CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

La Roumanie confirme le choix de Naval Group et de SNC pour la livraison de quatre corvettes

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

51 contributions

  1. Albatros24 dit :

    « Bravissima e ben giocato ! »

  2. Carin dit :

    Apparemment la justice Roumaine est plus rapide que ce que les italiens pensaient!!
    En définitive c’était bien pour gagner du temps pour revoir leur offre…

  3. LaCuscaPsd dit :

    Je crois que le montant total du contrat est de 1.6 milliards d’euros , 1.2 c’est juste pour les 4 corvettes .(presse roumaine)

  4. Plusdepognon dit :

    Joli.
    Je voulais mettre ce lien sur le sujet européen, mais monsieur Lagneau est trop productif. Les entreprises européennes doivent vraiment sauver leurs peaux. Il plaisante pas donald…
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/armement-l-exportation-vitale-pour-la-souverainete-de-la-france-821349.html

    En Europe, ça jacasse:
    https://www.monde-diplomatique.fr/2019/07/LEYMARIE/60026

    D’autant que le discours est rodé:
    http://www.egeablog.net/index.php?post/2019/07/02/L-avenir-de-l-OTAN

    Comme si les US qui se sont tournés vers l’Asie et auront bientôt la majorité de leur population d’origine latino-américaine allaient refaire le coup du débarquement en Normandie…
    On se demande ce qu’ils apprennent chez les « young leaders ».

    • Czar dit :

      Ce qu’ils apprennent ?

      Tout un tas de jolie dialectique destinée à masquer cette évidence : les stazunis ne nous ont JAMAIS voulu du bien.

    • Forestier dit :

      @Czar: la Russie non plus…

  5. EchoDelta dit :

    Finalement le suspens n’aura pas duré très longtemps.
    C’est un beau contrat et cela permettra d’évaluer la performance du matériel en mer noire.

    • Auguste dit :

      Dites tout de suite que le matériel de Naval n’est bon qu’en Atlantique ou en Méditerranée…Il y a des « dos d’âne »en Mer Noire?

      • EchoDelta dit :

        Mais non mais c’est toujours intéressant de s’affuter avec de nouveaux environnements, surtout pour la détection.

  6. Desty dit :

    Félicitation !

  7. B21raider dit :

    et ça criait il y a un moment qu’il faut se débarrasser des pays de l’est parce que ce sont des parasites, parce qu’ils achètent américain….. j’aimerais bien les entendre ces rabat-joie…

    • Fred dit :

      @ B21raider
      Les USA ne sont pas compétitifs du tout pour ce qui est de la construction navale.
      Je ne pense pas qu’aucun pays européen n’ait acheté une coque US depuis bien longtemps, même l’américaniste Pologne …

      • B.M. dit :

        Vous trouvez des frégates de la classe OH Perry en Espagne, en Turquie et en Pologne. Pour la Pologne et la Turquie c’était de l’occasion, mais pour l’Espagne c’étaient des frégates neuves assemblées localement par Navantia.

      • John dit :

        En dehors des avions, et de missiles, pas grand chose d’américain n’est vendu en Europe…

    • Desty dit :

      Les Roumains sont les moins orientaux des Européens de l’Est et en prime ils nous coute bien moins cher que les Polonais. Un scoop pour vous: si les nouveaux représentants désignés pour diriger la tour de Babel arrivent à se mettre d’accord sur le budget du prochain quinquennat et que ce nouveau budget ressemble à celui de l’ancien quinquennat, la France se verra encore obligé de verser aux Polonais tout les ans pendant 5 ans de quoi se payer 2 fois cette commande pour se faire une super-flotte de combat de 40 corvettes entièrement financée avec les taxes et les impôts des Français égoïste et étriqués. Le problème c’est que les représentants Polonais aiment mieux donner du plaisir aux Américains avec notre pognon et nous cracher dans la gueule si on fait des réflexions. C’est tout de même dingue que ce pays absorbe presque 30% de ce que l’UE nous pompe et se permette de nous parler aussi mal que ça.

      • Gandalf dit :

        Entierement d’accord. On aurait jamais du accepter ces pays aussi rapidement. Fallait leur laisser le temps de s’epanouir pour voir si nos valeurs sont communes, ce qui n’est clairement pas le cas avec certains, comme la Pologne et la Bulgarie. J’espere que les politiques auront appris leur lecon et arrete d’envoyer de l’argent dans ces pays! En plus Brexit c’est en tres grande partie due a la Pologne. Je prefere garder les anglais et virer les polonais

      • Czar dit :

        deux raison de vouloir un « hard brexit » : le Royaume-Uni n’y survivra pas, et le budget européen sera revu encore plus à la baisse ce qui limitera les ponctions des parasites de la Vistule.

      • Oui mais Pologne ou Roumanie ont la même phobie …des russes !!! Les polonais sont pragmatiques et méfiants, si on ne relis pas leur histoire récente des années 30 aux années de guerre froide ! Mais pour faire comprendre cela à un français qui rêve d’impérialisme (perdu) faut se lever de bonne heure …

        • B21 raider dit :

          Parfaitement d’accord, j’ai trouvé mon binôme sur ce blog si vous permettez 🙂

    • Anonymous dit :

      Il n y a pas d equivalent américain donc ils n ont pas le choix en fait…

    • Tremah dit :

      La Roumanie n’est pas un pays de l’Est comme les autres, étant un pays latin, historiquement francophile et premier pays francophone de la région… même si l’influence française y a reculé comme partout, ça doit quand même aider…

    • Auguste dit :

      Tout dépend de ceux qui sont au pouvoir.A l’est comme à l’Ouest.Au Brésil Naval avait la côte,Fincantieri a espéré avec le gouvernement suivant et avec le troisième c’est les Allemands qui ont eu le contrat.Et pour donner une idée de comment ça marche: dans l’affaire Roumaine,les Hollandais,qui sont opposés à l’entrée de la Roumanie dans Schengen,ont proposé d’y être favorables en cas de contrat pour Damen.Heureusement que la fine équipe roumaine s’est retrouvée en tôle,sinon tintin pour Naval.

    • Pierro dit :

      Il faut quand même relativiser, les Américains ne sont pas présents sur ce segment de marché…

    • Albatros24 dit :

      Non ça c’était juste pour la Pologne…

    • NRJ dit :

      @B21 Raider
      Il serait intéressant de compter les sommes qu´ils mettent sur les systèmes aériens (hélicoptères, avions, systèmes antiaériens) et les sommes qu´ils mettent sur les systèmes terretres (chars, véhicules blindés) et maritimes (corvette, frégates, sous-marins éventuellement). Généralement ils achètent dans le premier domaine aux USA (Patriot en Pologne et Suède, F-35 et H-60 en Pologne, AH-1Z Cobra en Hongrie etc). Et dans les deux autres domaines aux européens et en particuliers allemamd pour les véhicules terrestres (en même temps, difficile de gérer l´Abrams quand on n´est pas l´US Army) avec le Leopard 2 et le Boxer. Niveau armement naval, les destroyers Aegis de 10 000 tonnes fabriqués aux USA sont quelque peu surdimensionnés pour la marine roumaine qui achète des corvettes 5 fois mois lourdes. Et niveau sous-marins, les USA n´ont que des sous-marins nucléaires. Ainsi les seuls pays qui achètent chez les USA pour le naval sont les pays asiatiques (Corée du Sud, Japon au premier chef). D´ailleurs les concurrents de Naval Group à cette compétition en Roumanie sont le néerlandais Damen et l´italien Fincantieri.

      Cet achat de corvettes francaises n´enlèvent donc rien à la critique comme quoi les pays de l´estn´hésitent pas à laisser tomber une Europe qui leur donne de l´argent pour acheter américain quand ils en ont la possibilité.

      • John dit :

        Est-ce que les constructeurs français ne vendent que des navires et / ou technologies qui sont dans la Marine Nationale?
        L’Australie a bien commandé des sous-marins français non-nucléaires, malgré une utilisation exclusivement nucléaire en France… Ce que je veux dire c’est que les USA pourraient très bien proposer des navires développés pour un contrat spécifique voire développés sur fond propre pour l’export.
        Si ce n’est pas le cas, c’est parce que la compétition est moindre pour la Navy, et donc le retour sur investissement est meilleur, et rien ne sert de s’attaquer au marché européen.

        Pour les véhicules terrestres, l’Allemagne ne domine pas tant que ça le marché. Certes au niveau des véhicules lourds sur chenilles (chars et artillerie) ils dominent. Par contre, pour le reste il y a plus de concurrence. Il y a quelques exemples dessous.
        Les CV-90 suédois ont un succès énorme (Danemark, Estonie, Finlande, Pays-bas, Norvège, Suède et Suisse, avec les Tchèques et Croates comme futurs utilisateurs potentiels).
        Les Piranha suisses ont eux aussi eu et ont toujours du succès (Espagne, Roumanie, Danemark pour la dernière génération). Mowag a aussi exporté bcp de Eagle (Danemark, Allemagne, Suisse) et des Duro (Allemagne, Suisse, Irlande).
        Il y a aussi le Finlandais Patria qui a quelques contrats en Europe, l’autrichien Steyr avec le Pandur I et II (Belgique, Slovénie Portugal, Autriche, Tchéquie), l’ASCOD autrichien-espagnol qui est la base de l’Ajax britannique.
        On peut aussi parler de la Belgique ayant commandé chez Nexter. Et on peut aussi parler des exportations de Nexter au Danemark…
        L’Italie a ses propres blindés, et en exporte certains, notamment les Iveco LMV (Italie, Albanie, Autriche, Belgique, Bosnie, Croatie, Espagne, Royaume Uni, Norvège, Portugal, Tchéquie, Slovaquie). Pour les camions, il n’y a pas que Mercedes et MAN en Europe, mais il faut aussi compter Renault, DAF, Scania, Iveco…
        ..
        Ce qui est intéressant par contre, c’est de voir que parmi les blindés principaux des forces américaines, une partie est d’origine européenne.
        On peut parler des Mowag Piranha repris et modifiés (Stryker dérivés du LAV III canadien qui est dérivé du Piranha).
        Il y a aussi l’intérêt actuel pour le remplacement des M2/M3 Bradley. La constructeurs reprennent des châssis européens et y mettent des tourelles américaines. En ce moment, il y a 3 concepts en compétition. Ils sont basés sur le CV-90, le Ajax anglais dérivé du ASCOD austro-espagnol, et le Lynx de Rheinmetall.
        En parallèle, il y a le désir d’acquérir des chars légers, dont l’un est aussi basé sur l’Ajax (ou Griffin) anglais.
        Et il y a probablement certains autres véhicules que je n’ai pas à l’esprit.

        Quoi qu’il en soit, quand on parle de l’industrie européenne de la défense, il faut voir que de génération en génération, l’Europe a de plus en plus de marchés à l’interne.
        Seule l’aéronautique et les missiles ont une base encore solide en Europe. Et même celle-ci perd du terrain de génération en génération.
        Le F-35 est exporté, mais lorsque la nouvelle génération d’appareils européens sera produite, il n’y aura plus bcp de ventes américaines.

    • Elwe dit :

      1 contre sur 50 pour l’industrie Européenne, l’arbre qui cache la forêt…

    • ClémentF dit :

      En matière navale, les US sont hors catégorie, leurs matos est de fait quasi inexportable. On en reparle coté aviation.

    • LaFederation dit :

      Des pays de l’est non, de la Pologne oui

    • Alpha dit :

      Aaaah !…
      Toujours les bons commentaires de B21raider !
      Toujours à propos, toujours pertinents…
      Quelqu’un pour lui dire que dans ce marché les US n’ont rien à proposer ???…
      Le pauvre… 🙂

      • B21raider dit :

        mais je n’ai pas parlé de corvettes ou frégates américaines, ou as tu vu ça le sexagénaire adepte de branlette, c’est juste que pour vous tout les pays de l’UE doivent avoir un armement exclusivement européen (Ce a quoi je répond avec un doit d’honneur grand comme la tour Eiffel)

        • Carin dit :

          @B21 raider
          Avec « un doit d’honneur » vous parlez d’une dette souveraine??
          Sinon c’est un doigt!! Avec ou sans honneur…

      • Alpha dit :

        @B21raider
        🙂
        Toi, tu as un problème avec l’onanisme…
        Ça te travaille…Et non, les européens ne doivent pas forcement avoir des produits européens…
        Ils doivent avoir EN PRIORITE des matériels européens. Après, s’ils ne les produisent pas, ils peuvent acheter auprès de leurs alliés (USA, Japon, Australie, G-B après Brexit, …)
        Mais tu es trop stupide pour comprendre les bienfaits de la préférence européennes pour nos industrie…
        En fait, je crois même que tu es trop stupide tout court… 🙁
        PS : Pour le sexagénaire, tu peux m’en enlever 20, jeune branleur boutonneux … Merci ! 😉

      • John dit :

        Rien n’empêcherait ces constructeurs de développer une classe de frégate / corvette destiné à des marchés allant vers des tonnages différents !

  8. guillaume dit :

    la Roumanie est un pays très Francophone … cela doit surement compter un peu aussi

  9. patex dit :

    Non seulement c’est une bonne nouvelle pour Naval Group, mais ça profite aussi largement à MBDA et consorts.
    Le Ministère de la Défense soulignait en début de semaine que la France a vendu en 6 mois 22 navires à l’étranger, soit autant qu’en 30 ans. Est-ce du à l’explosion du marché ou au fait que l’offre du constructeur est désormais pensée pour répondre aux besoins nationaux ET aux besoins export ?

  10. Patbdx dit :

    On peut me rappeler l’intérêt de la joint venture avec Fincantieri ? Parce que là, qui va profiter de qui ? Quand on voit qu’ils attaquent en justice Naval group en même temps qu’ils s’y associent, j’ai du mal à comprendre l’intérêt. Le seul avantage du format choisi, c’est qu’il se casse aussi vite qu’il s’est créé.

    • Passager dit :

      Si l’affaire fut vite conclu, c’est que Fincantieri (qui prend très mal l’alliance avec les français vécu de l’autre côté des alpes comme un chantage de notre part) a retiré sa plainte dès que la JV fut finalisé le 14 juin. Il faut plus voir dans ces tentatives Italiennes d’affaiblir à la fois Naval Group et d’augmenter le poids de Fincantieri dans le but d’être en position de force dans la JV.

      • Passager dit :

        erreur de le source, le tribunal n’a pas retenu la plainte car arriver trop tard.Donc Fincantieri n’a pas enlever sa plainte, elle a juste été invalidé

    • Auguste dit :

      La Roumanie c’est un appel d’offres qui date d’avant l’accord et donc sujet à concurrence.Naval-Fincantieri c’est pas une fusion,c’est pas une « Alliance »,c’est une coentreprise qui met en commun certaines activités sur des produits bien précis.C’est pas un accord « partageux ».On peut casser l’accord à tout moment,sans tralalas judiciaires.

  11. Bloodasp dit :

    @B21 raider: C’est vous qui dites ça? C’est l’hôpital qui se moque de la charité…. Ne vous en déplaise le solde est encore négatif, on ne leur verse pas des subventions, donc nos impots, pour qu’ils aillent acheter du matos US. Dans le cas contraire qu’ils demandent à l’oncle SAM de leur verser des subventions, comme le fait Israel et d’autres…

    • B21 raider dit :

      La france ne donne que 2 milliards net à l’Europe et elle profite largement de la politique agricole commune ce que personne n’ose dire

      • Alpha dit :

        Que 2 Mds ? Vraiment ?… Je crois que tu peux en rajouter quelques uns, Pauvre petit…
        https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/03/19/combien-coute-l-union-europeenne-a-la-france_5438283_4355770.html
        Et pour la politique agricole commune, ça fait des lustres qu’on sait que la France en profite largement… En fait, c’est su depuis le début de la PAC… Pourquoi ?… Ben, peut être parce que la France est la première puissance agricole d’Europe avec près 18 % de la production agricole européenne… Peut être aussi parce qu’elle possède la plus grande surface cultivée…
        Quand on sait ça, celui qui a un minimum de culture générale doit arriver à se douter de qui bénéficie le plus de la PAC…
        Mais bon, voilà : Ce n’est pas ton cas !… 😉

  12. Passager dit :

    Bon je vais lancer le pavé dans la mare.
    Il va falloir remplacer les frégates classe Floréal. Pourquoi ne prendre pas des Gowind 2500 (qui font 2700 tonnes). Alors oui ça pose les inconvénients suivants:
    -des pattes un peu courtes
    -un peu plus légère que la floréal
    -plus chargé de la défense côtière
    après il y a des avantages:
    -un armement plus conséquent (des VLS) que ce soit en antinavire ou antiaérien.
    -un coût plutôt modéré pour nous grâce à son succès à l’export (mais aussi une baisse de prix pour l’export)
    -une meilleure couverture ASW en outre-mer.
    Bon, j’ai eu cette réflexion car j’ai lu sur un site qu’une des premières expériences de la nouvelles JV franco-italienne serait une nouvelle corvette, pour remplacer les floréals, les A69, les commandanti et cassiopea. Or je pense qu’avec les succès de la Gowind, il y aurait des chances que celle-ci soit plus intéressante que le lancement d’un nouveau programme qui se trouve être de fait plus onéreux. Après je dois reconnaître que connaissant peu les caractéristiques de la Gowind et de la classe Floréal, ça ne peut être qu’un avis lancer comme ça. J’aimerais donc entendre l’avis de personne connaissant mieux le sujet que moi.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Ce n’est pas le même besoin. Justement pour nos frégattes de surveillance, on a besoin de beaucoup d’autonomie. D’une manière générale, acec son espace maritime réparti sur l’ensemble du globe, les navires « courtes pattes » ne sont pas adaptés à la maine française.
      Par contre les frégattes de surveillance font surtout de la lutte contre le narcotraffic et de la surveillance de ZEE et lutte contre la pêche illégale donc l’armement de la gowind est peut-être surdimensionné même si un gréement de lutte ASM serait pas mal.

      • John dit :

        A priori, pour la France, il y a des arbitrages à faire au niveau de la Marine. Il n’y a pas le budget pour avoir les dimensions désirées et le nombre voulu.
        Entre les opérations internationales maritimes (drogue, piraterie, migrations), les opérations de guerre, la protection de navires français, la protection d’intérêts français et la surveillance de la ZEE, sans parler de la dissuasion, et de certains navires de ravitaillement, de surveillance, etc… Il faut un budget énorme pour pouvoir réaliser tout ça en étant encore à la pointe en terme de capacités. Rien que la dissuasion absorbe un budget énorme, et le porte avion lui aussi.
        Une chose est sûre, malgré la critique des politiques régulière en France, le rapport qualité / coût du matériel et des hommes des forces armées françaises sont dans les meilleurs.

  13. Robinson dit :

    Bravo !
    N’empêche que ces corvettes, avec un seul canon, c’est vraiment pas beaucoup.

    • John dit :

      Oui, mais il faut garder à l’esprit la zone d’opération de ces corvettes…
      La Roumanie n’a pas vocation à entrer en conflit avec la Russie. Je doute qu’ils cherchent à se défendre face à la flotte russe en mer noire en cas d’incident.
      Il y aurait éventuellement la Turquie à long terme, bien que je doute de l’intérêt de s’attaquer à la Roumanie pour la Turquie… Et concernant l’armement, globalement les missiles ont pris en importance face aux canons, donc la conception n’est pas étonnante.
      Malgré tout, pour sa taille, la capacité « multi-rôle » et le niveau d’armement est assez intéressante je trouve.

  14. Molloy dit :

    Notre pays reste un excellent constructeur de navires militaires. Maintenant, 22 navires vendus depuis le début de l’année alors que auparavant, nous en avons vendus 22 en trente ans, c’est aussi un signe,parmi tant d’autres, d’un réarmement planétaire. Une bonne chose ?