International/Europe/italie-roberto-saviano-auteur-de-gomorra-accuse-matteo-salvini-detre-lie-a-la-mafia-3690023

    L’économie italienne est la troisième d’Europe, en première ligne dans la soit-disant « crise des migrants » et c’est un partenaire avec qui nous sommes en froid à cause de notre intervention militaire en Lybie (le petrolier Eni y avait son business).

    Sans compter que la banque centrale européenne a beau se trémousser, l’Italie a un beau profil de bouc émissaire en cas de sacrifice de l’Euro.

    Les armées, comme partout dans les pays européens ne sont pas la priorité.

    • Auguste dit :

      Pour ce qui est des migrants,avec les nouveaux ministres PD (s’il vous plait,un peu de tenue!) les portes sont de nouveau grandes ouvertes.Ils ont aussi la qualité d’être francophiles et généreux avec la France.Renzi leur chef de file avait cédé à la France une partie de son territoire maritime,sans que les intéressés soient au courant.Par malheur l’affaire est venue à jour avant la signature,par faute d’une police maritime française trop pressée.Une affaire qui pourrait revenir sur la table et avoir une heureuse conclusion.

    • Euclide dit :

      @Plusdepognon
      3 choses sont vraies dans votre post/
      1) l’Italie est au bord de la banqueroute financière et pour l’UE elle représente un risque financier supérieur à la Grèce.
      Au passage évitez d’etre client de BNP Paribas ou du Crédit Agricole car elles sont trop exposées au risque italien. En clair, les clients paieront pour les renflouées.
      2) suite au boucherie sicilienne médiatisée des années 1990 et 2000 et mauvais pour leur image ,une nouvelle mafia est née. Celle-ci est apparue centrée sur l’économie transalpine.
      Ce qui fait que les chantiers navals Fincantieri , par exemple; sont aux mains de la mafia par banques interposées.
      3) Oui ! il n’ y a pas que les italiens qui payent chers les années Sarko , la France aussi.

      • Auguste dit :

        Fincantieri est détenu à plus de 70% par l’état.Le reste par des fonds d’investissement étrangers,dont un Français.Et un Italien pour 0,20%.La mafia ne s’embête pas avec les banques,trop visible,trop contrôlé.C’est la sous-traitance son job et le pognon va à la City de Londres ou personne n’ira le chercher.Quant à la banqueroute,l’Italie c’est « to big to fail ».Cela entrainerait un chaos en UE et plus.Moi,qui ait un certain âge,j’ai toujours entendu parler d’une l’Italie au bord du trou et elle arrive toujours à s’en sortir.J’ai jeté un oeil sur les banqueroutes d’états:
        https://www.capital.fr/entreprises-marches/espagne-france-allemagne-les-champions-europeens-du-defaut-de-paiement-1051973

      • Euclide dit :

        Oui Auguste
        En Italie il y a 3 économies . L’une c’est l’officiel défini par l’INSEE italien. L’autre est semi officielle et enfin la souterraine.
        De toute façon les comptes publics italien sont truqués.
        « E nave italia  » Le navire italien ne coulera pas mais il provoquera un tsunami sur l’Euro

      • raca dit :

        1) avec ce que notre pays a caché dans les bilans notre dette est au niveau + – de la dette italienne mais cela n’a pas d’importance pas vrai !? surtout ne pas en parler … .
        2) les industries surtout les industries des armements sont toutes dans tout les pays « criminels » ou »mafieuses » avec l’aide des banques certaines en faillites (voir: credit Lyonnais, Dexia …) ou mal en point qui sont renflouées par l’Etat cad par nous citoyens.

    • tschok dit :

      C’est plus qu’un bouc émissaire: un défaut italien sur la dette dépasserait toutes les prévisions des stress tests, ce qui le fait considérer comme un événement de crédit qui flanquerait l’euro par terre. C’est du moins ce qui est redouté.

      Salvini, qui laissait planer plus qu’un doute sur la sortie de l’Italie de l’Euro et l’éventualité de planter les créanciers, n’est pas qu’un bouc émissaire commode. Il a une responsabilité considérable: comment voulez-vous investir dans l’économie italienne avec une telle épée de Damoclès au-dessus de la tête?

      https://www.20minutes.fr/monde/2441331-20190201-italie-pays-entree-recession-fin-2018

      Mais les italiens viennent investir en France:https://lepetitjournal.com/milan/actualites/litalie-cinquieme-investisseur-en-france-en-2018-256666

      Nous, on peut dire merci à Salvini. Les Italiens, je ne sais pas.

      Il va peut-être se produire la même chose avec le Royaume-Unis et le Brexit: avec un peu de bol, les Angliches vont venir investir chez nous, ce qui me fait penser que tous ces mecs qui agitent le chiffon rouge de la sortie de l’Europe nous rendent un fier service, à partir du moment où on reste stable.

      Si nous on se limite à notre cinoche habituel, mais sans sortir de l’UE, on devient un havre de stabilité pour les autres: on fait semblant d’agiter la muleta, mais en douce on dit aux autres: « par ici vos capitaux ». Et: « merci et au revoir ».

      Vu le cas italien, ça me semble une bonne stratégie. Comme ça, l’air de rien. En continuant à nous plaindre, bien sûr., juste pour se donner de la contenance.

      Bon, c’est pas super moral parce qu’on spécule sur la connerie des autres peuples européens, mais après tout, qu’est-ce qu’on y peut? Ils sont libres. Si on tire notre épingle du jeu, pourquoi pas?

      J’vais finir par regretter le départ de Salvini, dites donc. Et l’échec de Boris. Et si on invitait Steve Bannon en France, histoire de relancer un peu le processus? On va le piquer à Marine Le Pen.

      • Plusdepognon dit :

        @ tschok
        Pour le moment ça cause de parité parfaite 1 euro = 1 dollar (donc une claque supplémentaire au pouvoir d’achat).
        https://youtu.be/SRPH16nGhXg

        Sinon j’avoue que la chaîne YouTube « Heureka » est très didactique en matière économique !

  5. aleksandar dit :

    Le commentaire au niveau politique est tres politiquement correct.
    Le méchant Salvini qui voulait des élections a perdu, les culs de plomb européens sont de retour……tout va bien.
    Sauf que, Salvini en fin politique qu’il est, savait qu’il n’y aurait pas d’élections.
    Il a choisi de casser la coalition sachant pertinemment que le M5S allait se vendre pour rester au pouvoir.
    Ces petites magouilles politiciennes, les italiens n’en veulent plus et ce gouvernement va se plier aux ordres de Bruxelles.
    Salvini n’a plus qu’a attendre, 2 ans c’est pas bien long, si ce gouvernement ne tombe pas avant.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Mais bien sûr! Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu……
      Salvini n’avait pas prévu qu’une nouvelle coalition pourrait se faire, sinon il ne serait pas aussi démuni et furieux.
      Par ailleurs les italiens n’ont pas trop apprécié son machiavélisme et il a chuté dans les sondages.
      Donc il apparait plus comme le grand perdant.
      Enfin l’Italie, sauf à modifier la constitution, a un régime parlementaire, que personnellement je juge peu efficace, mais c’est celui que les italiens se sont choisis. Dans le cadre de ce système la négociation pour un énième gouvernement n’est pas une magouille, c’est juste le fonctionnement normal de la démocratie italienne.

    • Thaurac dit :

      L’Europe , un peu bobo sur les bords, à douché les espoirs de ceux qui voyaient des gouvernements borderline, faire comme Trump aux usa, mon pays d’abord.
      Ils ont tout fait pour les saborder et devaient même avoir un staff qui bossait dessus.
      Le président Brésilien, par exemple, est le prototype de leurs cibles, et ils ne manquent pas de le montrer.
      L’autriche, ils l’ont maté, la hongrie rentre dans le rang, et il leur reste la pologne à se mettre sous la dent…
      C’est une politique carrément socialiste qu’ils veulent appliquer…
      Alors , nous , on a déjà eu ces rêveurs , en France, et on a vu ce que ça a donné, alors je ne souhaite pas la même chose pour l’europe, car malgré les élections de quelques députés, ceux qui coupent et taillent , ne sont pas élus démocratiquement!

  6. DVA dit :

    ON verra bien…en attendant ces élus et cette coalition vont devoir se prendre la réalité du budget sous tutelle européenne dans le nez…La Ligue en récoltera le fruit aux prochaines élections !!!

  7. Bob dit :

    Les italiens auront le F35 sinon quoi d’autres? La force navale italienne monte en gamme et fait jeu égale avec la France sur les moyens conventionnels navals, je leur tire mon chapeau alors qu’ils n’ont pas de territoire marin aussi étendu que la nôtre. Je me demande pourquoi leur budget militaire augmente autant. Les italiens n’ont pas de colosses russes à leur frontière, ni de rivalité particulière en méditerranée contre un état. Pas de menace sérieuse donc. Ont-ils des visées expansionnistes ou bien leur complexe militaro-industriel mange des hormones?

    • Auguste dit :

      Avoir une belle Marine ça ne suffit pas.Faut-il encore avoir les hommes et la politique capables de l’utiliser.Ils n’ont ni l’un ni l’autre.En 40 aussi ils avaient une belle Marine.

      • raca dit :

        En 40, nous aussi avions une marine, des hommes et la politique malgré cela
        elle n’a pas servit beaucoup.

        • Chanone dit :

          La marine française… De superbes unités, notamment au niveau des croiseurs. Des sous marins corrects, de splendides cuirassés et croiseurs de bataille qui ont fait la fierté de la marine.
          Faits peu connus, mais wikipedia est mon ami, la flotte française était plus crainte que la flotte japonnaise alors que ses moyens de radiodétection étaient squelettiques. Quand à la fac des navires, ils étaient surestimés ( canon de 130 « EG »peu efficace).
          .
          De fait, Mers El Kebir fut une correction qui nous coûte 1200 morts, dans des circonstances douteuses et parfaitement instrumentalisée par la régime de Vichy.
          Une fois le cordon ombilical avec la perfide Albion tranché, les canons français ne démériteront plus: voir la saga du cuirassé « Richelieu » pour en apprendre plus.
          Il y a aussi beaucoup de chose à dire sur l’Amiral Darlan dont les folies peuvent aussi se compter en chars d’assaut et en avions….

    • Carin dit :

      @bob
      Vous êtes sûr de ce que vous avancez??? Non parce que le budget mili Italien c’est 20 milliards d’euros…

  8. Allobroge dit :

    SALVINI aura son heure tôt ou tard car les italiens comme chez nous n’aiment pas ceux qui retournent leur veste selon la direction du vent !

    • Thaurac dit :

      Et pourtant ils ‘lont fait avec Mussolini et ont retourné la veste en 43 quand les ricains sont venus et que ça sentait le sapin pour l’allemagne.

      • raca dit :

        Effectivement les résistants italiens ont réussis dans la lutte contre le régime; ils ont libérés les grandes villes du pays avant que les anglo – américains n’arrivent: https://fr.wikipedia.org/wiki/Résistance_en_Italie_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale) et pour info à Gênes l’armée allemande: Général Meinhold a du se rendre aux résistants à 19.30 du 25 avril 1945 (plus de 6.000 soldats allemands sont prisonniers)… . nous avions Pétain ! n’avons nous pas retourné notre veste plusieurs fois ??? tout les français n’étaient pas résistant loin s’en faut!….

        è

    • Auguste dit :

      C’est de l’humour?.

  9. felipe dit :

    qu’est ce que c’est bien la proportionnelle !!!!
    on fait et défait des gouvernements de compromis, entre parlementaires ..
    ils en pensent quoi les altermondialistes et les anti systèmes du mvt 5 étoiles ? et nos gilets jaunes ?

    • Czar dit :

      Ils en pensent qu’ils ne voient pas de problèmes au système majoritaire dès lors que le système majoritaire fonctionne avec autre chose qu’un uniparti monocolore idéologiquement, et qu’il respecte le résultat des élections et des référendums.

      D’autres questions?

      • felipe dit :

        alors là, comprends pas votre honneur / celui qui a la majorité est donc un parti unicolore ou une union unicolore…. issu des résultats d’un vote.
        faudra m’expliquer comment une droite nationale peut s’allier avec une gauche anticapitaliste ..; tant qu’on ne touche pas au principe de l’enrichissement personnel de tout un chacun. pas certain que les mvt 5 étoiles soit contre immigration. il a fallu faire des concessions de « basse politique »
        quand au référendum , on en reparlera .. tant qu’il s’agit de voter pour ou contre la longueur de la canne à pêche, par oui ou par non… mais quand chacun vote contre parce qu’il ne comprend pas la meme chose que son voisin

        • Czar dit :

          Pour une raison obscure et indépendante de ma volonté ma réponse se trouve plus bas dans le fil.

  10. B dit :

    @Ancien de l’infanterie d’assaut

    ce n’est pas une baïonnette mais un couteau « serie speciale » fait par Ultima ratio pour le 9ème Col Moschin. Quant aux italiens en Afghanistan, renseignez vous sur les actions de la TF45 … vous serez surpris de leur efficacité …

  11. PK dit :

    Amusant de constater (le constat est international) qu’on se sent obligé d’avoir un toubib comme ministre de la santé et un incompétent notoire à la défense sans que ça ne fasse sourciller personne…

    La présence d’un syndicat de médecins ne doit sans doute rien à voir 😉

    • Électeur dit :

      @ PK, bonne remarque.
      L’on peut faire le même genre de rapprochement dans un autre domaine franco-français : alors que l’influence (excessive) des industries pharmaceutiques françaises auprès du ministre de la Santé faisait un scandale, personne ne semblait (et ne semble aujourd’hui) s’offusquer de l’existence, au ministère des Armées, d’une DGA « chargée de promouvoir les industries de défense françaises » (cette mission date de 1969, quand les partis politiques reprenaient le pouvoir).
      .
      Dans le premier cas c’est au détriment de la santé des Français, dans le deuxième cas au détriment de la sécurité de nos combattants car celle-ci n’est pas prioritaire pour l’industriel qui veut uniquement vendre.

  12. Czar dit :

    Vous posez plus généralement la question de la démocratie ça tombe bien, je n’en suis pas un farouche partisan, du moins dans la version dégénérée qu’elle présente aujourd’hui, disons que je suis un peu plus partisan de la démocratie telle qu’elle était formulée en 1789 avec la distinction claire entre « citoyen actif » et « citoyen passif ».

    il est clair que le référendum de 2005 a été clairement un vol et un viol démocratique les gens avaient voté en pleine conscience en faisant un énorme effort le dissection de la Constitution Giscard comparer ça comme le font les merdias à la cagade du brexit, c’est de la pure malhonnêteté.

    À ma connaissance, le mouvement 5 étoiles a mis comme condition à la formation d’un gouvernement avec les européistes le maintien du décret salvini contre la ligne de ferry Africa express.

    Et quand je dénonce cet uniparti, c’était bien évidemment la fausse alternance entre la gauche de droite et la droite de gauche, telle qu’elle existe en France depuis 30 ans. Ce sera peut-être le seul mérite durable de micro Jupiter, celui d’avoir mis un terme à ce mythe politique de « l’alternance » et d’avoir exposé crûment le continuum néolibéral progressiste qui structure la ‘pensée’ (ne pas rire en prononçant le mot) de l’essentiel de la classe politique française

  13. Plusdepognon dit :

    L’Italie est fâchée à cause de la Lybie.
    Mais la région a coûté quelques morts à la France, qui auraient pu s’ils avaient été suivis changer un peu l’Histoire:
    https://youtu.be/MWbYSYz4aSU

    https://youtu.be/I5LXTolhWLc

    L’Italie aussi a connu quelques accidents bizarres et rencontre malencontreuse pour les gens qui s’occupaient un peu trop du pétrole :
    https://youtu.be/AS5TwfT0-_A

    https://youtu.be/s49klHsuf2g

    https://youtu.be/7dAMN_YXM2I

  14. heaume44 dit :

    @ revnonausujai
    Je reprends le fil là où je peux répondre.

    «Depuis à l’exception de l’épisode du Lt Lebeurrier en Corée ( d’ailleurs au grand étonnement des américains *) (**), rien n’a valorisé cet emploi.», dites-vous.
    Vous oubliez la reprise du pont de Vrbanja en Bosnie-Herzégovine par les troupes françaises le 27 mai 1995. Le CEMA actuel, François Lecointre, à l’époque capitaine commandant la 1ère compagnie du 3e RIMa, a reçu l’ordre du général Gobilliard de reprendre le pont avec sa compagnie, appuyé par 6 Sagaie du RICM. Vous pouvez rouver tout cela sur la toile, le mieux étant -à mon humble avis- quand c’est relaté par des marsouins.
    Quelque temps après, les gens de France Télévision ont fait une vidéo sur le sujet, Gobilliard et Lecointre -entre autres sujets- sont interviewés à propos u pont de Vrbanja.
    Lecointre, devenu colonel, explique l’opération aux journalistes et rappelle à ce sujet qu’un assaut d’infanterie se fait baïonnette au canon. Vous pouvez l’écouter vous-même dans cette vidéo.
    https://www.youtube.com/watch?v=PAPox1A3F6U
    Dommage que cet événement vous ait échappé.
    Perso, j’ai cette vidéo sur mon NAS depuis longtemps, en bien meilleure qualité que celle du lien que je vous propose.
    .
    Considérations sur la baïonnette .
    Non, ce n’est pas glamour, ça nous ramène aux affrontements à l’épieu de nos très lointains ancêtres, et c’est un peu dans les très vieux instincts encore présents dans notre ADN.
    Oui, c’est salissant, comme salissante -et même très salissante- était la méthode britannique d’élimination d’une sentinelle avec la dague FSFK.
    Je fais observer que l’infanterie britannique ne néglige pas du tout la baïonnette. En ce moment je ne sais pas, mais, encore pendant la guerre du Golfe, l’ordre «Fix bayonets» était gueulé aux fantassins à la sortie des Warrior, tout simplement parce que les cadres de l’infanterie anglaise savaient que faire mettre baïonnette au canon augmentait l’agressivité des fantassins.
    Lebeurrier a pu paraître anachronique a son époque, d’autant plus que le premier FSA français, Le MAS 49, était dépourvu de cette lame. Il a fallu la modification de cette arme en 49-56 pour ajouter au bout du canon un manchon lance-grenades qui est devenu à l’occasion le support du poignard-baïonnette prévu à cet effet.
    Vous dites que trancher signifie essentiellement trancher la gorge. Pas faux. Perso, je voulais être prêt à être plus efficace. Quand j’étais de garde à un endroit non en vue des civils, surtout la nuit, je m’entraînais avec mon 49-56 baïonnette au canon à porter des coups à hauteur de cage thoracique, en faisant faire au fusil une rotation de 90 degrés sur l’axe du canon pour que la lame de ma baïonnette soit horizontale, et puisse dans cette position passer entre les côtes d’un hostile. Au cas où… Deux heures de garde, c’est long. En hiver, en tenue de saut en toile près des Pyrénées, on éprouve le besoin de se réchauffer…
    (**) Pour la petite histoire amusante, et si vous l’ignorez, Lebeurrier, après l’ordre «baïonnette au canon», a décidé de faire pousser un cri de guerre pendant l’assaut pour mieux galvaniser ses hommes. Rien ne lui venant à l’idée sur le moment, il a entraîné ses hommes au cri de «mort aux cons», répété par tous. Les correspondants de guerre états-uniens présents ont été… étonnés. Mais c’est surtout le retour à la baïonnette qui les a frappés.

  15. heaume44 dit :

    J’ai écrit «Lebeurrier» au lieu de «Lebeurier».
    Pourtant, sur OPEX360, Laurent Lagneau, le 11 juin 2017, avait publié une nécro concernant le décès du CBA Gildas Lebeurier, sous le titre «Un grand soldat vient de nous quitter».
    M. Lagneau y faisait, à juste titre, remarquer qu’Erwan Bergot écrivait à tort son nom avec deux «r», et je refais la bêtise. De même que vous, mon cher revnonausujai. 😉
    Désolé, monsieur Lagneau.