CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

Les forces armées du Burkina Faso vont lancer un « recrutement exceptionnel »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

19 contributions

  1. Clavier dit :

    Pour dire les choses sans langue de bois diplomatique ,les soldats africains sont pitoyables…..pour toutes sortes de bonnes raisons…et c’est pourquoi nous faisons le travail à leur place sinon il y a longtemps qu’on serait parti
    Plus on leur apporte de matériel, plus ils le perdent et l’argent n’en parlons même pas…

    • Jacque Christine dit :

      Ayant travaillé à plusieurs reprises avec eux, je ne peux que confirmer vos propos. Ils sont lamentables.

    • Czar dit :

      Au fond, ça ne me poserait pas de problèmes que notre armée assure la sécurité de notre ancien empire colonial, cela enlèverait une lourde charge à des pays qui n’ont pas les reins pour avoir un appareil sécuritaire digne de ce nom,ça rendrait plus saine la vie politique de ces pays en évitant la tentation césariste et ça servirait de terrain de jeu et d’entraînement à notre armée.

      mets jouer aux gendarmes pour permettre à la Grônde Zine de faire tranquillement ses affaires pendant en plus que ces boulets nous envoient leur surplus démographiques pour foutre la merde chez nous, ça, pas question . Qu’ils apprennent à se torcher le cul eux-mêmesmêmes.

  2. Robert dit :

    « Recrutement exceptionnel »?
    Ils vont bien les former, leur donner les moyens nécessaires et les payer correctement ?

  3. Plusdepognon dit :

    500 recrutements… Si cela est difficile, ça veut vraiment dire que le Burkina Faso est dans la panade.
    Vu le budget de ce pays, le niveau de vie de ses habitants et sa situation sécuritaire, il n’est pas simple de rendre le métier des armes attractif ?
    AQMI (ou quelque soit le nom qu’on lui donne ) fait décidément très peur dans cette région.

    Parce qu’ils ne pourront pas se payer nos joujoux:
    http://forcesoperations.com/sept-pays-sunissent-pour-developper-un-drone-terrestre-europeen/
    Et que Barkhane ne peut pas être partout.

  4. Buburoi dit :

    De la viande humaine pour des attentats suicides!

  5. Carin dit :

    Mal payé, mal formé, mal équipé, mal commandé, de plus pourquoi à partir de 21 ans?? Penseraient ils qu’avant cet âge les garçon de 18 ans ne sont pas aptes ou matures?
    Il me semble que ce pays met la charrue avant les bœufs, et devrait investir dans la formation, la régularité et l’augmentation des salaires,et l’équipement de l’existant, avant de passer au recrutement sinon les nouvelles recrues devront êtres équipées avec ce qui se trouve dans les casernes…et donc partager avec les paxs déjà présents… et c’est pas brillant.

    • Ancien du Sahel dit :

      Ils feront comme la plupart des armées « régulières » de cette région : ils vivront sur le pays pour compenser l’absence de solde.
      .
      C’est d’ailleurs une grosse part de nos difficultés : lorsque l’on rencontre des « militaires » locaux, savoir s’ils sont en service ou en maraude.

  6. meymey dit :

    50 vieux sud af feraient le même job.

  7. nimrodwing dit :

    C’est très mal engagé, une armée qui est mal équipé et peu ou pas entrainé sans parler d’un commandement pas au niveau, le Burkina Faso va droit au fiasco avec cet idée de recrutement.
    La formation en est la clés de voute, la bonne base de départ, le salaire aussi compte bien entendu mais la on parle d’une efficacité qui ne peu pas venir si la formation est inexistante, autant dire que les jihadistes ont de beaux jours dans ce pays.
    Sait on si des éléments de l’armée française forment des militaires burkinabé ?

  8. Plusdepognon dit :

    Peut être que les forces spéciales belges viendront se charger de cette formation, vu qu’ils ne vont plus en Afghanistan…
    https://defencebelgium.com/2019/08/16/le-special-operations-regiment-belge-ne-sera-pas-deploye-en-afghanistan/

  9. TINA2009 dit :

    Bsr Mr LAGNEAU §

    Votre article vient confirmer mes propos précédents.

    500 combattants, c’est une 1/2 Brigade. Cela constitue un effort ENORME, CONSIDERABLE POUR UN PAYS COMME LE BURKINA-FASO. Les 5 autres poays du G5 SAHEL doivent, devraient entreprendre un effort similaire . … Ainsi que LA FRANCE. —> Au final , on dispose de 3 Brigades , et cela, bien que non suffisant ( il faudrait 6 brigades supplémentaires, au minimum : 15 BRIGADES devraient être crées, dotées, entraînées…

    Dans le cas contraire , c’est un aveu d’échec , dont nos ennemis, INFORMES, on raison de profiter. Nous ne tiendrons pas , ne serait-ce que sur le moyen terme …. Et avec une absence autant diplomatique sur le terrain, que judiciaire sur notre territoire !

  10. Plusdepognon dit :

    Bon, comme j’ai mis pas mal de liens du blog aboudjaffar du journal « le monde », j’en mets un de monsieur Bernard Lugan (ils ne sont pas du tout d’accord, ça vous laisse le choix):
    http://bernardlugan.blogspot.com/2019/08/sans-prise-en-compte-de-lhistoire-la.html