CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

L’Allemagne va contribuer à la formation des forces spéciales nigériennes

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

52 contributions

  1. Clavier dit :

    J’espère qu’ils leur apprendront aussi le Panzer lied …à la veillée dans le désert ce serait très …romantique

    • Robert dit :

      Clavier,
      C’est pas plutôt heia heia safari, le chant des troupes de Rommel qui serait adapté ?

      • MD dit :

        Auparavant , c’était aussi un chant à la gloire de l’armée allemande de l’Est Africain, restée invaincue à la fin de la Première Guerre Mondiale , malgré sa très grande infériorité numérique, face à une coalition de forces anglaises, indiennes, sud-africaines, belges et portugaises .
        Elle était composée pourtant – à plus de 90 % – principalement d’engagés volontaires africains, dont la discipline et la valeur combative surprendront les Alliés:
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_von_Lettow-Vorbeck#/media/Fichier:Bundesarchiv_Bild_105-DOA7215,_Deutsch-Ostafrika,_Askari_Truppe_im_Gefecht.jpg

        Ma foi, si ce chant peut permettre aux instructeurs de la Bundeswerh de former les soldats nigériens aussi bien que l’étaient les askaris de la Schutztruppe du lieutenant-colonel , puis général Paul von Lettow-Vorbeck, pourquoi pas? Reste savoir si cela suffira.

        • Edgar dit :

          C’est que les officiers de l’armée de Guillaume II ne se contentaient pas de former les soldats africains, ils les payaient et les menaient au combat… Ce qui fait une différence. Peu vraisemblable de penser voir les Allemands de Merkel faire le travail jusqu’au bout.

  2. Tertia Optio dit :

    Eh ben, il était temps qu’ils les sortent du placard leurs F.S… Après, cela reste une mission d’assistance…
    Une formation sans « mentoring opérationnel » sur le terrain ne servira à pas grand chose, surtout avec les Nigériens que je connais assez bien…Donc au final, du bla bla diplomatique…

    • John dit :

      Les forces spéciales sont quand même différentes du reste de l’armée, et c’est le cas un peu partout.
      Donc généraliser la situation de l’armée régulière aux forces spéciales, c’est un peu trop facile, et potentiellement erroné.
      De plus, on ne connait pas l’expérience des commandos formés. Si on parle de spécialisation, et d’apport de nouvelles capacités / compétences, ce n’est pas la même chose que de partir de zéro.

    • GHOST dit :

      @Tertia Optio
      Vous avez raison de souligner l´aspect « mentoring opérationnel ». Les militaires africains ont grandement besoin du concept « mentoring » appliqué en Afghanistant par l´ISAF. Ils ont besoin de verifier l´efficacité des théories militaires qu´on leur enseigne directement sur le terrain sous la supervision des formateurs. En matière de guerre, l´Allemagne a la reputation de ne jamais faire les choses á moitié.. lol Bon retour dans le désert africain ..

      • starbuck dit :

        Sauf que c’était avant. Elle date de quand leur dernière expérience au combat ?

      • Tertia Optio dit :

        Certes… maintenant la Bundeswehr ce n’est plus la Wehrmacht. De plus, comme le mentionne l’article, leur parlement n’a pas donné son aval…
        Alors patrouiller dans le Nord du pays à la recherche des convois de barbus qui transitent entre la Libye et l’Algérie, j’ai des doutes…. Car cela impliquerait de facto: une couverture drones, une QRF (avions de chasse), également un gros porteur pour ravitailler les équipes au sol (eau, essence, vivres…), médevac…etc…

    • Starbuck dit :

      Pouvez vous nous expliquer ce que les Nigerien n’ont pas par rapport aux Malien par exemple ?

      • Tertia Optio dit :

        Je ne connais malheureusement pas le soldat Malien…mais je connais le Tchadien et le Somalien.
        Les valeurs de combativité et d’agressivité de ces soldats ne sont plus à démontrer. En revanche le soldat Nigérien ce n’est pas trop ça, j’ai pu le constater après un séjour de plusieurs mois sur place…L’épisode de Tongo tongo avec les SFG U.S l’a malheureusement démontré.

  3. Plusdepognon dit :

    Bon… J’avais parié sur les belges.

    Sinon, le MMP est « combat proven » par le COS depuis le printemps au Levant:
    http://lemamouth.blogspot.com/2019/09/un-premier-tir-de-mmp-en-opex.html

    Et puis comme il n’y a pas eu de sujet forces spéciales françaises, ils ont changé de chef cet été :
    http://lemamouth.blogspot.com/2019/08/la-fierte-et-les-rappels-du-gcos.html

  4. cipal dit :

    A quel moment il faut rire ?

  5. dompal dit :

    Euhhh !?? Quelle est l’expertise des FS d’outre-Rhin en la matière !!!!??????
    Aaahh !! Ben oui, suis-je bête, c’est pour les nigériens !!!
    Au royaume des aveugles les borgnes sont roi !!!!! 😉
    Of course !!! 😉 😉 😉

  6. Guy dit :

    Les FS allemandes ont-elles eu à faire leurs preuves en Afghanistan ? Ou en Irak ?
    Simple question.
    En matière d’opérations spéciales je crois que les américains, les britanniques et français sont les meilleurs. Leur savoir-faire peut bien servir d’autres pays.

  7. nimrodwing dit :

    Notre voisin allemands sait toujours se montrer très peu participatif dans ces moments là, ça change un peu leur rôle mais c’est encore limité comme d’habitude.

  8. MAS 36 dit :

    si c’est pour la parade,pas de problème, pour le reste…. auraient mieux fait de garder leurs sous pour la MCO

  9. RastaLapin dit :

    Quand est ce que ces pays vont arreter de vivre aux crochets de l’occident qu’ils critiquent tant ???!

  10. diego48 dit :

    Les pauvres nigériens, ils ne sont pas sortis du « gasthaus » !

  11. Daniel Chollet dit :

    Ils réussiront peut être mieux que les Français et les Américains !

    • R2D2 dit :

      la question est de savoir combien cela va couter cette fois-ci 🙁
      et pour quelle efficacité…

  12. Julien dit :

    Vont leur apprendre à se planquer dans les FOB?

  13. mulshoe dit :

    Petite remarque . Dans quelle langue exactement ?

  14. Plusdepognon dit :

    Ce qui serait vraiment bien, c’est que les soldats français arretent de faire les vigiles de luxe et profitent de l’excellence des gens qui vont pas tarder à prendre la quille.
    Au lieu d’entrainer des soldats en Irak et de perdre des gens à cause de décisions de politiciens à courte vue (RH, Sentinelle, « management d’entreprise », externalisations à tout crin, achat de matériels ubuesque pour le profit des industriels et non pour l’utilité militaire, projection des forces en fonction du budget et non du format pour remporter une décision sur le théâtre,…).

    Parce que « l’armée sentinelle » vaudra bien l’armée allemande ou anglaise actuelle… Et ça ne fera sourire que nos ennemis !

  15. vrai_chasseur dit :

    L’engagement extérieur des FS allemandes fait l’objet d’une très grande discrétion, en contraste avec celui de de la Bundeswehr qui est discuté presque publiquement.
    Les KSK et KSM sont vus régulièrement dans tous les coins chauds de la planète aux côtés des autres FS. Des escouades s’entraînent périodiquement à Djibouti et en milieu désert avec les commandos marine français.
    Le problème des KSK et KSM n’est pas le manque d »expérience terrain (ils n’en manquent pas) mais plutôt interne : la récupération de certains de leurs opérateurs par l’extrême droite néo nazi allemande à des fins politiques.

  16. Plusdepognon dit :

    Cela reste la seule solution, former pour qu’ils soient autonomes (si cela reussit ce sera très long):
    https://www.lemonde.fr/international/article/2019/09/02/contre-terrorisme-les-limites-du-g5-sahel_5505309_3210.html

    Au Burkina Faso, ils condamnent des putschistes:
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/09/03/putsch-manque-de-2015-au-burkina-faso-jusqu-a-vingt-ans-de-prison-pour-les-instigateurs_5505785_3212.html

    C’est un sacré billard cette région…

  17. Plusdepognon dit :

    Si vous avez le temps et la curiosité, cette vidéo fait presque oublier l’actualité (55 minutes):
    https://youtu.be/Nyrl3WqXAlo

  18. vrai_chasseur dit :

    Le problème principal des militaires africains c’est l’équipement et surtout la solde …
    Le soldat africain est comme tout les soldats du monde, quand la solde et l’équipement sont là, les vertus cardinales du militaire apparaissent : motivation, valeur au combat, discipline en manœuvre, intelligence et expérience de terrain, capacité d’initiative, etc etc

    Le BIR Bataillon d’Intervention Rapide camerounais est un exemple : 5000 hommes bien équipés, bien payés (son budget est directement issu de la présidence camerounaise et non du ministère de la défense, ce qui en fait une sorte de garde prétorienne), bien structurés et bien entraînés (par des ex-officiers israéliens de Tsahal dont un ex-colonel des FS), il « percute », comme on dit.

    • Edgar dit :

      Si l’UE veut des résultats, qu’elle prenne en charge le recrutement, l’entrainement, la solde et l’encadrement des troupes envoyées au front.

      • Carin dit :

        @edgar
        Ce serait la vraie bonne solution… mais il y a un mais… vous voulez que toute leur presse, et celle du reste du monde nous désigne comme colonisateurs???
        Votre solution reste valable sur le G5Sahel, car sa construction s’est faite à la demande de l’europe, et ses missions sont toutes encadrées par Barkhane actuellement… mais là encore, les différents gouvernements de ces 5 pays, ne veulent à aucun prix que leurs troupes respectives sortent de leur commandement… ce qui fait que l’argent que l’europe (Pour l’instant bien seule) donne pour ce groupe de 5000 paxs, est partagé entre leurs gouvernements qui pour le moment le redistribue aux intéressés (salaire et matos), mais se réserve le droit de ponction habituel…

        • Edgar dit :

          @ Carin: objection pertinente… sauf si la chose se fait avec le minimum d’emballage. La Grande-Bretagne a bien conquis – ou fait conquérir – l’Inde, la Birmanie, la Malaisie par les soldats privés de la East India Company. Organisons une société militaire privée, dépendante en sous-main de l’UE, ayant pouvoir de recruter des hommes en Afrique, de l’encadrement là où il y en a, et recevant un financement, sous contrat, des pays européens afin de mener des opérations de combat dans la BSS.

  19. Edgar dit :

    Si l’UE veut des résultats, qu’elle prenne en charge le recrutement, l’entrainement, la solde et l’encadrement des troupes envoyées au front.

  20. Starbuck dit :

    Je ne connais pas les somaliens mais je vous rejoins sur les tchadien qui sont de vrais guerrier.
    Je vous rejoint aussi sur les Nigeriens qui comme les maliens ne sont pas des foudres de guerre pour avoir passé 5 ans à leur côté