CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Le président Macron confirme que l’armée de l’Air va changer de nom et qu’elle sera chargée des opérations spatiales

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

70 contributions

  1. Meiji dit :

    Une évolution logique, reste a savoir les moyens qu’il sera donné a notre armée « spatiale », c’est déjà très tendu actuellement alors en élargissant son champ d’action a l’infini …

    • Albatros24 dit :

      Bien résumé.
      Un nouveau comité militaire Théodule comme dirait de Gaulle.
      Forcément vu qu’on est dirigé depuis des lustres par des énarchistes incompétents et impuissants.

      • Léonard V dit :

        Au moins, nous n’avons pas fait la bêtise de créer une armée de plus, l’armée de l’espace, indépendante de l’armée de l’air, comme aux USA!

  2. BESSON Daniel dit :

    On a déjà la photo de leur futur commandant en chef :
    http://img.over-blog-kiwi.com/1/48/85/75/20190713/ob_b8e151_forcesspatiales.jpg

  3. Clavier dit :

    Dans le genre « com à deux balles » on peut difficilement faire mieux….
    Je propose que la Marine change également pour devenir » Marine et profondeurs abyssales » histoire de rendre hommage à son dernier né…

    • wagdoox dit :

      la différence c’est que la marine a toujours été armée.
      Si elle devait déployer des forces non armée uniquement pour l’espionnage et le contre espionnage des cables sous-marin ca aurait un sens mais pas autant.
      Enfin l’armée de l’AIR et dans l’espace il n’y a pas d’AIR 😉
      Bref on rigole moins de Trump maintenant

      • Plusdepognon dit :

        @ Wagdoox
        C’est clair.
        Heureusement pour l’armée de terre que notre personnel politique est complètement ignare en matière militaire et qu’ils ignorent que dans un combat urbain, les égouts sont un espace de combat.
        Ça aurait moins de gueule pour le coup.

      • Hermes dit :

        Je trouve ça tout de même ridicule…
        .
        Qu’on est une troupe spécialisé, je dis pas, mais renommer l’armée de l’air n’augmentera pas sa capacité à agir.
        .
        Ridicule, et coûteux.

  4. rafi77 dit :

    Bien, bien, une évolution logique. Le seul hic, on créé un nouveau commandement sans augmenter les moyens. Conclusion, il va encore falloir déshabiller Paul pour habiller Pierre. Quelques dents vont encore grincer…….Avoir réellement les moyens de ses ambitions, voilà ce qui manque à notre pays……..

    • Eric dit :

      Un, vous n’avez évidemment pas lu l’article : le président Macron annonce que « de nouveaux investissements indispensables seront décidés », je cite.
      Deux, vous n’avez sans doute pas suivi les derniers évènements, mais je vous signale que le budget de la défense a quand même augmenté de dix pour cent en deux ans. C’est sûrement insuffisant à vos yeux, mais c’était arrivé quand la dernière fois ?
      C’est bien gentil, le débinage systématique à la française, mais il faut quand même aussi regarder la vérité en face de temps en temps : sans êter un défenseur de l’actuel pouvoir, il faut reconnaitre qu’il fait plus pour les armées que la plupart de ses prédécesseurs.

      • NRJ dit :

        @Eric
        Macron bénéficie aussi d´une période de croissance internationale que n´avait pas Sarkozy ni Hollande (pendant ses 2 premières années de mandat cependant, car après il a bénéficié comme Macron d´années exceptionnelles). Faut comparer ce qui est comparable. Tous les facteurs économiques indépendants de la politique du gouvernement sont favorables à Macron là où ils étaient défavorables à Sarkozy et dans une bien moindre mesure à Hollande. Et Malgré cela il pique sur le budget équipement contre ses promesses et avant même que la nouvelle LPM entre en vigueur pour financer son budget. Réfléchisssez avant d´écrire.

      • rafi77 dit :

        Cher Eric,
        Primo, j’ai lu l’article et pour ce qui est de la soi disant annonce de nouveaux investissements, ok je demande à voir et je réitère ma question : ou va-t-il trouver l’argent ? Je suis fonctionnaire de l’Etat dans une administration dite « sensible » et je pense avoir une « certaine » vision de l’état de nos finances.
        Ce qui nous amène au second point. Non je ne suis pas un gaulois raleur invétéré et suis le premier à reconnaitre les efforts entrepris par le gouvernement actuel. Le fait est que je ne suis pas un « lapin de six semaines » et les effets d’annonces des politiques, je n’y suis plus sensible depuis fort longtemps. Je ne crois que ce que je vois.
        On verra en fin d’exercice budgétaire…..Je rappelle que malgré la volonté politique exprimée depuis deux ans, chaque année Bercy arrive à « baiser » à sa façon les armées. Faut il vous rappeler le coup du paiement des OPEX qui devait initialement être supporté par l’ensemble des ministères et qui au final ne le sera que par le MINDEF ? Et oui c’est ça aussi la politique……..Alors gardez vos leçons à deux balles……Demandez ce qu’ils en pensent, aux militaires, vous serez surement surpris.

    • laurent dit :

      Mais vous leur demandez de lire un article entier, allons bon vous leur en demandez beaucoup trop. Car c’est tellement plus facile plus confortable de lancer uniquement des diatribes des critiques. C’est ça la France les français des gaulois qui ne font que pleurnicher critiquer sans arrêt derrière leur écran.

      • rafi77 dit :

        Laurent, même remarque que pour le mouton du haut. Je ne rajouterai rien, en plus d’être un vieux gaulois pleurnichard je risquerais d’être aussi un gaulois grossier……..Toujours mieux que d’être un mouton. Facile de cataloguer des gens qu’on ne connait pas derrière son écran ……Allez à ciao….

  5. heaume44 dit :

    Laurent Lagneau avait déjà annoncé un changement de ce genre le 24 mai.

    http://www.opex360.com/2019/05/24/larmee-de-lair-pourrait-changer-de-nom/

  6. Pierre dit :

    Un p’tit coup pour la route…
    https://youtu.be/-yLajCfkGaw

    • heaume44 dit :

      @ Pierre
      Ce que ne dit pas ce lien, c’est que ce morceau des Spotnicks s’appelle  »Rocket Man ». Pour ceux que ça intéresse…

  7. Lame dit :

    Je relève cet extrait: « Voici un chiffre à retenir : deux tiers des militaires des armées spécialistes de l’espace sont des aviateurs, alors que nous sommes presque devenus, en volume d’effectifs, presque la plus petite des armées »
    *
    Aux USA, les effectifs de l’USAF sont inférieurs à ceux de l’Army ou la Navy. Pourtant, il est clairement question de détacher l’US Space command de l’USAF en 2020 pour ne faire une branche des forces armées américaines. La logique est que les opérations spatiales sont différentes opérations aériennes, donc nécessite un équipement spécifique, des doctrines spécifiques, des investissement spécifique, donc un commandement spécifique. Cette décision s’inscrit dans une logique de montée en puissance de la puissance aérospatiale américaine, désormais concurrencée par la Chine, la Russie et, bientôt, l’Inde. Le Gouvernement fédéral ne veut plus donner connaître les humiliations qui ont suivi le retrait des navettes spatiales. Il ne veut pas non plus rester sur le banc de touche pendant que les BRICS, les GAFA et les NATU font la course vers la Lune et Mars.
    *
    Et la France? Ses moyens spatiaux ne dépassent pas la mise en oeuvre de réseaux satellitaires. Aucune capacité de vol habité ou de mise en oeuvre d’habitats spatiaux. Aucun projet de développement de nos capacités. La seule ambition du Président Macron, c’est de répondre aux absurdes appréhensions du chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air. Franchement, comment peut-on croire que la création d’une force spatiale autonome entraînerait la marginalisation de l’Armée de l’Air? Par contre, on peut aisément deviner comment l’absence d’un tel corps limite l’extension de nos capacités spatiales. Si un tel arrangement paraît acceptable, c’est bien en raison du sous-développement de ces capacités au regard du rang que la France essaye de tenir.

    • wagdoox dit :

      Vol habité militaire ? au US ? c’est juste faux !
      Ensuite on a de nouvelles capacités qui arrivent rien qu’avec CERES (seuls les US et la russie ont ca) et un projet en devenir d’un système d’alerte avancé (US et Russie)
      La différence c’est qu’il faut être malin et patient aux vus des budgets.
      Personne ne parle d’une autonomie (c’est toujours l’armée de l’air qui dirige et deviendra l’armée de l’air et de l’espace), il s’agit simplement de dire que maintenant l’espace est un domaine contesté et que la France en a pris compte. Qu’on va développer des systèmes offensifs et de nouveaux d’observation (US/RU/FR/Chine) . Ensuite le budget va monter, il suffit de lire l’article.

  8. Kayake dit :

    Armée spatiale envoyée par Soyouz.

  9. darklinux dit :

    Je veux bien , mais il va falloir que le budget suive et la j ‘ ai de gros doutes

  10. vrai_chasseur dit :

    Initiative logique et bienvenue. Le spatial est devenu un service essentiel à la défense et aussi à l’activité économique du pays.

    Point notable, dans le spatial on coopère déjà beaucoup au niveau européen.
    – La montée en puissance du Galileo européen en usage militaire est actée, en parallèle du GPS américain qui a vu des opérations de brouillage massive durant les exercices OTAN et au Moyen Orient.
    – La France est très en avance sur l’imagerie à très haute résolution avec le programme de satellites MUSIS, mais n’a pas d’imagerie radar. Les images MUSIS bénéficieront donc aux allemands, qui eux ont des satellites radar qu’ils ouvriront à la France.
    – Et la réception sol de MUSIS passe aussi par une station suédoise, à Kiruna, dont les coordonnées géographiques sont idéales. Ce qui établit de facto la coopération militaire franco-suédoise à un niveau plus stratégique. Pour l’anecdote le premier satellite CSO-1 de MUSIS a été lancé de Kourou avec … une fusée russe Soyouz, lanceur commercial de très bon rapport fiabilité-prix.

    • Plusdepognon dit :

      @ vrai_chasseur
      L’Europe de l’Atlantique à l’Oural.
      Le cauchemar des USA et des anglo-saxons en général.

      • Et le rêve que nous soutenons au Parti des Européens de Thomas Ferrier !

        • Plusdepognon dit :

          @ Pietrucci Christophe
          J’ai encore moins entendu parler de vous que de l’UPR d’Asselineau.
          C’est dire si votre tâche est immense.

          Ce n’est pas le bon site pour recruter. Mais bon courage !

    • igor340 dit :

      oui vrai chasseur!!! vous faites bien de mettre en évidence un point important ; Ce qui est intéressant dans cette annonce somme toute logique au regard des enjeux est que l’Europe et j’évoque bien là un nombre non négligeable de pays européens, pourrait y voir l’intérêt de protéger leurs propres satellites, si tant est que nous nous accordions sur une sorte de volume de protection pour laquelle la France pourrait mettre à la disposition de ses partenaires et alliés une bulle active.
      Nous n’en sommes pas encore là, mais cette sanctuarisation de notre espace 3D européen présente un intérêt dual (satellite civil, satellite Défense) qui a peut-être, lui, des chances de voir le jour.
      Pour le coup et sans mauvais jeu de mot, nous sortirions par le haut de l’impasse politique que représente le « agir ensemble militairement »

    • Vinz dit :

      Sauf que Galiléo semble assez vulnérable : une panne dans une station au sol italienne chargé de la correction et synchronisation des horloges du système et le voilà totalement inopérant…
      .
      https://fr.finance.yahoo.com/actualites/galileo-myst%C3%A9rieuse-panne-gps-europ%C3%A9en-121223256.html
      .
      Bref, les bonnes vieilles centrales intertielles, la carte et la boussole, ça reste pas mal.

  11. R2D2 dit :

    moi je veux une étoile noire 🙂

  12. PK dit :

    « Voici un chiffre à retenir : deux tiers des militaires des armées spécialistes de l’espace sont des aviateurs, alors que nous sommes presque devenus, en volume d’effectifs, presque la plus petite des armées »

    Je comprends qu’il se batte pour sa chapelle, c’est de bonne guerre (des étoiles).

    Mais vraiment, ce sont des conneries des arguments comme cela. Dans l’espace, il n’y a pas de molécules (ou si peu qu’on n’en parle pas). Donc ce qui fait la force des aviateurs, et des marins entre nous, c’est leur capacité à se glisser sur un fluide pour manœuvrer.

    Autant dire que dans l’espace, leur expérience vaut bien celle de… Macron.

    Qu’on ait choisi des aviateurs pour faire des cosmonautes, c’est un choix qui se justifiait plutôt parce qu’on cherchait à un moment des surhommes hyper-entraînés et qu’il était plus facile de piocher dans le vivier des aviateurs (de chasse) qui était hyper-sélectif (physique et intellectuel)

    On en est revenu depuis longtemps, puisqu’on forme des cosmonautes aujourd’hui directement sans passer par la chasse (parce que ça fait longtemps qu’on n’a plus besoin de supermen pour voler dans l’espace).

    Bon, maintenant l’armée de l’air a eu ce qu’elle voulait. Tant mieux pour elle, mais ce n’est pas une raison pour débiter des conneries 😉

    • Khay dit :

      Mais?!
      Où est-ce que vous avez vu qu’on allait former des cosmonautes (sic)?!
      On parle de capacité de résilience et de protection de nos équipement en orbite. Expliquer moi l’intérêt d’y envoyer des gens ?
      Ce dont on parle, c’est de capacité améliorée de surveillance avec l’amélioration de GRAVE et de nouveau systèmes d’observation de l’orbite, la capacité à neutraliser un satellite avec des armes soft-kill (apparement le hard kill est plus ou moins ignoré, même si il y a un concept d’arme ASAT sur Rafale depuis pas mal de temps dans les cartons) et, vu l’image qui illustre le post, un engin réutilisable façon X-37b pour entretenir ou intervenir sur un satellite, ami ou ennemi.
      Y’a AUCUN besoin de former des gens pour y aller, vous imaginez n’importe quoi, c’est pas Moonraker ni la Guerre des Etoiles, grandissez un peu.
      Par contre ça va demander du personnel qualifié et spécialisé, et ça, effectivement, ça va avoir un impact sur les ressources humaines de l’Armée de l’Air.

    • laurent dit :

      et voilà encore un autre, PK, qui n’a rien compris, il se lance dans des supputations sans intérêt et tout ça pourquoi? Pour se faire passer plus malin, pour de la critique stérile. Il n’a jamais été question d’envoyer des cosmonautes pour développer et moderniser nos moyens spatiaux.
      Enfin bref, bienvenu au bistrot 2.0

    • Leum dit :

      Air, espace, il y a déplacement dans 3 dimensions.

      dans la Marine il y a l’aéronavale et les sous mariniers qui ont les mêmes contraintes… Mais tant qu’on ne fais pas de vol habitué ils ne sont pas plus pertinents qu’un aviateur.

  13. Plusdepognon dit :

    Il s’agit de ne pas être trop en retard, même les USA se disent qu’ils ont presque raté le tournant d’où le durcissement du discours face à la Chine.
    https://www.franceculture.fr/emissions/le-tour-du-monde-des-idees/le-tour-du-monde-des-idees-du-jeudi-13-juin-2019

  14. wagdoox dit :

    C’est normal, la chine a regardé ce que faisais les US et on prit des mesures en conséquence.
    Maintenant nous on regarde les solutions chinoises pour adapter les nôtres.
    La différence c’est que pour l’instant la Chine avance des solutions pour être à un niveau d’égalité alors que les US avancent des projets pour dominer.
    La France, elle veut développer et maintenir une capacité pour avoir les technologies et les savoirs faire pour un jour si besoin décuplé tout ça (sachant qu’elle n’a pas les moyens d’aligner un nombre de satellites à niveau des US ou de la Chine sur la durée).
    Les nano satellites vont beaucoup nous aider à l’avenir.

  15. lxm dit :

    Si la France réussit à mettre en place une armée européenne, une « force spatiale européenne » pourrait en devenir le ciment; vu que c’est le dernier venu, l’enfant qui soude un couple, on pourrait alors avoir les financements nécessaires.

    • Plusdepognon dit :

      @ lxm
      Nous n’avons pas connu les mêmes couples, certainement une question de classe sociale… A mon époque, la prime du troisième enfant correspondait au prix d’un magnétoscope. Heureusement, ces gosses qui ont aujourd’hui mon âge ne feront jamais le lien.
      Sinon à titre personnel, faire un gosse pour souder le couple, c’est voué à l’échec.
      Il faut vouloir faire quelque chose ensemble pour que cela marche et ce sont les volontés réelles d’y arriver qui font que cela à une petite chance de marcher.

  16. Pascal (l'autre) dit :

    Avant d’envoyer des hommes combattre dans l’espace* nous utiliserons des missiles sol air à grande performance**, des »mini » satellites « tueurs »***, voire des armes a faisceau laser, ou des canons à « particules »! Car vu de plusieurs commentaires certains ont trop visionné les aventures de James Bond dans »Monnraker »!
    * Quand on voit le « barda » qu’est obligé d’enfiler un astronaute pour une sortie « extravéhiculaire » ca laisse rêveur au niveau réactivité.
    ** L’U.S.A.F. avait testé un missile antisatellite A.S.A.T. Vought ASM-135 lancé d’un F15 Eagle dans les années 80. Du coté russe le principe du missile anti satellite aurait été étudié avec le Mig 31 comme « porteur »

    *** Satellite (équipé ou nom d’une charge d’explosifs) que l’on guide de matière à percuter le satellite adverse.

  17. Pascal (l'autre) dit :

    Pour revenir au missile antisatellite les Russes et les américains avaient signé un accord stipulant que l’espace devait être démilitarisé d’où l’abandon du programme américain cependant l’interception réussi d’un satellite leur appartenant par les Chinois a obligé les deux premiers à revoir leur position. A ce jour quatre nations ont un programme de destruction de satellite par missile: les U.S.A , la Chine, la Russie et l’Inde! On devrait peut être se réveiller!

    • Estelassar dit :

      La Chine a intercepté un satellite US ?? De mémoire il s’agissait d’un satellite chinois…

      • Pascal (l'autre) dit :

        Il s’agissait bien d’un vieux satellite chinois que ces derniers ont intercepté! Je reconnais que ma formulation est un peu alambiqué et pourrait laisser penser qu’il s’agissait d’un satellite U.S.

  18. Le type se fait huer tout le long des Champs-Elysée, et veut refaire la façade à l’armée de l’air?! MDR! Que tout cela est pathétique, on dirait qu’il est en opération de déstabilisation profonde de l’état de droit. Bah ouais c’est ça qui manque au bidas, la philo, le sens civile et civique, et que l’arme la plus puissante est celle de l’information!… Comparable aux sous-marin, quand il y a trop de silence, c’est qu’il y a anguille sous roche; et quand l’information est trop censuré, c’est qu’il y a une tyrannie qui opprime.

    Comme avec Reagan et sa guerre des étoiles vis-à-vis des russes, pour leur sucer la moelle dans la course à l’espace. Aujourd’hui Macron fait miroiter l’armée de l’espace, alors profitez-en, la dinde est marron, pour sauver sa peau elle a le carnet de chèque en main, faites la queue pour les doléances.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Le type se fait huer tout le long des Champs-Elysée, » Comme je l’ai dis et répété Macron, on l’aime ou pas mais le 14 juillet c’est la fête nationale! La bande de merdeux qui ont sifflé, manifesté et ont provoqué des troubles après le défilé ont ni plus ni moins craché à la g….. des militaires et civils qui ont défilé le matin ainsi qu’aux blessés et à tous les morts de toutes les guerres.

      « c’est qu’il y a une tyrannie qui opprime. La tyrannie du pouvoir!! même si la classe dirigeante a souvent fait preuve ,au mieux d’une condescendance, au pire d’un mépris de classe affiché et revendiqué par certaines ‘déclarations « pousse au crime » la vrai tyrannie nous l »avons encore vu sur les Champs Elysées cet après midi du 14 juillet! On l’a vu pendant plus de six mois sur les ronds points et tous les W.E.! Pol Pot est mort mais ses clones sont là! tyrannie du pouvoir, tyrannie de la rue c’est toujours de la ………………… tyrannie

    • Jean la Gaillarde dit :

      Tu parles d’une tyrannie qui opprime !!!!! qu’en je vois le bordel sur les Champs-Elysée !!!! il y avait moins de chienlit en 1791, lorsqu’une tyrannie au pouvoir exerçait sans retenue …… A oui, mais c’était l’avènement de la République !!!! on explique à l’école que c’était l’abolition des privilèges …. donc c’était super et normal …. On est est bien loin aujourd’hui … alors vous parlerez de tyrannie, le jour on l’on reviendra à « ce merveilleux temps de la 1ère république » ou au temps de Vichy et là, je serais d’accord avec vous mais, vous ne pourrez même pas y penser !!!!!!!…. Je le répète, nous en sommes très loin.

  19. ScopeWizard dit :

    Et si avant d’ envisager jouer aux grands et d’ aller nous aussi faire les « cons » dans l’ espace , nous commencions par remettre en état tout ce qui doit l’ être ici-bas et qui nous vaut soit des ruptures ou déficiences capacitaires , soit des manques ou de gros retards purs et simples qui risquent de se multiplier et de s’ amplifier vu l’ état « officiel » de nos finances ?

    • Pascal (l'autre) dit :

      Surtout qu’un commentateur du défilé qui parlait justement de cette partie spatiale de l’Armée de l’Air a déclaré que cela risquait de coûter des dizaines de milliards d’€ !

    • tschok dit :

      Non, en fait il ne s’agit pas d’aller faire les cons dans l’espace, alors qu’il nous reste tant de problèmes à régler sur terre, babla ma bonne dame, mais dans quelle époque on vit. C’est pas ça.

      Les « charlots » qui nous gouvernent ont pris conscience que l’espace est un domaine contesté. Quid? Ca veut tout simplement dire qu’on peut s’y faire la guerre. Donc: extension du domaine de la lutte.

      Or, dans l’espace la France:
      – A des vulnérabilités (par exemple des satellites qui lui sont très utiles à toutes sortes de choses, mais qui sont très exposés),
      – N’A PAS de moyens d’action pour contrer les menaces, ce qui a donc des conséquences très terrestres.

      Donc, on a un nouveau domaine où se faire la guerre, dans ce domaine on a des vulnérabilités et pas de moyens d’action. Faut faire quelque chose. Première chose à faire: décider quelle est la partie de l’armée française actuelle qui va assumer les opérations dans le nouveau domaine de la lutte. On avait plusieurs options possibles. Tout n’est pas complètement décidé, je crois. Mais en tout cas on se dirige vers la désignation de l’Armée de l’Air comme l’opérateur de référence dans ce nouveau domaine de la lutte. Voili, voilou.

      Je vous explique maintenant pour que vous ayez une chance de comprendre dans 15 ans ce qui vient de se passer. J’ai vu que vos temps d’incrémentation sont assez longs. Faut s’y prendre à l’avance. Donc, retenez: extension du domaine de la lutte.

      Notez également qu’on constate d’autres extensions du domaine de la lutte:
      – Dans le domaine cyberg, mais on s’y attendait.
      – Dans le domaine maritime, ce qui est plus surprenant (on croyait les choses plus ou moins pacifiées dans cet espace-là).
      – Dans le domaine du soft power: on constate que les outils du soft power, comme la loi, la justice, peuvent être utilisés en mode hard power. Ex: la loi américaine et son application extraterritoriale.
      – Dans le domaine économique: quand la première puissance économique mondiale (les Etats-Unis) envoie chier le multilatéralisme qu’elle a pourtant elle-même mis en place, alors que la seconde puissance économique mondiale (la Chine) accentue son petit côté prédateur carnassier, vous pouvez commencer à vous dire que l’économie est un domaine de la guerre.

      Il y a certainement d’autres exemples d’extension du domaine de la lutte. Le truc devient élastique, en fait.

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        Indépendamment de votre côté persiffleur à tendance chiante à souhait par abus de condescendance quasi-systématique , oui , je suis de votre avis ; à ma connaissance tout ce que vous soulignez est exact et s’ inscrit dans un constat global : sauf que vu l’ état de nos finances , nous aurons toutes les peines à à occuper de façon satisfaisante tous les terrains concernés par cette « extension du domaine de la lutte » donc le danger est de faire comme pour la sous-marinade à savoir nous retrouver en permanence en situation de flux tendu synonyme de faible voire d’ inexistante marge de sécurité pourtant aussi utile qu’ indispensable face à tels enjeux de souveraineté via notre outil de Défense .

        Quant au domaine économique , alors-là vaste rigolade ; les suiveurs aussi irresponsables que crédules sont aujourd’hui’ hui baisés par des USA qui depuis la fin de la Guerre imposaient rythme et cadence au gré de leurs intérêts exclusifs persuadés et nous ayant petit à petit « persuadés » que leur système était de toute façon le meilleur .

        Bref , c’ est bien fait pour notre gueule , pour ma part il y a belle-lurette que j’ ai pigé la manœuvre et beau-temps que je crie au loup .

        Quoi qu’ il en soit , il est à présent grand temps de le réaliser et de s’ en sortir …………….. ce qui ne va pas se faire tout seul ou du jour au lendemain soyez-en certain .

  20. Plusdepognon dit :

    En fait, au vu du retard de Galileo, je ne pensais pas que nous pourrions envisager sérieusement cette discussion:
    https://echoradar.eu/2019/07/13/doctrine-spatiale-priorite-nationale-enjeu-europeen/

    Bon, la menace sur Ariane 6 et l’indépendance de l’europe esr réelle. Mais les solutions existent pour peu que les enjeux ne soient pas traités par-dessus la jambe…

  21. Jean la Gaillarde dit :

    Alors, soyons raisonnable. L’armée française a constaté, il y a quelques mois, qu’un mini satellite Russe se trouvait à proximité d’un satellite français. La France a eu toute les peines du monde pour arriver à comprendre ce qui se déroulait, à savoir, que ce satellite Russe, cherchait à brouiller l’activité du satellite français, voir à « pomper » les informations qu’il collectait. Alors, c’est normal, on va pas se mentir, dès que l’on pourra le faire, on le fera aussi, mais la France, alors qu’en Europe, elle est pionnière dans le lancement et l’usage de satellite militaire, se doit de réagir afin de se protéger, puisque les USA, la Russie, la Chine et même l’Inde ont décidé de militariser l’espace. Alors, c’est un début, on met en place une doctrine, on voit ce que l’on peut, assez rapidement mettre en place et les évolutions vers lesquelles on doit tendre ….. Pourquoi donc être dans cette spirale permanente que la France serait « looser »…..
    Encore une fois, j’ai regardé le 14 juillet et, personnellement, je constate que nous n’avons vraiment pas à rougir, au moins sur le plan Européen et j’irais jusqu’à dire, sur le plan mondiale. Je rappelle que la France est la seule en Europe à être capable de mettre en oeuvre tout le spectre de l’intervention militaire (Chasse-bombardement, opération aéroporté massive, mission d’aérolargage, composante marine, sous-marine et infiltration par la mer, par les airs, des forces spéciales reconnues, une composante artillerie testée sur le terrain, des tactiques terrestre éprouvées, une capacité de projection que seul les USA sont capables de mettre en œuvre dans un temps court ….), bref, un peu de clairvoyance permet de constater que notre pays est loin d’être un « looser ». Alors l’espace et bien on va y aller aussi…. il faudrait simplement que les pays Européen participe au frais. C’est aussi simple que cela.

  22. Jean la Gaillarde dit :

    A ceux qui ne comprennent pas que la France s’empare de la militarisation de l’espace, qu’ils réfléchissent à ce que deviendrait leur vie, et celle de leurs enfants, puis des générations futures, le jour où un pays décidera de mettre hors services, nos satellites militaires mais aussi, et je dirais même, avant tout,civils dans une société qui se numérise et qui ne reviendra pas en arrière la-dessus …… Plus de communication, plus d’internet, les transactions considérablement ralenties, effondrement de cours à la bourse, crise financière, fermeture des banques, émeutes, GPS en vrac …. un retour au liquidité et au carnet de chèques, au troc …. nous devenons une civilisation au pied d’argile avec cette numérisation …. oui il faut que la France réagisse … elle va le faire, à sa vitesse, en regardant ce que les autres ont fait afin d’éviter des erreurs de choix et prendre les bonnes directions … Je ne crois pas à nos dirigeants mais je crois à l’intelligence française. Nous avons tout pour y parvenir … plus doucement que d’autres, mais nous serons là.

  23. Plusdepognon dit :

    Pour ceux qui veulent un petit récapitulatif sur la fusée Ariane (avec des vraies histoires d’espionnage dedans; 26 min en tout):
    https://youtu.be/kDzs8tsLM6Y

  24. Plusdepognon dit :

    Maintenant, on attend de créer un etat-major de l’espace dans chaque armée ? Je propose la Royale pour le prochain, parce que :
    https://geointblog.wordpress.com/2019/05/15/lais-par-satellite-revolutionne-le-monde-maritime/