Pour le général Lecointre, « neutraliser » veut dire « tuer »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

61 contributions

  1. Plusdepognon dit :

    Vu que l’organisation est autant une question de matériels, que de langage, il est heureux que le CEMA ne parle pas encore de « kill » comme nos chers amateurs de jeux vidéos.
    https://lemamouth.blogspot.com/2019/07/un-male-des-maux.html

    La novlangue, cet ennemi.
    https://youtu.be/IBdj4Z0FtZU

    https://youtu.be/krKi0RNMxgU

  2. Jean la Gaillarde dit :

    Il n’y a que des journalistes pour ce poser des questions existencielles sur le fait que neutraliser …. est ce que cela veut tuer ou ……. C’est la guerre monsieur le journaliste. Alors lorsque l’on peut neutraliser en faisant prisonnier c’est bien car on peut obtenir du renseignement, mais sinon, ben …. oui on tue. Je ne pense pas que l’ennemi se pose ce type de question ?
    Après si cela choque l’opinion publique de savoir que nos militaires, en opération, parfois, tuent des personnes désignées comme ennemi, alors effectivement, là il n’y a plus rien à faire !!!!! Alors Raymond75 va nous expliquer que l’homme est primitif … et patati et patata …. oui ben c’est encore plus choquant de ne le découvrir que maintenant. Neutraliser c’est faire en sorte que la menace n’existe plus. Si lors de la neutralisation, il faut aller jusqu’à tuer, et bien, on y va. Militaire, ce n’est pas que cela …. mais c’est parfois aussi cela !

    • Fred dit :

      @ Jean la Gaillarde
      Il y a une contradiction absolue entre la première phrase du Général – celle résumée dans le titre de Laurent Lagneau – et la suite de ses propos : « si on peut le neutraliser effectivement sans avoir à le tuer, c’est aussi bien. » Tout autant dans la deuxième définition en creux qu’il en donne : « la notion de neutraliser est intéressante parce qu’un soldat ne cherche pas à tuer pour tuer. Il cherche à éviter que l’ennemi continue à produire ses effets néfastes ou ses actions criminelles ». Et c’est là de toute évidence la bonne définition : « neutraliser », c’est rendre neutre, inefficient ; pas forcément éliminer.

      On ne peut pas accuser ce journaliste (que je déteste, obséquieux avec les puissants, méprisant envers les autres, toujours du bon côté du bâton) de prendre position contre le fait de tuer à la guerre. Il semble même – son attitude à ce moment paraît peu naturelle et jouée – que cette question ait été préparée avec l’invité avant le direct, pour justement démonter le politiquement correct sur cette question.

  3. Pascal (l'autre) dit :

    Ce Général se rend compte qu’il ne faut pas choquer notre société (et l’ opinion publique)ou à chaque fait grave le réflexe devenu pavlovien de faire des marches blanches et d’allumer des bougies est devenu la norme! Cachez cette mort que nous ne voulons pas voir! Neutralisé au lieu de tué ou détruit, comme je l’ai écrit à plusieurs occasions  » qu’en termes élégants ces choses là sont dites!
    Elkabbach!! Pas encore en retraite? Emmerder un C.E.M.A.T. avec un pseudo problème de sémantique prouve le niveau!

  4. nimrodwing dit :

    Certaines personnes s’offusquent quand ont parle de tuer, je peux comprendre qu’il faille jouer sur les mots pour ne pas brusquer ces petites âmes sensible.
    Mais par pitié la guerre n’est pas un jeu, elle est cruelle et directe « neutraliser » est un terme comme les autres, l’ennemi est mort alors arrêtons de faire l’autruche, c’est la guerre, pas une partie de scrabble.
    Si nous devions seulement stopper, arrêter les jihadistes et les remettre aux autorités malienne, les prisons seraient vite pleines (si elles ne le sont pas déjà ), nous déplacerions seulement le problème tout en empirant la situation.

    • Phil dit :

      Il serait plus adéquat d’employer des termes encore plus clair que « tuer » concernant nos ennemis de mille ans.

      « Neutraliser des terroristes » ne veut rien dire, ne désigne ni l’ennemi, ni l’effet.

      « Buter des putains d’islamistes » transmet au contraire parfaitement les effets passés et l’intention future

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Buter des putains d’islamistes » transmet au contraire parfaitement les effets passés et l’intention future » Cela a le mérite ‘être franc par contre j’imagine déjà le chœur des « vierges effarouchées »!! « Ceci est une stigmatisation intolérable d’une religion! Halte à l’islamophobie! Des propos intolérables, et j’en passe et des meilleures, sans oublier des dépôts de plaintes venant « d’humanistes » éclairées!

        • Florent85 dit :

          Je ne sais pas ce que vous entendez par « vierge effarouchée », mais oui l’expression « buter des putains d’islamistes » me poserait souci. Peut-être votre vécu explique en partie votre colère peut-être aveuglante, mais c’est bien le fait qu’ils tuent des « innocents » (dans une logique d’état de droit) qui pose souci, pas qu’ils le fassent au nom d’une idéologie visiblement mal interprétée (tous les musulmans ne sont pas islamistes, et tous les islamistes ne sont pas terroristes ; perso un musulman non islamiste ne me pose aucun souci, un islamiste commence à m’agacer et on ne peut rester les bras croisés devant un terroriste, qu’il soit islamiste ou non). S’ils fallait buter tous les islamistes, ça s’apparenterait davantage à un génocide.

          • Pascal (l'autre) dit :

            « Peut-être votre vécu explique en partie votre colère peut-être aveuglante, » Quand je parle de « vierges effarouchée » je fustige ceux toujours prompts à défendre l’indéfendable et justifier l’injustifiable et surtout en pratiquant l’indignation sélective. Et ne supportant pas la moindre critique au nom de leur « politiquement correct ». Au prochain attentat (hélas car il y en aura un ou plusieurs) je vous invite à écouter et décrypter avec impartialité (pas toujours …. facile!) les réactions et déclarations et autres éléments de langage vous serez édifié!
            « tous les musulmans ne sont pas islamistes, et tous les islamistes ne sont pas terroristes  »
            Lapalissade souvent utilisée!! comme celle-ci : 100% des musulmans ne sont pas des terroristes mais le 13 novembre 2015 100% des terroristes étaient musulmans!
            « S’ils fallait buter tous les islamistes, ça s’apparenterait davantage à un génocide. » Apparenter c’est une chose, être en est une autre .

            Mais il est vrai qu’en France nous sommes passés maître dans l’art de discuter du sexe des anges voire de la sexualité des mouches de mai les nuits d’orages .

      • nimrodwing dit :

        C’est un terme bien trop direct et raciste pour une certaine partie de la populace, nous aurions des plaintes des bien pensant humaniste, ces gens qui rechigne a accepter que ce travail soit fait.
        A la limite peut importe les mots employés (trucidé, zigouillé , refroidit, tuer..) du moment que l’objectif est atteint.

        • tschok dit :

          Heureusement que les gens rechignent à tuer, non?

          Imaginez un seul instant que tout le monde y prennent plaisir et que chacun s’empresse de vouloir tuer son prochain, que cela deviennent une sorte de must= le truc qu’on doit avoir fait dans sa vie, comme par exemple visiter tel lieu touristique, ou faire tel truc un peu dingue dans sa vie, pour avoir quelque chose à raconter à ses petits-enfants avant de mourir. Faut être born to kill, quoi. Si vous n’avez pas buté un flic ou une vieille mémé dans votre vie, vous êtes un nul.

          Je pense que si on vivait dans une société comme ça, vous seriez parmi les premiers à faire la gueule et vous auriez bien raison, d’ailleurs.

          Donc, ne blâmez pas excessivement « ces gens qui rechigne a accepter que ce travail (ie, tuer) soit fait », parce qu’il est quand même assez normal de refuser de devenir soi-même un meurtrier et d’approuver que les autres le deviennent.

          Et ce qui est franchement insupportable, c’est d’accepter de le devenir en toute innocence, l’esprit léger, comme si ce n’était pas grave. Non, non, tuer est un acte grave et la société a bien raison de ne pas considérer la chose à la légère.

          Regardez l’affaire Lambert.

          Que cela vous plaise ou non, que vous rangiez cela dans la catégorie « politiquement correct » ou non, on y met les formes. Mais s’il vous plait de vous poser en rebelle de la langue, en opposant à la doxa, en contempteur du politiquement correct, faites-le. Vous savez, on en manque tant…

      • Florent85 dit :

        Au moins précisez bien que c’est uniquement votre intention (le « l' » pourrait signifier que c’est l’intention de la nation française). Evidemment nous (« bien pensant humaniste » ou « vierges effarouchées », pour reprendre les termes dégradants employés + bas par vos soutiens, mais bien français) serons nombreux à ne pas partager cette « intention ».

        • Pascal (l'autre) dit :

           » pour reprendre les termes dégradants employés » Et je vais utiliser un autre terme: « pauvre chéri »
          « mais bien français » Réflexion tout à fait typique qui confirme vos post ci dessus. Rhétorique de la bien- pensance ! Qu’entendez vous par bien français? Ah oui, à vos yeux forcément un horrible raciste votant R.N.

          • Florent85 dit :

            @Pascal

            désolé c’était pas clair : le « bien français » c’était à moi, pas aux « soutiens », que cette expression se rapportait.

            Sinon pour le « pauvre chéri », en fait vos termes dégradants, je ne les vis pas mal personnellement, donc vous en faîtes pas, je ne cherche pas à être victimisé ou attendri, je crois que vous l’avez compris.

            Que l’on considère que mon expression soit une la palissade : ok. mais j’ai cru bon de rappeler des évidences, en réponse à votre commentaire. Si on veut nuancer jusqu’au bout, oui le problème d’un terrorisme qui se réfère à une idéologie forte (islamisme radical) partagée par un nombre non négligeable de personnes, n’est pas un mince problème, et il faut le traiter avec d’autant + de fermeté. Mais amener de la confusion en englobant tous les islamistes, voir tous les musulmans, comme des adversaires à abattre, ça devient + que tendancieux.

    • Ancien du Sahel dit :

      Les prisons maliennes ne seraient pas vite pleines si nous remettions nos prisonniers aux « autorités » maliennes.
      .
      Il faut en finir avec cette fiction politiquement correcte qu’un gouvernement africain « légitime » est ipso facto un gouvernement respectable.
      .
      On l’a déjà fait, remettre nos prisonniers aux autorités maliennes, on a vu : selon son ethnie, le prisonnier est relâché et le procureur malien explique « nous ne savons pas ce que les Français lui reprochent ».
      Sinon, si le prisonnier est de la mauvaise ethnie, il est tué sans témoin dans des conditions traditionnelles et atroces.

  5. Czar dit :

    il remonte dans mon estime, pépère. Quand les ganaches abandonnent le « bullshit » communicationnel et donnent dans le parlévré, ils redeviennent un tantinet plus crédible

    Arnaud Amaury approuve ce message.

    • Raspoutine dit :

      Je crois que « Pépère » est monté jadis en personne à l’assault avec une compagnie d’infanterie de marine pour reprendre un célèbre poste tenu par l’armée serbe … donc il doit savoir un peu intimement ce que cela veut dire d’avoir à « neutraliser » 😉

  6. Polymères dit :

    Cela va énerver ceux qui aiment compter les morts à côté de l’argent pour juger l’efficacité d’une opex.
    Pourtant le général a raison, je l’ai souvent dis ici, notre succès ne peut se mesurer qu’à la situation désastreuse qui existerait si nous partions. Ce n’est pas par ce qu’il y a des problèmes pendant que nous y sommes, que ça veut dire que notre présence ne sert à rien, il faut comprendre qu’on évite beaucoup de problèmes pouvant être beaucoup plus dangereux.

    La guerre (surtout contre le terrorisme) n’est pas juste une affaire d’élimination de vies, c’est tout un contexte qu’il faut travailler. Empêcher l’ennemi d’agir, c’est l’empêcher de se renforcer (pillages, recrutements…) et on sait que l’ennemi terroriste recherche cela et qu’il est le premier à se frotter les mains devant l’idée d’un départ de nos troupes. Certains ont beau s’imaginer derrière leur écran que nous sommes juste la bas pour perdre des sous et quelques hommes, qu’on y gagne rien, mais il faut comprendre le danger de voir toute la région basculer dans une zone terroriste, ou on verrait nos ambassades se faire exploser, nos expatriés et autres intérêts se faire attaquer, à ce moment on verra comment réagiront ces mêmes individus qui ne cessent à dire « rentrons, laissons les se démerder », comme si en laissant Al Quaida tranquillement aux USA, ils se prévenaient du 11 septembre, comme si ne pas s’impliquer en Syrie contre Daesh, prévenait d’un 13 novembre. Certains ne comprenant pas que nous ne sommes plus il y a 500 ans, qu’aujourd’hui « l’ailleurs » ce n’est qu’à quelques heures d’avions

    • Czar dit :

      mais bien sûr polymémère, la situation désastreuse, c’est « si on part » donc on va rester là, pendant 50 ans, comme le Lieutenant Drogo et ses pairs, à attendre les Tartares et une solution militaire qui n’existe pas.

      la mesure de tes limites, petit perroquet à communiqués de ministères, c’est de croire que les gens qui s’intéressent un peu à ces question s gobent des conneries aussi stratosphériques

      « tention ! le 11 septembre les gars !!! » tention danger hein la GroBe Kata ! » « l le déluge sans Arche, l’Armageddon dans le Val-de-Marne ! »

      « le 11 septembre », on l’a déjà eu, si l’info n’est pas arrivée jusqu’à toi : ça s’est appelé Bataclan et Nice : nos soldats faisaient déjà des galipettes là-bas et le petit incident regrettable n’a pas poussé le pouvoir à y envoyer des troupes au sol donc faudra que tu trouves d’autres cocus pour avaler ton pipo communicationnel

      ah, et d’ailleurs le 11 septembre en VO, il n’a eu lieu que parce que les talibans avaient signifié son congé à tonton oussama. Les yankees ont donc gaspillé un trillon de leurs dollars (payés certes par le consommateur mondial), des milliers de vies – y compris plus d’une centaine des nôtres – sans compter le premier prétexte à voir toute la pouillerie de la terre débarquer ici sous prétexte qu’il y a « la guerre chez eux » , tout ça pour taper sur la gueule de gens qui n’avaient nullement trempé dans une attaque terroriste dirigée contre eux.

      mais niveau « narratifs » et stratégie de la tension qui permettent à des petits trissotins à bandes molletières de pérorer sur « le gros risque » si on quitte ce bourbier alors même que la racaille africaine se livre à des émeutes au coeur de nos rues ( aujourd’hui c’est pour la coupe de baballopied, demain ce sera pour autre chose, le prétexte servant à habiller d’un motif cette haine dont on connaît les motifs ethniques, religieux et historiques), c’est parfait

      donc soit tu sais que tu nous enfumes soit tu es stupide très au-delà de ce que tu offres à notre généralement à notre amusement.

      • Ah Ca ! dit :

        20/20

      • Sacha dit :

        Je vais même pas perdre mon temps à discuter avec vous, juste rappeler que Polymeres est pertinent sur à peu près chaque intervention que je l’ai vu faire, d’autant qu’il rappelle des réalités d’ordre le plus souvent technique. Vous vous contentez de l’ouvrir à grands coups d’opinions très personnelles sur des sujets plus complexes que ça, parce que les états Unis et Israël vous débecqtent. C’est votre droit, vu que c’est à la mode d’ouvrir sa gueule au moindre prétexte, mais le taxer d’enfumage c’est sacrément gonflé.

        • Le Glaive dit :

          @ Sacha: c’est vous, comme Polymères, qui exprimez des points de vue personnels , empreints d’ailleurs de votre formatage idéologique .
          Il n’y a jamais eu autant d’attentats terroristes islamistes que depuis que nous sommes embourbés en Afrique, depuis que nous étions impliqués directment en Syrie, et plus globalement depuis que nous sommes au coeur de la servitude américaine , au coeur de l’OTAN . Nous sommes devenus des cibles majeures, plus faciles à frapper que les américaisn sur leur sol, mais assimilés à eux . Merci Sarko .
          Au même moment sur notre sol, nous avons laissé se développer le radicalisme islamiste, les caïds des cités ( qui fonctionnent ensemble) et tout un terreau propice au terrorisme, et d’où il émerge systématiquement. Il existe désormais des dizaines de milliers de Merah potentiels, pendant qu’on tourne les regards de l’opinion vers les vilains russes, les vilains chinois, les vilains iraniens, et ceci et cela .
          Des Polymères, la LVF moderne, participent activement à l’aveuglement et à l’enfumage du français moyen, hélas.
          Ces gens-là porteront la responsabilité partagée, demain, d’avoir permis à notre pays de se faire détruire de l’intérieur, pendant qu’ils glapissaient contre des menaces fantômes et fantasmées, extérieures..

        • Czar dit :

          « je ne vais pas perdre mon temps à te répondre » tout en le faisant, ça s’appelle une prétérition en français : quand tu prétends causer technique, busard, sois gentil de te mettre au niveau.

          quant à dire que polymémère est pertinent : ça je veux bien admettre qu’il ne frôle pas l’impertinence à se faire le perroquet de toute doxa officielle et assurer le porte-parolat de tout jus de communicant, ça reste un peu court pour devenir prophète.

          Ca me rappelle un échange récent auquel je n’ai pu répondre (fil Niger) avec un autre penseur avec ses pieds (c’était d’ailleurs le nom qu’il s’était choisi avec un certain à-propos) pérorant quelques énormités qu’un honnête bachelier en série ES aurait eu honte de soumettre à la vue de ses profs, tout en m’invitant à « découvrir la noble science de la géopolitique » – que je pratiquais avec le rénovateur en France de cette science oubliée depuis Haushofer alors que le terme seulement était inconnu de la plupart des ganaches.

          bref tu bavasses dans le vide en t’essayant à jouer les chevaliers blancs alors qu’il est évident que tu ne m’a jamais vraiment lu ; je n’interviens JAMAIS sur des questions purement techniques – sauf pour y demander des éclairages

          quant aux question d’ordre de ce qu’il est convenu d’appeler la grande politique, je partage assez l’avis du Tigre sur le fait que ce sont-là choses trop sérieuses pour être laissées à l’appréciation de techniciens, j’ai d’ailleurs remis ton petit héros à sa place, alors qu’il se prévalait de cette dite technique pour prétendre imposer des vues qui dépassaient strictement son seul domaine d’incompétence.

      • Florent85 dit :

        @ Czar : je ne sais pas si vous avez une dent contre Polymère mais, sans non plus le défendre, je vous trouve particulièrement dur.

        De fait (en tous cas j’ai l’impression) la majorité des actes de « neutralisation » effectués aujourd’hui en opex est motivé par la lutte contre des organisations terroristes qui ont notamment agi sur notre sol, et contre nos citoyens (de manière inappropriée, c’est le moins qu’on puisse dire). Donc peut-être qu’on peut réfléchir sur les effets collatéraux de nos interventions (et éviter que ça ne fasse in fine l’effet inverse escompté) mais de toute évidence cette présence et ce combat de nos militaires en Syrie hier et en Afrique encore aujourd’hui, autant que cela puisse être le cas, elle a un sens. Quelque part on ne pouvait faire autrement que se montrer combatif vis-à-vis de cet adversaire, pour le moins farouche, de l’état de droit que nous sommes censé défendre, non ??

        et pour « la racaille africaine », j’insisterais davantage sur le motif historique (sans penser à la colonisation), puisque le motif ethnique, et « donc » religieux, on l’a quand même sacrément « encouragé », au moins par négligence, notamment lors de la 3ème vague d’immigration (de 1945 à 1980). Disons qu’on n’a pas vraiment créé les conditions pour que l’intégration s’opère, on plutôt on a créé les conditions pour qu’elle ne s’opère pas (alors que cette main d’oeuvre d’origine étrangère participait à l’effort de reconstruction de la France d’après-guerre)… Et donc que proposer aujourd’hui ?? parce que la plupart sont là depuis des décennies, on est d’accord…

      • tschok dit :

        Dans un com de Czar, il y a 98% d’invectives, d’injures et de vitupérations éjaculatoires.

        Restent les 2% d’agent de texture constituant la trame d’une argumentation en général assez maigre: « si on quitte ce bourbier alors même que la racaille africaine se livre à des émeutes au coeur de nos rues ( aujourd’hui c’est pour la coupe de baballopied, demain ce sera pour autre chose, le prétexte servant à habiller d’un motif cette haine dont on connaît les motifs ethniques, religieux et historiques), c’est parfait »

        Bon, en gros, Czar veut dire que la vraie guerre, elle se passe ici, pas là-bas. C’est encore un facho identitaire qui nous fait le coup du grand remplacement et qui veut employer l’armée française comme une arme anti-immigrés dans la grande ratonnade qu’il appelle de ses vœux.

        Bon, ok. Mille fois entendu. C’est encore the elephant in the room du nettoyage ethnique qui refait surface, comme le monstre du Loch Ness.

        What else? comme disait l’urgentiste.

        Czar, n’est jamais que l’expression vivante et colérique du petit blanc, pétrifié par l’annonce prochaine de sa disparition démographique dans la posture du mec en colère qui va dérouiller sa meuf, histoire de se soulager. Et qui peste parce que c’est interdit par la loi des bobos droit de l’hommistes.

        Alors du coup, il s’en prend à Polymères. Faut bien que quelqu’un trinque. Quand le franchouillard se met en pétard, quelqu’un doit dérouiller. Il peut plus se faire son chien, ses gosses ou sa meuf, tout ça, c’est interdit. Reste les internautes. Là, on peut encore tirer à vue, ouf.

        Et encore, faut se dépêcher d’en profiter: il y a une loi sur la haine sur internet qui est en cours d’adoption. Si vous avez du fiel en réserve et que vous aviez l’intention de l’écouler sur internet, magnez-vous de vider les stocks! Dans pas longtemps, on pourra même plus dire du mal des autres sur un blog. Pffff!

        Quel monde, j’vous jure.

    • Phil dit :

      La guerre contre le terrorisme.

      Que ce terme est stupide.

      • Pathfinder dit :

        @Phil
        On ne change pas une expression creuse qui permet de continuer mettre qui on veut, dans le sac qu’on veut… sans jamais se poser plus de questions. Il y a aussi ceux qui sont « contre le cancer », ou « contre les extrêmes », etc. C’est un atttribut très joli quelle que soit la tenue, et sutout, ca n’engage à rien!

        Note à votre post suivant: le terrorisme est une tactique, liée à une stratégie de « punition », et souvent liée aux actions de guérilla (qui peut aussi être définie comme une stratégie), mais pas nécessairement. Le terrorisme n’est pas propre à l’Islam, et cette religion ne se limite pas non plus à ses terroristes (!) S’il fallait coller une étiquette aux islamistes, je dirais qu’ils excellent dans la guérilla – voir les écrits du colonel T.E. Lawrence pour plus de références historiques et culturels.

      • ScopeWizard dit :

        @Phil @Pathfinder

        Très juste ; il y a des années j’avais moi-même exposé sur ZoneOPEX le « problème » que pose une telle terminologie par essence « réductrice » , sans le moindre écho en retour hélas ……………

        Mais à présent me voici rassuré , certains semblent avoir pris pleinement conscience de la chose . 🙂

        • tschok dit :

          Il serait temps, dites donc.

          Vous savez de quand date cette polémique? Du discours de Bush en septembre 2001, après les attentats.

          Putain, c’est rien de dire que vous êtes long à la détente, les mecs.

          Bon enfin, mieux vaut tard que jamais. Ca prouve au moins que vous avez quand même des neurones. Ils travaillent pas vite, mais bon. Après tout, on a le droit d’avoir un système nerveux de salamandre.

    • Phil dit :

      sérieusement, vous utilisez le mot terrorisme, terroriste.

      Vous parlez de l’islam.

      Commencez par nommer les choses avant de penser à faire la guerre.

      • Nas dit :

        He ben !!! Et toi comment te qualifier ??
        Encore heureux que notre cher général ne t a pas comme conseiller.
        Respect total a la hiérarchie militaire.

    • Robert dit :

      Polymères,
      C’est beau cette vision universaliste de l’armée française, mais on la concevrait peut être si la France avait les moyens de faire face à la vocation première d’une armée nationale tout en respectant ses soldats. La vocation première d’une armée, c’est de protéger le territoire nationale et les ressortissants français de tout agresseur et de poursuivre l’agresseur là ou il se trouve dans la mesure de nos moyens.
      Or, la Bosnie, le Kosovo, l’Irak, l’Afghanistan, la Libye et la Syrie ne se trouvaient pas dans ce cas de figure. Ceux que l’armée française a contribué à y attaquer ne menaçaient pas le territoire national et les citoyens français.
      Pourtant, toute l’armée française à y a été engagée, les ressources y ont été fortement éprouvées et de nombreux soldats français y ont laissé la vie ou la santé. Pour autant, nous n’avons jamais fait reculer le terrorisme qui n’est pas une armée constituée y compris en France et tous ces pays restent comme à l’époque sous la menace du chaos islamiste.
      Sentinelle use nos troupes, Barkhane use nos moyens, mais aucun responsable digne de ce nom n’osera prétendre que nous avons éloigné le danger terroriste ni arrêté les islamistes.
      Les troupes que nous laissons s’installer chez nous, pour l’instant inorganisées et pacifiques, ce sont ces émeutiers potentiels, ces terroristes d’opportunité, ces démoralisateurs permanents, contre lesquels non seulement rien n’est sérieusement fait pour les entraver dans leurs oeuvres, mais ce sont ceux qui les dénoncent qui sont traités de mauvais français, de paranoïaques.
      J’ai passé la journée d’hier avec un officier réserviste de la légion qui fréquente et reçoit des confidences de cadres. L’armée française est à l’os, lui sont attribuées des missions impossibles avec des moyens largement sous adaptés pour leur sécurité et leur efficacité en nous laissant croire qu’ils protègent ainsi la France, le monde libre et la civilisation.
      Cette mission universaliste typique des régimes à l’abois et de la république sera sans fin parce que toute une région de l’Afrique, moyen et proche orient, en font partie ou nous ne contrôlons rien.
      Il ne s’agît pas d’être réaliste, mais d’être honnête. Arrêter de prétexter des intérêts diplomatiques, humanitaires, civilisationnels, sécuritaires, quand le régime au pouvoir ne contrôle même pas Marseille, les banlieues, pas plus que les lobbys étrangers qui nuisent au bien commun et à l’unité nationale.
      Je vous rappelle que ce sont les interventions occidentales pour protéger des intérêts pétroliers qui ont donné prétexte aux islamistes pour lancer des conflits sur nos territoires. Et ces islamistes existent toujours, menacent à tout instant de prendre Kaboul, d’être élus par la voie démocratique dans tous les pays musulmans, et ont formatés des milliers de musulmans éloignés de la pratique et vivant de façon occidentale chez nous, à prendre prétexte d’une vexation pour nous attaquer sur notre sol à tout instant et par tous les moyens à leur portée.
      La diplomatie intelligente, ce n’est pas de fermer notre ambassade en Syrie, de suivre comme des toutous les guerres de l’oncle Sam et de Bibi, de faire de la communication sur la compassion à l’égard de nos soldats blessés tout en envoyant nos troupes faire le travail que les autres ne veulent pas faire en les exposant.
      Faisons un accord avec les pays concernés pour arrêter le flot de faux réfugiés et traiter comme ils le méritent ces pseudo humanitaires qui vont à la chasse aux migrants sur les côtes libyennes pour nous contraindre à les installer chez nous. Quand ces arrivées successives seront installées chez nous, ils se mêleront aux arrivés précédents, et aux ligues de collabos, pour dénoncer les actions de notre armée et nous battrons notre coulpe comme nous savons si bien le faire.
      Les projets, les oeuvres dont vous parlez, cela fait un moment que nos gouvernants n’en ont plus la volonté ni les moyens et que nos soldats voient leur incohérence. Pour l’instant, ils obéissent encore.
      Respectons nos soldats et nos citoyens, enfin.
      Il n’y a pas d’intention polémique dans mon propos, aussi inutile de venir sur ce terrain.

  7. Expression libre dit :

    Donc , neutraliser , cela veut dire tuer ou capturer ….On en sait plus….mais on avait deviné ….On ne pourra pas gagner cette guerre sans une coalition internationale vu l’immensité de la zone. Chaque pays doit être mis face à ses responsabilités.

  8. Ah Ca ! dit :

    Donnez lui une porte ouverte, il la défoncera.
    Pauvre France.

    • Pravda dit :

      Non, si sa réponse peut vous sembler naïve, n’oubliez pas que nombre de nos concitoyens le sont ou tout au moins veulent croire à la guerre « propre » garantie 0 mort.
      Il ne fait que mettre les points sur les i.

    • Eric dit :

      « pauvre France »…
      « Mais elle se porte très bien la France, elle nous enterrera tous. »
      … Réponse de Charles de Gaulle, passablement agacé par cette ridicule expression, à une londonienne au mois de juillet 1940. Une époque où la situation était autrement plus dramatique qu’aujourd’hui…

  9. TINA2009 dit :

    Bsr à Tous et à toutes !

    Pour moi , et nombre de mes camarades , « neutraliser , c’est mettre hors d’état de nuire  » et en aucun cas ‘ tuer! « .
    Maintenant , rien de surprenant que ce que notre actuel CMA, vu l’expérience exercée sur plusieurs théatres, lorsqu’il était en OPEX.
    Neutraliser c’est  » Soumettre à notre propre volonté, conditions, visions, plus encore idéologies, convictions, lois!! ».
    AMEN ! Ainsi soit-il!

  10. Plusdepognon dit :

    Il faut arrêter de prendre les généraux pour des imbéciles. Ils savent très bien qu’il ne suffit pas de gagner des batailles pour gagner la guerre et encore plus instaurer une situation de paix.
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2017/12/datapocalypse-big-data-et-guerre-du.html

    La preuve en vidéo (26min40):
    https://youtu.be/S9zXcC1Pn4Y

    Ils ne peuvent pas le dire. Vous vous voyez dire à un ministre ou plus haut, qu’il a beau dire ce qu’il ou elle veut ou croit decider… ça ne vaut rien puisque nos ennemis ne sont pas d’accord ? Il se ferait vider comme un vulgaire conseiller américain. Pour un courtisan à l’échine plus souple.
    Par contre, pour l’état dans lequel se trouve les armées, la liste des responsables est longue !

  11. Hajin dit :

    Nous ne nous embétonts pas avec ce genre de futility nous,autant dire les chose clairement

  12. Sentinelle36 dit :

    On peut dire aussi flinguer, buter…..

  13. Allobroge dit :

    Attention le terrorisme est un moyen au service d’une idéiologie. Si on ne combat pas cette idéologie alors le terrorisme a de beaux jours devant lui ! Reste à définir quelle est l’idéologie qui sous tend ce terrorisme ? Mais veut on le savoir ?

    • Czar dit :

      exact, c’est fascinant comme l’Occident à l’aveuglement volontaire invente des concepts plutôt que de nommer les éléphants dans la pièce.

      alors on fait des guerres à des concepts vides comme « le terrorisme « ou « la haine » guerres forcément ingagnables qui permettent donc de les faire durer un peu

      c’est d’ailleurs le décalque exact de la doxa actuelle de la lutte « contre la haine » contre les « trucophobies », les « discriminations »

      objets jamais donc véritablement définis, qui servent dont d’Emmanuel Goldstein politiques pour les 2 Minutes du Vivrensemble qui régissent la vie dans notre partie de l’Océania.

      le terrorisme est un moyen d’action, pas un projet. Par ailleurs Chauprade notait qu’il était presque toujours un phénomène étatique (et non pas le schéma asymétrique qu’on nous vend le plus souvent

    • tschok dit :

      Wahou! Vous découvrez que le terrorisme a une dimension essentiellement politique.

      Mais on progresse à grands pas aujourd’hui, c’est dingue.

      Entre Scope qui découvre enfin que le concept de guerre contre le terrorisme a donné lieu à une polémique sémantique depuis 2001 et vous qui découvrez la dimension politique du terrorisme, là, j’en tombe de ma chaise. Il y a une force qui s’exerce, un truc, faut faire gaffe, les plâtres vont tomber.

      Nan mais attendez, contrôle antidoping: vous avez pris des amphètes? C’est pas possible autrement. Deux bouleversements conceptuels sous un seul fil de dial! J’y crois pas.

      Faut vous inscrire au concours de défonçage de portes ouvertes. Justement, ils font une journée portes ouvertes en ce moment.

      • Pathfinder dit :

        @tschok
        Petit rappel, comme pour les vaccins… votre pseudo est bien choisi, puisqu’en suédois « tjock »veut dire « gras », et se dit également de quelqu’un qui est un peu attardé. Je n’ai pas votre tour de taille, mais à lire votre glose, la deuxième définition semble tout à fait appropriée.

        Il semble que vous veniez sur Opex pour la chasse aux « fachos identitaires »; puisse cette sortie au grand air vous faire du bien!

        N’ayant pas votre finesse, il m’a fallu creuser pour retrouver cette citation de Dostoïevski:
        « Je me demande comment j’ai pu vous prendre pour un idiot ! Vous qui voyez ce que d’autres sont incapables de jamais remarquer. Il serait bon de parler avec vous… quoique… au fond, mieux vaut ne pas parler. »

  14. GHOST dit :

    Un militaire, un vrai qui affirme clairement que la mission d´un militaire armé est de « tuer ».. Licence to kill !

  15. ROCHEL dit :

    AS T ON ENVIE D ARRETER CETTE GUERRE ? VOILA LA QUESTION A LAQUELLE PERSONNE NE REPOND AVEC LES MOYENS QUE NOS ARMEES POSSEDENT LES RESULTATS SONT MEDIOCRES DONC ON A PAS ENVIE ET QU EST CE QUE L ON FOUT LA BAS ????
    UN ANCIEN MILITAIRE ………………..QUI SE POSE DES QUESTIONS

    • Sacha dit :

      Si vous êtes retraité Mindef vous en verrez pas la fin, et je pense que moi non plus. Parler dès maintenant de mettre fin à la guerre contre le terrorisme même si j’en ai une vue d’ensemble réduite, c’est hautement imaginaire. On en est pas là.

  16. aleksandar dit :

    Neutraliser: empêcher un élément hostile d’agir contre nos forces et/ou de mener des actions armées pour réaliser un effet contraire a la réalisation de notre mission.
    Donc, non, neutraliser, dans son sens militaire n’est pas tuer.
    Retourner un chef taleb, c’est le neutraliser sans le tuer , etc
    Ce général a trop fréquenté les américains.
     » je tue et je réfléchis après  »
     » je tue le méchant et l’ordre revient a El Paso « .
    C’est justement cette pensée de primitif qui fait que les américains enchainent depuis le Vietnam défaite sur défaite.
    Sans compter le désastre au niveau rens de n’avoir pas de prisonniers, les américains font un confiance aveugle au rens
     » technologique  » , malheureusement cela ne suffit pas.

  17. Plusdepognon dit :

    Nos ennemis n’ont pas ce genre de débat sémantique.
    https://www.20minutes.fr/monde/2563127-20190712-somalie-moins-sept-personnes-tuees-attaque-hotel

    Je ne sais pas comment les américains pensent qu’ils maintiendront le couvercle sur la marmite, mais leurs modes d’action s’est répandu sur tout le continent.

  18. Castel dit :

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec le général Lecointre…
    Bien entendu, il n’est pas question de ma part de développer ici un humanisme de pacotille……..la guerre, c’est la guerre, un point c’est tout, mais, il est souvent encore plus intéressant de mon point de vue, d’infliger des blessures graves aux ennemis que de les tuer, car, soit, ils essaieront de les emmener avec eux, ce qui risque de les retarder considérablement dans leurs actions, soit, ils les abandonnerons sur place, ce qui peut dans certains cas, permettre d’obtenir des renseignements intéressants…..
    D’ailleurs, c’est une des raisons qui ont incité les ingénieurs militaires en ce qui concerne les armes individuelles, à créer des calibres inférieurs aux précédents,(5,56mm, contre 7,5 ou 7,62 dans le passé) à priori moins meurtriers, mais occasionnant des séquelles graves et handicapantes ne pouvant éventuellement n’être traité avec un minimum d’efficacité que par la micro-chirurgie….
    Enfin, pour essayer de terminer sur une note d’humour, malgré le fait que les armes chimiques aient été proscrites, (ce dont on peut se réjouir) on peut quand même regretter que l’on ait de ce fait également interdit les toutes dernières études en la matière qui portaient sur les gaz soporifiques et …..hilarants !!!
    Dans ce cas précis, une bataille aurait put se terminer sur une interruption de la sieste de l’ennemi, ou même sur une franche rigolade !!!!

    • Pathfinder dit :

      @Castel
      La réduction du calibre est également une volonté de surcharger la logistique ennemie. Les morts sont morts, et ne bougent généralement plus. Ou très peu. Un blessé doit lui être pris en charge, d’abord par son groupe (dont l’efficacité est encore plus réduite), puis par les secours aux échelons suivant… soit beaucoup de monde pour chaque blessé. Si mes souvenirs sont bons, on parle d’environ 10 personnes pour en évacuer 1.

      Vous avez ensuite les effets psychologiques, où tout le monde trimbale des copains qui crient et pissent le sang, et commence à se poser des questions (…) Pour l’anecdote, il est dit que les snipers Tchétchènes visaient souvent la machoire inférieure de leurs cibles. Cela fait des blessures spectaculaires, et un blessé très difficile à remettre sur pied – il ne peut ni manger, ni boire. Et à l’autre bout de la chaîne, des gueules cassées au sens propre du terme, qui effraient les civils.

      Un moindre calibre facilite également sa propre logistique, puisqu’il est possible de porter plus de munitions pour le même poids. Un atout non négligeable pour les crap-chahuteurs!

      • Plusdepognon dit :

        @ Pathfinder
        Peut-être que les forces US reviendront dessus.
        http://tre-blog.fr/actualites/us-army-vers-retour-7-62×51/

        • Castel dit :

          Excellent article une fois de plus….
          Même si cela peut paraître contradictoire avec ce que je viens d’écrire sur mes deux posts, on peut quelque fois se poser la question de l’efficacité en temps réel de ces 2 calibres respectifs :
          Certes, le 5,56mm à des avantages incontestables sur certains points , à commencer par le côté handicapant des blessures infligées en cas de survie de celui qui est touché, la possibilité d’emmener plus de munitions, entre autre…
          Par contre, qu’on le veuille ou non, l’effet vulnérant immédiat, est quand même inférieur à du 7,62, surtout lorsque l’ogive est également instable comme sur l’AK47….
          Par contre, il me semble que ce n’était pas le cas pour la 308 Win.
          Or, dans une confrontation rapprochée, ce qui est important pour nos combattants, c’est de pouvoir « neutraliser » l’adversaire,( façon Lecointre) pour être sûr qu’il n’ai même pas la force d’appuyer sur la détente de son RPG, ou d’une arme automatique, ce qui devrait être plus efficace sur ce point pour le 7,62, par rapport au 5,56….
          Observons donc avec intérêt l’étude que va réaliser l’US Army sur ce sujet, et peut-être aussi, l’évolution des Russes , concernant l’avenir de leur 5,45 X39 par rapport au 7,62….
          Il n’est d’ailleurs pas impossible que les deux calibres continuent à cohabiter en fonction des besoins spécifiques de certaines unités…..
          Ce serait moins intéressant sur le plan industriel, bien sûr, mais si cela pouvait apporter un + pour certaines de nos unités, pourquoi pas ?

        • Pathfinder dit :

          @Plusdepognon
          Merci pour le lien, ce site n’est pas mal non plus!
          Je ne serais pas surpris qu’il y ait un retour sur le calibre, car les souhaits des biffins ne correspondent que rarement avec ceux du trésorier. Reste que ce sont les biffins qui prennent les claques, pour que le trésorier ait un boulot à faire (…) Pas surpris non plus que ce soit l’USMC qui remette ce choix en question!

          Dans le même état d’esprit, les US prévoyaient de réduire leur parc de chenillés au début des années 2000, et passer à des blindés à roues (là encore pour des questions logistique). Mais pour les combats en zone urbaine, le même biffin apprécie d’être accompagné de 70 tonnes de blindage, qui de plus ne sont pas gênés par les gravats en tout genre… retour en force de la « bête » : )

      • Castel dit :

        Ben, on dit à peu près la même chose :
        la réduction du calibre s’est accompagnée d’une augmentation de l’instabilité de l’ogive à l’impact, ce qui entraîne des blessures internes très graves, souvent mortelles , bien sûr, mais toujours handicapantes, si le blessé survit…..
        C’est pour ça que pour handicaper l’ennemi, cela me semble encore plus intéressant que de vouloir tuer à tout prix, comme semble l’indiquer le Général Lecointre, mais, évidemment, l’un n’empêche pas l’autre,et seul le résultat final compte !!

  19. Plusdepognon dit :

    @ Castel et @ Pathfinder
    De rien . ^^
    Pour avoir eu la chance de croiser quelqu’un qui a participé à l’évaluation du remplaçant du famas, j’ai été bien aiguillé!
    Au passage les armuriers de toutes les armes sont des bons, mais il a été très impressionné par les marins (ces veinards travaillent pour les commandos, donc pour un passionné c’est byzance).
    Mais il y aura encore une fois des histoires de gros sous et de stocks de munitions à vider. Donc le 5,56 a de l’avenir.

    Pour les nouveaux du blog et qui ne s’interrogerait sur les débats de calibres et les blagues de potaches des militaires sur le famas, sachez que nous avions eu une expérience malheureuse en la matière (d’où certaines discussions/ prises de tête sur l’intérêt d’une filière armement individuel en France ).
    https://infoguerre.fr/2009/09/un-scandale-gentiment-enterre-la-munition-du-famas/

    Et c’était vraiment un scandale, car en fait le famas ne pouvait pas tirer une 5,56 américaine:
    https://www.armes-ufa.com/spip.php?article1278

    Heureusement, l’union soviétique a préféré se suicider. Car pour une armée française qui à l’époque devait être prête à mourir sur le Rhin, ça n’aurait pas aidé nos gars.