CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Selon le général Bosser, les préoccupations liées au pouvoir d’achat « fragilisent » le moral au sein de l’armée de Terre

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

36 contributions

  1. Albatros24 dit :

    Bien vrai
    Mais pas seulement vrai dans l’Armée, dans toute la société

    • felipe dit :

      Oui peut être mais non quand même puisque l’écart entre le pouvoir d’achat d’un ménage avec un militaire et un ménage avec un fonctionnaire est de moins 6% d’un côté et plus 12% d’un autre ,soit 18% au total dans le service public.
      cette analyse fait référence à une comparaison avec le revenu moyen d’un ménage français. en rappelant que cet écart se mesure dans toute la pyramide des grades
      un exemple pour un couple dont le revenu est équivalent au revenu médian (1700 euros par personne, donc 3400 euros pour le couple), ce la signifie que le revenu d’un ménage avec militaire est inférieur de 6% soit environ 200 euros de moins alors que le ménage avec fonctionnaire , le revenu est supérieur de 400 euros environ.
      je sais , personne ne gagne jamais assez mais c’est une analyse comparative par tranche

    • Anonymous dit :

      Oui mais c encore plus important de le souligner ici. Quand vous partez en mission vous ne partez pas l esprit tranquille quand vous vous dites que vous avez une femme et des enfants qui galèrent à boucler le mois à plusieurs milliers de kilomètres de vous, ça crée de la frustration car on se sent impuissant, ça joue sur le moral et crée des faiblesses, ce qui n est pas tolérable quand vous risquez votre vie…

  2. petitjean dit :

    « les équilibres sont d’autant plus fragiles que nous touchons à l’humain »
    il est bon ce général pour enfoncer les portes ouvertes ! Car de « l’humain »…il y en a partout !
    pas sûr que « l’humain » soit la préoccupation première de ceux qui ont le pouvoir
    encore une fois, des sous il y en a, mais c’est pas pour nous !
    nota : quand je vois la solde du militaire du rang et des sous officiers, je me dis qu’il vaut mieux bosser dans une grande entreprise du privé (je ne parle ici que de l’aspect salarial)

  3. Jm dit :

    Pourquoi, les militaires Terre sont moins payés que les autres militaires des autres armées?
    Cela me confirme dans ce que j’écris depuis quelques temps, que tout dans notre Armée est terro-centré.
    Et il est quand même étrange que, sur ce sujet, et d’autres d’ailleurs, l’Armée de Terre se réveille en 2019, alors que l’AA le dit et l’écrit depuis 1998.
    Mais à l’époque, ces mêmes terriens nous ont traités de syndicaliste.
    Alors, au lieu de rester des yesman, jusqu’à la dernière limite, et dénigrer tout ce qui n’est pas vert armée – kaki – cam, prenez le temps, de temps en temps, de nous écouter et réfléchir à ce que nous disons et écrivons, plutôt que de systématiquement mettre en avant: mouais, encore un truc de gonfleur d’hélice, laisse tomber, ce n’est pas rustique, ce n’est pas une vraie armée.
    Peut-être, mais elle a 20 ans d’avance par rapport à vous, car elle annonçait la mise en œuvre des nouvelles mesures de départs à la retraite qui vont largement impacter négativement les militaires, et cela dès 2001.
    Et à l’époque – j’ai encore la note rédigée en 2002 par le PO et le PSO des PO et PSO de l’AA, adressée directement à Mme ALLIOT-MARIE, au CEMA BENTEGEAT, et à Monsieur CHIRAC, s’inquiétant déjà d’une forte baisse du pouvoir d’achat des militaires au regard de l’évolution des salaires en secteurs civils, et de la projection réalisée sur une période de 15 ans de l’évolution des statuts des militaires, mettant en avant le fait qu’à terme, les militaires seraient obligés d’adopter le même schéma de perspective de carrière et de retraite que le secteur civil, ce qui apparaissait déjà aberrant au regard de la disponibilité, de la mobilité et des contraintes qu’exigent ce métier.
    J’ai le souvenir, en 2002, d’un CEMAT à qui j’ai mis en avant qu’à terme, le statut et le fonctionnement des soldes et retraites seraient alignés sur le secteur civil, donc avec une baisse sensible au plan pécuniaire et une perte d’intérêt en matière de recrutement et de perspective de carrière, qui m’avait rétorqué devant une assemblée de terriens hilares ; n’importe quoi, vous vous figurez qu’ils vont s’attaquer aux militaires, ils ne toucheront jamais aux statuts et à tout ce qui y est lié, nous sommes leur seul bouclier et garant.
    Naïf !!!!
    Si au lieu de rester dans votre petit monde cloisonné, qui vous fait croire que vous êtes les plus beaux et les meilleurs à coup de beaux discours creux et de belles médailles que vous devez vous acheter (jouez donc au foot, on vous offrira votre LH) , vous enleviez vos œillères et vous écoutiez un peu ce qui se passe autour de vous, peut-être que nous n’en serions pas là.
    Désormais, il est trop tard, avec un chef qui n’a pas voulu faire son service alors qu’il fait partie de la génération de ceux qui devaient le faire, et qui vous explique votre métier.
    Certains l’ont compris comme le CEMA précédent, et quelques uns qui l’ont suivi, mais d’autres…….no comment.
    Quand j’en parle avec mes camarades terriens, tous me disent que nous avons raison, mais que eux ne peuvent pas faire comme nous, parce que dès qu’ils émettent une idée qui n’est pas dans le moule, c’est la fin pour eux.

    • Marco dit :

      Tiens, un aviateur aigri… Il semble que vous avez surtout un problème de gonflage des mollets, plutôt que d’hélice!

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Tiens, un aviateur aigri… » Il n’y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, de pire sourd, etc, etc ……!

        Point d’aigreur dans ses propos Jm ne fait que présenter un constat! à l’époque citée mon P.S.O. avait tenu les mêmes propos et ce n’était pas vraiment ce que vous appelez avec une (grosse) pointe de dédain un  » syndicaliste ». Si nous, comme vous l’écrivez, sommes des « gonfleurs d’hélices » chez vous c’est plutôt le « melon » qui gonfle!

  4. Plusdepognon dit :

    Bah, bientôt un petit joint et plus de souci.
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/legaliser-le-cannabis-recreatif-et-fixer-les-prix-la-proposition-choc-des-economistes_fr_5d0b1a5be4b09f5a54b60673

    En attendant avec les déplacements de populations, il y a de nouveaux marchés qui s’ouvrent:
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/06/21/sur-les-chemins-globalises-du-khat-cette-amphetamine-de-la-corne-de-l-afrique_5479842_3212.html

    La version 21ème siècle du fameux « ils n’ont plus de pain? Qu’ils mangent de la brioche ! » ?
    Du pain et des jeux.

  5. Chimère dit :

    1 ex: un sous -off AA , aura son grade de Sgt en 3 mois de classes à Rochefort , tranquillement.
    Un sous-officiers AT aura son grade de Sgt en 8mois. Inégalité au niveau de la formation , des capacités . Qu’on ne me sorte pas « nous on est technicien  » : il me semble que l’Alat envoie ses personnels là-bas et s’en sortent avec de meilleurs résultats ( au moins ils sont en tests Fra ,eux…) avec moins d’encadrement.
    On est pas tous pareil…..sauf sur la solde.

    • Ahdr dit :

      Merci de faire quelques vérifications avant d’écrire……Sgt au bout de 3 mois…..c’est une … une chimère ! Vous pouvez également en profiter pour vous renseigner sur la Fra et sur l’AA !

      • Chimère dit :

        C’est vous qui n’êtes plus à jour….renseignez vous sur la dernière incorporation à l’EFM ainsi que leur taux d’encadrement. Pour le reste ( Fra etc …) Renseignez vous également….vous seriez surpris….

    • Jm dit :

      C’en partie vrai ce que vous dites, mais, je pense qu’il faut voir un peu plus loin.
      Les sous-officier AA n’obtiennent pas le grade de Sgt après 3 mois de classe, d’abord la partie « classe  » dure 4 mois, et ensuite ils partent en école de spécialisation. Et la nomination au grade de sergent intervient comme vous, au bout du même délai, sauf pour les militaires du rang qui étaient déjà Clc ou Sgt, il bénéficie de l’ancienneté.
      Deuzio, en début de carrière, la différence de solde est tellement dérisoire entre un Clc MTA – idem dans l’AT qui va rester tranquillement à réaliser ses contrats sur la même affectation pendant 20 ans qu’un Sgt qu’on aura muté au moins 2 à 3 fois dans le même laps de temps, que même 5 mois d’écart me laisse rêveur.
      Troisio !!!, une fois le BSTAT acquis, les portes sont quasi ouvertes jusqu’au bout. Dans l’AA, vous avez au moins deux examens – concours – évaluations (appelez ça comme vous voulez désormais) avant d’arriver au même final.
      J’ai regardé les indices et soldes d’une carrière classique d’un sous-officier sorti d’école pour les trois armées, en partant d’un ab initio jusqu’au grade d’ADC ou MP, sur une carrière « normale » de 30 ans.
      En ne parlant que de solde net, sans prime etc, pour un célibataire, celui qui est le plus pénalisé est le marin, l’AT et l’AA sont à quasi égalité.
      Enfin, quant au fait que « il me semble que l’Alat envoie ses personnels là-bas et s’en sortent avec de meilleurs résultats ( au moins ils sont en tests Fra ,eux…) avec moins d’encadrement. »les résultats de l’ALAT, lissés sur 3 années consécutives, sont identiques à ceux de l’AA, pour ce qui est des FRA, renseignez-vous, vous êtes en retard ….d’une guerre, et le fait qu’il y ait moins d’encadrement, ça me paraît logique, c’est l’AA qui l’assure !!!!
      et si il y a bien un sujet sur lequel vous ne devriez pas jouer, c’est le taux d’encadrement de l’AT, cela a été démontré dans un post précédent par un de vos camarades terriens.
      Relisez-le sur le post concernant la gendarmerie et son recrutement.
      Au final, je pense qu’au lieu de nous tirer dans les pattes pour 20 € d’écart là où d’autres se gavent à coup de millions voire de milliards, à un moment, il va falloir que nous soyons tous unis pour exprimer notre mal être commun.
      A la lecture de votre commentaire, on n’y est pas encore.
      A toujours voir si l’herbe est plus verte dans le pré du voisin……

      • Chimère dit :

        Je confirme tous mes dire : Sgt au bout de trois mois (nouvelle mouture) . Résultats meilleur en Fra. Nombre d’heures par instructeur Largement plus importants…. Venez y faire un tour, je vous montrerai la réalité de cette pauvre école , en plus des chiffres. Merci à vous pour la désinformation. Bonne journée.

    • Gerard dit :

      certes, mais un sous-off AT passe sont grade a 5ans de services en moyenne tandis que le sous-off AA le passe en 7.
      Oui les formations ne sont pas identiques car en effet, l objectif de formation n est pas le même. Et un sous-off de Rochefort est Sergent a l issue de sa formation de spécialiste ou pendant (fonction de la durée de la formation), donc plus du 6 mois.

    • Souz'Air dit :

      Je suis d’une promo rentrée fin 2013 à l’EFSOAA de Rochefort, et me permet donc de vous indiquer ce qui se faisait alors (autant que j’en sache de mes instructeurs encore là-bas, rien n’a changé malgré les indications sur le site de recrutement de l’AA) : un sous-off AA fait 16 semaines de classes (formation militaire initiale) à Rochefort, ce qui représente 4 mois de cours, mais environ 6 mois calendaires (eh oui, les permissions en école représentent peu ou prou un tiers du temps que l’on y passe). A l’issue de ses classes, l’Elève sous-officier, jusque-là Aviateur seconde classe, est fait Caporal au 1er du mois qui suit, puis Caporal-chef le 1er du mois suivant, puis Sergent 2 mois plus tard, cela sans considération du déroulé de sa spécialité (seules peuvent entrer en ligne des considérations disciplinaires, qui peuvent retarder cet avancement). Ainsi, le sous-off AA prendra son grade de Sergent entre 8 et 9 mois environ après la signature de son contrat initial.
      Si vous avez toutefois raison pour le sous-off AT, alors l’écart n’existe pas.
      .
      En revanche, un sous-off AA ne peut espérer au mieux (sauf cas de quelques-uns de nos FS) prendre son galon d’Adjudant avant 10 ans de grade de SGT puis de SGC, et bien plus souvent 14 ans en moyenne. Un sous-off AT, par contre, prend ses grades beaucoup plus vite (je connais moi-même plusieurs ADC terriens de moins de 35 ans, ce qui est en pratique impossible dans l’AA).
      .
      Considérons aussi nos camarades marins : eux prennent encore plus de temps pour leur double chevron d’or en sortie d’école, et surtout, même parmi les meilleurs il leur faut en général une dizaine d’années pour prendre le grade de Maître : assez impressionnant…je lis pourtant dans chaque communiqué RH des Armées les mots « humain » et « fidélisation »…

  6. TINA2009 dit :

    Bsr à Tous et à Toutes !

    Excellente Nouvelle !

    J’espère que mes camarades vont passer à l’Action, car « La Grande Muette » -outil de division – doit être brisé , après plus de 157 ans…. même si nous avons obtenu le Droit de Vote au lendemain de la 2 ème GM. Ce présent exemple me convaint que nous n’avons rien à espérer de nos « encadrants » en ce 21/06/2019? encadrants civils et surtout militaires.
    Mort aux cons ! Mort aux traîtres !
    https://www.youtube.com/watch?v=1g8xLoH2dpw

    Bon Appétit!

    • Sacha dit :

      Mais arrêtez voir vous, vous êtes autant mon camarade que la reine d’Angleterre. Et je suis encore convaincu qu’elle a plus d’humour, c’est dire.

      • Marco dit :

        Mais il paraît tout de même qu’elle maîtrise mieux le français que le pseudo-camarade TINA2009…

      • TINA2009 dit :

        Bsr SACHA !

        Vous seriez crédible en développant, Ma chère SACHA !
        Avec plaisir pour vous lire !

        • Sacha dit :

          OK.

          Vous ouvrez trop votre gueule sur des sujets qui ont rien à voir avec la chose militaire.
          Vous apportez jamais la moindre connaissance technique encore moins méthodologique.
          Vous faites pas des analyses mais des listes de Noël.
          Vous avez l’emphase d’un monsieur Loyal ou d’un comédien de théâtre.

          Si je devais parier je dirais que votre expérience professionnelle se cantonne à l’animation de supermarché ou la vente libre de souvenirs dans la rue. Y a pas de sot métier mais arrêtez de faire genre que vous êtes « frère soldat » c’est ridicule pour les lecteurs et agaçant pour les professionnels.

          • TINA2009 dit :

            Bsr SACHA !

            Merci pour ces précisions.
            A mon tour :
            – A tes yeux , je ne suis pas un de tes camarades . Désolé pour toi , et considère , par dépit si cela t’amuse : Je suis un de tes camarades.
            – Je retiens , pour ma reconversion, « …L’animation de supermarchés… », Car , c’est une fonction d’avenir , pour (selon ma vision -collecte d’infos- expérience militaire-) voir sur le Terrain, l’évolution du résultat de la nouvelle stratégie mise en oeuvre.
            – « …Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir!… » . Libre à vous de ne pas voir les liens entre la nature de mes commentaires et la chose militaire ( Pour un camarade, éviter de parler de « chose militaire » : C’est mal perçu par beaucoup d’entre nous , y compris les traîtres en notre sein : C’est l »expérience qui parle ). Bien essayé tout de même votre approche. Mais , comme vous, nous savons pourquoi …
            – Pour ce qui est des analyses , vous êtes un peu méchant tout de même . Désormais , je ferais attention à vos propres analyses : soyez convaincu que je serais présent !
            – Pour ce qui concerne les listes de Noël, je donne mon point de vue sur ce qu’il aurait fallu faire , en apportant des arguments …De même, je mentionne les raisons pour lesquelles tel choix a été réalisé ou aurait du être réalisé, ou encore mériterait d’être annulé ou suspendu pour modification. Désormais, je serais attentif à vos propos, chaque fois qu’il me sera possible : A bientôt camarade guerrier SACHA !

  7. Chimère dit :

    Ce système est donc inégal , l’AT se fais endoffer au profit de l’AA. Ces gens là ne méritent pas ce qu’ils ont sur la poitrine, c’est un fait. Je suis ouvert à tout débat, vu que je travaille avec eux ( quand ils daignent revenir du café ….)

    • Pascal (l'autre) dit :

      « l’AT se fais endoffer au profit de l’AA » J’ignore si vous êtes titulaire du B.S.T.A.T. par contre je suis persuadé que vous avez brillamment réussi les épreuves de Maître con!
      « vu que je travaille avec eux ( quand ils daignent revenir du café ….) » Des fainéants, des dilettantes hélas il y en a partout! J’en ai connu dans l’A.A. mais en interarmes j’ai découvert aussi de superbes exemplaires de « ramiers » dans l’A.T.! Et ne parlons pas de votre légendaire esprit d’initiative!

      • Chimère dit :

        Je vous invite donc à vous renseigner sur l’état de votre formation d’une part ,et de l’autre à aller cordialement vous faire cuire un œuf ( si toutefois vous savez vous y prendre, entre 2 cafés.) En vous souhaitant !!!

        • Pascal (l'autre) dit :

          Au vu de votre vision mesquine et finalement assez insignifiante des choses si je ne savais pas cuire les œufs ce n’est certainement pas à vous à qui je demanderai comment faire! Et faites attention avec votre aigreur, c’est comme cela que l’on risque de se retrouver avec un ulcère à l’estomac!

  8. Michel dit :

    Pas étonnant que le pouvoir d’achat Inquiète les militaires. Rien que mon exemple personnel et encore je ne suis pas à plaindre car TAP, j’imagine même pas sans la prime TAP.
    Adjudant une compagne un jeune enfant je suis à 2700e.
    Aujourd’hui impossible de vivre sur un seul salaire avec moins de 3 gosses, donc la femme bosse.
    On rajoute les frais en extra, garde d’enfants par une nounou quand je suis en mission, en stage en exercice etc.
    La garderie ou le centre de loisir également.
    Notre EDT change tout le temps, des départs annulés ou prévus au dernier moment, des jours ou on doit être rentré à 17h et finalement on rentre à la maison à 22h… et on fait comment pour les garderies qu’il fait réserver et payer une semaine à l’avance.
    -pas de grands parents ou de famille à côté car on intègre un régiment qui nous plaît pas celui d’a Côté, les mutations etc, les séjours également.
    Donc avec toutes ses complications, quasi impossible pour la compagne de trouver un taff stable, souple avec des horaires pratiques… du coup soit elle a un petit salaire soit elle bosse pas.
    -en mission j’zi Déjà donné plus à la nounou par mois que le salaire de ma femme qui bossait.

    Et on a quoi de l’armee:
    – 400e CESU Par opex
    -400e CEsU Par an
    c’est que Quelques jours de nounou.

    Aucune convention ,aucune aide pour faire face aux imprévus de dernière minutes dû à notre métier.
    Pourquoi les régiments (+-1000paxs) n’ont pas de services de garderie pour les imprévus, suffit de locaux accolés au régiment, 2 ou 3 employés (par mis les familles de mili comme ça en plus ça donne du taff aux familles)

    • Marco dit :

      Vous n’êtes pas à plaindre, effectivement, et pourtant c’est vous qui vous plaignez. C’est malheureusement trop souvent le cas. Un peu de décence. Heureusement que vous n’êtes pas instituteur, vous ne pourriez pas survivre!

      • Jean la Gaillarde dit :

        Bonjour Marco. Puisque vous parlez des instituteurs, j’ai entendu dire que les professeur sont catégories A. Qu’en est-il des instituteurs ?
        Ensuite, vous avez parfaitement raison de vous inquiétez car la réforme des retraites va impacter considérablement l’éducation nationale. Alors je sais, on a tendance à dire que les fonctionnaires n’ont pas à se plaindre car leur retraite est calculé sur les 6 derniers mois ….. Patati et patata !!!!! Mais il faut savoir qu’un tiers du salaire est en prime !!!! Donc, moi je veux bien que l’on décide de mettre les fonctionnaire sur le même régime que le privé mais quid des primes ? Cela voudrait dire que nos fonctionnaires vont monter en indice sur le salaire afin que les primes soient comptabilisées dans le calcul ? Pourquoi pas, mais cela va entraîner un paiement à l’impôt plus important ….. Alors pourquoi pas !! mais vous avez raison de dire « et que va devenir un instituteur ? ». Car si vous parlez que des instituteurs, bien souvent, il cumule plusieurs handicap :
        1- Ils font le boulot d’instituteurs avec parfois plusieurs niveau de classe à gérer
        2- Ils reçoivent les parents, après les heures de classes, et parfois tard car ils n’ont pas d’autres chois que de s’adapter aux parents
        3- Pour certains ils cumulent en tant que directeur.
        4- Ils constatent au fil du temps, l’érosion de la réussite avec une éducation parentale de plus en plus relâchée. D’ailleurs ils ne sont plus là pour faire passer des connaissance mais pour éduquer ce qui n’est pas leur job prioritaire, théoriquement. ça c’est le job des parents.
        5- Ils subissent la violence de notre société aux travers des parents et de l’enfant roi.
        Bref, métier qui devrait être magnifique (former les futurs citoyens) mais qui devient usant et de plus en plus difficile psychologiquement. Donc je soutiens l’éducation nationale également, tout comme l’armée, pour faire passer ce mot : « Il ne s’agit pas de défendre des acquis mais de défendre ces futurs métiers avec les compensation qui doivent aller avec les réformes afin que ces métiers restent attractifs. Sinon, baisse de pouvoir d’achat=baisse de motivation=difficulté de recrutement=baisse de niveau dans la formation pour obtenir le quota=mal être ………

        • Jean la Gaillarde dit :

          Bon j’ai écris très vite et je me rend compte des fautes !!!!!! Il va falloir que je prenne plus de temps. Milles excuses !

      • Michel dit :

        J’aimerais Bien savoir ce que tu fais pour dire que je ne fais que me plaindre…
        Sympa la comparaison avec un instit qui connais en edt sur un an, qui ne rentre jamais chez lui après 18h et qui ne rate jamais un week-end (sans faire de polémiques)

    • Jean la Gaillarde dit :

      Aaah ben voilà une idée pragmatique. Cela aurait dû être fait depuis bien longtemps. Une garderie, au sein de la caserne, avec des épouses ou des époux, recevant une formation pour garder les « boutchous » et là le militaire et son épouse ou époux, ils sont sereins. Pourquoi cela se fait au sein de grands groupes dans le privé (Très peu …. Trop peu !) mais là se serait une plus value intéressante et attrayante pour s’engager. Il y a normalement une association au sein des régiments …. Ne pourrait il pas y avoir ce type de prestation ?
      Une idée à creuser … mais assez rapidement car le moral va se dégrader rapidement.
      Après vis à vis de l’armée de terre j’ai quelques griefs (Attention, je respecte trop les militaires pour tout ce qu’ils font pour notre sécurité, pour déclencher une « guerre » !).
      Je suis gendarme et je me souviens en 1999, lors de la première grogne liée entre autre à une histoire de jours TAOPC que nous demandions à ce qu’ils nous soient payer plutôt que donner en jours de repos, au CSFM, l’armée de terre , ses représentants, ont fait comprendre aux gendarmes, que notre grogne, ils en avaient ras le bol et nous avions qu’à allez voir la police….. ce qu’y s’est finalement déroulé en 2002. En attendant, nos 15 jours TAOPC, pour les unités qui se trouvent en astreinte sur le terrain, ils nous sont payés ce qui représente la moitié d’un treizième mois.
      Alors je sais, je vais me faire attaquer car, en tant que gendarme, je touche une ISSP (Prime de risque) que le militaire ne touche pas (Ce qui est assez surprenant vu qu’avec « sentinelle », les militaires ont, sur le territoire national, les mêmes risques que nous). Donc, ce que l’armée de terre nous a reproché il y a 20 ans, et bien il va falloir peut être secouer le « cocotier » et demander des contreparties, vue l’arrivée d’un changement de calcul de retraite.
      Il faut que le métier des armes (j’exclue la gendarmerie) soit attractif sinon nos forces armées vont se trouver exsangues, très rapidement.

    • Jean la Gaillarde dit :

      Michel, comment font les couples qui touchent 1300 net (A peine plus que le smic) à deux avec un enfant !!!!! Voir 1300 net (Un seul travaille l’autre garde l’enfant), en couple avec un enfant !!!!!
      Non on ne peut pas se plaindre effectivement, par rapport à d’autres qui galère beaucoup, beaucoup plus.
      Par contre, et je rejoinds Marco, vous devez, comme toute la fonction publique en générale, faire bouger vos représentants afin qu’ils défendent la futur réforme des retraites afin que le fonctionnaire n’y perde pas. L’armée fonctionne comme toute la fonction publique avec un calcul de la retraite sur les 6 dernier mois et, bien souvent, une prise d’échelon 6 mois avant afin d’en bénéficier. J’en sais quelque chose car je prépare ma sortie !!!! Donc, il faut que la fonction publique (l’armée, l’éducation nationale, la fonction hospitalière, la fonction territoriale …..) se penche vraiment sur le fait que les primes soient inclues avec un relevé de l’indice de pension. Par contre, cela risque de faire basculer certains pour le paiement de l’impôt. Sinon, il y aura une baisse du pouvoir d’achat. Alors soit on compense avec des services, des indices revalorisés et la fin des primes (prime air, prime mer …..). Mais c’est à cela qu’il faut réfléchir et non pas comme je lis plus haut que l’armée de l’air enfume l’armée de terre …. et la marine ceci ou cela !!!! C’est le CSFM qui doit jouer pleinement son rôle dans ce contexte.

  9. Raymond75 dit :

    Certains disaient jadis « soldat sous l’uniforme tu restes un travailleur » ; nous y sommes.

  10. Jean Sairien dit :

    Quand je lis cette fraternité d’armes (sic !!!) qui anime chaque militaire des armées directions et services qui trouve toujours que son frère d’armes (re-sic !!!!) est toujours mieux loti et a plus d’avantages que lui, j’espère que le cabinet de la minarm et nos chaussettes à clous lisent ce blog et les autres pour constater que nous sommes tellement désunis, petits et minables dans notre guerre des boutons qu’ils peuvent continuer tranquillement à nous matraquer et à reporter en permanence les mesures de « condipers ».
    Le plan famille fait rigoler tout le monde en interne mais la minarm continue de le servir comme la pierre philosophale de son mandat, et fait une com’ énorme sur le sujet vers des médias qui ne creusent pas.
    Il y a tellement de mili qui sont heureux de leur condition mais jaloux de celle des autres pour qu’il n’y ait aucune raison ni incitation à améliorer le système.
    Alors, continuez, sous-officiers contre officiers, terre contre AA ou MN, direct contre rang ou semi-direct,…..
    Vous oubliez seulement que rien ni personne ne vous empêche de rejoindre les rangs et les avantages de ceux que vous jalousez et qu’à trop vous regarder le nombril, vous ne voyez pas que le monde bouge et que le vôtre stagne grâce à votre absence d’esprit de corps et donc de poids face aux décideurs.

  11. Michel dit :

    Effectivement il y a toujours pire ailleurs, et des gens très méritants qui génèrent également
    Mais est-ce une raison pour fermer les yeux?
    Un sous-officier avec un salaire descends, c’est aussi quelqu’un qui paie tout plein pot et qui ne bénéficie d’aucune aide.
    Moi personnellement ça me fait chier de me casser le cul à bosser, de ne pas compter mes heures, ni les disponibilités, les départs de plusieurs mois, pour que ma compagne galère et subissent cela, et que au retour de 4 mois de missions je puisse mettre pas le payer un week-end en famille.
    J’adore mon taff qui est unique, je comprends et consent avec plaisir à toutes ces servitudes, mais je suis désolé quand je compare mon niveau et ma qualité de vie avec mon équivalent civil je suis toujours perdant.

    • maxime (le vrai) dit :

      Il n’y pas d’équivalent civil au métier de sous-officier dans un régiment parachutiste…
      Et pour info, 2700 euros mensuels c’est le salaire d’un ingénieur milieu de gamme.
      Je ne diminue pas les difficultés que vous évoquez, mais j’ose aussi espérer que vous n’êtes pas pressé de devenir un rat de bureau engraissé et inutile.