CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

L’Iran dit avoir porté assistance à un pétrolier « en difficulté » dans le détroit d’Ormuz

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

26 contributions

  1. Desty dit :

    Félicitation pour avoir réussi à dégoter autant d’informations M.Lagneau. C’est vrai que c’est une vraie jungle le monde des armateurs, surtout depuis qu’il est possible de fabriquer des mirages avec des pavillons de complaisance.
    Pour la petite histoire, ce tanker MT Riah s’appelait jusqu’en 2009 le Shoei Maru et il était la propriété du Japon.

  2. Clavier dit :

    pas besoin d’être extra lucide pour comprendre que les Iraniens recommencent à péter les plombs…
    les pétroliers devront tous être escortés sinon ils risquent d’avoir des ennuis…..

    • Plusdepognon dit :

      @ Clavier
      La situation est loin d’être simple et l’embargo décidé sur l’Iran aura peut-être les mêmes effets contre-productifs que celui des saoudiens sur le Quatar (interview de monsieur Pierre Conesa, 1h21 d’intelligence et non je n’ai pas d’actions):
      https://youtu.be/40iIDVT05WY

    • Euclide dit :

      @ Clavier, J
      je ne pense pas  » que les iraniens recommencent à péter les plombs » comme vous dites. C’est seulement  » une jeu de guerre » ou d’intox qui se joue entre 2 mondes
      Ne pas oublier que c’est l’Iran qui a inventé le jeu d’échec.
      Comme la Chine a inventé le jeu de Go, un jeu de stratégie.
      Prière de ne pas prendre ces 2 Etats ou pays pour des pigeons.

  3. Plusdepognon dit :

    Si les nouvelles méthodes de mener un tel conflit vous intéresse, voici un petit conseil de lecture pour l’été:
    http://politique-etrangere.com/2019/07/17/secret-wars-covert-conflicts-in-international-politics/

    • fraisedesbois dit :

      Celui-là je vais le lire (du moins le chap. sur l’afghanistan, et la conclusion qui évoque la covert-war des iraniens en irak durant l’occupation us).
      .
      Ca me donne l’occasion de vous remercier pour les liens que vous nous fournissez, même si j’ai du mal à suivre 🙂

      • Plusdepognon dit :

        @ fraisedesbois
        De rien^^
        Mon niveau d’americain est assez bas, mais ça suffit pour le lire (en même temps, quand c’est intéressant on se donne les moyens).

  4. Plusdepognon dit :

    Toutes ces histoires (Iran, Venezuela) ne semble qu’une histoire de soutien des cours pour que les investisseurs du pétrole et du gaz de schiste ne boivent pas trop la tasse.
    http://www.geopolitique-geostrategie.fr
    Et ça arrange bien les affaires des pays dont l’économie dépend en grande partie de la rente pétrolière, en plus d’ennuyer la Chine.

  5. jyb dit :

    – uk, routine, tout est normal…mais on communique sur l’efficacité du 30 mm sur les embarcations légères et les essais réussis du
    martlet qui équipe justement les type 23.
    – donc un pétrolier fantome qui opère entre deux ports émiratis n’a rien à voir avec les émirats et disparait…sauf que la société (irakienne semble t-il) qui a affrété le tanker est enregistrée à dubai.

    • jyb dit :

      plus clairement : çà sent le trafic domestique entre émiratis irakiens et iraniens.
      Rien d’étonnant, je rappelle que les émirats sont totalement opposés à une option militaire contre l’iran. L’iran est un acteur majeur de l’économie des émirats (essentiellement dubai)
      Un nombre considérable (plusieurs centaines) d’entreprises sont irano-émiraties. Pourquoi ? parce que les émirats ont largement bénéficié des embargo contre l’iran en ouvrant des zones franches sur son territoire, zones franches dédiées au commerce avec l’iran…Ajoutons la forte présence de population d’origine iranienne dans les émirats.

      • Auguste dit :

        Un trafic qui permet d’alimenter la Chine malgré l’embargo.On fait toute une salade pour ce pétrolier qui coupe son AIS,comme si c’était le seul dans la région.

  6. aleksandar dit :

    D’après les américains :
    «  Des bateaux iraniens armés ont tenté sans succès de saisir un pétrolier britannique dans le golfe Persique mercredi. »
    Le pétrolier sortait du golfe Persique et traversait le détroit d’Hormuz lorsqu’il a été approché par des bateaux du Corps de la Garde révolutionnaire islamique iranienne
    Selon les responsables, les Iraniens ont ordonné au pétrolier de changer de cap et de s’arrêter dans les eaux territoriales iraniennes avoisinantes.
    Arrive le navire de la Royal Navy qui comme par hasard était juste dans le coin
    «  Un navire de guerre britannique a empêché une tentative apparente par cinq petits bateaux iraniens de diriger un pétrolier britannique vers les eaux iraniennes mercredi, selon deux responsables américains. « 
    D’après les angliches
    Le ministère britannique de la Défense a déclaré que « trois navires iraniens ont tenté d’empêcher le passage d’un navire commercial, British Heritage, dans le détroit d’Hormuz. »
    « Le HMS Montrose a été forcé de se placer entre les navires iraniens et British Heritage et d’émettre des avertissements verbaux aux navires iraniens, qui sont ensuite partis », a déclaré le ministre.
    D’après les iraniens :
    « Il n’y a eu aucune confrontation au cours des dernières 24 heures avec des navires étrangers, y compris britanniques, ».
    Les autorités américaines ont parlé de 5, pas 3 bateaux. Ils ont prétendu que les bateaux ont essayé de saisir le navire, tandis que les Britanniques ont simplement dit qu’ils se mettaient probablement en travers du navire.
    Le British Heritage est un transporteur de pétrole brut d’une longueur hors tout de 274 m, une largeur de 49 m et un tirant d’eau maximal de 17,8 m. Il n’est pas concevable que trois vedettes de 20 pieds de long du CGRI tentent de saisir ou même d’entraver un navire aussi énorme.
    Selon CNN, le navire venait de Basra, en Irak, s’était arrêté à la côte saoudienne puis avait quitté le golfe Persique. Il ne transportait aucune cargaison au moment de l’incident. C’est assez curieux, car un pétrolier ne livre pas de pétrole brut aux pays du golfe Persique mais en charge.
    CNN a également noté que:
    Le 10 juillet, le navire a éteint ses transpondeurs pendant près de 24 heures, ce qui le rend indétectable par les radars. Lorsqu’il a allumé ses transpondeurs vers 13 h, heure de l’Est, il semblait avoir traversé le golfe Persique escorté par le HMS Montrose.
    Éteindre l’AIS dans une zone de trafic élevé et surtout la nuit est assez dangereux.. Mais même sans AIS, le navire sera toujours visible sur les radars de surveillance iraniens qui contrôlent le détroit d’Hormuz. Un vaisseau sur l’écran radar sans informations AIS est suspect.
    Pourquoi le navire britannique ferait-il cela? S’agissait-il d’une tentative pour attirer l’attention de la Garde côtière ou de l’armée iranienne?
    Il me semble que le pétrolier britannique, qui était suivi par une frégate britannique, a servi d’appât. Il y avait probablement des Royal Marines à bord qui attendaient une tentative iranienne de saisir le navire. L’Iran n’est pas tombé dans le panneau.

    • Plusdepognon dit :

      @ Aleksandar
      Toute ressemblance avec des personnes ou des situations réelles ayant excistées serait purement fortuite…
      https://youtu.be/CAgTzk576_M

      • Plusdepognon dit :

        Existées… le correcteur automatique s’est excité ou s’est excisé, j’en perds mes mots. 🙂

    • Auguste dit :

      Le battage médiatique autour de l’intervention du Montrose (inutile selon certains) ne vient pas de la « Défense Britannique » mais de Washington.Dans l’affaire iranienne,Trump cherche des alliés et veut amarrer les Anglais, en montant en épingle ce genre de non-évènement.Et puis cette histoire de pétrolier qui disparait, dans un détroit qui fait 63 km x 40 km,alors qu’il y a 6 bases américaines et son armada,plus marines alliées qui le contrôlent,vous trouvez çà crédible?

    • jyb dit :

      @aleksandar
      – Les pirates somaliens ont arraisonné des navires tout aussi important avec des skiffs de 7mètres50…
      – en effet des versions multiples émanant du même « bord » ne peuvent que prêter à suspicion.

      • aleksandar dit :

        Oui jyb.
        Les pirates somaliens tiraient d’abord quelques salves en direction du navire + mise a flanc du navire et menace de minage de la coque.
        Ici il n’y a rien de tel.
        Dans le cas du MT Riah, je dirais  » attendre et voir  »
        Et concernant les émiratis, je suppose que des signaux  » forts  » venant d’Iran les ont poussé a réfléchir.
        Ils se retirent plus ou moins du Yémen ou ils n’ont strictement rien a gagner et ils laisse la Barbarie Saoudite avec la gestion du désastre militaire au Yémen.
        Compte tenu de la rivalité toujours sous-jacente entre EAU et AS, et de la crainte des EAU de devenir un jour un simple protectorat saoudien, c’est assez bien joué.

  7. Plusdepognon dit :

    Par contre, quand il s’agit de notre ami saoudien, tout va bien (avant le Yémen, il y a eu Bahrein ):
    https://youtu.be/veK6uzb6lTs

    Que les relations internationales soient des rapports de force, on le comprend bien. Mais la vie humaine ne vaut pas cher selon le passeport…

  8. Auguste dit :

    En Méditerranée,il n’y a que çà,des navires qui coupent leur AIS,surtout quand ils s’approchent des côtes libyennes.Si les Iraniens avaient voulu arraisonner un pétrolier en réponse aux Anglais,ils auraient choisi un pétrolier d’une compagnie qui travaille pour les Anglais:cela me semble plus logique.KRB Petrochem c’est pas américain çà?

  9. Plusdepognon dit :

    Anticiper le prix du pétrole est impossible car le prix de cet actif stratégique est trop politique (23 min):
    https://youtu.be/ztIWWYlM9-I

    D’où les guerres du 20ème siècle et les opérations en cours dans des tas d’endroits du monde.

  10. dolgan dit :

    Un navire de commerce qui coupe son ais au large d’un pays sous embargo, on appele ça un traficant.
    .
    ça se fait partout, au large de la corée du nord, de la Syrie, etc
    .
    Au fait, la station service de pétrole illégal au large de la Sicile (je me trompe peut être d’ile) a été fermée, on le trafic continue toujours?

  11. Desty dit :

    Les gardiens de la révolution viennent de reconnaitre avoir arrêté et détenir le MT Riah. Ils ne parlent plus d’une assistance technique quelconque mais de « contrebande » de pétrole.
    On dirait bien que comme c’est trop délicat de saisir un bâtiment britannique sans aller au clash avec leurs forces militaires présentes sur place, les Iraniens se vengent sur un pays allié moins puissant…