Les États-Unis menacent de redéployer en Pologne leurs forces stationnées en Allemagne

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

162 contributions

  1. Hermes dit :

    Ca ne pourrait être qu’une bonne nouvelle.
    .
    Une fois ce levier disparu, ca en fera un de moins qui permettrait de réellement construire une alliance francoallemande sur le plan de la défense.
    Ne vous méprenez pas en lisant ceci, j’ai jamais dis que ça se ferait prochainement, le canyon entre nous semble si important, sur le plan politique (et j’aurais tendance à dire avant tout côté Allemand), que cela prendrait beaucoup de temps.
    .
    Mais j’imagine mal un avenir que ce soit pour la France ou l’Allemagne, sans un renforcement sur ce plan, ce qui passera pas une diminution de la prise US en Europe.
    En renforçant le « couple franco allemand », on finira par renforcer l’ensemble de l’union…

    • Ah Ca ! dit :

      C’est pas grave… peut être une idée à garder pour l’après union… étant donné que l’union est à un demi doigt d’imploser….
      Oui un bon présage que de voir déguerpir les américains de l’Europe de l’ouest… Salvini STP demande leur de partir aussi… sans leurs bases sous marines en italie… les américains seraient un peu moins arrogants…
      Quoi qu’il en soit… si la Pologne dépense de l’argent à construire de nouvelles bases pour les américains sur son sol….
      Il serait bien que les députés européens instaurent une loi stipulant que toute somme d’argent dépensée par la Pologne pour des bases abritant des américains sera déduite immédiatement des subventions européennes… ainsi que pour l’achat de matériel non européen….
      .
      Après que l’Allemagne se retrouve des ambitions…. tant mieux… mais sans bombe A.
      Peut être que nous aussi devrions en retrouver …. car avec la couvée de caniches eunuques que nous avons …. Nous ne sommes pas encore sorti de la mouise….

    • basstemp dit :

      Je me roule par terre en riant houhouhou, y en a qui croient encore a un corps militaire franco-allemand ? paytayd’rire

      • Hermes dit :

        C’était absolument pas le propos…
        .
        Mais ça demande de réfléchir un minima, vous n’êtes pas bien réputé pour ça, ce n’est pas bien grave.

    • Thaurac dit :

      N’oubliez pas que Merkel vient de RDA, et sans blague, elle est beaucoup tourné vers moscou…

      • MD dit :

        Merkel n’est pas Charles de Gaulle, et Trump n’est pas Lyndon B. Jonhson . Face aux États Unis, l’Allemagne actuelle n’est pas non plus la France de 1966 .

  2. Meiji dit :

    Les contribuables Américains dépensent des milliards pour protéger les Allemands.
    Les Allemands ne sont pas assez généreux avec nous, dans ce cas US go Home ?

    Non, ils déménagent juste a côté, pour protéger les Polonais cette fois. Toute cette bonté va finir par les perdre …

    • Harambe dit :

      « dépensent des milliards pour protéger les Allemands »

      Mais… les protéger de quoi? Hellooooo, le mur de berlin a été détruit en 1989, ça fait 30 ans, vous venez de sortir du coma?

      • Meiji dit :

        C’est les propos de Trump, je n’ai rien inventé.

        Dans ce cas si les Américains ne protègent pas les Allemands, ils devraient payer leur « occupation » ?

        • Samorix dit :

          Les Allemands sont les Américains, ou plutôt, les Américains sont les Allemands. Les troupes U.S. n’occupent pas l’Allemagne, il l’a protège, et ils protègent la narrative mensongère concernant la deuxième guerre mondiale.

          • Thaurac dit :

            « la narrative mensongère concernant la deuxième guerre mondiale. »
            La version » soviétisée » doit être la vraie!
            Qu’attendaient les communistes partisanes en France (merci de Gaulle de les avoir désarmés…)
            Les soviets jusqu’à Brest!

      • Nico St-jean dit :

        @ Harambe
        .
        Se discourt là marchait très très bien et allais de plus en plus vers une paix avec la Russie … jusqu’à l’Ukraine. Hello. Depuis les russes ont eux-mêmes redonné un second souffle à l’OTAN pour au moins une autre génération.

  3. Raymond75 dit :

    La défense est le bras armé de la diplomatie, et de ce point de vue les US n’ont pas tort : d’une part il est notoire que l’Allemagne ne paie pas le prix de sa défense et se repose sur le parapluie US (mais son passé criminel lui interdit d’avoir des ambitions militaires, ce qu’aucun de ses voisins n’accepterait), et d’autre part la Pologne, du fait de son histoire aussi, préfère collaborer avec les USA qu’avec les Européens en qui elle ne fait aucune confiance.

    Enfin si guerre il devait à nouveau y avoir en Europe, avec comme ennemi la Russie, ce serait Kaliningrad qui serait à neutraliser en premier, ainsi que l’étroit couloir de Suwalki, qui sépare Kaliningrad de la Bellarusse, et qui est susceptible d’isoler les pays baltes du reste de l’Europe.

    Donc, du point de vue économique et stratégique, Trump a raison.

    • Meiji dit :

      Parapluie US ?

      La Russie ne se porte pas très bien économiquement, les Allemands ont besoin de gaz.

      Poutine n’est pas fou, il ne va pas tuer la poule s’il a besoin de ses oeufs. Donald lui veut tuer la poule car elle ne lui donne pas assez d’oeufs …

    • Vinz dit :

      « la Pologne, du fait de son histoire aussi, préfère collaborer avec les USA qu’avec les Européens en qui elle ne fait aucune confiance. »
      .
      C’est pourtant Roosevelt qui a vendu la Pologne à l’URSS lors de Yalta.

      • Raymond75 dit :

        C’est vrai, et c’est ce que les Polonais ont oublié … J’ai discuté il y a quelques temps avec des jeunes polonaises : elles ignoraient que la France et la Grande Bretagne avaient déclaré la guerre à l’Allemagne, et de ce fait déclenché la deuxième guerre mondiale, lorsque les troupes allemandes ont envahi la Pologne ! Cette population, qui a souffert de l’occupation soviétique et du pacte germano-soviétique, s’est installée dans une posture de victime de l’Europe, de toute l’Europe.

  4. Czar dit :

    C’est une excellente chose : laissons les Yankees faire mumuse avec leurs caniches polonais et les Allemands se convaincre enfin de la nécessité d’une défense européenne indépendante et non plus inféodée aux États-Unis. lorsque ceux-ci entreront en guerre avec la Chine, ils ne nous embringueront pas dans leur naufrage et nous récupérons l’argent qu’ils nous ont volé pendant la Première guerre mondiale

    • Fernand sinman dit :

      Bien dit

    • Françoise dit :

      Voilà qui est bien écrit : « … et nous récupérons l’argent qu’ils nous ont volé pendant la Première guerre mondiale », mais aussi pendant la deuxième avec toutes les destructions causées par leurs bombardements aveugles.

      • ULYSSE dit :

        @Françoise
        C’est de l’humour ou de la bêtise?
        Ach le bon temps sous l’occupation nazie. Quel dommage que les Us soient venus tout bazarder. Tout se passait si bien.
        Heili Heilo.

        • Françoise dit :

          @ULYSSE : Croyez-vous que les États-Unis aient débarqué en France parce que les États-Uniens étaient tristes de voir les pauvres Français sous le joug de l’envahisseur ? Autrefois comme aujourd’hui, on raisonnait froidement.
          .
          Je vous signale que de Gaule n’est jamais allé à une commémoration à un cimetière anglo-étasunien en Normandie.

          • Nico St-jean dit :

            « Je vous signale que de Gaule n’est jamais allé à une commémoration à un cimetière anglo-étasunien en Normandie. »
            .
            Moi je vous signale que le copain à Franco n’était pas le bon dieu et n’avais pas toujours raisons n’y réponse à tout .. Son égaux plus grand que la France à joué un plus grand rôle que lui-même pour son absence lors des commémorations …
            .
            Maintenant Françoise, si les américains n’y seraient pas aller, vous parleriez allemand et si ils n’y seraient pas rester pendant près de 50 ans, vous parleriez russe. Ainsi est faite l’histoire, vous ne pouvez point la changez.

          • Françoise dit :

            @ULYSSE: Savez-vous qu’il y a eu plus de morts français (dont de mes proches) par les bombardements étasuniens que de soldats étasuniens tués lors du débarquement ?

          • Robert dit :

            Françoise,
            C’est exact, dont nombre d’objectifs qui n’avaient rien de militaires. Leurs bombes tombaient de très haut pour préserver les aviateurs et au petit bonheur la chance.
            Mais avec un psychopathe comme Churchill dont il faudra un jour démonter la légende, on pouvait s’attendre au pire.
            Je rappelle que si Franco avait laissé passer Hitler pour envahir l’Afrique du nord française, la situation aurait été quelque peu différente pour les alliés.
            Ah, oui, Franco est un méchant et Churchill et De Gaulle sont des gentils.

          • Davy Cosvie dit :

            @ Nico : ainsi est faite votre interprétation de l’histoire. La mienne est différente.
            Ce n’est certes pas grâce aux Américains qu’il n’y a pas eu de troisième guerre en Europe après la Deuxième : c’est grâce à l’arme nucléaire.
            .
            En mai 1945, les Américains n’avaient pas encore l’arme nucléaire et ne savaient pas s’ils l’auraient un jour : c’est pourquoi ils n’ont pas continué vers l’est après la victoire contre les Allemands.
            Quand ils ont eu l’arme nucléaire, en juillet 45, il était trop tard parce qu’ils avaient démobilisé et que le restant de leurs forces était en Asie.
            A partir de 1949, ils ne pouvaient plus faire la guerre en Europe parce que les Soviétiques avaient, eux aussi, l’arme nucléaire.
            .
            Il y a eu un nouveau risque de guerre en Europe au début des années soixante : le téléphone rouge (ligne directe de la Maison Blanche au Kremlin) date de 1963. Ce dispositif permettait aux deux « grands » de s’entendre pour un conflit non-nucléaire qui détruirait uniquement l’Europe occidentale sans toucher au territoire américain ni soviétique.
            L’Europe était à cette époque un concurrent économique sérieux pour les USA depuis le Traité de Rome (1957) et un concurrent idéologique gênant pour les Soviétiques.
            .
            Heureusement l’arme nucléaire française était prête et fut mise en service en 1966 : à partir de ce moment les deux « grands » ne peuvent plus s’entendre pour une guerre non-nucléaire qui épargnerait leur territoire et détruirait l’Europe occidentale.
            Lire le livre « La France et l’arme atomique », Alexandre Sanguinetti, 1965.
            .
            Comme Françoise, j’ai perdu des membres de ma famille sous les « carpet-bombings » américains. En France ce comportement criminel a cessé en 1945 mais ailleurs dans le monde on ne compte plus le nombre de leurs victimes civiles.

          • aleksandar dit :

            Ah, a rengaine habituelle, vous parleriez allemand et bla bla bla.
            On ne parlerait pas allemand mais plutôt russe, parce que quand les américains sont rentré dans la 2 guerre mondiale, les russes l’avaient déjà gagné sur le front de l’Est.
            De fait , on continuerait a parler français parce que compte tenu de la structure, de la puissance et des effectifs de la resistance communiste des FTP, Staline n’avait aucun intérêt a envahir la France.
            Retournez donc a votre atelier, vous êtes bien meilleur pour les problèmes techniques de turbine que pour l’histoire.
            Probablement parce que nous en Europe, on apprend encore l’histoire ( même mal ) a l’école.

    • Thaurac dit :

      vous en avez combien de caniches vous, pardon, d’ex républiques soviétiques à votre botte?

      • Cricetus dit :

        Plus trop…. Il vaut mieux être un « caniche » des américains qu’un pays frère de la Russie….

        • Ah Ca ! dit :

          @Cricetus
          Parlez pour vous… Je note qu’à coté de votre pseudo je me dois d’inscrire = Caniche…
          Personnellement, je préfère l’indépendance… je comprends que ce n’est pas donné à tout le monde car cela nécessite une liberté d’esprit… et ce corps….

          • Thaurac dit :

            Justement demandez vous si les pays frères peuvent être indépendants, sans risquer la casse!

          • Françoise dit :

            @Ah Ca ! : Tous les états soit-disant indépendants (Iran, Corée du Nord, Russie, Vénezuela, Syrie…) souffrent très grandement d’isolation.
            .
            Vous croyez que vous préfèreriez l’indépendance. Dans les faits, vous êtes bien content de vivre dans un pays inféodé aux États-Unis, ce que je suppose.

          • Ah Ca ! dit :

            @Françoise
            Comment pouvez vous affirmer de telles choses… La France était elle isolée sous De Gaulle ?
            Si l’on regarde la Russie et même l’Iran, n’avez vous pas remarqué qu’ils ont formé leur propre alliance plutôt asiatique…. donc vous n’avez jamais entendu parler de l’organisation de coopération de Shanghai ?
            Zut alors, si c’est cela que vous appelez isolé ? Bravo…
            .
            Par contre le bonhomme France dans la fausse alliance atlantique est comme un prisonnier dans sa cellule. Isolé lui aussi car sans plus aucune souveraineté il est entouré d’autres prisonniers qui attendent leurs 3 repas par jours entouré d’autres prisonniers tout autant pathétiques que lamentables. Ni plus ni moins que de la chair à canon pour leur maitre l’Oncle Sam…
            Un peu comme des militants de Hayat Tahrir al-Sham dans le nord d’Idlib qui attendent leur mort imminente sous les bombes russes. Oui ils se croient libre, libre de se faire tuer…
            .
            Françoise reprenez vous… Pourquoi donc vos ancêtres se sont ils battus.. pour que vous puissiez nous soumettre à leur place ?
            Pas dans ma famille…. il faudra qu’ils me passent sur le corps!

      • Samorix dit :

        Et toi, des caniches vassalisés par les USA, forcés et contraints de faire la guerre pour leur propre compte, tu en dénombres combien en Europe et ailleurs ? Ça en fait du monde …

    • John dit :

      L’Allemagne est malgré tout le pays qui n’écoute absolument pas les USA et qui fait ce qu’elle veut…
      Plus que la France.
      Et l’Allemagne est de tous les projets de défense européenne. Donc je ne vois pas en quoi l’Allemagne a besoin de leçons…

      • STARBUCK dit :

        Sans déconné. C’est pas les services Allemand qui espionnait Hollande et son gouvernement pour le compte de la CIA?
        Quand l’Europe explosera, il sera intéressant de monter un pti rezzou sur nos vieux « amis » histoire de se rembourser à minima de la 2em guerre.

    • ruffa dit :

      Pauvre Csar :Les américains sont venu à notre aide pendant la première guerre mondiale et aussi la Seconde : si tu peux exprimer ta haine des USA c’est parce que beaucoup de jeunes américains sont morts en France !
      Retourne chez les Russkofs pauvre type !

      • Czar dit :

        Mon cher ruffian, commence donc plus modestement par prendre des cours d’orthographe française, pour l’histoire sans supports pédagogiques de Hollywood, on verra la semaine prochaine.

        @AJM j’imagine bien, vu le pognon que les sujets d’Ubu nous aspirent via leur pompe à phynances, encore heureux que Cracovie soit plus jolie que la banlieue de Volgograd, au charme discret et stalinien.

        • Thaurac dit :

          Il a entièrement raison, des jeunes, sans être dans le secrets des dieux, sont venus mourir pour la France libre,.

          • Robert dit :

            Thaurac,
            A partir de quelle date?
            Jusque-là, le seul interlocuteur des américains c’était le gouvernement légal du maréchal Pétain.
            Et les demandes maintes fois réitérées d’accueillir les juifs européens ont été ignorées par leur coreligionnaires américains.
            Quand les intérêts américains, ainsi que certaines influences pro soviétiques, ont changé d’option, ils ont commencé par armer les soviétiques avant de penser à intervenir. Puis Churchil et Roosevelt ont offert aux soviétiques la moitié de l’Europe, eux se sont gardés le reste.
            La première motivation était économique, des marchés à occuper, l’industrie de l’armement à faire travailler puis après la guerre la conquête culturelle qui continue.
            Je ne méprise ni ne nie l’aide anglo saxonne mais elle était très intéressée et nous continuons de la payer, entre autre par l’UE qui est une construction américaine.

        • Goulag dit :

          Csar, qui aurait préféré être nazi ou bolchévique. On y croit…

      • Royal Marine dit :

        Si les Etats-Unis existent, c’est grâce à la France… Ouh! Ouh! Réveillez-vous! L’armée Rochambeau et l’escadre de de Grasse n’étaient pas à Yorktown pour la figuration… ils nous doivent toujours les emprunts souscrits par Franklin auprès de la Couronne, et jamais remboursés! Quant à la 1ère guerre mondiale, l’aide américaine a été très limitée… Mis à part Bois Belleau…
        Les pertes américaines de la 2ème guerre mondiale, également, comparées à celles des Russes, Britanniques et Français, et oui!
        Le dire, ne fait pas de moi un agent moscovite, ou autres balivernes. Par ailleurs, cela n’enlève rien au courage des gars que l’on a envoyé sur les plages, ou sauter en Normandie, pour lesquels j’ai le plus grand respect.
        Je ne peux donc vous conseillez qu’une chose: renseignez-vous avant de débiter bêtement la doxa bien-pensante de BFM-TV,France-Info et L’Immonde!

        • Thaurac dit :

          Sans eux pas de contre attaque car les morts d’un coté comme de l’autre ont fait que tout le monde tirait sur les réserves

      • Ah Ca ! dit :

        L’histoire ne se souviendra jamais de vos dires…
        L’histoire se souviendra que les EUA sont venu en Europe pour servir leurs intérêts….
        Posez vous la question: A qui à profité le crime….
        Réponse: aux EUA qui, grâce à ces guerres, sont passé de pays insignifiant à super puissance…
        Et pourquoi donc les anglais les suivent t ils encore ? Ou serait ce le contraire, car en politique étrangère…. c’est bien la politique anglaise qu’ils appliquent ? Voir encore tout récemment avec l’Iran… Les roastbeef ont même pris le fanion avec le pétrolier à Gibraltar…
        De quoi faire réfléchir, n’est ce pas ?

        • Thaurac dit :

          De quoi faire réfléchir, n’est ce pas ?

          Non, c’est ton raisonnement pas plus!

        • Posteur dit :

          Les anglais suivent les américains depuis la fin crise du Canal de Suez.
          C’est à partir de là que les deux anciennes puissances européennes de grande importance ont choisis leurs « destins ».

          L’Angleterre au vus des actions américaines et sa capacité à s’attaquer au livre britannique,les pressions subit par l’Oncle Sam ont fait que ceux-ci ont commencer à suivre la politique étrangère américaine,s’aligner sur elle.
          Mais pas que,c’était quasiment la fin de l’influence britannique mondiale et donc de son empire avec cette histoire du Canal de Suez https://youtu.be/oCk0gFfYU_w?t=3093
          La France à choisis la voix de l’indépendance (le nucléaire),ne pouvant faire confiance aux américains ni aux anglais. https://youtu.be/oCk0gFfYU_w?t=3120

          Malgré tout ça ne les empêches pas de faire certaines coopération « sensible » ou entraide.
          Je suis étonné de voir mais au final que non qu’une 3ème voie n’a pas été choisis,celle « de l’entraide » dés qu’ils ont vus qu’en faite ils avaient le monde ou presque ligué contre eux et leurs empires coloniaux qui allait se faire démembrer.
          Les deux protégeant mutuellement et aidant l’autre si il a un problème avec une de ses colonies (Algérie,Kenya,Indochine,Malaisie par exemple).. ou si l’Onu,organisation ou autre met son nez un peu trop là ou elle ne devrait pas.
          Ca leurs auraient permis de conserver une plus forte puissance et éviter certains « désagrément » aujourd’hui mais au vus de l’instabilité britannique et son manque de fiabilité et qui se sont retirer pendant le conflit,je comprends que ça n’a jamais vus le jour,les britanniques auraient du être moins « frivole » et plus « fort » et résistant aux pressions des américains,dommage que Churchill n’était en état de faire quoi que ce soit,peut-être que les choses auraient été différente avec lui mais sa santé était déjà aggravé depuis un temps et il n’aurait jamais tenus aussi longtemps,pareil pour De Gaulle.
          Et même peut-être qu’au final il n’aurait pu que retarder les choses sans pouvoir l’éviter.
          .
          => »Essayant de conserver ce qu’il peut de l’Empire, il déclare : « je ne présiderai pas un démembrement. »

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Winston_Churchill#Retour_au_gouvernement_et_d%C3%A9clin_de_l%27Empire_britannique

          Allez voir https://www.youtube.com/watch?v=oCk0gFfYU_w ça reste assez détailler des personnages,acteurs et les conséquences que cet évènement à causer notamment le « suivisme britannique ».

    • Ajm dit :

      Ayant visité la Pologne et une partie ( la plus présentable, pas loin de la Volga, de Moscou, de Saint-Petersbourg) de la Russie, je préférerais très largement vivre dans le » bled » du  » caniche » Polonais qui est beaucoup plus achalandé et vivable, suivant nos normes d’Européens de l’ouest.

    • Pravda dit :

      Et quand les russes seront en guerre contre les chinois ? Ils seront bien content de recevoir l’aide US.

  5. Clavier dit :

    Les Allemands seront soulagés de ne plus être une cible privilégiée pour les frappes nucléaires tactiques russes….

  6. mich dit :

    C ‘est parfait , j ‘espère que la président Trump va continuer dans ce sens pour mettre chacun devant ses responsabilités (dans ce cas les Allemands comme le Polonais) , c ‘est bien joli les concours d ‘ éloquence mais sans fond c ‘est juste des écrans de fumée .

  7. KHAZARS dit :

    L’axe Franco Allemand qui pourrait être utile à l’établissement d’une Défense de l’Europe est-il pertinent….?
    Après l’Europe de la Défense, il serait peut-être judicieux d’initier un autre développement….!
    Les déclarations et les prises de positions successives des différentes autorités américaines sont trop convergentes pour n’être considérées que comme des sautes d’humeur ou des gesticulations intempestives…!
    L’ Allemagne devra faire des choix affirmés et non décider en catimini ou en se laissant porter par des options politiques obsolètes.

  8. Vinz dit :

    Les seuls qui sortiront des mouchoirs si les US s’en vont, ce sont les officiers généraux allemands. Le reste de la population sera plutôt satisfaite (hormis ceux qui travaillent sur les bases évidemment).
    .
    Après pour le GI qui va supporter les longues nuits d’hiver des mornes plaines polonaise… Il a intérêt à avoir une bonne réserve de Vodka sous la main.

    • Thaurac dit :

      Comment vont les troupes au soudan, en afrique, en syrie…?

      • Vinz dit :

        Ils n’y sont pas avec toutes leur famille, pour des séjours de plusieurs années.

        • Vinz dit :

          Sans compter que dans toutes les pays que vous citez, ce sont des forces spéciales qui sont déployés. Pas John Doe.

        • Thaurac dit :

          Non, le temps de mettre juste le bordel, faire titrer sur les civils, comme à al maison et basta!

    • Marco dit :

      Vision toute en nuance de la Pologne, qui a pourtant bien changé , et dans le bon sens, y compris dans les petites villes de province. Vous devriez vous mettre a niveau.

      • Ah Ca ! dit :

        Les façades ont peut être pris un petit coup de peinture …
        Les polonais n’ont pas changé, même pas d’un demi Zloty… toujours des girouettes pleurnicheuses…

  9. NRJ dit :

    Il serait intéressant de savoir si l’Allemagne va négocier en s’appuyant sur sa participation à l’OTAN. Car quoiqu’il en soit l’Allemagne est le 2ème pays contributeur de l’OTAN. Et face aux exercices russes rassemblant comme Vostok jusqu’à 300 000 hommes l’OTAN paraissait déjà faible en ne rassemblant que 50 000 hommes à Trident Juncture 18 (dont 10 000 américains et 8000 allemands). S’ils réduisent leur participation, l’OTAN risque d’en prendre un coup.

    • Nauatg dit :

      En prendre un coup?
      La Bundeswehr est inex.
      La dispo de leurs avions affligeante.
      Leurs RoEs inapplicables.
      Allemagne ou pas ne change rien pour l OTAN.
      Comme pour le reste les allemands ne font que s im y a une carotte financière.
      Ils ne savent faire que ça. Ce qui est pragmatique mais intenable pour un partenariat quelconque.

      • John dit :

        C’est pas un peu la définition de ce que font tous les pays?

        • Pierre dit :

          Non pas pour les ROEs. Il y a ceux qui s’engagent en première ligne et les suiveurs voir les planqués qui vont laisser les autres faire le sale boulot en se cachant derrière les états-d’âmes de leur parlement et leurs normes ISO 9001/conventions syndicales. L’Allemagne pourrait faire partie de cette dernière catégorie sur le plan militaire. C’est une réalité, les militaires allemands le disent eux-mêmes.

          • John dit :

            Je parlais de la carotte financière, désolé pour le manque de précision de mon commentaire.

  10. Stoltenberg dit :

    La vraie crainte pour l’Europe c’est que l’Amérique se retire de l’Allemagne en lui donnant beaucoup de liberté sur l’échiquier mondial. L’Allemagne est de nature beaucoup plus performante que ses concurrents européens slaves, romains et même anglo-saxons. Une fois qu’elle aura retrouvé la plénitude de sa puissance qui, sans la modération américaine, lui donnera une hégémonie totale en Europe, l’Allemagne ne va pas se préoccuper de l’avis des Français, Britanniques ou autres. Elle va plutôt tenter d’améliorer ses relations avec la Russie afin de définir les zones d’influence en Europe de l’est et centrale. En effet, la Russie (ou l’URSS) est un partenaire historique de l’Allemagne pour qui les Allemands ont beaucoup de respect. C’est avec ce pays que les Allemands (ou Prussiens) ont su se partager les intérêts en Europe de l’est et centrale plusieurs fois dans l’histoire. Cette alliance est, bien entendu, temporaire et, historiquement, menait à une guerre lorsque l’Allemagne considérait que la Russie devenait trop puissante. Dans ce paradigme, la France sera relayée au second rang.
    .
    Dans cette situation, les pays de l’Europe de l’est et centrale ont compris depuis longtemps que le vrai garant de leur indépendance c’est l’Amérique. La France et l’Angleterre étant trop faibles et l’Allemagne étant un allié douteux (et encore) malgré les relations commerciales et économiques très fortes. Ceci s’exprime, entre autres, par un discours de plus en plus décomplexé en Allemagne contemporaine. Des opinions qui, autrefois n’étaient exprimées qu’à voix basse, en privé, sont prononcées de manière de plus en plus forte. Parmi celles-ci on pourrait citer les fameux « camps de concentration polonais », les forçats qui travaillaient au profit des entreprises allemandes et qui seraient « bien traités » ou encore le Traité de Versailles qui serait « trop sévère » envers l’Allemagne (reprise directe du doscours nazi). Certains de ces slogans sont répétés de manière tellement fréquente qu’ils sont repris dans les discours officiels chez lez « vainqueurs ». On pourrait parler ici de l’expression « camps de concentration polonais » reprise par Barack Obama ou encore la critique de plus en plus fréquente du traité de Versailles dans le discours officiel français (ce qui revient à critiquer directement Clémenceau).

    • Math dit :

      C’est une grille de lecture qui vise à diviser l’Europe et la laisser en proie facile pour un chevalier blanc. Le chevalier US n’est pas blanc, il est gris. Il a ses intérêts, a une armée énorme, contrecarre nos projets. L’avènement d’un monde multipolaire échappe à cette grille de lecture.

      • Stoltenberg dit :

        Je ne vise ni à diviser l’Europe, ni à l’unir, j’observe et je m’exprime. Pour l’instant, ce que je vois, c’est l’incapacité des leaders européens de bâtir un projet commun. Et ce, malgré un enthousiasme qui a duré plusieurs décennies. Hormis les discours euro-enthousiastes de ces leaders, et hormis la création d’une technostructure bureaucrate, il n’y a pas eu beaucoup de progrès… Aucune vision commune, aucune convergence des intérêts à l’horizon.
        .
        L’Allemagne a ses intérêts tout comme les US. Et ceci pourrait vous paraître étrange mais ils sont assez intelligents pour défendre leurs intérêts même face à l’Amérique. Ils sont très intelligents en fait… Et, de plus, les Allemands ont toujours eu le sentiment de supériorité envers leurs voisins slaves et romains. Ce sentiment est parfaitement justifié car ils sont beaucoup plus performants que leurs concurrents. Qu’est-ce qui vous ferait croire que, hors l’OTAN, les Allemands voudraient s’aligner avec la France? Ils vont plutôt nous dire: soit vous continuez avec nous (la France AVEC l’Allemagne et pas l’inverse, bien entendu), soit on se dit au revoir.

        • Françoise dit :

          @Stoltenberg : « c’est l’incapacité des leaders européens de bâtir un projet commun. Et ce, malgré un enthousiasme qui a duré plusieurs décennies. ». Modéré vos propos svp. Il y en a eu du chemin (je n’écris pas que c’était forcément dans le bon sens) de parcouru par la CEE puis l’UE depuis des décennies.

    • PK dit :

      Je suis d’accord avec vous. Le vrai danger a toujours été une Allemagne réunie. Nos rois l’avaient toujours combattue, La Révolution l’a ignoré et l’Europe (et même le monde) l’a payé cash.

      Laissons la bride aux Allemands et on verra ce que l’on verra. Les aficionados de l’Europe et d’un axe Franco-Allemand aussi imaginaire que fantasmé s’en mordront les doigts.

      Le pangermanisme est congénital à l’Allemagne.

      À côté, nos brouilles avec les Anglais relèvent quasiment de l’anecdote…

      • Stoltenberg dit :

        Exact. Il faut analyser l’histoire pour bien comprendre l’esprit allemand.

      • Ah Ca ! dit :

        Europe de la cote Atlantique à l’Oural…
        Notez qu’un certain pays n’a pas la cote atlantique mais la mer d’Irlande….

      • Thaurac dit :

        plus de 100 ans , et autres babioles , anecdotiques..?

        • PK dit :

          oui en regard du pangermanisme.

          Les Anglais sont rusés et fourbes pour la faire simple, mais ils ne sont pas cons. Ils ne sont pas expansionnistes, du moins vers l’Europe. En plus, ils sont bien tenus en laisse par les Américains depuis 1918.

          L’Allemagne, c’est plus touchy… Ils sont expansionnistes de nature, et leur terrain de jeu est l’Europe, avec un couloir privilégié vers la France… En plus, ils ont le melon, ce qui fait que rien n’est capable de les arrêter (contrairement aux Anglais qui réfléchissent…). Grosso modo, ils décident et ils font. Tant pis pour les conséquences.

          Les Allemands, ça marche à la baguette. Aujourd’hui, la baguette leur demande d’être tout mou. Demain, si on change de baguette, ils changeront : c’est leur nature. On disait que Hitler était un tribun et un orateur hors pair. Vous avez écouté un de ses discours ? On dirait un pantin grotesque qui hurle… À côté, Macron paraît être un premier prix d’art dramatique avec une voix de stentor…

          Pour qu’un peuple suive un guignol comme Hitler, hors conditions économico-politiques bien sûr, il faut avoir des gènes câblés pour cela. Ne pas en être conscient, c’est donné de quoi nous faire fouetter dans l’avenir par du teuton (qui sera en plus revanchard, vue qu’ils n’ont toujours pas digéré le retour de la France avec les alliés en 45).

          • Stoltenberg dit :

            Je pense qu’Hitler était tout sauf un « pantin grotesque qui hurle ». Au contraire, il disait exactement ce que l’esprit allemand adore entendre. « L’Allemagne doit retrouver sa grandeur qui lui est due. Ses ennemis, tous « racialement » inférieurs, se sont unis contre elle, ils constituent un obstacle »…. etc. C’est le genre de discours que les Allemands adorent. « Nous sommes innocents et supérieurs, les autres nous veulent du mal ».

          • PK dit :

            @ stoltenberg

            Je suis d’accord avec vous. Quand je parlais de pantin grotesque, je parlais de sa mimique et de ses gestes. Son discours transcendait manifestement les foules en Germanie.

            Pourtant, quand on le regarde et qu’on l’écoute, on ne peut s’empêcher de penser à Charlie Chaplin… On n’est même plus dans la caricature…

    • Fernand sinman dit :

      Vous vous trompez, l’Allemagne restera faible militairement et encore longtemps.
      La clé c’est l’alliance franco Russe pour stabiliser le centre de la peninsule europeenne et en expulser les americains a terme et une grosse flotte europeenne en Mediterranee (france italie espqgne Grèce) pour se protéger de ce qui vient.
      La France est tout sauf releguee au second plan dans une telle optique.

      • Stoltenberg dit :

        Ils ont un grand complexe militaro-industriel et une économie très puissante. Je pense qu’ils sont tout sauf faibles.
        .
        En ce qui concerne l’alliance franco-russe, je vous laisse avec votre vision contradictoire et utopique. Les Allemands sont très hautains et ont beaucoup de dédain pour les peuples qui sont moins performants qu’eux. C’est le narcissisme prussien. Selon certains, avec son économie sous-performante la France est déjà reléguée au second rang en Europe.

        • Ah Ca ! dit :

          « Moins performants qu’eux » ? vous avez une drôle conception de l’histoire…
          Combien de fois ont-ils essayé d’envahir/annexer la France ? Combien de réussites ?

          • Stoltenberg dit :

            Vous voulez une analyse historique et vous l’aurez.
            .
            1866 : Otto von Bismarck provoque une guerre face à l’Autriche afin d’obtenir l’hégémonie de la Prusse en Allemagne. Grâce à sa supériorité économique et technologique incontestable et grâce au génie de ses commandants, la Prusse foudroye l’armée autrichienne lors de la bataille de Sadowa et obtient l’hégémonie en Allemagne (création de la Confédération de l’Allemagne du Nord dirigée par la Prusse). Les conditions de paix avec l’Autriche sont clémentes car, selon von Bismarck, celle-ci pourrait devenir un allié majeur de la Prusse dans le futur.
            .
            1870 : L’Allemagne de Bismarck doit faire face à Napoléon III qui s’opposait à la création d’une Allemagne forte. En effet, depuis Louis XIV, la France préférait avoir un conglomérat d’états allemands plutôt qu’un pays unifié avec des représentants sur le trône espagnol. Le génie de Bismarck fait que c’est la France qui déclare la guerre ce qui lui procure le soutien ou la neutralité des autres états. L’armée allemande écrase l’armée française et capture Napoléon III. L’Allemagne impose de lourdes conditions de paix et s’empare de l’Alsace-Moselle. Avant la guerre, l’économie allemande est déjà largement plus performante que l’économie française mais restait toujours derrière le Royaume-Uni et l’Amérique.
            .
            1914 : L’Allemagne est la deuxième économie au monde, juste après les États-Unis. Elle est toutefois talonnée par la Russie qui se développe rapidement. De ce fait, celle-ci est perçue comme une menace sérieuse. Pour l’Allemagne, la 1ère guerre mondiale a avant tout pour but de permettre d’éliminer les Russes. L’Allemagne, qui se bat sur 2 fronts simultanément remporte une série de victoires sur les troupes françaises. Elle repousse de manière brutale l’offensive française vers l’est et lance une attaque sur Paris par la Belgique. Les forces franco-britanniques arrivent à stopper l’offensive allemande lors de la bataille de la Marne avec beaucoup de difficultés.
            .
            1940 : Après avoir entamé un programme de réarmement rapide, l’Allemagne arrive à battre les forces françaises et alliées grâce à une manoeuvre habile par les Ardennes. L’aviation et les unités blindées et motorisées jouent un rôle clef dans cette opération. La France est libérée par les forces alliées (Américains, Commonwealth, Français, Polonais etc.) en 1944.
            .
            2019 : Depuis environ 10 ans le PIB par habitant Allemand est plus élevé que celui de la France et ce malgré la réunification de l’Allemagne. Tous les indicateurs économiques montrent la supériorité allemande. La France, rongée par le socialisme depuis des décennies, n’arrive plus à redresser son économie.

          • Ah Ca ! dit :

            @Stoltenberg
            Merci pour la réponse mais je remontait un peu plus loin… peu importe…
            je rajouterai qu’il y quelques années j’étais impliqué sur un projet ou j’ai du aller passer quelques mois dans un bureau d’études (prestigieux) en Allemagne… Ce n’est qu’une expérience mais je n’ai pas été impressionné, loin de là, des bons cotés oui, du personnel qualifié oui et non, par contre une chaine décisionnelle verticale atroce… rien ne se décide sans l’aval du chef, tout doit remonter au chef….. par contre, tant que ce n’est pas « parfait » ils remoulinent. Le facteur temps et cout semble moins important, par contre quand c’est FINALEMENT fini: ce n’est pas à refaire… c’est bon, ça marche et c’est solide.
            Réactivité zéro, créativité basse mais l’objectif du produit final est bien en vue…..
            .
            C’est pour cela que votre conclusion est si pertinente… le socialisme qui ronge la France…
            Quand on sait que le socialisme et gauchisme de l’après dernière guerre était/est fortement infiltré par les services américains… et que ces derniers avaient une sainte horreur de De Gaulle….
            Vu leurs talents de propagande… Voulez vous une révolution de couleur ?
            On peut se demander si ce socialisme ne nous a pas été discrètement imposé par nos amis d’outre Atlantique pour affaiblir la France…
            Je ne vous donnerai pas mon opinion car vous devez déjà la connaitre…

          • Stoltenberg dit :

            Ah Ca !:
            Oui mais je pense que remonter plus loin dans l’histoire serait une erreur. L’analyse que j’ai faite commence au moment où l’on peut parler de l’Allemagne moderne. L’Allemagne unifiée qui développe son industrie (surtout chimique et lourde), ses chemins de fer et son armée. Les Allemands ont misé sur le développement industriel au détriment de l’agriculture et sur un système capitaliste qui a permis une croissance rapide. La France est restée loin derrière et, … , ce n’était pas à cause des « méchants » Américains (je parle du XIX/XXème siècle, hein…).
            .
            Ce penchant pour l’interventionnisme étatique de l’esprit « romain » (France, Espagne, Italie etc.) a déjà été constaté par certains écrivains du XIXème siècle. Selon l’un d’eux (et je vous laisse deviner lequel), c’est le manque d’initiative individuelle de l’esprit romain qui était la raison principale du déclin de la puissance française dans les colonies au détriment des Britanniques (esprit anglo-saxon), après la guerre de sept ans. Et c’est aussi cet esprit anglo-saxon de « can do », « don’t tread on me » et leur individualisme qui a permis à l’Amérique de devenir la 1ère puissance au monde.
            .
            Je ne sais pas quel genre de travail vous aviez à faire en Allemagne. Personnellement, j’ai eu l’occasion de parler avec un ingénieur allemand qui travaille en France (et dont les enfants sont français et scolarisés en France) qui m’a dit que les écoles d’ingénieurs françaises sont meilleures que les écoles d’ingénieurs allemandes (ce qui ne m’étonne pas). Toutefois, les Allemands arrivent à rattraper ce retard grâce à leur « pragmatisme ».
            .
            Je pense que le domaine où la différence entre les 2 pays est plus visible c’est la doctrine de l’Ausbildung. En effet, je crois que les Allemands arrivent à former leurs techniciens et ouvriers beaucoup mieux que les Français. C’est d’ailleurs l’un des axes sur lesquels travaillent nos gouvernements depuis quelques années déjà en essayant de copier le modèle allemand. Et ils ont raison, car il y a une pénurie de techniciens et ouvriers de haut niveau ce qui impacte la performance de l’industrie française. Mais quand j’ai dit « moins performants », je n’ai même pas pensé à cela. Il suffit de regarder les indicateurs macroéconomiques pour le voir 9 % de chômeurs en France et 3 % en Allemagne, par exemple….
            .
            En ce qui concerne vos théories de complot, c’est faux. Dans votre perception du monde, « Americain » veut dire exactement la même chose que « Juif » pour Hitler. Il suffit de regarder les 3 pays où les Américains sont le plus présents militairement : l’Allemagne, le Japon et la Corée du Sud… Ces 3 pays sont parmi les plus riches au monde et pourtant, si votre discours tenait debout, ils devraient être parmi les plus pauvres car gangrenés par les socialisme et autres maux dont la seule « source » c’est l’Amérique. Quid des pays où les Russes étaient présents militairement ? Misère, misère et misère. Vous voyez bien que votre raisonnement est faux, votre discours du ressentiment vise uniquement à se déresponsabiliser et chercher des coupables imaginaires et extérieurs. Depuis quelques décennies, des générations entières de Français préfèrent penser aujourd’hui plutôt que demain. Ils préfèrent dépenser plus et travailler moins tout en endettant leurs enfants (100 % du PIB actuellement). C’est pour cette raison qu’ils votent Mitterrand, Chirac, Macron etc… Et ils sont bien servis. Ce n’est pas l’Amérique qui leur dit de le faire.

          • Ah Ca ! dit :

            @Stoltenberg
            je veux bien discuter avec vous, par contre ayez la gentillesse de ne pas vous méprendre sur mes propos… relisez moi bien…
            Si je parle dans le vide, c’est pas la peine de parler…
            Pour finir dans vos arguments fallacieux de complotismes.. Je ne vous ai pas parlé de complots… je vous parle de faits avéré…
            Arrêtez de mélanger l’URSS et la Russie deux entités bien distinctes… même si ont un territoire en commun.. Donc la France serait encore Pétainiste selon vos dires…
            .
            C’est un peu facile de limiter l’histoire et je remarque que vous excellez à limiter les données dans vos réflexions…. exemple: me vous omettez de mentionner que l’Allemagne a des syndicats professionnels et non politiques… Ça change tout, l’électricien s’occupe du bien être des électriciens, idem du mécanicien, etc… etc…
            Les écoles d’ingénieur en France.. 1 vous lisez à coté et 2 je n’ai pas dit qu’ils étaient meilleurs… je doute que les maths et les principes de thermodynamique ou la Résistance des matériaux soient différents d’un coté ou d’un autre du Rhin…
            Quand on voit les écoles d’ingénieurs en France c’est beaucoup plus qu’un peu pathétique… Sur en théorie un bac +5 on trouve dans ces 5 ans quasiment 1 an de stages et Quasiment 1 an de cours d’anglais… En toute réalité c’est un bac +3… comme chez les anglais et c’est suffisant.
            Après il y a ingénieur et ingénieux… et ensuite dans la pratique c’est 80% de comptabilité à compter le nombre de boulons et vérifier des fiches techniques après fiches techniques pour s’assurer que ce qui a été commandé sera livré sans erreurs… La conception représente dans la majorité des cas 20% et beaucoup d’ingénieurs n’en font jamais de leur carrière ..
            Donc arrêtez votre complexe bien français envers les ingénieurs c’est contre productif… Le Sieur Zapata avec son fly-board est un excellent ingénieur pourtant il n’a pas fait d’école..
            .
            Les français ne sont pas de meilleurs ingénieurs mais sont de meilleurs ingénieux… c’est pas seulement à l’école que l’on apprend ça et c’est en train de se perdre avec l’uniformisation du mode de pensée de la population française…
            .
            Bref… pour le reste de vos arguments…. je ne vais pas les descendre en vrac car je me rendrait coupable d’un sophisme…..
            Je vais vous dire seulement qu’au fil des billets de notre hôte je m’efforcerai de vous les démonter sans aucune difficulté…. pas ce soir…

          • Françoise dit :

            @Stoltenberg : « Je pense que le domaine où la différence entre les 2 pays est plus visible c’est la doctrine de l’Ausbildung. En effet, je crois que les Allemands arrivent à former leurs techniciens et ouvriers beaucoup mieux que les Français. ». Là encore, nous souffrons du socialisme (et du non-retour au non-socialisme de Chirac et Sarkozy). Mittrand a voulu 80 % d’une classe d’âge au bac. Du coup, on a baissé le niveau du bac, augmenté le nombre de bacheliers (et indirectement de chômeurs) et assèché les filières non-prestigieuses.

          • Czar dit :

            Parce que les Allemands qui laissent pourrir leurs infrastructures « pensent au futur » d’après toi?
            J’imagine que c’est le roquet anglolâtre Voltaire qui est l’auteur de ce babil inepte alors même que la puissance étasunienne s’explique très simplement par la conjonction d’un territoire immense et vide, l’absence de menaces extérieures, et l’afflux de population européenne éduquée et formée techniquement. Il n’y a pas grand mérite à devenir la première économie du monde quand on ne dispose que d’avantages comparatifs.
            Après, l’avantage d’hier est devenu le talon d’Achille d’aujourd’hui: les États-Unis sont une population sans cohérence ni homogénéité rėunie simplement par le culte du fric, ils seront incapables demain de faire face à un rival stratégique majeur qui lui raisonne en termes de sang et de culture.

      • MD dit :

        Vous avez l’air d’ignorer que la diaspora grecque est , politiquement parlant, l’une des plus importantes des États Unis .
        Et que les intérêts de l’Italie sont actuellement plus dirigés du côté des Américains que des Français.
        En plus, historiquement, l’une des plus grosses flottes européennes en Méditerranée a toujours été la Royal Navy. Le fait que celle-ci soit actuellement en faillite par la faute d’une série de très médiocres hommes et femmes politiques britanniques ne l’empêchera pas de se relever rapidement, lorsque le Royaume Uni aura enfin un Premier Ministre digne de ce nom.
        Quant à l’alliance franco-russe que vous vantez, elle est contradictoire avec cette  »grosse flotte européenne  » que vous préconisez. Car , étant donnée les ambitions et les convoitises que les dirigeants russes ont toujours eu en Méditerranée, cette alliance ne pourra se faire qu’aux dépends de cette flotte  »européenne  » . La Russie ne veut pas d’alliance européenne occidentale. Elle poursuit son vieux rêve d’hégémonie sur le continent européen , qui s’était appelé Empire de Russie, URSS, ou Panslavisme, etc… Et elle cherche un accès aux mers ouvertes. Cette  »grosse flotte européenne  », elle ne voudra tout simplement pas, que ce soit en Méditerranée, en Mer Baltique, en Mer du Nord, ou dans l’Atlantique Nord .

    • Mareth dit :

      L’Allemagne devient un pays de vieux incapable d’avoir une armée correcte et on se dirige vers une époque où celui qui aura le plus grand bâton sera le plus écouté , des discours comme le vôtre font parti d’une époque révolue.

      • Stoltenberg dit :

        Pas sûr, pas sûr….

        • ULYSSE dit :

          L’allemagne connait un gros problème démographique qui commence à peser sur son économie. Leur prévisions de croissance sont inférieures à celles de la France.
          Merkel a bien essayé de surmonter le problème avec une politique favorisant l’immigration…mais avec des résultats plus que mitigés. C’est le problème de l’allemagne, sans solution visible.

          • petitjean dit :

            mais il suffirait de faire enfin une vraie politique en faveur de la natalité !
            l’Allemagne ne le fait pas et préfère importer des étrangers !
            bizarre!..…………….

          • Stoltenberg dit :

            Je pense que, dans le futur, la robotisation pourra faire en sorte que la décroissance démographique ne sera plus un handicap mais, au contraire, un avantage.

    • Nauatg dit :

      Efficace??? Ce mythe de l Allemagne efficace n est vraiment entretenu que par les gens qui n y ont jamais vécu!!!
      Pour le reste absolument d a ccord. L Allemagne est par nature hégémonique et très peu fiable dans ses alliances qu elle a tjs reniées.
      Les Russes ont besoin de l Allemagne mais également une excellente mémoire..

      • Stoltenberg dit :

        Vous vous basez sur quels indicateurs économiques pour « prouver » que l’économie allemande n’est pas efficace ?

        • Fernand sinman dit :

          Tu fantasmes trop sur l’allemagne.
          Tu vis dans le passé. L’Allemagne a 150 ans, s’est unifiée avec comme projet de dominer l’Europe et a echoué.
          Ca reste une grosse Suisse mais trop traumatisee et divisée (spd, verts) pour se rearmer avant 2050.

          • Stoltenberg dit :

            Aujourd’hui l’Allemagne vit sous la protection américaine. C’est cette protection et présence du vainqueur qui fait qu’elle a abandonné sa tendance militariste.
            .
            Dans mon commentaire initial j’ai parlé du scénario dans lequel les Américains quittent l’Allemagne et la laissent hors de tout contrôle. Vous semblez avoir mal compris mes propos.

    • John dit :

      Quelle est l’absence de liberté dont jouirait l’Allemagne actuelle?
      Vous vivez vraiment dans un monde parallèle.

      • Stoltenberg dit :

        Les USA ont leur mot à dire en ce qui concerne les décisions politiques en Allemagne. Je ne dis pas que ce mot est décisif mais il a de l’importance. D’autant plus que les USA rappellent de temps en temps aux Allemands pourquoi ils le font (coucou 1939-45).

        • John dit :

          D’où sort cette information?
          C’est absolument ridicule… Parce que si les USA avaient leur mot à dire, avec Trump est Merkel, la situation serait différente.
          Et l’importance des alliés importants a la même influence sur la France que sur l’Allemagne. Et si vous pensez le contraire, merci d’être factuel

  11. Thierry HENRY dit :

    Laissez l’Allemagne aux allemands ! Aurait dit Monroe…

  12. valcros dit :

    La Pologne dépense 2% pour sa défense grâce au budget qu’elle reçoit de l’UE pour « améliorer » soit disant son économie. De plus la Pologne qui est le plus gros receveur de l’UE par rapport à ce qu’elle cotise choisi du matériel américain en faisant un pied de nez à l’Europe. Les américains profitent de la passivité de l’UE qui devrait imposer à ses membres subventionnés de préférer les achats européens. Vivement une armée européenne utilisant du matériel européen , mutualisée pour éviter la redondance d’encadrement au profit d’une troupe plus nombreuse.

    • Thaurac dit :

      « Vivement une armée européenne utilisant du matériel européen , mutualisée pour éviter la redondance d’encadrement au profit d’une troupe plus nombreuse. »
      Mathusalem ne la verra pas de son vivant..

  13. R2D2 dit :

    <>
    Là je serais vraiment vraiment impressioné ^^
    Je mets une petite piece sur un redéploiement dans toute l’Europe centrale.

  14. breer dit :

    N’est-il pas plus à craindre l’effondrement social et sociétal qui se profile à l’intérieur même de nos pays, qu’une guerre avec la Russie, ou autre, qui de fait ne devrait avoir lieu qu’après cet effondrement puisqu’il n’y aura alors plus de vrai résistance ????

  15. Szut dit :

    Les Allemands se mettent le doigt dans l’œil s’ils s’imaginent qu’ils échapperont à l’holocauste nucléaire en restant bien gentiment plus ou moins discret dans leur coin. Choyé depuis des décennies contre les barbares russes, ils s’imaginent émancipés. Ils feraient mieux de remédier à l’état déplorable de leur armé avant de faire la fine bouche. Les français eux boudent puérilement parce que leur rafale n’intéresse pratiquement personne. Encore une démonstration éclatante de la vacuité d’une défense militaire à l’européenne. Poutine doit se frotter les mains devant tant de stupidité.
    Bravo en tout cas pour la Pologne et l’UK qui savent ou se trouve leur intérêt pour la survie de leurs nations.

    • Czar dit :

      Écoute petit Polaque bavard, tu peux te brosser pour rêver nous entraîner dans ton petit rêve guerrier . tu feras ta troisième guerre mondiale avec les Russes tout seul.

      • Thaurac dit :

        C’est sûr que faut pas compter sur toi pour faire face à la russie, c’est de l’amour inconditionnel..

        • Czar dit :

          Encore une crise d’inversion accusatoire mon petit torah ? contrairement à toi je n’ai qu’une seule forme d’allégeance et elle s’inscrit parfaitement dans les formes pure d’un hexagone.

  16. Alain d dit :

    Trump n’a pas les moyens financiers de déployer plus de troupes en Europe, étant la vitesse à laquelle il surendette les Etats-Unis. Logique donc qu’il transfère de l’Allemagne vers la Pologne, ou au minimum qu’il fasse ce chantage. Evidement si l’Allemagne voulait bien laisser tomber le SCAF pour le F35, donc aussi planter le budget de défense européen et tout idée d’indépendance militaire européenne, Trump, le vilain canard pire que Picsou, redeviendrait charitable envers l’Allemagne.

    • John dit :

      Oui, sauf que l’Allemagne a démontré que c’était le pays le plus intelligent dans le cadre de la gestion du Donald…
      Le laisser parler, gesticuler, etc… sans répondre. Sa parole n’a aucun effet, par contre, en répondant ça fait la une des journaux et donc ca intéresse à nouveau Trump.
      Le laisser gesticuler ou les laisser partir de l’Allemagne…
      Et sans oublier de se moquer ouvertement de lui à l’ONU quand il dit que l’Allemagne dépend de la Russie. Affirmation ridicule et plutôt ironique.

  17. dakia dit :

    À force de provoquer et d’infantiliser l’Allemagne, elle finira par se réveiller de sa torpeur et developper rapidement sa propre arme nucléaire

  18. petitjean dit :

    Chantage, menaces et…sanctions
    pratique courante de notre « ami » américain avec lequel il n’y a jamais de relation d’égal à égal !
    si seulement les troupes américaines avec leur arsenal quittaient définitivement le territoire européen
    Enfin, l’Europe de la défense pourrait commencer à se construire et enfin se rapprocher de la Russie pour constituer un bloc de l’Atlantique à l’Oural, un mastodonte entre l’Amérique du Nord et l’Asie !
    https://www.marianne.net/debattons/tribunes/une-vision-geopolitique-faussee-et-sterile-prive-l-europe-de-son-indispensable
    https://www.bvoltaire.fr/leurope-un-faux-geant-qui-pese-si-peu-face-a-lhegemonie-americaine/
    Oui, depuis 1945 l’Allemagne est un pays occupé par…….les USA. Ce qui était concevable il y a plus de 70 ans, ne l’est plus aujourd’hui
    Les services de renseignement allemand sont infiltrés et les grandes oreilles de la NSA écoutent tout le monde, y compris la chancelière
    Tout doucement, l’Allemagne prend ses distances avec son suzerain :
    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2019/07/gazprom.enade.html
    Quid de la France ?
    on me dit à l’instant que « ça se passe en douce aussi »…………………..

    • Europhobe ex-europhile dit :

      @ Petijean, c’était le rêve allemand des années trente : « un bloc de l’Atlantique à l’Oural, un mastodonte entre l’Amérique du Nord et l’Asie ».
      Aujourd’hui, ça s’appelle « faire avancer l’Europe ».

      • John dit :

        Oui, il y a juste quelques nuances entre l’Europe actuelle et l’Allemagne nazie, mais pourquoi s’embête avec des détails tels que la liberté d’opinion, d’expression, de religion, économique, celle de ne pas mourir pour un dictateur, celle de ne pas préférer les ariens…
        Ce commentaire est ridicule.

        • Ah Ca ! dit :

          « liberté d’opinion, d’expression, de religion, économique, celle de ne pas mourir pour un dictateur, »
          ce qui est ridicule c’est que toutes ces choses que vous citez… Il n’en reste que d’infimes fragments… de ces libertés….
          Il est vrai que le ridicule ne tue pas…
          Vu que les données de votre énoncé sont erronées/ bancal…. en conséquence, votre conclusion l’est aussi.

          • John dit :

            Allez dans les faits….
            Quelles libertés ont disparu? Exemples à l’appui…

          • Ah Ca ! dit :

            @John
            Opinion.. Voir ce qu’a et ce que subit le RN (nombre de députés RN et exclusion de fait au parlement européen.. )
            Expression… même les supporteurs de football ne peuvent plus chambrer la partie adverse…
            Interdiction aux media de mentionner le nom d’un criminel si d’origine étrangère… De parler de la réalité des banlieues.. ETC…………………………….
            Religion… Les églises sont vandalisées tous les jours et sont même incendiées… Un premier attentat avait été déjoué sur Notre Dame, semblerai que le second….
            Économique….. économie circulaire obligatoire….. Taxation outrancière et à l’extrême…. (mais les soit disant œuvres d’art sont exonérées…. où est donc la création de valeur économique d’une vielle toile hors musé alors que le foncier qui est utile est surtaxé)…. etc… etc…
            Mourir pour un dictateur…. Nous avons réintégré le commandement de l’Otan… si ca c’est pas un dictact….
            ET JE VAIS RAJOUTER POLITIQUE…. vous l’avez vu vous, l’application du NON à Maastricht ? ? ?
            Vous ne pouvez pas être aveugle à ce point, un peu de sérieux !

        • Europhobe ex-europhile dit :

          Bien, bien. Alors soumettons-nous à l’Allemagne, s’ils sont devenus gentils.

          • John dit :

            Vous avez pas l’impression d’être dans les opinions extrêmes ridicules?

            Donc en disant que l’Allemagne actuelle est différente de l’Allemagne nazie, j’aurais selon vous dit qu’il fallait se soumettre à l’Allemagne?

  19. Lechavenois dit :

    Si Monsieur Trump fait ce qu’il dit, à savoir transférer les troupes US d’Allemagne vers la Pologne, j’avoue que mon estime à son égard remontra ( un peu ).
    .
    Mais hélas, je ne crains de sa part, qu’encore un effet d’annonce.

  20. Polymères dit :

    Les américains semblent oublier une chose, s’ils sont en Allemagne, ce n’est pas pour leur épargner un effort de défense ou les protéger, mais dans le cadre de ce qu’on pourrait qualifier d’occupation au sortir de la deuxième guerre mondiale.
    L’origine est là, que cette présence au fil du temps ait été acceptée, c’est une évidence, qu’elle permet à l’Allemagne post URSS et post réunification de ne plus être un champ de bataille entre grandes puissances de se reposer sur les américains, c’est aussi une évidence, tout comme économiquement parlant, les bases militaires maintiennent des économies locales.

    Maintenant il ne faut pas non plus se leurrer avec l’Allemagne actuel, elle a bien changée et son passé nazi, le poids de sa « dette » fait qu’aujourd’hui l’ambition militaire, que les questions d’ordres géostratégiques sont occultés par la classe dirigeante,mais aussi une large partie de la population.
    Si les américains partent demain, ils ne vont pas plus s’intéresser à l’armée que maintenant, faut pas se leurrer, ils seront juste plus ouvert sur des initiatives multinationales que la France pourrait porter par exemple.
    La France a déjà quitté l’Allemagne, la GB également (même s’il en reste un peu), les américains ont eux aussi déjà fortement réduit leur présence, Berlin a t-il changé pour autant? Je pense que Trump ne comprend pas que les allemands ne lui donneront pas des milliards pour maintenir leurs bases en pensant qu’ils en ont énormément besoin pour leur sécurité, non la seule chose qui emmerderait les allemands, ce serait de perdre économiquement l’avantage de ces bases sur les zones à proximité (car il y a toutes les familles etc…).
    Non mais honnêtement, l’Allemagne si elle ne dépense pas beaucoup dans sa défense, ce n’est pas juste par ce qu’il y a les américains, c’est par ce que pour elle l’armée n’a pas ou peu d’intérêts et le peuple ne comprendrait pas, si ce n’est qu’il s’inquiéterait de voir venir un gouvernement qui sacrifierait des budgets ici ou là pour financer l’armée.

    D’un point de vue américain, leur présence en Allemagne, ou plus communément en Europe de l’Ouest n’a plus le même intérêt qu’auparavant. L’UE et l’Otan se sont élargies, leurs bases qui autrefois étaient l’avant garde pour combattre, sont devenus globalement de simples plots logistiques, de commandements qui n’ont presque plus rien en capacités offensives.
    La tension réelle avec la Russie a fait renaitre un certain intérêt militaire et surtout de capacités offensives, mais tout cela ne se fait pas en Allemagne mais dans les pays de l’Est proche de la Russie.
    Un basculement des forces américaines plus à l’ouest dans l’optique de confrontation avec la Russie est logique militairement, mais c’est bien une question de coûts, de diplomatie, de position historique que ça coince.
    Le fait qu’un pays comme la Pologne se montre ouvert à financer des bases américaines, donne à Washington une opportunité de passer plus à l’Est.

    Je l’ai souvent dit ici, l’intérêt américain en Europe il n’est pas à l’Ouest mais à l’Est. Pour que l’Europe « militaire » existe, nous devons répondre présent devant la menace russe. Mais vu qu’il y a tant de monde qui semblent dire que les russes ne sont pas un problème, que la plupart de ceux qui disent cela détestent les américains, ben il ne faut pas s’étonner de ce qui se passe. Si nous on se dit ou on dit aux pays de l’Est qu’ils sont dans un délire, que la menace russe n’existe pas, que ce n’est qu’une politique américaine à ne pas suivre, ben les américains resteront encore et même de plus en plus présents pour eux, chez eux. Quand nous on vient gratter quelques centaines d’hommes pour aller en intérim en Estonie, les américains en envoient des milliers.
    Pour que l’Europe soit forte et indépendante, nous devons bien entendu augmenter nos capacités militaires dans le but de pouvoir faire sans les américains, mais il faudra aussi se montrer ferme contre les russes, savoir redéployer des troupes pour que l’allié américain ne soit plus « nécessaire », quitte à créer un fond européen de défense collective qui financerait ces bases à nos frontières.
    Pour moi, personnellement j’estime que la sortie militaire américaine d’Allemagne n’est pas une mauvaise chose car cela ferait perdre assurément l’image de l’allié solidaire et fidèle (ils se placeront comme des mercenaires qu’on achète). Ainsi les allemands et d’autres seront plus réceptifs à des projets européens que la France pourra porté et que les anglais ne pourront plus bloquer (Brexit oblige). Alors que les américains se déploient en attendant à l’Est, ok, qu’il y aillent, mais au moins la machine européenne sera lancée pour obtenir durablement une émancipation américaine pour sa sécurité, ce qui remettra assurément le modèle Otan en question.
    Ce sera à nous français de bien faire les choses. Comme je l’ai souvent expliqué ici, s’il s’agit de faire sans les américains, faisons le bien, ce ne sont pas ceux qui s’imaginent que la solution c’est quitter l’Otan qui fera changer quoi que ce soit sur le continent, on ne changera pas les choses seul dans notre coin, il faut être et savoir conquérir de l’influence, sachons jouer de l’UE et de l’Otan pour ne pas être des marginaux qui profiteront uniquement aux américains chez tous les autres. Tout ne peut pas changer en quelques mois, ça se fera sur des années, s’il faut une Europe indépendante, il faut le faire bien et intelligemment pour en sortir grandit et non vouloir aller vite sans réfléchir, sous ses pulsions anti ceci ou cela, pour au final sortir par le bas.

    • Czar dit :

      Encore planté, polymémère: pour qu’une Europe de la défense existe, il faut surtout que les Européens arrêtent de tomber dans le panneau de la confrontation organisée par les États-Unis entre l’Est et l’Ouest du continent: l’ogre russe c’est un épouvantail Yankee, rien d’autre.

      • Thaurac dit :

        Si l’ogre n’avait spa fait ce qu’il a fait ( cherchez la liste) rien ne se serait passé, point barre.

        • Ah Ca ! dit :

          Le vilain ours, il s’est débarrassé de certains oligarques qui avaient bien pillé la Russie sous Yeltsine.. Ils sont où? Londres et Israël…. J’ai compris Torah…
          Ne pas se coucher devant votre maitre Mikey Mouse…
          On connait … l’Oncle n’aime que des sujets dociles…

      • ULYSSE dit :

        Merci d en informer les georgiens et les ukrainiens.

  21. Arnaud dit :

    La position américaine est assez rude, et pas très diplomatique. Mais ceux qui ont été en OPEX peuvent en témoigner : en Afghanistan, mieux valait être secourus par les Polonais que par les Allemands. Les Polonais ont assuré leur rôle : Afghanistan, Iraq,… Quant aux Allemands, 3000 « coopérants » en Afghanistan, refusant tout combat. Rien, aucune aide au Mali, et c’est la France qui paie seule le fardeau. Rien non plus en Méditetterannée avec les passeurs. A part essayer d’absorber NEXTER, refuser une exportation à ARQUUS au motif qu’une pièce était d’origne allemande, à part essayer de récupérer le SCAF…
    Franchement, je comprends que la France se méfie des USA et veuille une défense européenne. Mais miser sur les Allemands, c’est navrant. Alors que des alternatives existent : les Britanniques (eux au moins nous prêtent leurs hélicos), les Belges (eh oui, qui achétent SCORPION….), les Espagnols, les Italiens, les pays Baltes….
    En tous cas, sur ce coup là, je me fiche des US, mais je ne défendrai pas les Allemands

    • Ah Ca ! dit :

      @Arnaud
      Concorde, Alstom et toutes les autres affaires du même type … Ça ne vous dit rien ?
      Vous allez dire, mais que vient faire le Concorde ici ? Renseignez vous pourquoi nous n’avons pas pu le vendre… un peu comme pour le Rafale et autres affaires…
      Les amandes à nos banques, ça ne vous dit rien non plus ?
      bref…

    • John dit :

      Aucune aide au Mali?
      Allez dire ça aux autres pays de l’OTAN surtout, l’Allemagne est le pays ayant le plus gros contingent…
      Par contre, oubliez pas que les soldats, peu importe le pays, suivent les ordres de leurs autorités civiles…
      Et l’Allemagne est l’un des seuls pays à vouloir laisser les Américains se démerder et assumer les conséquences de leur politique guerrière.
      Et essayer d’absorber Nexter? Encore un mythe totalement faux. Nexter est détenu par l’État français… Donc si y a un problème c’est du côté de la France qu’il faudra regarder.
      La co-entreprise KDNS est détenue par Nexter à 50%. Donc peu importe la situation entre KMW et Rheinmetall, les 50% de Nexter ne changeront pas.

      • Pierre dit :

        D’accord avec vous mais si tous les pays avaient la même politique de défense que l’Allemagne, à savoir une armée de prestataires de services en « back office » on serait très mal! Et c’est pas normal que ce soit toujours les mêmes pays (européens) qui vont au charbon et perdent des soldats pendant que d’autres jouent à Call Of Duty dans leur pré-fabriqué climatisé, entouré de murs de bétons et triple barbelés. C’est juste lâche et malhonnête à la longue (je parle des politiques et donc aussi de l’opinion publique de ces pays, soit-disant neutres militairement et que ça ne gêne pas du tout que les voisins fassent le seul boulot pour un but final commun.

        • John dit :

          Sauf que la France a décidé d’être le gendarme de l’Afrique, probablement suite à ses liens particuliers du passé, et à son influence actuelle avec la politique locale, et potentiellement les intérêts économiques et stratégiques s’agissant des matières premières.
          Ce qu’il faut comprendre, c’est que la politique de non intervention n’est pas une absence de politique ou une absence d’aide. C’est un refus volontaire d’intervenir en voyant ce qu’il se passe ailleurs.
          Ainsi, l’Allemagne est au Mali parce que la situation est celle du peuple ayant besoin d’aide pour ne pas être soumis à des islamistes envahisseurs.
          Par contre, dans le cas de la Syrie et de l’Irak, les interventions sur place n’ont fait qu’empirer la situation. La France est dans ces pays parce que des attaques y sont organisées contre la France. L’Allemagne ne veut pas s’en mêler.
          Et pour les autres pays, ils n’ont pas réellement de raison d’y aller. Le cas de la Syrie et de l’Irak, si j’étais français, je voudrais que les Américains se débrouillent avec le bordel régional qu’ils ont causé… Donc plutôt que de cibler les pays ne faisant rien, c’est ceux qui en font trop qui pourraient déranger, d’autant plus que l’Iran est la nouvelle cible.
          Ensuite, la France fait partie de l’OTAN, et si elle veut de l’aide elle aurait dû utiliser l’article 5 après les attaques terroristes comme l’ont fait les USA vis-à-vis de l’Afghanistan.

    • Szut dit :

      Une défense européenne à l’initiative de la France, avec des rafales nullissimes sans doute ? Les Russes vont se rouler par terre de rire. Avec de telles absurdités je comprends que les USA s méfient de la France.

      • Czar dit :

        Parle-nous donc de tes avions polaques,histoire que pour le coup on soit vraiment dans le règne de l’absurdité.

  22. Reality Checks dit :

    Ach mais d’où viennent les 2pc polonais si ce n’est des coffres de la Bundesbank, Herr Trumpf?
    .
    En même temps sil est possible que bon nombre d’allemands accueillent avec le sourire un éventuel départ des occupants yankees, sans oublier que les bases américaines seraient des cibles tactiques potentielles en cas de conflit donc leur transfert vers la Pologne n’est pas nécessairement une mauvaise nouvelle…..
    .
    Le Donald a la fâcheuse tendance à ignorer la géopolitique avec sa myopie comptable qui ferait presque penser au fameux Scrooge de Dickens, sans le happy ending…. s’il fait un second mandat, les américains risquent fort de perdre une bonne partie de ce qui a fait leur influence post WW2!

    • Czar dit :

      Cet effondrement de l’influence des États-Unis est exactement ce qui a fait penser à certains milieux que Trump serait un agent d’influence russe, possiblement parce que les services russes disposerait d’un moyen de pression sur lui au regard de certaines de ses affaires moscovites.

      • Czar dit :

        Désolé pour les coquilles saisie automatique par la tablette et c’est pas parfait

      • Plusdepognon dit :

        @ Czar
        Moscovite, moscovite… et puis non seulement de tous les partis, mais du gottha mondial.
        Il y a un « suicidé  » qui ne parlera jamais, dans la prison la plus sécurisée des États-Unis, qui a fait bien des heureux.
        Encore plus mort, que de son vivant.

        https://www.lemonde.fr/international/article/2019/08/11/le-suicide-apparent-de-jeffrey-epstein-declenche-un-scandale-national-aux-etats-unis_5498457_3210.html

        Finalement, les orgies romaines existent toujours. Et ce sont toujours les patriciens et les tartuffes qui s’y vautrent. Pauvres gosses.

        • aleksandar dit :

          Epstein en savait beaucoup trop sur le clan Clinton.
          Un mort de plus sur la longue liste de ceux qui se sont attaqué a ce clan maffieux.
          ( A noter au passage la petite saloperie de l’Immonde concernant les relations Trump-Epstein alors qu’il est notoire aux USA que lors de la précédente affaire Epstein en Floride, Trump a été quasiment le seul a collaborer avec les enquêteurs )

  23. revnonausujai dit :

    tout ce qui peut nuire aux boches est toujours bon à prendre et favorable aux intérêts de la France.

    • John dit :

      Hé ben… Si ça fonctionne de cette manière, ces 2 dernières décennies ont été sacrément défavorables à la France

      • revnonausujai dit :

        tout à fait, si vous viviez en France, vous verriez que la situation économique et sociale s’y est détérioré depuis que nos soi dsants gouvernants se comportent en kollabos.
        1945, les fossés des forts parisiens, vite !

      • Europhobe ex-europhile dit :

        Exact, John : ce sont les deux décennies de l’€uro, une monnaie qualibrée pour l’économie allemande au mépris des intérêts français.

        • John dit :

          Mais oui, bien sûr…
          Alors que le salaire moyen est le même des deux côtés du Rhin…
          Il faut arrêter avec ces excuses, c’est ce qui fait que la France est dans cet état…
          Quand l’Allemagne accepte de baisser les charges publiques, la France fait de la dette.
          Quand l’Allemagne accepte de changer ses lois pour modifier les conditions sociales, la France fait grève.
          Quand l’Allemagne a une politique de long terme sur la taxation et sur le droit du travail, la France est instable et change tous les 3-5 ans.
          Quand les ouvriers allemands acceptent de travailler plus d’heures pour le même salaire pour sauver les emplois des collègues en pleine crise, la France fait grève…
          Prenez un peu une part de responsabilité. Les Français se sont laissés soudoyer par les politiques leur promettant des aides par milliards. Il y a beaucoup à revoir dans le modèle français. Mais accuser une monnaie, tellement plus facile.

  24. vrai_chasseur dit :

    Ce sera comme les troupes US en Syrie : Trump tweete leur départ immédiat et le Pentagone les fait rester.

  25. 341CGH dit :

    Pour moi la conclusion est évidente : la Russie dépense nettement plus que 2% de son PIB pour sa défense, par conséquent les Américains doivent se transférer en Russie.
    S’installer en Pologne serait une demi-mesure.
    .
    Qu’ils aillent carrément en Russie et ça fera plaisir à tous ceux (dont je suis) qui veulent que les Amerlauds dégagent d’Europe occidentale.

    • John dit :

      Sauf que les Américains en Europe, ils ne font rien de mal…
      C’est la politique ailleurs sur le globe qui est problématique. Et en Europe continentale, seule la France a la dissuasion nucléaire, et ça c’est problématique.

      • Ah Ca ! dit :

        « Sauf que les Américains en Europe, ils ne font rien de mal… »
        Juste un mot LES BALKANS vous connaissez ? Avec votre pote Kouchner ils ont leur signature de A à Z sur l’histoire…
        Ils s’immiscent à tout moment dans notre politique intérieure ETC… ETC… il faudrait plus d’un mois pour décrire tous leurs coups tordu… Sans oublier le cheval de Troie qu’est l’OTAN….
        SVP arrêtez vos sottises ou revenez sur terre… Vous racontez n’importe quoi !
        Seriez vous un TROLL ?

        • John dit :

          Vous rigolez?
          Milosevic à la présidence a attaqué toutes les autres républiques de Yougoslavie, mais c’est les Américains le problème?Et on en parle des coups tordus français ailleurs?

          Maintenant, on se calme, et on essaie de se comprendre…
          La présence de soldats américains sur sol européen ne change absolument rien à ce que vous décrivez. Et c’est bien de cela que je parle. Ces soldats sont inactifs, et jouent un rôle de présence pour décourager toute volonté de confrontation.
          Tout le reste, ça se passe avec les réseaux diplomatiques, les services secrets, … Et ce n’est pas la question ici, on parle bien des militaires stationnés en Europe

          • Ah Ca ! dit :

            @John
            Oui je rigole…. quand je lis des inepties telles que les vôtres…
            Milosevic n’a rien déclenché… des officier et généraux américains à la retraite sont partis en Albanie entrainer tout ce beau monde deux ans avant que quoi que ce soit se ne se passe…. c’est de la source publique… fouillez bien vous le trouverez en 89… cherchez en anglais…

            C’est vous qui comprenez et avez la science infuse… nous, nous sommes donc bête ?
            Et vous nous prenez pour des imbéciles qui doivent dissocier un état de son armée… Vraiment, vous nous prenez pour des tartufes ….
            La question reste; êtes vous un troll…
            Réponse: OUI

    • Anti-américain primaire dit :

      Ou alors ils pourraient s’installer au Kazakhstan : l’ouest du Kazakhstan est en Europe et ce pays regorge de ressources minières, pétrole, uranium notamment.
      Une « bonne guerre à l’américaine » serait un moyen de soutenir les cours.

    • Davy Cosvie dit :

      @ John, le téléphone rouge (ligne directe de la Maison Blanche au Kremlin) date de 1963 : ce dispositif permettait aux deux « grands » de s’entendre pour un conflit non-nucléaire qui détruirait uniquement l’Europe occidentale sans toucher au territoire américain ni au territoire soviétique. L’Europe était à cette époque un concurrent économique sérieux pour les USA depuis le Traité de Rome (1957) et un concurrent idéologique gênant pour les Soviétiques.
      .
      Heureusement la « bombinette » française était prête et fut mise en service en 1966 : à partir de ce moment les deux « grands » ne peuvent plus s’entendre pour une guerre non-nucléaire qui épargnerait leur territoire et détruirait l’Europe occidentale car cette guerre deviendra nucléaire quand les intérêts supérieurs de la France seront menacés.
      Lire le livre « La France et l’arme atomique », Alexandre Sanguinetti, 1965.

      .Alors oui, si vous êtes Américain (car vous n’êtes certainement pas soviétique) vous pouvez dire que 1a dissuasion nucléaire française est un problème.

      • John dit :

        Arrêtez avec ces hypothèses de nationalité…
        Ensuite, ce que vous dites me semble improbable. La lutte sans merci contre le communisme et la volonté américaine d’avoir en Europe des alliés forts contre le communisme semble aller à l’encontre de vos dires…
        D’autant plus au vu du nombre d’Américains stationnés en Europe à ce moment…
        ..
        Ce que je dis c’est que la présence de soldats américains en Europe n’a absolument aucun effet sur rien en dehors de renforcer la volonté pacifique.
        Et la je ne parle que de la présence de ces militaires, pas du reste. Ceux qui pensent lutter contre les Américains parce qu’ils renvoient les soldats stationnés ici, c’est eux qui ont une opinion absurde. L’influence américaine n’est absolument pas liée à quelques soldats… Il y a autre chose derrière

  26. Bob dit :

    Les americains jouent a peut-etre nous partons d’Allemagne ou pas…
    Les americains devraient se redeployer au plus pres des menaces provenant de la puissance russe, dans les pays de l’ancien pacte de Varsovie. La profondeur strategique n’a jamais ete si forte que maintenant, il faut tirer en avantage.

    • Plusdepognon dit :

      @ Bob
      La Géorgie et la conquête de la Crimée et du Dombass sont la réponse du berger à la bergère de la Russie aux USA.
      Honnêtement, oncle Sam ne manque pas de bases:
      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Liste_des_bases_militaires_des_États-Unis_dans_le_monde

      Vous êtes pas un brin provocateur par hasard ?

    • Samorix dit :

      C’est un provocateur. Il sait qu’il n’y a pas de menace russe, ni ailleurs dans le monde. Mais ils ont besoin de ce genre de narrative pour faire tourner leur appareil industriel et leur capitalisme, sinon, toute leur escroquerie s’effondre telle une pyramide de Ponzy. CA sert aussi à pigeonner leurs habitants et donc leur politique intérieur. Sans ennemis, ils se sentent mal.

  27. aleksandar dit :

    Excellent, en cas de guerre les russes vont vitrifier les polonais.
    Vu qu’ils sont largement a l’origine des problèmes européens depuis 200 ans, ce sera une bonne chose de faite.
    Cela evitera aux russes d’attaquer l’Allemagne et dès que le nuage sera dissipé on pourra reprendre les affaires comme avant.
    Il est bien, ce Trump finalement.