Le ministère des Armées fait de la place pour la production d’électricité d’origine solaire

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

77 contributions

  1. Stoltenberg dit :

    Etant donné que:
    -le processus de production des semi-conducteurs est très énergivore (puis il y a les coûts de l’installation + maintenance)
    -à ce que je sache, les technologies PV actuelles utilisent toujours des semi-conducteurs à gap indirect (nécessité de créer une paire photon-phonon ce qui baisse la probabilité du passage d’un électron dans la bande de conduction)
    -l’énergie électrique en France est générée, en grande partie, par des centrales nucléaires ayant un bon bilan carbone
    je pense qu’il serait peut-être plus « eco-friendly » de planter des forets sur ces terrains. Du moins en attendant que la filière PV arrive à parfaire ses technologies.

    • PK dit :

      C’est sûr que c’est la priorité de l’armée de s’occuper de ça pour le moment, plutôt que de relancer une filière petit calibre.

      Quand nos ennemis débarqueront, à défaut de leur tirer dessus, on leur lancera des panneaux photovoltaïques sur la gueule. Avec un peu de chance, ils seront morts… de rire.

      « Excepté sans doute au Sahal [le sable ne fait pas bon ménage avec les panneaux photovoltaïques], »

      MDR… Le seul endroit du monde où l’on ne sait que faire du soleil. Faut croire que l’écologie ne marche pas aussi bien qu’on le dit.

      • Clément dit :

        Et avec vos munitions de petit calibre, vous voulez aussi qu’on reprenne la production de locomotive à charbon, de verroterie et de minitel ?

      • Stoltenberg dit :

        Si c’est un investissement qui permettrait de réduire les coûts d’électricité au sein du Ministère, ceci pourrait se justifier. 🙂
        .
        Le seul aspect que j’ai pris en compte dans mon analyse c’est l’aspect écologique.

      • ScopeWizard dit :

        @PK

        HA HA HA HA HA 😀 😀 😀 😀 😀

        Excellent ! 🙂

        Je vois déjà la scène d’ ici ………………

        En attendant , je suis de l’ avis de @Stoltenberg ( qui du reste attend toujours une réponse de ma part que je n’ ai point oublié 😉 …… ) sur ses deux dernières phrases ………….

        • Castel dit :

          Tiens, l’armée se lance dans la production d’électricité, je n ‘étais pas…au courant !!
          Peut être veulent -t-ils se sentir « branchés »…..
          En tout cas, s’ils avaient l’intention de concurrencer EDF, j’espère qu’ils ne tomberont pas dans le panneau !!

      • Robert dit :

        PK,
        L’idéologie écologiste, qui est déconnecté de la réalité et du bien commun, pas le légitime souci de l’écologie.
        Tous ces gens-là se fichent de respecter la création et l’être humain, ils veulent imposer, par la ruse de cette « urgence climatique », un mode de société sans avoir à en débattre à armes égales avec des contradicteurs et à en rendre compte devant les citoyens en avançant sur leurs véritables projets.

        • Stoltenberg dit :

          Je pense que vous parlez de la gauchiasse qui s’est approprié le label « écologique » ou « vert » en creant des partis politiques dont le but est de de repeindre le béton rouge avec de la peinture verte (mais le rouge reste toujours sous la couche très fine du vert).
          .
          C’est une démarche bien connue dans le monde du marketing. Par exemple : si vous mettez un label SANS GLUTEN sur votre marque de yaourts nature, les clients vont automatiquement penser que les autres yaourts en contiennent. Ils vont donc avoir tendance à choisir votre yaourt (en supposant que le gluten est mal perçu) toute chose égale par ailleurs. Et c’est la même chose avec ces partis « verts », « écolo » qui, en s’appropriant ce label, font croire aux gens que les autres ne tiennent pas compte des enjeux environnementaux ou écologiques. Donc, vous pouvez avoir un programme stupide et néfaste pour l’environnement, comme les partis « verts », ou plutôt rouge-verts, qui prônent la sortie du nucléaire au profit des sources d’énergie beaucoup plus polluantes, et être perçu comme étant éco, vert et tout ce que vous voulez.
          .
          Cependant, la lutte contre le changement climatique et environnemental reste un enjeu bien réel. Elle passe, entre autres par le nucléaire, la sortie progressive du thermique et la reforestation.

          • Robert dit :

            Stoltenberg,
            Le gluten est réellement « mal perçu » pour ceux qui y sont allergiques et risquent de graves dommages à en consommer. Je connais une jeune fille qui risque sa vie à en consommer.
            Je pense qu’il y a réellement une idéologie écologiste depuis les années 60, quand René Dumont militait pour l’écologie et se présentait aux élections en 1974. Mais comme aujourd’hui, derrière une façade utopiste naïve, il prônait, selon le titre d’un de ses ouvrages, « la pilule ou la bombe », autrement dit la dénatalité pour les occidentaux, et le productivisme sur le modèle soviétique dans d’autres de ses ouvrages.
            La dénatalité, auquel la droite de l’époque a adhéré rapidement, Neuwirth avec la contraception chimique sous De Gaulle, suivie quelques années plus tard de l’avortement sous Giscard, le second suivant le premier comme étape de la « libération sexuelle » et « roue de secours » des échecs de la contraception chimique. Car la généralisation de la contraception chimique en France n’a jamais fait baisser le nombre d’avortement, l’un étant le recours en cas d’échec de l’autre.
            Les dangers réels de la contraception chimique pour les femmes n’ont jamais été pris en compte, ainsi que pour les rejets dans la nature par les urines humaines qui finissent par y parvenir. Quand à l’avortement, c’est quasiment la négation de l’humanité de celui qui est dans le ventre de sa mère, et devenu un produit pour crèmes rajeunissantes ou un objet d’expérimentation pour laboratoires, quand il est expulsé vivant c’est à dire tardivement.
            Et le productivisme vision soviétique a largement montré ses échecs et ses dégâts écologiques.
            Au nom de belles idées sur le papier, ils ont contribué à des désastres, la dénatalité entrainant de fait l’arrivée de millions d’étrangers un peu moins adeptes de tuer leurs enfants que nous pour remplacer ceux qui ne seront pas nés. Notre conception utilitariste de l’être humain, il nous sert à quelque chose et ne contrarie pas mon plaisir, découle de cette mentalité contraceptive et abortive.
            Quand à la mondialisation de l’économie et au tourisme de masse, ils sont passés des décennies durant, pour un progrès pour le consommateur citoyen émancipé, mais on peut leur attribuer une responsabilité réelle dans la contribution occidentale à la pollution dans le monde. Mais là aussi, ils ne se remettent pas en cause, ils encouragent à marche forcée à aller chercher les faux réfugiés en Afrique et ce n’est pas demain que le guide du Routard va se contenter de faire la promotion du localisme enraciné.
            Ce n’est qu’une praxis, on s’adapte en permanence selon les moyens utiles à faire avancer la révolution. Aujourd’hui celle-ci ne prend plus la forme d’un bouleversement violent avec l’avènement d’un gouvernement totalitaire, mais d’une sidération des opinions publiques, une diabolisation des contestataires au nouvel ordre mondial, la censure d’internet est en bonne voie « pour la bonne cause », et un catastrophisme millénariste pour nous dissuader de nous poser des questions sur la propagande.
            D’ailleurs les communistes les plus orthodoxes se sont convertis à l’alliance entre le capitalisme marchant et le progressisme sociétal et écologiste. Cela sert les intérêts de tous ces gens.

    • NRJ dit :

      Le coût de production et de maintenance sur 20 ans est pris en compte quand on parle de 55 €/MWh. Par ailleurs il ne faut aujourd’hui qu’un an et demi pour que les panneaux déstabilisent leur production par rapport aux autres énergies.

      Si on doit se projeter dans le futur, il n’y a que 3 sources d’énergie vraiment possibles (en prenant en compte l’impact environnemental naturellement) : le solaire qui devrait être toujours plus économique et permettre de tenir la production d’énergie pendant la journée (après il ne sera pas si économique et sobre en rejet CO2 si on y inclut les batteries pour stocker cette énergie), le nucléaire qui devrait être l’assurance d’une énergie abondante et stable (son prix dépendra cependant des performances de l’EPR), et le gaz naturel qui est relativement sobre en termes de rejet CO2 (à la fois par le rejet de CO2 deux fois inférieur au charbon lors de la combustion du gaz et par l’efficacité du système de production d’énergie qui permet un rendement de près de 60% dans les centrales à gaz combiné contre 30 à 40% pour le charbon et fioul).

      • Stoltenberg dit :

        Est-ce que dans ces 55€/MWh on inclut ou pas les différentes subventions ? Quel est le rapport kg CO2/MWh étant donné que le processus de production est énergivore et le faible rendement des panneaux ?
        .
        En ce qui concerne le futur du PV, je crois que cela dépend des progrès technologiques qui seront faits au niveau des structures et, peut-être des SC eux-mêmes. Les moyens de stockage restent également un problème majeur à résoudre. Mais bon, c’est un autre sujet. Pour moi, l’énergie du futur c’est le nucléaire.

        • NRJ dit :

          @Stoltenberg
          L’empreinte des panneaux solaires est est entre 41 et 48 gCO2/kWh (https://e-rse.net/co2-kwh-electricite-france-mix-electrique-271675/#gs.w4i374) contre 800g/kWh pour le charbon et 12 gCO2/kWh pour le nucléaire (mais avec les déchets à la clé). A partir de là, le solaire photovoltaique reste même en France une source d’énergie rentable et devrait l’être de plus en plus dans le futur. Après je suis d’accord avec vous, le nucléaire fait partie du mix énergétique du futur et le gaz dans les centrales à gaz combiné pour assurer les pics.

          • Stoltenberg dit :

            On est à 4 fois moins de CO2 par kWh pour le nucléaire, le choix est vite fait.

          • NRJ dit :

            @Stoltenberg
            A ce stade c’est négligeable. Par contre il n’y a pas le risque avec le photovoltaïque d’avoir une explosion de centrale qu’elle soit accidentelle ou volontaire. Et il n’y a pas de déchets non plus, même si ceux-ci vont se réduire de 30% avec l’EPR.

          • Stoltenberg dit :

            NRJ : 4 fois plus de CO2/kWh c’est négligeable ?
            .
            1. Il n’y a aucun risque d’explosion d’origine nucléaire dans un réacteur car la matière fissible n’y atteint jamais la masse critique. Par contre il y a un risque d’explosion d’origine chimique ou due à la surpression si le réacteur est mal refroidi. C’est ce qui s’est passé à Tchernobyl et Fukushima mais ça fait 2 accidents majeurs pour combien de réacteurs qui sont ou étaient en état de fonctionnement ? Surtout étant donné que ce qui s’est passé à Tchernobyl et Fukushima ce sont les pires scénarios.
            .
            2. Une grande partie des déchets pourront être réutilisés avec les réacteurs des générations suivantes. Ce qui est aujourd’hui un problème deviendra dans le futur une source d’énergie.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Qu’est ce que c’est que cette histoire de déstabilisation?
        On trouve sans problème des panneaux garantis à 90% de leur production au bout de 20ans…
        Ces panneaux rajoutent de la redondance ce qui est positif.

        • NRJ dit :

          @Aymard de Ledonner
          Je voulais dire rentabilisent : il ne faut qu’un an et demi pour que le coût en CO2 de production soit rentabilisé par rapport aux énergies thermiques.

      • Hermes dit :

        Les batteries ne sont pas le seul système de stockage, il y a également les volants d’inertie et l’hydrogène qui progresse à grand pas depuis quelques années.
        Bien entendu, la question des rendements se pose, ca reste l’éternel problème de la production et du stockage..

        • NRJ dit :

          @Hermes
          Les volants d’inertie ne sont pas encore au point niveau rejet de CO2 et coût. A moins que vous n’ayez des nouvelles informations. Pour l’hydrogène, le rendement de la filière est médiocre. Le rendement de fabrication de l’hydrogène est de 80 %, le rendement de conversion de l’hydrogène en électricité est d’au mieux 60 % avec les Piles à Combustible (et il faudra encore 10 ans pour que leur fabrication soit mature). Enfin, il y a le stockage dans des réservoirs de 300 (en stationnaire) à 700 bars (dans les voitures à hydrogène) ce qui fait perdre encore 10% de rendement et enfin il y a le transport d’hydrogène, soit sous forme d’hydrogène liquide (ce qui consomme également pas mal d’énergie) soit dans des pipelines dans lesquels il n’y a pas de pertes mais qui demandent un vrai investissement initial. A partir de là, l’hydrogène n’est pas gagné.

  2. petitjean dit :

    Quelqu’un a-t-il fait l’étude de rentabilité du photovoltaïque, ou même de l’éolien ??
    Rentabilité, amortissement, ces mots ont-ils un sens pour nos zélites ?
    sont ce des gros mots ??
    Bof, le CON tribuable paiera sans moufter, on lui a dit que c’était pour sauver la planète. Alors ?
    Mais , au fait, ce sont des sources énergétiques intermittentes !? Oui, et alors disent les escrologistes ! Sans vent ni soleil qui, quoi va nous fournir de l’électricité en quantité pour fournir le pays et même nos voisins ?
    Au fait, d’où viennent ces panneaux solaires ? Où sont-ils fabriqués ? Où ?!!
    Dites donc, ces lignes sur ma facture d’électricité, intitulées « TCFE »*, « CSPE »*, « CTA »* , ça pèse lourd ! C’est quoi au juste ??
    *à vérifier sur nos factures
    Bon, alors, on va gagner quoi ?………………

    • Thaurac dit :

      Quand tu regardes les factures d’eau , d’électricité hors taxe, tout est bon marché, après passage des taxes (organisme, état,région, commune et autres inconnue sur lesquelles aussi !!!porte la tva) le prix est plus que doublé!!
      un gars il y a des années voulait attaquer une commune région parisienne car il avait remarqué qu’avec les impôts communaux, il avait payé pour les travaux d’assainissement, branchements…etc, travaux qui sont refacturés sur les factures d’eau et d’électricité par les opérateurs.
      Il y avait des sommes astronomiques à rembourser, à ‘l’époque, alors motus, on a du le mettre sous l’étouffoir car en plus il avait raison…

    • jp_perfect dit :

      Le solaire est rentable depuis le début de la décennie, et cet état de fait ne cesse de se renforcer. Ainsi, en Allemagne, les entreprises commencent à renoncer à faire les longues démarches de demandes de subventions étatiques, puisque celles-ci ne sont désormais plus nécessaires pour assurer des bénéfices sur les installations photovoltaïques.
      Si tout le monde commence à s’y mettre, même les entreprises, c’est évidemment bien moins par souci d’écologie que par simple rentabilité économique.
      Donc votre fiel anti « renouvelable » (ou peu importe comment vous voulez appeler cela) ne prend pas.

      Voici quelques articles de la RTS (Radio Télévision Suisse) portant sur le sujet. En espérant que ça nous épargne d’autres sottises du genre…

      Un panneau photovoltaïque, vert ou pas?
      https://www.rts.ch/decouverte/sciences-et-environnement/environnement/4641509-bonjour-je-me-demande-combien-faut-il-d-energie-pour-construire-un-panneau-solaire-et-combien-de-temps-faudra-t-il-a-celui-ci-pour-rendre-l-energie-qu-il-aura-fallut-pour-le-produire-en-prenant-tout-en-compte-l-extraction-du-silicium-les-divers-etapes-de-fabrication-l-installation-du-materiel-et-le-recyclage-du-panneau-sachant-que-la-duree-de-vie-d-un-panneau-solaire-est-d-environ-25ans-est-il-si-rentable-que-ca-en-suisse-avec-le-nombre-d-heures-d-ensoleillement-que-l-on-a-merci-beaucoup-d-avance.html

      Le prix du photovoltaïque:
      https://www.rts.ch/info/economie/10474652-le-photovoltaique-pese-deja-40-milliards-et-devrait-doubler-en-4-ans.html

      Le fameux parc solaire allemand sans subvention:
      https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/des-projets-de-parcs-solaires-font-entrer-lallemagne-dans-lere-du-photovoltaque-rentable-sans-subventions-?id=10502771

      En prime (et parce que je ne sais jamais si les étrangers ont accès aux articles de la RTS) je vous copie une partie du texte du deuxième article:
      « Les prix du photovoltaïque ont été divisés par dix en moins de quinze ans et la tendance à la baisse persiste. Selon le calcul du coût de production (LCOE) établi par la société de conseil financier Lazard, le kilowattheure solaire produit sur des grandes installations est passé de 36 centimes en 2009 à 4,3 l’an dernier, soit au même niveau que l’éolien (4,2) et bien moins cher que le nucléaire (15) ou le charbon (10). »

      • petitjean dit :

        Photovoltaïque: rebranchez vite les pompes à subventions !
        « Certes, le photovoltaïque n’est pas rentable, mais moyennant une bonne injection d’argent public en provenance direct des poches de ces cochons de contribuables qui utilisent l’autre électricité (la rentable, celle qui permet de se chauffer même quand il neige), on a transformé un gouffre en monticule repérable par les malins. » (….)
        http://h16free.com/2011/01/11/6437-photovoltaique-rebranchez-vite-les-pompes-a-subventions

        • jp_perfect dit :

          Votre « article » date de 2011, et n’a rien de scientifique. Ceux que j’ai indiqué sont de cette année, et sont issus de sources sérieuses et vérifiables.
          En fait, vous n’avez tout simplement pas consulté les articles mis en lien et vous continuez à propager votre dogme tout moisi.
          Moi-même j’ai installé des panneaux photovoltaïques sur mon toit, sans subvention, pour ma consommation. Résulat: 3/4 de la facture en moins et un investissement qui sera remboursé plus rapidement que prévu, grâce à de meilleures performances que l’estimation initiale.

      • Vinz dit :

        « Le solaire est rentable depuis le début de la décennie »
        .
        Merci (pour une fois) les Chinois qui ont inondé le marché avec leur surproduction. Un des rares contre-exemples des méfaits de l’hypercapitalisme…

    • NRJ dit :

      @petitjean
      Quand on parle de 55€/MWh, ça prend en compte toute la chaîne de l’extraction des matières à la maintenance des panneaux. C’est pas un chiffre au hasard. Donc à priori ça devrait être économique pour le contribuable. Et à priori le climat français devrait être plus ensoleillé à terme pour le meilleur et pour le pire.

    • MD dit :

      Quelle importance puisque, comme toujours avec les marchés militaires , il y aura en définitive de l’argent des contribuables qui ira dans certaines mystérieuses poches bien profondes et peu transparentes ?
      Toutefois, ce qu’il y a de bien ici , c’est bien de l’énergie d’origine solaire qui sera installée. Car certains intéressés auraient bien été foutus d’imposer des éoliennes à nos armées .

    • Clément dit :

      Comparez la rentabilité de l’éolien et du salaire vis-à-vis du charbon et du pétrole.

    • John dit :

      Vous prenez vous pour un génie?
      Le photovoltaïque est la manière la moins chère de produire de l’électricité actuellement ! Donc oui, et ces études existent partout. Et les recherches universitaires faites par les élites convergent toutes pour dire que c’est la méthode la moins chère, devant le charbon…

      Par contre, dans le nucléaire, le coût du démantèlement a souvent été sous-estimé. Le coût de gestion des déchets à long terme aussi. Et cela va coûter cher au contribuable à long terme.
      Je comprends que la France lie fortement le civil et le militaire dans ce domaine et que donc il faut voir cela comme un investissement. Toutefois, le nucléaire a un coût sous-estimé. 75 milliards pour le démantèlement du parc français, 36 milliards provisionnés, 23 milliards couverts actuellement par des actifs dédiés… Tout en reportant à 2100 le démantélement de 6 réacteurs au graphite gaz arrêtés depuis 30 ans… Donc démantèlement 110 ans après sa fin de service.

      Ce que je trouve intéressant en mettant en parallèle ces 2 exemples, c’est que le PV qui représente une part faible de l’électricité produite vous fait réagir fortement. Mais le nucléaire, la majorité de l’électricité à des inconnues énormes…
      En Suisse on parle de 20 milliards d’euros pour le démantèlement, et on n’a que 4 centrales.
      Pour le PV, seule l’installation a un coût, le nettoyage peut se faire seul. Et quelques maintenances ici ou là suffisent.

      Et pour ce qui est des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz), n’oublions pas de considérer le coût sanitaire à long terme, ainsi que le coût climatique. Et pour ces deux raisons, je suis favorable au nucléaire, ainsi que les autres énergies renouvelables…
      Mais je vous vois venir concernant le stockage etc… Oui, aujourd’hui, le problème de l’éolien et du solaire, c’est le stockage énergétique.
      Mais il faut distinguer bien des éléments. Il est possible aujourd’hui de construire des maisons n’ayant plus besoin de source de chauffage autre que l’énergie solaire thermique. Et il existe déjà des quartiers construits qui sont en complète autarcie électriquement parlant.
      Ils ne sont pas connectés au réseau national, donc des solutions existent. Mais à l’heure actuelle, ça coûte cher. Mais ça réduit les coûts en infrastructure pour les zones un peu reculées. Pour la production d0énergie, il est nécessaire d’avoir une énergie de ruban (minimum journalier) qui est produit en général par des sources polluantes (nucléaire, fossile).
      L’énergie d’appoint doit être produite par des moyens réactifs. Les barrages sont idéaux. Ils pompent lorsque la production est en excès et stockent de l’énergie. Et ils turbinent en période de demande. Et sinon les centrales au gaz sont très adaptées à ce genre de variation. Donc sur le long terme, il va falloir développer de réelles capacités de stockage pour rendre un avenir propre possible.
      Donc non, les élites sont conscientes des défis liés à la production d’énergie. Mais il y a aussi beaucoup d’opportunités. Pour la France, les opportunités se trouvent dans les océans, avec ces km de côtes, c’est une aubaine. L’énergie extraite des marées ou l’énergie produite par les vagues peut être utilisée. Et sans parler de l’éolien offshore.

      Et vous parlez « d’escrologistes »… Pour le moment, c’est les producteurs de nucléaires et les entreprises dans le fossile qui ont bien longtemps menti concernant le danger inexistant de leurs énergies.
      Se référer aux rapports internes de divers géants du pétrole ayant tu la conséquence du fossile dans le changement climatique, ou encore la sûreté de certaines centrales, ou encore le coût caché du démantèlement. Les personnes voulant développer le renouvelable ne veulent pas un remplacement soudain, mais par contre, ils veulent planifier la transition justement pour s’assurer d’une production suffisante…

      Pour information, Swiss Roofs, en combinant les données météo, la topographie et la position des bâtiments, couvrir les toits suffirait à couvrir 80% des besoins du pays en électricité. Alors seul le stockage manque. Et ce pour 8 centimes au kWh. Et en utilisant les murs bien exposés, bien que moins efficace, on passe à 120% des besoins.

      Bref, tout ça pour dire que vos idées sont surtout préconçues. Et le statut quo n’est pas une option en ce monde. La France ne fait pas partie des mauvais élèves, loin de là. Mais financièrement et techniquement, remplacer une partie du nucléaire par du renouvelable est faisable et rentable.

    • ScopeWizard dit :

      Sauf qu’ on s’ en fout du prix ……………… je dirais m$ême plus qu’ on s’ en tape complètement ! 😉

      Tant que cette technologie n’ offre pas une production d’ électricité avec un bien meilleur rendement ce qui selon moi implique une très importante miniaturisation , quelque chose de vraiment très poussé , certes il convient de continuer à expérimenter -sachant que nous autres Français en avons été pionniers- mais surtout pas de persister avec une technologie en l’ état car tout comme l’ éolien , ce sont deux technologies ( en l’ état j’ insiste ! ) sont particulièrement invasives , défigurent n’ importe quel paysage , requièrent un gros entretien , n’ offrent qu’ un rendement médiocre compte tenu de ce qu’ il faut parvenir à déployer pour ne serait-ce qu’ égaler l’ hydro-électrique , présentent une fragilité non négligeable aux intempéries………………

      Que doit-on faire ? Déforester à tout va ?
      Parce que ne vous leurrez pas , à l’ heure actuelle , à plus ou moins long terme , ce sont des dizaines de milliers d’ hectares de plaines fertiles ou de forêts qui sont directement menacés si nous laissons faire ceux qui ont flairé la bonne affaire ………… et un bel arbre , solide , sain , et fort , ça met entre 30 et 40 ans à pousser …………….voire 50 ……….. tandis qu’ une forêt faite de tels arbres , avec les moyens modernes , il ne faut que quelques semaines pour la raser entièrement …………….. et qui dit forêt dit très gros écosystème , c’ est à dire très grande biodiversité ( comme disaient les Naturalistes ) soit règne animal et règne végétal en capacité de s’ auto-réguler , ainsi qu’ émission de chlorophylle ( la photosynthèse , ça vous parle ? ) …….. bref , d’ après moi une forêt c’ est beaucoup plus précieux que des panneaux photovoltaïques à la con ou des éoliennes aussi moches qu’ inutiles que conçues en dépit du bon sens ( en cas de vent supérieur à 70 km/h on arrête tout , cherchez l’ erreur ! ) dont de plus on aurait tendance à se demander à qui elles profitent exactement !

      L’ écologie , l’ innovation c’ est vachement bien , éviter de faire n’ importe quoi , c’ est vachement mieux !

      À chacun de se faire son idée .

      • John dit :

        La belle blague, c’est de critiquer les solutions écologiques en leur remettant sur le dos la déforestation et d’autres questions écologiques… Et oui, la fertilité est menacée, entre autres par le réchauffement climatique…
        Les éoliennes existent à peine en France, ça explique les problèmes de rentabilité, et les panneaux photovoltaïques visent comme marché principal de couvrir des toits existants, des routes existantes afin de ne pas avancer sur la nature… Mais pourquoi s’embêter avec la vérité quand les fantasmes complotistes sont plus vendeurs?

      • ScopeWizard dit :

        @John

        Mais de quoi parle t-on ? C’ est quoi l’ écologie pour vous ? Un mot ? Une doctrine ? Quelque chose d’ ultra-précis ? Un consensus ?

        Pour ce qui me concerne , c’ est une harmonie , une entente , un respect .

        Vous comparez la Suisse et la France ?

        Je vous rappelle que nous sommes dans une économie de marché , ce qui implique importations , exportations , productivité , rendement , profit , actionnariat , dividendes , etc , non dans celui des Bisounours ……………. donc l’ écologie et les choix qui seront faits en la matière le seront en fonction de l’ ensemble de ces impératifs économiques sachant que la plupart d’ entre-nous sommes animés voire pétris d’ écologie parce que nous craignons pour notre existence ainsi que celle de notre progéniture présente ou à venir , de la Nature nous n’ en avons en réalité rien à foutre .

        Mais tout le monde n’ a pas les mêmes bases de raisonnement .

        Perso , je considère des éoliennes de 150 mètres de haut comme un non-sens écologique surtout en grand-nombre .
        De plus , elles sont tellement bien conçues qu’ elles sont incapables de tourner passés 70 km/h de vent …………..

        De plus , je vous ferais remarquer qu’ il y a beaucoup de flou et qu’ il est fort curieux que nos médias n’ abordent jamais certains sujets ; l’ éolien était hier une escroquerie démontrée et avérée , mais de nos jours quid ? Bizarrement , plus un mot , tout est parfait ………..
        Entendez-vous parler des mafias , du grand-banditisme , du monopole de la diffusion de la presse , des terribles conditions d’ exploitation de travailleurs pauvres en charge de la construction des stades pour la coupe du monde de foot devant se dérouler au Qatar , de la pédophilie avouée et revendiquée de Cohn Bendit lorsqu’ il était plus jeune tandis qu’ un jeune blanc suspecté de la même chose a été atrocement lynché il y a quelques années en Afrique , de la façon dont certains sportifs tels les Karabatic ou Ronaldo ont abusé de l’ idolâtrie de leur fervent public , des 630.000 Euros escroqués à l’ Etat par Théo ( et sa famille ) une crapule soit-disant sodomisée à la matraque par une Police en roue-libre ce qui avait donné lieu à une visite fort sympathique du Président Hollande sur son lit d’ hosto et tout le battage médiatique démesuré qui s’ ensuivit , du journaliste Apathie participant à un diner avec un politique , du journaliste Rizet ayant tellement ouvert sa gueule qu’ il aurait pu mettre en grand danger des forces de l’ ordre lors des évènements de l’ hyper-cacher ?

        Eh non ………….. vous entendez parler de beaucoup de choses , mais bizarrement jamais de tout ça , donc selon toute logique c’ est censé ne pas exister ou pire n’ avoir jamais existé ou n’ être que du fantasme ……………et pourtant , il n’ empêche qu’ à un moment donné il en fut bel et bien question , des choses se sont su et ont été rendues publiques après avoir fait l’ objet d’ un « intérêt »de la Presse , de la Justice ………….car tout ça ne vient pas du hasard , ce n’ est pas « inventé » ou le produit d’ une imagination délirante ……….

        Donc , avant de vous emballer et de foncer tête baissée , posez-vous des questions , mais surtout les bonnes …………

        • John dit :

          Vous pouvez jouer au c** avec cette question « Vous comparez la Suisse et la France ? »…
          L’idée du chiffre donné est de vous faire comprendre qu’il n’y a pas de besoin de déforestation pour le photovoltaïque. En Suisse ou en France, ces estimations sont similaires. Mais pourquoi ne pas apprécier ce chiffre plutôt encourageant ? C’est mieux de balancer une vanne et d’éviter le contenu?

          Le mot de bisounours semble vous aider à sortir de toutes les situations qui semblent convenir à vos idées… Mais à nouveau, je vous explique que le PV est justement l^’énergie la moins chère à produire. Mais peut-être avez vous besoin d’une traduction… Moins chère à produire = plus rentable. Et, le coût de production énergétique a pour chance de ne pas varier en fonction du carburant…

          L’économie de marché commence à comprendre justement le coût futur de l’écologie. Le résultat des assureurs souffrent de l’augmentation de la fréquence et de la sévérité des catastrophes météorologiques, et le climat évoluant trop rapidement, il leur est difficile d’ajuster leur climat…
          Résultat, plus d’investissement (car les assureurs investissent leurs liquidités, c’est une grosse partie de leur profits actuellement) dans le charbon, que des investissements dans des fonds qui ont certains standards écologiques…
          Du coup, votre approche fonctionnait tant que tout cela n’avait pas de conséquence financière. Et maintenant, le peuple va réagir parce que les régions vinicoles vont commencer à souffrir avec des risques sur la qualités de certains vins…

          Les éoliennes sont optimisées pour les conditions de vent locales. Cela requiert de tourner rapidement avec un vent faible. Et donc la taille des palles…
          Avec une vitesse élevée, les efforts dans les palles sont intenables, du moins avec des matériaux économiquement pertinents. Donc oui, les éoliennes sont bien conçues… Vous avez déjà vu un bateau ou un avion avec des palles de ce type? Vous n’êtes pas ingénieurs, alors arrêtez avec cette arrogance et condescendance déplacée.
          Vous voulez une éolienne qui capte du vent régulièrement et qui permet de convertir cela en électricité toute l’année, ou une palle qui tourne pas 98% du temps parce que le vent ne souffle pas assez, mais qui produit bcp pour très peu de temps? Devinez laquelle des deux solutions est la plus rentable?
          Et ajoutez à cela les efforts du vent sur une éolienne aussi haute. Ajoutez à ça les efforts dynamiques sur la structure, et vous comprenez pourquoi elle est arrêtée…
          Sinon vous pourriez critiquer les constructeurs de grues incapable de construire une grue résistant au vent de 100 km/h?

          Et arrêtez avec cette condescendance insupportable. Vous n’avez pas la compétence sur ces sujet… Vous ne comprenez pas comment ça fonctionne. Vous inventez des déforestations massives alors que pour le moment on parle de réduire la dépendance à toute forme de carburant pour dépendre des énergies naturelles, sur des lieux déjà déforestés. A moins qu’un toit soit une forêt?

          Et oui, toute technologie nouvelle coûte cher, tout comme le nucléaire à l’époque.

        • ScopeWizard dit :

          @John

          Bon écoutez , je vais vous la faire courte ………

          Que nous soyons d’ un même avis ou tout le contraire m’ est égal , chacun a ses idées , bonnes ou moins bonnes , et le droit de les exprimer tel qu’ il le sent .

          Par contre , je m’ aperçois depuis quelque temps déjà que votre comportement laisse à désirer .
          Le truc est très simple : ou vous êtes capable de dialoguer sans prendre votre interlocuteur pour ce qu’ il n’ est pas ou vous en êtes incapable …………..

          Le seul « condescendant » que je vois à chaque fois que les choses ne vont pas dans son sens , c’ est vous et d’ ailleurs je ne suis pas le premier à vous en faire le reproche .

          Et je vais pousser plus loin , certains de vos commentaires sont à la limite du compréhensible comme si vous sous-entendiez très souvent des choses que vous supposez évidentes pour tous alors qu ‘ en réalité elles ne le sont pas du tout , en témoigne le dialogue de sourds entre vous et d’ autres dont @Castel concernant l’ IEI et l’ OTAN ………….
          Pire , j’ ai parfois l’ impression , qui par la présente d’ ailleurs se confirme de plus en plus , que vous ne saisissez pas ce que l’ on vous répond ou ce à quoi vous répondez d’ où vraisemblablement vos sur-réactions voire votre incorrecte agressivité méprisante ………….
          Pire encore , quand toutefois vous consentez à répondre , vous vous permettez de juger et de prêter des intentions ou des pensées à vos contradicteurs qu’ ils sont parfois loin d’ avoir d’ où insinuations , insultes à peine masquées , inquisition , verdicts , et j’ en passe et des plus vertes !

          Ajoutez à ce peu reluisant tableau que l’ humour et vous ça fait 15 et que vous prétendez maîtriser certains sujets qu’ en réalité vous ne maîtrisez que très moyennement voire pas du tout et vous comprendrez aisément que je puisse avoir autre chose à faire que me prendre le citron pour répondre à des imbéciles qui se la jouent super-savants alors qu’ en réalité soit ils essaient de me rouler dans la farine , soit ils me la font « moi esprit supérieur à toi pauvre idiot ignorant des choses de ce Monde! »

          Faites comme vous voulez , mais ne vous étonnez pas d’ enchaîner les vols-planés à partir du moment où vous préférez vous asseoir sur tout savoir-vivre , en particulier le plus élémentaire .

          Voilà , tout ce que constate à présent , c’ est que je viens de passer près de 20 minutes à rédiger ce que d’ emblée je considère comme une perte tout à fait dispensable de temps et d’ énergie , tout ça pour répondre à rien qu’ à un débile qui se croit tellement intelligent qu’ il faut d’ urgence le remettre à sa place .

          Au vu des évolutions mentalité/patience qui en ce moment sont les miennes , soyez sûr et certain que je n’ ai aucune intention de renouveler l’ exploit ; nombre d’ intervenants s’ avérant beaucoup plus dignes d’ intérêt …………..

          Alors , je vous re-pose la question : y a t-il OUI ou NON moyen de dialoguer intelligemment , sans perpétuel procès d’ intention ou autre différée ou immédiate comparution devant le tribunal inquisitoire , avec l’ intervenant @John ?
          C’ est OUI ou c’ est NON ?

    • vrai_chasseur dit :

      @petitjean
      Il y a pléthore d’études économiques détaillées sur le solaire. Et pleins de RETEX sur des centrales construites. On sait aujourd’hui que c’est plus rentable que les autres énergies.
      En France on dispose d’un bon benchmark. La centrale solaire de Cestas, à côté de Bordeaux, est la plus grosse d’Europe. Elle sort 300 MWc sur 250 ha. Son MWh est vendu 104 € à EDF, alors que le meilleur prix du nucléaire vendu est de 109 € / MWh (sur l’EPR anglais construit par Areva).

      3 remarques :
      – De façon générale les gens ont du mal à raisonner ‘Mix Energétique’.
      Ce n’est pas une technologie en particulier qui va supplanter toutes les autres, n’en déplaise aux écolos. Mais plusieurs qui vont cohabiter en fonction des meilleurs ratios besoins/rendement économique : le fossile, le nucléaire, le solaire, l’éolien, la géothermie, et d’autres. D’où la nécessité de pousser la recherche dans TOUS ces domaines.
      – La Chine domine la production des panneaux solaires.
      Dans le monde, 7 panneaux solaires sur 10 sont manufacturés en Chine. A Cestas, par exemple, les panneaux viennent de Ying-Li et de Trina Solar, les 2 poids lourds mondiaux chinois. Pour faire bonne mesure, certains panneaux ont aussi été commandés aux canadiens de Canadian Solar.
      – Eolien, même combat avec la Chine. Elle domine.
      Le néodyme qui sert à fabriquer les puissants aimants des stators derrière les hélices, est une terre rare qui vient à 97% de Chine.

      Pour le clin d’oeil, la CTA dont vous parlez est une taxe qui finance les retraites des IEG (industries électriques et gazières). Cet argent va directement à la caisse CNIEG.
      Et oui, c’est vous le CON tribuable (sur ça vous avez raison) qui payez en grande partie les retraites des agents EDF et GDF….
      Sans oublier le comité d’entreprise d’EDF, la CCAS. Le plus riche d’Europe. Normal, il est financé par 1% du chiffre d’affaires d’EDF (et non pas 1% de la masse salariale, comme les autres entreprises, grosse nuance). Donc quand vous payez 100 euros à EDF, 1 euro part directement à la CCAS et entretient (entre autres) ses 197 villages-vacances….et aussi les gras émoluments des cadres d’un certain syndicat, mais chut…

  3. ScopeWizard dit :

    2000 ha de terrain ……………….

    Donc ça veut dire quoi ?
    Eh bien , ça veut dire que si l’ on ne miniaturise pas tout ça très rapidement tout en conservant un rendement équivalent voire supérieur , l’ exploitation intensive de l’ énergie solaire va poser autant de problèmes que d’ apporter de solutions ………………

    • Clément dit :

      Il faut utiliser les surfaces « mortes » : toit des bâtiments, parkings automobiles, etc ..

      • ScopeWizard dit :

        @Clément

        Certes , mais au stade de développement où nous sommes , vous ne pourrez jamais réussir à tout mettre à profit donc au final vous aurez recours à de vastes déforestations ………… du reste , que fait-on des parkings ? On met le panneau PV par-dessus ou ………..?

        • John dit :

          Heuuu…
          Comment dire… Non, pas vrai…
          Pour preuve, une étude suisse qui a démontré que les toits suisses suffiraient à produire 80% de l’énergie électrique nécessaires à la consommation. Et 40% de l’énergie nécessaires par les façades bien orientées.
          Le tout en combinant les données de Meteosuisse (institut fédéral), de Suissetopo (topographie suisse, informations officielles), et du cadastre…
          Donc le photovoltaïque pourrait produire 120% de l’énergie électrique nécessaire.
          Ce n’est absolument pas le but, mais par contre ça donne une idée du potentiel.
          Ajoutez à cela les routes et autoroutes qui pourraient produire de l’énergie en masse, les surfaces existantes sont suffisantes pour développer le solaire pour un bon moment. Et personne ne parle de 100% de solaire.
          Donc la question de la déforestation n’en est absolument pas une actuellement.
          Et ceux qui réellement ont défoncé la nature pour leurs énergies, c’est plutôt les géants du pétrole, de l’uranium, du gaz, du charbon… Mais ça, c’est pas pareil…

        • ScopeWizard dit :

          @John

          SZTOÔOP !

          Halte-là casse-cou …………..

          Une étude , ce n’ est en aucun cas , une preuve ; son résultat , en revanche , peut en être une …………
          Mais cela va dépendre ET de son interprétation ET des critères pris en compte par rapport à une base de données déterminée et le plus souvent choisie .

          Donc , avant de balancer cette info comme Alpha & Oméga de toute vérité concernant la production et l’ exploitation de l’ énergie photovoltaïque , en Suisse ou ailleurs , commencez par donner en lien ladite étude en tant que telle ou alors rédigez-en un compte-rendu suffisamment détaillé de manière à fournir des éléments concrets susceptibles d’ étayer votre propos .

          Bon , de mémoire n’ oublions pas que la Suisse compte moins de 9 millions d’ habitants répartis sur 42.000 km2 avec une densité à peu près double de la nôtre qui sommes 67 millions répartis sur 552.000 km2 ou 671.000 si l’ on compte toutes nos colonies , toutes les terres car là aussi ces simples données sont plus conventionnelles qu’ elles ne sont le reflet d’ une rigoureuse exactitude ……….
          De plus , où se trouve la mer en Suisse ( notre ZEE est la deuxième juste derrière celles des USA soit 10 millions de km2 contre un peu plus de 11 ) ? Quel est son climat dominant selon les saisons à condition que ces dernières soient suffisamment marquées ?

          Enfin , posez-vous la question de l’ impact que va exercer le développement du photovoltaïque à grande échelle sur la Nature à fortiori vu l’ état de cette-dernière …………..

          • John dit :

            Plutôt que de répondre comme un malpoli en prenant un air condescendant habituel, pourquoi ne pas converser…
            Et vous demandez des infos plus appropriées juste après avoir affirmé des déforestations massives pour réaliser un tel objectif?
            Alors je pourrai faire un copier-coller de votre commentaire à ce sujet?

            Maintenant, je vais faire appel à votre discernement que vous n’appliquez que pour vous sentir supérieur, mais pas pour comprendre ce que l’on vous dit, ou pour voir des complots…
            Bref, cette étude donne une idée du potentiel inexploité très important des surfaces construites. Comme aucun pays ne parle de 100% solaire photovoltaïque en production électrique, cette étude permet de contredire votre hypothèse absurde de déforestation massive…

            Merci pour avoir répété Wikipedia ou tout autre encyclopédie pour les chiffres, pas très utile mais merci…
            Voilà plus de contenu pour votre information…
            L’Etat suisse a développé une application basé sur les SIG (systèmes d’information géographiques) répertoriant tous les toits, et évaluant leur potentiel énergétiques en fonction de leur localisation, leur orientation, leur hauteur, leur inclinaison.
            Cela prend en compte la météo, les arbres / bâtiments qui pourraient couvrir ces toitures, etc…
            Le but est de permettre à toute personne de pouvoir faire un calcul rapide pour un investissement éventuel dans ces technologies.
            Aujourd’hui, on appelle ccela « le cadastre solaire » qui est accessible sur http://www.toitsolaire.ch
            La production électrique estimée est une production moyenne. Evidemment, à cause des variations cela ne permettpas de couvrir l’entièreté de la consommation suisse. Mais en moyenne, 80% de la consommation moyenne serait couverte si les toits, surfaces inutilisées, étaient couverts de panneaux solaires.
            Comme aucun pays ne cherche à atteindre les 100% comme expliqué précédemment, pour les pays voisins, cette étude permet une estimation grossière mais rapide du potentiel énergétique sans faire des recherches coûteuses.
            Et donc l’hypothèse que je fais, qui est moins absurde que celle de la déforestation, c’est que la France a suffisamment de surfaces sur ses toits pour atteindre ses objectifs en terme de solaire photovoltaïque sans avoir besoin de défricher le moindre m2.
            https://www.uvek-gis.admin.ch/BFE/sonnendach/?lang=fr
            Et ce site a été utilisé pour cette évaluation…
            https://lenews.ch/2019/01/30/swiss-roofs-could-produce-over-80-of-the-nations-electricity/

            Concernant la comparaison entre la France et la Suisse, merci mille fois de préciser les différences…
            Je peux expliquer mes hypothèses?
            – climat tempéré européen en France et en Suisse
            – ensoleillement qui dépend de la région du pays en France comme en Suisse
            – des personnes vivant sous un toit en France comme en Suisse.
            – et surtout, et c’est le plus important… La question qui ressort en lisant votre hypothèse de déforestation, c’est de savoir si les objectifs français de photovoltaïques peuvent être atteints sans manger sur la forêt…
            Et la réponse est oui. On parle de quoi, 40% d’électricité renouvelable en objectif? Il y a déjà l’hydraulique qui est important grâce aux rivières et aux montagnes françaises. Il y a le potentiel du vent justement grâce à vos océans que nous n’avons pas, le potentiel de l’énergie marémotrice qui est en avance en France et dont le potentiel est important ET intéressant car planifiable. En plus de ça, l’efficacité énergétique est un des projets les plus importants en terme de transition énergétique. L’isolation alors que la France est massivement chauffée à l’électrique. Donc le % du renouvelable augmente mécaniquement parce que la demande baisse et que cette baisse sera accompagnée de fermetures de centrales nucléaires, alors que les énergies renouvelables en place resteront, donc leur importance grandira.
            En conclusion, le besoin de solaire dans ce mix énergétique n’est pas si grand. Je fais une hypothèse de 20%, mais même à 40%, ça me semble à priori possible.
            Donc comprenez que l’hypothèse que je fais que la surface nécessaire existe pour installer cette quantité d’énergie n’est pas absurde.
            Allez à la page 6 du document suivant, et regardez la radiation solaire en moyenne sur le globe, et regardez les couleurs de la petite Suisse à côté de la France et de ses colonies à travers le monde.
            http://www.wrforum.org/wp-content/uploads/2015/10/SS1-Hargreaves.pdf
            Regardez cette seconde carte. La partie ensoleillée de la Suisse, c’est les régions alpines et le Tessin, soit une large minorité de la population (20%). Et les parties avec un ensoleillement plus faible, c’est la zone réellement construite en masse.
            Et regardez les valeurs, même si ce n’est que l’hexagone. La France a un ensoleillement de 10% inférieure si on compare les régions les moins ensoleillées de 2 pays et de 10-20% pour les zones les plus ensoleillées.
            https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/energie-renouvelable-potentiel-energetique-energie-solaire-999/
            Comparer cela à cette carte de densité de population. Et je me permets de faire l’hypothèse que les habitations sont construites là où habitent ces personnes. J’espère que vous allez pas me tomber dessus avec cette hypothèse osée.
            https://www.lesswrong.com/posts/Hifamb4LTgQooDBYj/worth-remembering-when-comparing-the-us-to-europe
            Les sources ne sont pas des plus précises, mais ça donne une idée suffisante pour ne pas voir de disparité folle entre la France et la Suisse.

            Donc maintenant, je me permets de vous faire la leçon à votre manière. Si vous voulez faire ce genre d’hypothèse (déforestation) faites le en expliquant comment vous arrivez à cette conclusion.

            Maintenant, ce genre d’approximation permet simplement d’avoir une idée du potentiel en partant d’études déjà effectuées dans des climats similaires et des régions similaires avec une architecture similaire.
            Prendre une étude marocaine aurait justifié votre réaction, (ou une étude brésilienne, chinoise, iranienne).
            Si faire l’hypothèse que la Suisse et l’hexagone (qui compte une large majorité de la population française) ont un potentiel d’un ordre de grandeur similaire vous semble absurde, mais la possibilité d’une déforestation vous semble être la seule voie, je ne peux rien faire pour vous.

          • ScopeWizard dit :

            @John

            Permettez-moi de vous rétorquer que s’ il y a un « malpoli » ici , c’ est clairement vous ; donc , étant-donné que je NE me suis montré aucunement tel que vous l’ affirmez sachant que de surcroit vous m’ imaginez rédiger le post qui vous était destiné d’ un air condescendant , ce qui est entièrement FAUX , j’ en déduis deux hypothèses : soit vous ne connaissez pas le sens des termes que vous employez , donc c’ est n’ importe quoi , soit vous vous en foutez et cela confine au bla bla dont le but est de vous donner un genre entièrement construit sur une posture , ce qui en réalité est une tactique afin que vous ayez toujours raison ……..

            Également , je constate que vous êtes obsédé par cette histoire de déforestation sans parvenir à en sortir alors que de mon côté je suis passé à autre chose depuis un bon moment déjà , tandis que vous ne répondez pratiquement jamais aux questions qui vous sont posées ……….

            Pour moi , vous êtes à moitié timbré et certainement pas ici pour « converser » , vous êtes là pour imposer les choses cependant que nombre d’ entre-nous amènent des éléments permettant à chacun de se faire librement son idée .

            Conclusion , vous désirez absolument avoir raison ? Eh bien , qu’à cela ne tienne , vous avez raison ; aucune déforestation massive en vue nous pouvons tous dormir tranquilles , le photovoltaïque et l’ éolien sont en tous points parfaits .

            Par contre , vu que je ne suis ni un punchingball , ni un paillasson , ni un défouloir -encore moins les vôtres- nous en resterons là .

  4. Raymond75 dit :

    La filière photovoltaïque est désormais rentable : https://www.lemondedelenergie.com/photovoltaique-solaire-renouvelable-rentabilite/2019/03/18/

    L’idée est bonne car il faut de grandes surfaces pour que cela ait un sens.

    On étudie une possibilité de production d’hydrogène depuis des panneaux solaires : cela fonctionne actuellement à petite échelle (station pour ravitailler des taxis à hydrogène par exemple), et surtout cela permet de produire de l’énergie au delà des périodes ensoleillement. Ce type de filière a montré sa faisabilité, et les développements se poursuivent :
    https://www.consoglobe.com/panneaux-solaires_produire-hydrogene-abordable-cg

    Il est possible aussi de chauffer fortement un fluide par une batterie de panneaux solaire thermiques. Ce fluide est stocké dans des cuves isolées, et sa chaleur permet de produire de la vapeur et d’alimenter des turbines. On peut aussi alimenter des installations proches par du chauffage urbain.

    Le seul problème est de disposer de grandes surfaces ; une base aérienne déclassée est idéale.

    • petitjean dit :

      « La filière photovoltaïque est désormais rentable »
      faux !!
      étudiez les dossiers, mais pas ceux des organes de propagande !

  5. Thaurac dit :

    Comme vu dans le midi, tu peux mettre des panneaux solaires en hauteur et cultiver dessous, un vigneron montrait que ces souches n’avaient pas soufferts de la sécheresse que la terre avait gardé l’humidité en dessous.

    • ScopeWizard dit :

      @Thaurac

      Oui , mais dessous ce n’ est pas une forêt , c’ est un champ cultivable , une vigne en l’ occurrence ; tu fais la même chose sur une plaine ou dans une forêt et tous les paramètres changent , ça n’ aura plus rien à voir ………………..

  6. Plusdepognon dit :

    A Toul le coût de production du KWh était estimé à 0,374 euro pour un prix de revente au consommateur fixé à 0,12 euro.
    https://www.energystream-wavestone.com/2012/11/1652/

  7. Buburoi dit :

    C’est une bonne idée, mais 2000 hectares, ce n’est pas assez, au moins celà ne gène pas la circulation des aéronefs, comme les éoliennes. Le mieux serait de planter des chènes, ce qu’avait fait Colbert, et dans deux cent ans, on aurait de belles forèts, c’est ce qui permet de fixer le mieux le carbone.

  8. NRJ dit :

    Il serait intéressant si on se lance dans une société de l’hydrogène (ce qu’on devrait utiliser à terme au moins pour les transports) de faire des centrales solaires thermodynamique au Sahara, en Égypte ou au Maroc. Ces 2 pays en ont déjà fait et on devrait s’arranger avec eux pour une coopération. L’hydrogène à cet avantage qu’il ne perd pas d’énergie en parcourant de grandes distances contrairement aux câbles électriques. Après il serait intéressant de savoir si les pétrodollars ne vont absentes remplacé par les « dollars solaires » vu qu’il y a quand même des pays plus adaptés à l’utilisation du solaire thermodynamique (typiquement la France n’est pas adaptée).

    • Ah Ca ! dit :

      Ok hors zones sablonneuses….
      Sable contre verre, c’est pas ce qu’il y a de meilleur… pour y voir clair….

  9. schmurtz dit :

    Que ces chiffres sont beaux… et creux… mais beaux… Bel exemple de comm, plus que celui de la recherche d’une vraie efficacité.
    Faire du militaro-eco-friendly sérieusement supposerait plutôt de rendre tous nos quartiers énergétiquement autonomes. Le mot à la mode est « résilients » me semble-t-il ?

  10. Franz 35 dit :

    C’est pas avec ca que l’on va faire rouler les voitures électriques que l’état aimerai nous imposer.
    Au fait, les écolos coupent ils la clim l’été par souci d’écologie ?

  11. Hector dit :

    Aujourd’hui encore le solaire (PV) est une énorme farce.
    D’abord parce qu’au m2, le rendement est nul. Une centrale nucléaire produit en moyenne 3000 MW sur une surface au sol de 400 ha. Une même surface entièrement recouverte de panneaux PV produira … à peine plus de 100 MW (1,5m² = 250 W pendant 1000 h/an) !!!

    Pour assurer la même production qu’une seule centrale nucléaire, il faudrait près de 11 000 ha entièrement recouvert (c’est plus que la superficie de Paris !) ! On va trouver où de telles surfaces ? Supprimer des terres agricoles ? Raser le peu de forêt qu’il reste ? Sur les toits des immeubles ? Quelle blague ! Rien n’y suffira.

    Ensuite pour un pays comme la France, l’outil de production électrique doit être en mesure de couvrir les besoins lors du pic de consommation qui se produit tous les soir en hiver de 19h à 23h. Et sur ce créneau, il ne faut compter ni sur le soleil ni sur le vent (trop aléatoire). Donc 100% de la production doit pouvoir être assurée par des moyens stables (nucléaire, thermique et hydro-électrique pour les régions qui s’y prêtent). Même en journée quand il y a du soleil, le PV ne sert à rien car on ne s’amuse pas à baisser pour qqs heures la production des centrales nucléaires ou thermiques, leur inertie est beaucoup trop grande (en plus pour seulement qqs centaines de MW !).

    L’Allemagne qui s’enorgueillit d’atteindre 30% d’énergie renouvelable (18% en France donc pas ridicule mais essentiellement dû à l’hydro-électrique dans les zones de montagnes) est dans une situation délicate : elle n’est plus autonome, elle est devenue le 1er importateur d’électricité en Europe (et la France, premier exportateur grâce au nucléaire en profite bien) et le consommateur allemand paie son électricité 2x plus cher qu’en France (malgré des taxes moindres).

    Quand on veut aviser d’un sujet, il faut commencer par consulter les chiffres plutôt que se fier seulement à son intuition ou sa fibre écolo.

  12. Où trouver l’appel d’offres correspondant à cette annonce ?

  13. Thaurac dit :

    Je pense que si les gens étaient mieux informé sur ce sujet et ne pas laisser cette pédagogie uniquement à des ong qui pratique un terrorisme vert, les gens sauraient donc qu’il existe déjà des solutions à base de Nucléaire, mais risque « 0 », c’est à dire que même en cas d’attaque terroriste réussie, rien ne serait radio actif!!
    Lisez bien ce lien il est très instructif et nous change des discours haineux des ong!
    https://www.contrepoints.org/2019/08/13/351168-reacteurs-de-4e-generation-le-nucleaire-de-demain
    Surtout l’histoire de Phénix, que les verts nous ont fait fermer, mais qui est terminé depuis longtemps en russie et lui permet d’exporter!!!
    Mais le top est le procédé est belge MYRRHA
    « MYRRHA qui coûte le prix de quelques éoliennes mais qui est immédiatement rentable. »
    « MYRRHA est au niveau mondial le premier prototype d’un réacteur nucléaire piloté par un accélérateur de particules. Dans cette configuration unique nommée Accelerator Driven System (ADS), le cœur du réacteur est ‘sous-critique’. Il ne contient pas assez de matière fissile pour entretenir spontanément la réaction en chaîne de fission nucléaire. Il doit donc être constamment alimenté par une source neutronique externe créée par un accélérateur de particules. En coupant l’accélérateur, le réacteur s’arrête automatiquement et instantanément »
    https://www.sckcen.be/fr/Technology_future/MYRRHA
    De plus l’extraction de l’uranium de l’eau de mer est tellement facile qui ne rentre même pas en compte dans le prix de revient, possibilité d’utiliser de l’uranium peu enrichi d’où peu radioactif, voire d’utiliser des déchets..
    Bref, en cette période de vacances , quand on va en espagne, on voit quantité d’éoliennes, mais seules quelques unes fonctionne, par rapport au coût c’est une honte!

    • petitjean dit :

      je viens de traverser la France
      j’y ai vu des centaines d’éoliennes dont moins de la moitié tournaient !!
      je rappelle que les plus grandes reposent sur des massifs en béton de plus de cent tonnes !
      j’ajoute que dans le système de fonctionnement de ces machines se trouvent des « terres rares » importées à grand frais
      mais c’est pas grave, c’est le CON tribuable ignare qui paie !
      vous me direz que, ignare ou pas, on paie quand même …………………….

  14. Thaurac dit :

    J’ajouterais d’autres nouveautés, des panneaux solaires avec des cellules « travaillant  » sur plusieurs rayonnements solaires d’où augmentant le rendement ( Allemagne je crois) , et aussi , vu que le problème de ces cellules , c’est la chaleur, certains panneaux ont des systèmes de liquide de refroidissement qui permettent de récupérer d’énormes calories à l’extrémité de la chaine.Sans oublier le simple tuyau peint en noir sur un fond noir, derrière un double vitrage qui en plus de chauffer la maison peu faire fonctionner un moteur Stirling qui peut actionner un générateur…..
    J’avis un ami qui avec l’inventeur allait mettre en production des radiateurs à eau, mais sans branchement, seulement une prise , donc circuit fermé, mais qui consommait que des milliwatts, car il chauffait l’eau dans un petit récipient avec ( ondes soniques?? fréquence spéciales??? jamais il ne me la dit) en quelques secondes l’eau montait en température prévue , circulait et etc…
    Plus de nouvelles de cette affaire, zarbi
    Sûr que c’était pas bon pour l’ex Edf, car cela consommait rien du tout.
    Brevet surement acheté et enterré…

  15. Thaurac dit :

    Imitons la nature
    La crevette-pistolet mesure de 3 à 5 cm. Ses yeux sont protégés par sa carapace, ce qui lui donne une très mauvaise vue. Elle a un rostre entre ses deux yeux; celui-ci est court, et non dentelé. Elle possède une particularité remarquable : ses deux pinces sont asymétriques. L’une de ses deux pinces est assez démesurée, en effet elle mesure à peu près la moitié de la taille de la crevette. Cette pince lui sert à chasser ou à se défendre en générant « une petite explosion qui atteint la chaleur du soleil »!!!! et qui produit le son le plus puissant du monde, inaudible à l’oreille de l’homme. Lorsque cette grosse pince est arrachée, l’autre plus petite grossit pour la remplacer et à la place du moignon repousse une petite pince. C’est pour cela que les crevettes pistolet peuvent avoir une grosse pince à gauche ou à droite.

  16. petitjean dit :

    « Les énergies éolienne et solaire seules ne peuvent pas être utilisées pour alimenter le réseau électrique parce que l’énergie qu’elles produisent est intermittente et qu’elle est soit trop soit trop peu abondante. Et comme le réseau électrique n’a aucun moyen de stocker l’énergie… » (….)
    http://www.dedefensa.org/article/lavenir-de-lenergie-est-prometteur-i-ii

  17. petitjean dit :

    et si on était enfin réaliste ?
    Réacteurs de 4e génération, le nucléaire de demain
    Demain, Russie, Inde, Canada, Angleterre et Chine nous vendront nos centrales nucléaires.
    « Les réacteurs de demain que réalisent la Belgique (MYRRHA), la Chine (Clear e.a.), la Russie (BN 600, BN 800 et bientôt BN 1200), l’Inde (Kalpakkam) et ceux que les USA, l’Angleterre et le Canada étudient sont tout à fait différents de ceux d’aujourd’hui ! Ils font partie de ce que l’on appelle la 4e génération. Beaucoup promettent un Kwh coûtant 1 à 3 centimes. À l’heure actuelle, le nucléaire revient environ 4 centimes au maximum là où l’éolien monte à plus de 10 cents2…
    Précisons que toutes les filières nucléaires de demain – il y en a près de 50 – peuvent compter sur un combustible déjà en stock pour plusieurs milliers d’années. » (….)
    https://www.contrepoints.org/2019/08/13/351168-reacteurs-de-4e-generation-le-nucleaire-de-demain

  18. LeGaulois dit :

    A quand les rations de combat véganes…

  19. Robinson dit :

    Les déserts sont des immensités abreuvées de soleil ; certes il y a le sable, agressif et abrasif, mais on devrait quand même arriver à le neutraliser avec toutes nos sciences et nos techniques.

  20. Plusdepognon dit :

    Je ne voudrais pas être le couillon qui va payer la note…
    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/une-parlementaire-alerte-sur-l-autre-dette-de-l-etat-20190813

    Ah ben finalement si !
    Et trois fois en plus: une fois en tant que contribuable, une autre en tant que client d’une banque systémique et la dernière en tant que citoyen d’un pays qui ne va certainement pas le vivre facilement.
    Si avec ça, le monde n’est pas sauvé…

  21. jojo dit :

    1/ comment baisser la consommation d’énergie 2/ les panneaux solaire d’abord sur les parking des grande surface, pour ceux qui on du temps le site geoportail permet le calcul ( sur Toulon et environ les centre commerciaux c’est au alentour de 40 hectares) après on verra pour les mettre dans les champs.