CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

La Marine nationale veut faire évoluer la sociologie de ses officiers

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

56 contributions

  1. themistocles dit :

    Recrutement feminin qui devrait s`accentuer dans le futur, les conditions d`avancement des femmes dans la Marine étant plus favorables que pour les hommes ( methode des quotas). A condition toutefois de communiquer sur le sujet.

    • Remouet Marie dit :

      A bon ? Je ne comprends pas trop. Le personnel féminin n’avance ni par quotas ni à la proportionnelle mais aux points dans le pot commun … ou alors cela fait 36 ans qu’on me dupe 🙂

      • themistocles dit :

        Pour les officiers mariniers c’est exact. L’article parle des officiers. Il s’agit de générer 20 % d’officiers généraux féminin à court terme. Il faut donc fabriquer le vivier adéquat avec un effectif correspondant entre 8 et 12 % du personnel selon les corps En tenant compte du taux d’attrition naturel du personnel féminin, cela revient à générer un avancement plus rapide de l’ordre d’un tiers. La seule méthode est donc d’attribuer un quota supérieur aux femmes dans les tableaux d’avancement L’aspect compétence est certes important mais pas primordial dans ce cas. Pour le recrutement interne, il convient également de favoriser les candidatures des femmes par rapport à celles des hommes pour la même raison. Les choses étant ce qu’elles sont, la Marine devrait communiquer dans ce sens, cela pourrait contribuer à accroître le recrutement féminin. En ce qui concerne les problèmes possible de recours en discrimination, le risque est faible à nul, dans le contexte actuel et compte tenu du taux de féminisation de la magistrature et sa « docilité » globale ( voir le procureur de Nice) jamais un homme ne pourra avoir gain de cause en justice en invoquant une discrimination sexuelle. Donc c’est tout bénéfice.

  2. Plusdepognon dit :

    En tout cas, il y aura des bateaux puisque nous en vendons à qui en veut.
    https://www.nouvelobs.com/monde/20190725.OBS16372/la-france-livre-en-catimini-des-navires-de-guerre-a-l-arabie-saoudite.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR0cLde4O1YJItwI2sL6uzseIWcgDJWl8tdITnVxyPDEVbWaTXTCvHvOZho#Echobox=1564042673

    Mais trouver quelqu’un qui accepte de passer des mois en mer dessus, alors que ce n’est pas dans son éducation ou même en avoir entendu parler en famille… Bon courage !
    Il va falloir recruter des philippins comme dans la marine marchande sous pavillon de complaisance…
    https://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/avis-de-gros-temps-pour-les-marins-philippins-1003320

    • Pierro dit :

      Cet article de l’Obs c’est de la merde de bobo bien pensant.
      Ce sont des patrouilleurs, ce n’est pas avec ça que l’Arabie Saoudite va bombarder le Yémen, par contre ça permettra peut-être de patrouiller contre les Pasdarans Iranien ou leur marionnette Houtis qui menacent le trafic maritime, et donc une partie de nos approvisionnements.
      Les Houtis ne sont pas des bisounours, ils sont soutenus par l’Iran et sont aussi responsables des morts civils.
      Il n’y a pas des gentils et des méchants dans cette guerre au Yémen, c’est une guerre par proxi interposés, comme entre les USA et le bloc communiste au Vietnam. Et qu’on vienne me dire que le pouvoir communiste qui s’est installé en Indochine après le départ de la France c’était le paradis et le bonheur universel !

      • jyb dit :

        @pierro
        Pas de guerre de proxies au yémen. Il y a les yéménites qui sont chez eux. Et des agresseurs étrangers, les saoudiens et leurs mercenaires africains…

  3. PK dit :

    Mixité… origine sociale…

    C’est sûr que ce sont les deux problèmes majeurs de la Royale.

    Quand il n’y aura plus de navire à armer, on aura sans doute plein de volontaires en jupe ou socialement correct.

    Chacun son combat en quelque sorte…

  4. petitjean dit :

    tout est dans le texte
    « la marine doit être le reflet de la société »
    cette marine manque donc de « couleur » et….de femmes !
    va-t-on baisser le niveau d’exigence pour faciliter le recrutement de la diversité ?
    et en avant pour la discrimination positive……………………..

    • Bataba dit :

      Vous avez compris…
      Bientôt le régiment LGBT…
      On pourra les voir en enfilade le 14 Juillet… je voulais dire au défilé…
      Mc Kron inspectera personnellement la brigade des caraïbes…

    • Clément dit :

      « va-t-on baisser le niveau d’exigence pour faciliter le recrutement de la diversité ? »
      => donc un fils d’ouvrier, un français d’origine africaine où une femme auraient de moins grandes capacité qu’un fils de cadre de supérieur selon vous ?

      • Yoann dit :

        Non, cela signifie que « un fils d’ouvrier, un français d’origine africaine où une femme » auront autant ou plus de chances au recrutement qu’un « fils de cadre supérieur » ayant de meilleures compétences par exemple.

        • Clément dit :

          @Yoann
          C’est comme pour les concours des grandes écoles : l’offre et la demande.
          Tout les candidats sont excellents dans les domaines principaux des concours d’admissions, donc on départage sur des critères « secondaires ». Et de par l’histoire et la sociologie, les « fils de cadre supérieur » sont sur-représentés, et donc « moins rares ». Si ces milieux s’étaient ouvert plus tôt, alors on n’en serait pas là, ce n’est que la conséquence de leur endogamie.
          On recherche des compétences mais surtout des « profils » (les compétences ça s’apprend). Et les profils les plus rares sont donc de facto privilégiés.

      • Stoltenberg dit :

        Ben s’ils admettent qu’ils outrepassent la procédure d’admission pour rappeller ceux qui ont échoué au concours et qui ont un profil social « digne » d’une république socialiste, alors cela veut clairement dire qu’ils considèrent qu’une grande partie des candidats « socialement corrects » n’ont pas le niveau intellectuel pour devenir officiers (dans le cas contraire, pourquoi le concours serait « si » difficile ? ). Mais bon, quand on veut faire de l’ingénierie sociale gaucho, ce n’est pas la logique qui compte. C’est comme avec le baccalauréat. Afin que le Ministère de l’Ingénierie Sociale puisse se féliciter d’avoir 80 % de réussites au BAC, il faut caler le BAC au niveau de QI dépassé ou égalé par 80 % de la population, à savoir environ 87… Le monde est tel qu’il est, indépendamment de notre volonté. À force de le nier, la gauche va se noyer dans ses propres contradictions.

        • Clément dit :

          Vous ne connaissez pas le concept de reproduction sociale et d’habitus ?

        • petitjean dit :

          « la gauche va se noyer dans ses propres contradictions »
          mais elle s’en fout !
          cette « gauche » est dogmatique, fanatique, enragée ! C’est encore celle de 1793 !!
          La France n’en a jamais été purgée
          Et le projet mondialiste permet à cette « gauche » tous les délires. Son but : détruire, détruire « le monde ancien » , surtout celui de l’Homme blanc, hétéro, catho, patriote, !
          Pour que les choses soient claires, la gauche ET la droite, qui se partagent le pouvoir depuis plus de 40 ans, mettent en œuvre le même projet !……………..

          • Clément dit :

            @petitjean
            « l’Homme blanc, hétéro, catho, patriote, ! »
            il se met en danger lui même en s’inventant des ennemis et des menaces imaginaires.

      • petitjean dit :

        pourquoi faites vous exprès de ne pas comprendre ?

  5. Raymond75 dit :

    Très bonnes réflexions : la Marine Nationale va peut être s’appeler un jour ‘La Républicaine’ ???

    • Raymond75 dit :

      Je vous prie de m’excuser, il s’agit bien sur d’une tradition, dont le chef d’état major a dit récemment qu’elles sont le fondement de l’esprit guerrier . S’appeler ‘la royale ‘deux siècles après la révolution française est tout à fait normal pour une des trois composantes de l’armée de la république !!!

      Difficile de trouver un meilleur exemple d’une ‘tradition’ infantile.

  6. Le Breton dit :

    Il faut reconnaître que l’armée est une excellente école d’égalité en ce qui concerne l’évolution des hommes (et des femmes), peu importe d’où vous venez, si vous êtes motivé, vous irez loin.

  7. Matri dit :

    Ouf, il est temps que la « Royale » devienne Républicaine.!!

  8. felipe dit :

    c’est marrant, on se pose les mêmes questions sur l’endo recrutement dans la préfectorale, à l’ENA, normale sup ou HEC ???. je trouve que les armées ne s’en tirent pas trop ma justement.
    pour ce qui est des femmes … en avant avec trois remarques toutefois qui découlent des spécificités du métier (éloignement, absences, etc.)
    on comptabilise les femmes du SSA ou du commissariat dans le taux global ???
    on se pose la question pour les métiers juridiques ou en médecine ???
    enfin, on demande leur avis aux femmes de militaires ???

    • Clément dit :

      « on se pose les mêmes questions sur l’endo recrutement dans la préfectorale, à l’ENA, normale sup ou HEC ???.  »
      Si si, on se les pose aussi. L’armé a juste le mérite de plus prendre le problème au sérieux que d’autres institution. Mais au sujet de l’ENA et de la honte fonction publique, ça fait plusieurs décennies que Bourdieu l’explique (« la noblesse d’état »).

  9. Clavier dit :

    Le métier des armes attirera toujours plus ceux qui se font une certaine idée de la France au travers des valeurs inculquées par leur milieu familial…..
    Vouloir à tout prix y faire rentrer de la « diversité » pour faire plaisir en haut lieu n’est pas forcément une chose souhaitable …..

  10. vrai_chasseur dit :

    Il existait une très bonne voie de recrutement interne d’officiers, l’école militaire de la flotte, qui n’est pas mentionnée ici par le CEMM. Des quartiers-maîtres, matelots et sous-officiers pouvaient y postuler et certains l’ont brillamment réussi. Les officiers qui en sortaient suivaient la même carrière que les bordaches de l’Ecole Navale.
    Un certain Eric Tabarly en sortait.

    Or son recrutement a été mis en sommeil pour la période 2014-2019. L’état-major de l’époque a considéré que vu les contractions budgétaires, il fallait réduire le nombre d’officiers.
    Il serait peut-être temps de réactiver ce genre de filière, entre autres mesures. C’est l’EMF qui portait la tradition de promotion sociale de la Marine.

    • VNO dit :

      La mise en sommeil de l’EMF pour réduire le nombre d’officiers…vaste manipulation d’enfumage pour leurrer les politiques et préserver les carrières des bordaches. Mais il va y avoir rapidement un problème pour armer les postes d’atomicien sur SNLE et SNA ou PAN, donc les politiques autoriseront le dégel de la filière.

  11. cipal dit :

    au vu de sa carrière, il est plus apte à la sociologie qu’a la réflexion stratégique, et c’est comme çà que n’ayant brillé en rien on fini au sommet… pas de vagues et en enfourchant les conneries de la pensée unique on ne risque rien par les temps qui courent, il est vrai que tout le monde ne s’appelle pas De Joybert ou Patou qui a mis sa casquette au clou pour protester contre la refonte ratée du COLBERT sabotée par l’amer Michel Debré. Il est vrai qu’il n’est pas le seul un certain nombre de ces prédécesseurs ont ouvert la voie , dans les décennies récentes ! d’ailleurs il vaut mieux ne pas les nommer, que l’oubli recouvre les lâchetés carriéristes!

  12. Tchuk dit :

    La fin de la « Royale »!!?? Laissez moi rire!!!! J’attends de voir ça….

  13. ScopeWizard dit :

    35.000 péquins et combien de bateaux ?

    Et c’ est la mixité ou la diversité qui serait la donnée la plus préoccupante à faire valoir en priorité ( ou presque ) ?

    Z’ êtes sûrs ? Ben , si vous le dites , ma foi ……………. 😉

  14. Vincent dit :

    Et il n’y a pas que la Marine…
    Souvenirs du concours Saint-Cyr en 2005…
    Un jeune tdc se présente avec une coupe de cheveux très cyrard… « père est colonel et je le serais aussi »
    Ou encore « les femmes ont les pieds plus petits, c’est pour être plus prêt de l’évier ! »
    Alors oui j’ai servis la France, j’ai même risqué ma vie deux fois pour Elle. Et le courage, l’abnégation ne sont pas des qualités propres aux « fils de ».
    Il est temps que cela change, que l’on sélectionne pour ce que l’on est et non pour sa lignée ou son sexe.

  15. Pierro dit :

    – pour les officiers de l’École Navale, ça ne sert à rien de se faire des noeuds aux cerveau: il n’y a qu’à voir la sociologie des élèves en classe préparatoire. Les classes préparatoires des Lycées Militaires fournissent la moitié des promotions ? C’est normal, ils préparent les concours d’écoles d’officier, c’est leur objectif n°1, et eux ont la préparation sportive adéquate.
    – la féminisation n’est pas un but en soit. Les portes sont ouvertes, selon les gradés et les spécialités cela dépend du dossier, des tests, des résultats aux concours. Si elles réussissent 3 fois moins que les hommes c’est qu’elle ne sont pas au niveau, celles qui réussissent oui.
    – la féminisation sur les bateaux: il n’y a qu’à voir avec quelle aisance elles évoluent avec la tenue de pompier lourd (bouteilles d’air comprimé sur le dos) pour avoir quelques doutes. Un bateau ce sont des corvées d’entre parfois pénibles. Et quand on enferme des hommes et des femmes sur un bateau il se passe ce qui doit se passer. Quand une collègue se fait débarquer en pleine mission opérationnelle parce qu’elle s’est faite mettre enceinte par son compagnon vous êtes à -1 pour armer un poste H24.
    Il y a en marre de la discrimination positive et de tordre les règles pour faire entrer des gens qui n’ont pas la motivation nécessaire.
    – les officiers sous contrat: il n’y a qu’a faire de la promotion interne chez les Officiers Mariners. Parce que quelqu’un avec une licence d’Anglais ou d’Histoire qui fait 4cmois de classes (comme les OM) et un cours de spécialité (parfois plus court que ceux des OM) n’est pas vraiment plus compétent qu’un OM avec un BTS et 5 où 10 ans d’expérience.

    • Claude dit :

      Cet Amiral fils de Contre Amiral, contre exemple de son petit bréviaire bien pensant, mange troo , sa réflexion scène ressent.
      Pour le reste, tout est dit dans les commentaires, j’ajouterai que le défilé du 14 Juillet était un avant goût de ce qu’ils veulent nous imposer.

    • WaterBoy dit :

      Trop facile de voir les choses sous l’angle étriqué du bout de la chaîne.

      Bon, déjà, on repassera sur l’incapacité des efforts physiques prétendument liée majoritairement aux femmes. Non, on se concentrera sur les effectifs :
      -le navire est la solution RH la plus facilitée par les gestionnaires qui feront tout pour honorer les plans d’armement, capacité opérationnelle oblige. Cela se fait en n’honorant pas des postes dans les services de soutien (ce qui fini par poser problème, d’ailleurs.)
      -le problème RH est le manque de volontaires, donc le manque de bassin de recrutement.
      -du coup vous voyez la défection ponctuelle et pensez au « -1 », mais vous ne voyez pas que s’il n’y avait pas de femmes, la marine serait à 10% d’effectifs en moins. Donc bien moins de monde pour honorer les postes, y compris sur les navires.

  16. yanisse025 dit :

    J aurais tout entendu je suis militaire et y a aucune égalité quand vous êtes arabes à l armée

    • decavel dit :

      Perso, je ne comprend toujours pas pourquoi on continue à recruter des arabes à l’armée

      • Vno dit :

        Je croyais qu’ils ne prenaient que des français avec des parents français ? autrement il y avait la légion mais avec votre profil de syndrome de la persécution, vous auriez été P3 voir P4 assez rapidement ?
        Très difficile d’avoir une habilitation CD ou SD avec un parent étranger, voir en étant originaire de certaines villes ou quartiers à une époque, mais vous auriez été bloqué par le psychologue avant cette étape.
        L’autre option, c’est que vous êtes en train d’apprendre ce que le mot égalité veux dire par rapport à vos habitudes de quartier. Je sais cela fait mal au Cu* au début, après c’est comme le civil on s’habitue ! Mais il y a encore du travail si vous êtes « arabe » avant d’être français, et la pas sur que l’armée soit le meilleur endroit pour vous, vous auriez du faire instituteur ou ouvrier soudeur et vous reconvertir en syndicaliste, ils souffrent du même problème que vous !

      • nexterience dit :

        Si vous aviez mis des arguments, ça m’aurait évité de vous traiter de raciste.

  17. Dan78 dit :

    Que ne feront on pas amiral pour plaire aux politiques?
    Ils sont fils de soldats de père en fils et alors?
    Un fils d’ouvrier peut devenir officier. Pour peu qu’il bosse en classes préparatoires. Et dans ces classes y compris celles des lycées militaires on se moque de vos origines sociales. Il faut bosser .
    Je suis fils d’ouvrier et j’ai terminé ma carrière avec une paire d’étoiles. Quand on veut on peut.

    • Euclide dit :

      @ Dan78
      Ce que vous postez était valable dans une autre époque maintenant c’est fini.
      Le nouveau système qui nous dirige depuis 1990 ( enfin, je veux dire les puissances d’argent mondialisé) est hostile aux fondamentaux de la civilisation européenne et occidentale. Ce nouveau système qui se dit progressiste est libéral en économie et libertaire pour les questions sociétales.
      Si dans l’avenir la Marine nationale veut recruter des profils féminins du style Mesdames Schiappa ou Ndaye . Ou côté masculins des profils venant caraibes plaisant au président de la République.
      Alors, ne m’appelez plus jamais la Royale mais » la naufragé(e) « .

  18. LeGaulois dit :

    « Cela étant, la question qui se pose est celle de savoir si l’origine sociale a une influence sur la vocation – »
    La prépa pour polytechnique dure 2 ans et coûte dans les 60,000€.
    Quel fils/fille d´ouvrier a les moyens?

    • WaterBoy dit :

      Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE, dites « math sup’, math spé ») sont gratuites, ou au pire une modique inscription de 300€ par an pour valider simultanément les deux premières années d’une licence. Vous racontez donc n’importe quoi.

    • Claude dit :

      Là vous vous trompez et véhiculez des âneries et pour exemple je citerai, Georges Besse X48 et Mines Paris, l’élite de l’élite.
      Il faut,comme avant, aider par des bourses les brillants élèves qui en ont besoin.
      Me suivez vous, comme avant ?.

      • Robert dit :

        Claude,
        Une bourse n’apporte ni les qualités, ni la volonté et le patriotisme. Il y aura d’autres « coups de pouce » pour permettre aux autres de parvenir à réussir. Comme en politique avec les résultats qu’on connait.
        La question que je me pose, ce n’est pas de savoir si tel général ou colonel est d’origine sociale modeste, mais s’il aime réellement son pays et s’il est compétent et doué pour ce travail.
        En mettant en avant l’origine sociale, on va faire entrer des gens pour d’autres raisons que celles que j’ai donné.
        Comme en politique ou les élus et personnel politique hostiles à la France deviennent la majorité par la magie de la discrimination positive et de l’égalitarisme.
        Si un fils d’ouvrier d’origine maghrébine est plus patriote qu’un français d’origine de milieu aisé, c’est à lui que doit être donné la préférence. D’abord le patriotisme, l’amour inconditionnel pour la France, le travail et les compétences.

  19. Raymond75 dit :

    Pour enfermer plusieurs semaines des jeunes gens et des jeunes femmes dans une boite de conserve sur ou sous la mer, il faut une bonne dose de bromure (et de son équivalent pour les hormones féminines) pour que sa tienne 😉

  20. asinus dit :

    bonjour , comme dirait approximativement l’adage , « dis moi d’ou tu cause camarade et je te dirais quels intérêts tu sers  »
    ex ouvrier qualifié je vous parles de ma zus à Marseille 11e .Ici depuis 5/10 ans que cela soit pour les armées ou les boites privées ,la fonction publique  » surtout la territoriale » les jeunes « gaulois  » ont parfaitement intégrés que face a la « discrimination positive » incluse celle des  » dames psy des armées » dixit 2/3 ex candidats. Ils sont titulaires du diplôme qu’ils nomment eux meme le BCF  » blanc chrétien français » je sais je sais aucun sociologue de gauche  » pléonasme » n’a daigné se pencher sur ce réel cela tient sans doute a leur appartenance d’une future minorité invisible sur son sol. Ce pays se trompe :prononcer les mots patrie peuple nation servir est devenu rédhibitoire  » grandiloquent m’a dit la dame » dixit mon petit voisin » pour veiller aux remparts . Vous me direz puisque les sociologues vous certifies que les barbares ne sont pas dans nos murs .
    Pour l’intervenant  » un fis d’ouvrier ect… » ça restes l’exception , nos fils à nous prolos sont condamnés à des collèges et lycées de 8/12 langues lieux dont bizarrement la progéniture de la bien endogame EN est absente et comme a ce que je saches ladite progéniture ne fournit pas les futurs militaires , la déliquescence est assurée .Nous ici en bas savons que notre
    « effacements » a été acté … nos fils ne sont plus prioritaires nul part y compris dans la défense de cette nation .Qui peut croire
    que le malaise mortel qui étreint les forces au plus prés de la dégénérescence sociale du pays est liés uniquement a  » des situations personnelles conflictuelles » comme nous le serine journellement la grand messe tv.
    La Royale s »ouvre a la mixités et la diversités le peu qui restes sur l’eau ce consacreras au Ponant , a la vitesse des mouvements migratoires les risques ‘ de l’incident Foch » sont repoussés aux environs de 2030

  21. Le Glaive dit :

    Juste derrière les propos du CEMM se profile l’idéologie dominante d’une certaine  » élite » du moment, surtout parisienne, médiatique et politique : il est sans doute désolant d’en trouver ne serait-ce qu’une effluve dans le domaine de la Défense Nationale .
    Au final, que souhaite-t-on ? qu’un jour le chef d’état major soit une femme,transexuelle, lesbienne, pacsée, aux grand-parents Maliens ou Albanais, qui aurait deux enfants issus de GPA et de PMA, et qui participerait tous les ans à la Gay Pride en plus du dîner du CRIF, du CRAN et de  » Touche pas à mon pote » ?
    La Royale n’est pas surnommée ainsi par hasard. il suffit d’y compter les noms à particule, notamment parmi les commandants de navires ou d’unités diverses, et on a vite compris qu’il y règne toujours une sorte d’entre soi aristocratique qui relève du non-dit mais qui peut se palper concrètement dans le quotidien : dans la Royale, on ne se mêle pas trop avec la populace, et on maintient solides des traditions ancestrales et catholiques, dont une procréation abondante voire surabondante.
    Il y aura donc de grosses frictions si on veut faire basculer un corps , par tradition très conservateur, pour en faire une sorte de « Touche pas à mon pote » bigarré et qui aura du mal à sortir du lit à 6 h du matin. Sauf s’il est resté faire la nouba toute la nuit .

    • petitjean dit :

      n’auriez vous pas constaté que ce sont les minorités qui commandent ?
      la Nation n’existe plus quand elle est morcelée en factions antagonistes.
      Le PROJET se déroule comme prévu…………………

      • Robert dit :

        Petitjean,
        Certaines minorités, pas LES minorités.
        La minorité patriote, ceux qui ne veulent dissoudre la France ni dans le mondialisme ni dans l’européisme cosmopolite, n’en fait pas partie.

  22. Frederic dit :

    BT Vous êtes une femme noire unijambiste originaire de Seine Saint Denis à tendance islamiste.
    Vous avez toujours rêvé de diriger des hommes blancs dans la force de l’age tendance catho tradi.
    Qu’attendez vous, la Marine vous tend les bras…avec un peu d’huile de coude et de flatteries bien placées…il y a même moyen de faire carrière. BT
    BZ Amiral Prazuck

  23. Plusdepognon dit :

    Cela a toujours été quelque soit l’armée :
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2014/03/lanti-fabrique-des-officiers.html

  24. Robert dit :

    Que le recrutement soit plus « ouvert » en soi ne peut qu’être positif s’il s’agît uniquement de tendre la main à ceux qui ont les caractéristiques nécessaires pour le métier et la volonté nécessaire pour devenir ce qu’on attend de lui ou elle, et pas de réduire les exigences pour recruter un autre personnel que celui qui correspond au métier.
    En caricaturant, pour tous ceux qui auraient trop de mal à se priver de chichon entre deux escales, à obéir à un supérieur y compris « gaulois » et féminin, et non musulman, à s’astreindre à la discipline permanente d’une communauté de vie dans un milieu fermé, il faut mieux continuer à leur dire qu’ils n’ont pas leur place dans ce métier.
    A moins d’aimer les mauvaises surprises qui ne préviennent pas et que n’assument jamais les politiques qui les ont encouragés.
    Certains corps ont ouvert largement leurs portes en supprimant ce qu’ils croyaient être des discriminations inégalitaires comme Sciences Po qui forme journalistes et personnel politique. Cela a donné des préférences au genre d’élèves qu’ils souhaitaient recruter, mais que la réalité tenait à distance de leur école, à coup de bourses, de suppression des concours d’entrée ou du dossier, méthode de « discrimination positive » c’est à dire de discrimination hypocrite pour la « bonne cause ». Le débauché inverti et toxicomane, Richard Descoing, en plus de s’attribuer des salaires faisant exploser les plafonds, ses petits plaisirs lui coutant visiblement très cher, avait supprimé tout ce qui bloquait le recrutement préférentiel de population accessible à la bonne parole progressiste et cosmopolite et qui serait d’autant plus fidèle à ses maîtres qu’elle leur devait entièrement sa promotion et sa carrière. Regardez le personnel autour des ministres, voire ministres eux-mêmes, vous avez le résultat. Et des radicaux de la bien pensance comme Clément Méric étaient l’honneur de ce que cette institution voulait devenir.
    Si la Royale recrute selon ces critères hypocrites qui n’avancent pas à visage découvert pour promouvoir à marche forcée leur projet de société de rupture, cela se sentira dans quelques année quand ils auront fait leur chemin dans l’institution en obligeant les autres à perpétuellement devoir s’adapter et se soumettre à de nouvelles exigences.
    Faut-il attendre pour voir ou tout de suite prévenir du risque ?
    Le système de cliquet du progressisme révolutionnaire, on ne remet jamais en cause ce qui est acquis, entraine parfois des remises en cause sanglantes. Pour les autres.

    • Clément dit :

      C’est quoi le rapport entre Méric et le sujet ?

      • Robert dit :

        Le recrutement de Sciences Po dont la méthode cherche à se généraliser dans tous les lieux de pouvoir afin de coopter des populations et personnalités qui sauront ce qu’elles doivent et seront d’autant plus fidèles au pouvoir idéologique, c’est à dire aux options « sociétales » de ce pouvoir. Le recrutement « plus ouvert » revendiqué par la Marine, mais pensée par les politiques, prendra le même chemin.
        Clément Méric parmi a bénéficié de cette cooptation entre bien pensants, ses parents étaient enseignants de gauche, et, comme d’autres, a du son intégration à Sciences Po moins à son travail qu’à ses opinions et son environnement. A plusieurs reprises, après avoir provoqué des violences, Sciences Po leur a permis de se réfugier dans ses murs en interdisant à la police de venir les interpeller pour prix de leurs exactions. Je peux fournir des vidéos ou on le voit venir se réfugier dans la cour pour échapper à la police après avoir agressé une manif.
        Sciences Po est une école qui sert à assumer la domination de la gauche, qui a pris d’autres noms pour servir l’idéologie dominante, et ce système de recrutement, pour les futures élites politiques et journalistiques de la France, est un exemple de ce que le copinage idéologique et la discrimination étrangère, la sélection n’y existe plus ainsi que les concours d’entrée, servent à reproduire une génération d’élites serviles et bien pensantes. Malheureusement pour Méric, sa haine a mis un terme malheureux à son existence quand il est venu provoquer des ennemis politiques et les attaquer par derrière. S’il avait survécu, il serait devenu journaliste ou politique.
        Derrière ce qui n’est pas dit, le pouvoir cherche des moyens de chasser les « blancs cathos tradis » ou toute autre caricature dont vous voulez pour mettre dans les cadres de l’armée une population plus perméable à l’idéologie dominante.

        • PK dit :

          « Derrière ce qui n’est pas dit, le pouvoir cherche des moyens de chasser les « blancs cathos tradis » ou toute autre caricature dont vous voulez pour mettre dans les cadres de l’armée une population plus perméable à l’idéologie dominante. »

          C’est la raison même de la volonté politique de supprimer les concours ou les examens écrits : l’anonymat garantissait une sélection un peu près anonyme, donc équitable.

          En passant au contrôle continu, puis à la sélection sur dossier, donc sur oral, on est sûr de sélectionner les échantillons politiquement correct.

          Les écoles militaires n’y échapperont pas. La seule certitude est que les gauchos ne s’y bousculeront pas, vue la mauvaise presse de l’armée dans ce genre de milieu.