Un incendie à bord d’un sous-marin nucléaire russe de « recherche » fait 14 tués parmi l’équipage

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

59 contributions

  1. Ah Ca ! dit :

    Il y a des rumeurs qui évoquent des réunions de défense en urgence à Bruxelles ainsi qu’à Washington, sans oublier chez le Maitre Putin.
    Vas t’on voir pousser un champignon aquatique ?

    • dolgan dit :

      bah, si jamais l’avion israélien a rebondi sur l’ile de Chypre, peut-être que c’est lui qui est tombé sur le soum russe. qu’en disent vos sources?

  2. Julien dit :

    Condoléances aux familles…

  3. B21raider dit :

    Je vous tire chapeau monsieur Lagneau, vous avez été rapide, je cherchais justement a comprendre ce qui s’était passé, (Shoigu a été convoqué en urgence en même temps que Mike pence), je me doutais qu’il était arrivé quelque chose.
    Mes condoléance vont aux familles des victimes (comme disait l’adage dans un documentaire, le premier ennemi du sous-marinier n’est pas l’adversaire potentiel mais l’élément qui les entoure)

  4. heaume44 dit :

    Aïe…
    RIP pour les morts.
    Condoléances à leurs familles et à leurs proches.
    Pensées pour leurs camarades.
    .
    Si ce soum peut vraiment plonger jusqu’à 6.000 mètres de profondeur, ça pourrait être une belle réussite technologique.

    • Alche dit :

      Vlamidir Poutine a en effet confirmé qu’il s’agissait d’un submersible « inhabituel ».

  5. Raymond75 dit :

    « recherche » entre guillemets et descriptions au conditionnel … Allusion n’est pas information.

  6. Desty dit :

    Mince ! Après les intercepteurs qui se crashent sur l’ile de Chypre faute de carburant, voila les sous-marin nucléaires haut de gamme dont les moteurs prennent feu. C’est la série noire pour nos amis Russes !
    Il faut voir le bon coté des choses et continuer à positiver: au moins tout l’équipage n’est pas mort et l’appareil a réussi à rentrer à bon port, son réacteur nucléaire ne rejoindra pas la longue liste de réacteurs russes abimés au fond des océans même si ça aurait permis à l’état de réaliser des économies.
    Salutation aux marins qui ont donné leur vie pour rendre cet exploit possible, j’espère que la fédération bâtira un mémorial à Mourmansk pour entretenir leur souvenir en tant qu’exemple à suivre: empêcher le sous-marin nucléaire pourrissant de couler parce que ce n’est pas très écologique !

    • aleksandar dit :

      C’est en lisant ce genre de commentaire qu’on voit vite ici qui sont les militaires et qui sont les pekins

      • Desty dit :

        Pékin peut-être, je n’ai point prétendu le contraire sir.
        Par contre je sais a peu près combien il y a de réacteurs de sous marin nucléaires russes qui pourrissent au fond des océans, l’information est plus ou moins disponible en source ouverte de nos jours. Les Russes sont de loin les champions du monde en la matière. Je vous rassure la plupart on coulé sans leur équipage fort heureusement, ils ont juste été sabordé volontairement en mer Blanche parce que c’est la façon la plus rentable de démanteler le matériel après son retrait du service. A une époque on pouvait être communiste et néanmoins rechercher le profit maximum tout de même. Cela dit les Finlandais et les Norvégiens font un peu la gueule et doivent maintenant investir des gros sous-sous pour contrôler l’évolution du truc.
        Pour ce qui est des sous-marins perdus avec équipage, de ce qui a fuité, je crois bien qu’il n’y en a que deux, dont un en Méditerranée orientale. Mais un incident du type de celui qui est rapporté dans cet article est déjà arrivé au moins une fois. Les Américains avaient même réalisé un film très correct et avec de bons acteurs, dont le nom m’échappe je l’avoue, pour saluer le sacrifice des marins qui sont morts pour ramener ce navire à quai. Qui sait si Moscou ne fait à nouveau rien pour saluer la mémoire de ses soldats, peut-être que les Américains récidiveront…
        Tout le monde sait bien que la profession de militaire comportent de gros risque. Et particulièrement la profession de sous-marinier.

  7. L'oeil de Moscou dit :

    Bonsoir
    C’est un coup particulièrement dur pour la sous-marinade russe. En effet, les personnels qui arment ces bâtiments sont l’objet d’une sélection très sévère, qui s’apparente à celle des cosmonautes, avec lesquels ils entretiennent de multiples liens. D’où leur qualification d’Hydronautes. Ils ont tous le rang d’officiers, et on ne compte plus le nombre de héros de l’URSS ou de la Russie dans leurs rangs. Ils font donc partie de la « crème » des sous-mariniers russes.
    Tous leurs sous-marins sont à propulsion nucléaire, il faut le souligner. Ils sont subordonnés à la 39ème diviziya de sous-marins, elle même directement rattachée à la Direction de la Plongée Profonde du ministère de la Défense (alais GUGI en russe). Cette diviziya basée à Oleniya Guba dispose même de ses propres docks d’entretien.
    On peut retrouver tout cela sur un site bien documenté, en russe
    http://oosif.ru/
    Bonne soirée

    • aleksandar dit :

      Équipage expérimenté d’officiers, 5 lieutenant de vaisseau dont 2 avait été décoré comme héros de la Russie.
      Le communiqué du ministère russe des Armées parle d’une intoxication, ce qui est malheureusement toujours possible dans un sous-marin.
      Paix leurs âmes.

      • Fred dit :

        @ aleksandar
        Un journal russe parle d’une explosion suite à une fuite de gaz (ce qui n’exclut pas une une intoxication de blessés à la suite).
        Je pense – un sous-marinier pourrait-il le préciser ? – qu’un sous-marin analyse son atmosphère en continu et que son équipage dispose de respirateurs toujours à portée de main.

        • Royal Marine dit :

          Non un SM n’analyse pas son atmosphère en continu, d’autant que d’un compartiment à l’autre, celle-ci n’est jamais composée exactement de la même manière…
          Mais des rondes sont organisées régulièrement et particulièrement dans les compartiments batteries, où l’hydrogène est très présente, et ne doit pas dépasser certains taux, sous peine d’explosion et… d’incendie.
          Quand l’explosion survient, (c’est un coup de grisou!) il est trop tard, pour ceux qui sont près de celle-ci, pour attraper un masque! Fut-il à portée de main. La soudaineté est telle!
          Dans de nombreux produits industriels de techno avancée, le seul composant indispensable non numérique, c’est à dire analogique, c’est… La batterie!
          Elle est difficilement contrôlable, peu fiable, capricieuse et fragile, polluante à la fabrication, difficilement voire pas du tout retraitable… Bref! Rien que du bonheur! N’est ce pas les écolos?

    • Pravda dit :

      Ce sous-marin peut-il faire de la « recherche » de câbles immergés par exemple?
      Les accidents, malheureusement, pardonnent rarement sur ce type de matériel.

    • Czar dit :

      Merci pour vos commentaires, ils sont toujours très informatifs et apportent une vraie plus-value à l’article.

    • Françoise dit :

      @œil de Moscou : « En effet, les personnels qui arment ces bâtiments sont l’objet d’une sélection très sévère, qui s’apparente à celle des cosmonautes, avec lesquels ils entretiennent de multiples liens. D’où leur qualification d’Hydronautes. Ils ont tous le rang d’officiers, et on ne compte plus le nombre de héros de l’URSS ou de la Russie dans leurs rangs. Ils font donc partie de la « crème » des sous-mariniers russes. »
      .
      Et alors ?

  8. NRJ dit :

    6000 mètres !!!! Il est pas fait en vibranium le sous-marin ?

    Condoléances pour les familles des victimes. Et ça se passe de commentaires pour l’état-major russe. Après le Koursk et le Nerpa, ils seraient temps que ces gars commencent à examiner ce qui ne va pas. Ils ont plus d’accident que les marines américaines, françaises, et anglaises réunies pour leurs sous-marins nucléaires.

    • dolgan dit :

      C’est sans doute un problème endémique au système politico-économique russe actuel(oligarques qui s’en foutent plein les fouilles, tout ça tout ça …).Si on croise avec les problèmes de qualité du spatial russe (qui jusqu’il y a peu était considéré comme du sur de chez sur. ), ça semble être une tendance très inquiétante.
      .
      Les soums et le spatial, c’est sensé être des domaines où ils assurent. Ils en ont les compétences et l’expérience en tout cas.

    • Frédéric dit :

      Tout de même, le fait que l’accord soit rendu publique dès le lendemain est déjà un gros progrès par rapport aux décennies précédentes.

      • jyb dit :

        @Frédéric
        on sait 2 choses : l’amirauté a fait un communiqué (source unique), un sous marin est rentré au port. Tout le reste est conjecture et probabilité.

        • dolgan dit :

          On sait surtout que14 gars sont morts, dont 7 hauts gradés et au moins 1 civil (sans doute un consultant).
          .
          On sait aussi que ça s’est passé très près du port d’attache du soum et que ça s’est passé assez près (et que l’incident était très grave) des norvégiens pour que les russes se sentent obligés de leur envoyer un message signalant l’avarie.
          .
          ET on sait que les Russes cherchent à mettre le couvercle sur cette affaire.

  9. 1E? dit :

    Une pensée pour ces marins et leurs famille. Qu’ils reposent en paix.

  10. Titeuf dit :

    Décidément c’est la série noir sur la planète…
    Bon courage aux familles.
    Condoléances.

  11. Thaurac dit :

    A guerre des câbles (fibres optiques) sous marins a connu ses premiers morts!

  12. Paix à l’âme de ces marins russes, et une pensée aux familles !!!

  13. Le Glaive dit :

    L’utilisation systématique des guillemets, indique qu’on prend ses distances avec un propos ou une affirmation, que l’on cite éventuellement mais en prenant des pincettes. Cela montre aussi que celui qui parle se méfie du propos qu’il cite, ne le fait pas sien, et même le soupçonne d’être inexact.
    Je constate donc que , concernant les Russes dans cet article, on multiplie les guillements car on ne croit pas aux éléments suivants : Recherche–Comportement héroïque-expérimental-auxiliaire-
    on remarque aussi les termes « avance que « , « aucune certitude que », « toutefois », « pouvant correspondre ».. qui montrent une défiance envers les propos du communiqué Russe ou laissant supposer qu’il dit des mensonges
    La façon d’exprimer les choses est une signature, car elle révèle les intentions de celui qui écrit . En l’occurence, par cette multiplication des mots entre guillements, on est amenés à comprendre ici que les Russes mentent sur le rôle de cet engin et sur les conditions de cet accident .
    Les Russes sont des menteurs, mais les occidentaux sont des spécialistes du style, tout ça c’est bien connu.
    Et la propagande est tout un art qui , comme le diable, se niche dans les détails : de simples guillements, par exemple.

    • Roberto dit :

      <>

      C’est une méthode de citation directe d’un texte…vous êtes lourd a vec vos manières d’autoproclamé porte parole du Kremlin et très mais alors très contreproductif…si vous voulez aidez la Russie, pensez avant d’écrire.

      • l dit :

        @ Roberto : vous savez sans doute que l’emploi des guillements a plusieurs fonctions ( cf Grévisse ) : faire une citation, ou bien montrer une prise de distance du locuteur par rapport à un terme ou un propos qu’il rapporte. C’est évidemment à ce deuxième emploi que je fais référence. Il en existe d’ailleurs une modalité gestuelle, la personne mimant le dessin de guillements avec les doigts, lorsqu’il met ce genre de distance avec le propos qu’il cite.

        • Intox dit :

          Modalité gestuelle qui n’existait pas chez nous avant, directement importé des USA, comme beaucoup de choses, via l’abus de visionnage de films et feuilletons américains. Chez nous on utilise les mots entre guillemets dans la conversation pour le préciser. D’autant plus que la gestuel des guillemets mime les guillemets anglo-saxons et pas les nôtres.

    • jpcourmaceul dit :

      Le gouvernement russe vient de classer « secret » ce dossier.

      Oui, les guillements sont de mise.

    • didixtrax dit :

      tout comme « preuves » avec guillemets concernant les affirmations de l’Iran à propos du drone US et sans guillemets concernant l’affairiste de l’Elysée et son petit scribouillard à propos d’une attaque chimique …

    • Hermes dit :

      C’est vrai que la Russie est un exemple de fiabilité dans les communiqués.
      .
      Sérieusement…Réfléchissez un minimum avant de vous tourner en ridicule…

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Le Glaive,

      Les guillemets servent aussi à signaler des citations…

      Et puis, accessoirement, je vous rappelle que j’écris mes articles comme je l’entends.

      • Le Glaive dit :

        @ Laurent Lagneau : Vous écrivez vos articles comme vous l’entendez : absolument, et personne ne met en question cette évidence et ce droit absolu . Vous autorisez les commentaires même s’ils sont acides : dont acte aussi.
        Puisque vous les autorisez, vous autorisez donc qu’on lise attentivement vos articles et qu’on en retire toutes les informations qu’ils contiennent , à la fois sur le fond et sur la forme. Vous avez toute votre liberté et vous accordez au lecteur, les siennes . Il n’y a donc aucun problème à ce que chacun reste à sa place, ce que je fais strictement . Ou bien alors, il vous faudrait annoncer un changement des règles, je pense .

        • ScopeWizard dit :

          @Le Glaive

          Certes , ce que vous dites est juste ; seulement vous employez le pronom « on » en faisant de toute évidence référence à notre hôte Laurent , ce qui peut être interprété et considéré comme plutôt « vexant »( en l’ occurrence les guillemets que j’ utilise servent à adoucir le sens du mot auquel je pense en réalité afin de rester dans la bienséance sans me départir d’ un souci certain de savoir-vivre ) voire hostile par le principal intéressé ……………….

          Il m’ est arrivé ( il m’ arrive , et il m’ arrivera ) plus d’ une fois de procéder à une espèce d’ exégèse de certains de ses articles mais -à moins que je ne fasse erreur- en m’ obligeant à chaque fois à ne jamais m’ écarter du strict contenu de façon à ne jamais mettre en cause , de quelque manière que ce soit , le rédacteur ………….

          Je reprends le texte intégralement ou en partie , j’ analyse jusqu’ à disséquer si nécessaire , j’ extrapole à l’ occasion ou au besoin , mais je ne vais pas plus loin car je sais que je ne suis que de passage et que ma condition est celle d’ un invité pas davantage , et ce , quel que puisse être le lien d’ amitié qui puisse exister entre Laurent et moi .
          Dans le même ordre d’ idées , il serait fort présomptueux de ma part de critiquer -positivement comme négativement- ses intentions ou même d’ essayer de les deviner puis d’ exposer le fruit de mes déductions qui peuvent tout aussi bien cibler dans le mille que passer complètement à côté …………
          Le texte est une chose , l’ auteur -compte tenu des circonstances et de la place qu’ occupe chacun de nous sur ZoneOPEX- en est une tout-autre .

          Et de plus , quoi qu’ il en soit , chacun a le droit de penser et de s’ exprimer comme il l’ entend à condition de respecter a minima les quelques règles de courtoisie que « demande » notre hôte sur ce libre espace d’ échange et de discussion ………….
          Principes de « courtoisie » qui bien trop souvent font défaut …………….

          Au fait , en tous cas me concernant , les guillemets servent aussi à inciter à la réflexion ou à sous-entendre ………….

          Voilà , c’ est tout , cette modeste mise au point n’ engage pas plus que ça ………… 🙂

  14. EP04 dit :

    6000 m et 30 noeuds c’est sur que c’est pas uniquement fait pour la recherche océanographique…

    Plus sérieusement je ne vois pas le cahier des charges qui conduirait à la recherche de telles performances

  15. lym dit :

    Pour des mesures bathymétriques, cela parait à mon humble avis quand même être le marteau pilon pour enfoncer un clou… pour le pendant russe de l’USS Jimmy Carter? Faut pas se louper avec la THT qui alimente les répéteurs, même si les taux d’accidents russes en la matière sont, même sans aller taper le câble (ou s’y entraîner), quand même déjà anormalement élevés hors modèles atypiques.
    En tout cas, Pence a été privé de sortie et prié de rappliquer en urgence.
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/le-vice-president-americain-pence-annule-un-deplacement-et-suscite-des-speculations-20190702
    L’addiction aux drogues (dans la sous-marinade britannique?) attendra!

  16. Barfly dit :

    L’incendie : la hantise des sous mariniers. Affaire à suivre.
    RIP

  17. Auchat dit :

    6000 métres ?!… Ne serait-ce pas plutôt 6000 pieds ?

  18. Alexs dit :

    Cela se serait passé dans les eaux territoriales russes, à la sortie du golfe de Kola… Un soum qui peut descendre à 6000 mètres, n’a rien à se mettre sous la dent dans cet endroit… C’est pas son terrain de jeu. Je pense à autre chose. Si ma version est juste, le commandant de la flotte du Nord va dégager dans les jours qui viennent.

  19. ScopeWizard dit :

    RIP et Bravo !

    Cela étant , 6000 mètres c’ est 600 atmosphères , ça fait vraiment beaucoup ……………. je ne suis même pas sûr qu’ un bathyscaphe soit capable de descendre aussi profond ……………………. c’ est 20.000 pieds sous les mers ………………..

    Petit documentaire d’ époque ( 1993 sous présidence Eltsine ) en 3 parties à la fois célèbre ( pour ceux qui se souviennent combien il avait fait sensation lors de sa diffusion ) et fort instructif :
    https://www.youtube.com/watch?v=n3XpAfqI5gY

    https://www.youtube.com/watch?v=H_ZEzT013Yc&t=10s

    https://www.youtube.com/watch?v=icOp6eEe37s&t=17s

    Gardons confiance , courage , et moral ………….
    https://www.youtube.com/watch?v=iEPJO62qEk8

    Pour compléter ( 1H 10min ) :
    https://www.youtube.com/watch?v=BIn7qMgGmJU

    Y a pire ? 😉

    • Montaudran dit :

      Le bathyscaphe de John Cameron le réalisateur est descendu à 10 898 mètres. Ces « sous-marin » sont en fait de minuscule sphère, une coque d’un vrai sous-marin résiste à 1000, peut être 1500 m.
      Je crois que le record c’est pour Alpha à coque titane, mais tout cela est top secret.

      • ScopeWizard dit :

        @Montaudran

        En vous remerciant !

        Mes dernières infos -qui datent- font état pour les sous-marins militaires modernes de profondeurs allant de 400 à 700 mètres , pas davantage………………..

    • Hermes dit :

      Etant donné qu’on est descendu (et qu’on descend encore de temps en temps) à pratiquement 11000 dans la fosse des mariannes, je vois pas en quoi 6000 vous étonnerez.
      .
      L’étonnant dans cette profondeur, c’est le bâtiment lui même, il n’appartient pas vraiment à la forme qu’on emploi sur les illustrations, (Qui est une sphère, permettant la meilleure résistance à la pression), mais j’ai pas poussé la réflexion plus loin, je doute que ce soit l’illustration du dit sous marin et je doute qu’on ait accès aux plans pour savoir ce qu’il en est…

      • ScopeWizard dit :

        @Hermes

        Je sais que certains submersibles peuvent descendre très bas et perso j’ en étais resté à 4500/5000 mètres vu que je ne m’ intéresse que d’ assez loin au sujet ; concernant le reste , vous venez vous-même d’ apporter la réponse au fait que je puisse trouver que 6000 mètres pour un sous-marin de forme « traditionnelle » tel que représenté afin d’ illustrer l’ article consacré à cette tragédie , ça fasse vraiment beaucoup de chez beaucoup …………..

        Comparativement à mes dernières données tel qu’ évoqué plus haut à l’ ami @Montaudran , cela représente pratiquement plus de 8.5 fois la profondeur maximale pouvant être atteinte par les coques de sous-marins militaires connues quelles que soient leurs origines …………….

  20. Lagaffe dit :

    La Russie s’interroge sur le sous-marin dont l’incendie a fait 14 morts. Les autorités ne donneront pas d’information, invoquant le secret d’Etat. Et pour cause, ce sous-marin réalise des missions classées secret-défense et n’aurait jamais dû faire parler de lui. Deux versions s’opposent sur la nature du bâtiment accidenté.

    La première version, officielle, assure qu’il s’agit d’un submersible dédié à la recherche scientifique, à l’étude des environnements marins et du fond des océans. Le nom et le type du submersible n’ont pas été fournis. Vladimir Poutine s’est borné à reconnaître qu’il s’agissait d’un appareil inhabituel. La seconde version, qui provient de médias indépendants tel que le journal Novaïa Gazetta, (ils précisent tenir leurs renseignements de sources sécuritaires), affirme qu’il est question du sous-marin AS-12 Locharik, un bâtiment à propulsion nucléaire classé top secret, conçu pour les opérations de sabotage en cas de conflit, comme par exemple la destruction des liaisons transcontinentales en grandes profondeurs…

  21. spandoflage dit :

    D’abord, bien sûr, les condoléances.
    Il y a la cocarde, il y aussi les hommes : ces derniers sont morts en service et ça doit être respecté…..

    Les Russes ont fait de très gros progrès, depuis les époques « terribles », où les accidents de tous genres s’enchaînaient bien trop souvent. Il faut quand même bien dire que le bilan reste très lourd, et qu’on nous parle d’une partie du problème, celle qu’on ne peut pas cacher.
    Combien d’irradiations avec leurs conséquences à long terme, combien de blessés ?

    L’époque de « recyclage » d’engins et de procédés de fabrication soviétiques n’est pas terminée : malgré leurs efforts les sous mariniers russes traînent ces boulets, et certains d’entre eux ne sont pas non plus assez formés. Le corps des officiers mariniers reste bien trop faible, et la conscription boiteuse n’arrange rien.
    Là, on est en partie dégagés de ces contingences. Sauf que les faiblesses se retrouvent au moins de manière indirecte : entretien, qualité des approvisionnements et pièces détachées….il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte.
    Mais c’est aussi la vieille histoire de la « posture » : l’ours russe a besoin de se sentir puissant avec le nombre, et il sacrifie aprfois le reste….

    Les polémiques vont bon train sur les capacités et missions de ce submersible. Là, je n’y connais rien alors j’essaye d’imaginer la version française de la COMEX rattachée à la force océanique stratégique : les Russes eux mêmes nous traiteraient de menteurs ridicules….

    Mon petit doigt me dit que cet engin est un « renifleur » de câbles sous marins : j’offre ma tournée de Vinogel si ça se confirme lol.

    Pour le reste, encore 14 pauvres gars au tapis : foutu service…..

  22. lxm dit :

    Si c’était un de ces sous-marins qui devaient couper nos propres câbles transatlantiques c’est une bonne nouvelle pour nous.
    007 veille.

  23. Olenya Bay on the coast of the Barents Sea is home to a fleet of nuclear powered spy submarines and surface vessels which NATO now says are dramatically stepping up activities around undersea data cables in the North Atlantic.
    https://thebarentsobserver.com/en/node/3381