L’Allemagne livre 29 véhicules blindés d’origine sud-africaine aux forces armées maliennes

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

24 contributions

  1. Plusdepognon dit :

    Peut-être que ces véhicules iront au centre du Mali. Ils en auront certainement besoin.
    https://www.france24.com/fr/20190317-mali-attaque-camp-militaire-morts-jihadistes-sahel

    Un intervenant d’opex 360 disait que les véhicules offerts par le Qatar seraient difficilement soutenus faute de mco à la hauteur.
    https://www.ouest-france.fr/monde/qatar/le-qatar-livre-24-vehicules-blindes-au-mali-pour-lutter-contre-le-terrorisme-6151002
    D’ailleurs, il manque donc toujours 182 millions d’euros sur les 420 millions promis (420-238=182).
    Et quelqu’un sait-il où servent ces véhicules d’ailleurs ?

    • NRJ dit :

      Il y a aussi 100 millions donnés par l’Arabie Saoudite et 60 millions promis par les USA, plus quelques financements annexes.

      La vraie question est cependant plutôt : qui acceptera de mettre la main à la poche tous les ans pour financer les 100 millions de budget de fonctionnement de cette armée ?

      • Plusdepognon dit :

        @ NRJ
        Peut-être bien la France…
        Le problème, c’est où va réellement l’argent (problème international toutefois).

  2. Polymères dit :

    C’est bien comme intention, mais le problème c’est que ces véhicules ne vont pas durer très longtemps. Il suffit de voir l’usure sur nos blindés pour se rendre compte qu’il y a un effort important à avoir.
    La multiplication des dons « différents » (comme récemment le Qatar) créer également des micro parcs qui ajoutent de la complexité dans la gestion.

    Le besoin en blindé est réel, mais ce besoin doit être concerté, il faut s’accorder tous ensemble sur tel ou tel véhicule et songer à créer sur place un centre (en plus d’une école) pour la MCO de ces engins. A côté de cela, les véhicules civils (pick-up et autres), on peut avoir plusieurs modèles, l’usure est moins évidente, l’entretien plus « connu » et on ne compte pas sur une durée de vie de plusieurs dizaines d’années.
    Faisons un projet pour l’acquisition de blindés pas cher (en commun ça ne fera pas beaucoup par pays), qu’on sait « simple », 4-500 exemplaires pour les armées du G5, un centre de maintenance dans chaque pays, une école de maintenance pour tous, un soutien logistique (approvisionnements voir renforts temporaires) voilà le genre de projets à réaliser pour ces armées en terme d’équipements.

    • Daniel BESSON dit :

      Le Casspir a été créé par des Africains pour un théâtre d’opérations Africain , pas par des Européens pour un conflit en Centre-Europe !

      • John dit :

        Malgré tout on parle de l’Afrique du Sud qui a quand même un climat moins aride et bien moins désertique.
        Mais il est en effet probablement plus robuste dans ces conditions.

        @Polymères, une majorité des blindés français au Mali ne sont pas très jeunes. Donc l’usure avancée a aussi des origines dans leur longue vie.

        • Daniel BESSON dit :

          Il ne faut aussi jamais oublier que ce véhicule a été conçu et fabriqué dans un contexte de quasi-autarcie ce qui a obligé les concepteurs à en faciliter la maintenance ne serait-ce que par le nombre réduit de références . D’après les photos que j’ai vu des dernières productions il semble que malheureusement cette philosophie soit abandonnée , sur les éclairages par exemple ( 3 ou 4 références de catadioptres )

    • Sblurb dit :

      Acquisition d’un parc de véhicules, formation des mécaniciens, contribution d’unités logistiques … hélas je crains que pour les pays du G5 Sahel on irait au-delà des 250 millions d’Euros… et hors de portée en apprentissage à court terme dans leur situation. En effet, ils doivent recréer et consolider une armée, alors même que leur pays est en situation de tensions entre communautés, et de risque terro majeur.
      Et surtout on devrait construire cela dans un pays qui n’a probablement pas de tels réseaux / ressources même pour les matériels civils (véhicules de transport routier, véhicules et matériel de chantier ou agricole…).
      Il me semble donc qu’il ne faut pas vouloir trop bien faire ds un 1er temps, et axer l’effort sur l’armement, les munitions, la tactique et l’encadrement à l’échelle des unités locales (cie/bataillon) : faire simple avec des véhicules très rustiques adaptés au terrain là-bas et réparables (ex pick-up Toyota) … entre les BTR, BMP, BRDM et autres Technamm, Stormlight et Casspir, je doute que l’armée malienne puisse suivre (je vous rejoins sur la totale bêtise des micro parcs).
      Et aussi essayer de recréer une aviation légère de support combinant appui sol avions légers/hélicos tels Mi24, et avions de patrouille (Beech 200 ISR ) et de transport tactique …

      • MAS 36 dit :

        Je ne suis même pas sur qu’il existe des lycées professionnels ou des centres de formation d’apprentis dans ces pays, la base de toute formation professionnelle. Ils ont pourtant des gouvernements avec un budget non ?

  3. Plusdepognon dit :

    « Crisis group » est un cabinet de conseils, mais comme cela parle de business du nord mali, je mets le lien:
    https://www.crisisgroup.org/fr/africa/sahel/mali/267-narcotrafic-violence-et-politique-au-nord-du-mali

  4. Carin dit :

    Reste plus qu’a s’entendre entre donateurs pour éviter un trop large panel de matériel!!! Sinon c’est bien de commencer à équiper ces gars des FAMA, parce qu’apparemment ils commencent à être de tous les dispositifs, et montent même leurs propres contrôles de zone en parfait accord avec barkhane, qui travaille avec eux de plus en plus souvent.

    • NRJ dit :

      @Carin
      Après il y a une difficulté supplémentaire. Face à la corruption endémique et à leur mauvaise gestion, la meilleure solution est de donner le matériel comme pour le plan prêt-bail américain pendant la 2ème guerre mondiale, plutôt que l’argent. Et vu qu’il y a plusieurs donateurs, il y aura du matériel varié.

    • Contractor dit :

      C’est prévu. C’est la raison pour laquelle Expertise France est mandatée par l’UE pour gérer cela.

  5. Daniel BESSON dit :

    Le Casspir est une  » icône  » des années d’apartheid qui a été adopté par beaucoup d’armées Africaines ! Un véhicule qui avait au moins 30 années d’avance .
    J’ai pu monter dans celui exposé au musée de Pretoria . Sa conception faisait que le personnel pouvait regarder par dessus les palissades des townships , et donc anticiper une attaque de cocktails molotov en zone urbaine , ainsi que d’avoir un point de vue par dessus la hauteur moyenne de la végétation du Bush tout en ayant une forme plus résistante aux mines .
    Je l’ai vu hier soir sur le câble dans  » Bopha  »
    On remarquera dans cet extrait le Riot Gun , ancêtre en ligne directe du LBD
    https://www.youtube.com/watch?v=znO1oDSlghQ

  6. Aymard de Ledonner dit :

    C’est sur que les allemands ont de bons contacts en Afrique du Sud…

    • Vinz dit :

      Oui, c’est en effet là qu’ils ont recyclé le concept de camp de concentration, inauguré par les Anglais pour enfermer les « Boers » récalcitrants.

    • John dit :

      Les Français n’ont pas de bons contacts en Afrique peut-être.
      Si il y a un point sur lequel il faudrait éviter de se sentir supérieur c’est peur-être celui-là…

      • Aymard de Ledonner dit :

        C’était une allusion a la join-venture entre Rheinmetal et Denel qui fournit des munitions aux saoudiens pour leur guerre au Yemen.
        Je ne me sens pas supérieur. Mais j’ai eu du mal a supporter le cours de morale des allemands sur les exportations françaises au MO alors que Rheinmetall vend les bombes qui tombes sur le Yemen, fabriquées en Afrique du Sud, en Italie ou ailleurs pour contourner les restrictions a l’exportation du gouvernement allemand.
        Par ailleurs l’Afrique du sud a une histoire lourde et un passif. Les Sud-Af ont fourni en armes et en mercenaires une bonne partie des dictatures de la planète et les mercenaires d’Executive Outcomes étaient présents dans les coins les plus pourris de notre monde, notamment pendant la guerre civile en Sierra Leone ou ils étaient payes en diamants (revendus a De Beers, encore de grands philanthropes) pour affronter le RUF.
        Donc choisir de faire une JV avec Denel en Afrique du sud, et ensuite sortir les violons pour parler embargo sur les armes, en matière de foutage de gueule c’est vraiment du très très haut niveau.
        Mon post était elliptique je le reconnais. Voila en gros ce qu’il y avait derrière.

        • John dit :

          Ne comprenez vous pas que l’état allemand n’a aucune autorité en la matière?
          La branche sud africaine n’est qu’une entreprise indépendante détenue par Rheinmetall Allemagne… Ainsi, Rheinmetall a simplement depuis longtemps décidé de diversifier ses lieux de production afin de s’assurer de l’export… L’entreprise allemande a contourné la loi allemande de manière à assurer son export.
          L’erreur pour certains industriels en France c’est de ne s’approvisionner qu’en Allemagne pour certains éléments… C’est un risque qu’ils paient aujourd’hui…

          L’Afrique du Sud dont vous parlez était un pays de non droit, un pays exécrant les droits de l’homme… Pas étonnant qu’ils aient participé à de tels marchés.
          Mais celle d’aujourd’hui n’est pas la même. Et les exportations françaises vont aussi au Yémen. Donc faire la leçon à ce niveau, c’est un peu se moquer des autres…
          Il faut comprendre les subtilités du droit. Et le droit allemand semble avoir bloqué les exportations de ,matériel produit en Allemagne.

  7. XX dit :

    Une idée intéressante serait de demander à SOFRAME entreprise française de fabriquer au Mali des véhicules blindés ARIVE. Ils le font déja en Arabie Saoudite où ils ont monté un atelier de fabrication et ils ont formé des locaux au montage de ces véhicules.

    Le mali fabriquerait ses véhicules et ils seraient en mesure d’en assurer la MCO.

    Sous financement Européen ou international, ce serait tout benef pour tous

    • Contractor dit :

      Bien sûr… que le Mali règle déjà ses problèmes de bonne gouvernance avant, car c’est cela le vrai problème du pays. Le reste n’étant qu’une résultante de cette gabegie organisée qui dure depuis l’indépendance.

  8. Carin dit :

    @contractor
    Malheureusement on ne peut rien faire contre la gabegie de ces pays, sans tomber dans le panneau du blanc colonialiste… d’ou l’idée du G5s qui serait un groupe de 5000 bonhommes fourni par ces pays, mais sous contrôle exclusif de l’europe et plus particulièrement de la France au travers de Barkhane.
    C’est la raison pour laquelle les dons promis ne viennent pas, et que seules l’europe et la France payent…