Trois sapeurs du 19e Régiment du Génie ont perdu la vie lors d’une mission contre l’orpaillage illégal en Guyane

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

24 contributions

  1. Onedyle dit :

    Courage aux familles, paix à eux et bons rétablissement aux blessés

  2. Thaurac dit :

    Respect et condoléances pour ses hommes.
    Ce qu’il font est très dangereux et il est temps de prendre des mesures plus que draconiennes contre ses orpailleurs qui eux, ne mettent pas de gants pour tirer si le cas se présentent, et dont les pays d’origine laissent passer sans contrôle.
    Voilà où les drones armés seraient utiles; repérage et destruction des camps, sans hommes à terre, ils n’y reviendraient pas deux fois car les guetteurs ne seraient d’aucune utilité….
    Et là pas d’assos ou ong témoin, la forêt vierge fera le nettoyage…..

    • dufay dit :

      Votre solution n’est pas bonne puisque si on intervient contre l’orpaillage clandestin c’est, parce qu’en plus de piller des ressources d’un territoire français et de violer les lois, ils détruisent des écosystèmes protégés. En effet ils utilisent énormément de mercure pour séparer l’or des autres métaux et aussi beaucoup d’essence pour leurs pompes. Ainsi les FAG lorsqu’ils interviennent détruisent systématiquement les puits mais ne font pas n’importe quoi avec le mercure et l’essence, le but étant de ne pas polluer plus qu’elle ne l’est déjà l’Amazonie. Donc utilisé des drones armés lâchant des missiles sur des camps remplis de mercure et d’essence bah ça sera juste contre-productif.

  3. Carin dit :

    Il y a de fortes chances pour que ce soit les garimperos qui aient volontairement gazé les galeries, car ils connaissent le travail de minage des militaires, et savent qu’avant de miner, ces derniers vont parcourir toutes les galeries à la recherche d’individus.
    Reste à déterminer le gaz utilisé, et le procureur de Cayenne pourra apprécier à sa juste valeur la détermination des garimperos, face au peu de répondant des forces françaises qui agissent dans le cadre du code de procédure pénale et non dans celui de la guerre… c’est pourtant bien une guerre que ces trafiquants mènes !

    • Daniel BESSON dit :

      Honneur aux morts !

      Si vous voulez la guerre , vous l’aurez !
      Beaucoup de ces garimpeiros ont été formés aux techniques de combat dans la jungle par d’ex-militaires des BISE Brésiliens .
      L’hypothèse que vous venez d’énoncer sur le piégeage ne fait que rendre plus ridicules ceux qui se lancent dans les  » YakaFokon  » technologistes ou les appels au droit de suite Mélenchonesques sur l’ Oïapoque .
      Le président Jaïr Bolsonaro* a eu un passé de garimpeiro et il est issu d’une famille qui a connu des garimpeiros , en particulier son père , Il a donc un tropisme favorable pour cette activité comme d’ailleurs beaucoup de militaires Brésiliens nés en Amazonie légale .
      https://theintercept.com/2018/11/05/passado-garimpeiro-bolsonaro/
      Ces garimpeiros trouveront donc un  » alignement des planètes  » qui ne leur a jamais été autant favorables .
      *J’assume avoir voté pour lui

      • Thaurac dit :

        Ce n’est pas dit que la mine n’a pas été piégée.
        ensuite ce n’est pas à cause d’un président ancien garimpeiro que l’on va laisser faire, il y a une frontière il me semble , entre eux et nous.
        Laisser quelques corps dans la nature les calmera surement….

    • John dit :

      Carin,
      Savez-vous si ces tentatives de gazages ont déjà des précédents connus?

    • tschok dit :

      @Carin,

      Vos « fortes chances » = raisons objectives reposant sur des faits matériellement vérifiables ou bien c’est juste un soupçon qui vous vient à l’esprit, comme ça?

      Le ministère parle d’accident, de son côté. Il nous ment? Mme Parly nous ment, c’est ça que vous voulez dire?

      A ce stade, on a quand même plus de raisons de croire à un accident qu’à autre chose: les gaz toxiques dans les galeries de mine, c’est un phénomène courant. En outre, les orpailleurs utilisent des produits toxiques sans grande précaution. D’ici à ce qu’ils aient laissé derrière eux un fût de n’importe quoi, parce qu’ils n’avaient pas envie de s’emmerder à le remonter, et que ce fût ait fini par dégager des émanations toxiques confinées dans le fond d’une galerie, c’est très possible aussi.

      Bon, enfin bref, vous avez des infos précises ou vous lancez une rumeur?

      • Thaurac dit :

        Descendre sans appareil respiratoire dans un mine profonde et étroite, , est ce une façon de procéder?

        • Wrecker47 dit :

          mon cher Thaurac j’abonde dans votre sens ,mais jusqu’à, présent aucun accident de ce type n’est jamais arrivé ,ce qui ne voulait pas dire qu’il n’eut pas fallu prendre de précautions lors de la visite de cette galerie…Il semble évident que les » masques à gaz » ne faisaient pas partie du lot de « jungle » à priori dans cette opération… Retex : il faudra désormais pourvoir à ce problème éventuel,et n »engager qu’un ou deux hommes à la fois dans ces » sapes » …
          L’éventualité d’un gaz naturel inconnu type Grizou est possible …Doutant fort que les garimpéros aient les moyens de s’offrir autre chose que du Butane ou autre pour protéger leurs installations sommaires !
          « Dans le doute abstiens-toi » dirait la logique …Mais c’est souvent comme cela que se referment les PACs.!..CQFD une fois mais pas deux !-pétarder depuis l’entrée et pièger les accès !Quelques grenades DF feraient l’affaire pour les garimpéros récidivistes !La jungle fera le reste !

  4. aleksandar dit :

    Cette infinie tristesse…..

  5. Robert dit :

    Paix à leurs âmes et condoléances à leurs familles et camarades. Qu’ils soient tous assurés de mes prières.

  6. ScopeWizard dit :

    Respect et honneur à ses trois valeureux soldats qui viennent si tragiquement de nous quitter , soutien et sympathies sincères aux proches et frères d’ armes .
    Meilleur et prompt rétablissement à tous les autres , eux aussi victimes dans l’ accomplissement de leur devoir …………

    Perso , aucune polémique me concernant même si forcément des questions me taraudent et demeurent en suspens , attendons le résultat de l’ enquête à paraître certainement sur un autre fil .

  7. Alain d dit :

    Respect et admiration pour nos soldats et gendarmes qui bossent dans des conditions très difficiles en Guyane.
    Tristesse pour ces nouvelles vies perdues et familles endeuillées.
    Quelques détails sur l’évolution de l’orpaillage illégal:
    A quoi ressemble l’orpaillage illégal, contre lequel luttaient les militaires décédés en Guyane?
    https://www.usinenouvelle.com/article/a-quoi-ressemble-l-orpaillage-illegal-contre-lequel-luttaient-les-militaires-decedes-en-guyane.N863880
    Guyane, orpaillage illégal, techniques :
    https://www.usinenouvelle.com/article/l-orpaillage-illegal-se-professionnalise.N863880

  8. Ah Ca ! dit :

    Il faudra attendre d’en savoir plus…
    Si les galeries ont été intentionnellement piégés avec du chimique, facile à exécuter, Il s’avérera enlever les gants et de les abattre systématiquement par hélico à la 50 quand il déguerpissent à notre arrivé.
    °
    Si c’est une sorte de H2S naturel, ça m’étonne si prés de la surface…. quelque chose cloche.
    .
    Paix à leurs âmes.

  9. Fralipolipi dit :

    RIP.
    .
    On n’évoque pas le terme d’Opex lorsque l’on parle de l’opération Harpie en Guyane, et pourtant c’est bien d’une guerre dont il s’agit là-bas … ressemblant plutôt à une guerrilla.
    .
    Un programme d’urgence en équipements serait sans doute bienvenu (hélicos suppl., équipements de patrouilles fluviale « armées », drones Patroller ? DRONES pour visites et minages de ces galeries souterraines, et tous les autres équipements pouvant couvrir les lacunes déjà relevées par nos troupes sur place) + des procédures administratives simplifiées pour faciliter les interventions/arrestations/destruction/confiscation/séquestre.
    .
    Courage et remerciements à nos soldats.

  10. Clavier dit :

    ça sent le piège tendu à nos forces……

    • Vroom dit :

      Ou des poches de monoxyde de carbone.
      .
      Pensées aux familles et je croise les doigts pour les blessés.

  11. VNO dit :

    Incompréhensible pour un régiment de génie, les tubes Draeger étaient périmés pour contrôler l’air des galeries avant de descendre ou pire pas ou plus dans les procédures de l’armée de terre ?
    Il n’y avait pas un stage NBC obligatoire autrefois et des stages pompiers dans la formation ?

    Condoléances pour les familles.

  12. Aymard de Ledonner dit :

    Quelle tristesse. Le bilan est vraiment lourd.
    Je salue ces soldats tombés sur un théâtre très rude même si cela reste le territoire national.
    Il faudrait peut-être considérer une sorte de surge en Guyane. On a l’impression que l’on n’avance pas.
    On pourrait peut-être déployer massivement des drones pour localiser rapidement les implantations ou commander des dirigeables de surveillance.
    Parallèlement à cela on loue des hélicos et on renforce les équipes d’intervention pour intervenir rapidement pour détruire le matériel.
    C’est une lutte économique : si on arrive à détruire le matériel rapidement alors qu’il n’est pas encore amorti alors on porte un coup au trafic.
    Si nos moyens sont insuffisants et que les trafiquants peuvent générer des revenus importants avant de voir leur matériel détruit alors leur activité est rentable et ils vont continuer.

  13. Pascal (l'autre) dit :

    Tout d’abord mon plus profond respect pour ces trois braves décédés alors qu’ils accomplissaient leur mission.
    A la différence de l’orpaillage dit classique qui s’opère à ciel ouvert l’exploitation filonienne nécessite le fonçage de puits et de galeries. Exploitation dangereuse car soumise aux mouvements de terrains, effondrements et éboulements! Un autre danger peut venir d’une mauvaise aération voire pas d’aération des travaux pouvant entrainer une accumulation de gaz carbonique dûe par la respiration des mineurs et de gaz d’échappement en raison de l’l’utilisation de groupe compresseurs et électriques. Mais il existe un danger plus pernicieux, les gaz issus des différents minerais et roches constituant le filon. Ce danger est connu dans les mines de charbon s’agissant du tristement célèbre « grisou » cependant les mineurs peuvent être confrontés à des risques d’asphyxie dans des mine dites « métalliques » Dans les filons d’or quartzeux ile métal précieux est souvent associé à des sulfures*, des sulfosels (sulfo antimoniure et sulfo arséniure) qui au contact de l’air ont tendance à se décomposer. L’or est lui même parfois associé à d’autres éléments en particulier dans la calavérite (or et tellure), la sylvanite (or, argent avec parfois cuivre, plomb nickel) et la nagyiagite (or, plomb, antimoine et bismuth) A noter que les principaux minerais d’or n’est pas celui qui est visible (or natif) mais l’arsénopyrite et la pyrite**
    * sulfure minerai dont le soufre est chimiquement lié à un métal (plomb pour la galène, chalcopyrite pour le cuivre et le fer, argyrite pour l’argent, molybdenite pour le molybdène, etc )

    ** Ironique que la pyrite soit au monde le principal minerai d’or (or se trouvant à l’état d’impuretés alors que la pyrite est une combinaison de soufre et de fer) car elle dénommée « l’or des fous ». Expression qui vient du fait que certains chercheurs d’or étaient à ce point obnubilés de trouver le filon qui les rendrait riches finissaient par confondre l’or natif avec la pyrite!

    • Piauhau dit :

      Merci de lire au moins un commentaire qui tient la route sur les dégagements gazeux. Quand je lis les autres commentaires, je pourrai presque croire que les illuminatis sont derrière tout ça…

  14. nimrodwing dit :

    Toutes mes condoléances aux familles, aux proches de nos soldats ainsi qu’a leurs frères d’armes.
    J’ose espérer que ce n’était pas un piège tendu a nos braves, je ne suis pas spécialiste en matière d’orpaillage ni en mine de quoi que se soit mais la présence de ce gaz n’était elle pas intentionnelle ? de quel type était il ?
    Affaire a suivre, en espérant que cet acte ne devienne pas une technique habituelle pour piéger nos braves.

  15. Castel dit :

    Une fois de plus, ma colère et ma tristesse se joignent pour regretter la disparition de nos camarades, hommage leur soit rendu…
    Je pense qu’il faudra se décider à sévir envers ces « garimpéros » qui sont souvent tombés sous la coupe de mafieux qui les envoient, restés eux-mêmesà l’abri, derrière la frontière brésilienne…..
    Cependant, je ne vois qu’une solution pour les décourager :
    Ouverture du feu sans sommation, s’ils essayent de s’échapper.
    Pour ceux qui seront capturés vivants, obligation de dénoncer leurs commanditaires, ou enfermement à vie s’il refusent de coopérer….
    Si l’on arrive à obtenir le nom des commanditaires ou organisateurs, mise en demeure pour le Brésil de nous les livrer, sous peine de rétorsions !!