CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Le programme SCAF pourrait souffrir des difficultés du futur char franco-allemand, prévient le Pdg de Dassault Aviation

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

64 contributions

  1. Fralipolipi dit :

    « Berlin pouvait estimer que la maîtrise d’ouvrage du MGCS ne constituerait pas une « compensation crédible du leadership français au programme de SCAF. » »
    … Notons ici que le leadership de l’Allemagne sur le Tank du futur n’est pas la seule contrepartie qu’elle a reçue.
    Elle a aussi reçue le Leardership pour l’Eurodrone MALE, alors que la France était sans doute mieux placée que l’Allemagne pour gérer la chose … Faudrait aussi songer à le rappeler à nos amis d’outre-Rhin !!!
    .
    Par ailleurs, sur le programme SCAF, monnaie d’échange ou pas, il était juste impensable que l’Allemagne ait le lead, vue ses lacunes sur tant de sujets (entre le maitre d’œuvre intégral du Rafale, et l’industriel qui a fait le quart de l’Eurofighter (pour simplifier), y-a pas photo !).
    .
    La partie française ne doit jamais se dispenser de rappeler ces vérités à son partenaire d’outre-Rhin, … car ce dernier n’aura de cesse de vouloir fonctionner comme si cela n’avait jamais existé … Ils oublient très vite quand ça les arrange et n’auront de cesse de jouer avec l’érosion du temps sur les mémoires.
    Donc, « posons des jalons, et renouvelons régulièrement la peinture », sans quoi il risquera de se passer ce que tout le monde pourrait craindre dans cette coopération de haut-vol … la preuve, ça commence déjà.

  2. Fralipolipi dit :

    Et puis le problème n’est pas tant de confier des parts à Rheinmetall dans le projet MGCS.
    Le problème, c’est de voir Rheinmetall prendre ne contrôle de KMW, et indirectement de KNDS, puis par ricochet sur Nexter … et donc automatiquement sur des parties industrielles, propres à Nexter, qui débordent totalement du simple programme de char lourd.
    .
    C’est pour cela que la France dit Niet (et heureusement).
    .
    A l’inverse, dans la coopération du SCAF, à quel moment voit-on un risque de voir Dassault absorber la division militaire de Airbus ??? Aucun.
    Donc les 2 sujets sont absolument incomparables.
    Et l’Allemagne nous raconte n’importe quoi quand elle estime ne pas avoir d’équivalence entre les 2 projets.
    De fait, d’un côté, elle souhaite imposer un remaniement capitalistique (en sa faveur) … alors que de l’autre, il n’est question que de partenariat sur un projet.
    C’est donc l’Allemagne qui nous la fait à l’envers.
    Et il est vital de mettre les points sur les « i » dès le départ … diplomatiquement, mais fermement.

  3. Chanone dit :

    Le problème des accords Debré- Schmitt, c’est qu’il n’y a pas de recours ou de pénalité en cas de manquement de l’une des parties. Et il n’y a pas de visibilité non plus pour le pays partenaire quand au devenir des pièces qu’il exporte.
    .
    Dans le cadre du SCAF comme du MGCS, on a les députés pacifistes Allemands qui prennent les relations Franco-Allemandes en otage grâce à ce traité bâclé.
    Mais mes mêmes nous conspuent parce que la France n’a plus confiance dans la grande coalition au pouvoir, qui mélange tellement les genres que l’on croirait une inventaire à la Prévert.
    La politique n’a jamais été une occupation pour lapins de trois semaines. Mais ces cinquante dernières années, notre administration s’est vraiment montré en dessous de tout!

  4. MAS 36 dit :

    Avant de perdre trop d’argent, et surtout les nerfs arrêtons tout avec cette Allemagne qui de toutes les façons exporte son armement sous couvert de sociétés écran implantées à l’étranger.

    • Hermes dit :

      Le début du prototypage peut très bien se poursuivre, même s’il y a une séparation par la suite…
      .
      On a tout à gagner et rien à perdre à cette étape concrètement…

    • NRJ dit :

      Je vous rappelle que les entreprises allemandes sont les premières à critiquer ces contraintes d’exportation. Airbus, Rheinmetall, TKMS… Rheinmetall a limité la casse avec ses filiales mais ils paient quand même un ticket.

      • Gandalf dit :

        Pour info, Airbus n’est pas plus allemand que francais, les 2 pays detiennent chacun environ 11%

        • NRJ dit :

          C’est vrai mais là c’est la partie allemande qui critique en menaçant de faire construire des avions en France plutôt qu’en Allemagne.

          • Hermes dit :

            Airbus évite de menacer les chaînes Allemande et a fait attentions à ses mots.
            .
            Il n’a été cité que les matériels construits en France dont certains composants sont Allemand et pourtant bloqué par l’Allemagne.

  5. Jean la Gaillarde dit :

    Je met une pièce sur le fait que ni le MGCS, ni le SCAF ne se feront avec l’Allemagne. D’ailleurs les difficultés qui vont s’amonceler avec le MGCS, seront l’écueil qui fera capoter le SCAF.

    • NRJ dit :

      Dans ce cas, après le rafale furtif que l’on sortira en 2040, on n’aura plus qu’à acheter américain.

      • Mike dit :

        Pas sûr. Souvenez-vous que Rafale était déjà en développement occulte dans les cartons Dassault et dans l’esprit du grand Marcel, sur fonds propres, avant d’être présenté comme projet du futur avion européen, puis finalement français. S’agissant du SCAF, rien n’indique que Dassault n’a pas déjà pensé un tel aéronef, devançant l’appel d’offre actuel. Le constructeur a toujours eu un temps d’avance.

        • John dit :

          Sauf qu’une conception d’un avant projet sur papier, ça coûte pas très cher en investissement. Par contre, développer un projet ambitieux comme le SCAF, ça coûte une blinde, et là, rien n’est dans les cartons de Dassault en termes de réelle ingénierie. Tout est à développer, seuls des concepts existent.
          Vous semblez minimiser le challenge de ce programme, et vous semblez minimiser ce qui a été fait par Dassault avec le Rafale dès la confirmation qu’il s’agirait du futur avion.

          • Thomas dit :

            Correction :
            Le Rafale est le premier avion de chasse conçu entièrement numériquement, et le premier projet client (Avion Marcel Dassault) du logiciel de conception assisté par ordinateur CATIA (Dassault Systèmes-1981).
            CATIA est depuis longtemps leader sur son marché, et est utilisé depuis 1984 par Boeing par exemple.

            C’est la le génie de Marcel Dassault : comprendre,synthétiser et mettre en oeuvre le meilleure des pratiques et techniques propres à chaque métier concourant à la conception et à l’utilisation d’un avion.

            Ce temps est révolu, et pour abonder dans votre sens, si le développement du Rafale a pu se faire principalement grâce aux fonds de Dassault il y 40 ans, le Scaf de demain, c’est pas le même coût.

    • Clavier dit :

      Connaissant bien Dassault , ils ne se laisseront jamais tondre la laine sur le dos, surtout par des Allemands, et la suite de l’histoire européenne vous donnera sans doute raison…..

      • John dit :

        Sauf que Dassault ne fait qu’exécuter des contrats de l’état français, et n’a pas de pouvoir de décision.
        Dassault est conscient de la complexité du projet, des finances françaises, et sait très bien que la France ne pourra pas financer cela seule !
        En plus, ils sont conscients qu’en termes de timing, ils pourraient être les premiers occidentaux à mettre au point un tel système, et donc à l’export, ce sera une bonne chose pour Dassault.

    • chill dit :

      je mise avec vous et j’en mets deux !

  6. petitjean dit :

    Ici, ne s’exprime QUE des français ! On aimerait écouter les responsables allemands ! Que disent-ils ?
    je retiens :
    -« les États-Unis exercent une pression très forte ». Ce n’est pas une surprise ! Le maillon faible étant l’Allemagne !
    -« il est hors de question de déroger à la règle des 50-50 ». Mais j’espère bien !
    -« « Je ne prétends pas que la vie soit un long fleuve tranquille ». Pour avoir développé un projet avec un partenaire allemand je sais que nous fonctionnons différemment. Mais rien n’est insurmontable avec une écoute et un respect réciproque.
    -« les questions relatives à l’exportation des équipements…restent encore sur la table » . C’est inacceptable ! On est en début de projet, l’Allemagne doit clarifier sa position !
    -« Berlin pouvait estimer que la maîtrise d’ouvrage du MGCS ne constituerait pas une « compensation crédible du leadership français au programme de SCAF ». Pourquoi Berlin ne s’exprime-t-il-pas clairement sur ce partage ?

    1-j’ai des doutes sur la faisabilité commune du projet MGCS
    2-si nous ne parvenons pas à bosser ensemble et à parité, sur ces deux énormes projets, c’est encore foutu pour vingt ans !
    3-attention, nos partenaires européens nous regardent…..comme les USA d’ailleurs et eux ne se contentent pas de regarder !………….

  7. Lucy dit :

    « la France, contrairement à ce que pensent certains Allemands, observe des règles très strictes et n’exporte pas vers n’importe quel pays »
    Message clairement Franco-Français. Ayant vécu en Allemagne, Trappier va être traité comme un clown.

    • Chanone dit :

      ou comme un emmerdeur.
      .
      Pendant 10 ans, on a rampé pour palire à l’Alllemagne (« touche pas à mes tauxxxx, assortis de « s’il te plait  » baveux).
      Depuis plusieurs mois, je vois dans les médias que le vieille garde pro germaniste crie sur tous les toits que « la France se comporte mal ».
      Alors que l’on se contente de protéger notre prés carré que les Allemands ne nous ont JAMAIS aidé à défendre. Surtout dans les programmes multilatéraux: il n’y a qu’à regarder de près l’Eurofighter… Mais je sens que votre vue est trop brouillée, et votre opinion trop dirigée pour souffrir d’un tel accroc.

    • Gandalf dit :

      C’est reciproque, les allemands vendent des munitions utilisees au Yemen par le biais de filliale en Italie et Afrique du Sud. Donc les bons sentiments allemands ils peuvent se le mettre ou je pense.
      L’hypocrisie allemande est legion, ils importent du gaz de Russie et ont toujours plein de centrale au charbon, ils viennent nous donner des lecons ecolo sur le nucleaire, mais le francais moyen produit 5t de CO2 par an vs l’allemand c’est 10t, sans parler de leur magouille avec leur diesel VW

      • John dit :

        Sauf que ce sont des industriels qui contournent la loi allemande…
        Si l’entreprise qui exporte au Yémen est italienne, peu importe le propriétaire de l’entreprise, l’export passe sous les lois italiennes…
        Donc non, pas d’hypocrisie des Allemands. Les Allemands prennent leur responsabilité dans ce qu’ils pensent être des crimes de guerre…

        Vous parlez des magouilles sur le diesel, c’est pareil avec les constructeurs français, mais ça a fait moins de bruit parce que les voitures ne sont pas exportées à ravers le monde contrairement aux voitures allemandes…
        Ils ne donnent pas de leçon sur le nucléaire, par contre vous donnez des leçons sur le charbon….
        Le choix allemand en terme d’énergie est d’éviter tout risque nucléaire, et la France d’éviter toute émission de CO2, mais surtout de combiner nucléaire civil et militaire. C’est un choix stratégique français respectable. Mais le choix allemand l’est tout autant, avec juste une perspective différente !

        • Stoltenberg dit :

          S’ils prenaient leurs responsabilités en ce qui concerne LEURS crimes de guerre, ce serait déjà bien ! Mais là c’est juste un outil de combat politique, la vie des gens leur importe peu.
          .
          Ils ne donnent pas de leçons sur le nucléaire ? Demandez aux directeurs des centrales nucléaires françaises, notamment celles qui se trouvent pas loin de la frontière, à quel point ils sont emmerdés par les boches ! Par contre quand c’est leur nuage de pollution issue des centrales à charbon qui traverse la France, tout va bien. Pas besoin de vous expliquer que ces centrales émettent plus de particules radioactives qu’une centrale nucléaire.
          .
          Et concernant les magouilles, ce n’est pas la famille Quandt (ayant des liens familiaux avec Goebbels et qui a eu recours au travail des travailleurs forcés dans des conditions atroces pendant la 2ème guerre mondiale sans payer des dédommagements), qui est propriétaire de BMW et qui aurait financé le parti de Merkel pour que celle-ci force l’UE à augmenter les taux d’émissions des gaz à effet de serre permis ?

        • EchoDelta dit :

          Sur le Cas VW que je connais bien, il n’y a que VW qui triche ostensiblement et c’est la raison pour laquelle ils se sont fait attraper. Les autres constructeurs préparent leur véhicule comme des bêtes de concours pour passer les normes, mais c’est le jeu. Avoir un code logiciel dédié spécifiquement au passage de la norme est interdit. Bosch en 1996 à l’époque ou ils accusaient du retard en terme de technologie, s’était fait prendre la main dans le sac par l’UTAC et PSA. Grosse colère de PSA, et ils ont signé dans la foulé l’accord sur le HDI. Bosch est allé acheter la technonologie à Magneti Marelli à l’époque pour combler son retard et l’a mieux industrialisé.

        • NRJ dit :

          @John
          Enfin la différence entre le nucléaire français et le charbon allemand, c’est que la pollution du charbon à des conséquences directes sur notre sol via les émissions de CO2. Alors que les déchets nucléaires, ça n’a d’impact qu’en France. Et si vous craignez une catastrophe nucléaire, les allemands n’ont jamais critiqué à ce que je sache notre manque de sérieux concernant la sûreté nucléaire.

    • Stoltenberg dit :

      De toute façon, du point de vue allemand, qui est par ailleurs 100 % légitime, les Français, ainsi que tous les habitants des pays du Club Med sont des clowns qui ne savent même pas gérer leurs propres dépenses. En effet, avec 100 % du PIB de dette, une politique qui, depuis des décennies vise à penser à « aujourd’hui » au détriment de « demain » et aucune perspective de relance, il est difficile de concevoir comment les Allemands, avec toute leur arrogance inée et leur sentiment de supériorité messianique, pourraient nous considérer.

      • John dit :

        A voir sur ce site, l’arrogance française envers les Allemands n’a rien à envier à l’arrogance allemande présumée envers les Français.
        D’ailleurs ce site résume bien le cliché de l’arrogance française envers tous les pays… Regardez l’article sur la frégate canadienne survolée par des avions chinois. Les Canadiens sont insultés copieusement, mais tout le monde oublie que la France avait vécu la même situation et avait réagi de la même manière…
        http://www.opex360.com/2018/04/22/avions-russes-ont-survole-navires-francais-a-8-reprises-lete-2017/

        • Stoltenberg dit :

          Ce n’est pas une arrogance présumée, elle est bien vraie. Et la différence entre l’arrogance française et allemande c’est que l’arrogance française se termine le plus souvent par des déclarations creuses ou des ricanements stupides (sauf peut-être la période coloniale). L’arrogance allemande se termine le plus souvent par un plan de colonisation « messianique » accompagnée de l’extermination des peuples entiers de manière industrielle et des expériences medicales les plus horribles menées afin de « prouver » que cette arrogance a des bases « scientifiques » car le peuple germanique est « supérieur » aux autres. Demandez aux Namibiens, à qui le gouvernement allemand, après avoir reconnu le caractère génocidaire de son activité en Namibie, a refusé tout dédommagement et de leur rendre les têtes des Namibiens que les « médecins » allemands coupaient aux indigènes (vivants) avec une scie et envoyaient aux universités allemandes. Ceci veut dire que les universités allemandes sont toujours en possession des têtes des Namibiens. Bref. Suis-je arrogant ? Germanophobe ? Ai-je tort d’évoquer l’un des chapitres de l’histoire qui prouve que ce qui s’est passé pendant la 2ème guerre mondiale ce n’est pas juste un « coup d’un soir » que les Allemands auraient passé avec Hitler mais bien l’expression de leur vrai caractère ?
          .
          Ensuite, oui, je suis d’accord avec vous, cette arrogance de certains sur ce site est bien ridicule. Je l’observe en particulier en lisant certains commentaires sur le F-35 qui, à croire ses détracteurs, serait inférieur aux Devoitines sans parler des Rafales. Ou encore en lisant les ricanements des beaufs édentés sur le rapport entre le prix du drone américain abattu par l’Iran et le coût du missile qui a servi à l’abattre. Ces mêmes idiots se pourraient poser la question quel est le rapport entre le coût de l’hélicoptère Gazelle et le coût d’une cartouche 7,62.
          .
          La vraie intelligence c’est de savoir saisir ce qui a de la valeur et d’écarter le non-sens.

          • NRJ dit :

            @Stoltenberg
            Je crois que le peuple allemand n’est plus exactement dans le même état d’esprit que pendant les années 30 avec l’espace vital (le soutien des allemands aux nazis ne portaient que partiellement sur ces opinions là). Entretemps, la seconde guerre mondiale, la guerre froide, la séparation… tout ça a laissé des traces énormes. Pourquoi croyez vous que Merkel ait arrêté d’exporter des armes et que le budget de Défense est l’un des plus faibles d’Europe ?

            Et si éventuellement ils refusent de payer pour certains crimes coloniaux, c’est probablement au niveau politique pour éviter de tomber dans le chantage de la mémoire. Déjà que les grecs essayent toujours de leur soutirer 200 milliards d’euros… Le Japon a agi plus simplement et efficacement aussi en refusant de reconnaître les « femmes de réconfort ».

          • Stoltenberg dit :

            Et le caractère génocidaire de la colonisation allemande de la Namibie n’a été reconnu qu’en 2014 soit plus de 100 ans après ! Et les Allemands ont considéré que, comme cela fait plus de 100 ans, alors il n’est pas question de dédommager les victimes qui ne sont plus en vie. Cynisme poussé à son paroxysme, signé les enfants des Waffen SS qui ne faisaient qu' »exécuter les ordres » et qui sont devenus des bons Allemands pas du tout nazis le 8 mai 1945.

          • Stoltenberg dit :

            NRJ : Le terme « espace vital » (Lebensraum) ne date pas des années 1930. C’est un terme qui est apparu au XIXème siècle mais qui était présent sous d’autres formes dans la rhétorique allemande au moins depuis les Teutons (donc le Moyen Âge). On parle ici des concepts qui sont inhérents à la mentalité allemande. Et si vous pensez qu’il est possible d’éradiquer ce genre de schémas mentaux profondément enracinés en <5 ans de dénazification ou même 45 ans de séparation, alors vous vous trompez.
            .
            Ce qui m'importe ce n'est pas spécialement ce qu'il y a aujourd'hui, mais ce qu'il y aura demain. Et comment pouvez-vous garantir que les Allemands ont définitivement décidé de changer et de faire la paix avec leur histoire s'ils rédfusent catégoriquement de dédommager leurs victimes et certains se permettent dorénavant de dire que ces victimes étaient "bien traités" et que d'autres sont mortes dans des "camps de mort polonais" ? Bref, cette politique vis à vis de l'Allemagne sera un échec car elle a été, dès le début, basée sur des mensonges. J'en suis sûr que ce sera un échec.
            .
            Ouai, chaque explication est bonne. L'essentiel ce n'est pas de faire la paix avec l'histoire mais de trouver des excuses bidon. Cela prouve bien que mon point de vue est légitime.

          • NRJ dit :

            @Stoltenberg
            Les allemands n’ont peut-être simplement pas envie de tomber dans le chantage de l’histoire. Nous non plus d’ailleurs, malgré nos grands discours sur la colonisation (alors même que selon votre point de vue on ne devrait pas y couper). Que je sache, aucun des derniers présidents n’a dépensé une somme que nous aurait demandé nos anciens colonisés pour s’excuser d’avoir fait la colonisation et ses conséquences (cela dit, il y a Hollande qui a parlé d’une « dette » à Haïti. Une bourde, car le lendemain, et vu les revendications que ça a généré, il a finalement parlé d’une « dette morale » pour s’en sortir).

            Par ailleurs la Namibie est dans une situation proche de la Grèce. Les mecs là-bas veulent non pas l’argent pour bâtir des mémorials mais simplement pour leurs dépenses personnelles. Ils n’en ont rien à faire de la mémoire. C’est pour eux juste un moyen de récupérer de l’argent sans se fatiguer. En outre, si vous pensez que les fautifs doivent payer alors que les victimes sont déjà mortes depuis belle lurette, quelle serait la limite objective pour une indemnisation ? (S’il vous plait ne me ressortez pas l’excuse bidon « il faut une assemblée de personnes compétentes pour en décider »).

            Par ailleurs je vous suggère de vous informer sur les expériences de Milgram. Ce gars est la première personne s’être dit que le fait d’être allemand n’expliquait peut-etre pas tout. Et si on en suicides conclusions, les américains auraient pu le faire comme nous et à peu près tous les pays occidentaux.

            Si Hitler a été élu par les allemands, ce n’est pas pour la quête d’espace vital, mais majoritairement pour récupérer ce qui était considéré (et pas forcément à tort) comme trop exagéré dans le traité de Versailles et pour redonner à l’Allemagne sa puissance après la 1ère guerre mondiale. C’est historique.

            Et vous semblez oublier que l’Allemagne n’a fini réellement la seconde guerre mondiale qu’en 1991. Ça change une culture.

          • NRJ dit :

            « On parle ici des concepts qui sont inhérents à la mentalité allemande. Et si vous pensez qu’il est possible d’éradiquer ce genre de schémas mentaux profondément enracinés en <5 ans de dénazification ou même 45 ans de séparation, alors vous vous trompez."

            Je suis tenté de vous dire: allez en Allemagne. Ca vous évitera de dire des absurdités. Car il s´agit d´absurdité. A part probablement quelques néonazis, le concept d´espace vital n´y est pas très populaire. Vous vous feriez mal voir si vous parliez en Allemagne de leur droit à disposer d´un espace vital.

            Par ailleurs, ne vous êtes vous jamais demandé pourquoi les nazis n´ont pas organisé de guérilla dans les zones libérées par les alliés ? Après la chute du Reichstag, les allemands ont mis bas les armes. là où par exemple en Afghanistan, on se retrouve avec une guérilla impossible à maitriser. Il y a une raison simple et ce n´est pas la volonté de sauver les civils (après tout, les SS n´hésitaient pas à tirer sur leur propre camp même au dernier moment) ni la mort du Führer (les allemands ont continué à combattre une semaine après sa mort). Tel que je le vois, la seconde guerre mondiale est l´une des rares guerres où les perdants ont accepté d´être les "mauvais".

            Et il ne s´agit pas de 45 ans de séparation. Une partie de l´Allemagne a vécu sous la dictature communiste avec la Stasi pour remplacer la Gestapo pendant 40 ans (plus les 5 sous occupation russe). Et ce fut la conséquence directe de l´Allemagne nazie.

      • Gandalf dit :

        Lol je crois que l’espagne gere mieux sa dette que les US, toujours la avec ta propagande anti europe.

        • Stoltenberg dit :

          Ah oui, ils la gèrent très bien cette dette. Ils sont actuellement (2018) à 97 %, soit 2,5 % de moins que la France…

        • NRJ dit :

          @Gandalf
          Comparer la dette américaine avec la dette des Européens n’a aucun sens. Les USA ont le dollar, la première monnaie mondiale. Ils sont dans un équilibre où ils peuvent se permettre de gagner beaucoup plus car une inflation du dollar serait catastrophique pour les banques, beaucoup plus que l’euro, le yuan ou le rouble.

      • EchoDelta dit :

        Oui enfin il y a une différence entre un pays en régression de population active (L’Allemagne, l’Italie notamment) et ceux dont la population active progresse (La France). Dans 10 ans les allemands seront plus proche du club Med que nous. D’ailleurs on le voit, Macron se balade avec ses « amis » quand Merkel se balade avec ses ambulanciers. C’est tout un symbol de ce qui nous sépare actuellement. Le vrai cas préoccupant est l’Italie car elle est endettée avec situation économique sclérosée et une population active en forte décroissance.

        • Stoltenberg dit :

          La France et l’Allemagne font la même chose pour combattre le vieillissement des populations. Elles importent des quantités énormes d’immigrés, notamment en provenance des pays musulmans, ce qui va, à mon avis, avoir de très graves conséquences très graves dans le futur. Et c’est G. Collomb qui l’a dit.
          .
          De plus, d’ici 10 ans la plupart de ces personnes ne seront même pas nécessaires, ayant été remplacées par les robots et l’IA. La France va donc se retrouver avec tout ce « surplus » qu’il va falloir nourrir d’une manière ou d’une autre.

          • NRJ dit :

            @Stoltenberg
            Ne vous laissez pas embobiner par ces histoires sur l’IA et les machines. Le processus vers une utilisation plus courante des machines est à l’oeuvre depuis le 19ème siècle. On fait apparaître ça comme une révolution alors qu’il ne s’agit que d’une évolution. Ça impliquera une évolution également des humains, comme c’est le cas depuis le 19ème siècle, rien de plus.

            D’ailleurs quand on pense, l’Allemagne a 3 fois plus de machines qu’en France et est au plein emploi alors qu’on a 6 millions de chômeurs. Ce n’est peut-être pas un hasard.

          • EchoDelta dit :

            Oui enfin la fécondité des femmes français oscillait entre 1,85 et 2,1 durant les 40 dernières années quand celles des allemandes oscillait entre 1 et 1,4.
            Ce ne sont pas les immigrés qui font les forces vives d’un pays. On peut en « importer » comme vous dites, autant que l’on peut, il faut une dynamique interne pour qu’ils puissent travailler.
            Quand à remplacer des hommes par des robots et de l’IA pour des activités de création et d’ingénierie qui devient le coeur de business des pays occidentaux, je n’y crois pas une seule seconde.
            En revanche je suis très curieux de voir comment l’Allemagne va réagir lorsque l’Italie va commencer à déraper sérieusement. Pas sur qu’ils adoptent un comportment très européen. L’Euro va être dévaluer et les pays qui EU qui auront conserver une dynamique et un tissu industriel en profiterons pour exporter à nouveau et suivre l’inflation que la dévaluation de l’Euro va entrainer. En revanche les épargnants seront un peu plus ruinés et l’investissement risque de se faire rare.

          • Stoltenberg dit :

            NRJ : Je ne me laisse pas embobiner, j’aperçois des tendances. L’IA et le Big Data sont des domaines très jeunes, en pleine expansion. Le développement des bases de de données distribuées NoSQL c’est à partir des années 2000-2010 si je ne me trompe pas. Pareil pour l’IA avec le deep learning. Et le potentiel est énorme ! Déjà on a vu l’énorme bouleversement créé par l’internet et l’informatisation. La dynamique du marché du travail est énorme et les constantes de temps sont de l’ordre de 5 à 10 ans. Il suffit de voir les services entiers dans les entreprises qui sont remplacés par des logiciels informatiques aujourd’hui et peut-être demain par des robots intelligents, pareil pour les métiers entiers. Le cas le plus symbolique pour moi, ce sont les taxis. Aujourd’hui, vous n’avez plus besoin d’avoir la carte d’une ville entière dans votre tête. Il suffit d’avoir un smartphone avec accès à internet, quelques applications et, bien sûr, un véhicule. Demain vous n’aurez peut-être même pas besoin de chauffeur ! Quels sont les métiers qui sont créés en contrepartie ? Que des metiers qualifiés ! Technicien, développeur, ingénieur, scientifique… à part ça, je ne vois pas. Ce qui fait que toutes ces personnes peu qualifiées seront rapidement mises à l’écart ! Et là, je crains qu’il va falloir trouver une solution hors du paradigme capitaliste. Il est beaucoup plus simple d’expliquer à un agriculteur comment se servir d’une simple machine industrielle du XIXème siècle que d’expliquer à un travailleur peu qualifié dans le domaine technique comment fonctionne l’IA, un ordinateur, un protocole complexe ou toute autre technologie avancée.

          • Stoltenberg dit :

            EchoDelta : Oui, enfin, vous parlez de la moyenne, il faudrait encore évoquer la variance pour pouvoir décrire entièrement la distribution (surtout si l’on se place dans une hypothèse gaussienne). Si vous mettez dans le même sac des femmes libres, indépendantes et travailleuses qui ont un taux de fécondité de 1.5 et celles qui, relayées aux tâches domestiques, sont à 4-7, alors vous perdez pas mal d’informations.
            .
            Concernant l’IA et la robotisation, veuillez lire ma réponse à NRJ.
            .
            En ce qui concerne l’Allemagne et les pays du Club Med, je pense que leur réponse à E. Macron concernant la proposition de mutualiser les dettes des états de l’UE résume bien leur philosophie.

      • Pravda dit :

        Venant de personnes mettant des chaussettes dans leurs tongs, leur avis m’importe peu 😉
        Plus sérieusement, ce sont les champions des faux culs, comme dit plus haut on le voit sur leurs contrats d’armes soit disant « éthiques », l’ecologie au diesel ou au charbon, leur politique migratoire délirante (bah oui, plus d’ouvriers chez VW)… ou la doctrine du 0 déficit/inflation nous privant d’une corde face aux USA ou aux chinois.

        • Stoltenberg dit :

          « Venant de personnes mettant des chaussettes dans leurs tongs, leur avis m’importe peu »
          .
          Et moi si. Ce qui importe ce n’est pas le messager mais le message. Et celui-ci est clair et logique. Les décennies des politiques gauchistes, « sociales » et « humaines » en France ont porté leur fruit : la France se retrouve devant un gouffre économique et social et ce sera très difficile de s’en sortir. Avec 100 % du PIB de dette, croissance plombée malgré la bonne conjoncture et 10 % de chômeurs, le scénario de la prochaine crise économique risque d’être plutôt sombre. Et sur ce point les Allemands ont 100 % raison.
          .
          Ensuite, concernant le reste de votre commentaire, je suis bien d’accord. Je crois d’ailleurs que je suis parmi les derniers commentateurs sur ce site qui pourraient être qualifiés comme étant germanophile, demandez à NRJ.

  8. Scipion dit :

    Il y a trop de problèmes. S’ils ne sont pas réglés rapidement je pense que ces 2 projets n’aboutiront pas.
    D’ailleurs peut-être qu’il vaudrait mieux tout annuler avant d’engager de grosses sommes avec un partenaire qui ne pense qu’à nous balancer des peaux de banannes.

    • Stoltenberg dit :

      Et puis faire quoi ? Acheter le F-35 ? Avec le niveau de dépenses militaires actuelles, la France ne peut pas se permettre de mener son propre programme, c’est bien clair.

      • Pravda dit :

        Il y a d’autres pays en Europe, ou même au monde, les coréens sont en développement, le Japon n’a pas l’air super satisfait de ces quelques F35… il est plus facile de tracer des limites « en dur » avec un allié lointain qu’avec un avec lequel nous sommes trop imbriqués.

        • Stoltenberg dit :

          Oui, c’est vrai. Mais encore faudrait-il que ce ne soit pas un avoin peu réussi à cause d’un nombre d’acteurs trop grand comme l’Eurofighter. Là, pour le coup, les Allemands nous laissent le leadership dans le projet.

        • NRJ dit :

          Les alliés potentiels il y en a peu. Il y a peut-être les indiens, mais quand on voit le bazar que c’est de vendre des avions là-bas, penser qu’il sera plus facile de développer avec eux qu’ avec les allemands est absurde. Les russes ont bien tenté avec le SU-57, avec le succès qu’on connait.

          En outre quel est l’objectif ? Avoir un F-35 en 2040 avec 20 ans de retard sur le premier ? C’est ce que font les anglais avec le Tempest, la seule différence étant que leur gadget volant sera dronisable.

          Si c’est le résultat qu’on doit avoir, je peux vous dire tout de suite qu’à la génération suivante, il n’y aura plus d’industrie aéronautique militaire européenne. On ira chercher chez les américains.

  9. Talion dit :

    Donc résumé rapide de la situation, cocufié au nord par les Allemands, et cocufié au sud par les Italiens.

  10. Plusdepognon dit :

    Les enjeux étant énormes, difficile d’y voir clair.
    En tout cas, tout le monde cherche à placer ses produits…
    http://www.paxaquitania.fr/2019/06/le-remote-carrier-est-il-lavenir-du.html

  11. darklinux dit :

    Bon , ça sent bon le Rafale 2

    • chill dit :

      exact, c’est mon avis également .

    • Euclide dit :

      Tout dépend ce que vous entendez par un Rafale 2 mais le holà a été déjà exprimé par le Ministère de la défense pour le remplacement du CdG . je parle du nouveau porte-avions pour qu’il ne soit pas trop massif aux désirs des marins.
      Sous entendu, il ne devra permettre le décollage et l’appontage d’avion plus petit que le projet SCAF actuel.

  12. batgames dit :

    Dassault finira par produire et proposer son Drône Neuron au moment opportun à la France comme on fait toujours …cette Europe est bidon et le sera toujours ,ce ne sera jamais une force sur le plan militaire mondiale un conglomérat aux ordres des intérêts US et cd’est tout …la plus part des dirigeants de ces pays ,ont dans leur jeunesse subie soit des lobbotomisation estudiantine dans des grandes universités américaine …Macron en premier …

    • NRJ dit :

      Le Neuron n’a pas vocation à être développé en série. Il ne s’agit que d’un démonstrateur. Par ailleurs, si on doit faire un drone furtif (à l’image du binôme russe SU-57 / S-70) il faudra que celui-ci soit un peu plus gros que le Neuron.