L’armée de Terre veut être un « acteur » du domaine spatial

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

33 contributions

  1. Un moblo dit :

    Il y avait longtemps…. une guéguerre interarmées….. que le cemat essai donc de faire monter un terriens dans la stratosphère à bord d un vab…… comme si les gendarmes prétendaient à un rôle parce que leur job c la prévôté….. police de l espace….. 😀

    • Oslobobo dit :

      La France n’a même pas de fusée, armée de l’espace ? Regarder bien un miroir avant le dire.

      • Un moblo dit :

        Pas compris votée commentaire……

      • Pascal (l'autre) dit :

        « La France n’a même pas de fusée, armée de l’espace ? Regarder bien un miroir avant le dire. » Apparemment vous êtes sorti d’un (très) long coma! ou d’une expérience de cryogénisation
        ps: Vous auriez du prendre « Hibernatus » comme pseudo!

        • Fred dit :

          @ Pascal (l’autre)
          Est-il vraiment nécessaire de commenter les propos des Oslobobo et consorts, et d’encombrer le fil ?
          L’intervention d’Oslobobo (s’agit-il d’un bot ?) est particulièrement débile, mais parfois des commentaires donnent des pistes aux trolls pour améliorer leur coms : autant ne pas leurs donner des armes pour être plus perfides.

          • Pascal (l'autre) dit :

            @ Fred Comme le chantait Errol Dunkley « OK Fred » * Vous avez raison! des casses c…… de première mais parfois il faut que cela sorte! Je vais essayer de rester plus « zen »**

            * Un vieux reggae des familles!
            **à l’ombre avec un planteur bien frais ca devrait le faire!!

  2. Czar dit :

    bah, dans quelques décennies, la notion même d’armée « de terre » « de mer » ou de l’air » aura disparu par obsolescence.

    Faut juste que le Politique soit assez intelligent pour empêcher les ganaches galonnées de consacrer d’ici-là trop de temps et d’énergie à ces chivayas incessantes sur leur périmètre d’intervention.

    • Frédéric dit :

      Les canadiens ont tenté cela en 1968, ils en sont revenus il y a quelques années

      • Czar dit :

        Avoir raison trop tôt, c’est avoir tort quand même.

        (« chicayas » sur mon précédent comm’)

    • Fred dit :

      @ Czar
      Dans l’absolu, les trois armes agissent évidemment en complément et souvent en partenariat.
      On peut estimer cette tricotomie artificielle d’un point de vue philosophique.
      Mais une organisation humaine de cette importance et complexité aura toujours besoin de structures de fonctionnement identifiée pour se repérer et s’organiser avec efficacité et surtout réactivité. Ces structures, dans une organisation aussi complexe qu’une armée qui affronte des situations quasi-imprévisibles, comportent évidemment des incongruités, même dans le groupe de combat.
      On pourrait supprimer cette plus petite organisation et envisager une organisation plus rationnelle dans l’absolu, mais au prix d’un outil décisionnel ingérable de complexité, de lenteur et demandant des moyens colossaux, infinis même.

  3. igor340 dit :

    « L’armée de terre veut être un acteur du domaine spatial  » ça laisse rêveur sur le niveau d’analyse de nos terriens….j’aimerais croire que le général ne s’exprime qu’en son nom… mais….
    Au fait!! quelqu’un pourra t il leur rappeler que l’épaisseur d’atmosphère terrestre qu’ils savent à peu près gérer est d’environ 8 000 m (pas km) … à 200 m près???? Bref!!! … au suivant!!…..

  4. Clavier dit :

    L’expérience de l’AT dans les contreforts du Tibesti, de la banlieue de Tessalit ou des dunes de Barkhane la désigne tout naturellement à gérer les territoires martiens…..mais pour assurer une liaison stratégique sécurisée au travers de l’espace, je ne suis pas convaincu que l’arme du train soit la meilleure solution……
    Mais je sais – et on me le reprochera sûrement – que je reste sur des schémas très conservateurs !

    • Frédéric dit :

      Excellent, la Légion Martienne, cela sonne bien 🙂

      • Czar dit :

        A la fin des années 90 (début 2000?), j’étais tombé sur une série canadienne qui relatait dans un épisode l’intervention dans un combat spatial des « Légionnaires de l’espace  » qui avaient été envoyés par le gouvernement français aux mains du « Parti Extrémiste de la Nation Française » (PENF – on appréciera le jeu de mots finaud avec FN et Le Pen)

        A la réflexion ça devait être après 2002..

  5. Fred dit :

    Guerre Picrocholine … Ça vole bas, aussi risible que ce que décrit le texte de François Rabelais.

    Par ailleurs, dans « Armée de l’air » je n’entends pas « air » comme un mélange gazeux, pas plus qu’atmosphère, mais comme une opposition à la terre et à l’Armée de terre (historiquement et pratiquement c’est la cas).
    Inutile donc de rajouter « et de l’Espace » à Armée de l’air.

  6. MP3 dit :

    Le CEMAT a raison.
    L’armée de terre a son mot à dire car au bout c’est la vie de ceux qui combattent au sol qui peut être mise en danger par un verrouillage dogmatique d’un milieu.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Il n’y a pas de verrouillage dogmatique.
      L’armée de terre collabore déjà avec l’armée de l’air pour se faire transporter par air et avec la marine pour se faire transporter par mer. Et pour autant les A400M et les BPCs (pardon le nouvel acronyme m’échappe) ne font pas partie de l’armée de terre.
      Comme beaucoup l’ont dit, cette polémique est complètement ridicule.

  7. werf dit :

    On comprend l’état de nos armées quand on voit le sens des priorités de nos généraux, plus portés vers la guerre des « egos », comme au bon vieux temps des 2 dernières guerres mondiales. On connaît la suite… Il faut dire qu’avec le niveau de nos politiques, ils peuvent jouer à ce jeu longtemps sans que personne n’en prenne pour son grade.

  8. Faublas dit :

    Belles paroles, effet de manche, mais la réalité était dans la bouche de Staline « Le Pape, Combien de Divisions ». Dans le cas présent, c’est combien de milliards avons nous à consacrer ?
    La course aux armements spatiaux a épuisé l’URSS, sommes nous dans une vraie possibilité conflictuelle, ou une manoeuvre de diversion de l’armement conventionnel. L’espace n’a jamais fait avancer des fantassins pour conquérir une zone, même si les informations apportées sont cruciales. L’oeil et le nez du biffin, le pied dans la boue voit ce qu’il voit et sent ce qu’il sent, pas des données virtualisées.
    Mais c’est un beau rêve de dirigeant cosmoplanétaire et d’ingénieurs visionnaires qui ne sont pas responsables de leurs budgets.
    En Opex, pas de matos frais, une DOP à la ramasse… alors que dire de ce que serait notre face sidérale… ça ne se répare pas comme un VAB chez le forgeron malien du coin.

  9. wagdoox dit :

    c’est assez ridicule, que l’armée de terre ait son mot à dire est normal mais en quoi cela change t il d’un avion qui fait de l’appui au sol ? L’un soutient l’autre, on va pas faire comme USA ou la navy avait aussi des programmes satellites propres. La Space force a réglé le problème, on finira par en arriver là.

  10. Plusdepognon dit :

    Des guerres de clochers…
    Pendant ce temps là, on se fait virer à moyen et long terme de l’Afrique. Progressivement, mais de moins en moins discrètement :
    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/l-eco-future-monnaie-d-afrique-de-l-ouest-20190625

    • Faublas dit :

      +1…

      certains ont les yeux dans les étoiles, mais les autres mettent les pieds dans les mines et ressources.

  11. MP3 dit :

    Chicayas pour sauver des vies en fait. Donc sujet sérieux.

  12. Plusdepognon dit :

    Pour ceux qui détestent « le monde », voici un article sur ce même sujet mais lisible sans abonnement :
    https://www.lepoint.fr/afrique/monnaie-unique-la-cedeao-prend-le-taureau-par-les-cornes-19-06-2019-2319850_3826.php

  13. PK dit :

    Je suis pour.. une quatrième armée. Le spatial a autant de rapport avec l’armée de l’air que la Royale… Il faut arrêter de fumer la moquette chacun sa spécialité… Si on prend des pilotes pour faire des astronautes, c’est sous prétexte qu’ils ont volé dans l’air et qu’ils pourront aussi voler… là où il n’y a pas d’air. Sauf que les milieux étant aussi proche que la mer et la terre, il faut tout réapprendre dans ce milieu… On peut très bien partir de zéro…

    Alors, une quatrième armée, spécialisée dans l’espace, l’armée de l’air pour faire la jonction entre l’armée de terre et celle de l’espace.

  14. LeGaulois dit :

    Le ridicule ne tue pas. une bonne chose.

  15. Plaqu'eud'base dit :

    A en croire le regretté Michel Audiard, et quelle soit l’Armée finalement choisie, nous me manquerons pas de volontaire.
    Et j’en suis …
    « Le jour où on mettra les cons sur orbite, t’as pas fini de tourner » (Jean Gabin à Robert Dalban dans Le Pacha en 1968).

  16. maxime (le vrai) dit :

    la question de fond qui sous-tend ce positionnement est bien évidemment budgétaire.
    Aujourd’hui, l’armée de Terre ne ramasse que les miettes des investissements de défense, qui sont pour leur très grosse majorité consommés par l’armée de l’Air et par la Marine, dont les équipements et les infrastructures coûtent très cher.
    Donner l’espace à l’AA, c’est ancrer ce déséquilibre profond dans la durée.
    Le CEMAT a donc bien évidemment raison. A défaut, nous n’aurons demain plus d’armée de Terre faute de crédits. or, quoiqu’en pensent les technologistes de tout poil, à la fin c’est bien sur terre que la victoire ou la défaite se joue.

  17. Lakolo dit :

    Le CEMAT a raison.
    Vous êtes tous contents de votre GPS sur votre téléphone et de votre navigation dans votre véhicule? Et bien les unités tactiques terrestres et aéroterrestres doivent légitimement pouvoir avoir accès sans conditions à ces capacités.
    Et je ne parle pas des capacités souterraines ou en zone habitée.
    L’espace doit apporter à tous et les services attendus au sol et près du sol (drones, robotique, hélicos) sont spécifiques.

  18. lxm dit :

    Imaginons par exemple, qu’en guyane, on place des rampes de lancements( comme pour l’ancien plateau d’albion), avec des fusées portant des satellites pouvant être lancés en urgence en cas de conflit, des satellites à très courte vie pouvant se mouvoir n’importe où et déployant pour lâcher des barres de tungstène sur objectif; de quelle type d’armée cela dépendrait-il ?
    Imaginons le même principe avec des « commandos », qui partiraient en fusée pour être lâchés sur n’importe quelle cible comme des super-paras( forcément y’aurait un équipement adapté pour la rentrée atmosphérique), de quelle armée dépendraient-ils ?

  19. Plusdepognon dit :

    @ lxm

    De l’armée des États-Unis. Personne d’autre ne peut faire ce genre de scénario et être crédible.
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2017/05/le-soldat-du-futur.html

    La prospective est l’art de se tromper, mais avec un ton docte et une grande confiance en ses capacités d’analyse et de conviction.

  20. Posteur dit :

    Il faut déjà voir ce qu’ils entendent par « acteur du domaine spatiale »,en attendant les potentiels croiseurs stellaire,transport de troupe inter-planète on n’y ai pas encore,je pense qu’on s’adresse plus au cas des satellites et du cyber.
    Dans ce cas les 3 armées ont tous leurs rôles à jouer,coopérer sur ce point là et ne pas se faire la guerre pour des raison idéologiques du style « mon armée est la meilleur et la tienne c’est une armée de gayzou. »
    Car ces 3 domaines les concernent qu’ils soient sur terre-mer ou air,ils doivent éviter ce genre de conflit,domination sur l’autre,ils doivent avant tout défendre le pays qu’ils représentent et ces 3 armées représente tous le même pays,qu’ils évitent de se faire la guerre entre eux,on n’a pas besoin de ça actuellement et surtout leurs généraux qui rêvent un peu trop.

    Le jour ou il y aura une vrai force spatiale,elle aura sa propre branche à côté pour éviter toute discrimination envers les 3 autres avec ses propres caractéristiques mais qu’ils se rassurent,au vus des potentiels demande sur ce genre d’armée,les 3 armées de base auront tous une part à apporter,force spéciale,opérateur d’armement,logistique,maritime,aérien et terrestre si on les imaginent comme dans Gundam.

    • Posteur dit :

      Mais elle aura quand même des originalités spécifiques à elle,de toute manière les 3 armées devraient déjà le voir et comme le dise certains commentaires,les 3 armées sont dépendantes l’une de l’autre qu’elle le veuille ou non,ce ne sont pas les terriens qui vont allez en Afrique par voie terrestre ou à la nage avec leurs véhicules non,ils auront besoin de la force maritime et aérien (transport) et les forces aériennes après des passages sur certaines zones de conflits ou même serviront de support d’information pour les forces terrestres et ainsi de suite..