Le dernier Bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain a été livré à la Marine nationale

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

16 contributions

  1. TINA2009 dit :

    Bsr à Tous et à Toutes !

    Au delà de la conception de ce vecteur BASM, leur volumétrie est insuffisante.

    -1/ un 5ème exemplaire basé à Cayenne, pour assurer des liaisons sur L’Afrique de l’OUEST, est bien sûr , plus indiqué, et bien moins onéreuse qu’un déploiement depuis Brest ou Toulon.
    -2/ un 6 ème exemplaire basé en nouvelle Calédonie est cohérent et nécessaire.
    -3/ un 7 ème exemplaire est impératif en Polynésie Française.
    – 4/ enfin , 2 exemplaires , doté d’un tonnage et d’une autonomie beaucoup plus importantes , et conçu en tant que Brise-Glace, devraient être construit avec des affectations non Françaises.

    • jyb dit :

      dans le mot metropolitain quel est le mot que vous ne comprenez pas ?

      • Grosminet dit :

        @jyb:

        Ne vous en faites pas, à l’écouter, « yaka fokon » comme si le budget du pays était supérieur à celui des usa….

        Il/elle n’a toujours pas compris que le monde des bisounours c’est bien, mais que dans la vie réelle on ne fait pas toujours ce qu’on veut

    • Titispv dit :

      J’aurai plutôt opter sur un format avec
      6 BSAM dont 3 à Toulon 2ca Brest et 1 à Cherbourg
      Et

      5 BSAOM ( Guyane Antilles Nouvelle-Calédonie Polynésie la réunion)

    • rafi77 dit :

      Faut se renseigner ! il y a 4 autres navires quasi identiques (BSAOM) affectés en Outre Mer (Martinique, Réunion, Nvelle Calédonie et Polynésie).

    • Paul Sernine dit :

      Moi je propose 17 portes avions, c’est un minimum pour couvrir tous les océans..
      Plus sérieusement, BSAM = Métropole, BSAOM = Outre mer justement…
      Arrêtez de rêver votre armée/marine idéale et revenez sur terre que diable.

  2. Plusdepognon dit :

    Ça se voit que c’est les soldes, il y en des mises à l’eau ce mois-ci :
    https://www.lexpress.fr/actualite/monde/mobile-discret-endurant-place-au-sous-marin-suffren_2088447.html

    • Arnauld dit :

      Ce ne sont pas les soldes. La Marine est toujours exemplaire, et l’a encore été lors de la dernière réforme touchant les armées. Il était plus qu’urgent de remplacer, Sous marins, patrouilleurs, frégates, ravitailleurs, etc. Je vous invite à plonger à bord d’un sous-marin nucléaire de plus de 40 ans si vous êtes si « téméraire »

      • Plusdepognon dit :

        @ Arnauld
        J’ai un peu devancé l’article qui parlera de celà vendredi.
        Il est clair qu’il était plus que temps…

  3. Carin dit :

    @tina 2009
    Rien ne dit que d’autres ne seront pas commandés pour justement l’outre-mer !!
    Cette première commande était peut-être un galop d’essai pour voir comment se comporterait la co-entreprise, et la qualité du matos qui en sortirait?
    Quant à les faire plus grands… je n’en vois pas l’utilité au vu de leurs capacités déjà démontrées en haute mer!

    • B.M. dit :

      Tout dit qu’il n’y en aura pas d’autres de commandés :
      – Il s’agissait de remplacer 2 vieux remorqueurs de haute mer commandés à un chantier naval Allemand à l’époque où Pompidou était Président de la République et qui, à l’époque, étaient sensés être capables d’aller récupérer un SNLE en panne au milieu de nulle part, ainsi que 3 bateaux de servitude dits « Soutiens de Région » presque aussi vieux.
      – Ces 4 BSAM peuvent faire tout ce que faisaient les bâtiments de soutien de région, sont des remorqueurs plus puissants que les antiques Tenace et Malabar et ont plein d’autres usages possibles préalablement sous traités à des armateurs civils.
      – Comme il ne s’agit pas de bâtiments de combat, ni même de patrouilleurs il n’y a aucun intérêt à en multiplier le nombre.

  4. Aymard de Ledonner dit :

    Comme cela a été dit, les BSAOM sont les navires équivalents déployés en outre mer.
    La France dispose par ailleurs d’un navire brise-glace tout neuf construit par Piriou avec l’aide de Aker Artic : l’Astrolabe, qui ravitaille les terres australes à partir de la Réunion.

  5. Robinson dit :

    Non-armé, un BSAM est attaqué par un bateau pirate, que fait-il ?

    • Carin dit :

      @robinson
      Avez-vous lu l’article??
      Je vous dit ça parce que ces bateaux sont menés par quelques marins de la marine nationale… ce qui sous entend que vos pirates vont très vite se retrouver face à quelque chose comme 17 FAMAS !! Je pense qu’ils vont pas aimer s’être trompés de cible.

    • B.M. dit :

      Oh la la ! Voila t’y pas qu’il serait possible que Barbe Rouge à la tête de son Faucon Noir attaque un remorqueur de haute mer de la Marine Nationale! Arrêtez de vivre dans un univers de BD et redescendez sur terre!
      Un BSAM n’est en aucun cas un bateau de combat mais un bateau de servitude et il n’a pas besoin d’être armé puisqu’il n’ira JAMAIS dans une zone à risques. La Marine Nationale a d’ailleurs longtemps hésité entre lancer la fabrication de ces 4 bateaux ou sous traiter les fonctions qu’ils remplissent à un armateur civil.

    • PK dit :

      Les BSAOM ont deux 12.7 montées en sabord sur l’avant et sont dotées d’une embarcation rigide pour embarquer une équipe d’EPE. Certains seront équipables d’ECUME (le d’Entrecastreaux de mémoire).

      Sans compter les deux canons à incendire qui fera plier n’importe quel « petit » bateau…

      Le seul risque pour ces navires sont leurs structures civiles, pas prévu pour encaisser des coups… Mais bon, ils ne sont pas prévus pour cet usage.

      Ce sont globalement de très bon navire, capable d’une grande autonomie, qui donne particulièrement satisfaction.

      https://www.meretmarine.com/fr/content/bord-du-batiment-multi-missions-b2m-dentrecasteaux