Deux Eurofighter EF-2000 allemands sont entrés en collision lors d’un exercice [MàJ]

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

49 contributions

  1. jyvaut58 dit :

    Si mes souvenirs sont bons, déjà que l’Allemagne n’a pas beaucoup d’avions en état de vol… J’espère tout de même que le 2ème pilote sera retrouvé sain et sauf ou sans blessure grave.

    • Achille dit :

      Le crash de rafale en Égypte il y a qq mois, le pilote est tué comme la plupart des crashs de rafale et mirage 2000. Les chasseurs français ont encore un très long chemin à faire pour être un bon chasseur.

      • nicos dit :

        Tu as raison camarade, il faut que la qualité des avions Français fasse un grand bon en avant.
        Petit esprit arrogant, quant tu sera capable de sortir une stat des crahs (crash / heure de vol) par forces aériennes et par type d’avion, je tiendrais compte de ton avis.
        Et n’oublie pas petit camarde expert en aviation, les meilleurs avions qui se crashent pas sont ceux qui ne volent pas.

      • Lejys dit :

        Rohhhh le retour du troll CHINOIS parmi nous? caché par un nouveau pseudo !
        Dommage qu’entre temps il n’ait pas été possible d’apprendre à compter ou de comprendre les mots employés.
        « le pilote est tué comme la plupart des crashs de rafale »: 5 Rafales crashés en 18 ans de service, = 2 morts : le mot la plupart ne convient pas enfin! Allez, faut faire un petit effort d’intelligence ou d’honnêteté là! Et dans les deux cas, ils s’agissait d’une faute de pilotage. Conclusion: le Rafale n’a pas tué de pilote. Vous comprenez?? Le mirage 2000 que pilotent les pilotes de la république Taiwanaise, de vrais pilotes qui ont la chance de vivre dans un pays libre et indépendant, étant mono-réacteur, il y a eu un peu plus de pertes, c’est évident Mais cet appareil déjà ancien, et plus produit depuis bien longtemps, n’a aucune difficulté à surclasser les pales copies des appareils Russes que produit votre pays dictatorial et impérialiste….

        Désolé messieurs, je sais, il vaut mieux ignorer ces trolls, mais là j’avais juste envie…..

    • Stoltenberg dit :

      Curieux de savoir si le crash pourrait être dû aux potentiels manques de nb d’heures de vol et d’entrainement des pilotes d’EF.

  2. Lucy dit :

    Heureusement que les pilotes ont pu s’éjecter.
    Question: pourquoi est-ce que dans tant de photos de l’EF ou du Rafale ceux-ci semblent voler à l’horizontale pendant que l’avion est incliné vers le haut?
    Il me semble que c’est particulier aux Eurocanards. Est-ce lié aux canards? Si oui, pourquoi?

    • caribert dit :

      c’est juste qu’ils doivent voler à la limite du decrochage pour la photos, c’est valable pour tout les avions, sauf si la prise de vue est fait d’un autre chasseur

    • Indiana dit :

      Ce n’est pas particulièrement lié aux avions avec des plans canards. C’est lors du vol en palier. La majorité des avions de chasses (mais pas que) à vitesse de croisière (ou inférieur), doivent avoir le nez légèrement au dessus de l’horizon pour ne pas perdre de l’altitude (lentement, mais perte quand même). Une histoire de pousée et de portance !
      Vous pouvez le constater sur les warbirds de la seconde, des monomoteurs plus récents d’aéroclub, et des avions de chasses actuelles. Je m’avance moins pour les gros porteurs que je connais moins cependant.

    • Wagdoox dit :

      Il est phase ascensionnel …
      c’est quand plus valorisant qu’un avion qui tombe

    • d9 dit :

      Très certainement parce qu’ils volent à basse vitesse pour la photo : voler à basse vitesse impose de voler avec une incidence élevée (angle entre l’avion et son direction).

    • Bens dit :

      Pour répondre à votre question, c’est ce que l’on appelle en aéronautique la relation vitesse incidence.
      Pour simplifier, le vol en palier (altitude constante) est réalisé à une vitesse proche de la croisière avec une assiette horizontale de l’avion.
      Mais ce même palier peut être tenu à basse vitesse avec un avion «cabré», ce qui permet la portance nécessaire pour garder le palier. D’ailleurs on observe sur la photo que les volets sont sortis, ce qui confirme le vol «lent» et la recherche de portance.
      Pour finir, cette attitude cabrée est très utile pour l’atterrissage: elle permet l’approche à basse vitesse et nez haut pour assurer le touché sur le train d’atterrissage principal.
      Et pour les photos, c’est sympa aussi!
      J’espère que mes explications étaient assez claires.
      N’hésitez pas à commenter ou compléter.

    • Chanone dit :

      @ Lucy
      Non, ce n’est pas propres aux plans canards, mais aux ailes delta…
      .
      La réflexion que j’en ai est la suivante :
      Depuis sa définition en triangle isocèle par les Américains, l’aile delta procure une capacité de levage en fonction de son angle de vol: en concret, un avion peut garder une trajectoire horizontale tout en ayant le nez en l’air… Sous un angle supérieur à un avion à aile en flèche, pour garder une vitesse réduite ou gagner de l’altitude.
      Sur cette photo, les becs de bords d’attaque déployés indiquent clairement que l’appareil monte.
      .
      Ensuite, il faut admettre que même si les Eurocanards ont des formes similaires, l’utilisation n’est pas du tout la même.
      Pour l’Eurofighter, les canards sont des gouvernes.
      Pour le Rafale, ce sont des contrôles indépendants du pilote : il ne peut que les actionner en tant qu’aérofrein. Le reste du temps, ce sont les seules commandes de vol qui les actionnent en fonction de l’enveloppe de vol du Rafale. Leur but premier : donner de l’air au dessus de l’aile, donc améliorer son fonctionnement plutôt que de rajouter des surfaces qui sont néfastes à la vue vers le bas et la structure de l’avion.
      .
      Je conclus sur le fait que les ailes delta ont le défaut de leurs avantages : idéale en ligne droite, elles emportent beaucoup de carburant, sont rigides mais cassent l’élan en virage. Elles demandent de la vitesse pour atterrir et décoller, et donc de la puissance moteur ou de longues pistes.
      Leur maniement est donc délicat.
      Ce qui n’est pas forcément un mal: un delta possède en général un bon taux de roulis. Du coup tant qu’il n’est pas engagé en virage serré, il tiendra la corde face à une voilure normale tout en assurant plus d’autonomie, de rigidité et d’emports.
      On comprend alors que le SCAF et le J20 perpétuent cette formule.

      • Specht dit :

        @Chanone
        « Sur cette photo, les becs de bords d’attaque déployés indiquent clairement que l’appareil monte. »

        Hum… les becs de bord d’attaque sortent pour augmenter la portance de l’aile, que l’avion opère une ascension, un virage, une descente ou un vol en palier. On ne peut donc pas préjuger de la trajectoire de l’avion sur ce seul critère.

    • ScopeWizard dit :

      @Lucy

      De toute façon , la tendance naturelle de tout avion « instable » ( foyer de portance déplacé en avant du centre de gravité comme sur le F-16 ou le Mirage 2000 et tant d’ autres depuis les années 1970 ) est à cabrer et non à piquer …………..
      Pour le reste , je vous avoue difficilement imaginer un delta-canard voler à l’ horizontale le nez en l’ air en permanence ……………….

      Mais bonne question ! 🙂

      • Guillaume dit :

        C est simple.
        La portance depend de l incidence.
        Un vol en palier c est un pourcentage de gaz, une vitesse et une incidence, indiquee dans le manuel pour chaque avion.
        Vous voulez monter, vous augmentez les gaz, vous augmentez l incidence, et inversement. Vous voulez aller le plus loin possible sans moteur, vitesse et incidence de finesse max.
        Et c est vrai pour tout ce qui a une aile et qui vole.

        Maintenant, il existe aussi la configuration tres basse vitesse.
        Proche du decrochage avec une forte trainee, dangeureuse avec des avions qui n ont pas de reserve de puissance. Par exemple si vous levez le nez trop tot au decollage, faible vitesse, angle d attaque eleve, cela prend beaucoup de puissance pour sortir de cette configuration de vol (prendre de la vitesse revenir sur un angle normal, reduir la traine. Ca peut finir dans les arbres :).

        Une autre maniere d augmenter l angle d attaque c est la manoeuvre brutale.

        Le fait que les becs soient sortis et qu il ne semble pas manoeuvrer indique juste qu il est a faible vitesse. Les becs sont la pour augmenter l incidence maximale.

        Bonne journee

  3. Titeuf dit :

    Si tout le monde s’en tire indemne c’est cool.
    Bon sinon il leur reste 8 avions en état de vol à la luftwaffe……
    C’est…… Moins cool….

  4. Thaurac dit :

    Cela sent pas bon pour le second pilote, des débris de corps auraient été découverts prés du lieu de l’accident ( problème d’ éjection?)
    « Des fragments de corps ont été retrouvés près du lieu de l’accident, selon la police de la ville de Neubrandenbourg, cité par le site de l’hebdomadaire allemand. »
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/allemagne-collision-entre-deux-eurofighter-un-pilote-retrouve-vivant-24-06-2019-8101530.php

  5. Wagdoox dit :

    C’est malheureux mais ça arrive.
    En espérant qu’on retrouve rapidement le deuxième pilote.

  6. Nyzzard du Compté dit :

    C’est un bombardement électromagnétique russe, qui a brouillé le système de navigation des deux appareils, entraînant leur collision. A toutes les cavaleries de l’Otan, rassemblement général !

    • Stoltenberg dit :

      Pas sûr que ce soit une bonne raison pour rire. Surtout que le deuxième pilote n’a probablement pas survécu.

    • Pravda dit :

      Électromagnétisme perturbe le fonctionnement du cerveau visiblement.

    • nicos dit :

      Un lexomil, une tape sur les fesses et une bonne nuit. Ensuite tu pourras revenir nous faire partager tes coms de troll.
      Essaie d’être drôle au moins, on est pas sur les com de yahoo.

    • Elwe dit :

      Pathétique commentaire.
      Utiliser la mort d’un pilote pour jouer sa petite musique pro-Russe.

  7. Ledemocrate dit :

    J’espère sincèrement que l’autre pilote soit retrouvé en forme.
    Néanmoins je fais remarqué que ceux qui se moque chaque jour des matos russes et du « non professionnalisme » des pilotes russes soit disant grand amateur du vodka doivent se faire tout petit.

    • Stoltenberg dit :

      Personnellement, j’ai surtout vu des personnes de mauvaise foi rire sur la (ou les) catastrophe(s) du F-35 comme celle qui s’est produite tout récemment au Japon. Autant on peut avoir de la sympathie ou pas pour une nation (Allemagne, Amérique, Russie ou autre), autant on ne peut pas se réjouir de la mort du pilote.

  8. Titeuf dit :

    Ah lala…. Scope!!!!
    Humour….
    Un vieux post de notre hôte, disait qu’il n’y avait pas beaucoup de zinc en état de vol…
    Extrapolation….. Douteuse certes… Mais de bonne guerre…
    Du moment que les pilotes vont bien.

    • ScopeWizard dit :

      @Titeuf

      C’ est à dire que je suis à la lettre les prescriptions du gouvernement ; canicule exceptionnelle jamais vue depuis mille ans , j’ ai mis une bonne partie de mes neurones en repos …………….
      Sauf que là je pense sérieusement qu’ il va falloir d’ urgence que j’ en réveille quelques uns ………………… 😉

  9. Thaurac dit :

    Faudra un jour qu’on m’explique en quoi les vols en formation serrée sont utiles à notre époque?
    déjà, ils sont à l’origine de nombreux accrochages en entrainement,alors s’il doit esquiver un missile ou autre…, et , pour les hélicos par exemple, comment fait l’hélico pour esquiver ne serait ce qu’un rpg, sans se prendre les pinceaux avec les autres.
    On a vu cela avec les formations de bombardiers pendant la ww2, quand un était gravement touché, il mettait au tapis un ou plusieurs autres en partant de tous les cotés, débris compris…quand au largage de bombes, il ne touchait pas celui de dessous..
    trop dangereux, pour quelle utilité donc?

    • Zorg dit :

      @Thaurac Heureusement qu’il y a des experts comme vous pour donner un coup de pied dans la fourmilière! Ça fait trop longtemps que vos conseils tactiques et stratégiques sont ignorés.

    • Chanone dit :

      Pour garder le contact visuel par mauvais temps, ou lors de la traversée de nuages.
      Mieux vaut s’entraîner par temps clair pour affronter de la « crasse ».

    • philbeau dit :

      un test jugé sans doute indispensable pour apprécier la maîtrise acquise ou pas par les jeunes élèves pilotes ; un bon pilote n’est pas seulement un crack dans l’utilisation des systèmes électroniques . Et quant au danger…pilote de chasse est par nature un métier dangereux . Et ce triste accident met en évidence la nécessité d’assurer un entraînement sérieux , il semble qu’en Allemagne il y ait un manque de ce côté là .

      • Thaurac dit :

        Je penche plutôt de ton coté, mais où en est l’utilité à notre époque,vu le nombre d’accidents que ça provoque car je présume qu’à haute vitesse, avoir l’aile du voisin juste à coté de la sienne,cela doit stresser un max!
        Où sont les avantages, signature radar plus « grosse », acoustique au sol, bonsoir la discrétion , impossible d’esquiver quoique ce soit sans risquer de toucher le « voisin » « ailier ».
        Je comprend que pour la ww2 ou juste après, qu’il y ait un aileir qui surveille et protège les arrières de son pote, c’était l’idéal dans les combats aériens, mais pour des avions qui balancent des missiles à 100km, je n’en vois pas l’utilité..

    • Lejys dit :

      Les vols en formations serrés à l’origine de nombreux accrochages à l’entrainement….??! Vous êtes vraiment sur ?! En reprenant, de mémoire, les derniers accident mettant en cause des appareils français victimes de collision, ben ce n’était pas des formation serrées: le deux Rafale M, les deux gazelles il y a un an, le Mirage 2000 dans les pays Baltes, ce sont des abordages aux cours de manoeuvres de combats, ou lors de déplacement, ou justement lorsque les avions devaient se rejoindre….
      L’intérêt des patrouilles serrées justement, c’est d’apprendre et s’habituer à voler très proche, et donc d’adopter les bonnes attitudes , les bons gestes, les bons réflexes, sachant qu’il est parfois nécessaire de voler en formation serrée dans certaines circonstances (conditions météo difficiles, interception avec identification visuelle, etc.). Si toutes les armées de l’air, et même beaucoup d’aéroclub, l’enseignent, il y a peut-être une raison, non?!

      • Thaurac dit :

        L’Alat touchée au cœur par l’accident de Carcès 2 gazelle en formation
        : le 13 juin 1977 deux appareils de la marine britannique sont perdus de cette manière. Plus troublant, deux Gazelle de l’EALAT ont été perdues le 10 avril 1984 suite à un abordage,
        Deux appareils des forces armées équatoriennes se sont également percutés en janvier 2007, tuant notamment le ministre équatorien de la défense.
        Rien qu’avec le mot  » gazelle » alors je te dis pas pour le reste!
        Ne dis pas que ce n’est pas dangereux!

        • Lejys dit :

          Je n’ai jamais dit que ce n’etait pas dangereux! Apprends à lire puis un minimum de notion aéronautique avant de t’enerver. Maintenant t’as rien d’autre qu’un accident ayant eu lieu il y a plus de 40 ans ? ce n’est pas parce que deux gazelles de l’Alat en 1984 ou de l’Equateur se percutent en vol qu’ils volent en formation! L’exemple du dernier accident que je m’entionne à propos des Gazelles comme des Rafales M en est l’exemple. Complètement naze tes exemples, comme tes arguments ! Enfin allumer son radar ou l’interconnexion, pour des avions en mission de pénétration c’est génial ! Autant appeler pour dire qu’on attaque….
          T’es doué pour insulter et t’enerver mais question aéro et mili t’es une belle quiche. Tous les avions ou hélicos qui se percutent en vol ne sont pas forcément en formation, essaye aussi de comprendre ça. Je renonce aussi à t’expliquer l’interet de l’apprentissage du vol en formation, je ne suis pas le seul à avoir un vécu militaire et aéronautique, peut-être que pour un mercredi soir ton ignorance sera utile a d’autres.
          Prend ton clavier et balance ta verve ca ne te rendra pas plus intelligent mais ça te soulagera. Pis comme les cons ça ose tout, tu vas bien nous trouver encore un bel exemple d’accident lors de vols en formation…..

    • Lejys dit :

      Et concernant cet accident, d’après cet article et d’autres infos diffusés dans d’autres journaux, c’est au cours d’un « exercice de combats » que les deux avions sont entré en collision, pas lors d’un vol en formation. Alors sur quelles bases les remettre en cause?

    • ScopeWizard dit :

      @Thaurac @Zorg

      Je ……. HEM !

      Loin de moi l’ idée de perturber une telle effusion , mais quand vous aurez fini de vous faire des mamours , peut-être pourrons-nous en discuter ?

      Concernant les chasseurs , mon ami Thaurac , si ce n’ est pas fait procure toi les deux premières aventures de « Tanguy et Laverdure » , c’ est à dire le diptyque « l’ École des Aigles » et « Pour l’ Honneur des Cocardes » puis « Danger dans le Ciel » voire rajoute « Escadrille des Cigognes » parus au début des années 1960 et crois-moi tu vas tout comprendre sur l’ utilité de savoir voler en formation serrée ……………..

      En fait , c’ est l’ application dans le domaine aérien du fameux « binôme » : tu protèges mes arrières , je protège les tiens ………………

      Concernant les bombardiers de la Seconde Guerre Mondiale , effectivement ces vols en formation ainsi lestés de tonnes de bombes ont été cause de bien des catastrophes qui auraient pu être évitées ……………

  10. Barfly dit :

    RIP pour le pilote.

    On ne sait pas encore si c’est une erreur humaine ou une défaillance technique.
    Déjà que la Luftwaffe n’a pas beaucoup d’avions à disponibilité, la situation empire après cet accident.

  11. NRJ dit :

    On sait de quelle tranche sont ces EF ? L’Allemagne n’a pas beaucoup d’EF, ce serait une double peine.

    Condoléances pour les familles des pilotes.

  12. Plusdepognon dit :

    Toujours difficile de comprendre ce qui c’est passé « à chaud ».
    https://www.lepoint.fr/monde/crash-d-eurofighter-le-siege-ejectable-n-a-pas-sauve-le-pilote-25-06-2019-2320940_24.php