CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

La hausse des inaptitudes médicales et des antécédents judiciaires réduit le vivier de recrutement des armées

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

52 contributions

  1. Thaurac dit :

    « La hausse des inaptitudes médicales et des antécédents judiciaires »
    Tu parles whisky, chichon, bière, sans parler de l’hygiène..
    Et les antécédents judiciaires, souvent ils ont plus de citations sur le casier judiciaire que d’années d’existence.
    Faut arrêter le recrutement par les grands frères ou les assos, plutôt voir du coté des scouts, au moins eux, veulent servir..
    Pour ceux qui auraient envie de diatribes, vu que ça va me gonfler, je les renvoie au dernier article de leurs exploits (entre autres les journaux filtrent pas mal)
    https://www.ladepeche.fr/2019/07/13/pilote-de-scooter-tue-par-des-cambrioleurs-en-fuite-le-lourd-passe-judiciaire-des-deux-malfrats,8311218.php
    Et encore c’est lénifié car la dépêche est plus que rose…

    • Pluton dit :

      Une bonne part des candidatst sont de milieux defavorises, en echec scolaire etc…, de meme que la delinquence prospere dans ces milieux en zone a forte densite de population. Et c’est pas un fait nouveau, et ce n’est pas non plus une particularite francaise, y’a qu’a voir les autres armees du monde.
      si on veut augmenter l’attractivite pour attirer d’autres profils,, dans notre systeme liberal, faut y mettre le prix/avantages, amenager les conditions, etc…

      y’a ceux qui s’engagent pour les « valeurs », voulant s’engager dans qque chose d’important vital, sauf qu’une fois dedans la structure leur envoie des messages contradictoires, mauvais equipement, mauvaise condition de vie, mauvaise gestion du personnelle, possibilite d’evolution faible, mission qui n’a aucun rapport avec ce qu’ils avaient imagine (sentinelle) etc… Si on veut fideliser, il serait peut etre temps que la hierarchie et les politiques arrangent ces aspects, parce que l’armeee traine cette « reputation » repoussoir dont elle aura bien du mal a se debarasser.

      Bref les militaires attirent qui ils peuvent… bon nombre de corps ont de plus en plus de difficulte a recruter, sante, education police… le profil bon sous tout rapport, a le choix de carriere dans le civil, pourquoi irait-ils’enfermer dans l’armee….
      On fait avec ce qu’on a et si vous avez des alternatives pour remplir les rangs, allez-y, expliquez nous comment tout ces profils « parfaits » vont brusquement se tourner vers la vie militaire.

      • lym dit :

        Surtout qu’aussi loin qu’on puisse se souvenir, à l’époque de la conscription, l’armée a souvent représenté la dernière chance de candidats en échec scolaire et/ou rupture familiale via un engagement qui voulait souvent dire, même au delà du cœur de métier de combattant, passer ses permis et apprendre un métier… Maintenant, il ne s’agissait pas de fouteurs de merde comme on peut en voir autant actuellement. Pour ceux qui avaient vraiment déconné il y a certes toujours eu la Légion mais l’effacement de l’ardoise se mérite.

  2. Czar dit :

    tiens tiens, la bonne petite politique libérale à la mords-moi le noeud produit ses effet et l’on se désole des conséquences comme dans un sermon de l’Aigle de Meaux : on a cassé toute logique de carrière dans les Armées (comme on est en train de le faire pour le reste de la fonction publique) et l’on « découvre » (ou alors ils sont vraiment très cons) que ça produit une logique de déperdition des compétences, les gens fonctionnant au principe d’opportunité, naviguant d’une carrière l’autre, ne laissant s’attacher que ceux qui conservent l’espoir d’une vraie carrière (cyrards) et les bras cassés pas assez motivés pour se trouver quelque chose « de mieux »

    fallait être un génie pour pas prévoir ça, ou au moins avoir fait une biznesskoul.

    bravo les glands, changez rien

  3. Barfly dit :

    L’esprit militaire n’est plus dans l’air du temps sauf au moment des commémorations où les gens s’émerveillent des faits et gestes de notre armée avant de retourner en léthargie. De ce fait, le recrutement de soldats fiables va devenir une sinécure.
    Pour les antécédents judiciaires, ne rêvons pas, il y en aura de plus en plus… lol

  4. Plusdepognon dit :

    Les armées sont à l’image de la société française.
    http://www.jeuxvideo.com/forums/1-70-74683-1-0-1-0-s-engager-dans-l-armee-pour-l-argent.htm

  5. fgni dit :

    A q;uand les Bat’d’Af
    bon c’est pas sympa de ma part , nous n’avons pas besoin de « chair à canon » en ce moment, pardon
    mais comme le soulignait un commentateur c’est à l’image de notre société

  6. Tab dit :

    On n’attire pas les mouches avec du vinaigre. En militaire du rang personne n’arrive à atteindre la retraite, c’est connu, les gens font 1 contrat et s’en vont. Pourquoi perdre plus de temps. Pour les ss off. Attractivité nulle, pris entre le marteau et l’enclume. Et des payes pas vraiment en lien avec les inconvénients du service. Essayez de faire travailler un employé du privé plusieurs mois d’affilée sans week end. Astreinte, garde, déplacement. La chance de la grande muette, c’etait L’opacité. Avant d’y mettre les pieds on ne savait pas à quelle sauce on allait être mangé, maintenant entre les forums, les pages fb et autres, qui ne sait pas qu’il prends rdv pour en baver ?

    • Vincent101 dit :

      Sans être aussi catégorique que vous, ni à en faire une généralité, il y a néanmoins beaucoup de vrai dans ce que vous dites.
      A nuancer aussi suivant les armées.
      Je pense également qu’il faut prendre en compte le facteur sociétal (les jeunes ne veulent plus bouger, ils veulent la même chose que leurs aînés mais sans avoir fait leurs preuves, les réseaux sociaux, …).

  7. petaf dit :

    les vétérinaires militaires font beaucoup de mal au recrutement et à ses chiffres si difficiles à atteindre .Pour exemple ces bouchers ont viré mon fils après 2 ans d’école militaire pour une scoliose insignifiante et invisible à l’œil nu .
    LAMENTABLE …

    • PK dit :

      Principe du parapluie… On a les mêmes dans les SDIS…

      Sont pas au contact, mais leur contact est délétère !

    • Vincent101 dit :

      Ce qu’il ne faut pas lire…

      Si votre fils a été déclaré inapte c’est :
      – soit ce n’était pas une simple scoliose (ce qui est peu probable),
      – soit il y avait un autre pb,
      – soit il a été déclaré inapte mais seulement dans la spécialité (exemple para) et qu’il a refusé de faire une autre spé.

      Enfin quel langage inadmissible (pour parler poliment) envers les médecins militaires. Posez-vous simplement la question pourquoi nos chefs d’Etat vont dans un établissement militaire pour se faire soigner? Ou alors allez chercher sur le net le nombre de médecins et d’infirmiers blessés ou morts en Afgha en tentant de secourir nos soldats…

      Bref, c’est votre post qui est lamentable.

      • petaf dit :

        t’es médecin ? tu connais le dossier de mon fiston ?, tu me traites de menteur ?

        Mon langage envers ces gens est pesé car casser les rêves d’un gosse au bout de 2 ans ( alors qu’il a fait une visite d’entrée et en cours de scolarité) faut vraiment pas avoir de scrupules
        mon fils a été examiné par un spécialiste civil qui n’a rien détecté d’anormal , même avec des radios ! , il a une scoliose ( c’est la future maladie du siècle avec celle de l’arthrose du pouce grâce au portable …)et il en vit très bien sans handicaps !
        ces vétérinaires doivent être des culs de promo affectés en écoles sinon ils soigneraient tous nos chefs d’état comme tu dis !
        alors c’est sur, l’armée faut plus en parler !

        • Thaurac dit :

          J’ai pris un C2 après 2 ans, adieu aviation, et je n’ai pas gueulé…..

        • Vincent101 dit :

          La seule chose que je dis, c’est que si un médecin a déclaré une inaptitude, c’est qu’il en avait une réelle (inaptitude à servir, inaptitude à sauter en parachute, inaptitude à la spécialité, etc…, il en existe plusieurs).

          Pour information, un spécialiste civil n’est pas qualifié pour dire si oui ou non quelqu’un est apte ou inapte (pour servir, pour la spé, pour le parachutisme, etc…) car il n’est pas formé aux spécificités des armées.

          Sinon, la voie du recours existe aussi (bien qu’elle longue, il est vrai).

          Autrement, pour votre information, les médecins militaires sont formés dans l’école de santé des armées à Lyon. Après, les affectations dépendent de plein paramètres dont leur place effectivement dans leur promotion après obtention de leur diplôme, mais aussi comme tout un chacun, suivant d’autres paramètres (familial, géographique, choix de carrière, …). Et ce n’est pas un jeune médecin sorti d’école qui valide une inaptitude, cela passe entre les mains de plusieurs médecins (notamment pour les inaptitudes à servir déclarées après 2 ans de service). Personnellement, j’ai connu des médecins qui ont fait l’Afgha (et pas une place de planqué) et servir aussi dans des écoles militaires). Par ailleurs, il existe le choix de carrière : servir en hôpital militaire ou servir dans les forces.

          Enfin puisque vous continuer à insulter les médecins militaires et qu’il ne faut plus vous parler de l’armée, pourquoi êtes-vous sur ce forum? Pourquoi écrivez-vous des posts?

          • petaf dit :

            1-ce forum n’est pas réservé qu’aux militaires
            2-je suis militaire
            3 -il ne faut plus LUI parler de l’armée
            4-faire un recours quand on est civil contre l’armée ,les dés sont pipés d’avance
            5-un spécialiste civil n’est pas formé pour détecter une scoliose , voila autre chose maintenant …
            6-j’ai écrit ce post car raconter car la grande muette ne se vante pas de ses pratiques !
            7-je n’ai pas ces bouchers dans mon cœur quand on sait qu’ils peuvent casser une carrière,casser un contrat , interdire une opex ,etc…
            8-visiblement pour les défendre de cette façon ,je dois certainement m’adresser à l’un d’entre eux

          • Jm dit :

            « cela passe entre les mains de plusieurs médecins (notamment pour les inaptitudes à servir etc, etc…) »
            C’est faux
            Au centre de sélection de Lyon (DEA) les candidats ne passent que devant 1 seul médecin qui fait la pluie et le beau temps.
            Et pour faire un recours, il faut demander l’autorisation …….dudit médecin.
            Et ne m’écrivez pas comme vous le faites envers Petaf (vos échanges aigres-doux ne concernent que vous) , car moi, ce que j’écris, je peux le prouver, notamment pour les recours, contre-expertise et sur-expertise, que ce soit dans le recrutement classique, dans le lycée militaire de l’AA, et durant toute une carrière.
            Ça en est à un tel point qu’hormis la VMP (VSA pour nos aînés), plus personne ne consulte les docs militaires en métropole.
            Les seuls moments où les docs sont accessibles et « sympathiques », effectivement, c’est en Opex et sur les territoires de guerre, où ils s’impliquent, et ça, on ne peut pas leur enlever; dire le contraire seraient honteux et mensonger. (une pensée pour mon camarade médecin dont le frère infirmier est décédé en Afgha, ceux qui savent ou se souviennent reconnaîtront)
            Et dans la même lignée, nous pouvons parler du service médical de la Base de Rochefort, où le taux de déclaration d’inaptitude affole les compteurs et bat tous les records, et ce n’est pas pour faire para ou commando, puisque Rochefort ne forme quasiment que des mécanos,à tel point que cela a fait l’objet de multiples remontées vers le CEMAA.

        • Vincent101 dit :

          @petaf, 19h57,
          1, 2 et 3. On est d’accord. Vos posts n’étaient pas clairs. C’est éclairci maintenant. Mea culpa.
          4. J’ai justement dit que ce n’était pas simple. Les dés pipés, je ne crois pas, même s’il est vrai qu’un médecin déjuge rarement un autre je vous l’accorde (ce qui est le cas dans beaucoup d’autres corporations, militaire ou civils d’ailleurs).
          5. Ce n’est pas du tout ce que j’ai écrit. j’ai dit qu’un médecin civil n’est pas qualifié pour dire si quelqu’un est apte ou inapte (que soit pour servir, pour une spé, ou pour autre chose) dans l’armée. Par exemple, une personne ayant eu une grosse entorse avant son incorporation pourra faire du parachutisme dans le civil mais pourra être déclarée inapte pour être para dans l’armée car il est considéré que l’armée ne peut pas perdre du temps et de l’argent pour quelqu’un qui a de fortes probabilités de se casser quelque chose lors d’un saut. Ce qu’un médecin civil ne peut pas savoir car il ne connait pas les critères d’aptitudes dans les armées.
          6. Je crois qu’il y a une différence entre dire certaines choses et « cracher » sur toute une corporation.
          7. Les médecins ne sont pas là pour pour faire du social. S’ils diagnostiquent quelque chose qui justifient pour eux de déclarer inapte, temporaire ou non, un départ OPEX, un renouvellement de contrat, etc…, c’est qu’il a des raisons. Que dirait-on alors d’un médecin qui, pour être « gentil », met un apte pour partir en OPEX alors que le militaire à des pb de dentition, de cœur, etc… ? Ce qui entraînerait un vol blanc, voire pire, avec une perte capacitaire sur place le temps que le rapatrié soit remplacé (s’il peut l’être).
          8. Et non, je ne suis pas l’un d’entre-eux. Mais dans ma carrière j’ai eu l’opportunité, et la curiosité, de bien connaître différents corps de métiers et différentes armes aussi.

          Encore une fois, dire qu’il y a eu des pb ou des dysfonctionnements, OK. Insulter toute une corporation, c’est déplacé a minima.

          @Some1, 14h38,
          Le cas du polynésien en surpoids, il n’est pas malheureusement isolé. Mais les médecins militaires sont comme les médecins civils, il y en a des bons et il y en a des mauvais. Encore une fois, faire une généralité pour un cas (ou 2) isolé(s) sans tenir compte de tout ce qu’ils font à côté et sans, a priori, connaître le fonctionnement d’une antenne médicale, c’est plus que réducteur…

          L’automédication n’a jamais était une bonne solution, ni une bonne chose, n’importe quel médecin, y compris civil, vous le dira. Mais ce n’est pas ma santé ^^.

          Enfin, comme tout militaire, oui je suis passé et je passe régulièrement devant des médecins militaires.

          Je terminerai par ceci, car je ne reviendrai plus débattre sur ce sujet : attaquer et insulter (« vétérinaires », « bouchers », « culs de promos », « moins on les voit mieux on se porte », …) une corporation militaire (les médecins militaires, donc le SSA) dans son ensemble, c’est attaquer et insulter toute l’armée.
          On doit respecter toutes les spé et autres armes que la sienne. Ne pas le faire, c’est au final ne pas se respecter soi-même.
          A bon entendeur…

          • petaf dit :

            désolé mais je ne changerais JAMAIS d’avis concernant cette population d’autant plus que je ne suis pas le seul à le penser tout haut(et surtout par rapport à ce qu’a subi le fiston (et les parents !)) ! mais silence , la grande muette veille …

      • Some1 dit :

        Vous êtes passé devant des médecins militaire pour sortir toutes ces affirmations?

        Parce que moi oui et j’en ai vu des médecins sortir des candidats en or pour un rien. Pendant mon BAT il y a un médecin qui a voulu virer un de mes collègues pour « surpoids ». Le mec est tahitien, un beau bébé certes mais plus du genre 1ère ligne de rugby que surpoids. Et il lui a interdit de faire du sport pour pas qu’il se blesse. Alors faudra quand même m’expliquer comment le gars est censé maigrir sans faire de sport déjà.

        Pas de bol c’était le major de promo et avec une excellente moyenne en sport. Il a du allé voir le directeur de cour (lieutenant de vaisseau) pour lui expliquer son problème et obtenir un deuxième rendez vous chez le médecin. Un médecin différent mais travaillant dans le même service (pôle école méditerranée). Ben pour lui tout allait bien, aucun problème en vue et hop validé. 5 min.

        C’est bien simple dans l’armée on appelle pas nos médecins « les sorciers » pour rien. Moins on les voit mieux on se porte. Et puis de toute façon si c’est pour se faire préscrire du paracétamol ça va j’en ai dans mon caisson.

        La tête du commandant en second quand je lui ai ouvert mon caisson pendant la dernière inspection et qu’il a vu ma trousse pharmacie personnel qui débordait:

        « Mais vous savez que l’on a un médecin à bord? »

        « Oui, justement. »

    • Albatros24 dit :

      Au moins il n’avait pas de casier…et il pourra se consoler avec un meilleur salaire « dans le privé » vu qu’il a été formé par l’Armée pendant 2 ans
      Faut voir le côté positif…

      • petaf dit :

        c’est ce que je lui ai dit pour le consoler : il a gagné de l’expérience -un diplôme , un peu d’argent et des lignes sur un CV !

  8. Raymond75 dit :

    Les Américains proposent aux engagés la possibilité de faire des études réellement qualifiantes, y compris des études supérieures, après la réalisation de leurs contrats, avec priorité donnée à ceux qui ont été affecté dans des opérations extérieures.

    Ce me semble être une bonne idée, qui attire des jeunes motivés, et leur offre un avenir.

    • Czar dit :

      les Américains proposent la « green card » pour que les Mexicains s’engagent.

      Les Romains ont essayé le truc avant eux. Mêmes causes produisent mêmes effets, même Raymonde 75 doit le savoir.

      • Ah Ca ! dit :

        Doucement, détrompez vous, ça marche même trop bien aux USA.
        Ce système , Service = financement des études fourni une classe de diplômés qui ont un lien commun, le service à leur pays.
        On les trouvent partout, nombreux des FS après études continuent à la CIA pour un temps, le temps de se faire un réseau puis deviennent politiciens, avocats, comptables, ingénieurs, beaucoup de juges. Souvent ils partent dans le privé chez Boeing, LM, Goldman sacks , Booz Allen avec De Villier, etc, etc …. (l’œil averti sait les reconnaitre car ils veulent se reconnaitre en eux, toujours avoir l’œil sur les « débris » affichés sur les murs de leurs bureaux… et puis…)
        Les « vétérans » sont littéralement partout, obtiennent les meilleurs postes dans les administrations car leur passage dans l’armée est valorisé comme étant un signe supérieur de patriotisme donc digne de confiance. Nombreux sont à Langley, FBI, NSA, police fédérales et locales et toutes les autres agences de sécurité en débordent, ce sont eux à qui on confie principalement les postes nécessitant des accréditations de confidentialité défense.
        C’en est presque devenu une mafia et une grande composante du « Deep State » et de l’État pour l’État.

      • Raymond75 dit :

        Tu sais que tu commences à me troubler toi en m’appelant ‘Raymonde’ ! Grande coquine, on ne met plus de bromure dans ta Kronenbourg ?

  9. Albatros24 dit :

    Les solutions sont connues mais les moyens ne sont pas à la hauteur (salaires équipements, astreintes avec Sentinelle qui ruine les vocations, )…comme d’habitude en France.
    Ils n’ont qu’à augmenter le nombre de compagnies dans les régiments de la Légion, re-créer le service national et les unités pros « coloniales »d’Afrique (Tirailleurs, Goumiers Tabors) avec les nombreux réfugiés de tous acabits qu veulent venir chez nous pour la liberté (et la soupe surtout), ce sera une excellente occasion de démontrer qu’ils ont envie d’être français et leur permettra une intégration de qualité.
    On fera comme les romains de la fin de l’Empire ainsi (ce que font un peu les allemands mais aussi les étatsuniens au passage).

  10. petitjean dit :

    En fait, et j’en remercie notre hôte, tout est dans le titre
    Vu l’état de délabrement de la société, ( de la nation ? ), il est de plus en plus difficile pour nos armées de recruter
    Et si on nommait les causes ? Personne n’est-il donc responsable ?
    La nation n’existe plus puisque la « préférence nationale » est interdite par les lois ! La France n’est plus, non plus, un état souverain : exit la nation !
    pour le reste , la société, l’effort, le mérite, le patriotisme, le sens des responsabilités, les valeurs……., tout ça , tout ça …………c’est mort de mort !

    • Euclide dit :

      Et oui petit jean + Albatros 24 et je pourrais ajouter le point de vue de Czar. Nous allons entrer dans une période d’effondrement de la France comme celui de l’Europe occidental comparable à la chute de l’Empire romain.
      Au passage, la chute ne c’est pas faite en un jour mais c’est étalée sur 4 siècles du III è au VII siècles pour déboucher sur l’anarchie barbare jusqu’au XIV è, siècle de la Renaissance.
      @ Petit jean , vous auriez ajouter aussi, les ravages de la drogue, du sexe et du rock ( très bon cocktail pour nos accidents de la route) , ainsi que celui du smartphone abrutissant etc.. de même que l’inculture chez nos jeunes.

      Mais en bon gaulliste, je sais que la France renaîtra mais il faudra attendre plusieurs décennies ou quelques siècles.

  11. Sam dit :

    La hausse de l’individualisme réduit le vivier de recrutement des armées…

  12. ji_louis dit :

    Je me suis engagé avant la chute du mur de Berlin, et je viens d’en finir. J’ai eu de la chance. Les instructeur de l’école de Maistrance nous avaient avertis que seuls 1/10 auraient droit à la retraite, et ils avaient raison. Il n’y a depuis longtemps que 2 profils pour qui s’engager dans l’armée est un bon coup: Celui qui peut entrer directement officier, et celui qui au contraire n’a aucun bagage. Pour les autres, pourquoi s’emm…der quand l’herbe est plus verte ailleurs?

  13. SCAtastrophe dit :

    D’un autre côté, avec des contrats à durée déterminée, on peut voir les résultats dans les pays dits « émergents », ce qu’on appelait « le tiers monde »: un système de débrouilles, de magouilleurs à la petite semaine, ne demandant aucun droit mais astreint à aucun devoir. Soldat un jour, flic pendant deux ans, peintre en bâtiment le lendemain ou chômeur… comment croire que les gens ne comprennent pas ce qu’on leur fait ? Contrairement aux powerpoint, ils ne sont pas aussi sages que des diapositives et rendent tout simplement le tablier au gré de leurs envies.
    Le retour à la féodalité avec des outils numériques en guise de chaînes, si c’est ça le progrès de l’uberisation pour tous…
    https://philippesilberzahn.com/2019/04/08/quand-le-digital-retrouve-le-medieval/

    https://youtu.be/yvxFcbZhx_k

    Panem et circenses.

  14. Choupinette dit :

    En fait, on ira dans l’impasse tant que nos grands chefs refuseront de comprendre qu’il vaut mieux 15 mecs motivés, plutôt que 15 mecs motivés et 10 cassos…

  15. Plusdepognon dit :

    La vie de militaire se gère en famille et vu les attentes et les aspirations de notre société, ça demande de l’organisation.
    http://madame.lefigaro.fr/societe/-armee-couple-aimer-loin-quotidien-femmes-de-militaires-220519-165261

    Si les réseaux de solidarité peuvent aider quelqu’un à mieux le supporter, ça me suffira.

  16. Plusdepognon dit :

    De toute manière, les ultra-liberaux ont déjà une solution:
    https://www.ifrap.org/etat-et-collectivites/defense-faut-il-elargir-le-recrutement-aux-volontaires-europeens-et-etrangers

    Ne me dites pas que ce débat n’a pas été bien amené, depuis le temps qu’il est sur la table (on peut voir le résultat chez nos voisins)…

  17. Buburoi dit :

    Avec les rémunérations militaires, le manque d’avancement et une gestion des ressources humaines arbitraire, c’est difficile d’attirer les candidats et le niveau est assez bas, y compris à Saint Cyr. Pour les jeunes motivés, il vaut mieux travailler dans le civil, c’est évident. S’il y a des inaptes, ce n’est pas la faute des médecins militaires, les normes sont fixées par instruction ministérielle. Les inaptitudes sont prononcées après avis de spécialistes, et parfois de manière collégiale par un conseil de santé, et il est possible de faire un recours auprès du consultant national.

    • Vincent101 dit :

      Vous avez dit le principal dans votre première phrase.
      Récemment, au conseillé s/off de ma RH, j’ai posé la question suivante : comment expliquez-vous la difficulté à recruter alors que l’opinion publique des armées n’a jamais été aussi haute?
      Sa réponse : c’est sociétal.
      Même s’il a une part de vrai là-dedans, invoquer que cette raison, c’est se mettre un bandeau devant les yeux.

      Malheureusement, c’était assez prévisible, à force de se prendre réforme sur réforme avant même que la première soit terminée, ait portée ses fruits et avoir été analysée…

      C’est sûr, que sur certains points, le MINARM peut en montrer sur les autres ministères pour mener des réformes et faire des économies. Mais à quel prix!

      Maintenant, des choses changent. Il est encore trop tôt pour dire si ça sera bien ou non (pour les jeunes engagés) même si tout laisse supposer quelques années chaotiques à encore à venir.

  18. Buburoi dit :

    S’il y a une hausse des inaptitudes médicales: tant mieux, celà montre que les examens médicaux sont réalisés de mieux en mieux/
    Accepteriez vous d’ètre commandés par un colonel en phase terminale du Sida, comme celà est déjà arrivé. Monteriez vous dans un aéronef piloté par un épileptique diabétique?
    Heureusement pour les militaires qu’il existe le Centre principal d’expertise du personnel navigant, que mème les civils nous envie.

  19. RastaLapin dit :

    Ce qui réduit la quantité de candidat c’est la non attractivité de l’armée surtout pour les diplomés. Je pense notamment aux Officiers sous contrat spécialisés. Au delà du salaire qui est une blague (1700 euros avant impots pour un bac plus 5, car oui il faut souvent avoir un bac +5 pour etre recruté surtout dans certaines spécialités) ce sont les types de contrats qui sont scandaleux : un contrat de 4 ans avec peu de possibilité de reconduction (au mieux une seule reconduction) et après s’etre fait jeter a la fn du contrat l’impossibilité de faire valoir son expérience car ce n’est pas applicable aux entreprises civiles. Ils se plaignent sans arret du manque d’effectif mais ce n’est pas étonnant.

  20. miaou dit :

    On rentre pour le projet on sort pour le management. Comme partout ailleur.

  21. Faublas dit :

    Je cois qu’il y a confusion entre 2 points de l’article : D’une part les aptitudes et d’autre part le maintien en carrière des militaires.
    Concernant les aptitudes initiales, ce problème existe aux USA depuis les années 90 ou les Veterans ont commencé de s’intérester au problème. Certains comtés avaient des inaptitudes à hauteur de 70% de la population en âge d’incorporation pour les causes principales : usage de stupéfiants, surpoids dûs à l’alimentation induisant des pathologies associées, surdité causée par les appareils auditifs, analphabêtisme et antécédents judiciaires… et nous étions mi-années 1990 ! Il est logique quel la « mondialisation » ait apporté le phénomène en France et dans le monde. Dans certains pays d’Afrique, avec un recrutement sérieux, ils seraient obligés de revoir sérieusement leurs effectifs.
    Concernant le maintien en poste, la carrière… vaste programme… qui commence selon moi par 3 aspects clef : la rémunération de base (sachant que pour un salaire équivalent au « privé » les militaires ont des avantages non négligeables mais que les recrutements à niveau de compétence élevé (Ingés, Tech sup) ne sont pas à la hauteur du privé; la formation et l’accompagnement à.. l’après pour qu’en fin de carrière une réinsertion soit positive, et pas comme ces « anciens » qui sombraient dans pas mal de travers; et une gestion des militaires plus adaptés, mais en reprenant une stricte rigueur sans sombrer dans certaines bêtises bien connues de brimades et punitions débiles.
    La circonscription permettait à des jeunes de se faire une idée de ce qui les attendait, et s’ils s’engageaient, cela reposait sur un choix personnel parfois poussé par d’autres considérations (un jeune en délicatesse avec la justice mais qui faisait un bon SN pouvait être récupéré, et souvent avec succès). Aujourd’hui, c’est un saut à l’aveugle dans un monde qu’ils ne connaissent pas, comme une sauvegarde, un « moins-pis-aller » social.
    La reconnaissance de la collectivité est négligée, alors qu’elle est très importante comme facteur de cohésion sociale et de motivation. A cet égard, fermetures et regroupement de sites découplent l’armée de son contact social, ne plus sortir en uniforme (ce que je comprends parfaitement pour les raisons de sécurité actuelle) rend invisible le militaire dans son environnement proche, et lui retire son rôle et image dans la collectivité.
    De stupides images de la vie ancienne, parades, portes ouvertes, bals de garnison… sont disparues, et c’est bien triste, même si cela a un aspect ringard, c’était un facteur de cohésion.

    • Sempre en Davant dit :

      Un pays a la jeunesse qu’il mérite.
      .
      Il y a vingt cinq ans les contingents « batd’aff-isables » comportaient toujours quelques « obèses polis ».
      Les malheureux limites G4 se retrouvaient avec les « drôles » dont les parents responsable leurs évitaient la fréquentation en les mettant devant la TV avec la console et la malbouffe.
      .
      Maintenant je vois arriver des gentils jeunes couples BCBG sur le sud Bretagne.
      Ils sont en short plus « Mimoun » que celui de l’AdT!
      Blêmes jusqu’à la phosphorescence!
      G4 complet… version maigre.
      Des mollets comme mes poignets des cuisses comme mes avant bras… Pas de gluteus maximus!
      Un pack d’eau a mettre dans le caddy? Trop lourd pour M. ! L’eau « bio » en bouteille plastique litre par litre!
      .
      C’est à cet instant qu’il m’est venu que c’était pas B…..r pour l’Inf!
      En regardant les « plus blanc que blanc » vider le caddy de petites bouteilles d’un litre et de malbouffe il m’est venu qu’il était impossible que ces « d’jeuns » soient allé chercher le pain à pied une seule fois dans l’hiver, aient fait le marché une seule fois au printemps… trop blêmes!
      .
      Ne dites pas qu’au moins ils ne sont pas affligés par le bronzage TTA!
      Avec leurs cul en goutte d’huile façon maison de retraite, ils ne feront jamais cent bornes en deux jours pour la fourragère! |après cinq semaines de classe]
      Ils s’inquiéteront de ne pas respirer de particule fines dans les voitures électrique blindés avec siège releveur pour aller chez fauchon!
      .
      Camarade ! Si un jour tu te lèves et que t’as mal nul part… Ben c’est que t’es mort !

  22. Raymond75 dit :

    Comme vous tous, je suis très surpris que les jeunes français ne soient pas motivés par les dix ans d’intervention en Afghanistan, la destruction méthodique de l’état Libyen sans aucune aide à son rétablissement, et par les soixante d’OPEX africaines aux résultats pourtant exceptionnels, qui font l’honneur de la France.

    Tous des mauviettes !!! On a eu bien raison d’éloigner la population de la notion même de défense nationale en supprimant le service militaire au lieu de le faire évoluer et en la confiant exclusivement à des professionnels …

    • Raymond75 dit :

      Professionnels qui chaque jour sur ce site témoigne de leur attachement et de leur respect pour cette population.