CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

La Marine nationale devrait compter environ 1200 drones à l’horizon 2030

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

28 contributions

  1. Fralipolipi dit :

    Une torpille (capitalisant sur les avancées de la nouvelle F21) n’aurait-t-elle pas aussi vocation à être dronisée (avec un intérêt par exemple pour attaque au sein même d’une base navale adverse / ou bien pour projection de senseurs) ?
    Ou bien d’autres types de drones pourraient être mis en oeuvre via le Dry Dock Shelter du SNA Barracuda ?
    .
    Toujours depuis le sous-marin, n’y a-t-il rien à développer (pourquoi pas avec nos alliés Anglais) de plus gros et permanent encore (à la façon des Russes et leur drone Poséidon) ?
    http://www.opex360.com/2019/04/24/la-russie-lance-le-sous-marin-belgorod-capable-de-mettre-en-oeuvre-des-drones-a-capacite-nucleaire/
    .
    Quand au drone HALE, le futur drone MALE européen RPAS (tellement plus gros qu’un drone MALE Reaper) n’a-t-il pas vocation à jouer aussi le rôle du Triton HALE (vu son poids intermédiaire entre Reaper et Triton) ?
    .
    Et le drone Patroller, qui pourrait si facilement servir pour la surveillance côtière, depuis la métropole et nos territoires ultra-marins.
    .
    Tout ça pour dire qu’effectivement, l’arrivée des drones risque de révolutionner pas mal de choses, dès la prochaine décade.

    • Fred dit :

      @ Fralipolipi
      Il y a une étude française – dont je ne me rappelle plus le nom – d’un genre de torpille qui peut se laisser couler par la poupe pour déployer une antenne munie de censeurs.

      Rq. « decade » c’est dix ans en anglais, mais dix jours en français, avé l’accent en plus, off course de saut d’obstacle. Cette faute est très courante, mais regrettable : utiliser « décennie ».
      « ce n’est pas ma faute, ce n’est pas ma très grande faute : j’écrivais « giraffe » en anglais » Jacques prévert

    • Plusdepognon dit :

      @ Fralipolipi
      C’est vrai qu’au Bourget, il y en avait beaucoup:
      https://www.challenges.fr/salon-du-bourget/patroller-valkyrie-orbiter-4-spy-ranger-la-foire-des-drones-au-salon-du-bourget_481816

      Mais pour le drone MALE, nos lobbies ont bien travaillé : nous avons raté le coche.
      http://lemamouth.blogspot.com/2019/07/un-male-des-maux.html

      Enfin, certains seront armés (économie,économies).
      https://www.lemonde.fr/international/article/2019/03/21/la-france-entre-dans-l-ere-des-drones-armes_5439209_3210.html
      Mais en attendant, les USA sont les rois…

    • SENTRY dit :

      Décennie (période de 10 ans) plutôt que décade (période de 10 jours)?

    • TINA2009 dit :

      Bsr FRALIPOLIPI !

      On a le vecteur drone, apte à transporter une MU90.

      http://www.concept-frenoy.fr/en/product-design/aeronautics-naval/thales-underwater-systems-auss-drone-design.html

      Si ce vecteur en développement, tient ses promesses annoncées, + les promesses issues de projections non déclarées officiellement, nous pouvons prendre une place de pionniers dans les Drones à usage ASM et ASF.
      – Ce vecteur dispose d’une autonomie en rien comparable avec un VSR700.
      – En revanche, il manque un programme urgent de drone en essaim, pour toutes les utilisations. Pour le domaine maritime, la destruction de la vision et de l’écoute de tout navire, doit constituer un axe de développement.
      – Pour ce qui la protection de nos propres navires vis à vis de ce type de menace, de quels armements létaux et non létaux disposons-nous sur étagères???
      J’ai une idée pour ce qui concerne l’armement non létal…dont l’efficacité n’est pas assuré, vu l’évolution des moyens de communication entre les drones et entre la « station » et eux-mêmes.
      Pour ce qui concerne les armements létaux, quelqu’un a-t’il une idée? Un canon de 40 MM de chez THALES avec une munition plus spécifique que celle proposée actuellement en défence AA de courte portée??? Je ne sais pas … Quel pays a-t’il un armement et/ou projet pour se protéger contre ce type de menaces???

  2. Plusdepognon dit :

    1300 drones pour l’armée de terre, 1200 pour la royale… combien pour l’armée de l’air ?

  3. Faublas dit :

    Intéressant, dans le cas de la lutte anti-mine relativement, peu profonde, il me semble possible d’équiper ces drones de flotteurs-antennes capables de fournir une image « temps réel » et de décider, voire d’opérer la destruction. Pour de plus grandes profondeurs, une transmission ultrasonique reste envisageable.

    • Fred dit :

      @ Faublas
      Le handicap de la transmission ultrasonique, c’est sa très faible fréquence, qui ne permet pas de transmettre des images en direct très définies. (sans compter les crevettes qui peuvent parasiter :o)

  4. PK dit :

    2019 : 1200 drones en 2030
    2030 : 12 drones… suite à 11 années de réajustements budgétaires

  5. Lagaffe dit :

    1200 drones dont probablement 95 % de mini-drones lancés à la main a peine plus évolués que ceux que l’on peut trouver dans le commerce pour moins de 1000 euros. L’essentiel réside dans le 5 % restant, armés ou pas ? basés à terre ou sur PA et PHA ?
    « J’espère multiplier par un chiffre compris entre six et dix la surface couverte annuellement par nos moyens », a dit l’amiral Prazuck, qui a aussi évoqué « plusieurs projets visant à exercer une surveillance satellitaire de nos zones économiques exclusives [ZEE] »… et bien voilà, on y arrive enfin !

  6. Lucide dit :

    Ca me fait toujours sourire les prévisions comme ça. Quand on sait que nos politiciens ne savent même pas ce qu’il se passera à horizon de 6 mois, ça prête à sourire. Mais bon, gouverner c’est prévoir. Par contre, prévoir avec nos données actuelles, ce n’est pas tellement prévoir.

    • Plusdepognon dit :

      @ Lucide
      La deutsche banck est en train de faire faillite. A mon humble avis, les allemands ne vont pas avoir la même doctrine que pour la Grèce.
      https://www.capital.fr/entreprises-marches/deutsche-bank-doit-on-craindre-la-faillite-de-la-premiere-banque-europeenne-1344127
      Tout va bien…

      • Lucide dit :

        La Deutsche est dans un sale état, il y a un bank run des hedges funds de cette banque en ce moment, paradoxalement il y a + de 600 salariés de cette banque qui ont reçu + d’1 million d’euros de salaires cette année. Mais les Allemands ne peuvent laisser tomber la Deutsche sinon tout s’écroule, alors comment la sauver si ce n’est ponctionner les citoyens ? Mais de notre côté ça sent le roussi aussi, la société générale est morte, La BPCE, le crédit agricole et même la BNP ont des engagements colossaux en hors bilan. Au final, même la Deutsche préconise d’acheter de l’or, on rigole bien.

  7. Plusdepognon dit :

    Ce que l’on peut prévoir c’est l’attitude de la présidente de la banque centrale européenne:
    https://www.pauljorion.com/blog/2019/07/14/banque-centrale-europeenne-etes-vous-fute-e/

    Une rebelle, capable de « penser hors de la boîte » et de sauver l’euro, non ?

  8. Blondin dit :

    900 drones pour les bâtiments de surface… je viens de relire plusieurs fois tellement ça me semble, comment dire.. bizarre ?? si on part sur environ 150 « bateaux », en comptant presque tout ce qui flotte, FREMM, PHM, FDA, ECUME, EDO, … ça fait 6 par « bateau » ? il y a quelque chose qui m’échappe, ou c’est en comptant tout ce qui se fait dans le commerce, à moins de 1000€, comme dit plus haut. Mais ce chiffre semble complètement délirant, et c’est quand meme malheureux d’entendre des choses comme ça, un peu de pragmatisme/réalisme, avec des objectifs clairs et atteignables me parait plus sain. Meme si certains pensent que les objectifs ne sont pas fait pour être atteint.

    • dolgan dit :

      « 900 drones aériens pour équiper les bateaux, les bases à terre et les sémaphores » ça a échappé à vos relecture la partie après la virgule?
      .
      « dont beaucoup au sein de la force maritime des fusiliers marins et commandos [FORFUSCO]. »
      .
      L’essentiel de votre incompréhension se cache sans doute dans le sens de cette phrase.
      .
      Et dans le fait qu’il faudra plus d’un drone par navire si on veut permettre la disponibilité d’un drone (ou plus) par navire. MCO, formation, …

      • Blondin dit :

        effectivement, il y a le MCO, la formation… et ma relecture a été incomplète, désolé ! mais ça reste un nombre qui me semble bien élevé, et mon interrogation porte sur le(s) type(s) de ces 900 drones…
        Mais merci pour votre retour, meme si limite condescendant